Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 février 2015 7 15 /02 /février /2015 09:17

L’édition 2015 de cette importante Conférence se tient cette année en Colombie Britannique à Vancouver, à l’invitation du Grand Maître Philip Durell.

Elle est doublée de la Conférence des Grands Secrétaires nord-américains.

Depuis l’Installation du Grand Maître Jean-Pierre Servel et de son équipe, particulièrement du Grand Maître Honoraire Jean-Claude Tar. et de l’Assistant Grand Maître et Grand Chancelier Jean-Pierre Rol., la Conférence annuelle des Grands Maîtres Nord-Américains a été un pivot important de la reconquête de sa crédibilité par la GLNF, gravement entachée par la gouvernance précédente.

En effet, à peine Installés en décembre 2012, deux mois plus tard ils étaient à cette conférence qui se tenait en février 2013 à Kansas-City. Des discussions prometteuses s’y était tenues, qui avaient donné lieu à quelques reconnaissances de Grandes Loges américaines dans la foulée. Un signal fort était ainsi donné.

L’année suivante, en février 2014, à la Conférence qui a eu lieu à Baltimore dans le Maryland, la GLNF avait remporté un très grand « succès diplomatique ».

La « commission de reconnaissance » qui se tient dans le cadre de cette conférence, n’avait en effet même pas fait mention d’une quelconque autre option de reconnaissance d’une Grande Loge autre que la GLNF en France, malgré les efforts désespérés de ceux qui pensaient se substituer à celle-ci…

Au contraire, la commission avait écrit dans son communiqué qu’elle souhaitait reconsidérer la recommandation de suspension décidée en 2012 en raison des troubles créés par l’ancienne gouvernance.

Et si la commission avait exprimé ses remerciements aux cinq Grandes Loges d’Europe continentale signataires de l’Appel de Bâle (Allemagne, Pays-Bas, Luxembourg, Suisse et Belgique) il convient de noter qu’aujourd’hui, à la suite de nombreuses Grandes Loges américaines, de la Grande Loge Unie d’Angleterre, de la Grande Loge d’Irlande et celle d’Ecosse, quatre de ces cinq Grandes Loges ont elles aussi re-reconnues la GLNF.

Cette conférence a donc été un pivot important, et on se souvient qu’à l’issue de l’édition de Baltimore 2014, le Myosotis du Dauphiné-Savoie, malgré les rodomontades de responsables aigris dans les blogs, avait pronostiqué que les dés étaient jetés, que les reconnaissances au profit de la GLNF étaient sur les rails, et que la CMF-GLAMF avaient déjà perdu la bataille qu’elle avait engagée… Les faits ont démontré que l’analyse s’est avérée exact, l’année 2014 ayant été cruciale à ce niveau.

Dès lors, les enjeux de l’édition 2015 sont moindres mais néanmoins importants.

Sont présents aussi à cette conférence Alain Juillet selon ses propres termes « spécialiste commando », Grand Chancelier de la GLAMF et président de la CMF, ainsi que Jean-Jacques Zambrowski, « Haut Représentant » de la CMF.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

le voyageur 15/02/2015 11:07

TC Emmanuel,
sans boule cristal, je vois revenir les responsables de la GLAMF avec un message des grands Ecossais USA présents à cette conférence pour nos FF du SCPLF:
- préparez vos mouchoirs!
très fraternellement.

Mathius 15/02/2015 10:52

Il faut sauver le soldat Juillet qui n'a plus cent Bâle pour ne pas perdre la face....
Quel gâchî cet homme... Je me demande si il est conscient de ses altérations maconniques...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 15/02/2015 14:54

Mon Très Cher Frère Reto,
Je ne crois pas un seul instant que cela arrive, et d’ailleurs ce n’est aucunement souhaitable.
Personne à la GLNF ne souhaite voir qui que ce soit à genoux ! Il n’y a que des Frères libres et dignes chez nous.
Par ailleurs, dès lors que la scission n’est réellement justifiée que par un problème d’égo (certains ont voulu être Grand Maître tout de suite, suivis par des Frères qui eux, voulaient faire un bond dans leur avancement), ceux-là ne reviendront pas à la GLNF où ils ne pourraient conserver leur actuel niveau de responsabilité. Et du reste, je crois pouvoir dire qu’aucun des Frères de la GLNF ne veut voir revenir ses ambitieux qui ont foulé au pied toutes nos valeurs.
D’autres, par une perception pervertie du sens de la maçonnerie pourtant clairement exposé partout (la Maçonnerie est constituée de trois degrés : Apprenti, Compagnon et Maître) pensent que l’ordre se réduit à leur Rite, évacuant ainsi l’Universalité de la Maçonnerie. Ceux-là resteront naturellement entre eux, et c’est souhaitable, leur conception ayant plus à voir avec une secte qu’avec la Franc-maçonnerie.
Les Autres, les Frères qui ont été abusés, qui sont de bonnes foi, ont déjà commencé à revenir. Les autres, s’ils veulent revenir, seront accueillis fraternellement.

Reto Herman 15/02/2015 13:18

Il reviendra à genoux à la GLNF pour demander, avec ses 15'000 dissidents, leur intégration en bloc !
Qu'en pensez-vous ?
Reto

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche