Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2016 2 11 /10 /octobre /2016 14:07
GLAMF : LA LETTRE DE CLAUDE BEAU QUI NOUS APPREND QU’IL A ETE « DEMISSIONNE »….

Le site de la GLAMF a publié dans sa partie privée la lettre qu’a écrite Claude Beau, ex Grand Maître de la GLAMF après avoir été « démissionné ».

Dès la première phrase, l’ex Grand Maître nous donne une idée précise de ce que sont les mœurs au sein de l’équipe au pouvoir au sein de la GLAMF…

Il explique en effet que le communiqué annonçant son départ et actant la prise de fonction de son successeur a été publié avant même qu’il écrive sa lettre de démission. Il est à noter que la lettre publiée sur le site a été expurgée puisque le passage (paragraphe 5) relatif au Conseil de Surveillance a été purement et simplement supprimé...!

On relèvera aussi, au chapitre de ces pratiques bien peu maçonniques, qu’après avoir fait taire le chef de la Maison du REAA et Assistant Grand Maître de la GLAMF Xavier Est. en le suspendant à la veille du convent de cette obédience , Dominique Moreau devient le Grand Maître de cette obédience sans avoir été élu, pour préparer la campagne électorale l’année prochaine, qui élira un Grand Maître : aura-t-il l’élégance de se désister en faveur de Claude Seiler, lui aussi appartenant au REAA ? Rien n’est moins sûr….

La lettre de démission de C Beau, rédigée après le communiqué de la GL-AMF annonçant un nouveau GM, et réglant ses comptes avec le REAA :

A l’attention des Membres du Bureau, des Grands Officiers, des Présidents des Instances.

"Il faut savoir ce que l'on veut, quand on le sait, il faut avoir le courage de le dire, et quand on le dit, il faut avoir le courage de le faire." Clémenceau.

Mes Très Chers Frères,

Je souhaitais prendre un peu de recul avant de vous écrire afin de ne pas être trop dans l’affect. Je suis contraint de le faire rapidement car je viens de recevoir de notre Grand Secrétaire l’avis de ma démission et de la prise de fonction de mon successeur alors que je n’ai pas encore eu le temps de rédiger ma lettre de démission.

Plusieurs d’entre vous m’ont appelé craignant que ma décision soit due à des problèmes de santé, je vous rassure, tout va aussi bien que possible pour un individu qui a passé les soixante dix ans et qui espère que le GADL’U aura la bienveillance de le laisser voir grandir ses petits enfants.

D’un point de vue général, ma décision relève de ma seule conscience. En tant que Grand Maître, si j’avais pour l’action que je menais, à rendre compte à mes Frères ; j’avais aussi à rendre compte à moi-même sans avoir à baisser les yeux en me regardant dans la glace… Il est évident que cette démission me provoque une grande tristesse car j’aurais préféré mener ma tâche jusqu’au bout. Les évènements et le comportement de certains en ont décidé autrement.

Je vous dois quelques explications. Si toute responsabilité un peu importante enferme, par nature, dans une certaine solitude cela ne devrait pas empêcher pour autant le soutien de ses collaborateurs. La situation était devenue ingérable, les statuts m’interdisant la mise en place de dispositions nécessaires à l’harmonie dont le Grand Maître est pourtant le garant, laissant ainsi le champ libre à tous les abus auxquels se sont toujours livrés les dirigeants du REAA qui auraient mieux fait de porter leurs efforts sur un vrai soutien aux Loges. Et comme si ça ne suffisait pas le Conseil de Surveillance s’y mettait à son tour en transgressant les statuts dont il doit surveiller qu’ils sont bien respectés et en bafouant l’avis du Conseil des Sages.

Je ne quitte pas ma charge sans me soucier d’un avenir que je souhaite heureux à notre Grande Loge, j’espère que ma démission, fait rarissime, peut-être même unique chez les Grands Maîtres, va produire un électrochoc et créer une prise de conscience car notre Grande Loge est en grand danger sous la pression permanente de quelques dirigeants du REAA ! Tout d’abord, ceux qui me connaissent bien le savent, j’ai l’immense chance et, du coup, aucun mérite à ne pas être attaché au paraître, la seule chose qui m’a toujours intéressé, et bien avant même d’être Maçon, c’est la relation à l’autre dans l’esprit des Evangiles. Les évènements que je vivais depuis plusieurs mois étaient aux antipodes de cet amour fraternel, il y était plutôt question de stratégie, de politique à opposer à des positions hégémoniques, voire même comme chacun s’en souvient à des forfaitures anonymes ; ma nature a fini par dire : "Stop ! Ca suffit !

Si notre Alliance est en grand danger, je reste persuadé, comme je le plaidais depuis plusieurs mois, qu’il n’est pas trop tard pour la sauver. Comme le médecin face au malade, commençons par le diagnostic : depuis le début, c'est-à-dire avril 2012, la Grande Loge est sans cesse contestée, attaquée souvent de manière sournoise, anonyme et indigne par les dirigeants successifs de la Maison du REAA dont la stratégie renverrait Machiavel à ses études (voire les démissions en série des n°1 et 2 de la Maison).

De plus ces dirigeants peu nombreux se moquent bien des décisions du Congrès, voulant imposer leur volonté à l’immense majorité des Frères (95% au Congrès de Poitiers). Cette attitude contraire à la Déclaration de Principes s’oppose de manière permanente à l’harmonie de la Grande Loge, il ne faut pas non plus oublier la pression le plus souvent indirecte du Suprême Conseil qui nous taxe d’irrégularité et qui aimerait que nous dénoncions nos Traités d’Amitié à la suite de quoi nous fermerions hypocritement les yeux sur les intervisites…

Venons en au remède : nos statuts actuels permettent cette situation, tout simplement parce que les AGM et leurs Députés qui se sont succédés au REAA ne se sont jamais sentis tenus par le serment qu’ils ont prêté au Grand Maitre lors de leur investiture. Le problème est simple à régler : la réforme statutaire en la matière doit placer réellement les AGM et leurs Députés sous l’autorité du Grand Maître, comme le sont les autres Grands Officiers de la Grande Loge. Un petit exemple pour imager ce que je viens de dire : le Député AGM de la Maison du REAA a démissionné il y a quelques jours (je ne sais pas précisément quand), je l’ai appris par hasard… (J’étais encore GM).

Aussi, j’attire votre attention mes Frères sur la nécessité de ne pas renoncer à la réforme statutaire, ELLE EST VITALE pour notre avenir. Je vais profiter de ce mail pour rappeler mon attachement à notre Déclaration de Principes et affirmer une fois de plus que je suis totalement défavorable à la mixité (en Loge bien sûr, pour le reste je suis comme chacun de vous…) et au travail sur des questions d’ordre sociétal en Loge n’en déplaise aux faiseurs de procès d’intention. Et puisque je ne suis plus tenu par une obligation de réserve je conclurai par un point qui fait couler beaucoup de salive concernant les intervisites sortantes : je considère qu’elles relèvent de la conscience de chaque Maître Maçon !

Voilà mes Chers Frères, je remercie les AGM de faire suivre ce mail aux membres de leurs Collèges et les présidents des Instances à leurs membres. Ne vous souciez pas des blogs, j’en connais qui vont se charger de faire le nécessaire...

Je vous embrasse très fraternellement.

Claude Beau

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Arsène Mutin 13/10/2016 23:53

Bonjour à tous.
Tout directeur de la communication d’obédience consciencieux doit lire la prose des blogs, même celle qui lui fait mal aux yeux.
Je n’aurai pas la prétention de croire que celui de la GLDF ait pu prêter attention à mes récents commentaires, notamment celui d’hier, même si ce que je lis ce matin pourrait m’y inciter.
Sortant bien tard de son mutisme édifiant, ce jeudi il s’est levé aux aurores pour publier sur son blog un communiqué au vernis fraternel, sous un titre que personne n’aurait osé : « GLAMF : Retour au calme après quelques tensions ».
Une façon de tourner en dérision les problèmes de la GLAMF en niant leur gravité, de faire comme si on ne voyait rien et n’y était pour rien en se tenant prêt à récupérer les morceaux.
Tout cela ressemble singulièrement à une suite de ce qui s’est amorcé en 2009 à la GLNF.
Mes FF de la GLAMF, au lieu d’écouter ceux qui vous incitent à rendre les blogs responsables de vos déboires et à vous lancer dans une chasse aux « taupes », intéressez-vous plutôt aux discrets boutefeux à la solde du SCDF par SCPLF interposé (conscients ou non de l’être).
Vous avez remarqué comme moi que celui qui vient d’être propulsé à la tête de votre obédience s’est empressé dès la première ligne de son « message à tous les frères » de s’auto-légitimer derrière un « respect des statuts et constitution ».
Vous avez noté aussi que la « Mise au point du VF Claude B. », malgré ce titre explicite et l’emploi du « Je » dans le texte, n’est pas de lui mais du Directeur de la Communication de la GLAMF. On dirait bien un faux démenti d’une fausse démission.
Sans vouloir vous porter davantage la poisse, mes FF de la GLAMF, je crains que vos ennuis ne soient qu’à leur début.
Pardon pour ce deuxième commentaire et salutations fraternelles à tous.
Arsène.

Arsène Mutin 12/10/2016 01:22

Bonsoir à tous.
Merci à toi Emmanuel d’avoir révélé le texte intégral de cette lettre de démission, pièce essentielle manquant à l’ensemble de celles déjà publiées par d’autres.
Cette publication « externe » est une épreuve pénible mais nécessaire pour nos FF de la GLAMF. J’espère qu’ils en prendront conscience et t’en sauront gré au lieu de crier au scandale comme ils y sont incités.
Ce que dit Claude B. est assez en cohérence avec mes récents commentaires et je ne peux donc que croire en son analyse, étant entendu cependant que les mots sont impuissants à décrire ce qui se passe dans un tel panier de crabes à ceux qui ne sont pas dedans, et ceci est valable aussi pour nos FF « normaux » de la GLAMF qui en ce moment ne doivent plus savoir comment se repérer.
Il serait vraiment stupéfiant que le parvenu GM par embuscade ait reçu les qualités de la fonction avec le cordon, et quand bien même cela serait, il ne faut pas compter sur un pyromane pour éteindre le feu qu’il a lui-même allumé.
S’il n’y a pas lieu s’apitoyer sur les déboires à venir des apprentis-sorciers de la 3ème voie, on ne peut que compatir au sort des FF qui se sont laissé abuser.
Ce n’est pas faute d’avoir essayé de les alerter, les tentatives ayant été présentées et prises pour les manœuvres de récupération ou de la rancœur.
En revenant un peu en arrière dans les archives de ce blog, si on relit quelques uns des épisodes datant d’un an et demi, on trouve dans les articles et leurs commentaires, la prédiction à peine voilée de qui arrive aujourd’hui et l’incitation des FF de la GLAMF à sauver leur âme de maçons :
15 mars 2015. La crise interne de la GLAMF s’intensifie :
http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/2015/03/la-crise-interne-de-la-glamf-s-intensifie.html
16 mars 2015. Crise au sein de la GLAMF nouveau développements :
http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/2015/03/crise-au-sein-de-la-glamf-nouveaux-developpements.html
19 mars 2015. Les pensées du moment de votre serviteur, publiées en tribune libre :
http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/2015/03/tribune-libre-pensees-pour-claude-beau-et-nos-freres-de-la-glamf.html
(NB : par la suite, déçu par sa soumission au Chef de Commando, j’avais un peu taclé Claude B. dans un commentaire du 15.4.2015 à 13h30 sous l’article du 12.4.2015 ).

En attendant la suite, rendons justice à notre B.A. frère Emmanuel pour le gros travail d’information qu’il fournit sur ce blog et pour sa grande persévérance.

A propos de blog, on ne voit toujours rien apparaître sur celui du porte-parole de la GLDF pas plus sur l’arrivée au pouvoir du nouveau GM de la GLAMF que sur la démission du précédent, alors que même la nouvelle GM élue de la GLCS mini obédience familiale de 1000 membres a eu son article.
Serait-ce que la GLDF ne reconnaîtrait même plus la GLAMF comme organisation maçonnique ?
La crise chez les écossais REAA est peut-être pire encore que nous le pensons.

Salutations fraternelles à tous.
Arsène.

cincinnatus 11/10/2016 23:49

Bien triste image de la FM!
Après l'épisode déplorable que l'on a connu à la GLNF, voici que la GLAMF s'y met à son tour!
Il paraît de plus en plus évident que ce qui devait contribuer à rassembler les "pauvres hommes" ne fait que les opposer les uns aux autres et il n'est pas nécessaire d'être grand devin pour constater que là encore, ce sont des problèmes d'égo qui sont à l'origine de tous ces désordres!
Je crois hélas, et j'en suis bien malheureux, que je ne redescendrai jamais de l'Aventin où je me suis retiré!

lefreredereccoetsesfreres 11/10/2016 20:41

c'est moche la trahison , a croire qu'ils ont déjà fait ça rhooooooooooooooooooooooooooooooooooooo

Mathius 11/10/2016 20:06

Mon bien aimé frere Emanuel,
Il faut que la vérité finisse par ce faire connaitre, oui! j'ai percé le secret de la GLAMF. En effet, ne voyez pas de l'agitation dans leur gestion au pousse toi que je m'y mette. Non, non, se sont de grands initiés qui réussissent à garder secret un nouveau rite qui s'initie par une nouvelle marche par au-dessous du tapis de loge. Apres une longue enquête je suis arrivé à apprendre que celle nouvelle marche se dénommait , la marche de la chevrette.
Elle consiste à faire deux pas en avant et trois pas en arrière, arrivé contre le mur on se retourne et on marche sur le pied du frere devant vous.
D'après un grand initié cet ancien rite secret était pratiqué pendant la construction de la tour de Babel.
Alors un peu de respect mes frères pour ces grands architectes du désordre.
Je t'embrasse ainsi tous nos frères

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche