Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 septembre 2016 1 12 /09 /septembre /2016 10:13
(Photo Simon Ager)

(Photo Simon Ager)

A peine réélu lors du convent de la GLDF pour un deuxième mandat d’un an, Philippe Charuel a, en quelques phrases, sonné le glas de la Confédération Maçonnique Française, (mettant au passage les animateurs du blog infâme face à leurs constants mensonges).

En fait, il ne s’agit pas d’un scoop, et l’on savait depuis des années que cette prétendue CMF était une coquille vide inventée par des dirigeants maçonniques dont les incohérences avaient provoqué le désaveu de la quasi-totalité des obédiences de la planète dont ils quémandaient la reconnaissance…et le départ très rapide de trois des cinq obédiences qui la composait initialement.

De ce fait, ils pensaient sauver la face au travers de la CMF, qui n’a jamais été autre chose qu’une opération de communication reposant sur du vent.

Cela n’a pas empêché ses dirigeants de chronologiquement prétendre à la reconnaissance de la Grande Loge Unie d’Angleterre (GLUA), ainsi que d’autres Grandes Loges Régulières de la planète, puis, dans un deuxième temps, de nier avoir cherché à quémander celle-ci.

Rendons hommage à Philippe Charuel de lever toute ambigüité et de mettre fin à ce mensonge. Il a clairement affirmé « Il est vrai que la Confédération Maçonnique de France [CMF] était un projet concurrent, puisqu’il s’agissait de prendre la place de la GLNF comme obédience reconnue par la GLUA ». A la suite de cette déclaration, je connais certains dirigeants de la GLAMF, qui doivent se sentir bien mal à l’aise…

Mais il y a plus intéressant encore dans les propos du Grand Maître de la GLDF.

Tout en confirmant selon ses propres mots que « la CMF n’existe plus », Philippe Charuel confirme avoir signé des accords avec d’autres obédiences non régulières et donc non reconnues par la Franc-Maçonnerie régulières dans le monde, telles que la GLAMF, la GLTSO, mais aussi la Grande Loge Féminine de France, toutes réunies au sein de ce qu’il appelle un « Pôle de Tradition », dont on comprend bien qu’il souhaite l’orienter de façon à faire un contrepoids au le Grand Orient de France, et probablement aussi, dans une autre mesure, avec la Grande Loge Nationale Française…

On relèvera avec le sourire que pour Philippe Charuel, dans les propos qu’il a tenu dans l’interview qu’il a accordé à F.Koch de l’Express, les Frères de la GLAMF sont théistes, ce que Claude Beau avait d’ailleurs lui-même affirmé dès son accession à la Grande Maîtrise, le 17 juin 2014 : « Être à la GLAMF, comme à la GLNF, c’est croire en Dieu. Il ne devrait y avoir chez nous ni athée ni agnostique. Notre prestation de serment se fait sur la Bible. »

Or, Claude Beau, s’il a le titre de Grand Maître, ne fait qu’exécuter les orientations qui lui sont imposées par le duo composé de l’inamovible Député Grand Maître de la GLAMF, Dominique Moreau, et du fameux Claude Seiler dont les internautes trouveront des interviews édifiantes dans le blog de F..Koch en tapant ces deux noms dans Google. Et ce duo, lui, a décidé de mettre bas les masques, et de donner à la GLAMF la même orientation que la GLDF, c’est-à-dire une obédience qui veut se situer sur tous les plans et être « attrape-tout » : sociétal, spiritualiste, et pratiquant les inter visites avec des obédiences non régulières.

Et c’est là que les déclarations de Philippe Charuel peuvent provoquer des remous, particulièrement au sein de la GLAMF. En effet, nombre de ses membres l’ont rejointe parce que ses dirigeants promettaient à l’époque qu’ils allaient reconstruire une obédience sur le modèle de la GLNF, mais sans les dérives qui à l’époque la minaient. Ils ajoutaient sans rougir que les négociations en cours avec la GLUA leur permettaient d’avoir la certitude d’obtenir la reconnaissance de celle-ci dans un délai raisonnable, et en tous cas celle de cinq obédiences régulières européennes. Bien entendu, chacun sait la valeur de ces promesses, et le fiasco qui en a découlé.

Pourtant, force est de constater que nombre de Frères qui ont rejoints la GLAMF de bonne foi, se pensent réguliers parce qu’ils continuent de pratiquer la maçonnerie qu’ils ont connu au sein de la GLNF. Dès lors, ces Frères sont attachés aux règles qui régissent de la régularité (même s’ils ont jeté certaines d’entre elles par pertes et profits) et vivent très mal les orientations imposées à leur obédience par le duo Dominique Moreau - Claude Seiler.

Il se trouve que la plupart d’entre eux sont membres de la Maison du REAA (11.240 membres sur les 15.000 que revendique la GLAMF), laquelle, dès les débuts de cette obédience, s’est opposée à l’abandon progressif mais rapide des principes maçonniques qui avaient présidé à la fondation de celle-ci. C’est ainsi que le duo Moreau-Seiler, par Grand Maître interposé, a contraint un premier chef de la Maison du REAA à la démission (Jean-Claude Pers. (O.E)), et suspendu son successeur qui risque d’être prochainement radié (Xavier Est.). De même, l’actuel patron de la Maison du REAA par intérim (car ayant succédé à son prédécesseur suspendu), a dû faire face à une tentative de « révolution de palais » dès son accession et a, pour cette raison, été contraint d’écarter les deux membres de son collège qui ont tenté de prendre le pouvoir en agissant sur ordre probablement de la direction de l’obédience. Or les principaux dirigeants de la Maison du REAA sont sur la même longueur d’onde que Xavier Est. et s’opposent à l’abandon progressif des règles qui fondent la régularité, s’opposant aux inter visites avec certaines obédiences irrégulières en général, et avec les Sœurs de la Grande Loge Féminine de France en particulier.

Il m’a été dit que si la GLAMF ne dénonçait pas ces accords d’inter visites, cela pourrait constituer un « Casus Belli », qui pourrait, à terme, générer une scission, car une telle situation met aussi en cause la stature du Suprême Conseil Pour La France qui de ce fait recrute ses membres au sein d’une obédience dont le statut irrégulier n’est ainsi plus à démontrer, ce que cette Juridiction qui perd une à une tous ses liens d’amitié ne peut tolérer sous peine d’accélérer très rapidement ce processus pour perdre carrément toute reconnaissance.

L’enjeu est d’importance.

Ceci met en relief une fois de plus, à quel point les Frères qui ont quitté la GLNF pour devenir membres de la GLAMF ont été manipulé au grès d’intérêts qui n’étaient pas les leurs, mais surtout, combien ils ont été trompés, jusqu’à devenir victime d’une colossale escroquerie intellectuelle. Ce qui explique aussi pourquoi certains d’entre eux demandent leur réintégration auprès de leur Loge mère au sein de leur obédience d’origine…

Sur ce sujet, vous lirez aussi volontiers l’analyse que publie notre T.’.C.’.S.’. La Maçonne : http://lamaconne.over-blog.com/2016/09/gldf-les-yeux-de-chimere-pour-la-glua.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

boaz46 19/09/2016 15:40

la CMF a vécu le temps de notre reconstruction, aujourd'hui elle n'a plus de raison d'exister
La raison en est simple, comme dans toutes choses nous avons su nous concentrez sur les valeurs que nous n'aurions jamais du oublier et qui font de nous des maçons, peu importe les raisons, remercions simplement ceux qui ont remis notre Obédience sur le droit chemin et les vrais maçons qui sont restés fidèles dans nos loges !
PS Un grand merci a tous les nouveaux maçons qui nous ont redonné l’espoir et le courage d’avancer !

CQFD 19/09/2016 15:12

Bonjour mes frères,

La morale de cette histoire très immorale, c'est que la GLAMF porte décidément mal son nom : c'est plutôt une alliance des Menteurs et des Fripouilles !

Rappelez vous comme ils avaient vendu que la CMF et ses supposés 50000 frères allaient révolutionner la maçonnerie mondiale !

Finalement, la GLAMF est toujours une petite obédience de seconde zone, qui a plafonné à vaguement 15.000 frères et qui désormais décroit (cf. le nombre important de demandes de réintégrations sur le mur des candidats). Elle est totalement isolée et la GLDF ne s'en sert que comme faire-valoir, d'abord pour courir après la reconnaissance qu'elle convoite depuis toujours, ensuite pour essayer de dépasser les effectifs du GO et maintenant pour se poser en chef de file d'un "pôle" irrégulier.

Peut on juger favorablement un Grand Maître qui avoue aussi clairement l'opportunisme de la GLDF et la GLAMF ont tenté de se servir sur le dos de notre obédience quand celle-ci traversait des soubresauts. Soubresauts que ces mêmes gens avaient contribué à créer de l'extérieur (via les hauts grades) et de l'intérieur (via la 5ème colonne des frères traitres et parjures) ? Ces gens ne valent pas mieux que les pires affairistes et politiciens.

Désormais, les dirigeants de la GLAMF sont obligés de faire profil bas pour conforter leur énième mensonge aux frères qu'ils ont arnaqués, montant une comm' ridicule pour faire croire que ces échec successifs, ce dos tourné à la maçonnerie régulière et de tradition, serait en fait le fruit d'une stratégie "volontaire". Ils continuent ainsi de prendre les frères de leur obédience pour des imbéciles, au même titre que Charuel quand il pense à ceux qui se sont laissés entraînés dans les échecs de la reconnaissance et de la CMF.

La hauteur du malaise interne se mesure à l'excès d'agressivité et d'injures auquel se livre le blog maçonniquement infâme et politiquement nauséabond. Ils attaquent tout et tout le monde, GLNF bien entendu, GLDF quand celle-ci prend ses distances avec eux ou les remets à leur place (au pied Rantanplan !), GO quand ça leur chante, maçon réguliers du monde entier depuis qu'ils n'ont pas voulu d'eux, etc. Ils sont drivés par le modérateur dont la devise est : "salissez autant que possible, il en restera toujours quelque chose".

Nombreux sont pourtant les frères grugés de la GLAMF qui leurs demandent de cesser leurs outrances. Mais ils sont aussitôt sommés (par le Grand Maître !) de démissionner et d'aller voir ailleurs , ou sont dénoncés par l'usurpateur Brutus.

Regardez aussi comment ils traitent notre soeur lamaçonne car elle a eu le malheur de montrer que leur blog est devenu un repère des pires idées de l'extrême droite. Comme si les jeux de mots antisémites visant notre hôte ne suffisaient pas...

S'ils n'étaient pas de tels menteurs, pensez vous vraiment qu'ils ne pourraient pas vivre paisiblement leur maçonnerie de leur coté, comme toutes les autres obédiences le font ?

Pour finir sur une touche qui, je l'espère, aidera nos frères grugés à ouvrir les yeux, quelle raison pousse inexorablement la GLAMF et son blog de communication vers le conflit ouvert avec tout le monde, vers les insultes, la critique systématique de tout et tout le monde (et plus particulièrement la GLNF) ?

Un peu comme un adolescent mal élevé et incontrôlable, c'est évidemment une crise d'identité. Ils n'ont pu être ce qu'ils voulaient être (des maçons réguliers et reconnus, dans une obédience de premier plan), ils sont relégués au rand des obédiences qui ne comptent guère (d'où l'acharnement des dirigeants à être dans tout et n'importe quoi, CMF, "pôle" et demain autre chose, tout pour ne pas être seuls avec eux-mêmes). Tout ce qu'ils ont tenté d'être s'est soldé par un échec cuisant et, aujourd'hui, même le Grand Maître de la GLDF leur rappelle leur triste condition d'obédience secondaire.

De vrais maçons regarderaient les choses en face et tenteraient de corriger les aspérités d'un comportement aussi outrancier qu'inutile. Eux ne réagissent que par toujours plus d'insultes. CDFD sur ces faux maçons en tablier.

Arsène Mutin 15/09/2016 12:33

Bonjour à tous.
Oui, louons la franchise du GM de la GLDF !
Mais louons-la à l’essai seulement.
L’article de La Lumière aurait pu avoir pour titre : « La GLDF passe aux aveux » ou façon plus polard : « La GLDF se met à table ».
Car tout y est dit en clair ou si peu sous entendu.
Encore un peu et on donnait sur la toile le détail du complot pour dépouiller la GLNF de sa reconnaissance GLUA.
Certes, « Péché avoué est à demi pardonné. » mais pas « pêché à demi-avoué ».
Après toutes ses manigances, la GLDF (et le SCDF auquel elle est soumise) croirait-elle maintenant pouvoir s’offrir une absolution à petit prix ?
Ceci pour une cinquantaine d’années, puisque c’est la périodicité de sa crise de reconnaissance ?
La GLDF délivrée de ses chimères, revenue dans son « droit chemin », repentie de ses intentions de rupture des inter-visites avec le GODF et autres obédiences séculières, une GLDF, de nouveau pour lesdites, humaniste, fraternelle et fréquentable ?
Certes ces obédiences pourraient se réjouir de cette clarification du PMF, et la GLNF aussi, la GLAMF, quant à elle, tenant le rôle de celle qui, jugée un temps « intéressante », fut séduite et abandonnée.
Du drame amoureux quoi, du vrai, à faire pleurer dans le PMF !
C’est quand même un peu trop simple et lisible, surtout venant de la GLDF qui ne nous a pas habitués à cela.
Personne ne paraît s’étonner beaucoup de la façon singulière de communiquer du GM de la GLDF.
Et pourtant il y a de quoi.
Au lieu de faire l’annonce en réunion de l’obédience, ou dans une de ces fameuses circulaires, ou à la rigueur sur son site internet, ou même par le blog de son directeur de la communication (singulièrement muet sur la question !) voilà-t-il pas que le GM de la GLDF prend contact avec un journaliste profane - tenant un blog dit maçonnique mais très critique envers la maçonnerie - et lui fait ses confidences sur les renoncements de la GLDF, sa « nouvelle stratégie » en y associant d’autres obédiences ( y compris féminine) comme si la GLDF avait naturellement autorité sur elles !
Tout ça apparemment à l’insu autant des FF et SS des obédiences concernées que des FF de la GLDF.
Et avec ça il paraîtrait que « les relations entre obédiences sont désormais sereines et apaisées »
Mais qu’y a-t-il au fond ?
La fin officielle de la CMF ? Elle n’a jamais existé que sur le papier, si bien que le GM de la GLDF peut facilement fixer lui-même sa fin théorique en septembre 2015 et l’annoncer un an après. (Non ce n’est pas un gag).
Et personne ne pose la question de savoir si le GM de la GLDF a le pouvoir de dissoudre seul une structure dont les statuts ont été signés à plusieurs (et dont il n’est même pas président). Il a tout juste le pouvoir d’en retirer son obédience, à condition encore d’en avoir reçu le mandat.
Ceci ne saurait que confirmer que la CMF aura été du vent du début à la fin, juste un mirage, un « piège à REAA » pour les FF de la GLAMF. (je m’abstiens de développer pour aujourd’hui).
Et qu’y a-t-il après la CMF ?
Mais un autre mirage bien sûr !
Avec le même « président de mirage ».
Un « Pôle de Tradition » que ça s’appelle.
Et il est « informel » le pôle.
Donc - pour ceux qui parlent le même français que moi - cela signifie qu’il n’aura pas de limites définies, pas de statuts écrits, pas de compétences identifiées … etc.
J’ai déjà employé jadis l’expression de « franc-maçonnerie à géométrie variable » à propos de la fameuse « troisième voie » et nous voici de nouveau devant un cas édifiant.
Nous aurons, malheureusement, encore l’occasion de disserter à propos de cette nouvelle farce pseudo maçonnique qui se joue dans le PMF.
Tout porte à penser que le SCDF et sa GLDF n’ont renoncé à rien. Ils ont juste remisé pour un temps ce personnage de gentille obédience très régulière et très sage qui voudrait tant être reconnue par maman. Ils ont toujours ce même discours de prétendants, répétant, sans grand souci de vérité, que la GLDF est la première née des obédiences françaises, datant de 1728, et que le REAA est le premier rite (le plus pratiqué) à l échelle mondiale.
http://www.jlturbet.net/2016/08/gldf-des-temples-remis-a-neufs-pour-la-rentree-rue-puteaux-a-paris.html
La GLDF fait colloque sur colloque, rénove ses temples. Elle semble fourbir ses armes et vouloir mettre son armée en ordre de marche.
Elle affiche comme slogan : « Humanisme, spiritualité, tradition. » (notez l’ordre).
Son précédent GM n’avait-il pas dit, en substance, qu’il avait pour ambition pour la GLDF de faire concurrence au GODF et accéder au premier rang dans le domaine sociétal et humaniste, se poser en interlocuteur du pouvoir politique et faire valoir son expertise ?
Or, nous sommes au début d’un très long et difficile débat politique.
La GLDF essaiera-t-elle de faire la preuve de ses grands talents ?
Et, en ce cas, ses membres se laisseront-ils entraîner dans cette spirale ?
Pardon pour la longueur de ce commentaire et salutations fraternelles à tous.
Arsène

Aymeric 15/09/2016 11:00

Mes TC ET BAF et S,
L’annonce du GM de la GLdF est un non-événement car dès le premier jour de la proclamation de cette créature, tous ceux qui connaissaient un peu le tissu maçonnique français savaient que la CMF n’allait jamais aboutir. Aujourd’hui, une nouvelle idée est née pour contrarier le GOdF. Elle est condamnée au même sort que la CMF, moins d’imaginer un lieu de rencontre des FF et des SS, un Carrefour à une échelle nationale, un club 50 géant. Laissons tomber les commentaires partisans des membres de la GLAMF. Intéressons-nous au message du GM de la GLdF qui rappelle les points suivants :
1- La reconnaissance anglo-saxonne est acquise à la GLNF et il ne faut pas perdre son temps à chercher des artifices pour l’obtenir pour un conglomérat GLAMF-GLdF.
2- L’ancien GM de la GLAMF a échoué dans son projet de la CMF. Cette structure n’a pas décollé.
3- Nous l’avons mis comme coordinateur de la nouvelle structure.
En résumé, c’est nous qui donnons le La. Ils n’ont qu’à suivre ces petits frères de la GLAMF.
Alors soyons heureux de notre choix au sein de la GLNF et laissons les autres là où ils sont et surtout veillons à certains retours. On ne veut pas de traitres chez nous.
Fraternellement
Aymeric

La Maçonne 13/09/2016 12:26

MTCF Emmanuel,
Je viens de lire ton article ...c'est amusant mon analyse (qui n'est pas encore publiée, celle qui est en ligne est celle d'un frere) est sensiblement différente que la tienne.
J'y vois dans cette annonce une sacrée bourde qui traite finalement tous les pro-CMF y compris de la GLDF d'idiots ... Pour avoir couru après une chimère.

Mathius 13/09/2016 00:04

Mon bien aimé frère Emanuel,
La logique de la morale maçonnique voudrait que la GLAMF soit dissoute, car je retiens dans le discours du nouveau GM de la GLF la demonstration que les initiateurs de la GLAMF sont des renégats qui ont voulus abattre pour des raisons personnelles la GLNF, donc je me répète comme je l'ai affirmé depuis le début de la crise ã la GLNF, ALAIN Juillet etait et restera qu'un ambieux profane en tablier.
Je t'embrasse ainsi tous nos Freres.

lefreredereccoetsesfreres 12/09/2016 18:34

Mon BAF ,
j'ai tellement rigolé a la lecture de l'article de FK que j'ai mal au bide .
la CMF est mort vive le pole solidarité ( non non rien a changé , tout tout va continuer hehehehe ) chanson pour les moins jeunes .
question a mes frères de la GLAMF Antoine et jean pierre qui connaissent mon pseudo : combien de temps encore vous allez passer pour des abrutis ? bises

François 12/09/2016 16:43

Mes TCF,

Ah, c’est avec surprise que j’ai appris la semaine dernière que la CMF était morte !
Ah, j’ai appris cela par le GM de la GLdF.
Ah, je vois que le projet d’avoir une armée de 50'000 membres de la 3ème voie, chère à un avocat du 16ème arrondissement et à un ex-007, est tombé à l’eau. Alors je dois avouer que je suis vraiment surpris ! Mais l’essentiel est que les apparences sont sauvegardées : celui qui était président de la CMF est aujourd’hui président du pôle de spiritualité, le même qui prétendait qu’avec 400 ou 600 Loges il allait obtenir la reconnaissance anglaise ; le même qui prétendait rester un an à la tête de sa GLAMF ; le même qui n’a jamais menti depuis 2010… Quel sacré numéro ce président ad vitam. L’essentiel, c’est qu’il soit président de quelque chose, le reste des détails :-)

En tout cas merci au GM de la GLdF qui a sifflé la fin d’un mensonge qui avait trop duré. Quand on n’est pas capable d’avouer son échec, il y a toujours quelqu’un qui l’annonce à votre place.
La caravane passe ....

Frat.
François

Reco et c'est Frère 12/09/2016 19:37

tu as mal lu.

"il" n'est pas "président" du pôle de spiritualité.

"il" est "Coordinateur Informel"... et d'un pôle qui inclut la GLFF...

Que de reniements pour en arriver là...

Ca m'évoque la fin d'un des poèmes de l'expiation de Victor Hugo :

Seigneur ! c'est maintenant fini ! Dieu que j'implore,
Vous m'avez châtié ! » La voix dit : Pas encore !

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche