Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 décembre 2014 3 31 /12 /décembre /2014 16:45

La fin de l’année est traditionnellement le moment où l’on mesure l’œuvre accomplie sur le chantier, et où on essaye de se déterminer pour l’avenir.

L’année qui s’achève aujourd’hui, si importante pour la GLNF, ne fait pas exception à la règle, bien au contraire.

De tous points de vue, elle aura été une cuvée formidable pour tous les Frères de la GLNF.

Chaque mois de l’année a apporté son lot de bonnes nouvelles, dont le Myosotis du Dauphiné-Savoie s’est appliqué à se faire l’écho.

Avant toute chose, on peut considérer que toutes les tendances observées durant l’année 2013 ont été confortées durant l’année 2014 :

1- L’harmonie règne dans toutes les Provinces de la GLNF. Ce point est très important, car il démontre que cette paix retrouvée, n’est pas superficielle, mais bien ancrée dans le cœur de chacun : Les Frères de la GLNF sont là pour travailler dans l’humilité, pour avoir du plaisir ensemble et non pour se quereller !

2- Le souvenir des troubles de la crise, s’estompe, tout comme d’ailleurs le nom de ses responsables. La page se tourne bel et bien, et si les enseignements de cette odieuse expérience sont bien tirés, l’ambiance qui a caractérisé le « règne » du gourou de l’époque, et les divisions qu’il a engendrées, sont aujourd’hui remisées aux oubliettes de l’histoire…

Au plan interne :

- Outre ce qui précède, il convient de rendre hommage aux Frères de la GLNF qui depuis deux ans œuvrent à cimenter le travail maçonnique, ainsi qu’aux VV.’.MM.’. qui ont su redonner aux Frères de leurs ateliers le goût du travail, et l’application au respect de la Règle.

- L’évènement marquant cette année, a été l’élaboration et le travail collectif réalisé autour de la proposition de nouveaux statuts. En effet, ceux-ci, pensés et écrits par le T.’.R.’.G.’.M.’. avec la participation du T.’.R.’.F.’. Didier Gom. ont été présentés à la réflexion des Loges suffisamment à l’avance afin qu’elles puissent les amender selon leurs désirs. Le résultat n'en a été que plus éloquent : contre tous les pronostics, les Statuts ont été plébiscités de manière presque unanime, puisque le scrutin a donné un résultat de 98,92% en leur faveur.

- L’implication des Frères de la GLNF ne se dément pas, pas plus que celle de tous les instants des membres de l’équipe du Grand Maître, dont les compétences sont à saluer au vu des résultats obtenus dans tous les domaines.

- Le mouvement de retour de Frères amorcé en 2013 ne s’est pas atténué en 2014, et s’est même amplifié, par le retour de Loges entières. Il reste cependant limité au regard du nombre de Frères qui nous ont quitté.

- La mise en place du nouvel outil informatique « Régius » s’est systématisé dans toutes les Provinces et à tous les niveaux avec un grand succès, simplifiant l’administration des Loges.

Au plan externe :

- Il convient de saluer la naissance, le 13 décembre dernier, du Grand Chapitre de l’Arche Royale Écossaise de France (GCAREF), Juridiction souveraine dont l’assise juridique consistera en une association Loi de 1901 indépendante de celle de la GLNF sous la responsabilité du Premier Grand Principal le T.E.C. Thierry Tha.

- Les Frères désireux d’approfondir le R.’.E.’.A.’.A.’. ont eux aussi eu le bonheur de voir la naissance d’une nouvelle Juridiction, le Suprême Conseil National de France, dont le Souverain Grand Commandeur est Jacques Pra., qui leur permet de poursuivre leur perfectionnement dans ce Rite.

- Si la GLNF n’a encore aucun accord avec cette dernière, elle en a en revanche avec toutes les autres, qui permettent ainsi à tous les Frères de progresser dans leurs Rites quels qu’ils soient.

- Poursuivant une volonté amorcée dès l’élection du Grand Maître Jean-Pierre Servel, la GLNF a développé cette année ses contacts avec les autres obédiences françaises, dans le strict respect des Règles de la Régularité. C’est dans ce cadre que la GLNF, représentée par son Grand Orateur Jean-François Var. a participé à différents salons du livre maçonnique, particulièrement à celui organisé par le Président de l’Institut Maçonnique Français, Roger Dachez, historien réputé. De même, Jean- François Var. a porté dans toutes les instances ou il a été invité, la vision de notre obédience. Il a été particulièrement apprécié pour cela, aussi bien des Obédiences dites «régulières » que dites « libérales ».

Au plan international :

L’année 2014 a été rythmée par le retour de nombreuses reconnaissances de Grandes Loges étrangères qui avaient interrompu leurs relations avec la GLNF en raison des dérives de la précédente gouvernance défaillante. Parmi celles-ci, on remarque les liens renoués par différentes Grandes Loges U.S., conséquence du « succès diplomatique » remporté à l’occasion de la Conférence des Grands Maîtres Nord-Américains de Baltimore par le Grand Maître ainsi que par le Grand Maître Honoraire Jean-Claude Tar., et l’Assistant Grand Maître et Grand Chancelier Jean-Pierre Rol..

La dernière Grande Loge à renouer, la semaine dernière, est la Grande Loge de Grèce.

Bien entendu, ce qui a marqué plus particulièrement les relations internationales de la GLNF, c’est la décision des « Home Grand Lodges » britanniques, la Grande Loge Unie d’Angleterre, la Grande Loge d’Irlande et la Grande Loge d’Ecosse de rétablir leurs reconnaissances de la GLNF simultanément au mois de juin dernier.

Nonobstant cet évènement fondamental, 5 Grandes Loges Continentales se sont senties obligées de déclarer à la fin du mois de juillet 2014 qu’elles s’apprêtaient à reconnaître, outre la GLNF, une Confédération Maçonnique Française pourtant marquée du sceau de l’irrégularité.

En réaction à ce qui a été perçu dans le monde entier comme une méconnaissance grave des Règles de la régularité, en même temps qu’une ingérence intolérable dans les affaires de la maçonnerie française, les trois Grands Maîtres des « Home Lodges » britanniques, ont réagi dès le mois d’août, par une déclaration très ferme « recadrant » les 5, et leur adressant un avertissement sans frais. L’appui des Grandes Loges britanniques à la GLNF a été manifeste et bien compris de tous, d’autant qu’à la « Quaterly Communication » du mois de septembre, un détail ne trompait pas : le Grand Maître Jean-Pierre Servel et le Grand Chancelier Jean-Pierre Rol. étaient assis aux côtés du Pro Grand Maître anglais lors du dîner qui a suivi. Le message était donc clair.

Il a d’ailleurs été parfaitement intégré, puisque le 16 décembre dernier, 10 jours après la Tenue de Grande Loge de la GLNF, une de ces 5 Grandes Loges, la Grande Loge Régulière de Belgique rompait avec le processus dit de Bâle, et décidait de rétablir sa reconnaissance de la GLNF, affirmant que : « la GLNF est la seule obédience reconnue en France par la GLRB ».

Perspectives :

On le voit, 2014 aura été un excellent cru pour la GLNF dont les Frères à nouveau réunis aux millions de maçons réguliers de par le monde, sont à nouveau un solide maillon de la merveilleuse chaîne de la Fraternité Universelle. Cette situation a été rendu possible par la volonté des Frères de la GLNF – quel que soit leur niveau de responsabilité – de travailler avec humilité et acharnement au respect de la Règle. Celui-ci, est le cœur des valeurs de la GLNF, son ADN. C’est en les cultivant que nous sommes forts, spirituellement et matériellement. C’est ainsi qu’en peu de temps, nous sommes passés d’une situation catastrophique – n’oublions qu’il y a à peine deux ans, certains prédisaient la disparition de la GLNF – à une position nettement affermie au sein des obédiences mondiales.

Il est d’ailleurs à noter que ceux qui sortent le plus renforcés de ces cinq années de crise, sont les Obédiences britanniques : suivant nos valeurs, à tous les stades de la crise, elles ont diffusé des messages très clairs et sans ambiguïté, toujours en rapport avec la Règle : on peut observer que tous ceux qui prétendaient la Grande Loge Unie d’Angleterre moribonde en ont été pour leurs frais : aujourd’hui plus que jamais, toutes les Grandes Loges du monde et européennes en particulier, prennent grand soin des avis de la GLUA, comme vu précédemment.

Cette année nous avons donc pu assister tranquillement à ce que l’on peut appeler « le retour au bonheur ». Etant en contact avec de multiples Frères dans la presque totalité des Provinces de la GLNF je puis dire que les Frères dans leur ensemble sont vraiment à nouveau heureux de travailler au sein de l’Obédience. Bien-sûr, je ne suis pas en train de prétendre que tout est parfait. Il doit bien exister des problèmes ça ou là, ce qui est normal : nous vivons bien dans une société humaine avec toutes les imperfections inhérentes à sa condition. Mais sur un plan général le tableau ici dressé me semble bien le reflet de la réalité. Du reste, c’est bien ce que disent aussi les obédiences étrangères, y compris celles qui ont été des plus critiques à l’égard de la GLNF, telle la GLRB.

Le constat est donc facile : La GLNF est redevenue en France la seule Grande Loge représentant l’Ordre Universel des Francs-maçons réguliers !

C’est ce dont nous rêvions, c’est ce à quoi nous aspirions. Ceci a été rendu possible par notre acharnement à restaurer et à respecter la Règle qui est la nôtre. Cela étant, et pour reprendre une phrase du Grand Maître « Le bonheur est là, veillons à le préserver». Il ne tient qu’à chacun de nous, dans nos Loges, dans nos assemblées, mais surtout par nos chemins de vie, de conforter notre bonheur…ou de le détruire !

Les leçons du passé doivent être retenues et éclairer notre présent comme notre futur. A nous d’être très vigilants afin d’écarter tout ce qui peut porter atteinte à l’harmonie, éviter les querelles stupides et les dérives du passé, qui nous ont fait tant de mal.

Je me permets d’emprunter et de faire mien les mots d’un observateur extérieur à la GLNF et néanmoins très compétant, Roger Dachez, cité déjà plus haut : « Je rêve que les maçons « réguliers » français ne croient pas que leur conformité avec le mainstream de la maçonnerie mondiale ne leur confère que des droits. Qu’au terme de la terrible crise qui, pendant environ quatre ans, a donné une visage lamentable de la maçonnerie en France et libéré toutes sortes de haines recuites et permis l’étalement sur les blogs d’invectives insensées, et qui s’est heureusement achevée pour eux alors qu’elle aurait pu les emporter, ils s’emploient, tout en restant fidèles aux règles qu’ils ont acceptées et auxquelles ils se soumettent librement, ce que nous devons respecter, à multiplier autant que ce sera possible les messages d’amour fraternel et les gestes de coopération et de bonne volonté – au sens évangélique du terme ! – envers tous les autres maçons français ».

Dès lors, et pour prolonger les vœux du Président de l’Institut Maçonnique de France, il me semble aussi que nous devons savoir à qui nous devons ce bonheur, et à qui nous devons en être reconnaissants. Car les choses ne se sont pas faites toutes seules, surtout aussi vite. Par exemple, que firent les hébreux immédiatement après la sortie d’Egypte ? Ils louèrent et remercièrent D-ieu des miracles accomplis pour eux.

La reconnaissance – tiens ?! – doit être aussi une vertu maçonnique.

La première, bien évidement doit aller au G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. qui n’est pour nous ni un principe ni un symbole, qui, après avoir éprouvé nos cœurs, a exaucé toutes nos prières.

Puis, notre reconnaissance doit aller à chacun des Frères de la GLNF et aux Vénérables, qui, comme déjà souligné plus haut ont accomplis un travail formidable, sans lequel rien n’aurait été possible.

Mais au-delà, un engagement constant, presque 24h/24h accompagné de formidables compétences ont rendu le travail des Frères pérenne.

En effet, l’équipe du Grand Maître, sous sa direction effective, a accompli un travail phénoménal, exécuté avec…Grande Maîtrise !

Sur le plan interne, le travail d’organisation du Garde des Sceaux Didier Gom., a été remarquable. Engagé sur différents autres chantiers, ses connaissances maçonniques et de la GLNF sont un atout majeur.

A l’international, il faut saluer le travail patient du Grand Maître et de son équipe : L’expertise et l’expérience du Grand Maître Honoraire Jean-Claude Tar. comme sa caution morale ont été un atout considérable pour la GLNF, de même que le travail en profondeur accompli par l’Assistant Grand Maître et Grand Chancelier Jean-Pierre Rol. : Ensemble, toujours clairs, présentant les dossiers sans laisser la place à la moindre ambiguïté, il ont montré à l’étranger le nouveau visage de la GLNF : tout en montrant que la GLNF a su tirer les leçons de la crise, être toujours dans une posture d’ouverture et de dialogue, pratiquer le parler vrai et la sincérité: toujours expliquer pour mieux faire comprendre. De même, ils ont lutté contre les contre-vérités qui ont été émises à notre encontre, tout en sachant lorsque cela a été nécessaire, affirmer fermement notre position (mémorandum de juillet 2014 suite à la déclaration de Berlin ; contribution de la Grande Chancellerie à la conférence européenne des Grands Chanceliers sur le thème de la régularité, de la reconnaissance et du partage de territoire).

Ils ont tous deux su, chacun dans son domaine, montrer quelle est la force de la GLNF : son attachement aux Landmarks, à la Régularité, ses valeurs, l’unité, l’harmonie, la paix restaurée, le climat de sérénité.

D’autres encore, notamment les Assistants Grand Maître Za. Hou. et Pierre Jac. ont eux aussi œuvré, sur des chantiers qui n’ont pas encore à être exposés maintenant, mais qui sont pourtant importants…

Last but obviously not least (l’anglais est très en vogue à la GLNF depuis que le Grand Maître traduit ses discours en français), le Maître d’œuvre, Jean-Pierre Servel, celui que certains appellent « Magic Jean-Pierre »…

Qui aurait dit, lorsque le Souverain Grand Comité l’a désigné en septembre 2012, qu’en à peine deux ans, il redresserait la GLNF, la restaurerait, la refondrait, et la remettrait en ordre de marche aussi vite ? J’avoue, pas moi.

Or, avec son équipe, ne ménageant pas sa santé, il s’est dévoué corps et âme à la GLNF, à son service jours et nuits obtenant les résultats stupéfiants que nous pouvons tous constater.

Qui aurait dit, avec sa « pratique » légendaire de l’anglais, qu’il établirait avec les Grandes Loges britanniques et U.S. d’aussi bonnes relations, jamais égalées dans le passé ? Je l’avoue encore, pas moi !

Et pourtant ! Bien-sûr, c’est l’ensemble des Frères de la GLNF qui ont impressionnés les Grandes Loges étrangères, mais aussi la personnalité de Jean-Pierre Servel, à laquelle il convient de rajouter celles de Jean-Claude Tar. et de Jean-Pierre Rol. sans oublier celle du Député Grand Maître Jean Boi.. Ils ont grandement contribué à faire comprendre à nos Frères étrangers que l’ère Stifani était bel et bien révolue… (Une anecdote m’a été rapportée par un témoin oculaire direct de la scène. Lors de leur entrée à la Tenue de Grande Loge de la GLNF le 6 décembre dernier, les trois Grands Maître britanniques, et particulièrement le Pro Grand Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre, Peter Lowndes - dont le physique de rugbymen indique qu’il n’est pas forcément un tendre – avaient les yeux embués, émus par les standing ovations spontanées des Frères de la GLNF…dont beaucoup étaient tout autant émus aussi !)

Aussi, à Jean-Pierre Servel notre Grand Maître et à toute son équipe, il convient de dire du fond du cœur un GRAND BRAVO, ainsi qu’un GRAND MERCI!

Et de se souvenir d’un passé récent : le Grand Maître de la GLNF « malgré tous ses défauts, ses origines du sud de la France, le métier d’Avocat qu’il exercera encore quelques mois (ndlr : il n’exerce plus ayant pris sa retraite) ses allusions « à un ultime trait d’union… », a sans doute cette qualité d’aimer profondément, d’aimer de tout son cœur, la Grande Loge Nationale Française »…

C’est maintenant largement démontré.

Aussi, aux deux Jean-Pierre, à Didier et Jean-François, pardon d’avoir douté, vous avez prouvé que c’était déplacé*…

Ce n’est pas faire acte de forfanterie que de dire que la GLNF est en parfait état de marche, qu’elle est sereine et que son avenir lui appartient. L’année 2015 qui verra elle aussi une moisson de bonnes nouvelles nous parvenir, s’annonce donc sous les meilleurs auspices…

 

*Je vois d’ici mes détracteurs se pourléchant les babines et s’apprêtant à vociférer que voici les mots sirupeux d’un homme courant après un tablier : eh bien non, voici ma nature telle qu’elle est, c’est-à-dire que je dis ce que je pense, dans le bien comme dans le mal, et d’autre part, je préfère dire du bien que du mal. La crise touche à sa fin, heureusement, il est possible maintenant de voir de belles choses. Pourquoi ne pas les dire, et aussi pourquoi ne pas aussi reconnaître ses torts lorsqu'on s'est trompé ? En outre, ceux qui croient que je flatte par intérêt se trompent aussi : le tablier, je l’ai déjà, et je ne le dois pas à la gouvernance!...

** Puisque la période est celle de la trêve, même si les chocolats et les douceurs sont de rigueur, je me permettrai d’éviter de distribuer quelques marrons glacés à tous nos détracteurs et autres exaltés du clavier. Non, en fait je suis peiné par l’absence totale de fraternité qui anime leurs intentions, épouvanté par l’intolérance, voire le fanatisme, dont ils font preuve dans leurs propos, et plus globalement attristé pour tous les FF.’. qui ont été emmenés dans cette impasse (j’allais dire galère). Le chemin proposé par A. Juillet et son mentor Jean-Luc Fauque du Suprême Conseil pour la France du REAA est incompatible avec la maçonnerie traditionnelle et régulière. Ce n’est plus de la maçonnerie c’est de écossisme (comme ils disent !).

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Apprenti 01/01/2015 15:32

Mon F. Mes TCF.
Puisque c'est l'heure du bilan annuel, je ne serais pas comptable. Il est vrai que le travail à été bon dans les LL (toutes celles nées GLNF). Pour le travail des Obédiences, celui de la GLNF à été plus fructueux que celui dû à la scission. L'espoir en est renforcé.
À titre personnel, j'ai dû me tromper puisque j'ai suivi les objectifs de l'Alliance qui n'ont pas été reconnus a défaut d'être désavoués.
Ton bilan pourrait être juste si tu ne situait pas le point de "crispations" uniquement sur l'ancienne gouvernance tout en saluant le travail effectué en cette année 2014. Alors oui ce travail à été sans tâche, mais effectue par d'anciens gouvernants, toujours gouvernants.
Je suis fervent de Régularité et de Reconnaissance. Mais tout de même, je crois que je vais faire une pause. Comme à peu près 1/3 des FF qui étaient les miens il y a encore 4 ans.

Alors, Force, Sagesse...a tous mes FF pour cette nouvelle année.

MARTIN 01/01/2015 21:05

Bien cher Fidèle ,merci pour tes bons vœux et reçois les miens aussi fraternels, reconnaissants et affectueux.
Après un long silence, je me dois d'exprimer ce que j'entends autour de moi et ce que je ressens aujourd'hui.
Je reconnais aussi l'extraordinaire parcours de notre GLNF depuis 2 ans et je m'en réjouis, mais il me reste un peu d'amertume quand je vois, dans notre province, entre autres, que ceux qui ont provoqué une scission et le départ de la moitié des Frères, sont toujours aux postes d'Officiers Provinciaux, et même délégués de la Province au SGC, je me demande si ce sont vraiment les plus qualifiés pour nous représenter et remplir ces rôles administratifs qui leur ont été confiés !
Bien sur, les Frères respectent la légitimité de leur nomination, apparemment tout est calme et chacun travaille au mieux dans sa loge, mais il reste au cœur et dans les mémoires ce que ces Frères ont semé et pas assumé.
Le pardon est une vertu maçonnique, mais la mémoire en est une aussi, surtout à Emulation !! Que 2015 voit les derniers nuages se dissiper dans notre GLNF retrouvée.
bien fraternellement Martin Paul

Fidèle d'Amour 01/01/2015 16:38

Bonjour Mon Frère Apprenti,
Tout d’abord, reçoit mes meilleurs vœux pour la nouvelle année, de bonne santé, de joies et de prospérité.
Je te remercie de reconnaître objectivement que la « formation » ou le « moule » GLNF permet d’effectuer un bon travail maçonnique.
J’aimerais te persuader que je ne situe pas le « point de crispation » uniquement sur l’ancienne obédience. Au contraire. Il y avait objectivement des causes plus lointaines, que l’actuelle gouvernance de Jean-Pierre Servel s’est employée à corriger, ce qui se manifeste notamment (mais pas exclusivement) par nos nouveaux statuts. Je ne néglige pas dans les causes de la crise, et particulièrement dans sa prolongation et son extension en Europe, la responsabilité de quelques ambitieux qui utilisent leur position pour soit renforcer, soit acquérir leur pouvoir...qui demeure pourtant bien illusoire ! Ceci ne prêterait pas à conséquences si pour cela ils n’avaient instrumentalisé des milliers de frères sincères…C’est un des points qui me choque beaucoup, car en fait, il s’agit exactement des raisons qui m’ont poussé à affronter l’ex gouvernance…
Tu fais aussi une allusion – justifiée – à d’anciens gouvernants. Observe minutieusement. Les plus odieux ne font plus partie de la GLNF pour des raisons diverses. Soit qu’ils ont été radiés, soit qu’ils aient été acculé à la démission. Quand a ceux qui sont resté, soit ils se tiennent à carreaux, soit ils sont sincèrement venus à résipiscence…Et pour ma part, je considère le pardon comme une vertu maçonnique : tu connais certainement la mention qui en est faite lors de la cérémonie d’Initiation au R.’.E.’.A.’.A.’..
Enfin, je te demande de prendre en considération qu’il y avait des Frères faisant partie de l’ancienne gouvernance qui étaient des hommes, des maçons admirables… Ce n’est pas pour rien que je sers mon Grand Maître Provincial…
Très fraternellement.

Virgile 01/01/2015 11:14

Merci mon TCF Emmanuel, que cette nouvelle année te soit douce et j'embrasse tous les frères de bonne volonté !

Virgile

Fidèle d'Amour 01/01/2015 15:57

@ Mon Très Cher Frère Virgile,
Merci beaucoup pour tes vœux, qui me touchent particulièrement sachant le maçon que tu es, et que je reconnais depuis maintenant plus de quatre années…
Je me te souhaite à mon tour toutes les bonnes choses possibles, au premier rang desquelles la bonne santé pour toi et les tiens.
Avec ma fraternelle affection.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche