Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 février 2015 7 22 /02 /février /2015 11:25
TRIBUNE LIBRE : LETTRE OUVERTE AU FRERE QUI NOUS QUITTE ET QUI RISQUE DE CROISER LES FRERES QUI REVIENNENT. OU, RETROUVER SON CHEMIN DANS LE REAA AUSSI.

Dans le cadre des Tribunes libres que le Myosotis du Dauphiné-Savoie offre aux Frères qui souhaitent s’exprimer, voici l’édito d’un frère, JRaime, peiné par le désarroi causé par une démarche aux accents sectaires:

« De nombreux Frères ont quitté la GLNF. Certains se sont détournés complètement de notre démarche, d’autres sont allés voir ailleurs si l’herbe était plus verte dans l’une ou l’autre des 100 obédiences présentes dans le champ de la franc-maçonnerie française.

Le calme et la sérénité sont revenus dans notre maison et le désir de travailler en Fraternité dans nos Loges est palpable : « La joie est dans les cœurs ».

Il faut dire que le paysage maçonnique français s’est clarifié bien plus rapidement que nous ne l’avions imaginé.

- La GLNF est redevenue la seule Grande Loge régulière sur le territoire français, reconnue par la quasi-totalité des Grandes Loges régulières dans le monde, 90% des maçons de la planète selon notre GM Jean-Pierre SERVEL, non pas pour des raisons politiques comme je l’entends dire ici ou là, car la GLNF aurait pu ne pas retrouver sa reconnaissance, mais parce qu’elle est la seule obédience à avoir choisi de revenir dans la règle.

- Les chantres de la recomposition d’un « paysage maçonnique français régulier », sont désormais relégués et probablement pour longtemps, dans le champ de la maçonnerie « dite libérale ». Ceux qui avaient construit leur projet sur le dépeçage de leur obédience d’origine, la nôtre, balbutient aujourd’hui que la reconnaissance de la régularité n’est plus leur préoccupation. En Berry nous dirions que c’est un joli « coup de pied d’âne » aux Frères qui ont quitté la GLNF pour cette raison.

Des Frères prennent donc logiquement le chemin du retour et je veux saluer leur démarche.

C’est la démarche maçonnique courageuse de ceux qui, reconnaissant qu’ils se sont trompés, font le chemin inverse dans le labyrinthe.

Nos Loges, malgré l’amertume parfois compréhensible des Frères qui sont restés pour reconstruire la maison, surtout quand leur loge a été pillée, accueillent fraternellement ces Frères dans la chaîne d’union.

C’est pourquoi mon Très Cher Frère je m’interroge sur ton départ de notre atelier du REAA. Quels peuvent en être les motifs ?

J’en ai identifié trois mais je ne prétends pas être exhaustif :

- Le premier tient à ce que j’appelle le choc post-traumatique, celui qui fait suite à la longue et violente tempête vécue dans notre obédience. Les adeptes de la croisière en haute mer connaissent bien les phénomènes qui apparaissent après une tempête. C’est un temps qui parait comme suspendu pendant lequel, après avoir été chahuté, déstabilisé, ma vigilance s’est relâchée. C’est un espace dans lequel j’ai perdu mes repères et, balloté par les courants du moment, attiré par les sirènes, je dérive. Où suis-je ? Quel cap choisir ? Quel chemin emprunter ? Je te rencontre aujourd’hui encore déboussolé ; comment te donner le moyen de choisir les bonnes balises ?

- Le second tient à la relation personnelle que tu entretiens avec chaque Frère de notre loge ainsi qu’avec ceux qui nous avaient quittés. Cesser de partager le bonheur de la Fraternité avec ces derniers est une épreuve difficile. Il n’y a plus le partage maçonnique en loge, ce pourquoi nous nous retrouvons, mais la relation affective demeure et peut parfois prendre le pas. Pourtant rien n’exclue, tout au contraire, le partage dans le monde profane avec de nombreux autres « Frères » dont les choix hors de la Maçonnerie reconnue régulière sont tout aussi respectables que les miens. Suis-je suffisamment attentif à toi qui doutes, attiré par le chant des sirènes évoqué ci-dessus ? Ne dois-je pas m’interroger sur ma capacité à te retenir sur la base de l’Amour Fraternel évidemment ?

- Le troisième tient au prosélytisme de certains membres du SCPLF. Je l’ai vécu dans l’atelier que je fréquentais mais ne sais pas s’il s’agit d’une pratique générale, ou d’un comportement local. Ces adeptes continuent à recruter aujourd’hui encore dans les Loges du REAA de la GLNF avec trois arguments « choc », et en y ajoutant parfois le moyen d’un chantage affectif.

o Les trois premiers degrés seraient un passage obligé, certes nécessaire, mais mineur par rapport au niveau « supérieur » auquel on doit accéder pour mériter le titre de Franc-maçon…

o La pureté du REAA dans sa globalité devrait être protégée de toute contamination par les autres rites…

o La poursuite du chemin initiatique dans la progression du REAA en 33 degrés serait devenue soi-disant impossible pour les Frères de la GLNF…

En ce qui concerne le moyen tu m’as avoué ta douleur d’être amené à choisir entre « ton père et ta mère ». Ces arguments et ce moyen ne peuvent trouver un écho que parce que tu es en dérive. Est-ce faire preuve d’amour fraternel que te culpabiliser de cette manière en utilisant le registre affectif, que te pousser à renier tes engagements vis-à-vis de ta loge, que t’imposer dans notre maçonnerie régulière et dans nos loges du REAA, le choix d’une soi-disant voie unique de perfectionnement ?

Instrumentalisé par ceux qui ont conduit cette juridiction hors des chemins choisis par ses fondateurs en 1965, tu n’as pas vu que de nombreux Frères du 4e au 33e degré ont déjà quitté le SCPLF pour se mettre au travail et reconstruire une juridiction ancrée dans la régularité, le SCNDF.

En guise de conclusion : Initié au REAA et ayant effectué mon parcours avec bonheur depuis 15 ans exclusivement dans ce rite, mon propos n’est donc pas de régler des comptes avec celui-ci, pas plus que de retenir quiconque dans notre obédience. Le chemin maçonnique est une voie de perfectionnement individuelle faite de choix et d’engagements personnels ; pour ce qui me concerne ces choix ont souvent été éclairés par des Frères ayant un point de vue différent du mien.

A toi qui veux partir, sur un chemin qui passe en dehors de la maçonnerie régulière, et parce que probablement tu n’as pas d’autre choix aujourd’hui, je te souhaite bon vent, en espérant que ta route puisse croiser celle d’un Frère qui rentre à la maison. » JR-aime

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

le voyageur 16/03/2015 16:48

Cher jak BOAZ
quelque soit la juridiction, pour un F GLNF, sa première qualité c'est d'être composée de FF reconnus.
de là tout ce que tu cites.Puis les FF se valent.
le nouveau SC n'a qu'une prétention: regrouper les FF qui ont compris ce principe.
je te rappelle que les Ecossais de la GLDF sont venus dans les années 60 chercher ce principe à la GLNF mais aussi ils ont voulu commander (c'était parait-il entendus avec les FF déjà à la GLNF...)

Jak BOAZ 05/03/2015 06:51

Mes BAF,

Peu connaisseur du REAA et encore moins des grades supérieurs dont il est ici question, mais étant à l'équivalent de ces travaux au RER, ce que l'on nomme l'Ordre Intérieur chez nous, j'ai le souvenir douloureux de la scission de 1999/2000 qui a vu le GPDG, "siphonné" plus de 50% de nos loges bleues oui, on oublie souvent que nécessairement, les frères de l'un...sont souvent les FF de l'autre...).

Lorsque une nouvelle juridiction a été créée sous la forte influence de la GLNF (qui n'avait pas totale légitimité à s'immiscer autant dans ce genre genre de chose...et c'est toute la question à discuter),
tout s'est remis très vite en place.
Normal. Prenez des Frères d'expérience dans ces grades, et malgré leur GRrrraaande Sagesse acquise, promettez leur un nouveau chantier pour en être les nouveaux patrons...ou guides, oui, guides c'est tellement mieux , et vous verrez à quel point tout se émet très vite en place.
Bref, aucun doute qu'un nouvelle ordre "maison" ne soit pas à propos. La question reste :
des travaux de qualité ou la conscience doit être le Centre, peut elle s'exonérer de la structure qui l'a fait naître pour ne pas vivre sous influence.
Ma question n'est pas naïve bien que je saches que jamais, il en fut autrement. J'ajoute que depuis tout temps, il s'st toujours dit à la GLNF que le REAA et son SCPLF était...ingérable.
Ceci est-il le corollaire de cela ? C'est vraiment une question.
J'entends bien les arguments qui ont justifiés la constitution de ce nouvel SCNDF.
et mon commentaire ne remet pas en cause la qualité des travaux qui y président, mais souhaite juste interpeller sur ce sujet, en espérant que vous pourrez éclairer ma lanterne.
Bien à vous,
fraternellement,
Jak BOAZ

Charles-Henry 23/02/2015 18:10

Mes TCF,
Je suis à 100% d'accord avec cette tribune libre qui un cri de cœur et un cri d'amour. Mais j'ai peur qu'il n'y ait aucun écho de l'autre côté!
Je ne connais pas l'auteur de cet article et je ne sais pas à quel orient il travaille. Mais dans certaines régions, l'endoctrinement du SCPLF est de manière à robotiser le comprtement de nos FF. C'est triste à dire. Cela est une des raisons de ma démission du SCPLF il y a un certain nombre d'années, en toute discrétion comme cela s'imposait à l'époque, bien avant l'arrivée de Sti!
frat
Charles-Henry

MIGNOT 24/02/2015 21:28

TCF Charles-Henry,
Je te remercie de ton commentaire élogieux. Je n'ai pas cherché avec cet article à convaincre les idéologues sectaires qui se sont compromis avec Monsieur STIFANI pour sortir un maximum d'écossais de la GLNF ; je m'adresse aux Frères déboussolés qui aujourd'hui encore quittent nos ateliers ne percevant pas qu'ils partent dans une impasse.
En Dauphiné-Savoie il ne s'agit que de quelques unités que nous pourrions facilement passer par "pertes et profits", mais cela ne me satisfait pas. Je souhaite le redémarrage d'ateliers de perfection construits sur des bases saines interdisant l'organisation d'ateliers centrés sur une pensée unique, respectant la pluralité des parcours initiaux, la richesse et la diversité des recherches spirituelles. Je pense que le SCNDF tel qu'il est constitué va permettre cette construction et qu'importe s'il faut davantage de temps car nous savons à la Gloire de qui nous travaillons.
Nécessairement nos routes vont se croiser ; je t'embrasse très fraternellement,
JR-aime

cincinnatus 22/02/2015 18:55

FD'A bonjour

Modérateur d'un site Myosostis durant la gueguerre fratricide qui a opposé nombre de braves gens,j'étais tout comme vous mon frère aux premières loges (!) pour observer les attitudes des uns et des autres, et mon Dieu ce que j'ai ri, bien jaune p ,

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 22/02/2015 21:05

Bonsoir Mon Très Cher Frère Cincinnatus,
Je dois dire qu'effectivement, la crise, mais aussi ses prolongements ont permis à chacun de se révéler. Et parmi les surprises, on a pu se rendre compte que tout est relatif, et que finalement, nombre de supposés détracteurs de la gouvernance Stifani agissent de bien pire manière qu'elle...
Très fraternellement à toi,

le voyageur 22/02/2015 17:49

TC Emmanuel,
je ne peux que partager la peine de ce frère qui adresse une supplique à son F sur le départ.
MAIS, ne laissons pas de côté ce qui est incontournable:
- Le SCPLF est devenu infréquentable pour les FF de la GLNF sous peine de remettre en cause nos relations avec TOUTES le GL qui nous ont reconnues.
- l'Ordre Ecossais ne peut être enfermé dans une juridiction. Les FF écossais qui ont quittés le SCPLF afin d'éviter d'être en défaut avec leur appartenance GLNF ont créé le SCNDF.
Et ça fonctionne!
L'heure n'est plus aux tergiversations. Ou le frère considère que son appartenance à une GL reconnue est primordiale et il en tire les conséquences ou bien il cherche une GL qui lui offre les 33 degrés REAA mais avec la perte de ce qui fait l'essence de la FM universelle: les trois grades et autre chose de plus.
JP SERVEL évoque le bonheur pour les FF GLNF, il n'existe que si la priorité est donnée aux trois grades.
le reste c'est très sympathique mais germe de désordre quand c'est prioritaire.
très fraternellement

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche