Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 janvier 2015 7 18 /01 /janvier /2015 00:12

C’est une bombe !

Je remercie ici le Frère qui m’a communiqué le document qui annonce ce tournant : Extrait de :

THE SUPREME COUNCIL 33° OF THE ANCIENT AND ACCEPTED RITE FOR ENGLAND AND WALES AND ITS DISTRICTS AND CHAPTERS OVERSEAS

ANNUAL CIRCULAR N°132

« Please note that on 8th January 2015 the Suprême Council suspended recognition of the Supreme Council for France (Suprême Conseil pour la France) with immediate effect. Brethren are advised that they may therefore not visit Chapters in France, nor may members of the Order under that Supreme Council visit Chapters within the jurisdiction of the Supreme Council for England and Wales. »

Ma (mauvaise) traduction : Notez s'il vous plaît que le 8 janvier 2015 le Suprême Council a suspendu la reconnaissance du Suprême Conseil pour la France (Suprême Conseil pour la France) avec l'effet immédiat. Les frères sont avisés qu'ils ne peuvent donc pas visiter des Chapitres en France, pas plus que des membres de l'Ordre sous la juridiction de ce Conseil Suprême ne peuvent visiter des Chapitres sous la juridiction du Suprême Conseil pour l'Angleterre et le Pays de Galles.

La nouvelle a donc été officialisée par une circulaire interne du Suprême Conseil pour l’Angleterre et le Pays de Galles.

Bien entendu le Suprême Conseil Pour la France a choisi de ne pas ébruiter la nouvelle : aucun des membres de cette juridiction que j’ai contacté ce soir n’était au courant.

Comme d’habitude, la direction de cette bien curieuse juridiction cache les informations dérangeantes à ses membres.

Cela d’autant plus qu’il s’agit une fois encore de la conséquence de la folle aventure dans laquelle elle s’est lancée qui a pour conséquence d’à la fois jeter ses membres dans l’irrégularité, et de détruire la Juridiction…

Dans toute l’histoire de la maçonnerie française pourtant riche en crises, il n’a jamais été donné d’assister à pareil gâchis, et il s’avère qu’on est passé d’une crise Stifani à une crise Juillet/Fauque…

De plus, cet évènement, qui devrait être suivi d’autres retraits de reconnaissance encore dans les prochaines semaines met aussi en relief la façon malhonnête de communiquer qu’ont choisi les porte-paroles à peine officieux des chefs de cette Juridiction et de son satellite, la nouvelle "obédience Juillet".

En effet, que disaient-ils il y a à peine un mois à la suite de la Fête de l’Ordre du SCPLF ? L’administrateur de ce blog, Feu du Soleil : « D'où la question : à quel titre la GLUA s'impose-t-elle comme garant de la régularité au REAA et maître d'oeuvre de la reconnaissance ? ». La mauvaise foi de cette question à maintenant sa réponse : Ce n’est pas la GLUA qui suspend sa reconnaissance, mais bel et bien le Suprême Conseil pour l’Angleterre et le pays de Galles…Il me semble que cette Juridiction - parfaitement indépendante - est qualifiée pour savoir de quoi elle parle s’agissant tout à la fois de Régularité et du R.’.E.’.A.’.A.’…. Et cela sera plus flagrant encore dans les semaines et mois à venir, à n’en point douter. Il sera intéressant de recueillir l’avis de la Juridiction Sud des Etats-Unis.

Pire, on peut se demander s’ils comprennent bien ce qui se dit, lorsqu’ils affirment ce qui suit : arjuna "Lors de la fête solsticiale du Suprême Conseil Pour La France (SCPLF) les délégations étrangères n'ont pas mâché leurs mots que ce soit à l'Orient lors de la Tenue, ou en Off, concernant l'apparition d'un nouveau Suprême Conseil voulu par la GLNF et créé par des Frères de la GLNF. Le Suprême Conseil National Français (SCNF) ne semble exister que dans l'esprit de ses initiateurs. Les Suprêmes Conseils étrangers (24 délégations dont les SSCC britanniques, suisses, israéliens, belges, allemands et autrichiens, précédés par le SC d'Espagne, étaient tous représentés par leur Souverain Grand Commandeur qui ont renouvelé à Jean-Luc Fauque, Souverain Grand Commandeur du SCPLF, leur soutien indéfectible devant cette situation "pilotée" par la GLNF, qualifiée de force des Ténèbres. La GLNF aurait voulu tuer le REAA dans ses rangs qu'elle ne pouvait pas mieux s'y prendre ...

Peut-être que le Q.I. de ces « communicants » ne leur a pas permis de saisir que ce n’est pas la GLNF ni le SCNF qu’ils critiquaient mais bel et bien le SCPLF ? Pourtant le discours du Lieutenant Grand Commandeur anglais semble limpide… Pour qui se donne la peine de l’écouter avec un minimum de bonne foi !

Et que dire, à la lueur des informations factuelles, des affirmations d’un Emeth qui est tout le contraire de la signification de ce mot, ou qui plutôt est dénué du E de son pseudo, autrement dit, qui n’est que »Meth »… « Les SS CC étrangers n'ont pas fait dans la dentelle ! Et du SC d'Israël en passant par celui des pays-bas, de l'Angleterre et du pays de Galles, de l’Espagne, du représentant des SS CC Africains, lui demandant des actions concrètes contre l’infamie, en passant par la Grêce, l'Italie etc... tous étaient vent debout contre "l'Etoile noire" (dixit !) et ont renouvelé non seulement leur confiance au SCPLF mais surtout ont honoré de titre et reconnaissances prestigieuses notre SGC JL FAUQUE pour sa constance et sa droiture à préserver l'intégrité de l'Ecossisme. ….

Pardon de relire ce morceau d’anthologie avec un sourire…Meth a raison, pour une action concrète contre l’infamie, c’en est une ! Suspension de reconnaissance avec effet immédiat, et interdiction de visite…

Je laisse chacun juger par lui-même qui lui ment et qui donne des informations vérifiées…

Oh ? J’oubliais encore une partie du texte du « Meth » : « Les arrivistes ivres de pouvoirs et d'honneur de la SNCF en seront donc pour leurs frais. La bannière du SCPLF flotte toujours haute et sans faillir sur le donjon assiégé par les parjures aux valeurs les plus élémentaires tant de l'écossisme que de la franc-maçonnerie. » Après tout, il n’y avait aucune raison que je vous prive de rire…Depuis la « Pravda » du temps de Brejnev, ce genre de littérature est en effet assez rare.


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

François 21/01/2015 23:40

Mes TCF,
Il y a des jours où l'on se pose des questions sur le sens de discernement de certaines personnes. Il est évident que les plumes et les voix de celui qui n'est plus GM mais chancelier de la structure qu'il a créée sont dépourvus de du bon sens.
Ils doivent servir le maitre et ils font de leur mieux!
A vous de juger, mes TCF.
En effet, le site infâme publie un article écrit par une de ses plumes qui s'adresse à nous FF de la GLNF, obédience reconnue et mondialement reconnue par 140 ou 150 Grandes Loges Régulières en écrivant: « Mes frères GLNF, sortez de votre isolement »...
Quel culot! Sa structure n'est même pas reconnue par une seule GL et c'est nous qui sommes isolés ?!
Quand les propagandistes zélés veulent se faire remarquer par leur patron, je veux dire par leur chancelier, car le GM est inexistant chez eux, ils sont prêts à tout, mais vraiment tout et n'importe quoi!
Que c'est triste de voir des FF de bonne foi être manipulés par ce genre de désinformateurs!
François

Chickenrun 20/01/2015 16:32

La décision du SC anglais n'est pas vraiment surprenante car on imagine difficilement que la GLUA accepte que ses FF puissent appartenir à un SC qui reconnait une juridiction constituée de FF provenant d'obédiences non reconnues. Il va surtout etre interessant de voir si d'autres GL reconnues auront la même influence sur les SC qui accueillent leurs membres, maintenant que Radio Londres a lancé le signal.
Il convient toutefois d'observer qu'il s'agit d'une suspension et pas d'une rupture, que le communiqué n'en donne pas les raisons et que rien n'indique pour autant que le SCNDF sera reconnu à sa place.
Donc, oui c'est une décision importante mais il faut rester prudents et attendre la suite et surtout la réaction éventuelle de la juridiction Sud des USA qui est pour les SC reconnus réguliers ce que la GLUA est pour les GL reconnues.

Arsène Mutin 20/01/2015 15:07

Bonjour à tous.
J’essaie de me contraindre à poster peu de commentaires et du coup ceux-ci se transforment souvent en longue dissertation et de plus j’ai bien conscience de radoter.
Si vous estimez que c’est trop, j’arrête.
Le SCPLF a été créé dans la douleur en 1965 spécialement pour les frères de la GLNF, seule obédience française reconnue régulière par la GLUA.
La situation est restée inchangée jusqu’à nos jours, d’autant que le 11 juin 2014 la reconnaissance GLUA est revenue à la GLNF.
Ainsi, au regard de son histoire, on peut dire que depuis 1965 le SCPLF appartenait légitimement aux frères REAA de la GLNF. Le TPSGC J-L F. n’en est nullement devenu propriétaire, il s’en est juste emparé pour son compte personnel et celui de ses complices et il l’a détourné de sa destination.
Ça s’appelle de la flibuste.
Le push du 4 décembre 2009 et toutes les opérations de « commandos » consécutives ayant définitivement échoué, le capitaine J-L F, proclamé « seul maître à bord », a fait hisser le pavillon noir et mettre le cap sur l’Ile de la Tortue, avec cargaison, trésor et équipage (les matelots fidèles à la GLNF n’étant cependant pas jetés par dessus bord car on avait encore besoin d’eux pour maintenir le bâtiment à flot.).
Le 31 décembre 2014, terme règlementaire de l’année maçonnique au SCPLF est, de ce fait, le terme définitif de l’adhésion des frères GLNF. Leur départ fait qu’ensuite le SCPLF ne peut plus se targuer de compter parmi ses membres des réguliers reconnus GLUA. Le SCPLF est irrégulier sous tous les angles, sans tergiversations possibles. Il n’a pas lieu d’être encore reconnu par les SC réguliers.
Ce qui arrive en ce début janvier 2015 n’est donc en rien une punition ou un règlement de compte mais la suite logique dans l’application pure et simple des principes qui sont à l’origine même de la création du SCPLF.
La suite va s’enchaîner tout aussi logiquement, de SC en SC jusqu’aux juridictions américaines : dé-reconnaissance du SCPLF puis reconnaissance de la régularité du SCNDF sur des critères de statuts fondateurs, d’appartenance des membres et de rigueur des travaux. Cela mettra le temps qu’il faudra, le SCNDF n’est pas pressé, lui.
Les portes paroles de la GLAMF pourront bien crier au scandale comme ils ont coutume de le faire, avec force insultes à l’appui, les observateurs, de l’extérieur et de l’intérieur, ont bien compris que, si scandale il y a, c’est bien dans les manœuvres et le comportement de l’équipe de direction GLAMF-SCPLF.
On ne s’étonne pas que les opérations de désinformation habituelles aient déjà commencé envers le SCNDF, lequel serait en état de faiblesse tant du point de vue des effectifs que de la matière grise (là, on est prié de ne pas rire trop fort).
C’est bien connu, hors des loges de la GLAMF et des ateliers du SCPLF point de culture du REAA !
Il faut aller dire ça aux sœurs et frères de la GLFF, de la GLDF, du GODF, … etc.
Tant qu’on y est, on pourrait même croire que le SCPLF s’est allié à quelques SC européens à la seule fin charitable de les instruire.
Décidément, la mode est aux confédérations, façon de se sentir moins seul et d’afficher des alliés de circonstance, même si certains descendent discrètement du train en marche au premier ralentissement en jurant qu’on ne les y prendra pas de si tôt.
C’est, peut-on croire, le cas de la GLIF qui vient de prendre le maquis mi décembre dans l’omerta générale.
Donc, à moins que la GLDF ne veuille remettre le couvert, la CMF est vouée à être une confédération composée d’une seule obédience.
Ce sera peut-être une de ces belles innovations caractéristiques de la « franc-maçonnerie troisième voie » se réclamant de « l’évolution » et de « l’adaptation » dans la « tradition » (après Anderson, c’est au tour de Darwin d’avoir des crampes post mortem en s’entendant pris pour référence).
Même si c’est triste à dire, ce qui dorénavant pourrait arriver de mieux à nos frères REAA de la GLAMF, c’est que « leur » SCPLF soit, comme prévu et le plus rapidement possible, phagocyté par le SCDF et que leurs loges rejoignent la GLDF, c'est-à-dire qu’ils puissent travailler dans une obédience et un SC qui méritent leurs noms.
D’ici là, d’autres, nombreux ou pas, mais conscients d’avoir fait le jeu des pirates et flibustiers de la FM, auront, avec cette humilité du maçon, demandé leur réadmission à la GLNF et leur adhésion au SCNDF
« Le bonheur est dans le pré, cours-y vite, cours y vite. … »
…. « Si tu peux le rattraper cours y vite, il va filer. »
Pas de racolage, du simple bon sens dans ces mots empruntés au poète symboliste Paul Fort.
Salutations fraternelles à tous.
Arsène.

le voyageur 18/01/2015 21:13

TC Emmanuel,
les deux SC USA étaient absents de la fête de l'Ordre (manque de finances ont-ils avancé).
les critiques par anticipation concernant le SCNDF sont stupides:
nous devons bien au contraire ne surtout pas faire n'importe quoi concernant l'avancement des FF GLNF puisque nous sommes observés entr'autres par les USA.
Ces derniers ne supporteront pas longtemps un SC composé de FF non-reconnus.
Et par ailleurs, c'est bien joli une association de SC européens mais ils sont composés de FF de GL qui sont entrain de re-reconnaitre la GLNF ou c'est déjà fait...
dur, dur. Seuls seront sauvés les 33è exilés.
Très fraternellement

Lefreredereccoetsesfreres 18/01/2015 20:37

Ce qui devait arriver ,arriva , il est vrai que ça va très vite et JLF et AJ ont une lourde responsabilité sur ce qui arrive .
L'un n'a toujours pas démissionné de la GLUA , mais ça va devenir intenable , et on se demande pourquoi il n'a pas rejoint SES FRÈRES de la GLAMF puisque ils composent essentiellement le SCPLF ,
Quand a AJ que de changement , au fur et à mesure que les mauvaises nouvelles tombaient .
Son porte parole brutus , après avoir été un ardent défenseur de tout ce qui pouvait éviter les départs de la GLAMF en arrive a dire qu'aujourd'hui la GLAMF s'ouvre à toutes les obediençes .
Sans parler de la haine qui anime ce monsieur brutus nous rendant ( c'est tellement plus facile) responsable de ce qui arrive au SCPLF . Il me rappelle dans l'histoire récente un certain ministre allemand de la propagande au service de force obscure .

Oscar 18/01/2015 14:14

Si cette information est bien vérifiée... effectivement c'est une bombe... une bonne bombe.
FDA es-tu sur de toi ?

Fideledamour 18/01/2015 22:20

Bonsoir Mon Très Cher Frère Oscar,
Oui je suis certain, j’ai recoupé l’information et elle m’a été confirmée de source sûre (anglaise).
En fait, je suis en possession de la revue interne du Suprême Conseil pour l’Angleterre et pour le Pays de Galles, dans laquelle se trouve l’extrait que j’ai publié, et dont je ne diffuse pas l’original en copie pour respecter l’anonymat des membres dirigeants de ce SC qui y figurent aussi…
Il n’y a aucun doute sur cela…Il suffit d’ailleurs de constater l’embarras du SCPLF, de la GLAMF et de ses « communicants »…

johaber 18/01/2015 12:24

Bonjour à vous tous,
Nous avons effectivement tous entendu le représentant du R.E.A.A. anglais demander au SGC JL Fauque de renouer avec la GLNF ce qui a généré un grand sourire dans l'assistance lors que les 17 juridictions européennes avaient signé peu de jour auparavant une reconnaissance sans faille de la régularité du SCPLF.
Ils ont tous réitéré oralement cette reconnaissance à la clôture des travaux.
Autant on peut imaginer la reconnaissance de la GLUA en terme d'obédience selon une tradition finalement relativement récente, autant le R.E.A.A. à l'Anglo-saxonne fait réellement sourire et sa reconnaissance doublement sourire tant leur pratique s'est éloigné de ce qu'est ce rite.
JL Fauque a parfaitement communiqué auprès de l'ensemble des officiers de l'ensemble des ateliers de la juridiction le matin même de la tenue. Je crois qu'il a pris, lors de cette communication, de la distance vis-à-vis d'une reconnaissance américaine et anglaise en terme de R.E.A.A. mais s'attache à recentrer ce rite dans sa régularité et sa spiritualité dans une confédération (et oui, encore une) européenne qui, elle, existe bel et bien.
Je vous embrasse

Fideledamour 18/01/2015 22:32

Bonsoir et merci Mon Frère pour ton commentaire.
Je crois cependant bien spécieux, et peut-être le reconnaîtras-tu, de vouloir l’aura d’un Suprême Conseil (anglais en l’occurrence) tant qu’on le croit de son côté (Que n’encensais-ton pas Alan Englefield le Souverain Grand Commandeur anglais ces dernières années du côté du SCPLF), et lorsqu’il ne vous convient plus car il ne vous reconnait plus, le mépriser : « le R.E.A.A. à l'Anglo-saxonne fait réellement sourire et sa reconnaissance doublement sourire tant leur pratique s'est éloigné de ce qu'est ce rite »…
Constate que l’initiative du SCPLF à travers sa création qu’est la GLAMF est en définitive rejetée de toutes les maçonneries du monde, et non pas seulement anglaise, et que donc il serait peut-être honnête de se poser la question de savoir s’il ne fait pas fausse route ?
Penses-tu normal de croire que le SCPLF-GLAMF est seul à avoir raison contre la grande chaîne de la fraternité universelle ?...Je lis avec attention ce que tu écris, et je pense malheureusement que ce que tu décris, ce n’est plus de la Franc-maçonnerie universelle, mais une nouvelle secte qui a pour nom « l’écossisme »….
Avec mes fraternelles salutations…

Mathius 18/01/2015 11:34

Mon bien aimé frere Emmanuel,
La logique du coup de force du Suprême Conseil Pour la France pour gérer les loges bleus à fini par se fracasser sur l'écueil de la tradition de la maçonnerie régulière.
Mais qui pouvait penser , mise a part les mauvais communiquant du Suprême Conseil Pour la France que la société maçonnique régulière allait resté sans réponse adapter à l'attaque renégate du Suprême Conseil Pour la France contre la régularité?
Depuis le début de la GLAMF j'affirme que cette GL va nul part.
Que ceux qui veulent pas revenir à la réalité continuent leur stupide croisade contre immatérialité de la régularité maçonnique.
Je pense que maintenant chacun doit savoir où il se trouve.
Par ailleurs un maçon qui ne sais pas ou il est, n'est pas maçon.
Donc le phénomène pervers des créateurs la GLAMF est fini pour la maçonnerie régulière qui n'a plus de temps à perdre avec des profanes sectaires en tablier
Je t'embrasse ainsi tous nos frères.
MATHIUS.

le voyageur 18/01/2015 09:30

TC Emmanuel,
Le SCPLF n'a pas eu la visite des SC USA lors de la fête de l'Ordre (décembre 2014)...motif évoqué : manque de moyens financiers...
Aux USA, on ne blague pas avec la Règle. La non-reconnaissance va suivre mais ils essayent toujours d'attendre un réveil de la part du SCPLF sinon le couperet va tomber.
Concernant le SCNdF je peux témoigner de son succès et du fait que la démagogie n'est pas présente (sans travail pas de degré)!
Mais comment laisser les orphelins de côté?
Depuis plus de trois ans, la plupart des FF GLNF/SCPLF étaient mis "au placard".
Les 33% de FF REAA à la GLNF ont de l'appétit. On va les rassasier mais sans précipitation (les USA nous observent).
L'Ordre Ecossais n'est pas la propriété d'une juridiction en particulier.
Très fraternellement.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche