Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 mars 2015 7 15 /03 /mars /2015 20:07
LA CRISE INTERNE DE LA GLAMF S’INTENSIFIE.

Le climat délétère qui sévit au sein de la GLAMF dont le Myosotis du Dauphiné-Savoie s’est fait l’écho à plusieurs reprises, connait une accélération inquiétante ces derniers jours.

Survenant dans un contexte noir au sein de la GLAMF, où son précédent Grand Maître Alain Juillet a cédé son poste sans avoir remporté le moindre succès durant ses mandats à un nouveau Grand Maître, Claude Beau qui hérite donc d’une situation catastrophique, cette crise démontre une fois de plus le manque de culture maçonnique et l’amateurisme coupable de ses acteurs.

Dès son Installation, prenant acte des revers que son prédécesseur continuait d’enregistrer au début de l’année mettant un terme à tout espoir de reconnaissance de la part des obédiences signataires de l’Appel de Bâle, Claude Beau faisait savoir dans un communiqué daté du 16 février 2015 que « Pour sa part, la GL-AMF a décidé d’organiser prochainement une consultation de l’ensemble des Frères et de mettre en place un groupe d’études pour préparer des Etats Généraux sur ce sujet de première importance. » Il faisait ainsi écho à une demande expresse des Frères de la Maison du REAA qui est de loin majoritaire au sein de cette obédience divisée en « maisons »…

Or peu après, dans un entretien avec Géplu publié le 28 février suivant, Alain Juillet donnait à son successeur une leçon de « croyance maçonnique » assez humiliante : « Tu me disais nous ne croyons pas en un Dieu révélé. Or il y a des ambiguïtés avec de récentes déclarations, notamment de Claude Beau qui a dit être à la GL-AMF comme à la GLDF c’est croire en Dieu. Non, ce n’est pas ça. Les anglais disent il faut croire en un Dieu révélé. Nous, réguliers, nous disons que nous croyons en un Dieu principe créateur, être suprême, Grand Architecte de l’Univers. Ce n’est pas du tout la même chose. Ca veut dire que pour certains des frères ça peut-être un Dieu révélé, mais que pour d’autres ça peut-être tout autre chose. Ça peut aussi bien être Vishnou que Bouddha, qu’Allah ou ce que tu voudras.(…) » Après avoir été ainsi rhabillé pour l’hiver par son prédécesseur, Claude Beau annonçait la semaine dernière par une lettre circulaire aux membres de la GLAMF l’organisation d’une consultation de tous ses membres sur la Régularité et la Reconnaissance : « Consulation des Frères

Rappel des motifs

La GL-AMF a trois ans !

Créée le 28 avril 2012, elle a su trouver d'emblée sa place dans la Franc-maçonnerie traditionnelle et régulière. Sa régularité n'est pas contestée, comme peuvent l'attester les déclarations de la GLUA et des cinq Grandes Loges européennes.

A l'été 2013, L'Alliance s'est engagée dans le projet de Confédération Maçonnique de France (CMF) qui visait, en priorité, à obtenir la reconnaissance des Grandes Loges régulières dans le monde selon les principes établis en 1929 par la Grande Loge Unie d'Angleterre.

Les derniers événements ont éloigné la perspective d'une reconnaissance de la CMF et donc des Grandes Loges qui la composent. Mais le projet de CMF porte également l'ambition de rassembler, en France, sur les bases d'une tradition partagée, la famille des Grandes Loges régulières résolument orientées vers la spiritualité.

Le Traité de la CMF signé par la GL-AMF, le 15 juin 2013, au côté de la Grande Loge de France (GLDF) notamment, vaut reconnaissance mutuelle et liberté d'inter-visites entre Loges et Frères des Grandes Loges fondatrices de la CMF dans des conditions distinguant spécifiquement les Tenues rituelles de toute autre manifestation ouverte tant aux Frères d'autres obédiences qu'aux profanes.

La GL-AMF doit aujourd'hui assumer une situation nouvelle et définir les orientations qui conditionneront son avenir et sa place dans le paysage maçonnique français et européen.

La consultation que nous lançons aujourd'hui est importante ! Elle doit permettre de mieux connaitre votre sentiment sur l'évolution des relations entre Grandes Loges et plus particulièrement entre les Frères et les Loges de la communauté maçonnique française. Elle concerne tous les Frères qu'ils soient Apprentis, Compagnons ou Maîtres.

C'est la première étape d'une réflexion que nous engageons sur la notion de régularité ; elle se poursuivra lors des prochaines Conférences locales des Loges pour aboutir, début 2016, à des « Etats généraux de la régularité » auxquels nous souhaitons la participation la plus ouverte possible.

Claude BEAU

Grand Maître

En pratique

Ce questionnaire individuel est strictement anonyme. Nous vous en garantissons la stricte confidentialité. Nous vous demandons de répondre spontanément et sincèrement, selon votre propre sentiment personnel, à toutes les questions posées. Nous vous remercions d'apporter vos réponses au plus tard le 31 mars 2015.

Pour éclairer votre réflexion Des textes et contributions sont accessibles sur le site www.gl-amf.org onglet « Etats généraux » :

• Traité fondateur de la CMF

• Protocole de visites particulier à la GL-AMF

• Plaquette de présentation de la CMF

• Accueil des visiteurs en Loge (protocole GL-AMF)

• « Régularité et reconnaissance, une histoire et un point de vue au regard de la pratique maçonnique ».

Cette démarche ne semble pas plaire à Francis Bardot, 33ème au sein du S.C.P.L.F. anciennement Grand Inspecteur de la GLNF (comme Alain Juillet), mais surtout ancien V.’.M.’. des RR.’.LL.’. Villard de Honnecourt et Robert de Sorbon, aujourd’hui Délégué National à Etudes, Recherches et Spiritualités au sein de la GLAMF.

Aussi, depuis le début de la semaine, agite-t-il ses relations – nombreuses – tant au sein de son obédience, qu’en dehors.

Et les reproches qu’il formule au nouveau Grand Maître – en titre – de la GLAMF sont tellement violents qu’on ne peut s’empêcher de penser qu’il s’agit d’une mise à mort, et que tout au moins la crédibilité de Claude Beau est sérieusement mise en cause. Voici la lettre que Françis Bardot a diffusée tous azimuts :

« Mes TCF

Je désire vous informer que, devant l’absence de toute préoccupation spirituelle de la direction actuelle de la GL-AMF, réduite à l’encéphalogramme plat, et incapable de proposer quoi que ce soit qui permît de constituer la tâche initiée ( !) ces deux dernières années, devant la prise en mains purement administratives de ces questions désormais gérées sans la moindre vision et au niveau de préoccupation d’un club d’activités, j’ai l’intention de publier, en interne et en externe. (Petit livre, circulaires, presse)

Avant même de spéculer sur des alliances politiques dans le PMF et en Europe, il convient en effet de savoir qui nous sommes, de quel dépôt nous nous sentons responsables et comment nous entendons le transmettre,

Croire que l’on va accomplir quoi que ce soit d’autre que ridicule en proposant, comme sommet de réflexion, Régularité et Reconnaissance, qui mérite un mémoire d’une page en gros caractères, est définitivement pitoyable.

Ayons un projet clair. Je me moque de savoir combien il fédèrera de maçons.

Savez-vous pourquoi Roger Dachez existe depuis sa petite obédience ? Parce qu’il est instruit et intelligent, et qu’il a un projet (qui n’est pas le mien)

Dans ces temps de barbarie, nous avons échappé, en quittant la GLNF, aux mauvais ouvriers animés par le fanatisme et la vanité.

Pour la vanité, il en reste néanmoins quelques-uns à la GL-AMF, et il suffit pour s’en persuader de voir que les querelles de pouvoir sont toujours présentes, et que l’on voit éclore des nominations dont on cherche vainement la justification.

Restent les assassins par ignorance. Ils sont désormais à l’œuvre, en toute inconscience et béatitude triomphante !

Je ne peux plus, et ne veux plus me taire Comme je l’écrivais récemment :

C’est une Renaissance que l’on peut et doit conduire au sein d’un paysage maçonnique essentiellement composé d’institutions qui en représentent les deux versants également dégradés :

- Celui de démarches pseudo spirituelles qui relèvent au mieux de préoccupations sociétales, d’une philosophie grand public ou de l’introspection psychologique.

- Celui de vénérables édifices institutionnels, dont les façades cachent le vide de pensée et la désertion des effectifs humains, et qui m’existent plus que par une ancienneté par laquelle ils prétendent conserver le droit de décerner les diplômes d’une authenticité qu’ils ont eux-mêmes perdue.

La GL-AMF ne peut même pas prétendre à entrer dans l’une ou l’autre de ces catégories. Et son vide n’est même pas médian !

Bien fraternellement à vous tous »

Francis BARDOT

Dans ce court message, Francis Bardot, peu habitué à s’exprimer pour ne rien dire, fournit de multiples informations sur la situation de son obédience, la GLAMF.

Tout d’abord, il confirme ce que le Myosotis du Dauphiné-Savoie annonce depuis des mois : la situation au sein de la GLAMF est particulièrement délétère, et ce sont ses fondements qui sont minés : « l’absence de toute préoccupation spirituelle de la direction actuelle de la GL-AMF, réduite à l’encéphalogramme plat, et incapable de proposer quoi que ce soit (…)».

Il précise - à raison - qu’au terme de trois années d’existences, la GLAMF n’a ni identité : « il convient en effet de savoir qui nous sommes (…) » ni même de vocation : « quel dépôt nous nous sentons responsables et comment nous entendons le transmettre (…) ». Mieux, il dénonce le « ridicule » et « définitivement pitoyable » de l’initiative du Grand Maître Beau qui a proposé comme « sommet de réflexion, Régularité et Reconnaissance ».

Appelant à avoir un « projet clair », il reconnait implicitement que la GLAMF n’en a aucun.

En indiquant qu’il se « moque de savoir combien il fédèrera de maçons », il critique vertement Alain Juillet et son équipe issue de FMR qui ont initié – c’est bien la seule chose – une politique du chiffre et du nombre…

Il se sert de l’exemple de Roger Dachez pour appuyer sa démonstration : « Savez-vous pourquoi Roger Dachez existe depuis sa petite obédience ? Parce qu’il est instruit et intelligent, et qu’il a un projet (qui n’est pas le mien) » Ce que dit Françis Bardot est vrai. Mais il oublie une donnée fondamentale qui remet en cause sa thèse : Roger Dachez est honnête. Roger Dachez n’a jamais construit un projet maçonnique « CONTRE », mais « POUR »…Il ne pourra donc jamais être comparé à quelque dirigeant de la GLAMF, d’autant que la structure même de l’obédience dont il est un des dirigeants démontre son absence d’ambition ou de désir de satisfaction d’égo…

Et justement, Françis Bardot, sur ce sujet, dénonce quelle est l’ambiance et le fond des relations entre dirigeants de la GLAMF : « Pour la vanité, il en reste néanmoins quelques-uns à la GL-AMF, et il suffit pour s’en persuader de voir que les querelles de pouvoir sont toujours présentes, et que l’on voit éclore des nominations dont on cherche vainement la justification. Restent les assassins par ignorance. Ils sont désormais à l’œuvre, en toute inconscience et béatitude triomphante ! »…

Le constat est sévère, mais lucide. Et il n’est pas de ma plume, mais de celui qui est peut-être le seul « penseur » au sein de la GLAMF…  Notre Frère Françis émet aussi un diagnostic : « C’est une Renaissance que l’on peut et doit conduire au sein d’un paysage maçonnique essentiellement composé d’institutions qui en représentent les deux versants également dégradés : - Celui de démarches pseudo spirituelles qui relèvent au mieux de préoccupations sociétales, d’une philosophie grand public ou de l’introspection psychologique. - Celui de vénérables édifices institutionnels, dont les façades cachent le vide de pensée et la désertion des effectifs humains, et qui m’existent plus que par une ancienneté par laquelle ils prétendent conserver le droit de décerner les diplômes d’une authenticité qu’ils ont eux-mêmes perdue. La GL-AMF ne peut même pas prétendre à entrer dans l’une ou l’autre de ces catégories. Et son vide n’est même pas médian ! » Il est particulièrement édifiant de constater qu’il critique implicitement la GLDF en lui reprochant de se situer dans une « démarche pseudo spirituelle etc… ». Cela donne une idée plus précise sur ce qu’ont vraiment en commun les frères des deux obédiences…

Mais il critique aussi la GLNF qui fut une trentaine d’année sa « maison », et à laquelle il a notablement contribué. Il en a d’ailleurs longtemps incarné – par ses fonctions et sa personnalité – les valeurs centenaires. Et donc, selon lui, il aurait suffi qu’il la quitte – sur injonction du Suprême Conseil Pour La France – pour qu’elle devienne « édifices institutionnels, dont les façades cachent le vide de pensée et la désertion des effectifs humains, et qui m’existent plus que par une ancienneté par laquelle ils prétendent conserver le droit de décerner les diplômes d’une authenticité qu’ils ont eux-mêmes perdue ».

Rassurons Françis Bardot, si lui a des difficultés à voir la réalité – et surtout en l’espèce à la reconnaître – il faut lui rappeler que ceux qui font la maçonnerie mondiale reconnaissent les qualités – notamment initiatiques – des Frères de la GLNF : 156 Grandes Loges sont actuellement en amitié avec elle ! Certes, la conclusion de notre Frère est sans appel : il reconnait que son obédience n’a aucune des qualités qui lui permettraient d’appartenir à l’une ou l’autre de ces catégories : « Son vide n’est même pas médian ». Il convient de relever que ce diagnostic lucide est le fait d’un des dirigeants de la GLAMF.

Que n’aurait-on dit si j’avais écrit  ne serait-ce que le tiers de ce qu’avance Francis Bardot ?

D’autant que de manière très surprenante lorsque l’on connaît Francis, il va beaucoup plus loin dans un entretien que publie Géplu ce matin dans lequel il déplore que Claude Beau ne s’intéresse pas à des questions « pour intellectuels » (la transcendance). Il se prononce en effet – au contraire de la Maison du REAA – pour les intervisites, et particulièrement avec les sœurs, allant jusqu’à suggérer la création d’une Grande Loge Féminine Régulière (les Sœurs de la GLFF apprécieront)…

Selon Géplu, Francis Bardot aurait même déclaré : « La non-réception des autres est aussi une planque pour la médiocrité initiatique : voir la FM anglo-saxonne »… Franchement gonflé de la part d’un Frère qui il y a peu, était le chantre de celle-ci, et qui il y a quelques mois encore sollicitait la reconnaissance de ladite FM anglo-saxonne !

C’est tellement dommage de tuer sa démonstration en adoptant le conformisme ambiant à la GLAMF consistant à dénigrer ce que hier on sollicitait…

Enfin, toujours selon Géplu, Francis Bardot nous donne une information capitale qui éclairera particulièrement sur ce que sera l’avenir des Maisons de Rites au sein de la GLAMF : « Revenant sur le fait que Claude Beau, représentant du Rite Français, a été élu Grand Maître parce que les statuts de la GL-AMF disent qu’il doit y avoir un « turn over » des divers rites à la grande Maîtrise, il trouve ce principe démocratiquement contestable alors que le REAA représente 11 000 des 15 000 membres de l’obédience et le RF quelques centaines ». Comme l’a toujours dit le Myosotis du Dauphiné-Savoie, la GLAMF est l’obédience du Suprême Conseil Pour la France qui a voulu gouverner les 33 degrés du REAA. Elle n’a donc que faire des autres Rites qui ne sont là que comme faire-valoir…Et donc, pour les maçons du REAA il apparait dur d’accepter qu’un Frère qui n’est pas issu de leur Rite puisse être leur Grand Maître…Francis Bardot ne dit rien d’autre…

Par conséquent les Frères des 5 autres Rites savent ce qui leur reste à faire…

Mais sur ces faits, apparaît un nouveau scandale.

En effet, l’Assistant Grand Maître de la GLAMF, Jean-Claude Persoons, qui est en même temps le chef de la Maison du REAA. circularise un mail qu’il a envoyé au Grand Maître Claude Beau et dans laquelle il lui fait trois reproches très graves :

1. Il reproche au député Grand Maître de la GLAMF Dominique Moreau, (lequel a été reconduit à son poste de Député Grand Maître de la GLAMF en violation des principes constitutifs de celle-ci qui disposaient l’impossibilité de reconduction dans une fonction), d’avoir bénéficié de l’enregistrement secret d’une réunion des chefs de la Maison du REAA (34 frères tout de même). Au cours de cette réunion des données confidentielles ont été énoncées. Dominique Moreau, logiquement, ne voulant pas livrer sa source au chef de la Maison du REAA, il déclenche une sérieuse crise de confiance.

2. Il reproche au Grand Maître de la GLAMF d’avoir bloqué les accès informatiques de la GLAMF à la Maison du REAA…

3. Il s’élève contre le fait que la Maison du REAA n’a pas été consultée sur l’organisation du référendum (ce qui est curieux puisqu’elle en serait à l’origine), et contre le fait que les Apprentis et Compagnons soient aussi concernés par cette consultation (ce qui témoignerait selon lui d’une profonde méconnaissance du Rite).

Ce dernier reproche est d’ailleurs étonnant puisque cette consultation ne touche pas le Rite mais le domaine associatif. Or les Frères de la GLAMF ont tous milité pour une organisation sous forme de fédération de loges formées en associations. Chaque sociétaire est donc en droit d’exprimer son opinion…

La conclusion que donne le Chef de la Maison du REAA au sein de la GLAMF est catégorique : suspension de toute participation de la Maison du REAA au Conseil de Grande Loge…Et comme cette Maison représente 11.000 Frères sur 15.000, on mesure l’impact de cette décision.

La crise est donc ouverte au sein de la GLAMF, et elle a d’autant d’impact qu’elle est dorénavant publique, chacun des protagonistes ayant veillé à donner le maximum de retentissement à son action.

Voici la circulaire de l’Assistant Grand Maître de la GLAMF Jean-Claude Persoons :

Mes TCF,

Pour votre parfaite information, je vous rends destinataire de mon courriel adressé ce jour à notre Grand Maître. Je tiens également à vous préciser que j’en ai rendu destinataires, par envoi séparé, les GM des différents Rites en leur communiquant également la recommandation du Conseil de Rite du 15 janvier 2015, ainsi que le compte-rendu de notre réunion du 2 mars 2015.

Je vous embrasse fraternellement.

Jean-Claude Persoons

From : xxxxxx@gl_amf.org

Sent : Wednesday, March 11, 2015 6 : 14 PM

To: BEAU Claude

Subject: Décision MREAA

Vénérable Grand Maître, Cher Claude,

L’existence d’un enregistrement clandestin de la réunion de la Maison du REAA du 2 mars dernier, remis au DGM, le VF Dominique MOREAU est inacceptable et rappelle à tous de tristes souvenirs.

Notre VF Dominique MOREAU a refusé de me communiquer sa « source », ce qui amplifie encore le malaise ressenti, non seulement par les 34 participants à cette réunion, mais également par les membres su Collège de la Maison et ceux du Conseil de rite. Ce procédé inqualifiable, tant il est choquant, justifie aux yeux des FF que j’ai consulté la suspension de toute participation de la Maison au Conseil de Grande Loge.

La Maison constate, au surplus, que ses accès informatiques n’ont toujours pas été rétablis dans leur configuration antérieure en dépit de ses demandes et qu’elle n’a, contrairement à ce qui avait été indiqué lors de la réunion du 28 février, en ta présence et celle des VF Dominique MOREAU et Thierry BRE., pas été informée en encore moins consultée, sur les modalités d’un « référendum », non seulement contestable dans son principe même, mais qui, par surcroit, s’adresse de façon incroyable, aux Apprentis et aux Compagnons ; ce qui témoigne d’un totale méconnaissance du rite.

La décision de suspendre la participation des représentants de la Maison du REAA au Conseil de Grande Loge ne sera reconsidérée que lorsque le VF Dominique MOREAU se sera expliqué sur l’enregistrement en sa possession ; lorsque les accès informatiques de la Maison auront été rétablis et que les raisons pour lesquelles elle n’est jamais consultée sur les décisions importantes, telles que les modalités d’organisation d’un référendum/consultation auront été clairement expliquées.

J’espère sincèrement que tu prendras la mesure su malaise ressenti et que nous parviendrons ensemble à le dissiper par des mesures appropriées.

En résumé, on se retrouve dans une situation où tout le monde espionne tout le monde ( on ne refait pas !), et où tout le monde jalouse tout le monde. Le drame de la GLAMF est ainsi devenu apparent à tous : une obédience qui s’est constituée dans le seul but d’en tuer une autre (la GLNF), puis devant l’impossibilité d’y parvenir de la supplanter. Or là encore échec. Devant ce constat, et en l’absence de tout autre ciment, elle redevient ce qu’elle a toujours été : un panier de crabes ambitieux , sans autre projet.

Et dire que le blog infâme prétend donner des leçons de fraternité, d'altérité et de transcendance tout en cherchant à diffuser une image idyllique de la GLAMF : « C'est cela l'esprit de la GLAMF, la liberté de penser de s'exprimer, et de conscience. Malheureusement dans votre Obédience, c'est la Corée du Nord on entre pas, on ne s'exprime pas (…) » Heureusement que le ridicule ne tue pas !…

Bien des Frères en interne l’ont compris et, déçus d’avoir été à ce point trompés ou abusés, décident de revenir à la GLNF où ils sont les bienvenus (lorsqu’ils l’ont quitté dans l’honneur).

Quoi qu’il en soit, il est clair que l’avenir de la GLAMF est des plus obscurs.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

François 16/03/2015 23:06

Mes TCF,
Il me semble que même si une réponse à mes questions ne sera pas donnée, les événements internes à cette association vont faire réfléchir les FF qui, en bonne foi, ont suivi le grand désinformateur! Je ne visite plus le blog infâme donc je ne sais pas si les agents de propagande sont déjà passés à l'action!
En tout cas, la caravane passe et ....
François

boaz46 18/03/2015 17:11

Leurs propos se tempèrent et leurs yeux commencent à s'ouvrir, même si on le sait tous il n'est pas facile d'avouer ses erreurs !

Charles-Henry 16/03/2015 17:32

TCF Emmanuel e t vous tous chers lecteurs,
Je pense que les événements nous donnent raison.
Le F. Bardot est suffisamment connu pour savoir que son cri de coeur est bien réfléchi et fruit d'une longue observation. La coïncidence des deux événements, le communiqué de Francis Bardot et la réaction de la maison du REAA ne peut pas être fortuite: une certaine concertation pour mettre la pression sur celui qui est élu GM!
La MREAA ne veut pas voir un GM d'une autre couleur que la sienne et cela au nom d ela démocratie et un homme, une voix. Donc, il fallait passer à l'attaque.
Fraternellement,
Charles-Henry

boaz46 16/03/2015 16:50

tcf
comme quoi il n'est jamais aisé d'être assis entre deux chaises !
pour eux l'heure du choix est enfin venu, qu'il aurrait été plus sage pour eux d'adopté une posture plus humble et moins vindicative, on ne contruit pas sur des recentiments et des envies de vengeances !
bizzz

le voyageur 16/03/2015 11:27

TC Emmanuel,
tu auras compris la rage de mes précédents propos. De l'ironie je suis passé à autre chose et je m'en excuse.
je pleure de voir tant FF ...certains filleuls du SCPLF avoir servi la soupe à tous ces ambitieux!
je fais une proposition aux FF de la GLAMF: que chaque maison se convertisse en GL et autant de GM et vous serez heureux.
Ces FF n'avaient pas compris que la GLNF était seule capable de réunir autant de visions différentes sur la FM tout en les respectant.
et dire qu'on veut nous enfermer dans une chapelle de dévots!
très fraternellement

Christian Ferrand 16/03/2015 10:17

Mes Très Chers Frères,
Quelle blague ! Pas un mot sur le blog infâme. Sont-ils écrasés par le ridicule et la honte ?
Frat.
Christian

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/03/2015 10:21

Une fois de plus…

Mathius 16/03/2015 09:36

Mon bien aimé frere Emmanuel,
Ce qui me surprend, ce sont ceux qui ont pensé un quart d'une seconde que la GLAMF avait une seule chance d'arriver à ses fins.
Je sais très bien que nous autres francs maçons nous avons des sophistes redoutables, mais tout de même le cabinet de réflexion aurait dû suffire à chaque initié de raisonner juste.... N'est ce pas la GLAMF.....
Tout le plan de Juillet reposait sur Stiphani,: "ce dernier détruirait de l'intérieur définitivement la GLNF puisque les meilleurs initiés étaient les initiateurs de la GLAMF".
Mais ce faux raisonnement a eu un effet bien évidement contraire, les magouilleurs ont suivis les initiateurs de la GLAMF et leur départ de la GLNF a apuré d'un coup l'obédience. Franchement pas besoin de sortie d'une grande école pour le comprendre que le meilleurs allié objectif de la GLNF était bien la coordonnite d'Alain Juillet . En bon juriste Servel l'a bien compris et en bon initié il a su utilisé le faux raisonnement de la GLAMF pour remettre rapidement la GLNF en ordre.
Maintenant, il ne reste plus a la GLAMF a se dissoudre pour ne pas se ridiculiser un peu plus.
Je t'embrasse ainsi tous nos frères.
Mathius

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/03/2015 09:48

Bonjour Mon Très Cher Frère Mathius,
Effectivement, le Myosotis du Dauphiné-Savoie l’a toujours dit, François Stifani et les dirigeants de FMR-ULRF-GLAMF étaient les deux faces d’une même pièce…
Juste une rectification. Il n’est pas juste de dire que « les meilleurs initiés » seraient les initiateurs de la GLAMF. S’il est vrai que des Frères d’un niveau initiatique remarquable figurent parmi les fondateurs de cette obédience, ses principaux dirigeants n’ont pas grand-chose à voir avec l’Initiation, mais plus avec la recherche irrépressible de la satisfaction de leurs égos…
Beaucoup de Frères sincères qui se sentent floués à la GLAMF s’en rendent compte.
Ainsi sera tu peut-être étonné d’apprendre que « l’ambassadeur » de la GLAMF aux Etats-Unis et « coach » d’Alain Juillet aux Conférences des Grands Maîtres américains est revenu à la GLNF…
Et à regarder le mur des candidatures, ils sont des centaines dans ce cas, malgré les dénégations des responsables de la GLAMF…
Je t’embrasse fraternellement.

L'Historien de Villiers 16/03/2015 09:18

Mon BAF Emmanuel
Je me permets d'apporter un élément à ta remarquable analyse.
En fait, c'est une guerre idéologique qui est ent rain de se dérouler à la GL-AMF tant les conceptions des antagonistes sont inconciliables.
Claude Brau est issu de la Loge Charles Martel n°507 fondée en 1987 à Poitiers à l'initiative notamment de Philippe T (le 3e Grand Commandeur du Grand Chapitre Français). Philippe T appartient au petit groupe de frères (Roger Girard, 1er Grand Commandeur du Grand Chapitre Français, Edmond M, 2e Grand Commandeur du Rite Français et Jacques T) passés en 1978 de la Loge Nationale Française à la GLNF où ils ont introduit l'année suivante le Rite Français. Ils se situent dans le courant de l'Ecole Authentique (celle de la Quatuor Coronati de Londres). A ce propos, un éminent chercheur de la Loge Nationale Française m'a récemment confié que les 5 cahiers réalisés sous l'égide de Claude Beau par la maison du RF de la GL-AMF étaient tout fait remarquables.
Cette conception de la FM est à l'opposé complète de celle Francis Bardot (il le reconnait lui-même dans l'inteview). Nous avons tous connu son sectarisme lorsqu'il régnait à Villard de Honnecourt où il élimina tout approche de la FM autre que philosophique. Avec lui, nous n'aurions pas eu le Livre du Centenaire salué par les principaux historiens des autres obédiences mais un ces nièmes colloques avec ces philosophes qui inondent déjà les médias (Luc Ferry, Comte Sponville, Cynthia Fleury et consorts .....).
L'Historien de Villiers
PS L'humaniste Bardot sait toutefois oublier la philosophie pour faire carrière. Ainsi, lors du Souverain Grand Comité de septembre 2004, il démolit avec une rare énergie la candidature de Gérard Ramond ce qui valut de la part de son maître Jean-Charles Foellner son tablier de Grand Inspecteur National Actif !!!!!

Un compagnon qui... 16/03/2015 01:33

Qui veut le numéro de Me Legrand Monique?

Legrand Monique
Avocate
Administrateur judiciaire.
13 Boulevard des Invalides, 75007 Paris
01 47 05 42 76

Bastien 16/03/2015 00:26

Cher Emmanuel, BAF
Moi qui ne suis pas tellement concerna par les Grades du 33e, mais qui suis convaincu, profondément, par la séparation des Grandes Loges Symboliques et des degrés complémentaires (indûment appelés Hauts Grades par ceux qui en bénéficient, et ceux ceulement) à la lecture de ces déclarations que je vien s de découvrir, les bras m'en tombent !

Merci pour cette nouvelle instruction faite par tes soins

3 Bises

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche