Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mars 2016 3 02 /03 /mars /2016 21:35
(photo La Maçonne overblog)

(photo La Maçonne overblog)

Dans le cadre des Tribunes Libres que le Myosotis du Dauphiné-Savoie offre aux Frères – et maintenant aux Sœurs – qui désirent s’exprimer librement mais avec la retenue nécessaire, voici un texte d’un membre de notre fraternité (j’en ai la preuve) qui connait quelques-unes des protagonistes de cette affaire, et souhaite manifester son indignation face à une injustice incroyable, dans le contexte d’une « machine administrative » - il n’est pas dit « machination » mais on pourrait – lancée à toute vitesse au sein de la GLFF. L’avis qui y est exprimé semble pertinent: cette affaire pourrait avoir des répercussions importantes.

Page d'accueil du blog La Maçonne

Page d'accueil du blog La Maçonne

« Tout d’abord merci à Fidèle d’Amour de me permettre de m’exprimer dans son blog…

L’histoire est tristement banale.

Les faits relatés par La Maçonne comme les éléments qu’elle produit montrent un atelier dirigé par quelques insifiances à la stature et à l'horizon des plus limité qui prend en grippe une Soeur dans le plein sens du terme, dont la stature morale et la dimension maçonnique forcent le respect.

Deux conceptions s’affrontent : d’un côté une jeune maçonne, La Maçonne, qui décèle les beautés de la Maçonnerie et ses possibilités d’élévation (ce terme n’est pas choisi au hasard) mais qui a une vie professionnelle prenante qui l’éloigne souvent, et de l’autre, des rombières qui sont là pour reproduire les turpitudes du monde profane, se prennent pour des fonctionnaires d’une administration avec ses petits chefs, ses petits « pouvoirs », ses petites magouilles, et qui trouvent plus passionnant de se perdre dans une démultiplication de paperasse, de formulaires et de règlements ubuesques, que de comprendre le sens de l’Initiation.

Devinez qui jalouse qui ?

Dans quelle obédience a-t-on vu que l’on exclue un membre strictement en règle de capitations en raison de ses absences liées à des obligations professionnelles qui le font voyager chaque semaine, alors que chacune d’elle est excusée ?

Comment ne pas y voir une vindicte malsaine qui ne repose sur aucune cause réelle ? Il n’y a pas d’éléments à charge, je t’en fabrique !

Ne nous y trompons pas : aucune obédience n’est à l’abri de cette sorte de petits chefs qui une fois avec un beau titre de « vénérable » se croient directement sortis de la cuisse de Jupiter et imposent que leur idées priment sur tout et sur tous, et qui, d’autre part, ne veulent plus rien transmettre, à commencer pas leur maillet.

Ceci existe partout, et sous tous les cieux. Malheureusement.

Et pour faire bonne mesure, on propose à notre maçonne d’aller se faire voir ailleurs, et de demander dans un délai d’un an, à rejoindre une autre loge supposée plus proche de ses activités professionnelles. Une Loge est choisie, mais sa vénérable réfute cette option estimant notre maçonne, voyageuse constante pour sa profession, insuffisamment présente.

La situation devient donc ubuesque : virée d’une loge, et pas acceptée par l’autre, notre maçonne se trouve ipso facto dehors, car membre d’aucune loge !

Là où la situation s’emballe, c’est quand l’obédience s’en mêle.

En effet, saisi, le Conseil Fédéral de la GLFF envoie des Conseillères Fédérales qui au lieu de rétablir la logique maçonnique, ajoutent du scandale au scandale en entérinant l’infâmie et en traitant la maçonne de « provocatrice » sans même étayer cette accusation.

D’une simple affaire banale et locale, les « dignitaires » de la GLFF ont provoqué un véritable scandale dont les répercussions risquent de provoquer des répercussions difficiles à maîtriser, et qui ne peut que susciter l’opprobre sur les dirigeantes de notre GLFF.

En effet, elles n’ont pas tiré une balle dans le pied de la GLFF, elles ont carrément tiré une rafale. Car la petite maçonne que l’on persécute et harcelle moralement, n’est pas une maçonne comme les autres. C’est « La Maçonne », c’est-à-dire la lisibilité sympathique et attirante de la GLFF. Elle est la première et la seule à faire la promotion et à assurer la défense de l’originalité de la Grande Loge Féminine de France…

Des Sœurs disent même que son blog est même notoirement plus fréquenté que le site de la GLFF…

Et puis, certaines racontent aussi que les articles de La Maçonne critiquant la CMF et particulièrement le rôle tenu par les dirigeants de la Grande Loge de France (GLDF) ont particulièrement et obsessionnellement indisposé le Grand Maître de cette obédience, Philippe Charuel…qui s’en est ouvert à Marie-Thérèse Buisson, la nouvelle Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France. Celle-ci, manquant de discrétion, s’en est ouverte à ses sœurs, leur demandant sans rire la plus grande discrétion sur le sujet.

Marie-Thérèse Buisson et Philippe Charuel (photo gldf.org)
Marie-Thérèse Buisson et Philippe Charuel (photo gldf.org)

Marie-Thérèse Buisson et Philippe Charuel (photo gldf.org)

Beau résultat.

Et voici que la loge Dionysos amène sur un plateau la tête d’une « gêneuse » que Marie-Thérèse Besson peut offrir a peu de frais à Philippe Charuel, qui sera ravi devant tant de soumission à ses injonctions mais qui ne sera pas pour autant à l’abris des blogs de La Maçonne.

La Maçonne est une voix intelligente qui aime et défend son obédience et on veut la museler pour qu’elle ne fasse pas d’ombre aux dirigeantes de la GLFF…On a connu cela ailleurs.

Curieux quand-même que Marie-Thérèse Besson au lieu d’être une femme moderne, dans son temps, à l’exemple de son prédécesseur Catherine Jeannin-Naltet, garante de la liberté des membres de son obédience, de l’indépendance de la GLFF choisisse plutôt de s’inspirer des méthodes de François Stifani l’ex Grand Maître de la GLNF, et de s’inféoder au Grand Maître de la GLDF.

On aurait pu attendre mieux pour défendre la cause féminine en Franc-maçonnerie ».

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Astérix 05/03/2016 10:59

Mixité ou pas, il s'agit en la circonstance, si les infos que nous avons sont vérifiées, d'un véritable déni de droits de l'homme. Reprocher à un F, ou à une sœur, son inassiduité en raison de ses obligations professionnelles est lamentable. Au nom de la fraternité, lorsque le monde profane nous présente un bilan de près de 6.000.000 de chômeurs, toutes catégories confondues, on ne devrait même pas imaginer prendre des sanctions à l'encontre d'une sœur astreinte à de telles obligations professionnelles.
La raison est certainement à rechercher ailleurs, ce blog, comme celui de la maçonne, et d'autres encore, ont relayé l'appel d'Ar Vreur qui s'opposait à la dérive de leur obédience en profitant que la GLNF avait un genou à terre pour changer la nature de son obédience, de son histoire, de son vécu, de sa tolérance historique, et mettre la majorité des FF devant le fait accomplit.
Ceci étant, faire du chantage à un colloque pour interdire à la maçonne d'animer une table ronde, voilà qui change la nature de l'opération et des interventions si elles sont prouvées, et il semble qu'elles le soient puisqu'il y aurait des courriers échangés. On connait ce type d'attitude dans les régimes totalitaires. Décidément, et depuis une dizaine d'années, la GLDF est sur une mauvaise pente.

ce78 04/03/2016 00:13

Je croyais qu'on entrait dans la franc-maçonnerie pour y partager des valeurs de fraternité et de charité.
Je croyais qu'on entrait dans la franc-maçonnerie pour se débarrasser des métaux qui empoisonnent la vie profane.
Je croyais qu'on entrait en franc-maçonnerie pour entreprendre collectivement une démarche spirituelle individuelle.
Je croyais qu'on entrait en franc-maçonnerie pour échapper à la bassesse, aux médisances, à tout ce qui fait de la vie profane cet enfer où chacune juge l'autre, le méprise, "le range dans une petite case" d'où il ne ressortira plus jamais quel que soient ses efforts.
J'ai dû me tromper. Dans ma Loge de la GLNF, je n'y vois pourtant que des frères qui, chacun à leur manière, aspirent à élever leur esprit. Il est vrai qu'une obédience est un ordre, et que le respect de l'ordre est nécessaire à la démarche individuelle qu'entreprennent les frères collectivement. Cet ordre est d'autant plus nécessaire que, précisément, la franc-maçonnerie n'apprend pas ce qu'il faut penser : elle apprend à penser. Et c'est très différent.
Apprendre à penser, c'est apprendre la liberté. Que peut-on reprocher à une blogueuse dès lors qu'elle ne dévoile aucun frère, aucune soeur ni aucun secret ? Rien.
Que peut-on reprocher à une blogueuse si elle donne son avis et si on n'est pas d'accord ? Rien.
Je rappellerais aux deux GM des deux obédiences concernées par cette lamentable affaire cette réflexion d'Alain : "Une idée est fausse dès l'instant où l'on s'en contente". Il faut être plus exigeants avec vous-mêmes, chers GM, avant de l'être avec les autres. C'est par là que commence l'humilité qui doit présider au comportement de tout maçon digne de ce nom.

Arsène Mutin 03/03/2016 17:34

Damned !
Je n’avais pas compris du premier coup que Cunégonde était notre sœur La Maçonne !
Partis d’une banale affaire disciplinaire interne, fondée ou non, qui ne regardait que la GLFF, nous voici transportés dans un mauvais remake de l’affaire Dreyfus à la sauce GLFF sponsorisée GLDF.
Bon, allez, les nanas de la loge Dionysos, vous êtes les mieux à même de juger de la situation et de voir si vos élites vous ont prises pour des linottes (vu d’ici, j’ai un peu cette impression).
Vous seules avez le pouvoir de donner une fin honorable à cette farce.
Sinon, il n’y aura que des perdants et des perdantes, la plus perdante de toutes étant assurément votre loge qui traînera cet épisode comme un boulet. Réfléchissez-y un peu et vous le comprendrez.
Vous pourriez me dire que je suis insolent, que cette affaire ne me regarde pas, et vous auriez presque raison.
Je vous répondrais que mon affection pour notre sœur La Maçonne ne peut me laisser indifférent à ses ennuis et aussi que, si je n’ai pas à m’immiscer dans vos affaires, je peux au moins souhaiter un dénouement heureux à celle-ci, qui entache l’image positive que j’avais de la GLFF.
Ceux qui, comme moi, ont vécu les affres qu’a connues la GLNF ne peuvent souhaiter la même chose à leurs FF et SS des autres obédiences.
Aussi, soyez vigilantes, le bonheur obédientiel est si fragile.
Encore plus fragile que vous ne le pensez.
Salutations fraternelles à tous.
Arsène.

lefreredereccoetsesfreres 03/03/2016 13:49

mon TCF Emmanuel,

que d'ingérence de la part de la GLDF , il faut croire que c'est une sale habitude chez eux . quand a l'attitude de MT BESSON , que de faiblesse , de mauvais signaux pour l'union et l'harmonie des SS .

allez mes SS réveillez vous , ne laissez pas votre sœur être sacrifié pour avoir défendu ses CONVICTIONS . pétitions contre son exclusion

le voyageur 03/03/2016 09:07

TC Emmanuel,
bien entendu, les hommes aussi....
Mais c'est une occasion pour dire que la "mixité" c'est 50% de souci en plus.
L'altérité d'accord mais avec nos chéries on a en surprime les coups de griffe.
Et que la Maçonne soit défendue me semble relever de l'Amour Courtois que je partage avec toi.
Très fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 03/03/2016 09:47

Bonjour Mon Bien Aimé Frère Voyageur,
Certes, tu as peut-être raison s'agissant de la mixité, mais ce n'est pas le problème ni de La Maçonne, ni le nôtre...
Et, défendre La Maçonne doit être naturel, normal pour nous et relève plutôt à la fois de la Règle en 12 Points, et surtout des 5 Points Parfaits.
Avec ma fraternelle affection.

Astérix 03/03/2016 00:21

A croire qu'ils n'ont retenus aucune leçon de ce qui s'est passé à la GLNF. Vouloir museler la liberté d'expression est toujours contreproductif. Je ne suis pas certain que ce soit Charuel qui soit à l'origine de toute cette affaire, une grande partie de son conseil fédéral surement, et surement également son prédécesseur qui avait toujours en travers de la gorge le fameux et célèbre appel de la loge Ar Vreur.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 03/03/2016 01:11

Bonsoir Mon Très Cher Frère,
Je partage ton avis. Cependant, j'ai vérifié déjà l'information: je confirme que le Grand Maître Charuel est bien intervenu auprès de Marie-Thérèse Buisson afin qu'elle fasse taire La Maçonne dont le blog a mis en danger, par ses révélations, la crédibilité du Grand Maître et du Conseil Fédéral de la GLDF au moment de "l'affaire" de la courageuse R.'.L.'. Ar Vreur.
Ce qui n'exonère pas les éventuelles - voir probables- interventions du Grand Maître précédent, Marc Henry.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche