Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2016 1 30 /05 /mai /2016 16:50
Dominique Moreau, ici en compagnie d'Alain Juillet - Photo Lanouvellerépublique.fr

Dominique Moreau, ici en compagnie d'Alain Juillet - Photo Lanouvellerépublique.fr

Parce qu’à la GLAMF la parole de l’inamovible Député Grand Maître a au moins autant d’importance que celle du Grand Maître (sinon plus), voici l’intégrale de son discours consacré à la régularité et au projet de cette obédience.

De plus, vous trouverez en bleu quelques commentaires d’un Frère éminent, qui a fortement contribué à chasser l’ancien Grand Maître Stifani : « Celui qui a marché avec vous et qui vous a quitté à temps pour rester dans sa Maison ».

On relèvera dans le discours de Dominique Moreau une préparation psychologique afin d'habituer les FF.'. à l’abandon des règles de la Régularité. De même, l’air de ne pas y toucher, il dit clairement que l’on regardera ailleurs, lorsque les membres de cette obédience recevront ou visiteront des loges d’obédiences irrégulières…

Le projet de l’Alliance, la régularité.

Mes frères, à la demande de notre Grand Maître, je vous parle maintenant de la régularité telle qu’elle est envisagée dans le projet de l’Alliance. Ce projet a pour ambition la mise en œuvre harmonieuse d’une spiritualité initiatique, dont le creuset fondamental est la loge. Notre Déclaration de principes, socle de ce projet, est pour l’essentiel inspirée par les règles de la Franc Maçonnerie de tradition, dont le tricentenaire* sera célébré l’année prochaine. Cette maçonnerie d’origine anglo-saxonne regroupe près de 90% des Maçons dans le monde. Elle a évolué au fil du temps vers une expression essentiellement caritative, et comme telle très sociétale, mais néanmoins très respectable.

* Tricentenaire célébré par qui ? Par la GLAMF ? Va-t-elle envoyer une délégation à Londres par participer à la célébration par la GLUA ? Ou bien va-t-elle célébrer cet événement avec les composantes de la 3ème voie ? Après les promesses d’Alain Juillet, voilà la promesse de Moreau !

** La GLUA sociétale ? Il est temps que Dominique Moreau ouvre ses yeux et cesse de confondre la Grande Loge Unie d’Angleterre avec la Grande Loge de France…

Elle a longtemps seule décidé des obédiences qui seraient régulières, en les adoubant d’une reconnaissance politique davantage inspirée par sa collaboration à l’empire britannique* que par une qualification spirituelle.

*Doit-on comprendre que Dominique Moreau – et son auditoire- ont collaboré jusqu’en 2012 avec l’empire britannique, puisqu’ils étaient membre d’une Grande Loge reconnue par la GLUA ? Doit-on comprendre que le premier président de cette association irrégulière qui quémandait encore il y a 2 ans la reconnaissance de la GLUA souhaitait donc la collaboration politique avec l' empire britannique ?

La Maçonnerie française, presque de même ancienneté, a bénéficié d’une évolution sensiblement différente, liée à un contexte historique différent. Les grandes loges historiques ont évolué vers une implication sociétale* et cherchent à retrouver l’élan de leur belle époque. Une autre obédience qui en 1913 demande et obtient la reconnaissance de la GLUA, reste cantonnée à ce qu’elle considère comme la preuve de sa légitimité** et de sa régularité. Un grand nombre d’obédiences plus petites donnent enfin une impression de richesse mais aussi de dispersion.

*Dominique Moreau reconnait que les obédiences françaises historiques ont évolué vers une F.’.M.’. sociétale. Il mentionne des Grandes Loges et non pas uniquement le Grand Orient de France, c’est-à-dire la Grande Loge de France aussi. Or la GLAMF dont il est député Grand Maître, rêve de créer la 3ème voie avec la GLdF. Moreau doit donc choisir et savoir ce qu’il veut avec son association : d’une coté il veut construire avec Charuel (GLdF) et de l’autre, il reproche à celle-ci, son partenaire potentiel, d’être sociétale.

** Une autre obédience …. Reste cantonnée à ce qu’elle considère comme preuve de sa légitimité. Si Dominique Moreau pense que rester fidèle aux principes fondamentaux qui permettent à la GLNF d’être la seule Grande Loge reconnue comme régulière par 90% des maçons du monde est une aberration, qu’il nous soit permis de persévérer dans notre erreur. Au moins nous n’avons pas menti et n’avons pas trahi la confiance de nos Frères car depuis toujours nous réclamons haut et fort nos principes. D’ailleurs, il semble que Monsieur Moreau a oublié que longtemps, il a porté lui aussi ces principes aux nues, en sa qualité de Grand Officier de la GLNF ! Oui, nous avons des principes, au contraire de l’auteur de ce discours car si tel était le cas, il aurait le courage de reconnaitre se trouver dans une impasse. Malheureusement, depuis le début, il professe contre-vérités après boniments, comme si c’était dans l’ADN de son projet.

La GL-AMF se situe simplement dans la mise en œuvre authentique d’une tradition de spiritualité initiatique, débarrassée des oripeaux du paraître, avec une organisation qui offre à la loge, unique vecteur de l’initiation, les services de l’obédience et des maisons de rite*.

* Comme la Roumanie a eu sa « Lumière des Carpates » en la personne du président Ceausescu, la F.’.M.’. française a eu le 1er président de la GLAMF avec l’idée géniale des maisons de rite ! Personne d’autre n’avait eu cette idée, peut-être à breveter ! Les GGLL du monde entier n’ont rien compris à la spiritualité, alors que quelques individus ayant fait fi des serments prêtés ont créé la maison par rite pour donner un semblant d’ingéniosité à un édifice fondé sur des mensonges (par exemple : nous avons l’accord de la GLUA, nous serons reconnus par elle dès que nous aurons 400 loges.)

Les maisons de rite, pour tout ce qui touche à la mise en œuvre de 6 rites dans leur égale dignité. L’obédience pour tout ce qui touche aux relations extérieures, à la gestion administrative et financière, à la communication, à la discipline, à l’application du principe de subsidiarité, et qui, surtout, œuvre à l’harmonie générale*.

* Il se trouve que les faits démontrent que l’obédience GLAMF sert surtout à suspendre et exclure quiconque ose dire quelque chose qui ne plait pas à sa direction ! Il suffit de poser la question au dernier chef de la maison du REAA qui vient d’être suspendu !

Notre projet retient donc les grands principes de la maçonnerie des origines.

Passons d’abord sur les deux aspects de ces principes qui ne suscitent aucun débat. La non mixité des travaux est un choix, une liberté que nous nous accordons, jamais* remise en question, contrairement à ce que prétendent certains. Elle est d’ailleurs conforme à la tradition originelle, n’excluant pas pour autant le respect que nous devons à nos Sœurs et à leurs travaux, même si nous ne souhaitons pas partager ces derniers en loge. Le paysage maçonnique offre hors de notre obédience toutes les alternatives possibles à ceux qui voudraient vivre leur maçonnerie autrement.

* Contre vérité : Il est notoire que des membres de la GLAMF – et parmi eux nombre de dignitaires - fréquentent l’obédience mixte du Droit Humain, la Grande Loge Féminine de France ou les micro obédiences mixtes, souvent sans chercher à se cacher, d’ailleurs. Dominique Moreau est particulièrement bien placé pour le savoir. Est-il facile pour lui le matin de se regarder droit dans les yeux en se rasant ? Heureusement qu’il se rattrape en indiquant qu’en dehors des murs de sone association, ceux qu’ils veulent, donc ses FF, peuvent fréquenter les loges mixtes. S’il ne le dit pas clairement, ceux qui connaissent ses pratiques se souviennent très bien des discussions avant son départ de la GLNF. Aurait-il la mémoire courte ? Ou est-ce le titre de Député qui le rend amnésique !

Les interventions dans le domaine sociétal ou politique ne sont jamais entrées* non plus dans le projet de la GL-AMF. Cette pratique de la maçonnerie est largement représentée par des obédiences dont c’est la vocation première. On peut regretter toutefois qu’elles s’imposent trop souvent sur la scène profane comme LA maçonnerie. Elles ne font pas le même métier que nous, et le nôtre est méconnu**. Notre travail vise le perfectionnement de l'homme initié, le rendant plus apte à des engagements dans le monde.

*Les discussions sociétales ne sont jamais rentrées dans la GLAMF. Nous en prenons acte. Mais dans sa 3ème voie qui est pour le moment sans voix, que veut-il faire ? Un traité avec la GLdF qui est sociétale, sans partage avec elle, semble très aléatoire.

** Dominique Moreau prétend que les obédiences sociétales ne font pas le même métier que celui de la GLAMF ? Peut-on dans ce cas connaitre son honorable métier? N’a-t-il pas trompé plusieurs milliers de FF ? C’est cela SON métier ? Ne dit-il pas qu’il veut rendre l’homme apte à ses engagements ? Félicitations pour cette noble mission. Mais a-t-il lui-même tenu ses engagements vis-à-vis de ses FF.’. ? Charité bien ordonnée commence par soi-même, à moins que ce ne soit pas le cas à la GLAMF pour ceux qui exercent des responsabilités au sein de l’ association!

Les conférences locales ont révélé que des malentendus* pas tant sémantiques que quasi psychologiques subsistent chez quelques-uns sur le sens à donner à « régularité », à cause d’une confusion entretenue à dessein entre ce mot et celui de reconnaissance.

*Le Député Grand Maître Moreau dit que « les conférences locales ont révélé des malentendus … psychologiques » de certains ! Il semble être sur la bonne pente : va-t-il organiser des séances de psychothérapies pour aider les membres qui ont pu exprimer quelques mauvaises idées lors des conférences locales ? Ses commissaires politiques n’ont pas fait correctement leur travail ? Seront-ils suspendus ? Aura-t-il recours à des psys professionnels pour les mettre sur le bon chemin ou peut-être vaudra-t-il mieux les suspendre ? C’est vrai que des FF du REAA attachés à la reconnaissance de leur SC ont émis lors des conférences locales quelques inquiétudes sur l’avenir qui leur est offert…

Pour autant ces frères, ou plutôt des frères, le plus souvent de bonne foi réagissent ainsi au nom d’une solidarité fraternelle (mais mal comprise), avec leur système de hauts grades*, dont une récente tradition réclame qu’ils soient souchés sur une grande loge reconnue par le mainstream anglo-saxon.

* Bien sûr après le « succès » rencontré avec sa fameuse 3ème voie au niveau des loges symboliques, Dominique Moreau voudrait-il maintenant faire quelques choses au niveau des Hauts Grades, et surtout du Suprême Conseil ? Bon vent, il est sur la bonne voie !

Poussons la caricature : serions-nous fiers et heureux d’avoir obtenu une reconnaissance donnant un certificat de régularité à notre obédience, par la volonté d’un grand maitre d’une grande loge exotique*, un peu dictateur et pas vraiment démocrate, mais si régulier, puisque reconnu ? Je vous pose la question… Voici bien la démonstration d’un système absurde où l’histoire de l’empire britannique** et la politique ont plus de valeur que la démarche spirituelle !

*et ** Et pourtant Dominique Moreau et Alain Juillet, le 1er président de la GLAMF ont tout fait pour obtenir cette reconnaissance d’une obédience exotique un peu dictateur et pas vraiment démocrate. Ils ont même promis qu’ils avaient cette reconnaissance dès que la GLAMF comptera 400 loges ! Que Dominique Moreau ait au moins le courage de déclarer avoir fait fausse route ! Mais apparemment, c’est bien au-delà de ses forces…

Quel est donc le projet de la GL-AMF, sa véritable ambition, sa raison d’être ?

C’est de mettre en œuvre ses moyens et sa dynamique pour rendre possible l’épanouissement de la spiritualité initiatique des frères, et l’authenticité de la pratique maçonnique des loges, rien de plus, rien de moins, tel est le projet de l’Alliance ! Mais attention, comme le disait René Char, « l’essentiel est sans cesse menacé par l’insignifiant* ». Alors finissons-en une fois pour toutes, et éloignons de notre projet ce qui n’est qu’insignifiance.

* Par insignifiant veut-il désigner les FF.’. du REAA ? 90% de ses effectifs ?

On a entendu trop de débats sur les intervisites*, qui d’abord, ne sont pas des obligations, et ensuite, ne concernent au final qu’un nombre limité de frères de notre obédience. Alors pourquoi cette obsession chez certains ? Que craignent-ils ?

* Finalement oui ou non ? Intervisites avec la GLdF, et pourquoi pas le D.H., ou pas ? Il faut choisir, choisissez !

Un malencontreux manifeste* parlait de « porosité », terme politiquement plus correct que la « contamination » que pourraient subir les frères par les visiteurs d’autres obédiences (visites limitées, je vous le rappelle, par des règles déjà strictes). Cette épidémie possible faisait sourire la plupart des frères lors des conférences locales, mais une minorité ne semble pouvoir le tolérer.

* « Malencontreux manifeste » : malencontreux pour qui ? Pour celui qui est suspendu, Xavier Est.? Ou pour vous le Député Grand Maître Dominique Moreau ? Du reste, s’il dit que cela ne posait aucun problème à ses FF.’. sauf à une minorité cela implique ipso facto que les membres de la GLAMF, majoritairement, sont favorables aux inter visites avec des Loges d’autres obédiences qui ne pratiquent d’ailleurs pas les règles rédigées par son bureau politique !

Une erreur, un mot mal dit, le regard d’un « irrégulier » croisé sur les colonnes* pourrait, qui sait ? transformer un frère en crapaud désinitié ? Il faut en finir une fois pour toutes avec cet aveu de faiblesse ridicule !!

* De plus, en des termes bien choisis, Dominique Moreau dit que le regard d’un irrégulier sur les colonnes ne lui pose aucun problème. C’est là son problème. Car ce n’est pas le regard de l’être humain qui pose un problème, c’est la violation d’un principe que Dominique Moreau devait respecter qui devrait lui poser un problème… mais j’ai oublié, le Député Grand Maître de la GLAMF a des principes à géométrie très variables...

L’utilisation des termes régularité et irrégularité* pour justifier ces faux débats montre quand même qu’il semble difficile à certains de concilier la rigueur authentique de notre pratique et l’ouverture** débarrassée des préjugés du passé vers les autres maçons, qui est souhaitée par la plupart d’entre nous. Ce débat n’est d’ailleurs pas vraiment maçonnique, car il repose sur la notion obsolète de régularité reconnue qui ne nous concerne plus.

*Pour Dominique Moreau, parler de régularité et d’irrégularité parait être un faux débat ; c’est ce qu’il écrit. C’est son droit, mais pourquoi ne pas avoir dévoilé le fond de sa pensée en 2012 ? Pourquoi quand son1er président Alain Juillet cherchait la reconnaissance de la GLUA, il n’a pas informé les futures victimes de cette tromperie du peu d’intérêt qu’il accordait à la régularité ? Et que peut-il dire, en sa qualité de Député GM, aux 5 Grandes Loges européennes qui sont régulières ? Un homme d’Honneur aurait fait son choix et aurait déclaré haut et fort ce qu’il pense de la régularité !

**De quelle ouverture s’agit-il ? Vers qui et vers quelles obédiences ? Est-ce cela la transparence ? Que réponds Dominique Moreau aux FF.’. du REAA qui ont préparé ce manifeste qu’il méprise? La fraternité se trouve en actes, comme il le dit, et non pas en décret de suspension. La fraternité se trouve dans le respect de ses FF et non pas dans le mépris exprimé à leur égard, dans le déni de la réalité, dans le déni de l’impasse dans laquelle ont été conduits ceux qui ont cru aux mensonges de ce système et de ses chefs. Il convient d’ouvrir les yeux et de sortir de la logique stalinienne de la 3ème voie ! Que propose Dominique Moreau aux FF.’. membres du SCPLF qui s’inquiètent pour leurs relations avec la juridiction Sud ? Les envoient-t-ils au SCdF ? Le deal est-il déjà signé VF député Grand Maître? L’essentiel est que votre acolyte est devenu 33ème et que vous restez député quoiqu’il arrive ! Bravo et félicitations.

L’essentiel n’est évidemment pas là.

L’essentiel c’est ce qui transforme la loge, part du monde matériel, en temple, part du monde spirituel, et ce que nous y faisons alors, dans notre rapport avec le Mystère. Cet essentiel-là ne se trouve pas dans des discours convenus, dans des préjugés tenaces, mais dans une fraternité en actes. Quel maçon oserait imposer à ses frères sa propre conception du Grand Architecte de l’Univers, confessionnelle ou autre ? Quel maçon pourrait imaginer que son chemin est sans le moindre doute le seul possible ? La transmission serait-elle devenue pouvoir ? L’initié n’estil pas en permanence un être en devenir, qui pour comprendre l’incompréhensible, ne peut qu’utiliser des voies détournées, qui lui sont intimes, et qui ont pour nom poésie, lumière, ombre, espoir, art, rêve, amour…seuls capables de ménager la fondamentale ambiguïté d’un discours entre lui et plus grand que lui ? La transcendance* s’impose à l’homme maçon, suscitant en lui un sens du respect, de l’effroi qui l’invite à l’humilité**, alors que l’arrogance dogmatique de certains le replongerait pour le coup dans la contre initiation.

*Il est curieux de lire Dominique Moreau évoquer « la transcendance suscitant un sens du respect »: a-t-il respecté les membres de son association en leur racontant des fables dès le 1er jour ? Bobards sur la reconnaissance, sur la ruine et la faillite de la GLNF et sur l’avenir exceptionnel qui leur était promis. C’est ça le respect que la transcendance lui a imposé ?

**De même, il parle de l’humilité ! Est-ce par humilité qu’il est resté Député Grand Maître depuis la fondation de la GLAMF il y a plus de 4 ans, lui qui à l’époque claironnait « nous ne prenons pas le pouvoir pour nous, mais pour vous le rendre »…? N’y a-t-il donc personne de qualité à la GLAMF qui pourrait occuper ces fonctions ? Même le 1er Grand Maître, Alaim Juillet qui a fait deux ans au lieu d’une année est parti au terme de son mandat. Dominique Moreau est resté. Pourquoi ?

Car c’est au cœur familier* de la loge où sont exposées les trois grandes Lumières et le Volume de la Loi sacrée** que se forgent les actes vrais de la régularité, pas en mesurant les limites de règles profanes qui ne se sont imposées que par la paresse conformiste de ceux qui les ont acceptées !

* Oui, bien sûr que c’est au cœur de la Loge que se pratique la régularité. Mais de quelle régularité parle-t-il ? Demain on quitte sone association et l’on en créée une nouvelle, et avec 7 acolytes on ouvre une Loge que l’on annonce régulière. Pense-t-on que les autres FF.’. la reconnaitront pour telle ?

**Soit Dominique Moreau démontre ici son incroyable ignorance en matière de Franc-maçonnerie, car chaque Maçon dès son apprentissage sait que le Volume de la Loi Sacrée fait partie des Trois Grandes Lumières, soit que peut-être, il se considère lui-même comme étant l’une des trois, et le V.L.S. en est exclu  car pas aussi important?!...

Nous tous ici, qui sommes issus d’une révolte constructive contre un système où les hiérarchies arrogantes et dorées avaient remplacé l’humilité nécessaire à l’initiation, nous ne devons pas reproduire les mêmes schémas. Car le terme même d’initiation s’accommode mal de conclusions péremptoires, puisque le processus en est in-terminable, comme le dit Dominique Jardin. Le dogmatisme, comme le complotisme*, se nourrissent d’eux-mêmes, engendrant toujours plus d’interdits, de vérités à croire. C’est ici tout le contraire qui doit nous animer dans la fréquentation du Mystère.

* Il est vrai qu’en matière de"complotisme", c’est un expert qui s’exprime…

Le groupe de réflexion qui travaille à préciser le sens de ce projet de spiritualité initiatique va le faire avec humilité et bienveillance pour accueillir nos différences. Elles enrichissent notre capacité à transmettre pour nous-mêmes et pour le monde ce patrimoine ésotérique dont nous sommes les gardiens.

* Dominique Moreau annonce que le groupe de réflexion va travailler avec humilité pour accueillir les différences. Prenons-en acte ; Va-t-il en conséquence supprimer le décret de suspension du chef de la maison du REAA ?

Cette transmission se fait dans la loge, et notre belle obédience, s’appuyant sur les maisons de rite, est là pour en dégager et en maintenir la seule et authentique « régularité », celle de notre fraternité qui la construit et lui donne corps et âme, en chemin pour rencontrer l’esprit, par son projet de spiritualité initiatique conforme à la tradition. Les priorités ne sont pas les mêmes pour tous, car il existe des sensibilités différentes chez nos frères. Il est bien qu’il en soit ainsi.

Mais la transmission, avec son contenu d’acquisition du langage symbolique, reste la base. Les frères les plus jeunes ne sont plus ce que furent les plus anciens parmi nous. Ils sont d’une génération dont les codes sont différents, c’est un défi pour nous tous, même si la moyenne d’âge est chez nous parmi les plus basses des obédiences françaises.

Nous n’interviendrons jamais ni auprès de ceux qui ne veulent pas autre chose que le travail fraternel au sein de leur loge, ni auprès de ceux qui considèrent que leur horizon doit s’ouvrir à d’autres savoirs.

Nous développerons au bénéfice de ceux qui l’attendent un apport philosophique ou culturel, que la Loge de recherche Gérard de Nerval et les Dialogues de l’Alliance sont là pour leur fournir.

L’Initiation peut se compléter par une acculturation qui nous permet de mieux appréhender notre monde intérieur et le monde qui nous entoure. Colloques, publications seront aussi notre image vers le monde profane.

A ce propos le premier recueil de Gérard de Nerval est disponible en librairie depuis trois jours, vous pourrez, je crois vous le procurer sur les parvis.

La maçonnerie est aussi un lieu de convivialité fraternelle et de solidarité active. Ainsi développerons-nous des groupes d’animation régionale, composés de frères volontaires et impliqués pour animer à la fois les relations entre les loges sur un plan local, mais aussi pour en faire des relais d’information et d’échange continus, dans l’esprit des conférences locales.

Nous devrons aussi y mettre l’accent sur les actions solidaires, nombreux étant les frères dans la difficulté, réactivant une des plus anciennes traditions maçonniques, celle de la solidarité. Les institutions, qui sont toujours perfectibles, ne fonctionnent que si la bienveillance est là. Manifester ses objections ou surtout ses propositions dans les instances ad-hoc sans les bouder est préférable à l’utilisation malveillante de la désinformation dans un manifeste.

Pour parvenir à tout cela, outre la bienveillance* qui a pu faire défaut chez certains, il faudra envisager des ajustements statutaires, dont notre Grand Maître a depuis longtemps annoncé la nécessité et les modalités.

* Est-ce que Dominique Moreau pense que le chef de la maison du REAA qui vient d’être suspendu dans des conditions qui rappellent la pire période de Monsieur François Stifani doit le remercier de sa bienveillance à son égard ? Est-ce que les démissions forcées telles que celle du précédent patron de la MREAA Jean-Claude Per. Ou les suspensions qui se succèdent sont une action bienveillante et fraternelle ? Dominique Moreau et son clan, ont selon mon opinion, manipulé les FF.’. qui voulaient se débarrasser d’un individu jugé malade par certains, autocrate et ambitieux par d’autres, et qui n’avait pas compris la F.’.M.’. Ils ont profité de leur innocence, de leur rêve brisé par un homme déséquilibré, et n’ont respecté aucune de leurs promesses. Aussi, lorsqu’aujourd’hui ils parlent de la bienveillance et de Valeurs…

L’initiation est notre valeur première, et nous devons assurer à nos futurs initiés la qualité d’une transmission qui nous a tant apporté. Cette maçonnerie que nous aimons, qui nous a fait nous lever contre ce qui pouvait en contrarier l’épanouissement est à construire tous les jours avec comme maîtres-mots l’amour fraternel, le respect de la tradition et des rites, mais sans jamais considérer que la transmission puisse être un pouvoir. L’arbre que nous avons ensemble planté à Tours il y a quatre ans porte en ce printemps un peu pluvieux des branches vigoureuses qui tirent la sève vers la lumière. Continuons ensemble à l’entretenir avec amour, à tailler les herbes folles qui pourraient retarder sa croissance. Ses bourgeons sont nombreux et vivaces, ils portent la promesse de notre avenir commun. Mais surtout, comme dans les contes, cet arbre relie le ciel et la terre.

Dominique MOREAU
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Arsène Mutin 31/05/2016 16:25

Bonjour à tous.
Un doute me taraude :
Sachant que le GM de la GLAMF est élu parmi les membres d’un rite à tour de rôle, qu’il y a 6 rites à la GLAMF et que le REAA a déjà eu son GM descendu de charge en 2015, le tour du REAA ne reviendrait qu’après 15 ans, en 2030 (à supposer que la GLAMF existe encore).
Le toujours Député GM, membre du REAA, envisage-t-il de migrer au rite d’éligibilité en 2018 (Émulation ?) ou est-ce déjà fait ?
Pour ce qui est de son discours, les frères de la GLAMF qui prendront le temps de le lire attentivement à froid s’apercevront facilement qu’ils sont pris pour des incultes par leurs « managers ».
Un texte insipide, bringuebalant et approximatif où le mensonge vous guette au tournant derrière un amas de banalités.
En somme, dans la pure tradition Myosotis Ligérien rebaptisé Myosotis de France en fin de course.
Salutations à tous.
Arsène.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/05/2016 16:30

Bonjour Mon Très Cher Frère Arsène Mutin,
Je crois, d'après ce qui m'a été expliqué, que d'après les statuts de la GLAMF, les rites doivent alterner...Ce qui veut dire en clair, qu'un Frères du REAA peut se présenter après le mandat de Claude Beau qui est du Rite Français.

Borja 31/05/2016 11:17

Bonjour CCFF dès l'Espagne,
Ici on dit "Donde dije "digo", digo "Diego"". Je pense qu'une belle traduction pour ce proverne
sarait "où je dissait "dis", je dis "jeudi". Après avoir lu et suivi ton blog et tout ce qui concerne au cas du GLAMF, ce proverbe si court l'explique parfaitement.
Fraternellement

lefreredereccoetsesfreres 31/05/2016 10:49

mon BAF ,
c'est fait , les allusions voilées n'en sont pour ainsi dire plus , la GLAMF a renié tous ses principes et a menti en profitant de l'animosité qu'inspirait FS pour détourner les FF de ce qu'ils espéraient .
c'est dire l'ampleur de l’échec et des mensonges .
il y a des FF en perdition , d'autres s'interrogent sur les orientations et j'en connais qui vont simplement quitter la FM ,
l'heure des comptes arrivent , il se dit que les couteaux aiguisent au REAA , a suivre donc

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/05/2016 11:07

Oui, Mon Très Cher Frère,
Je connais certains Frères de la GLAMF qui soit reviennent à la GLNF, soit vont s'inscrire à la GLUA, car ils tiennent à rester régulier. Du reste, rien de ce que j'écris n'est contesté sur le Blog infâme, qui ne défend sa cause qu'à coup d'injures...Et les dénégations de Schwartzm.n n'y changent rien...

Aurea 31/05/2016 08:56

SUITE 2
Alors et pourquoi pas une Federation du REAA libéré des jalousie des Rites ?
Et en plus elle existe déjà et fonctionne bien !

Aurea 31/05/2016 08:54

MON CHER HELVETE MERCI DE CETTE ANALYSE COMMENTÉE AU TRAVERS DE LAQUELLE L'ON SE REND COMPTE QUE LE MAL QUI RONGE LA MACONNERIE FRANÇAISE A UN NOM "OBÉDIENCE" QUE CERTAINS CONFONDENT AVEC "L'ORDRE" ET LES HOMMES QUI LA COMPOSENT.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/05/2016 10:02

Mon Cher Gaulois,
Ce n'est pas les obédiences qui causent du tort, mais la malhonnêteté intellectuelle de certains de leur dirigeants, heureusement assez rares, somme toute. Il faut d'ailleurs ajouter que ce travers n'épargne pas non plus les leurs membres!
Ton opinion n'en demeure pas moins respectable, mais alors, pourquoi vouloir en créer une nouvelle qui aurait le titre de Fédération? Je te fais d'ailleurs observer qu'en F.'.M.'. les "fédérations" ne brillent pas par leur avenir radieux...
Il faut que tu saches, s'agissant de la fédération des Suprêmes Conseils, que le SCPLF perd un à un ses liens d'amitié à travers le monde, et a déjà perdu les plus importants (Juridiction sud et nord des Etats-Unis)..

TrerraNostra 31/05/2016 08:11

Il me semble que le Député Grand Maître Dominique Moreau confond la Régularité et sa Régularité.Il oublie surtout que ce n'est pas parce que la France est le seul pays au monde à avoir autant de Tabliers différents que la Fraternité se déchire, mais au contraire parce que des hommes comme lui avides de pouvoir se battent pour un Tablier que notre Fraternité est divisée. Il en est l'exemple même...

TerraNostra 01/06/2016 14:45

Très Bonne synthèse "Fidèle d'Amour" Je suis OK +++

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/05/2016 09:57

Mon Très Cher Frère,
Je ne puis qu'abonder dans ton sens.
Du reste, c'est toute l'ambiguïté qui préside à l'identité de la GLAMF. Ceux de ses membres qui se veulent "Traditionalistes", n'ont pas d'identité propre puisque la "Tradition" en France se confond avec la GLNF, et ceux qui se veulent "spiritualistes", ne présentent rien de nouveau puisque ce courant est incarné par la Grande Loge de France. Quant à ceux qui se veulent plus "libéraux" encore, ils seraient certainement mieux au Grand Orient de France ou au Droit Humain...

le roi de Prusse 30/05/2016 20:20

Ah oui, j’y suis, Dominique Moreau…
Celui-là même qui, aux Assises de la Refondation, le samedi 5 Février 2011, à Montreuil, nous déclarait : « Nous prenons le pouvoir pour mieux vous le rendre ».
Effectivement, je comprends maintenant ce que voulais dire l’inamovible Député Grand Maître Dominique Moreau…
On est jamais mieux servi que par soi-même !!!

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche