Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 mars 2015 7 22 /03 /mars /2015 16:46

La crise générée par la gouvernance Stifani, on s’en souvient, a généré bien des appétits, et surtout bien des tentatives de dépecer la GLNF, généralement vaines.

Une, cependant, a réussie, démontrant que son initiateur, Philippe Gestas, a plus de talent qu’un certain « Grand Maître Commando »…

Profitant de ce que François Stifani d’un trait de plume à dissout la Province de Polynésie Française en 2011, l’ex Grand Maître Provincial a fondé avec quatre loges qui ont emportées indûment les Chartes octroyées par la GLNF ainsi que l’ensemble des trésors, une « Grande Loge Régulière de Tahiti », cela sans le parrainage d’aucune Grande Loge Régulière…
 

DES NOUVELLES DE POLYNESIE FRANCAISE…

Aussi surprenant que cela paraisse, cette micro-Grande Loge a obtenu la reconnaissance de quelques Grandes Loges régulières, argant que Tahiti était quasiment indépendante et qu’en toutes hypothèse la GLNF n’existait plus.

Pour remarquable que cela soit (en comparaison, Alain Juillet, lorsqu’il était Grand Maître de la GLAMF, n’en a obtenu aucune) cela n’en demeure pas moins incompréhensible, car la Polynésie Française (Tahiti), fait partie intégrante de la République française une et indivisible, et que ce territoire n’a pas de velléité d’indépendance.

De plus, il demeure bien quatre loges qui travaillent sous les auspices de la GLNF, via le District International. Par conséquent, l’affirmation des dirigeants de la « GLRT » selon laquelle ils représentent « la seule obédience régulière présente à Tahiti » est proprement scandaleuse, et démontre une conception très élastique de l’honnêteté intellectuelle.

Par ailleurs, reconnue par la Grande Loge de Roumanie, la « Grande Loge Régulière de Tahiti » a été invitée l'année dernière à la Conférence Mondiale des Grandes Loges Régulières, qui se tenait dans ce pays, à l'invitation de son Grand Maître qui se présentait à l'élection de Grand Secrétaire de cette conférence...

Il m’a été rapporté par un tiers qu’au cours de cette conférence, un échange a eu lieu sur la Régularité de la « GLRT » entre son « GM », accompagnés de pas moins de onze de ses « Grands Officiers » et l’Assistant Grand Maître et Grand Chancelier de la GLNF, qui leur a demandé quel pays ils représentaient. Lorsqu'ils ont expliqué que Tahiti était quasiment indépendant, le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Rol. leur a demandé avec quel passeport ils avaient voyagé pour venir en Roumanie. La discussion a été close...

Après une telle cinglante mise au point, il apparaît que la « GLRT » essaie de participer à tous les évènements et conférences maçonniques travers le monde. Ainsi elle avait l’intention de participer à la Conférence des Grands Maîtres Nord-Américains qui s’est tenue à Vancouver en février dernier, mais, en dernier ressort, elle en a été découragée.

Nonobstant, les représentants de la « GLRT » sont invités à la prochaine Conférence Mondiale des Grandes Loges Régulières, et ils ont l’intention de s’y rendre en nombre, croyant ainsi « faire impression ». Ce contexte « historique » étant posé, c’est dans ces circonstances qu’éclate un scandale retentissant dont la presse locale s’est fait l’écho:

Extrait du Mensuel Tahiti Pacifique de mars 2015

Extrait du Mensuel Tahiti Pacifique de mars 2015

Il faut encore être prudent sur ces affirmations. Mais si ce qu’affirme cet article est avéré, cela démontre qu’au sein de cette Grande Loge les mœurs que l’on ne veut plus voir au sein de la GLNF ont malheureusement toujours cours, que rien ne change en son sein, que cette situation est proprement scandaleuse et indigne de Francs-maçons.

Il est vrai que cette Province a toujours eu un fonctionnement très curieux ou l’arbitraire n’a jamais été absent, comme notre commentateur régulier Mathius peut en témoigner en connaissance de causes.

Selon le mensuel Tahiti Pacifique du mois de mars 2015 qui publie ce « pavé dans la marre », à sa création, la première décision qu’a prise cette nouvelle obédience, la « GLRT », c’est de nommer président d’honneur Monsieur Gaston Flosse…

Cela résume bien la situation…

Il ne serait donc pas inutile qu’au moment où cette « Grande Loge » de quatre loges inaugure son nouveau Grand Temple en grande pompe – et dont personne ne sait comment le financement a été assuré - les Grandes Loges qui lui ont donnée leur reconnaissance examinent attentivement à qui elles ont affaire…

Certes, l'emballage est joli mais, si l'on en croit l'article de Tahiti Pacifique, le contenu est nettement moins beau. Ainsi cette curieuse interview du « Grand Maître » Philippe Gestas dans le quotidien « Les Nouvelles de Tahiti » du mardi 14 mai 2013, avec le titre bien tapageur « Quand les Francs-Maçons se dévoilent », ou en fait d’exposer la démarche spirituelle de la Franc-maçonnerie, il explique, parlant des « cadres de la « GLRT », que « leurs titres sont ancestraux et datent de la constitution de la maçonnerie en général. Ils correspondent à des fonctions. Tous les dirigeants des Grandes loges sont des respectables frères ». Ils permettent donc aux francs-maçons de se reconnaitre et d’indiquer leur place exacte au sein de la loge dont ils font partie. Même s’ils ont un côté ronflant, ces différents titres ont donc une véritable utilité. « Il y a des titres partout : en médecine il y a des assistants, des assistants avec chaire, des assistants sans chaire, des professeurs de faculté…L’avantage de nos titres est qu’ils sont internationaux et donc compris par tous les francs-maçons du monde. C’est vrai que c’est ronflant mais ça a des significations ésotériques. Le titre de Chevalier de l’aigle blanc, un maçon sait immédiatement ce que cela veut dire ». Ah bon ?

Visiblement Philippe Gestas sait aller à l’essentiel, en tous cas à ce qui le motive. Le reste…

Dans ce magma qui n’a pas grand-chose à voir avec la Franc-maçonnerie, une raison de se détendre et de se réjouir : un ancien Frère de la GLNF, commentateur régulier du Myosotis du Dauphiné-Savoie envisage de faire profiter les amateurs métropolitains de son art.

Extrait de la Charente Libre de samedi 21 mars 2015

Extrait de la Charente Libre de samedi 21 mars 2015

Né à La Baule et installé en Polynésie depuis l’âge de 25 ans, Mathius est un peintre autodidacte très réputé.

Après s’être lancé dans une ligne de bijoux, il a été le promoteur de la fameuse perle noire. Mais s’apercevant des conditions de travail des plongeurs qui ne bénéficiaient d’aucune protection sociale, il crée avec deux avocats la Ligue polynésienne des droits humains, dont il sera le secrétaire général et le président.

Après avoir créé sa propre galerie, il expose en Nouvelle-Zélande et aux Etats-Unis.

Aujourd’hui, il envisage donc d’ouvrir une nouvelle galerie, probablement au début de l’année 2016, dans les Charentes, près de chez sa fille. Parallèlement, il est en train de réaliser avec un ami écrivain. Denis Dupré, un ouvrage traitant de sa démarche artistique. « Dès l’enfance, j’ai dessiné, j’ai créé, j’ai tout appris tout seul. La démarche humaniste est partie intégrante de mon œuvre ». Dans toutes ses toiles on retrouve le goût de la couleur, de la lumière « La même finalement à Tahiti et à Aubeterre », et la présence de l’humain.

DES NOUVELLES DE POLYNESIE FRANCAISE…

Il s’inspire beaucoup du canon type de la beauté de patchworks tahitiens, les « tifefe » que Gauguin avait pressenti et que Matisse a beaucoup exploité. Dans l’instant, Mathius aimerait bien rencontrer d’autres artistes tant qu’il se trouve dans les Charentes, afin de tenter de créer un collectif, un mouvement artistique aubeterrien…

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Mathius 22/03/2015 20:33

Mon bien aimé frere Emmanuel.
Pour information, L'avocat qui faisait office de grand orateur de la secte maçonnique de Gestas vient d'être condamné par la cour d'appel de Papeete dans le cadre d'une grave indélicatesse envers deux de ses clients handicapés. Il devait devenir le grand maître de cette secte cette année.
Par ailleurs j'attends toujours des excuses de "varua" a mon égard, mais cela est malheureusement rien d'autre que la continuité de la malveillance mensongère de certains grands officiers de la GLNF qui sont toujours en charge de responsabilité...
Par ailleurs merci mon frère de m'avoir fait tout beau sur ton blog...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 22/03/2015 21:06

Mais ce n'est pas moi qui t'ai fais tout beau: je n'ai rien eu à faire, tu l'étais déjà! ;-)

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog des Fidèles d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche