Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 février 2015 3 11 /02 /février /2015 13:29

Dans le cadre des Tribune Libres que le Myosotis du Dauphiné-Savoie accorde aux Frères désirant s’exprimer librement, notre sage et Bien Aimé Frère Mathius nous envoie un court billet d’humeur. Celui-ci sera suivi de quelques observations sur le sujet :

« Mes frères,

Le fait que le GLNF et le GO vont se réunir en colloque au mois de mai, démontre que ces deux obédiences ont retenu la leçon de la crise maçonnique française.

Le fait qu'elles aient compris qu'elles ont le devoir maçonnique de communiquer entre elles officiellement, est vecteur de calme sur le territoire maçonnique française....

Les opportunistes viennent définitivement de faire long feu. Aujourd'hui il faut laisser du temps au temps afin de laisser retomber les poussières des ambitions démesurées.

La maçonnerie française échappe une fois de plus aux sectarismes. Il y a en a pour une génération pour que le risque revienne, c'est cela qu'il faut retenir aujourd'hui, et bien-sûr en espérant que les crises futures de la Franc Maçonnerie Française n’anéantissent pas son devenir.

Tout le reste, ce ne sont que des mots sans intérêt.

Bonne journée ou soirée. »

MATHIUS

L’annonce tonitruante de la tenue d’un colloque ayant pour thème « La Franc-Maçonnerie, École de Pensée, Ecole de Spiritualité » le 28 mai prochain organisé en collaboration par le Grand Orient de France et la Grande Loge Nationale Française, a suscité quelques réactions d’étonnement et d’autres parfois inquiètes.

Cet évènement qui constitue - il est vrai - une première, n’a pourtant rien de sensationnel.

C’est en fait la situation qui prévalait auparavant, qui était anormale.

Jusqu’il y a peu, en effet, les relations entre les deux obédiences étaient exécrables, les responsables d’alors du Grand Orient jetant des anathèmes sur les frères de la GLNF, et les dirigeants de la GLNF d’alors couvrant le G.O.D.F. d’un souverain mépris.

Cette période, heureusement, semble bien révolue à la suite de la crise que nous venons de traverser, et qui en définitive, a secouée l’ensemble de la maçonnerie française de près ou de loin.

Les leçons ont été tirées.

L’arrivée d’une nouvelle équipe à la tête de la GLNF, a conduit à une redéfinition de la doctrine de celle-ci, à des réformes en profondeur, et cela passe par des relations nouvelles avec le monde extérieur, particulièrement avec les obédiences françaises considérées comme non régulières au vu des Landmarks et des Basics Principles.

Ainsi, l’année dernière, à l’occasion des célébrations du centenaire de la GLNF, on a pu remarquer avec plaisir la présence de plusieurs dirigeants d’Obédiences françaises, de la Très Respectable Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France, Catherine Jeannin-Naltet au dirigeant de la Loge Nationale Française et Président de l’Institut Maçonnique Français, l’Historien Rogez Dachez, en passant par le réputé blogueur qu’est Jean-Laurent Turbet qui nie être le porte-parole officieux de la Grande Loge de France.

Cet état de fait démontre la volonté – nouvelle il est vrai – des dirigeants de la GLNF d’avoir des contacts fraternels et apaisés avec les Frères des autres obédiences françaises, dans des perspectives diverses, qui toutes, n’ont rien à voir avec la partie rituelique de la Franc-Maçonnerie.

Par conséquent, il y a lieu de ne pas faire la moindre confusion, il n’y a aucun accord d’inter visites en perspective entre le GODF et la GLNF, à la différence de l’accord d’inter visites signé entre l’ancien Grand Maître de la GLAMF Alain Juillet, et le Grand Maître actuel du Grand Orient de France, Daniel Keller.

De même, il est vain d’accorder à cet évènement une signification qu’il n’a pas.

Il n’y a rien d’étonnant que deux obédiences réfléchissent ensemble sur un sujet donné, alors que l’histoire les lient doublement : d’une part, la GLNF est née d’une scission du GODF, mais en plus les deux sont les seules Grandes Loges en France à avoir eu dans l’histoire la très enviée reconnaissance de la Grande Loge Unie d’Angleterre.

Si aujourd’hui le Grand Orient est devenu indifférent à cette reconnaissance qu’il a perdu en 1877, la GLNF qui l’a obtenue juste après sa création en 1913 (avec une éclipse d’un an et demi), y est très attachée.

De ce fait, elle ne s’implique pas sur le terrain des jeux politiciens, et laisse ceux qui veulent supputer sur le pourquoi – caché - de l’organisation de cette rencontre le faire, mais en vain.

L’histoire de ces deux dernières années montre en effet, que l’équipe dirigeante de la GLNF s’est toujours abstenue de manœuvres contre quelque obédience que ce soit, se contentant de se défendre face aux attaques éhontées émanant tant de Frères français, qu’étrangers.

Pour cela, elle n’a jamais cherché à nouer quelque « alliance » que ce soit, ni à former la moindre confédération en vue de constituer un bloc sur la base du nombre pour la protéger.

Au contraire, le Grand Maître Servel, mais aussi chacun dans son domaine de responsabilité, les TT.’.RR.’.FF.’. Jean-Claude Tar., Jean-Pierre Rol. Didier Gom. et Jean-François Var. ont toujours agi sans tenir compte des démarches agressives auxquels ils ont été confronté, et ont mené leur action uniquement en fonction des valeurs et de la doctrine de la GLNF, non en fonction des gesticulations de Frères mus par des ambitions et intérêts personnels, ou par des pratiques « combinardes ».

Cela leur a d’ailleurs particulièrement réussi, lorsqu’on voit le bilan qui est le leur, en à peine deux ans, qui ont vu le crédit de la GLNF restauré.

Aussi, foin de volonté « politique », dans cette première rencontre Lafayette GODF-GLNF qui aura lieu le jeudi 28 mai 2015 au siège du GODF, rue Cadet à Paris.

Il faut juste placer cette soirée dans une double perspective qui est d’une part celle, par exemple, du Cercle Villard de Honnecourt, qui voit parfois des profanes ou des Frères – ou Sœurs – invités en qualité de conférenciers, ce qui permet de confronter dans un sens constructif des visions différentes mais réfléchies et sincères. Dans cet esprit, rien n’interdit de penser qu’un jour d’autres soirées pareilles seront organisées avec d’autres obédiences, notamment avec la Grande Loge de France.

D’autre part, il convient de rappeler les propos du Grand Maître Jean-Pierre Servel à Strabourg en mai dernier, dont voici quelques extraits : « Il n’y a ni à juger, ni à opposer le courant sociétal et le courant spiritualiste de la Maçonnerie, mais que pour la Maçonnerie de Tradition, sans le divin, l’élévation n’aurait pas le même sens. Il y a des différences. Faut-il insister ? Oui ! Faut-il s’opposer ? Non ! La GLNF ne dit pas qu’il n’y a qu’une seule voie. Il y a certes des différences, mais il y a aussi des points communs puisque toutes recherchent le perfectionnement de l’Homme. Elles sont dès lors toutes respectables L’élévation spirituelle passe par une étincelle du divin. Forte de cette conviction, la GLNF occupe une place particulière dans le paysage maçonnique français, elle reste pour autant respectueuse des convictions prônées par les autres obédiences et fraternelle à l’endroit de leurs membres ».

Enfin, il est bon de préciser que des liens directs existent bien entre les responsables des obédiences françaises. C’est du reste la moindre des choses, et c’est très bien ainsi.

La situation du paysage maçonnique français a été clarifiée par le sens de l’histoire. Il n’existe – à ma connaissance – aucune rivalité entre les obédiences françaises et encore moins entre les Frères qui en sont membres, sauf dans la tête un peu malade de quelques tenants des thèses complotistes, ou de quelques dirigeants aux ambitions déplacées.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Aymeric 12/02/2015 01:19

TCF Emmanuel,
Je partage le point de vue de notre F. François au sujet du passage de la caravane...
et aussi celui que tu développes dans ta précision/commentaire. Rien ne nous interdit de débattre et de discuter avec qui que ce soit. Au contraire cela prouve que nous connaissons parfaitement nos Traditions et nos Racines (contrairement à d'autres), que nous sommes si fortement enracinés dans nos traditions que nous pouvons nous permettre d'aller vers d'autres. Là aussi contrairement à d'autres qui n'ont ni racines ni traditions.
Alors que des colloques de ce genre permettent les échanges d'idées et surtout mieux faire connaitre notre voie spirituelle unique en France pour que des profanes puissent mieux choisir en frappant à la porte qui leur convient le mieux.
Et enfin que mes vœux accompagnent le GM et les Grands Officiers que tu cites où ils se trouvent.
Aymeric

alain DELAHAYE 11/02/2015 18:19

En parfait accord avec cette démarche de notre TRGM JP SERVEL et nos instances nationales .
Simplement dire que nous avons la chance en Vallée du Rhône de pratiquer cela - tout en respectant scrupuleusement nos Landmarks- grâce à notre association les AMPHIS VDR qui regroupe des FF et SS de toutes obédiences et qui organise des conférences chaque année depuis 10 ans en parfaite harmonie avec les spectateurs de toutes obédiences, leurs familles et les profanes intéressés.
Quel bonheur de se réunir au sein de nos locaux, de pouvoir regarder dans la même direction sans souci d'appartenance à telle ou telle autre obédience et de pouvoir clore la soirée avec un grand repas buffet plein de fraternité ( 250 spectateurs et 125 convives au repas) tout ceci dans le plus grand respect des obligations et croyances de chacun chacune.
Un FF heureux et reconnaissant à tous ces pîonniers et pionnières de toutes les obédiences qui ont permis ces AMPHIS VDR de la paix et du bonheur maçonnique
Biz frat à toutes et tous
Alain

François 11/02/2015 16:13

Mes TCF et S,
Il me semble que la tribune libre de notre BAF Mathius résume parfaitement la situation de la GLNF: nous respectons toutes les obédiences françaises et nous pouvons discuter, débattre et organiser des colloques avec elles à condition qu'elles aient une politique clairement annoncée.
Nous n'admettons aucun Frère irrégulier chez nous tout en respectant la démarche intellectuelle de chacun.
Alors s'il y a encore quelques propagandistes avocats, vieillards & obsédés sexuels, ou caricaturistes désorientés qui ne peuvent s'exprimer qu'en remplissant les lignes d'un site infâme, il faut leur répéter: la carvane passe et ......
Fraternellement à tous.
François

le voyageur 11/02/2015 14:48

TC Emmanuel,
même si je redescend à l'étage en dessous, n'oublions pas l'assemblée générale des fraternelles à Pisan.
Nos FF de la CMF (de ce qu'il en reste) ont tentés de prendre la place de la GLNF et non de renforcer l'universalisme.
il me semble que JP SERVEL a une juste appréciation de ce que nous attendons de lui:
- un suivi parfait de la règle des FM reconnus mais une ouverture vers les autres FM dans le respect mutuel.
les Anglais ont toujours fait ça, les Américains itou...ce qui a provoqué quelques espoirs lors des rencontres internationales auprès de nos FF en quête de reconnaissance.
Mais la règle (à minima intervisites interdites) personne n'y touche.
Très fraternellement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/02/2015 14:55

Bonjour Mon Très Cher Frère Voyageur,
Il n'y a rien à ajouter ou à soustraire à ton commentaire...
Bien fraternellement à toi.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog des Fidèles d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche