Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 décembre 2015 1 14 /12 /décembre /2015 14:45
LA FETE DE L’ORDRE DU SUPREME CONSEIL NATIONAL DE FRANCE

Un Frère présent relate cet évènement  :

Plus de 450 Frères étaient réunis ce samedi autour de leur Très Puissant Souverain Grand Commandeur, le Très Illustre Frère Jacques Pr… 33ème, pour célébrer la première Fête Solsticiale de cette nouvelle Juridiction créée il y a un an seulement, afin de permettre aux Frères membres d’une Loge reconnue régulière, de pratiquer les degrés du R.E.A.A. au-delà du grade de Maître Maçon.

Dès le matin, les Présidents d’Ateliers, les Trésoriers, les Secrétaires, les Hospitaliers mais aussi tous les Frères étaient convoqués en Assemblée Générale, afin de leur présenter les comptes, répondre à leurs questions et chose tout à fait inédite, jamais vue dans ma précédente juridiction durant les 15 années où j’en fus membre, les faire voter sur ces comptes ainsi que sur le budget 2016.

Les comptes, comme le budget furent approuvés à l’unanimité des plus de 200 Frères présents, sous un tonnerre d’applaudissements.

Puis, fut présenté le plan de formation et le projet d’assistance fraternelle que la Juridiction a décidé de baptiser TSEDAKA, mot hébreu qui réunit les trois significations de cette solidarité qui nous unit, filia, caritas et agapè.

Le Grand Secrétaire a ensuite exposé les grandes lignes du fonctionnement interne de la Juridiction qui s’appuiera sur des outils informatiques particulièrement efficaces, à l’image de la magnifique carte de membre sécurisée remise à chaque participant et qui sera envoyée à chacun des membres non présent.

Il a ensuite répondu aux questions des Frères, sur les bonnes pratiques qui seront mises en œuvre avec son aide auprès de chaque Atelier mais aussi sur nos effectifs qui seront de 1300 Frères en début d’année, avec 80 Ateliers actuellement répartis sur le territoire, y-compris les départements d’Outre Mer, et 20 prévus en création d’ici le premier trimestre 2016 .

Cette Assemblée Générale fut conclue par les mots justes et chaleureux du Lieutenant Grand Commandeur sous une impressionnante standing ovation des Frères présents.

La cérémonie débuta l’après-midi dans un Temple archicomble, réunissant les Frères de tous les degrés dans une harmonie toute particulière.

Après la remise des patentes aux Présidents des Ateliers par le Très Puissant Souverain Grand Commandeur, assisté de ses référents régionaux, la parole fut donnée au Grand Orateur qui rappela avec des mots très clairs et très forts, que le but du Rite est d’éveiller les consciences pour que chacun puisse se réaliser spirituellement. Il expliqua que l’éducation au Rite n’est pas un dressage. Il s’agit pour chaque Frère d’être autonome et de gérer son potentiel. La Loge doit permettre au Frère par la formation qu’elle doit lui assurer, de vivre son rituel en situation.

Le Très Puissant Souverain Grand Commandeur prit alors la parole avant de clore les travaux.

Il rappela tout d’abord que la Juridiction, protecteur et conservateur du Rite, fut créée ex-nihilo il y a pratiquement un an sans autre ambition que celle de permettre de travailler aux Frères appartenant à une Grande Loge reconnue régulière par la planète maçonnique.

Puis, il articula le thème central de son allocution autour de deux axes, Continuité et Universalité. Continuité qui se résume dans l’affirmation : « nous sommes tous des enfants de 1804 ». (Année de création du premier Suprême Conseil français).

La Juridiction propose aux Frères de s’intégrer dans la permanence de l’Universalité, de reconstruire un nouvel idéal dans une paix retrouvée. Il ne s’agit pas là d’une utopie mais de la fusion de deux cités, l’une terrestre et l’autre céleste.

La devise de l’Ordre « Ordo ab chao » fait passer de l’ordre cosmique à l’ordre terrestre dans une continuité intemporelle. Ce cheminement s’opère de même en sens inverse, en remontant vers le macrocosme, donc vers le divin.

Porteurs de ce beau projet, unis dans la même quête initiatique que la Juridiction leur propose en continuité de leur implication dans les trois premiers degrés du Rite, les Frères ont au terme de son allocution, entouré leur Très Puissant Souverain Grand Commandeur de toute leur confiance mais aussi de leur sincère amour fraternel par de longs applaudissements, chacun repartant le cœur plein d’émotion mais aussi empli de la fierté d’avoir participé à cette journée exceptionnelle qui a vu se concrétiser les efforts de chacun tout au long de cette année.

Rien désormais ne sera jamais plus comme avant pour les Frères du R.E.A.A.
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

le voyageur 17/12/2015 12:06

TC Emmanuel,
si par hasard certains FF grincheux se plaignent des rituels du SCNDF (alors qu'ils ne sont pas encore édités définitivement) et commentent allègrement sur le net ce qui devrait être réservé aux FF des grades concernés, j'aimerai leur préciser que j'ai vu les rituels du SCPLF "apurés" de tout ce qui pouvait avoir une résonance religieuse (du Livre) afin d'être proposés aux FF d'au delà de l'Europe (à conquérir pour augmenter l'influence du SCPLF).
Actuellement, les FF SCNDF essayent (ils vont y arriver) de revenir aux rituels d'avant que les têtes grossissent ailleurs.
et comme par hasard, ces rituels se rapprochent de ceux pratiqués dans les pays anglo-saxons, moins déistes....
moi, ça me va et pourtant je ne vais pas à la messe tous les dimanches.
Très fraternellement
Très fraternellement

lefreredereccoetsesfreres 17/12/2015 16:40

@le voyageur
tu sais mon TCF , les idiots ont toujours raison c'est bien connu , et sur le blog infâme nous avons une escadrille entière , alors rien d'étonnant a ce qu'ils aient un avis sur tout et surtout un avis .
nous pouvons nous réjouir de ne pas avoir a supporter ces titeufs de la maçonnerie chez nous , entre l'obsédé ,le désabusé , l'abrutis et la guerre du feu , c'est une sacré équipe de gagnant partageant le même ADN . a croire que papa était dans les commandos .

fred 15/12/2015 10:58

Mon TCF Emmanuel, voici quelques jours tu t'étendais sur le SCPLF de manière fort peu sympathique pour les HG et leurs pratiquants,(voir ci-dessous extrait de ta prose), et aujourd'hui, alleluia, une nouvelle juridiction pour le REAA, maix eux ne connaissent pas et ne pratiquent pas l'écossisme, bien
sûr, ca c'était avant.... Fraternellement


""En effet, le SCPLF a inventé une nouvelle voie qui ressemble à une démarche sectaire : l'Ecossisme , dont la conception n'existe nulle part ailleurs que dans les fantasmes de quelques 33èmes (d'ailleurs issu de la GLdF et l’ayant quittée en 1965) tels des gourous prônant le développement d'un Rite soi-disant supérieur ; on n'est plus très loin de la secte et du dogmatisme, tout ce qui est au contraire aux valeurs fondamentales et ancillaires de la Franc-Maçonnerie.""

le voyageur 16/12/2015 11:43

TC F Fred
en 25 ans de SCPLF j'ai vu la tenaille se resserrer sur les FF:
- mise en place de la montée de Jui...à la GLNF et au SC (j'étais à côté de lui sur le banc des 32 avant qu'il n'accède au 33).
- l'idée d'un ordre maçonnique du 1 au 33 est antinomique avec l'intention de reconnaissance par la GLUA. C'est tout!
- Le SCNDF est écossais par l'origine des 33 qui l'ont créé.
- Ils savent (ils l'ont répété à la fête de l'Ordre) que désormais, tous ceux qui y adhèrent sont majeurs. Plus de secte au budget camouflé et à une hiérarchie de 33 sélectionnés par copinage (similitude sociale).
- dérapage un jour? c'est possible... et les FF iront ailleurs. Aujourd'hui les FF GLNF n'acceptent plus les "ballades écossaises.
en attendant: un an d'existence, 1200 FF et 50 000€ de côté pour le futur siège (transparence).
Que les FF GLNF restant au SCPLF soient heureux ..tant mieux pour eux, moi j'ai préféré la cohérence avec mon appartenance à une GL reconnue.
La "Régularité" c'est l'opium des FM.
Très fraternellement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/12/2015 10:18

Bonjour Mon Très Cher Frère Fred,
Sans doute, dans la précipitation, as-tu oublié de lire que s'agissant du présent article, il est précisé en préambule que je n'en suis pas l'auteur, n'étant pas membre de cette juridiction...cette précision est importante, par rapport à ton commentaire qui se trouve ainsi injustifié, tu ne penses pas?
Cependant, j'en assume pourtant tous les mots: non seulement, je persiste et signe en ce qui concerne ta citation d'un de MES précédents éditoriaux, mais j'adhère aussi à la relation qui est faite de la Fête de l'Ordre du SCNDF, qui, pour en connaître nombre de dirigeants est aux non seulement aux antipodes de cette sorte de secte que j'ai décrite dans mon article sur le SCPLF, mais aussi, bien que non (encore) reconnu, est en pleine prospérité, tandis que, comme tu le sais, le SCPLF est en pleine décadence, perdant et effectifs et reconnaissances...
Ca, c'est maintenant...
Fraternellement,

le voyageur 14/12/2015 17:58

TC Emmanuel,
je confirme et je témoigne....de l'émotion du jeune MS conduit "à l'Orient" pour être à côté du TPSGC...
Très fraternellement.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche