Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 octobre 2015 2 13 /10 /octobre /2015 07:13
COLLOQUE REUNISSANT LES FRERES DU GRAND CHAPITRE FRANÇAIS ET DU GRAND CHAPITRE GENERAL DU RITE FRANÇAIS.

Le 24 octobre prochain, à Lyon, aura lieu un colloque réunissant les Frères du Grand Chapitre Français (des FF.'. issus de la GLNF) et ceux du Grand Chapitre Général du Rite Français (des FF.'. issus du GODF).

Il s’agit d’une journée de conférences sur l’histoire de ce rite et non pas d’une tenue maçonnique.

Maintenant que le climat maçonnique français s’est définitivement apaisé avec d’un côté la GLNF qui a retrouvé sa place au sein de la F.'.M.'. régulière et de l’autre côté des obédiences qui continuent le cheminement qui leur est propre, il était temps qu’un événement de ce type montre et démontre que les Francs-maçons peuvent se réunir dans leur complémentarité. Montrer que les obédiences dans leur spécificités et fidèles à leurs propres principes peuvent se parler et organiser des colloques sur des sujets différents. A chaque Frère, à chaque obédience d’interpréter la chose selon sa vision, sa culture et surtout ses principes.

Un grand merci aux responsables des deux entités, nos FF.'. Gug. et Lot. d’avoir pris cette initiative. Espérons que cette première action puisse donner l’idée à certaines structures maçonniques de respecter les autres obédiences et les FF.'. qui ont une autre sensibilité que la leur.

Quand deux obédiences si différentes l’une de l’autre se sentent bien dans leur peau, quand elles acceptent que le paysage maçonnique français puisse avoir des fleurs de toutes les couleurs et de tous les parfums, alors elles peuvent organiser ensemble ce genre de journées historiques. Bravo à ces deux obédiences, bravo encore à Gug. et à Lot.

Th90
 

COLLOQUE REUNISSANT LES FRERES DU GRAND CHAPITRE FRANÇAIS ET DU GRAND CHAPITRE GENERAL DU RITE FRANÇAIS.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

le voyageur 13/10/2015 15:42

TC Emmanuel,
qui se souvient en encore du "Carrefour de l'Amitié" ?
Certes une fraternelle (crée par la GLNF) mais où les maçons (et maçonnes) de toutes obédiences se réunissaient pour échanger sur un sujet d'actualité ou d'histoire.
Mais ça c'était avant la guerre! (pas celle contre l'Allemagne!).
du côté du REAA, se serait possible!
mais il faudrait qu'on admette qu'une Grande Juridiction ne peut être que l'expression unique d'une GL..
Or, la grande avancée des "Français" des deux bords c'est d'avoir pris en compte "l'apaisement" qu'amène l'adéquation: une GL et sa Grande Juridiction du rite considérée..
Le contraire amène la rivalité.
Le REAA au GO ou à la GLDF applique déjà ce principe.
Je suis désolé de constater que le SCPLF n'est pas dans ce cas (il est composé de FF d'au moins deux obédiences) ...
Que les FF qui le composent, comprennent cette anomalie et la corrigent.
Alors un rapprochement entre REAA à l'identique du "Français serait possible.
(me semble-t-il)
Très fraternellement

Alors, un rapprochement à l'identique du "Français" serait possible.
Surprenant? pas à mon avis. Juste "chacun chez soi".

François 13/10/2015 14:33

Mes TCF, et en particulier Th90,
Je suis d'accord, en partie, avec ce qu'écrit Th90 dans le sens de l'apaisement et du travail fraternel. Pour ma part, j'aural préféré ces 2 organisations, ou entités comme les appelle l'auteur, organisent cette journée tranquillement mais uniquement pour les FF de leur obédience. J'ai peur des mélanges.
Je vous embrasse
François
P.S. Notre F. aurait pu choisir un pseudo un peu plus romantique, celui qui parlent des fleurs et de leur parfum :-))

jeandegovran 14/10/2015 12:05

Je voudrais apporter ici une précision en ce qui concerne le colloque de Lyon de la semaine prochaine. Il y a déjà eu, entre le GCGF et le GCF, un colloque à Lyon le 24 novembre 2007 dans les locaux de la GLNF . Ce n'est donc pas un précédent ni une dérive liés à un changement de politique obédientielle comme certains peuvent le prétendre.
A cette réunion, comme à la prochaine, il n'avait été débattu que de sujets maçonniques relatifs à la vision d'un même sujet et tous les participants étaient clairement identifiés comme étant membres des juridictions et l'accès limité à ces seuls frères.
Les sujets qui seront débattus sont tous à consonance historique et ne pourraient jamais être considérés comme sujet de tenue, d'autant que la vesture est profane, sans décors, ni sacralisation de l'espace.
Frat.

Christophe 13/10/2015 09:59

On ne peut que se réjouir de ces sortes de relations apaisées et adultes entre Obédiences. Bravo! En effet, en quoi la diversité maçonnique serait un obstacle aux valeurs maçonniques. Bien au contraire, c'est dans le respect de cette diversité, que l'objet maçonnique et ses valeurs trouvent toute sa richesse, car celle-ci est inhérente à la diversité. Ces valeurs humaines communes, nous les connaissons, elles n'ont pas varié depuis les origines: c'est celles-là que nous devons défendre, chacun selon ses sensibilités, ses approches, ses manières de faire.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche