Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 octobre 2016 6 08 /10 /octobre /2016 23:27
(Image www.canevet.org)

(Image www.canevet.org)

La crise couvait à la GLAMF presque depuis l’installation de son deuxième Grand Maître Claude Beau en janvier 2016. Celui-ci, semblait alors encore pétris des valeurs de la GLNF qu’il affirmait auprès du journaliste F. Koch…

Or ce n’était pas la « part de marché » que désirait occuper le duo constitué de Claude Seiler et de Dominique Moreau, les véritables patrons de la GLAMF. Lesquels le lui ont rappelé se sont empressés de mettre Claude Beau au pas, et lui ont rappelé que son rôle ne consistait qu’à communiquer sur leurs décisions, voire à les mettre en œuvre.

Claude Beau, conscient du fait que le rapport de force ne jouait pas en sa faveur, s’est exécuté.

Dès lors, d’ardent défenseur des formes de la régularité, il est devenu du jour au lendemain le chantre du libéralisme en maçonnerie, allant jusqu’à accepter des inter visites bien éloignées de ses convictions premières.

Mais plus grave encore, le duo Seiler – Moreau désirant verrouiller leur obédience pour en conserver le pouvoir le plus longtemps possible, s'est lancé dans une entreprise visant à changer les institutions, de telle sorte à contrôler tous les organes et à empêcher l’inverse, à savoir d’empêcher tout organe de la GLAMF de contrôler son exécutif…

Si ce n’était tragique, on sourirait en rappelant le slogan de départ des factieux qui ont fondé cette obédience, et qui la main sur le cœur proclamaient : « Nous ne luttons pas pour prendre le pouvoir, mais pour vous le donner » !...

Or, la GLAMF s’est construite en s’appuyant sur des Maison de Rites (6) dont la plus grande est la Maison des Maîtres Maçons du Rite Ecossais Ancien et Accepté, forte de 11.240 Frères sur les 15.000 que revendique la GLAMF. Autrement dit, une obédience dans l’obédience.

Une situation que les chefs de la GLAMF estiment dangereuse pour eux puisqu’ainsi, la MMMREAA dispose sur le papier d’un réel contre-pouvoir. Inacceptable pour le trio Seiler-Moreau – Beau qui sont entré en guerre contre les chefs de cette Maison de Rite, qui disposent comme les autres chefs de Maison de Rite au sein de la GLAMF, du statut d’Assistant Grand Maître, titre honorifique dénué de tout pouvoir.

Le précédent chef de la Maison du REAA, Jean-Claude Pers. usé, en a été tellement écœuré qu’il a démissionné de ses responsabilités et de la GLAMF, avant de mourir emporté par un cancer…Les Frères présents aux obsèques m’ont rapporté avoir été particulièrement choqué de l’absence des dirigeants de la GLAMF…

Son successeur, Xavier Est. a lui aussi été rapidement neutralisé, en étant suspendu de ses fonctions sous un motif si futile et si injuste, qu’il a été réintégré dans toutes ses prérogatives par le Grand Maître Beau, obligé de se déjuger (voir article précédent).

Le Myosotis Occitan, blog administré par un des plus ardents fondateurs de la GLAMF publie depuis quelques jours les actes des différentes phases de la guerre que se livre la direction de la GLAMF (Claude Seiler – Dominique Moreau – Claude Beau) qui s’appuient sur une sorte de clan constitué par les administrateurs des blogs dont Dominique Moreau était le chef de file durant la crise de la GLNF, et qui tous juraient ne se battre que pour les idéaux et non pour le pouvoir. Pouvoir qu’ils verrouillent cependant dans cette obédience depuis sa création en 2012.

Et le Myosotis Occitan, disposant d’informations qui lui viennent des meilleures sources, décrit documents à l’appui, la guerre de position que se livre la direction de la GLAMF et la Maison du REAA. Le 15 septembre 2015, il écrivait : « C’est ainsi encore que nous apprenons que cette CMF, que nous avons saluée lors de sa création, n’existe plus depuis Septembre 2015. Mieux encore, une nouvelle instance l’aurait remplacée, à laquelle nous appartenons aussi, sans avoir été consultés et sans en connaître l’objet ni les statuts. En outre, le titre « Pôle Tradition » de cette nouvelle instance permet de nourrir les pires craintes, tant la notion de tradition a été récupérée. Il ne s'agit plus de comprendre le génie d'un rite ancestral au cœur de son époque pour en tirer les enseignements en les adaptant aux problèmes et aux outils contemporains. Il ne s'agit souvent que de rebaptiser les archaïsmes pour "que tout change sans rien changer". La gouvernance de la GL-AMF, réduite à quelques idéologues d’eux-mêmes qui s’auto-légitiment par le jeu des nominations croisées et se croient tout permis, conduit ses petites affaires dans une tranquille opacité. Cela lui permet de cacher ainsi une absence de vision qu’elle compense par des postures variables : Régulière, Spiritualiste, Traditionnelle ; ou des promesses : Souveraineté des LL, liberté des hommes, transparence d’organisation, trahissant les unes et les autres au gré des évènements et sans souci de cohérence, avec le plus grand mépris pour l’institution que nous lui avons confiée. »

Or, on apprenait que le Conseil de surveillance avait l’intention d’auditer le Bureau National de la GLAMF, dans ses locaux…Ce que l’exécutif de l’obédience, par la voix de son Grand Secrétaire Fred Pic. ne pouvait accepter, et inversait les choses en convoquant dans le plus pur style stifanien le Président du Conseil de surveillance à la même date, dans les mêmes lieux non pour auditer mais pour fournir des explications « avant de prendre éventuellement les mesures qui s’imposeraient »
 

Lettre adressée par le Gr Secrétaire de la GLAMF, Fred Pic. au Pdt du Conseil de Surveillance de cette obédience. (Document publié par le Myosotis Occitan.

Lettre adressée par le Gr Secrétaire de la GLAMF, Fred Pic. au Pdt du Conseil de Surveillance de cette obédience. (Document publié par le Myosotis Occitan.

Le Myosotis Occitan poursuivait le 3 octobre 2015 ainsi : « Le VF, Claude BEAU, Pdt-GM n’a jamais abusé de la communication pour nous informer. Mais, tout-à-coup, il nous fait part de la mise en garde solennelle qu’il adresse au Conseil de Surveillance, et il ouvre le courrier qu'il lui adresse à tous les membres de la GL-AMF, auprès desquels sans doute cette réaction est supposée affirmer son autorité. Ce n'est pas de la transparence, c'est de la propagande. Mais, les membres du Conseil de Surveillance sont les élus des loges, et mieux que lui élus puisqu’ils n’ont pas bénéficié d’un suffrage censitaire. Et c’est donc aux loges et à leurs représentants plus légitimes que lui que le Pdt-GM tient les propos caporalistes dont il fait complaisamment état. Qu'est-ce qui lui a pris? N'a-t-il pas compris la situation ? Dans quel monde se croit-il pour reprocher à des élus d’informer leurs électeurs ? Le Conseil de Surveillance est la seule instance qui dans son rôle dispose de la crédibilité conférée par l’élection de ses membres par les loges, à la différence des autres instances de la GL-AMF. Jusqu’à ce jour, cette instance s’était cantonnée dans un alignement paisible que nous n’avons pas manqué de lui reprocher, lui rappelant qu’elle est la voix des loges, une voix longtemps, trop longtemps, inaudible. Aujourd'hui, alors que cette voix se fait entendre, le VF Claude BEAU, Pdt-GM, profite d’un système verrouillé méticuleusement par son prédécesseur Alain JUILLET, aidé par quelques caciques dont les nominations croisées au sein de nos différentes instances constituent un bloc organisé pour durer, pour lui intimer de se taire ! Le Conseil de Surveillance est la seule instance qui, par l’élection directe de ses membres, est indépendante du blockhaus de la gouvernance. Aussi, son initiative d’ouverture est-elle pour cette gouvernance l’indice d’un danger. Ce qui explique la crainte et la très vive réaction du VF Claude BEAU ».

Puis, le 4 octobre 2015 : « Devant la manifestation d'indépendance du Conseil de Surveillance, le VF Claude BEAU, Pdt-GM, n'a pas caché son inquiétude avant l'audit prévu le 7 septembre (…) du Bureau National qu'il préside, par le Conseil de Surveillance. Ainsi, soucieux de légitimité et nuancé comme il sait l'être, le Pdt-GM a annulé arbitrairement cet audit supposé contrôler l'action de son Bureau, et l'a retourné contre le Président et plusieurs membres du Conseil de Surveillance, qu'il met en examen. Chacun peut s'inquiéter de cet autoritarisme colérique peu éclairé, et comprendra que cet audit revêt désormais une grande importance, en ce que l'on s'interroge sur les raisons que le GM avait de le craindre à ce point. Cf. ci-dessous copie de la lettre édifiante du VF Claude BEAU, Pdt-GM, au Président du Conseil de Surveillance ».

Or, je puis affirmer que Xavier Est., chef de la Maison du REAA, a peine réintégré dans ses prérogatives par une « Conciliation » et non par une décision de la Chambre de Justice (ce qui en dit long sur le contexte de cette « négociation ») a pris position en demandant le 5 octobre 2015 (soit au lendemain de la mise en garde/ menace de Claude Beau à son Conseil de Surveillance) à ce même Conseil de Surveillance d’examiner « les disfonctionnement manifestes de notre association au regard de ses propres dispositions statutaires, comme des Constitutions Maçonniques et Règlements associés. ».

Il soulignait :

1) la contravention permanente à l'application de l'article 23 des Constitutions relatif au « Grand Secrétariat », s’élevant contre « la rétention et la centralisation de toute information utile entre ses mains et à sa discrétion, comme le refus réitéré de rétablir pour les Officiers de la Maison du R.E.A.A. toute possibilité d'extraction directe du fichier de l'association, constituent à cet égard une entrave manifeste anormale et continue au fonctionnement normal de l'association à travers ses instances légitimes et régulières. »

2) l'immixtion du Grand Secrétaire de l'association dans la gestion comptable de l'association et dans celle de la Maison du R.E.A.A. en violation de l'article 24 des Constitutions.

Et de conclure ainsi : « Au regard de ces deux éléments, révélateurs à notre sens de l'aggravation des dérives fonctionnelles du Bureau associatif de l'Obédience, et conformément aux attributions statutaires du Conseil de Surveillance de la GL-AMF, je viens donc par la présente solliciter l'intervention du Conseil de Surveillance en vue de contrôler dans les meilleurs délais la nature de l'activité et des interventions du Bureau de notre association. En effet, en vertu des dispositions de l'article 4 des statuts, cette instance civile est appelée à exercer ses fonctions sous le contrôle du Conseil de Surveillance, ce qui confère à ce dernier une responsabilité particulière en la matière. »

Ce même 5 octobre 2016 je publiais un article (voir ci-dessous) dans lequel je titrais que le Grand Maître Claude Beau s’était déjugé en réintégrant le chef de la Maison du REAA près avoir écrit le concernant que « face à ses responsabilités et vu l’extrême gravité d’un comportement qui le déshonore, une seule issue s’impose à lui : la démission »…

Sa crédibilité après cela demeurait forcément très aléatoire…

C’est probablement ce qu’ont fait valoir auprès de lui nombre de Frères, au premier rang desquels se trouvaient le duo Seiler – Moreau…

Dès lors, Claude Beau a été « contraint » à démissionner dans la foulée: http://data.over-blog-kiwi.com/0/68/39/51/20161008/ob_331674_communique-demission-du-gm.pdf

En démissionnant, Claude Beau a beau se faire passer pour une victime, la réalité est bel et bien qu’il a tenté de museler l’essentiel de son obédience, en tentant de prendre progressivement tous les pouvoirs par des retouches successives aux constitutions.

Ce qui est plus surprenant, c’est la démission du chef de la Maison du REAA qui survient presque simultanément, et après celle de son précédent Député qui avait assuré l’intérim durant sa suspension.

Celle-ci, largement diffusée,et publiée dans le Myosotis Occitan (http://data.over-blog-kiwi.com/0/68/39/51/20161008/ob_806638_161007-lettre-demission-xest.pdf ), constitue un état des lieux réel de l’état de cette obédience : « Les jeux de clans et les petits complots, la confiscation numérique de toute communication entre les mains du seul Fred Pic. (en qui, personnellement, je n’ai plus aucune confiance), les campagnes de discrédit méticuleusement orchestrées, les bouffées d’autoritarisme ridicule, le fonctionnement associatif, la gestion opaque et les refus de transparence, les pressions sur le Conseil de Surveillance, le mépris désinvolte des statuts et des Constitutions Maçonniques, la volonté manifeste de rétention des informations à l’égard des Loges et des Frères, la déconstruction méthodique du positionnement initial de l’Alliance, la confusion générale qui en découle et la perte des fondamentaux de la démarche initiatique, tout paraît conduire inéluctablement la GL-AMF vers une déliquescence rapide si la barre n’est pas redressée vigoureusement dans les meilleurs délais. Ce n’est pas la faute dun homme, c’est l’échec d’une équipe : marionnettes et marionnettistes. Dance ce tourbillon de bétises, d’incompétences, et d’actions nuisibles au sein de l’Obédience, qui confinent à l’absurde, la Maison du Rite elle-même se trouve aujourd’hui fragilisée. (…) »

Ainsi, Dominique Moreau, presque 7 ans après le puputche du 4 décembre 2009 au sein de la GLNF, devient enfin, au terme d’une révolution de palais, Grand Maître d’une « obédience » !...

Oui, mais par la petite porte, et non par le choix de ses Frères…

Accordons-lui cependant qu’il n’a pas ménagé son temps pour cela.

Mais, c’est d’une obédience moribonde qu’il prend les commandes, avec l’essentiel de ses membres qui se défient de la ligne qu’il a établi, et tente d’imposer.

Il est d’autant plus fragilisé que dans la « campagne » qui a conduit à l’élection du Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil Pour la France, Moreau a clairement soutenu le candidat du SGC sortant, Jean-Luc Fauque (avec lequel il est lié d’amitié), tenant d’une ligne extrémiste, et qu’il a été battu à plate couture au bénéfice d’Henri Lustman, qui tenait à sauver la Juridiction de l’abîme ou l’a conduit sa précédente direction…

Tout cela, est particulièrement consternant.

On pourrait penser que j’aurais beau jeu de me gargariser d’avoir prédit ce qui arrive depuis bien des années, d’avoir depuis des mois raconté ce qui se passe, d’avoir été le premier à avoir annoncé que la GLAMF était en crise grave dès le printemps dernier sous les dénégations, les quolibets et les insultes de l’organe de communication que dirige en sous-main Dominique Moreau, connu sous l’appellation de blog infâme… Ceux-là, une fois encore sont ridiculisés par les faits, eux qui affirmaient sans rire que « la GLAMF va bien et que la sérénité y règne » ! Observons au passage que les mêmes causes produisent les mêmes effets, que ce soit à la GNF ou à la GLAMF, avec l’équipe Seiler-Moreau…

Pourtant, non, je ne me réjouis pas, loin de là.

Car j’ai tant de Frères avec lesquels je suis lié qui ont été trompés par des dirigeants qui ne pensaient qu’à leur ambition personnelle, et qui aujourd’hui sont désemparés, se rendant compte qu’ils ont été floués…

J’ai de la peine pour eux, car je comprends leur désarroi, j’ai éprouvé le même à l’époque de François Stifani, l’ex Grand Maître aujourd’hui heureusement radié de la GLNF.

C’est maintenant à eux de prendre leur destin en main.

En attendant, je ne peux que me féliciter que la semaine dernière, lors de la Tenue de ma R.’.L.’., Menorah, nous avons voté la réintégration au sein de la GLNF de l’un de nos anciens, revenu de la GLAMF.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

François 11/10/2016 15:20

Mes TCF,
Quelques jours de repos forcés m’ont éloigné de mon clavier ; il parait qu’à mon âge c’est normal, parole de mon médecin. Et ce matin, en allant visiter notre blog préféré, qu’est-ce que je découvre ? La GLAMF a des problèmes ! Son président de judoka a perdu son judogi ! Mais c’est incroyable, je me pince, je bois un verre d’eau fraîche pour revenir devant mon écran… mais je ne rêve pas du tout. C’est écrit noir sur blanc. Je me dis peut-être que notre ami FdA a publié un article à l’occasion du 1er avril 2017 avec un peu d’avance !
En effet, cela me parait impossible. Les porte-voix de leur maitre, les porte-paroles, excusez-moi je devrais dire les porte-mensonges du blog infâme, et les propagandistes à la solde de leur maitre disaient haut et fort que les membres de la GLAMF avaient atteint leur nirvana. Que le bonheur absolu y régnait et l’amour débordait de toutes les tenues maçonniques du degré 0 au 33ème.
Alors je vais chez M. Koch, lui aussi dit la même chose ; et la Maçonne aussi !
Et d’un seul coup, je découvre que les choses ne vont pas si bien que ça. Le président judoka dans un élan de sutemi wasa s’est trompé de technique et au lieu de déstabiliser l’adversaire a reçu un tsuki en pleine figure et un geri là où ça fait mal à un homme normalement constitué. Mais heureusement, depuis quelques mois il avait prouvé que de ce côté-là il n’avait rien à craindre…
Alors en peu de temps, la GLAMF, le paradis de la FM, a perdu sa CMF par annonce du GM de la GLdF, sa 3ème voie et enfin son président. Ah que c’est beau tout cela. Et je suppose que le blog infâme continue à dire que tout va bien et que tout cela n’est que normal pour une société d’homme. Alors si c’est normal, je leur souhaite une bonne normalitude !
Permettez-moi de présenter mes vœux au nouveau président. Il est de quel rite ? Je pensais que la présidence revenait à chaque rite après que tous les autres aient eu l’occasion de remplir à leur tour leur mandat de présidence ; mais tout cela n’a aucune importance. L’essentiel est que le triumvirat de choc (007-Dominique M. et Claude S.) retrouve son bonheur dans l’exécution méticuleuse des ordres qu’ils reçoivent…
Je vous embrasse
François

Arsène Mutin 10/10/2016 18:19

Bonjour à tous.
Je persiste, dans la ligne de mon commentaire sur l’article précédent, à dire que les auteurs des statuts de la GLAMF portent une grande responsabilité dans ce qui arrive aujourd'hui, ce qui par ailleurs n’enlève rien aux mérites des stratèges, idéologues et autres chefs de commando en manque de notoriété.
Ajoutons à cela que, ceux qui connaissent vraiment les HG du REAA (par expérience personnelle laborieuse et prolongée, et non simplement par ouï-dire ou culture livresque) savent que le principe moteur des juridictions de ce rite est la conquête et la domination (pour le bien commun, bien sûr !) de toute la maçonnerie. J’invite ceux qui en douteraient encore à reconsidérer la façon d’administrer les ateliers, à relire leurs rituels avec l’œil du critique et à ne pas confondre les mots avec la réalité.
Le REAA est un rite merveilleux à condition de le maîtriser au sens premier du terme. Il est bon comme le bon vin. Il faut savoir atteindre l’ivresse sans tomber dans l’addiction. Car sinon, vous tombez dans la dépendance et devenez les zombis des marchands de rêve et paradis artificiels, les petits soldats de plombs en uniforme rouge sur l’échiquier du PMF.
Comme inspiré par la création historique de la GLDF par le SCDF, c’est le SCPLF qui est a promu la création de la GLAMF en 2012, sans même s’en cacher et en payant le prix de se mettre hors la loi (transgression de la règle universelle de non immixtion dans les affaires des obédiences) :
http://www.scplf-reaa.org/declaration/
La GLAMF est l’obédience du SCPLF et il est hors de question que des intrus d’autres rites ou des anticonformistes du REAA viennent faire la loi dans son bac à sable.
De son côté, anticipant la crise chez son alliée devenue infréquentable, le GM de la GLDF est venu faire son show sur le web (plutôt que dans son obédience) pour annoncer au PMF que la GLDF se fichait de la reconnaissance GLUA (wouaf !) et dire que la CMF était obsolète (quoique non formellement et officiellement dissoute).
Un minimum imposé par le « principe de précaution » pour dédouaner la GLDF mais aussi le SCDF et le SCPLF sur ce qui allait suivre.
Cela n’efface pas pour autant les traces nombreuses des manœuvres contorsionnistes des uns et des autres, SCDF et SCPLF notamment, tel ce morceau d’anthologie du 2 septembre 2014 sur le blog officiel de la GLDF tenu par son directeur de la communication :
http://www.jlturbet.net/2014/09/vers-la-reunion-de-la-famille-du-reaa-en-france-decision-majeure-du-scplf.html
Avez-vous remarqué comme ce blog officiel est étrangement muet depuis plusieurs semaines sur l’actualité dans le PMF ? Pa même un mot sur la déclaration de son GM de la GLDF commentée sur tous les autres blogs. Et pas un seul mot sur les déboires de sa malheureuse alliée, la GLAMF, également commentés partout ailleurs.
Etonnant non ? Ou peut-être pas tant que ça…

Avant de terminer un mot pour notre frère « Maçon Espagnol » qui nous dit : « quelle poisse de voir la FM régulière si divisée »
Eh bien non, la FM régulière n’est pas (plus) divisée : la GLNF se porte très bien.
Tu sais, les insinuations de régularité de la GLAMF sont passées de mode et bien inutiles car tout le monde sait parfaitement ce qu’elle est ou n’est pas. Pour être crédible, il lui faut assumer sereinement sa propre personnalité et son histoire et renoncer à se faire passer pour autre.
Quant aux statistiques, il est probable qu’ici personne ne soit en mesure de te répondre précisément et si j’en crois ce que je lis par ailleurs, il ne paraît pas possible d’avancer des chiffres sans se lancer dans un débat confus où chacun prétend savoir mieux que l’autre.
Et puis, la priorité actuelle n’est-elle pas le destin des frères de la GLAMF ?

Bonne soirée et salutations fraternelles à tous.
Arsène

maçon espagnol 10/10/2016 23:42

Exactement, je parlais cette soirée avec des FF sour la situation pénible de ces FF a là GLAMF qui sont partis pour trouver la reconnaissance. Et sut la régularité... bon, reconnaissance et régularité c'est pas la même chose. Bref, je suis heureux de voir que la GLNF va très bien

Reco et c'est Frère 10/10/2016 15:06

En tout cas il faut admettre que la GLAMF a vraiment bien réussi un truc :

Avec les constitutions de la GLNF d'avant, virer un GM était quasiment impossible.

Avec les constitutions de la GLAMF, c'est garder le GM plus d'un an qui est compliqué :)

lefreredereccoetsesfreres 11/10/2016 11:16

L’Alliance Maçonnique Française … sous le signe de l’harmonie !

c'est la formule de la page d’accueil du site , il n'y a qu'a souhaiter qu'elle revienne pour tous ceux qui ont foi dans cette obédience a œuvrer sincèrement sur le chantier .

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 10/10/2016 15:13

:-)

maçon espagnol 09/10/2016 23:48

Bonjour a tous les FF. est-ce quelqu'un peut donner des données??? combien de FF ont quitté la GLNF??? combien de FF ont quitté après la GLAMF??? combien d'entre eux ont retourné a la GLNF??? quelle poisse de voir la FM régulière si divisée...

Perpétuel Apprenti 24/10/2016 12:01

Peu importe les chiffres.
Tout dépend du bateau dans lequel tu te situes ! Sa coque solide, ses voiles pour aller de l'avant et son capitaine !
Je n'aimerais pas être dans le bateau illustrant l'article ;-)

Chickenrun 09/10/2016 21:12

Tout cela n'est rien d'autre que la répétition du mythe fondateur des 3 mauvais Compagnons qui se répète, l'ignorance : D. Mor., le fanatisme : C. Sei. et l'ambition : A. Jui., qui ensemble ont assassiné leur GM. Alors, cette chronique d'une mort annoncée que tu nous a fait partager depuis bien longtemps, vient démentir pour le moins les élucubrations psychotiques de Gali-péte et Bel-fait-gore et leurs logorrhées immondes à ton sujet sur le blog de Feu-le soleil, à qui l'on souhaite bon vent, loin, très loin !
Quant aux FF de la GLAMF "victimes" de cette histoire pathétique où ils ont été "entrainés", on ne peut pas dire aujourd'hui qu'ils ne savaient pas.
Alors, restons prudents et D... saura reconnaîtra les siens avant que nous puissions les reconnaître à nouveau comme Maçons.

Mathius 09/10/2016 17:39

Bonjour mon bien aimé frere Emanuel,
tu prêtes trop d'importance à la GLAMF, tout maçon connaissait des le départ d'alain Juillet de la GLNF la fin de son périple. Par contre je trouve les interventions de Koch partisantes, et aujourd'hui il fait comme si il ne savait rien, il ne rehausse pas le journalisme. Car il a toujours soutenu la GLAMF contre la GLNF. J'ai toujours affirmé que la GLAMF etait une secte paramaconnique n'ayant rien à voir avec l'ideal maçonnique et Koch à toujours censuré mes commentaires . Bof, il est aujourd'hui ridicule.
Je t'embrasse ainsi tous nos frères.

lefreredereccoetsesfreres 09/10/2016 09:42

comment DM peut il être légitime ? c'est un coup d'état ! a force de saucissonner les textes , c'est plus des bouchers , c'est un abattoir .
ca va tourner au massacre .

Un apprenti qui... 09/10/2016 09:29

Bonjour MBA Emmanuel,

En espérant que ceux qui ont été floués ne démissionnent pas définitivement de la maçonnerie.

BBBises.

Blazing Star 09/10/2016 10:15

Je souscris à la remarque de notre F. apprenti et aux dernières lignes de ce post ; lorsque notre RL a été divisée par la crise et a vu la moitié de ses effectifs partir vers d'autres cieux, certains d'entre nous ont quittés la maçonnerie, désespérés de ce qu'ils avaient vécus.

Un de nos FF. me disait que l'on peut être déçu par des FF. mais pas par la maçonnerie.

Il ne s'agit pas d'un appel au retour mais que ceux qui sont partis dans l'honneur et qui veulent travailler en toute sérénité dans la maison qui leur a donné la Lumière sachent que leur place les attends.

Bon courage à tous.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche