Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 décembre 2016 2 06 /12 /décembre /2016 22:29
Le Grand Maître de la GLNF Jean-Pierre Servel lors de la Tenue de Grande Loge du 3 décembre 2016

Le Grand Maître de la GLNF Jean-Pierre Servel lors de la Tenue de Grande Loge du 3 décembre 2016

Le Bonheur et l’Union, les deux thèmes développés (sans notes) ces deux dernières années par Jean-Pierre Servel, le T.’.R.’.G.’.M.’. de la GLNF, résument en effet à eux seuls l’atmosphère de la Tenue de Grande Loge de la GLNF samedi 3 décembre dernier.

C’est en subissant les contraintes de mesures de sécurité exceptionnelles qu’environ deux mille Frères représentant les loges des trente Provinces de la GLNF se sont retrouvé dans cette ambiance chaleureuse et fraternelle maintenant retrouvée depuis quelques années.

Bien que très formelle, la Tenue de Grande Loge s’est ouverte de manière détendue,

avec la présence de 63 délégations venues des quatre coins du monde (y compris de la République de Chine – Taïwan). Parmi celles-ci, on notait la présence de 40 Grands Maîtres.

Toujours particulièrement applaudies, la délégation de la Grande Loge d’Ecosse, menée par son Grand Maître, le Most Worshipful Grand Master Mason Charles Ian R. Wolrige Gordon, celle de la Grande Loge d’Irlande, menée par le Most Worshipful Brother Grand Master Douglas T. Grey et, bien-sûr, celle de la Grande Loge Unie d’Angleterre, menée par son Grand Chancelier Derek Dinsmore.

La Commission des Affaires Intérieures de la GLNF a présenté le fruit de son travail de l’année (qui n’a pas vocation à être évoqué ici) dans son rapport lu par son Président, le R.’.F.’. Jacques Sic. Ce rapport à été adopté par le vote de la Grande Loge.

Puis, le rapport de la Commission des Affaires Extérieure a été présenté par son Président, le Député Grand Maître et Grand Chancelier, le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Rol.. Particulièrement dense, ce rapport a évoqué différents points importants :

En premier lieu, le T.’.R.’.F.’. Rol. s’est félicité du retour de notre crédibilité (qui avait été sérieusement entachée par les dérives de l’ancien GM radié). Depuis trois ans en effet « la stabilité retrouvée et pérennisée a permis à la GLNF de conforter sa place de premier rang au sein de la famille des Grandes Loges régulières étrangères ».

Il a aussi salué le fait que « notre présence est aujourd’hui vivement souhaitée par ces Grandes Loges pour assister à leur communication annuelle, mais que nous sommes également sollicités pour leur apporter aide et conseil aussi bien dans le règlement de certaines situations conflictuelles que pour « exporter » notre rayonnement culturel ».

Qu’il me soit permis de relever que ce n’est pas rien, si l’on se souvient de l’état de la GLNF au moment de la prise de fonction du Grand Maître Jean-Pierre Servel et de son équipe…

Il a aussi développé l’importance qu’il y a à affirmer notre position d’unique Grande Loge régulière en France dans la Chaîne de la Fraternité Universelle, partout où c’est possible afin de veiller à sa position à tous les niveaux.

Dès lors, la GLNF veillera à avoir une présence active sur tous les chantiers maçonniques internationaux, et cela à tous les niveaux, déjà matérialisés ainsi :

  • Membre du Board de la Conférence mondiale des Grandes Loges régulières ;
  • Présidence de la zone 2 de la Conférence Maçonnique Interaméricaine qui regroupe 74 GL réparties sur 24 pays d’Amérique Latine et des Caraïbes (d’où notre présence),
  • Membre de la Commission de reconnaissance de la CMI ;
  • Grande Loge co-organisatrice de la Conférence Asie Pacifique, regroupant toutes les GL de cette région (cela grâce à notre présence à Tahiti, en Nouvelle Calédonie, à Singapour et à Bangkok) ;
  • Participations aux Conférences européennes (Conférence bisannuelle des GM, Conférence annuelle des Grands Chanceliers) ;
  • Présence systématique à la Conférence annuelle des Grands Maitres d’Amérique du Nord ;
  • Participation à la Conférence mondiale (bisannuelle) des Grandes Loges régulières (la prochaine se déroulera en 2017 à Madagascar).

Le Député Grand Maître a aussi indiqué que la GLNF est « fortement sollicitée pour exposer nos points de vue sur la FM lors de conférences, colloques, et forums maçonniques internationaux (Contributions à la Conférence Mondiale des Grandes Loges Régulières, Conférence Asie Pacifique, …) » ce qui lui permet de faire entendre sa voix, ses idées et ses positions.

Cet état de fait est encore renforcé par les liens de fraternité qui se tissent entre représentants de Grandes Loges mais aussi par les jumelages entre Loges étrangères et loges de la GLNF ainsi que ma R.’.L.’. Menorah n° 526 en a donné l’exemple en se jumelant avec la loge francophone de la Grande Loge d’Israël, la R.’.L.’. La Lumière n°42.

Parallèlement, le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Rol. a expliqué que « par notre histoire, celle de notre pays et de ses influences intellectuelles, mais aussi grâce au réseau des relations tissées avec d’autres Grandes Loges et notamment celles qu’elle a consacrées, nous avons un rôle à jouer dans la FM du 3ème millénaire (…) Comme annoncé l’an dernier, nous avons décidé de mettre en valeur sur le plan international notre Loge de recherche « Villard de Honnecourt » ainsi que sa revue éponyme, dans une volonté de diffusion des savoirs. Dans cet esprit, est mené un rapprochement  destiné à faciliter les échanges et le partage d’informations relatifs à des sujets de recherche maçonnique, la présentation de documents et travaux issus de colloques ou événements avec les loges de recherches prestigieuses des Grandes Loges étrangères, auxquelles ont déjà répondues favorablement 13 Grandes Loges européennes, 5 GL d’Amérique Latine, 3 GL canadiennes, 9 GL américaines et une GL d’Australie.

Dans le même registre, sera mis en valeur pour notre rayonnement culturel, la diffusion de l’enseignement maçonnique par le biais des modules de formation de la GLNF, à l’international, pour faire face aux demandes de Grandes Loges étrangères, (pas nécessairement francophones).

Par ailleurs, le T.’.R.’.F.’. Rol. a aussi indiqué qu’à ce jour, la GLNF est en lien de reconnaissances avec 185 Grandes Loges étrangères.

A cet égard, il a rappelé que « Pour la GLNF, le choix de la Régularité est à l’origine de l’existence de notre Grande Loge. Telle a été la volonté explicite de ses fondateurs en 1913 qui ont souhaité redonner à la maçonnerie française la Régularité maçonnique, perdue depuis 1877 à la suite des décisions prises par le Grand Orient. Depuis, nous sommes indissociablement liés à la famille universelle des Puissances maçonniques régulières. Nous assumons cet héritage et le revendiquons. Il en est de même s’agissant de Reconnaissance, dont la portée est tout à fait considérable puisqu’elle garantit l’authenticité maçonnique de ceux qui la possèdent et qu’il s’agit de décider de l’appartenance ou pas à la communauté des Grandes Loges régulières

Enfin, la régularité reconnue s’exprime sur un territoire géographique, qui est ainsi l’expression d’une souveraineté. A nos yeux la souveraineté territoriale est un élément fondamental d’équilibre maçonnique sur un territoire donné. (…)

Ce triptyque indissociable « Régularité - Reconnaissance –Territorialité » implique des devoirs et une vigilance de tous les instants, tant sur notre territoire que vis à vis du paysage maçonnique mondial sur ces sujets de régularité ».

Il a encore réaffirmé que nous devrons maintenir notre vigilance sur cette position tant en France qu’à l’international et revendiquer sans ambigüité notre vocation strictement spiritualiste : « toute la régularité et rien que la régularité», car selon lui, « la question sous-jacente est celle de la finalité et du rôle de la Franc-Maçonnerie dans le développement personnel d’un individu et non pas dans l’analyse de phénomènes de société : ce n’est pas notre rôle de changer la société, nous, nous chargerons seulement (!) de changer l’homme ».

Puis il a présenté une proposition de suspension des relations avec les Grandes Loges américaines de Géorgie et du Tennessee. 

Afin que le vote se fasse en toute transparence et surtout en connaissance de cause, il a présenté aux délégués des loges l’ensemble du dossier réalisé par les membres de la Commission des Affaires Extérieures et par le Comité des Sages, comme suit :

Tout d’abord, il a présenté la situation en expliquant le contexte de l’édit pris par le Grand Maître de la Grande Loge de Géorgie a en octobre 2015, en vue  de compléter leurs constitutions afin de pouvoir passer en conseil disciplinaire et d’exclure ceux de leurs membres qui seraient homosexuels, considérant ceci comme « une infraction à la loi morale ». Pour précision, l’article du Code maçonnique qui a été modifié prévoyait déjà une peine similaire d’exclusion pour les maçons coupable d’adultère ou de fornication avec l’épouse, la veuve, la mère, la fille ou la sœur d'un Maître Maçon (NDLR : Avec celles de compagnons ou d’apprentis ce serait donc moins grave !?...). L’article modifié précisant même que cet acte accroissait la culpabilité du contrevenant par la violation d’une obligation maçonnique, étant précisé que le manque de chasteté de la femme ne constituait pas une excuse pour le contrevenant (sic).

De son côté, la G.’.L.’. du Tennessee, voisine au nord de la Géorgie, avait pour son part décidé d’exclure un couple de frères revendiquant leur homosexualité venant de se marier et ayant publié sur un réseau social des photos de leur mariage.

Il a ensuite détaillé comment la GLNF avait réagi, selon le calendrier :

  1. Par lettre aux FF de la GLNF du 10 mars 2016, le Grand Maître a fait part des préoccupations posées par les décisions de Grandes Loges américaines de Géorgie et Tennessee d’exclure de ses Loges les FF revendiquant leur homosexualité et indiqué qu’il saisissait le Conseil des Sages et la Commission des Affaires Extérieures de la GLNF pour recueillir leur avis avant de soumettre la situation au SGC de juin 2016.
  2. Lors du SGC du 10 juin 2016, après un débat entre frères parfois vif, le Grand Maître a demandé au Conseil des Sages de lui indiquer son point de vue.
  3. Le TRF Jean-Paul Per., Secrétaire du Conseil des Sages, a donné lecture de la position du Conseil des Sages préconisant une interrogation préalable du droit américain et dans le cas d’une violation effective de la loi applicable sur les territoires de la Géorgie et du Tennessee, il est indiscutable que la GLNF devrait se poser la question de la suspension de ses relations.
  4. Le Président de la Commission des Affaires Extérieures, le TRF Jean-Pierre Rol. a ensuite présenté la synthèse des réflexions des membres de la Commission sur ce sujet : La position prise par deux Grandes Loges Américaines d’exclure de leur Grande Loge des membres revendiquant leur homosexualité pose le problème d’une politique discriminatoire envers une communauté.

Sans remettre en cause la souveraineté d’une Grande Loge, compte-tenu du caractère discriminatoire posé par les deux Grande Loges déniant la qualité de maçon à des FF.’. homosexuels, il nous parait impossible de rester neutre car c’est un principe d’identité qui est remis en cause,

Conformément à la recommandation préconisée par la Commission des Affaires Extérieures une lettre signée du Grand Maître a été envoyée le 13 juin 2016 par la Grande Chancellerie aux Grands Maîtres  des deux Grandes Loges concernées et qui dit en substance «Ce qui est universellement demandé aux Maçons s’appelle respect d’autrui, qualité de cœur, ouverture d’esprit. Ces qualités conditionnent l’harmonie fraternelle et la recherche de la Vérité, dans la croyance en Dieu, Grand Architecte de l’Univers et sa Volonté révélée. »

Rappelant que les frères frappés par ces édits ne demandent quant à eux aucun traitement distinctif, le Grand Maître Jean-Pierre Servel a prévenu que ces positions discriminatoires sont aux antipodes des idéaux de Fraternité et de respect auxquels les maçons de la GLNF ont juré d’adhérer, avant d’avertir que si elles perduraient elle remettrait en cause nos liens d’amitié.

Ces lettres à ces deux Grandes Loges n’ayant pas reçues de réponse, sur proposition du Grand Maître, les membres du Souverain Grand Comité ont voté au mois de septembre 2016 la suspension des liens d’amitié avec les Grandes Loges de Géorgie et du Tennessee.

Cette étape étant franchie, le Grand Maître pouvait demander à la Grande Loge Nationale Française d’en faire autant.

Le vote a donc eu lieu samedi dernier lors de la Tenue de Grande Loge et le résultat a été écrasant, seuls 2 frères votant contre et 10 s’abstenant…

Ainsi la GLNF rejoint la Grande Loge Régulière de Belgique et le Grand Orient des Pays-Bas dans le processus de suspension des liens d’amitiés avec ces Grandes Loges qui ont une lecture très curieuse de la Bible comme des principes maçonniques.

Le point suivant était plus sympathique et visait à statuer sur la demande de reconnaissance par la GLNF demandée par la Grande Loge Prince Hall du Texas (USA).

Le Grand Chancelier a rappelé que la GLNF est déjà en reconnaissance, outre les 51 Grandes Loges d’Etat, avec 7 Grandes Loges Prince Hall : California, Colorado, Connecticut, Maryland, Massachussetts, New York et North Carolina.

La Grande Loge Prince Hall du Texas ayant assortie sa demande des documents attestant de son respect intégral des critères de régularité et la liste des Grandes Loges l’ayant déjà reconnue, la GLNF a écrit pour demander l’accord de la Grande Loge du Texas avec laquelle nous avons déjà des liens d’amitié pour lui demander son accord sur le partage de territoire entre ces deux Grandes Loges (Texas et Prince Hall du Texas) sachant qu’il y avait un accord de reconnaissance entre les deux Grandes Loges depuis le 23 avril 2007 (Selon les standards de reconnaissance en vigueur à la Grande Loge Nationale Française, lorsqu’une Grande Loge étrangère demandant la reconnaissance se situe sur le même territoire géographique d’une Grande Loge déjà reconnue par la GLNF, nous écrivons à celle-ci pour lui demander si elle ne voit pas d’inconvénient à cette reconnaissance et lui demander s’il existe un accord mutuel de partage de territoire ou un traité en ce sens).

La demande de reconnaissance de la Grande Loge Prince Hall du Texas a été présentée au vote du Souverain Grand Comité du 30 septembre 2016 lequel a donné son accord.

Dès lors, la ratification a été proposée au vote des loges de la Grande Loge Nationale Française au cours de cette même Tenue de Grande Loge : celui-ci a été pur et sans taches, unanime, avec un tonnerre d’applaudissements.

Enfin, le Député Grand Maître après avoir expliqué dans le détail l’histoire et la situation de la Franc-Maçonnerie au Brésil a fait état de la demande de reconnaissances de pas moins de 12 Grandes Loges situées au Brésil qui est un état fédéral: Grandes Loges situées au Brésil qui est un état fédéral. Il s’agit des Grandes Loges des états suivants :  Acre, Alagoas, Amazonas, Ceara, Distrito Federal Brasilia, Goias, Maranhao, Piaui, Roraima, Rondonia, Sergipe, et Tocanins.

Là encore, chacun de ces 12 votes est revenue pur et sans taches.

Après ces moments aussi intéressants qu’intenses, le Grand Orateur, le T.’.R.’.F.’. Jean-François Var.  développa un morceau d’architecture sur la simplicité, citant avec humour le Grand Maître en exemple.

Puis celui-ci se leva pour s’adresser aux deux mille Frères présents, à son habitude debout et sans la moindre note.

C’est du thème de l’« Unité de la Grande Loge » qu’il désirait leur parler, sujet qui l’anime depuis qu’il a été installé dans la charge de Grand Maître de la Grande Loge Nationale Française, et qu’il a réussi à restaurer au sein de l’Obédience.

Pour le Grand Maître, l’idée qui s’impose, est que la démarche Maçonnique - dans son ensemble - s’inscrit dans une quête vers le Un, vers l’Unité du Principe, vers l’approche du Grand Architecte de l’Univers. Pour étayer cette affirmation, il cita une très belle phrase du Grand Orateur de la Province de la Vallée du Rhône, Jacques Coh. extraite de sa planche « connaissance et altérité » : « Tout se fond en Un sous l’aspect de l’éternité, on découvre Dieu en toute chose et l’on découvre également le Frère dans l’inconnu, dans l’étranger et dans l’autre. »

Il a martelé que l’unité n’est pas l’uniformité ni le résultat d’une atteinte à la liberté, que l’uniformité n’est pas recherchée car celle-ci résulte d’un nivellement vulgaire, source de grisaille et de tristesse.

Bien au contraire, l’unité prend toute sa signification lorsqu’elle s’accommode de la diversité et de sa richesse.

Ainsi, l’unité de la Grande Loge n’est nullement remise en question par la pluralité des Rites pratiqués et leurs différences sensibles, dès lors qu’au-delà du vecteur et de sa spécificité se retrouve toujours un cheminement initiatique et la même invocation. C’est d’ailleurs le premier mérite de la Grande Loge Nationale Française que d’avoir cultivé la diversité dans ce domaine.

De même, la variété des démarches personnelles, la situation de ceux qui préfèrent l’histoire ou l’approfondissement des rituels, voire de ceux qui travaillent moins mais sont sensibles à la Fraternité, ne nuit nullement à l’unité de la Grande Loge.

De même, il estime que « La Règle, son respect contraignant, nos serments, qui pourraient apparaître dans le monde profane comme des atteintes à la liberté – appréhendée comme une absence de contrainte – constituent précisément, au sein de l’Ordre Maçonnique, les conditions préalables indispensables à la quête de la liberté. Tout ceci est cohérent car les contraintes sont librement acceptées et, surtout, ne contiennent l’enseignement d’aucun dogme ».

Il a aussi réaffirmé ce qui est son credo, à savoir que « l’unité de la Grande Loge est tout à fait compatible avec le principe essentiel de la souveraineté des Loges, consacrant la liberté de celles-ci dans le choix de leur Vénérable Maître, de tous les membres qui la composent, de ses thèmes de formation, des étapes du parcours initiatique des Frères, de sa discipline, du vote de ses représentants en Tenue de Grande Loge. La seule limite à cette souveraineté serait l’hypothèse d’une violation des Landmarks, de nos Principes fondateurs, de nos Usages et de notre Règle : l’obédience devrait alors intervenir, précisément parce que l’unité de la Grande Loge serait menacée ».

Il a par ailleurs dit ressentir « une injustice flagrante et séculaire la position de l’Église Catholique à notre égard » et vouloir œuvrer à renouer  un dialogue pour tenter de dissiper cet "incroyable malentendu".

En conclusion, le Grand Maître a dit que « L’unité suppose que nous soyons tous et demeurions des « cherchants », levant les yeux ensemble vers le sommet de la montagne et posant nos regards sur l’éclosion intérieure de chacun, sans jamais se considérer comme des « sachants », assurés d’avoir trouvé des vérités… évidemment imparfaites.

Nous devons préserver cette unité vivante contre les aléas et les défauts habituels des hommes.

Il suffit de rester fidèle à sa Loge (l’absentéisme est un facteur de désunion), de rester fidèles à nos valeurs (le sens de l’honneur, le goût de la liberté, du travail, la loyauté, l’humilité, la bienfaisance…), de rester fidèles à nos serments et aux Principes fondant la Régularité.

Il suffit surtout de veiller à instaurer dans nos relations, en Loge et hors de la Loge, la loi d’amour fraternel, véritable ciment de notre grande et belle maison ».

Les milliers de Frères présents ont salués l’adresse du Grand Maître par des applaudissements nourris.

Les chefs de délégations ont alors été invités à s’exprimer, mais compte-tenu de leur trop grand nombre, il a été convenu, comme l’année dernière, que mis à part les Mother Grand Lodges, il n’y aurait qu’un Grand Maître intervenant pour chaque continent.

Les messages de ceux-ci exprimèrent une chaleur fraternelle ainsi qu’une admiration pour l’action de la GLNF dans la chaîne universelle de la Régularité.

Il suffit de relever le message du Grand Chancelier de la Grande Loge Unie d’Angleterre, le T.’.R.’.F.’. Derek Dinsmore pour le comprendre, en sachant que les Frères anglais sont des orfèvres de diplomatie et que chacun de leurs mots est pesé, et dont voici un extrait :

« Votre communication de décembre est l'une des réunions les plus importantes du calendrier maçonnique européen et probablement le plus grand rassemblement annuel de représentants de la franc-maçonnerie régulière du monde entier qui se tient en Europe. Je pense qu'il y a probablement deux raisons pour lesquelles il en est ainsi : d’abord parce que tout le monde veut venir dans la superbe ville de Paris (en particulier nos femmes !) Et deuxièmement parce que votre hospitalité est mondialement réputée. Par conséquent, vous nous donnez une excellente occasion de nous rencontrer et, en dehors de la Tenue formelle et du dîner, d'avoir l'occasion de parler face à face, d’échanger des informations et parfois de résoudre des problèmes.

Votre Grande Loge a toujours eu la réputation de regarder vers l'extérieur et d'être l'un des porteurs de la régularité maçonnique, la défendant dans toutes les parties du globe. Nos deux Grands Loges ont toujours eu une relation très étroite, aidée dans le passé par nos amitiés avec feu le Très Respectable Frère Nat Grandstein et plus récemment Très Respectable Frère Jean-Claude Tar.. Leur successeur, le Très respectable Frère Jean-Pierre Rol., est de la même trempe. Je l'ai rencontré en de nombreux endroits et je peux vous dire, Mes Frères, que comme ses prédécesseurs il fait un travail merveilleux représentant vos intérêts dans tout le monde maçonnique régulier. Je le remercie pour son amitié ».

Vint ensuite la lecture des Ordonnances de nominations de Frères méritants. Ils sont trop nombreux pour être cités ici, mais on retiendra que parmi ceux-ci le T.’.R.’.F.’. Jean-François Var., Grand Orateur, devient aussi Assistant Grand Maître.

En conclusion, cette Tenue de Grande Loge a été la manifestation d’une « Force tranquille », d’une union et d’une sérénité qui prend maintenant racine, et le constat que la crise terrible que nous avons connu dans les années 2010-2011 est maintenant loin derrière nous.

Si bien-sûr il nous faut rester vigilants – et nous le sommes – il est certain que les Frères de la GLNF sont maintenant dans une très bonne voie : la formation se généralise au sein des Provinces, et nous sommes repartis sur une bonne base.

Surtout, la présence de tant de délégations et de Grands Maîtres, la présence de tant de Juridictions de « Hauts Grades » tant étrangères que françaises, les messages qu’ils ont adressé à la GLNF, atteste du travail formidable accomplis par l’équipe du Grand Maitre Jean-Pierre Servel, par le T.’.R.’.F.’. Jean-Claude Tar. Grand Maître Honoraire, et par le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Rol. Député Grand Maître et Grand Chancelier.

Mais n’oublions pas aussi le travail de fond accompli par les Assistants Grands Maitres pour la solidité de la GLNF, les TT.’.RR.’.FF.’. Zavoche Hou., Didier Gom., Pierre Jac.et Dominique Cha.

Il convient d’être aussi reconnaissant à ceux qui œuvrent au quotidien dans la discrétion pour la GLNF, à toutes les petites mains, ceux et celles qu’on ne voit pas, qui ne sont pas au premier plan, mais sans qui rien ne serait possible : Les TT.’.RR.’.FF.’. Paul Ver., Michel Lab., le R.’.F.’. Patrick Bol., Patrick Bou. à Villard de Honnecourt, mais aussi, dans un autre domaine, Vivi, Nathalie, Laurent, et tous ceux dont je ne connais pas le nom. Eux aussi font la GLNF, eux aussi font notre bonheur de s’y sentir bien (à Pisan)!

Enfin, je tiens aussi à remercier tous ceux qui m’ont aidé à la rédaction de cet article en ayant pris les notes dont j’avais besoin et que je ne pouvais pas prendre, et particulièrement mon photographe, aujourd'hui dans sa lointaine Province…

P.S.: Un frère très observateur et à la meilleure mémoire que moi me fais observer que j'ai oublié, dans le compte-rendu ci-dessous, un point très important: En effet, le Grand Maître Jean-Pierre Servel a conseillé aux Frères (chacun étant évidemment libre de choisir ce qui lui convient le mieux) de se dévoiler s'ils le souhaitent, car ce n'est pas une honte d'être maçon, bien au contraire. C'est une grande nouveauté de dire aux FF.'. de revendiquer leur appartenance avec fierté.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

L'apprenti perpétuel 06/01/2017 17:31

Cette journée était magique. C'était ma première Tenue Nationale. A midi nous étions attablés avec mon petit groupe de frangins autour d'une choucroute et une bière. Puis la tenue, pleine de sens, avec un GM qui ne se formalisait guère, privilégiant toujours le fonds à la forme, ce qui ravi l'assemblée !

J'ai surtout été impressionné par le nombre de délégations. ça n'en finissait plus...
Toute l'Europe, Israël, la Russie (très acclamée - filiation de la GLNF), etc. etc. etc.

C'est là que j'ai compris que la GLNF appartenait à la maçonnerie universelle, celle qui unit les maçons depuis plusieurs siècles. C'est bien notre GL malgré le PMF qui réunit ce qui est épars (géographie, culture, etc.). Et je vous avouerais qu'après les frissons, vint un vif sentiment de fierté (plus encore que ce que je ressentais jusque-là). Mais surtout l'envie de remercier chaleureusement notre GM qui nous permet tout cela.

Passons les pauvres FF dissidents, s'imaginant que nous édulcorons la réalité. Ce que j'ai vécu était juste magnifique, car mes FF et notre O le sont.

cincinnatus 11/12/2016 10:48

@Bien chers frères Boaz et Emmanuel
J'avoue que vos arguments sont parfaitement recevables, ce qui ne fait qu'ajouter à mon trouble concernant cette évolution de nos sociétés...et de la Maçonnerie!
Que voulez vous j'ai été "éduqué" dans le respect de certaines choses, et initié de même, aussi m'est il très difficile d'accepter toutes ces nouveautés qui heurtent des principes que je croyais immuables!
J'espère que l'on n'ira pas m'accuser d'être un intolérant, bien que Chrétien puisque ...Breton, j'ai vécu la moitié de ma vie en terre d'Islam et me suis très bien accommodé aux moeurs et traditions de ses habitants avec lesquels j'ai noué de sincères amitiés, aussi bien dans le milieu profane que Maçonnique!
Cependant pour ce qui est du VSL, je reste ferme, ce qui est normal car chacun sait que les Bretons ont la tête dure, aussi je persiste à croire que dans les conditions actuelles, le VSL n'a plus sa place sur nos autels, ce que je déplore amèrement!
Bien fraternellement bien sûr!

L'apprenti perpétuel 06/01/2017 16:54

Tout comme la 4ème colonne n'est pas achevée, le travail d'élévation grâce au VLS ne l'est pas. Pourquoi néanmoins se passer de cette Lumière ?

Si nous sommes aussi digne et parfait que le GADLU, quel travail nous reste-t-il à accomplir et quel nécessité aurions nous de suivre les enseignements du VLS ?

Pierre BOAZ 09/12/2016 17:21

Mon Cher Cincinnatus,
Si nous suivons ton raisonnement, alors il faut aussi éviter le divorce, les enfants illégitimes, etc. Que de bruit pour rien. J'ai cru comprendre dans le discours de notre G.M le fait que la régularité passait (entre autre) par le respect des lois du pays dans lequel on se trouve, or ces 2 grandes loges US s'en privent totalement puisqu'elles prennent des décisions "illégales"et contradictoires vis à vis de l'Etat dans lequel elles se trouvent (sauf si tu me dis le contraire?). Le VLS pourrait être un autre livre sacré, c'est le symbole qui nous relie à Dieu, au G.A.D.L.U. En faisant même référence aux textes bibliques, tu induis un débat idéologique et religieux qui n'a pas sa place chez nous. Enfin, je crois...? Nos convictions politiques et idéologiques restent, comme les métaux, à l'extérieur du temple et c'est ainsi que nous préserverons notre harmonie. J'ai dit. Bises Frat.

L'apprenti perpétuel 06/01/2017 16:49

Oui bien dis.
Il est dit dans les principes maçonniques que nous ne devons pas parler de ces sujets en loge, mais avec l'expérience on glisse naturellement vers le "ne pas parler de ces sujets entre FF". Sans aller à cet extrême, quand on en parle, entre FF, on est jamais dans les vérités et avis formels des uns et des autres, on prend ces sujets avec une certaine légèreté car ce n'est pas l'objet de notre travail. Et l'harmonie peut parfois disparaître avec un simple "murmure". Non? Même et surtout en salle humide.

J'aurais voulu qu'il en soit autrement, je serai au GO.

Tout à fait juste pour le respect des lois, cela suffit en soi à ne plus être régulier. au-delà de ce débat...

cincinnatus 09/12/2016 10:25

Mon très cher frère Emmanuel
Condamner « la chose » et ne pas le faire pour ceux qui la pratiquent relève pour moi du grand écart et hélas je ne possède plus à mon âge la souplesse qu’exige un tel exercice !
Allons plus loin, trop sans doute, peut- on condamner la pédophilie sans condamner les pédophiles ?
Certes j’entends d’ici les cris d’orfraies qui vont être poussés par les bonnes consciences, celles qui à notre époque sont « politiquement correctes », à la lecture de ce mauvais exemple qui va les horrifier, tant pis !
De toute façon, que l’on me comprenne bien, il ne s’agit pas ici de condamner qui que ce soit pour des motifs que la loi, elle-même, ne condamne pas, non, nous ne sommes ni des émules de Fouquier Tinville, ni de Vychinski, mais il s’agit simplement de poser la question de l’harmonie qui existe entre ce que nous prétendons respecter ou appliquer et ce que nous respectons et appliquons réellement !
D'où ma suggestion de retirer le VSL de nos Temples...ou de n'y point admettre les candidats, aussi honorables soient ils , qui transgressent ses commandements.

L'apprenti perpétuel 06/01/2017 16:35

Retirer le VLS ? On retire l'Orateur alors ?

Le VLS est un repère, libre à chacun de le concevoir comme il le sent dans son coeur, de respecter stricto sensu les dogmes partiels et personnels que l'on pense découvrir derrière des mots traduits (retranscrit), ou d'en suivre l'esprit de la morale qu'il véhicule.

A la fin, CINCINNATUS, on se retrouve tous devant le miroir.
VLS ou non.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 10/12/2016 18:13

Mon Très Cher Frère,
Continuons dans le sens de ton idée: le V.'.L.'.S.'. condamne l'adultère, aussi. Je crains que si en France on devait exclure tous ceux quii se sont laisser aller à ce travers, on ait des difficultés à ouvrir! ;-)

cincinnatus 08/12/2016 17:53

Je suis sincèrement désolé de jouer quelque peu les « trouble fêtes » dans cette glorification justifiée de ce qui a pu se dire lors de l’AG, mais il est une chose qui me trouble depuis qu’a éclaté au grand jour cette crise avec deux GL nord- américaines, et cela pour des raisons que chacun connait.
Quand ce n’est pas la politique qui relance le problème de l’homosexualité avec le « mariage pour tous », la « gay pride », la « théorie du genre », etc…c’est la franc Maçonnerie qui s’y met, cela devient lassant et sème le doute dans l’esprit de nombre de frères quant à notre franchise et à notre sincérité.
De ces histoires « d’homos », de « bis » de » trans », de « gays » ou autres, chacun est libre d’en rire ou d’en pleurer, ou mieux de s’en f…. complètement, c’est mon cas, mais si cette attitude somme toute conciliante est possible dans le monde profane, cela l’est sans doute un peu moins quand on évolue dans la sphère maçonnique !
Dans ce qui a été dit lors de l’AG de la GLNF je note ceci :
«Ce qui est universellement demandé aux Maçons s’appelle respect d’autrui, qualité de cœur, ouverture d’esprit. Ces qualités conditionnent l’harmonie fraternelle et la recherche de la Vérité, dans la croyance en Dieu, Grand Architecte de l’Univers et sa Volonté révélée. »
Or la « Volonté révélée » en question est écrite noir sur blanc dans le « Volume de la Sainte Loi » et quand on sait que cette dernière condamne d’une façon non ambigüe (à tort ou à raison ?) l’homosexualité, on ne peut qu’être surpris de cette sorte de publicité sinon d’apologie que semblent en faire la GLNF et toutes les GL qui ont cru bon de rompre leurs relations avec les deux obédiences américaines incriminées
Que les choses soient claires, ce qui est gênant, ce n’est pas la présence éventuelle « d’homos » dans nos loges, quand bien même cela pourrait- il entraîner des risques de « promotions canapé », non ce qui trouble chacun, à moins que je sois le seul à éprouver ce sentiment ( ?), c’est l’hypocrisie qui consiste à toujours nous faire prendre nos engagements sur la Bible alors qu’on fin de compte on s’essuie les pieds dessus !
Cette duplicité est difficilement acceptable, et les GL régulières (les autres font ce qu’elles veulent), devraient mettre un terme à cette véritable tartuferie.
Cela est parfaitement réalisable, il suffirait de substituer au VSL un autre ouvrage, c’est ce qu’ont fait le GO et le DH je crois, ainsi les choses seraient elles plus conformes aux engagements pris par les frères, lesquels ne doivent pas être très à l’aise quand ils réfléchissent à cette situation.
Comme je suis toujours d’humeur joyeuse sinon coquine je pourrais proposer comme livre sur lequel nous prendrions nos engagements, « les recettes de Tante Marie », « l’Almanach Vermot »…sans aller toutefois jusqu’à suggérer un illustre ouvrage paru aux Indes il y a bien longtemps !

L'apprenti perpétuel 06/01/2017 16:36

Le simple fait de ne pas respecter la loi de son Etat va à l'encontre des principes maçonniques et justifie des sanctions.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 09/12/2016 00:37

Bonsoir Mon Très Cher Frère Cincinnatus,
Merci pour ton commentaire qui loin de "troubler la fête", amorce un vrai débat.
Si mon avis t'intéresse, je te suis sur le fait qu'incontestablement la Bible condamne l'homosexualité, qui est perçue comme une pulsion de mort, puisqu'elle ne transmet pas la vie. Cependant, lorsque les deux Grandes Loges de Géorgie et du Tennessee ont pris leurs décisions en octobre 2015, j'avais fais un article expliquant que si la Bible condamnait effectivement l'homosexualité, qui sait la déchiffrer, constate aussi que cela n'autorise personne à persécuter les homosexuels! La Bible dit que l'homme a été créé à l'image de D-ieu:
http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/2015/11/grande-loge-de-georgie-usa-fornicateurs-et-gays-exclus.html
Or si tu lis bien mon article présent, tu constatera que la GLNF ne suspend pas ses liens d'amitié avec ces deux loges parce qu'elles condamnent l'homosexualité, mais bien en raison de la persécution orchestrée envers une catégorie de frères dont on condamne l'identité...
Très fraternellement à toi...

François 07/12/2016 21:51

Mes TCF,

La journée de samedi était parfaitement bien organisée, surtout avec les mesures de sécurité qui s'imposaient. Bravo à tous ceux qui étaient présents et surtout aux organisateurs.

L'intervention du GM de New York aussi est à mentionner. Celle du Grand Chancelier anglais résume parfaitement la position retrouvée de la GLNF au sein de la grande famille des GL régulières.

La reconnaissance de nos FF de Prince Hall est très importante. La suspension des relations avec les 2 GL américaines pour cause d’homophobie est un geste important pour nous, mais n'oublions pas la décision de ces 2 GL va à l'encontre de la loi fédérale, donc tôt ou tard, espérons le plus tôt possible, cette décision ridicule va être balayée par le vent de l'histoire : la bêtise a des limites....

Le nombre de délégations étrangères était impressionnant surtout qu'il ne s'agissait pas de l'installation de notre GM. Encore plus impressionnant le nombre de GL en amitié avec la nôtre. Il faut dire un grand merci à notre GM qui, en si peu de temps, a mis cette maison sur les rails. Chapeau bas !

Je suppose que les bras cassés du site infâme prétendent que tout cela est faux et qu'il n'y avait même pas un visiteur étranger à notre Tenue (comme vous le savez je ne me salis pas les doigts pour taper l'adresse du site en question et je ne lis plus leur torchon). Comme j'ai toujours écrit ici : la caravane passe et....

Je vous embrasse
François

Pierre BOAZ 07/12/2016 18:15

Mon T.C.F,
Bravo pour ton compte rendu très fidèle à cette magnifique cérémonie, à laquelle j'ai assisté en tant que V.M, et que nous avons mis en ligne sur notre site provincial de Bretagne (lien vers ton blog). Merci de ta permission...notre site n'étant accessible que par les FF de la G.L.N.F, bien sûr.
Bien Fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 07/12/2016 21:31

Mon Très Cher Frère,
Bien-sûr que vous avez ma permission...juste, d'après ce que tu écris, vous n'avez pas attendu de l'avoir, pour mettre en ligne! lol
Aussi, je vais ajouter un additif pour vous obliger à remettre un nouveau lien cette fois avec ma permission! ;-)
Fraternellement à toi...

lefrerederecooetsesfreres 07/12/2016 15:39

c'est un fait , la GLNF est la seule et unique GLRR en France .
la régularité ne se décrète pas en faisant des assises a travers la France , elle fait partie d'une longue histoire de tradition et de règles qui ne peuvent être interprété ou modifié selon son bon vouloir .
ceux qui ont cru que aux balivernes de Calife voulant être Calife a la place du Calife en sont pour leurs frais .
a bon entendeur

Christian LAFOND 07/12/2016 11:22

Mon T.C.F. ,
Pour être précis, Il faut rappeler, une fois de plus, que la "régularité" ne s’exprime pas par le fait d’appartenir ou pas à la GLNF.
La reconnaissance, (GLUA) oui, nous le savons.

Cet article, souligne les vives préoccupations de la GLNF, sur le fonctionnement des GL étrangères et je site :
- "Il a martelé que l’unité n’est pas l’uniformité ni le résultat d’une atteinte à la liberté, que l’uniformité n’est pas recherchée car celle-ci résulte d’un nivellement vulgaire, source de grisaille et de tristesse."
-"ces positions discriminatoires sont aux antipodes des idéaux de Fraternité et de respect auxquels les maçons de la GLNF ont juré d’adhérer …" ,
- " Bien au contraire, l’unité prend toute sa signification lorsqu’elle s’accommode de la diversité et de sa richesse."

On ne peut que se féliciter et adhérer a une telle profession de foi, dommage qu’elle ne s’applique pas sur le territoire Français !

Maçon espagnol 08/12/2016 13:11

Mon TCF,
Je suis d'accord. Voir le cas italien: Gran Orient d'Italie, Grande Loge Régulière d'Italie

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 07/12/2016 11:29

Bonjour Mon Très Cher Frère,
En Franc-maçonnerie, la régularité et la reconnaissance vont de paire: lorsqu'on et régulier, on est reconnu comme tel, lorsqu'on n'est pas régulier, on n'est pas reconnu...
Très fraternellement à toi.

Boaz46 07/12/2016 08:14

La construction est de plus en plus solide et harmonieuse, comme quoi la rigueur et le travail paye toujours !

Bastien 07/12/2016 00:41

Merci mon BAF. Pour avoir été présent lors de cette Tenue de GL, j'atteste (quoi qu'étant un modeste F de "base")
- De la conformité totale de tes propos avec ce qui s'est réellement déroulé. Tu as décrit des faits, rien que des faits.
- De l'unique osmose qui réunit depuis plusieurs années les FF GLNF, au vu de l'extraordinaire travail qui est mené par notre GM JPS et ses Officiers.

Reçois mes amitiés Fraternelles

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 07/12/2016 00:48

Bonsoir Mon Très Cher Frère Bastien,
Je vois que toi aussi, tu es un "oiseau de nuit"... Merci pour ton commentaire, en effet, depuis la création de ce blog, je me suis efforcé de n'écrire que des analyses bâties sur des faits, et uniquement sur des faits. S'agissant de l'article ci-dessus, il ne s'agit pas d'une analyse, mais d'un compte-rendu...
Avec ma fraternelle reconnaissance.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche