Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 décembre 2015 3 09 /12 /décembre /2015 15:17

Les Frères de la GLNF, venus de toute l’étendue du territoire national, y compris les départements et territoires d’outre-mer, se pressaient dès 8h30 samedi 5 décembre 2015 à l’espace Grand Arche de la Défense alors que des mesures de sécurité exceptionnelles avaient été prises en raison des menaces potentielles. Ainsi, chaque membre qui entrait devait passer sous un portique de sécurité et subir une fouille. Cela n’a dissuadé personne, dans le contexte malheureux qui est celui de la France soumise à des attaques terroristes barbares.

Aussitôt ces formalités accomplies, chacun se faisait enregistrer, et allait voter. En effet, la Tenue de Grande Loge de cette année avait à son Ordre du Jour le vote de ratification du candidat que le Souverain Grand Comité proposait au vote des membres de droit et des délégués des Loges : Jean-Pierre Servel Grand Maître dont le mandat expirait ce même jour, et qui se présentait pour un second et dernier mandat.

Aussitôt après avoir voté, chacun se pressait dans l’immense Grand Temple reconstitué. Rapidement, il était plein, et la Tenue de Grande Loge pouvait commencer.

Après que le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Servel dont le mandat s’achevait à ce moment même, eut ouvert les Travaux au rite de Grande Loge, il fit observer une minute de silence à la mémoire de tous les Frères passés à l’Or.’. Eternel.

Mais avant, le Grand Maître tint à rendre un hommage particulier, en annonçant la triste et horrible nouvelle, au T.’.R.’.F.’. Claude Des. Membre de la R.’.L.’. Les Cinq Epis n° 1591 à l’Or.’. de Toulouse, Grand Trésorier Provincial de la Province d’Occitanie et Président de la Commission des Affaires Financières, venu à Paris pour cette Tenue de Grande Loge et foudroyé devant la Maison des Maçons de Pisan par une attaque cardiaque, la veille…

Puis les Frères, entonnèrent l’hymne national, la Marseillaise, d’une seule voix.

Après quoi, le programme de la matinée, prévoyant de traiter l’ensemble des affaires administratives relatives à la gestion de l’Obédience, on passa à l’examen des rapports des différentes commissions.

Le T.’.R.’.F.’., Grand Secrétaire, Claude Leg., très guilleret, donna lecture du Rapport Moral de l’année écoulée qui fut adopté unanimement.

Celui de la Commission des Affaires Intérieures, présenté par son Président le R.’.F.’. Jacques Sic. (Délégué de la Province de la Vallée du Rhône) a été adopté à l’unanimité des votants.

Puis, le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Rol. Assistant Grand Maître et Grand Chancelier agissant es qualité, a présenté le rapport de la Commission des Affaires Extérieures de manière très calibrée, et précise.

Se souvenant du chemin parcouru pendant ces trois dernières années, il a rappelé que la crise vécue par la GLNF de décembre 2009 à décembre 2012 lui avait porté un préjudice considérable sur le plan international, modifiant les équilibres.

Il a indiqué que fin 2009, 166 Grandes Loges étaient en relations d’inter-reconnaissance avec la GLNF, et que fin 2012, 64 d’entre-elles, réparties sur tous les continents, avaient décidé de suspendre ou rompre leurs liens d’amitié.

Puis il a expliqué comment le processus d’isolement a été renversé, c’est-à-dire par la succession des phases de retour à la paix et à l’harmonie, de restauration de notre intégrité, puis une phase de changements et de réformes statutaires, notamment. Enfin, par une politique de rencontres et de discussions avec les représentants des Grandes Loges régulières du monde entier rendant compte des évolutions déjà réalisées, comme de celles à venir, à chaque fois preuves à l’appui ont permis de démonter les mécanisme de défiance tout comme les discours mensongers complaisamment répandus auprès d’elles par nos ennemis.

Le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Rol. a aussi insisté sur le fait que c’est par les actes de tous les membres de la GLNF que nous sommes collectivement « redevenus crédibles dans nos paroles », restaurant la confiance de toutes les Grandes Loges.

Evoquant la situation actuelle, l’Assistant Grand Maître et Grand Chancelier a déclaré que « Le processus d’isolement dans lequel la GLNF avait été placée à la suite de la crise est totalement résorbé, que la confiance des Grandes Loges étrangères a été intégralement restaurée. Nous pouvons même affirmer que la GLNF sort renforcée car nous avons en interne tiré les leçons de la crise et en externe forcé le respect des Grandes Loges. »

En trois ans, la GLNF a retrouvé toutes les reconnaissances perdues, et sa présence est aujourd’hui vivement souhaitée par les Grandes Loges pour assister à leur communication annuelle.

La GLNF occupe à nouveau une place de premier rang au sein de la famille des Grandes Loges régulières. Ses représentants (Grand Maître et Grand Chancelier) ont même été désignés pour participer activement aux bureaux et conseil des organisations maçonniques (Board de la Conférence mondiale des Grandes Loges régulières, Commission de reconnaissance de la CMI, etc.).

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : 7 retours de Grande Loges en 2013 ; 38 retours de Grandes Loges en 2014 ; 19 retours de Grandes Loges en 2015. En 2015, la GLNF entretient des relations d’inter reconnaissance avec 171 Grandes Loges étrangères, soit 5 de plus qu’avant la crise…

Il n’est pas possible d’évoquer ici les orientations qu’il compte prendre pour le futur, mais on peut retenir que toute l’action internationale de la GLNF sera basée sur « la régularité qui est le fondement de sa conception de la maçonnerie, sur l’adhésion stricte aux standards fondamentaux et immuables que sont les Principes de Base pour la Reconnaissance d’une Grande Loge, (8 Basic Principles) codifiés en 1929 par la GLUA, confirmés en 1938, puis votés en 1949 par les Grandes Loges britanniques ». Pour la GLNF, notre vocation est strictement spiritualiste : « toute la régularité et rien que la régularité».

En conclusion, Jean-Pierre Rol. a souligné que « notre unité et notre cohésion depuis décembre 2012 ont impressionné les Grandes Loges étrangères » exhortant les Frères à poursuivre dans cette voie, car personne ne nous pardonnerai de « faillir une seconde fois ».

Par ailleurs, la Commission des Affaires Extérieures, après en avoir rappelé l’histoire, a proposé au vote de la Grande Loge Nationale Française la demande de reconnaissance de la Grande Loge de la Maçonnerie Prince Hall du Maryland. Le vote acceptant de reconnaître cette Grande Loge a été unanime.

C’est l’occasion de souligner quelle est l’abnégation et l’esprit de sacrifice du Grand Maître Jean-Pierre Servel et du Grand Chancelier Jean-Pierre Rol. qui ont passé 38 week-end (sur 52 dans l’année) à voyager pour la GLNF, souvent avec le Grand Maître Honoraire Jean-Claude Tardivat, dans des discussions marathons, et sans pouvoir visiter les pays dans lesquels ils se trouvaient.

C’est alors que la séance a été suspendue, pour permettre à l’ensemble des présents d’aller déjeuner. Pendant tout ce temps, les membres du Conseil des Sages restaient sur les parvis pour veiller sur le vote ainsi que sur le dépouillement.

A la reprise des Travaux, sous la conduite du T.’.R.’.F.’. Jean Boi. Député Grand Maître, on procéda à la réception de toutes les Juridictions Maçonniques Françaises reconnues, suivies par les Juridictions étrangères reconnues.

Ce fût ensuite la réception des quelques 70 Chefs de délégations de Grandes Loges étrangères, (ils étaient 47 délégations l’année dernière).

Dans l’Ordre de reconnaissance de la dernière à la première :

- La Grande Loge d’Albanie, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de la Principauté de Monaco représentée par son Passé Député Grand Maître et par son Grand Chancelier.

- La Grande Loge d’Azerbaïdjan représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge d’Ukraine représentée par son Grand Maître. -

La Grande Loge de l’Ile Maurice, représentée par son Grand Maître et son Assistant Grand Maître.

- La Grande Loge de l’Ile de Malte, représentée par Grand Maître.

- La Grande Loge de Lettonie représentée par son Grand Secrétaire.

- La Grande Loge du Niger, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge d’Arménie, représentée par son Grand Maître et son Passé Grand Maître.

- La Grande Loge de Lituanie, représentée par son Passé Grand Maître.

- La Grande Loge du Cameroun, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de Djibouti, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge du Congo, représentée par son Pro Grand Maître et deux Assistants Grand Maîtres.

- La Grande Loge d’Andorre, représentée par son Assistant Grand Maître Honoraire.

- La Grande Loge Royale du Maroc, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de Moldavie, représentée par son Grand Maître et son Pro Grand Maître.

- La Grande Loge d’Estonie, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de Guinée, représentée par son Assistant Grand Maître.

- La Grande Loge de Croatie, représentée par son Grand Secrétaire.

- La Grande Loge du Burkina Faso, représentée par son Assistant Grand Maître et grand Chancelier.

- La Grande Loge de Madagascar, représentée par son Assistant Grand Maître.

- La Grande Loge de Russie, représentée par son Grand Maître et son Assistant Grand Maître.

- La Grande Loge du Bénin, représentée par son Grand Maître et son Grand Maître Honoraire.

- La Grande Loge du Togo, représentée par son Grand Maître, son Grand Maître Honoraire et son Député Grand Maître.

- La Grande Loge de Pologne, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge du Portugal, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de Côte d’Ivoire, représentée par son Grand Maître et son Passé Grand Maître.

- La Grande Loge du Gabon, représentée par son Assistant Grand Maître et Grand Chancelier.

- La Grande Loge Régulière de Belgique représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge des Indes, représentée par son Passé Assistant Grand Maître.

- La Grande Loge d’Afrique du Sud représentée par son Grand Maître.

- Les Grandes Loges d’Allemagne représentées par deux de leurs Grands Maîtres, un des Député Grand Maître et deux de leur Passés Grands Maîtres.

- La Grande Loge d’Espagne, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de l’Etat d’Israël, représentée par son Grand Maître et son Grand Secrétaire.

- La Grande Loge de Chine (Taipei), représentée par son Grand Maître et son Passé Grand Maître.

- La Grande Loge de Tchéquie, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge du Honduras représentée par son Grand Chancelier.

- La Grande Loge de Serbie, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de Turquie, représentée par son Passé Grand Maître, son Passé Grand Maître et son Grand Secrétaire.

- La Grande Loge de Hongrie, représentée par son Député Grand Maître.

- La Grande Loge du Pérou, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge de Roumanie, représentée par son Grand Maître d’Honneur.

- La Grande Loge du Québec

- Canada, représentée par son Passé Grand Maître et son Grand Chancelier.

- La Grande Loge du Paraguay, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge du Canada – Ontario, représentée par son Passé Grand Maître.

- La Grande Loge de Californie (USA), représentée par son Député Grand Maître et son Assistant Grand Trésorier.

- La Grande Loge du Luxembourg, représentée par son Grand Maître et son Passé Grand Maître.

- La Grande Loge de Suisse Alpina, représentée par son Grand Maître et son Passé Grand Maître.

- La Grande Loge de Floride (USA), représentée par son Grand Chancelier.

- La Grande Loge du Michigan (USA), représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge du District de Columbia (USA), représentée par son Grannd Maître et deux Anciens Grands Maîtres.

- La Grande Loge de l’Ohio (USA), représentée par son 1er Surveillant.

- Le Grand Orient d’Italie, représenté par son 2ène Grand Surveillant. - La Grande Loge d’Autriche, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge des Pays-Bas, représentée par son Grand Maître.

- La Grande Loge du Danemark, représentée par son Grand Secrétaire.

- La Grande Loge d’Ecosse, représentée par son Grand Maître et par son Grand Secrétaire.

- La Grande Loge Unie d’Angleterre, la Grande Loge mère de la GLNF, représentée par son Pro Grand Maître, son Grand Chancelier et son Grand Directeur des Cérémonies.

Le T.'.R.'.F.'. Peter Lowndes Pro Grand Maître de la Grande Loge Unie d'Angleterre.

Le T.'.R.'.F.'. Peter Lowndes Pro Grand Maître de la Grande Loge Unie d'Angleterre.

Une vague d’enthousiasme traversa l’assemblée qui se leva spontanément comme un seul homme à l’entrée de la délégation de la GLUA. Il faudra le coup de maillet du DGM pour mettre fin à la standing ovation.

Un impondérable avait retenu la délégation irlandaise au dernier moment.

Les FF de la GLNF ont été sensibles à la présence des 5 Grandes Loges européennes représentées par leurs Grands Maîtres en chaires, accompagnés par leurs prédécesseurs, auteurs de l’Appel de Bâle .

Plusieurs Conférences mondiales étaient aussi représentées, notamment la Conférences Mondiales des Grandes Loges Régulières, et la Conférences des Grandes Loges Régulières d’Amérique Latine.

Après que les très nombreux dignitaires eurent été installés, le T.’.R.’.F.’. Jean Bois. Député Grand Maître donna l’entrée du Temple au Comité des Sages de la GLNF avec à sa tête son Président, le T.’.R.’.F.’. Raymond Sas..

Celui-ci, entouré des huit autres sages, le T.’.R.’.F.’. Jean Dug., le T.‘.R.’.F.’. Georges Pen., le T.’.R.’.F.’. Pierre Cas., le T.’.R.’.F.’. Charles Roc., le T.’.R.’.F.’. Jean-Paul Per.. le T.’.R.’.F.’. Jacques Rod., le T.’.R.’.F.’. Patrick Die., le T.’.R.’.F.’. Pierre Rou. de Rey..proclama le résultat du vote de la Grande Loge :

Résultat concernant la ratification du Grand Maître :

Nombre de votants : 1688.

Pour la ratification du Grand Maître : 1663.

Contre : 20.

Nuls et abstentions 5.

Résultat concernant l’élection du Grand Trésorier :

Nombre de votants : 1686 :

Pour 1622.

Contre 50.

Nuls et abstentions : 14.

Résultat concernant l’élection du Député Grand Trésorier :

Nombre de votants : 1686.

Pour 1633. Contre 41.

Nuls et abstentions 12.

Le Grand-Maître Jean-Pierre Servel a été réélu avec une légitimité de 98,52% des voix. C’est historique, jamais dans l’ère moderne, un Grand Maître de la GLNF n’a été élu avec une telle  majorité qui frise l'unanimité !

C’est alors que, dans une émotion continue se produit un autre moment historique : alors que jamais les Grands Maîtres des Home Grand Lodges ne se trouvent ensemble pour une Tenue de Grande Loge, pour la deuxième année consécutive, ils le sont, pour la GLNF. Le message est donc très puissant illustrant la profondeur du lien qui nous lie. Troisième évènement historique, le Député Grand Maître Jean Boi. transmit alors (dans un anglais très « Oxford ») le maillet au Pro Grand Maître anglais Peter Lowndes pour la cérémonie d’installation.

C’est donc dans la langue de Shakespeare que le T.’.R.’.F.’. Peter Lowndes, Pro Grand Maître de la Grande Loge Unie d’Angleterre nomma alors son collège de Grand Officiers installateurs en la personne du Grand Maître de la Grande Loge d’Ecosse, Brother Charles Ian R. Wolrige Gordon au plateau de 1er Surveillant,

Le Grand Maître de la Grande Loge d'Ecosse, le T.'.R.'.F.'. Charles Ian R. Wolrige Gordon.

Le Grand Maître de la Grande Loge d'Ecosse, le T.'.R.'.F.'. Charles Ian R. Wolrige Gordon.

et du Grand-Maître de la Grande Loge de l’Etat d’Israël, Avi Baranès au plateau de 2ème Surveillant.

Le T.'.R.'.F.'. Avi Baranès, Grand Maître de la Grande Loge d'Israël.

Le T.'.R.'.F.'. Avi Baranès, Grand Maître de la Grande Loge d'Israël.

C’est très ému, sur les notes de l’adagio de Barber, très droit, très digne, que notre Grand Maître s’est avancé, guidé par le Directeur de Cérémonie Installateur anglais, pour prêter serment et être revêtu de ses décors et insignes de la Grande Maîtrise.

Le Grand Maître Jean-Pierre Servel très ému, prettant son serment.

Le Grand Maître Jean-Pierre Servel très ému, prettant son serment.

Une fois installé, le Très Respectable Frère Jean-Pierre Servel Grand Maître de la GLNF pour un second et dernier mandat, toujours très ému, fit une allocution en anglais et sans notes pour remercier le Most Worshipful Pro Grand Master Peter Lowndes ainsi que le  Brother Charles Ian R. Wolrige Gordon Grand Master Mason. Ce faisant, il interdit aux Frères français de se moquer de son accent, sa « compétence » dans les langues étrangères étant bien connue.

Fort de ce penchant, il n’alla pas jusqu’à remercier le Grand Maître israélien en hébreu…

Vint un moment très attendu : La proclamation du nouveau Député Grand Maître, qui par l’ordonnance N° 1692, nomme le Très Respectable Frère Jean-Pierre Rol. à la Charge de Député Grand Maître et de Grand Chancelier.

Après la prestation de serment de ce dernier, le Grand Maître demanda au Grand Secrétaire Claude Leg. de lire les ordonnances N° 1693 et 1694, attribuant au Très Respectable Frère Jean Boi. le titre de Député Grand Maître d’Honneur et lui conférant la médaille N°9 de l’Ordre du Mérite Maçonnique (qui était celle autrefois de l’Assistant Grand Maître Marcel Cerbu), reçue avec une grande émotion, partagée par tous les Frères, dont les applaudissements ont traduit affection et reconnaissance pour le travail accompli.

Vient alors le moment de la présentation, par le T.'.R.'.F.'. Grand Orateur, de son travail intitulé « Trois portes de l’accomplissement maçonnique ». Après un bref compliment en anglais (langue décidemment très en vogue ce jour-là) adressé au Grand Maître pour sa réélection et en français au Député Grand Maître pour sa nomination, notre Grand Orateur a exprimé sa joie devant l’unanimité exprimée par le scrutin, « conférant à chaque Frère la sensation d’être en osmose avec son Grand-Maître et d’être un peu, lui aussi, Grand Maître et Député Grand Maître ». Au cours de son propos, et pour reprendre les termes du communiqué de la GLNF, « il a décliné les voies d’un accomplissement toujours en devenir pour le Maçon : tout d’abord la porte des réalités ordinaires qu’il s’agit de dépasser pour communier au mystère et épouser ce que la raison ne peut atteindre, c’est à dire la Connaissance à travers la Foi et l’Espérance.  Enfin, il indique que l’accomplissement spirituel ne peut être maçonnique que dans le chemin inverse qui oblige à traverser la porte du temps et de la mort, ouvrant la voie de l’œuvre et de l’offrande de soi. Trois portes qui ne font qu’une : la porte du Temple intérieur, figurée par celle de la Loge, jalousement gardée pour protéger nos cœurs de la confusion générale extérieure, de la haine qui rôde au dehors et doit être tenue à distance de notre accomplissement. Il rappelle enfin le devoir du maçon de porter ce qui lui a été enseigné dans la Loge, vertu, paix amour, à ses Frères et à tous les autres hommes, quel que puisse être le mal dont ils souffrent ou l’aveuglement, contagieux, dont certains sont victimes ».

Ce fut alors au tour des Chefs des délégations étrangères d’intervenir. Ceux-ci étant trop nombreux, il fut convenu qu’un seul par continent s’exprimerait. Les Grands Maîtres qui prirent la parole, (Québec, Cote d’Ivoire, Israël, Chine, Etats-Unis) amenèrent des témoignages d’affection et de joie en constatant la refondation de la GLNF, mais aussi pour le peuple français victime de la barbarie terroriste.

Vint alors le moment attendu de l’allocution du Grand Maître Jean-Pierre Servel, lequel a choisi pour s’exprimer le beau thème de la confiance, celle qui lui est faite, celle qu’il témoigne en retour à tous les Frères et celle qu’il place avec eux dans la GLNF pour poursuivre un destin étincelant. Pour reprendre encore les termes du communiqué de la GLNF, « après avoir évoqué les tragiques événements qui ont secoué notre pays et remercié les Grandes Loges étrangères de leur soutien chaleureux et fraternel, il rappelle la Foi qu’il a dans le travail pour préserver notre maison des dangers qui pourraient se réveiller et la menacer. Ce travail doit se faire dans les Loges, dont il rappelle qu’elles sont absolument souveraines. Les initiatives prises par l’obédience ne peuvent que constituer un soutien fait de supports concrets de Formation, d’Instruction et de Recherche maçonnique. Le Grand Maître rend hommage au travail réalisé par les précepteurs des rites et les équipes de Formation, groupées autour de Gérard Ica., Gérard Cha., Daniel Pac.. Il se réjouit du lancement de la collection « Transmettre », qui constituera un excellent support de formation à usage des Vénérables Maîtres et des Surveillants des Loges, qui bénéficieront également du support des Provinces pour l’organisation de séminaires. Il rappelle la nourriture culturelle apportée par la Loge de Recherche Villard de Honnecourt, complimentant son Vénérable Maître Bruno Pin. et son Secrétaire Patrick Bou. pour la qualité du travail accompli, tant dans les publications, que dans les Tenues et conférences publiques. Enfin le Grand Maître porte spécialement l’accent sur le travail des Maîtres, trop souvent laissés à eux-mêmes et tentés de se désinvestir de leur Loge bleue. Il invite formellement les Vénérables Maîtres à remédier à cette carence qui peut devenir une menace pour le bonheur des Frères. Enfin le Grand Maître formule un long et vibrant appel à la bienfaisance, qui ne peut nous être étrangère. Outre un appui plus net aux efforts de l’OAF pour soutenir nos Frères en difficulté, dont les cas lui sont trop souvent évoqués de façon poignante, il appelle aussi à soutenir la Fondation de la GLNF, qui dans le passé a déjà participé à des actions très significatives et ciblées en faveur des enfants et des malheureux, sous le contrôle des représentants des institutions publiques. Le Grand Maître a terminé son propos par un mot : merci. Merci de votre confiance ».

Puis, il a tenu à rendre hommage à deux Frères tout à la fois particulièrement méritants et pleins d’humilité en leur attribuant la Médaille d’Honneur de la GLNF: Tout d’abord au T.’.R.’.F.’. Michel Lab., en reconnaissance pour son engagement et son abnégation au service de la GLNF, et au T.’.R.’.F.’. Henri Baranger, (par ailleurs ancien Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil Pour La France) pour les services qu’il a rendu à la GLNF.

C’est sur ces notes sympathiques que les Travaux ont été clos, laissant les Frères dans un sentiment de profonde joie et de fraternité, de celles où on est profondément heureux de se trouver là et ensemble.

Pour ma part, en ayant vécu de manière euphorique cette merveilleuse journée, un souvenir m’est revenu : nous sommes en octobre 2012, Jean-Pierre Servel est candidat récemment désigné (à 60%) par le S.G.C. pour l’élection à la Grande Maîtrise. Il vient rencontrer les Frères de la Vallée du Rhône. Je suis aussi invité. Et là, il révélé être habité par une question qui l’inquiète : « Voteront-t-ils pour moi par amour, ou par lassitude ? »… Aujourd’hui, Jean-Pierre Servel a la réponse apportée par les 2.300 votants de la GLNF à 98,52% : Une réponse franche et massive, un vote non seulement d’amour et d’affection, mais aussi un vote de confiance sereine, comme « avant »…

Un vote de gratitude aussi, pour celui qui, avec son équipe aussi compétente que dévouée, a su ré enchanter notre maçonnerie.

Plus tard, le Dîner des Dames réunissait quelque 800 participants, dont de nombreux Frères étrangers, parmi lesquels la plupart des signataires de l’Appel de Bâle… Ayant eu l’occasion de discuter avec certains d’entre eux, j’ai ainsi appris par l’un qu’ils n’avaient jamais eu l’intention de reconnaître la GLAMF (et donc on peut en conclure que ce ne sera pas non plus le cas à l’avenir), et de faire la paix avec un autre, l’ancien Grand Maître de la Grande Loge Suisse Alpina, Jean-Michel Mascherpa avec lequel nous nous retrouverons prochainement en Loge…

 

Le T.'.R.'.F.'. Jean-Michel Mascherpa avec l'administrateur du Myosotis du Dauphiné-Savoie.

Le T.'.R.'.F.'. Jean-Michel Mascherpa avec l'administrateur du Myosotis du Dauphiné-Savoie.

Ainsi, tout se termine de manière maçonnique pour le mieux.

Chaque élément de cette journée, chaque évènement, à tous les niveaux, n’aura été que justice.

En dernier lieu, le Myosotis du Dauphiné-Savoie félicite et remercie chacun et chacune au sein des équipes de la GLNF qui, par son travail souvent anonyme aura contribué à la réussite de cette magnifique journée.

Que chacun soit conscient qu’à ceux-ci, nous devons aussi beaucoup.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

le voyageur 13/12/2015 20:33

Cher Arsène,
j'ai connu moi aussi au SCPLF la gestion par les Toques Bleues et l’impossibilité pour les autres FF d'avoir une idée des comptes financiers.
Hier à Pisan, pour la première fête du SCNDF et en dehors de toutes autres satisfactions, je peux te dire que je déclarai au maximum de FF combien était important que déjà les comptes financiers étaient exposés à tous. Contrairement aux mauvaises habitudes d'ailleurs.
et chut! déjà quelques sous de côté pour préparer l'acquisition d'un futur siège.
Très fraternellement.

EFC 13/12/2015 17:32

Mon TCF EMMANUEL, quel bonheur et quelle satisfaction de voir notre Maison vivre dans la Paix et l Harmonie.
Nous œuvrons depuis 3 ans sur le seul chantier qui a du sens : l'Amour Fraternel.
Nous sommes redevenu des Francs Maçons!!!
Merci pour ton travail d éveilleur de conscience, tu as toujours été là pour tes FF, avec tes convictions et ton coeur.
Merci à Notre TRGM et ses officiers d avoir remis l'Amour, la Fraternité et la simplicité au coeur de nos travaux.
VIVAT VIVAT SEMPER VIVAT.

Arsène Mutin 12/12/2015 10:30

Bonjour à tous.
A lire ce compte-rendu on sent bien, une fois encore, que la GLNF est heureuse de retrouver sa place au sein des GLL régulières et on sent bien aussi la satisfaction de celles-ci d’avoir pu lui redonner cette place d’unique GL régulière française, place qui, à aucun moment, n’avait été mise à la vacance.
Ceux qui ont vu, cru voir ou voulu voir, une place à prendre ont mal vu, cru ou voulu.
La mention de la présence à cette assemblée du T.I.F. Henri B. 33ème devrait rallumer la mémoire de ceux qui l’ont connu en tant que TPSGC du SCPLF il y a déjà pas mal d’années.
Cet ancien du REAA, qui avait connu les épisodes tumultueux des débuts du SCPLF, aimait rappeler que l’obédience souche du SCPLF était et ne pouvait être que la GLNF.
Il avait évidemment raison, du fait que - on ne le dira jamais assez - le SCPLF avait été créé à seule fin d’ouvrir les hauts grades du REAA aux FF (réguliers) de la GLNF.
Il en découle que, sans ambigüité, par son histoire et ses statuts, le SCPLF appartenait en propre aux FF de la GLNF membres de ce SC et qu’ils en ont été purement et simplement dépossédés.
Ce SCPLF parti au large avec son important trésor (soigneusement dissimulé à la vue de l’équipage) est une épave d’autant plus « intéressante » à prendre en remorque.
Que les auteurs de cet acte de piraterie soient, selon une formule réservée par le REAA à ses parjures, « déshonorés à jamais et privés de la société des honnêtes gens. », à commencer par celle des SCC réguliers des deux hémisphères.
Je serais étonné que la franchise ait été invitée à la « fête de l’ordre » de cet après midi.
Salutations fraternelles à tous.
Arsène.

boaz46 11/12/2015 12:52

mes TCF,
Une très belle tenu, émouvante et fraternel ou l'égrégore entre les frères et JPS était palpable
Emmanuel, je t'es vu heureux, après toutes ces années ou tu as servi de cible a certains cela m’a réchauffé le coeur
chapeau bas mon frère, la GLNF a retrouvé son chemin !

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/12/2015 18:51

Bonsoir Mon très Cher Frère Boaz,
Oui, tu as bien vu, c'était assurément l'un des plus beaux - sinon le plus beau - jour de ma vie maçonnique... La réalisation d'un rêve, mais aussi d'un fantasme que je n'ai même jamais osé avoir... Tout était parfait, et concrétisait tant d'années de combat et d'efforts... Merci au G.'.A.'.D.'.L.'.U.'. mais aussi à chacun des frères de la GLNF d'avoir fait ce qu'il fallait!
Je serais vraiment heureux de faire ta connaissance, Mon Frère, est-ce possible?
Avec ma fraternelle affection,

Jean-Aymar 11/12/2015 10:11

Mes TCF,
Espérons que notre FdA puisse nous donner des infos sur ce qu’il va se passer le week end prochain et qu’autrefois s’appelait la Fête de l’Ordre. Aujourd’hui, il vaut mieux l’appeler la fête du désordre. Pourquoi les comptes ne sont jamais communiqués ? Etions-nous des attardés mentaux incapable de les comprendre ? Et le week end prochain, est-ce que les disciples de Messieurs JLF et AJ vont avoir accès aux comptes de l’association ?Est-ce que Monsieur JLF va aborder ses problèmes avec les juridictions Sud et Nord ?
Je vous embrasse
Jean-Aymar

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/12/2015 10:18

Mon Très Cher Frère Jean-Aymar,

Je crois comprendre que tu es ancien du SCPLF, et que tu en es parti avec l’impression de t’être fait rouler dans la farine. Tu n’es pas le seul dans ce cas…
Tu veux des infos ? Je n’ai pas mentionné dans mon précédent article que le Suprême Conseil de Finlande a lui aussi rompu ses liens d’amitié avec le SCPLF, et comme tu peux t’en douter, il y en aura d’autres, jusqu’à tous…
Cependant, il faut mentionner qu’à la fête de l’Ordre (sic !) de demain, 26 délégations seront présentes, avec une représentativité de l’ordre de la Micronésie, les principaux Suprêmes Conseils ayant déjà rompus avec le SCPLF… La journée de demain promet d’être édifiante.
Très fraternellement à toi.

Aymeric 11/12/2015 10:11

Mes TCF,
Merci à notre Frère FdA pour son compte-rendu fidèle à la réalité, comme toujours.
La Tenue du 5 décembre était grandiose et exceptionnelle à plusieurs titres :
• Le nombre de FF présents malgré la situation actuelle que nous vivons dans notre pays, d’autant que nous allions nous réunir dans le quartier sensible de La Défense ;
• L’Installation du GM par le Pro GM de notre Grande Loge Mère. Il s’agit d’un grand honneur fait par la GLUA à sa Grande Loge fille, et à chacun des FF qui la compose. Nous en sommes reconnaissants ;
• La présence des 5 de Bâle qui ont compris qu’en dehors de la GLNF point de salut ! Par leur présence, elles reconnaissent leur erreur d’appréciation de la situation française ;
• Le discours du GM ;
• Sur le plan fraternel et je dirais stratégique, le vote sur la reconnaissance d’une nouvelle GL de Prince Hall est très important ; espérons que dans un avenir proche, avec l’accord de chaque GL déjà existante dans chaque Etat, nous puissions reconnaitre toutes les GL Prince Hall ;
Alors bravo et félicitations à notre GM qui a fait un parcours sans faute depuis 3 ans. Souhaitons-lui force et courage pour les 3 années à venir. Exprimons notre bonheur et soyons fiers de cette Noble Maison qui nous a donné Lumière et qui nous permet de pratiquer la FM régulière dans notre pays sans être obligé d’aller à l’étranger.
Aymeric

François 11/12/2015 09:57

Mes TCF,
Merci à FdA qui nous informe de ce qu’il s’est passé à notre Tenue de la GLNF.
Les nouvelles sont réjouissantes et j’en suis heureux comme tous les FF Régulier. J’ai quelques questions à poser à notre FdA qui est apparemment bien renseigné :
1- De combien de Grandes Loges est reconnue la structure créée par le célèbre agent 007 ?
2- Par qui a installé cet agent comme gm de sa structure ?
a. S’agissait-il d’une auto-installation (je veux dire que lui-même comme un grand garçon a pris place et s’est auto-proclamé gm) comme ils ont fait pour leur auto-consécration?
b. Et sur la base de quel rituel ?
3- Par qui a été installé le judoka, successeur de l’agent 007 à la tête de cette organisation ?
4- Combien de GL Prince Hall ont demandé leur reconnaissance à cette organisation dont le 007 est le chancelier ?
5- Où en est cette organisation avec les GL de l’appel de Bâle ?
Et comme questions subsidiaires :
A. Est-ce qu’à l’occasion de la fête de l’ordre, Monsieur J-L. Fau… va présenter ses excuses pour avoir menti à ses FF et ensuite sa démission de ces fonctions ?
B. Va-t-il présenter le rapport financier de sa structure ?
Merci de me répondre car j’ai la mémoire qui flanche…

François

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/12/2015 10:08

Bonjour Mon Très Cher Frère François,
Ravi de t'avoir aperçu lors de cette mémorable Tenue de Grande Loge, celle de tous nos bonheurs. Il est sympa de mettre un visage à des frères qu'on ne connaissait que par téléphone ou mails...;-)
Pour répondre à tes questions, je te signale que je ne suis pas si informé que cela: 007 ne me communique plus d'informations depuis belle lurette! Je ne comprend pas pourquoi ;-)
Tes questions induisent les réponses: il ne s'est effectivement pas fait installer par un Grand Maître, mais ce n'est pas cela qui le rend irrégulier...Il en va de même s'agissant de son successeur et du prochain, par définition...
Bien entendu aucune Grande Loge de la Maçonnerie de Prince Hall qui est elle parfaitement régulière, n'a demandé à échanger des liens d'amitié avec une Grande Loge française irrégulière...
S'agissant des Grandes Loges de l'Appel de Bâle, j'ai eu l'occasion de discuter avec certains de ses signataires: il en ressort que clairement, il n'ont aucune intention de relancer une idée qui a montré qu'elle n'était "adaptée" à la réalité maçonnique française...
S'agissant de Jean-Luc Fau., la gestion de son association irrégulière a toujours été menée de manière très opaque, et vu l'éthique qui a présidé à son action durant son mandat, je serais surpris que cela change alors que son action s'est révélée un colossal échec de son propre aveux.
Très fraternellement à toi.

Mathius 10/12/2015 23:13

Mon Bien Aimé ferme Emanuel
Je me demande si la grande majorité des freres sont conscients que Servel et son équipe ont sauvé dans un premier temps la maçonnerie régulière française et ã redonné dans un deuxième temps ã la GLNF une dignité qu'elle avait perdu depuis la la mort du grand maître Jean Mons..
Espérons qu'il puisse finir son nouveau mandat sans les intrigues des ambitieux pervers.
Avec toute mon affection fraternelle.

Oscar 10/12/2015 18:25

Très belle synthèse, très exhaustive de cette magnifique Tenue de Grande Loge.
Quant aux cinq de l'appel de Bâle, il me semble qu'ils étaient tous là:
Allemagne dans toutes ses constituantes, Belgique, Luxembourg, Suisse et Autriche.
Et en ce qui concerne l'éventuelle reconnaissance passée ou à venir de la GLAMF, il n'y a vraiment que quelques excités qui ont pu y croire un court moment... et plus aucun aujourd’hui.

lefreredereccoetsesfreres 09/12/2015 19:43

magnifique , quand je pense aux moments que nous avons traversé , je suis heureux de voir autant de FF qui ont eu foi dans notre obédience et dans l'action de notre GM .
tu as raison mon BAF Emmanuel de souligné le travail de tous les instants des dirigeants de notre obédience pour la rétablir dans la tradition et la grande chaine d'union régulière des GRANDES LOGES .
je n'ai pas été des vôtres , des obligations m'ayant retenu mais ton article reflète le sentiment des frères de ma province , et ils étaient nombreux .
je t'embrasse et j'espère pouvoir te rencontrer bientôt

Pierre 09/12/2015 19:40

Merci mon TCF Emmanuel pour ce compte rendu, particulièrement exhaustif et très émouvant en même temps, de la tenue de Grande Loge du 5 décembre.Cette émotion que tu nous exprimes je la ressens d'autant plus que, comme toi et bien d'autres, j'ai souffert de ces assemblées nauséeuses que nous avons connues entre 2009 et 2012. Tous ceux qui les ont vécues d'ailleurs ressentent certainement cette profonde joie intérieure de la paix et de l'amour fraternel retrouvés.
Comme toi j'ai un souvenir très fort de cette soirée passée en octobre 2012 à RILLIEUX avec le candidat désigné ,Jean-Pierre Servel.Je me rappelle à la fin du repas ayant suivi la réunion m'être retrouvé face à lui et l'avoir regardé droit dans les yeux en lui disant:"Jean-Pierre nous allons voter pour toi en décembre et tu ne dois pas nous décevoir!" Je revois encore son regard à cet instant.Il était ferme et doux en même temps.Ce n'était pas le regard d'un homme distant et sûr de lui.Il contenait une vraie volonté de nous faire retrouver cet amour fraternel qui nous manquait tant!! Ce regard je ne l'ai jamais oublié.Il m'a redonné de l'espoir. J'espère avoir l'occasion de le revoir à nouveau pour le remercier d'avoir été celui que nous attendions et même au delà même de nos espérances.
Pour en terminer j'exprime le souhait que nous n'oublions jamais à quel point ce bonheur retrouvé est fragile.Déjà ,dans certaines circonstances, on sent poindre une certaine forme d'insouciance voire de négligence face à nos obligations .A ceux qui ont vécu les jours difficiles de le rappeler à ceux qui croient que la vie maçonnique est un long fleuve tranquille!!!
Je t'embrasse très fraternellement mon cher Emmanuel et j'espère à très bientôt.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche