Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 décembre 2016 4 22 /12 /décembre /2016 08:33
"Quand un grand acteur et un grand maître se rencontrent, rien de ce qui touche à l'humanité ne leur est étranger"....

"Quand un grand acteur et un grand maître se rencontrent, rien de ce qui touche à l'humanité ne leur est étranger"....

« Homo sum, et nilhil humani a me alienum puto » : Je suis un homme, et j'estime que rien de ce qui est humain ne m'est étranger. Cette citation du poète latin Térence résume parfaitement ce qu’est la vocation de la Fondation de la GLNF*, Institut pour la promotion de l’homme.

 

C’est dans cet esprit que les responsables de cette institution ont œuvré dès le début du premier mandat (2012) du Grand Maître Jean-Pierre Servel afin d’accomplir l’un des plus nobles devoir du Franc-maçon, œuvrer à rendre l’humanité meilleure, en contribuant à apaiser les souffrances des hommes, où qu’ils soient sur notre planète.

 

N’oublions pas que cette fondation suscitait durant la crise bien des suspicions (et ce blog s’en était alors fait l’écho) et revient de loin.

Après la radiation de François Stifani de la Maçonnerie régulière, beaucoup (dont j’étais, pourquoi le faire oublier) pensaient qu’il convenait de supprimer toutes les fondations reliées de près ou de loin à la GLNF, pour mettre un terme à toutes les interrogations et défiances.

 

Le Grand Maître ne partageait pas cet avis, loin de là, et ne l’avait pas caché dès avant sa ratification et son Installation. Au cours de celle-ci, il avait déclaré qu’il s’impliquerait dans son œuvre, afin de lui rendre sa vocation.

De fait, la fondation recevait il y a 4 ans 20.000€ de dons par an, l’année suivante 40.000€, 100.000 € en 2015, et depuis le 1er janvier 2016 293.200 euros !

Les chiffres sont éloquents, et démontrent bien que la confiance est rétablie.

Du reste, les dirigeants de la Fondation GLNF veillent a ne choisir que des associations ayant peu de frais de fonctionnement avant de décider de leur apporter leur financement.

Quant à elle, la Fondation de la GLNF n’a aucun frais de fonctionnement, pas de salarié, pas de loyer, chaque euro est reversé pour aider !

 

Elle a financé à hauteur de 20.000€ la formation et la remise (avec suivi sur 5 ans) d’un chien guide d’aveugle à un enfant. La remise du chien à « Alban » s’est effectuée sous l’égide de la fondation Frédéric Gaillard le 16 juillet dernier à l’Isle sur la Sorgue en présence du président de la fondation.

 

Elle a remis la somme de 22.000€ à France Parrainage pour l’accueil d’enfants défavorisés dans des familles d’accueil en France

 

Elle subventionne à hauteur de 10.000€ une école enseignant en français à Madagascar. Projet d’excellence porté par l’association FIFOTIFA (Association des villageois épris de progrès d’Anjiabe)

 

Une semaine de ressourcement organisée par l’association « Tout le monde contre le cancer » pour des enfants gravement touchés par un cancer et leur famille dans le Lot a été financé à hauteur de 20.000€ cette année.

 

La construction de maisons pour des orphelins de parents morts du sida au Burundi par l’association ANSS a été financée pour 12.000€.

 

Elle participe à hauteur de 10.000€ à la reconstruction par l’association HYSALIS de l’école de Bungtang au Népal détruite par le tremblement de terre d’avril 2015.

 

Les projets pour l’année à venir sont nombreux :

  • Un chien-guide pour un enfant aveugle : Objectif 50.000€, parce que les enfants aveugles eux aussi doivent pouvoir être aidés par un chien dans leur vie de tous les jours. http://fondationglnf.com/all-project-list/pour-aider-les-enfants-aveugles/

  • Pour un sourire d’enfant : Objectif 15.000€ pour sortir de leur quotidien des enfants handicapés ou malades (autistes, trisomiques, diabétiques…) http://fondationglnf.com/all-project-list/pour-un-sourire-denfant/

  • Faire vivre une école française à Madagascar : Objectif 22.000€. Pour permettre le fonctionnement d’une école enseignant en français à Madagascar. http://fondationglnf.com/all-project-list/faire-vivre-une-ecole-francaise-a-madagascar/

  • Parrainer un enfant défavorisé : Objectif 30.000€. Parrainer des enfants qui vivent de grandes difficultés familiales ou sociales, et contribuer à construire leur avenir. http://fondationglnf.com/all-project-list/parainner-un-enfant-defavorise/

  • Fonds d’urgence catastrophes : Catastrophes naturelles ou industrielles. Première urgence : mettre les populations à l’abri, leur permettre de se nourrie et de se soigner. Cette année, ce fond a servi pour apporter une aide à Haïti au moment de l’ouragan qui a dévasté ce pays, en Italie au moment du séisme, et aussi pour venir en aide aux chrétiens d’orient qui sont gravement persécutés. http://fondationglnf.com/all-project-list/fonds-durgence-catastrophes/

  • Choyer les enfants hospitalisés atteints par le cancer : Objectif : 30.000€. Offrir un ressourcement à 150 enfants malades du cancer et à leur famille pour mieux se battre contre la maladie.

  • Soutien à l’Association la Ribambelle qui sauve des enfants de Madagascar et du Maroc en réalisant des opérations cardiaques qu’ils ne peuvent obtenir dans leur pays.Il faut savoir qu’avec 10.000€ on peut sauver un enfant (prise en charge du coût de l’opération, de l’hébergement en France de l’enfant et de ses parents) http://fondationglnf.com/all-project-list/choyer-les-enfants-hospitalises-atteints-par-le-cancer/

Dans le but de promouvoir toutes ces activités, deux Frères de la GLNF, Jean-Michel Plazy et Bernard Voarino se sont entourés d’une équipe de frères dévoués, et ont travaillé d’arrache-pied pendant quatre mois une pour réaliser une journée consacrée à la promotion des projets de la Fondation de la GLNF, avec la participation du célèbre acteur Charles Berling qui a accepté de parrainer la fondation, et animée par Bernard Montiel.

C’est le 10 décembre à Toulon (la ville où réside le Grand Maître) que se sont succédés les évènements liés à cette action :

Tout d’abord, un spectacle au Théâtre Liberté de Toulon, avec la participation de Bernard Montiel, et d’une chorale,

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

et la prestation impressionnante de Charles Berling qui a lu des textes accompagné par une pianiste.

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

Cette journée, honorée par la présence du Sénateur Maire de Toulon, Huber Falco, était consacrée à offrir un chien-guide à un enfant aveugle.

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »
FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »
FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »
FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

Le Maire de Toulon a tenu à féliciter les auteurs de cette initiative, mais aussi les jeunes hommes qui ont reçus les chiens guides.

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

Le soir, avait lieu un gala de bienfaisance, réunissant trois cents personnes (frères et profanes).

FONDATION DE LA GLNF : « RIEN DE CE QUI EST HUMAIN NE M’EST ETRANGER »

L’ensemble de cette action s’est déroulée dans une ambiance harmonieuse, ou la douceur et le cœur exultaient.

 

L’opération complète a rapporté plus de 50.000€ ce qui va permettre à la fondation d’offrir deux chiens (chaque chien dressé coute 25.000€).

 

Devant le succès de cette opération, mais aussi parce que l’efficacité de cette idée est avérée, le Grand Maître Provincial de la Province du Dauphiné-Savoie, Jean-Paul Moachon a aussitôt décidé de monter le même type d’action dans notre Province, suivi en cela par le Grand Maître Provincial de la Province d’Alpes-Méditerranée.

 

Devant le grand succès de cette journée, le Grand Maître Jean-Pierre Servel a émis le souhait que chacune des Provinces de la GLNF prenne ce genre d’initiative.

 

 

* http://fondationglnf.com/

** La fondation de la GLNF est reconnue d’Utilité Publique. Votre don vous donne droit à un reçu fiscal permettant de déduire de ses impôts : 66% de la somme donnée sur l’I.R., 60% sur l’I.S., 75% sur l’ISF.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

lefreredereccoetsesfreres 22/12/2016 20:48

mon BAF Emmanuel ,
ma loge a lancé un appel a la générosité des FF pour pouvoir contribuer a ce magnifique élan de solidarité . nous en sommes heureux .
bises a tous et joyeux Noël

Bastien 22/12/2016 10:21

Cher Emmanuel, BAF
Merci pour cet article, qui contribue en effet à rendre les choses beaucoup plus claires.
Comme toi, j'ai été dubitatif, à l'"ancienne" époque, sur l'usage des fonds, et même dans le bien fondé de cette association.
Puis, voyant en effet notre GM s'y impliquer, j'ai commencer à reprendre confiance, grâce au crédit que je lui accorde. Mais cela ne suffisait pas.
Ton article va dans le sens de la transparence, essentielle pour les potentiels donateurs, à l'heure ou les frais de fonctionnement de certaines assos soi-disant caritatives font que les fonds donnés sont engloutis dans les salaires des dirigeants. Je suis heureux que la GLNF étudie avec attention les frais de fonctionnements des associations a qui elle fait ses dons.
Merci Emmanuel, ce que tu expliques contribue à ma motivation à soutenir la fondation.
Je t'embrasse Frat.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche