Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 mars 2016 4 03 /03 /mars /2016 16:05
(photo decryptnewsonline.com)

(photo decryptnewsonline.com)

Nouvelle Tribune Libre de notre Frère Pierre d’Angle, sur le sujet brûlant du jour : le Grand Maître de la Grande Loge de France et la Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France sont intervenus pour faire annuler l’invitation de La Maçonne à la biennale de Bordeaux !(http://lamaconne.over-blog.com/2016/03/la-maconne-interdite-par-la-glff-et-la-gldf-a-participer-a-la-biennale-de-bordeaux.html)

« L’édito précédent ne se trompait pas. Le scandale qui se noue autour des persécutions et du harcèlement subit pas La Maçonne prend de l’ampleur, et provoque une situation malsaine dont toute l’image de la Franc-Maçonnerie pourrait pâlir.

De plus, elle a des relents de « déjà vu ». Ceux qui ont suivi ou souffert de la crise générée par Monsieur François Stifani et sa gouvernance, reconnaissent immédiatement quelques-uns des ingrédients qui ont provoqué les convulsions au sein de la GLNF d’il y a six ans, puis la débâcle et la chute de l’ex Grand Maître Stifani qui a fini radié de sa propre obédience.

L’un de ceux-ci, parmi les principaux, était que cet ex Grand Maître déchu voulait faire taire toute parole qu’il ne contrôlait pas, ne lésinant pas sur les moyens pour y réussir. On se souvient aussi que ses affidés n’avaient pas hésité à empêcher de voter les loges qui s’opposaient à ses dérives, méthode qui s’était d’ailleurs avérée inopérantes puisque mêmes celles qui avaient accès au scrutin l’avaient désavoué.

François Stifani était allé jusqu’à poursuivre l’ensemble des blogs qui s’opposaient réellement à lui.

Précisément pour cela, on identifie facilement la méthode. Dans un premier temps, Stifani isolait les blogueurs en les faisant suspendre de l’obédience. Même processus s’agissant de La Maçonne, on cherche à la faire radier de son obédience, la GLFF.

Or, à la GLNF, il s’était trouvé des Grands Maîtres Provinciaux dotés de conscience et hommes d’honneurs pour refuser de participer à ces infamies. Contre ceux-là, les potentats ne peuvent strictement rien. Les Sœurs de la GLFF devraient en avoir conscience et soutenir La Maçonne face au harcèlement moral qu’elle subit). Et évidemment, dans l’intervalle, la solid arité des Frères avec les blogs oppo sants qui les informaient sur la réalité des faits conduit Stifani à être con fondu et finalement balayé.

Jamais Monsieur Stifani, quelque soient les mesures et les succès qu’il obtint, ne réussit à faire taire le moindre blog. C’est l’une des grandes leçons à tirer de cet épisode désastreux.

Manifestement, la leçon n’a pas été comprise par les Grands Maîtres récents de la Grande Loge de France (GLDF), qui ont exercé des pressions inadmissibles pour, soit déstabiliser et faire disparaître ceux qu’ils estiment être des « gêneurs », soit pour les faire taire. Une référence maçonnique aussi incontestable que l’historien et responsable d’obédience Roger Dachez en est l’exemple le plus célèbre.

Et voilà que maintenant la Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France (GLFF) copie cet exemple, seul fait marquant depuis qu’elle a été investie il y a bientôt un an.

Que l’un et l’autre s’unissent pour orchestrer la radiation de La Maçonne est déjà en soit scandaleux, mais que de plus, ils s’abaissent à poursuivre de leur vindicte cette malheureuse Maçonne en menaçant l’un et l’autre de retirer leur financement à la Biennale de Bordeaux si celle-ci maintient son invitation à notre sympathique blogueuse. C'est là vraiment l’expression d’une vision de la Maçonnerie et de la vie en générale qui tend à rendre Stifani pour un doux humaniste particulièrement sympathique. 

Or, de plus, La Maçonne n’est en aucun cas, jusqu’à présent, une opposante à la direction de son Obédience, la Grande Loge Féminine de France (GLFF).

D’ailleurs que lui reproche-t-on en dehors des prétextes inventés de toutes pièces ?

La GLFF ne peut que lui reprocher le prestige qui découle du contenu de son blog qui œuvre plus efficacement pour son obédience que leur action totalement inaudible. C’est petit, mais ma foi, cela ne mérite pas que je m’investisse dans la rédaction de la présente Tribune Libre.

Là où nous devenons tous concernés, c’est quand on apprend que le Grand Maître de la Grande Loge de France (GLDF) Philippe Charuel poursuit de sa vindicte La Maçonne car celle-ci a apporté son soutien médiatique à une célèbre loge de la GLDF, la R.°.L.°. Ar Vreur, qui dénonçait les agissements douteux de la direction de leur obédience visant à « entuber » les loges en leur faisant accepter une modification de leurs règlement visant à empêcher les inter visites qui font partie de la culture même de la GLDF. La combinaison de leur action avait contraint le Conseil Fédéral de la GLDF et son Grand Maître à reculer.

De même, La Maçonne documents incontestables à l’appui, avait révélé à plusieurs reprises le dessous des cartes et les magouilles qui visaient à la mise en place contre toute éthique d’une structure supra obédientielle destinée à contester le rôle de premier plan des principales obédiences françaises.

Elle l’avait fait avec la force de son honnêteté intellectuelle, de ses convictions, et aussi parce qu’elle était très bien informée. Bien informée par qui ?

Tout simplement par différents responsables de la GLDF qui plutôt que de s’opposer frontalement à leur Grand Maître ont préféré se cacher derrière la Maçonne en la mettant en première ligne. Le Grand Maître de la GLDF fait donc partie de ceux qui, lorsque le sage lui désigne du doigt la lune, regarde le doigt…Il risque donc d’avoir de sacrées surprises dans l’avenir !

S’ajoute à cela une Grande Maîtresse, Marie-Thérèse Buisson qui se démarquent de ses prédécesseurs, et qui offre les commandes de son obédience à un Grand Maître de la GLDF, Charuel avide de pouvoir et qui a ainsi engrangé ce résultat à présenter à son actif au Conseil de l'Ordre…

Image bien sordide donnée de la Franc-maçonnerie…

Personnellement, en regardant le Grand Maître de la GLDF, une envie me prend de crier : « Stifani, sors de ce corps » !

Il se greffe de plus une question à cette affaire. Celle de la clairvoyance de ses protagonistes. En effet, comme souligné par la Tribune précédente, faire d’une affaire d’une loge obscure du fin fond des Vosges une affaire qui implique maintenant déjà deux grandes obédiences, chapeau, vous êtes très fort Madame Buisson et Monsieur Charuel !

Les Sœurs et Frères de vos obédiences respectives jugeront aussi s’il est digne de Grands Maitres de s’abaisser à vouloir censurer une sœur dans les médias… »

En attendant, nous sommes tous La Maçonne!

Pierre d’Angle
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Arsène Mutin 03/03/2016 21:12

Mon TCF Pierre d’Angle.
Je suis bien de ton avis, certains n’ont pas tiré la leçon de la douloureuse aventure de la GLNF.
Ils croient sûrement que ça ne pouvait arriver qu’à la GLNF, et nous sommes bien placés pour savoir qu’ils se trompent lourdement.
Il est vrai qu’on a tout de suite désigné le GM comme seul responsable de cette crise, qualifiée d’interne, et exploité ses frasques pour susciter les réactions des loges.
Or, avec le recul, on a compris que c’était là le prétexte et non la raison profonde laquelle pouvait être cherchée du côté des projets de conquête élaborés en douce par les stratèges du REAA, au SCDF et au SCPLF entre autres.
Ceci n’exonère pas le GM, dont le caractère autoritaire et impulsif a été utilisé par les instigateurs de ce petit coup d’état (plutôt manqué en définitive), mais persister à le désigner comme seul responsable rend service aux véritables instigateurs dont la responsabilité est ainsi occultée.
Je ne veux pas me lancer davantage dans une réécriture de l’histoire, mais simplement souligner que, pour anecdotique qu’elle soit en l’état actuel, l’aventure que vit la loge Dionysos de la GLFF à travers le procès qui est fait à une sœur présente des similitudes avec celles de loges de la GLNF en 2010.
Et, souvent, les mêmes effets proviennent des mêmes causes.
Aujourd’hui les agissements de la GLDF sont édifiants.
En admettant que la GLDF ait quelque chose à reprocher, es qualité, à une sœur de la GLFF, elle ne saurait s’en prendre directement à cette sœur. Ceci tout simplement parce qu’une obédience n’a aucune autorité - et aucun pouvoir disciplinaire - sur un membre d’une autre obédience.
C’est à la GLFF et elle seule, saisie par la GLDF, de prendre les mesures à l’encontre de la sœur incriminée.
Or voici que la GLDF interdit explicitement aux organisateurs de la biennale de Bordeaux de recevoir cette sœur de la GLFF.
Mais de quel droit ?
S’il s’agissait d’une obédience née de quelque dernière « crise » on expliquerait cette bourde par l’inexpérience.
Mais, une obédience qui se targue (bien arbitrairement d’ailleurs) d’être la plus ancienne des obédiences françaises !
Une obédience qui aurait pratiquement inventé le REAA et la franc-maçonnerie, si on laissait dire ses historiens-maison !
Le 1er avril doit être en avance.
Ou bien serait-ce, qu’une fois de plus, l’arbre serve à cacher la forêt et que l’attaque grotesque subie par notre sœur La Maçonne soit le révélateur aléatoire d’un phénomène bien plus pervers ?
Il semble que la GLDF se montre bien empressée envers la GLDF ces derniers mois.
Une certaine « réunification » de la famille du REAA serait-elle en route ?
Bonsoir mon TCF Pierre d’Angle et bonsoir à tous.
Arsène.

Arsène Mutin 04/03/2016 11:47

Erratum :
Il faut lire :
« Il semble que la GLDF se montre bien empressée envers la GLFF ces derniers mois. »

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog des Fidèles d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche