Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 février 2017 4 09 /02 /février /2017 08:03
TRIBUNE LIBRE : DU DESTIN D’UN MILITAIRE DE COMMANDO.

Dans le cadre des Tribunes Libres que le Myosotis du Dauphiné-Savoie offre aux Frères qui souhaitent exprimer leurs opinions, notre Bien Aimé Frère JeReM nous propose sa vision du parcours d’un personnage qui a voulu s’imposer – avec un certain succès – comme un des acteurs majeurs de la crise qu’a connu la GLNF il y a 7 ans.

Ce personnage, connu aussi par son surnom de « négociant en vain », avait été candidat, au summum de la crise pour devenir député Grand Maître de Monsieur Stifani (le Grand Maître radié) cela afin de lui succéder, allant même jusqu’à présenter son C.V. profane pour justifier sa démarche... avant de tenter d’imposer sa candidature à la Grande Maîtrise alors que les statuts ne lui permettaient pas, allant même jusqu’à avertir qu'il deviendrait Grand Maître de la GLAMF s’il n’était pas élu à la GLNF. Et de réaliser cet menace, montrant ainsi aux yeux de tous une vision « originale » et très personnelle de l’éthique maçonnique.

(Photo La Nouvelle République)

(Photo La Nouvelle République)

« Je me posais la question de savoir où était passé Alain JUILLET ?

J’ai été rassuré de le voir récemment dans une émission de télévision politique bien connue de fin d’après-midi sur la 5. Faisant le pendant à la présence d’Alain BAUER,[i] la semaine précédente, Alain JUILLET m’est apparu heureux et satisfait. D’ailleurs en décembre 2014 il s’exprimait ainsi quant à l’aventure GL-AMF dans une interview pour l’Express : « Je suis très content de passer le maillet de Grand Maître, dont je ne voulais pas. J’ai dû agir comme un militaire de commando. » http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/2014/12/19/alain-juillet-cmf-glamf-jai-du-agir-comme-un-militaire-de-commando/

Colonel de réserve, ancien directeur de la DGSE, c’est un homme qui a le goût et le talent pour l’action politique. Il est actif et reconnu comme tel.

Rappelons-nous : en 2011, la GLNF comptait 42.000 FF dont 40% au REAA. Elle avait à sa tête un certain François STIFANI qui avait rompu les relations avec la GLUA. Ce Monsieur a une ambition affichée de vouloir que la GLNF dépasse en nombre le GODF. Cette politique du chiffre était une erreur et cela n’est pas du tout du goût de ce dernier. Monsieur François STIFANI commet une deuxième erreur : vouloir inscrire notre obédience dans la maçonnerie libérale. Il écrit en novembre 2011 au candidat à la présidentielle représentant l’UMP, qu’il ne doute pas que l’obédience GLNF, dont une certaine rumeur répand qu’elle est de droite, serait toute acquise à sa cause et lui offre ses services à travers ses 50.000 frères. A moins d’un an des présidentielles de 2012, c’en est trop pour les militants politiques de gauche (en particulier au GODF).

Monsieur STIFANI, avocat d’affaire et successeur de Monsieur FOLLNER, est en difficulté avec ses troupes, en particulier les Hauts Grades du REAA. Ceux-ci n’ont pas le pouvoir qu’ils souhaiteraient avoir à la GLNF, malgré la réception de complaisance au 33e degré de Messieurs CHARBONNIAUD et FOLLNER ; Monsieur Alain JUILLET ne sera à l’époque prudemment et provisoirement reçu que 32e. ([ii])

Quelle aubaine pour tous ces férus de politique. La stratégie est simple et limpide : plus monsieur STIFANI restera en place longtemps, plus de FF quitteront la GLNF, pour aller là ou on les invite : dans cette association d’opposants proposée comme refuge (ULRF) et qui préfigure une nouvelle obédience idéale, maison de rites dans laquelle il y aura le REAA et… le REAA et dont personne ne doute qu’elle sera évidemment reconnue régulière pour alimenter le SCPLF.[iii]

Le marché passé avec Monsieur STIFANI est lui aussi simple et limpide : « nous vous débarrassons de vos opposants du REAA et vous aidons à vous maintenir en place ». Et c’est bien ce qui s’est passé en Dauphiné Savoie : 6 loges sont parties, exclusivement des loges du REAA et la plupart des autres mises en difficulté. En décembre 2011 le piège est prêt : mot d’ordre est donné de ne pas payer les cotisations ce qui enlève ainsi tout pouvoir à l’assemblée générale de 2012 de mettre Monsieur STIFANI en difficulté[iv].

Entre 15.000 et 20.000 FF quitteront notre maison :

Au GODF on respire ! Le danger que représentait la perte du leadership de la maçonnerie libérale et sociétale est écarté.

A la GLDF, exclusivement REAA, on frétille d’aise car aux 32.000 FF recensés, on à l’espoir d’ajouter quelques milliers de FF supplémentaires exfiltrés de la GLNF, c’est tout « bénef ».

Alain JUILLET peut donc être heureux et satisfait du résultat et dire : « Mission commando accomplie ». Mais, pour quoi, ou pour qui roulait-il ? (Liste non exhaustive)

Pour lui-même et être reconnu dans le sein des seins du 33e degré ?

Pour défendre des idées ou forces politiques profanes en vue des élections ?

Pour participer à une entreprise vertueuse telle que la recomposition du PMF, ou la construction du Saint Empire Germanique ?

En tout état de cause les FF embarqués dans cette aventure, et que je rencontre toujours, ont maintenant le sentiment d’avoir travaillé pour un éphémère « Roi de Prusse » ».

JeReM

 

[i] Ancien GM du GODF.

[ii] Depuis la réussite de son « opération commando », il a été reçu au 33e.

[iii] Les statuts du SCPLF prévoient que seuls des maitres maçons d’une obédience. reconnue régulière peuvent être membres de ses ateliers de perfection.

[iv] Moins de 500 Loges exerceront leur droit de vote contre lui.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

lefreredereccoetsesfreres 12/02/2017 17:57

il faut se rendre a l'évidence , jamais la bande au " COMMANDO " n'a œuvré pour le bien des FF , il y a qu'a relire les promesses de l'époque , voir les actes et surtout constater que c'est l'exact contraire qui a été fait . ils ont sournoisement œuvré auprès des FF , contre la GLNF , ils ont fait pareil a la GLAMF , ne parlons mème pas de la CMF qui aujourd'hui regroupe une obédience féminine dont on ne sait pas bien a quoi elle sert , le SCPLF qui a perdu toute crédibilité , et un BLOG organe officiel de propagande dont le modérateur ment comme il respire , dont les intervenants 4 a 5 débiles et un vieux sénile , a qui ont laisse dire tout et n'importe quoi parlant des idées d'un parti nauséabond , les promouvant , et donnant des leçons aux GGLL US , voila le résultat du commando et de ses troupes , mais ne vous leurré pas , ils entretiennent le suspens sur le devenir de la GLAMF , et oui vu qu'ils n'ont jamais su ce qu'ils cherchaient , ni ou ils vont et surtout ils se foutent de ce qu'ils trouveront a partir du moment ou ils restent "chef des troupes débiles " .

Mathius 10/02/2017 10:43

Mon bien aimé frère Emanuel
Pour mémoire juillet ã la GLNF n'a jamais été pire en matiere de morale maçonnique que la majorité des officier de l'obédience, pour preuve, le chisme qu'il a crėé en pensant que la maçonnerie régulière le suivrait dans son aventure en emmenant avec lui les milliers de francs maçons ambitieux à la fraternité altérée.
J'ai toujours averti qu'Alain Juillet allait droit dans le mur et le temps m'a donné raison, mais attention à ne pas rejeté sur lui la lâcheté de certains grands officier restés à la GLNF sans jamais avoir rien fait pour faire barrage à ces profanes en tabliers, et aujourd'hui ces meme grands officiers profitent du combat des courageux maçons pour se faire une virginité.
L'idignité n'est forcément le monopole des perdants.
Je t'embrasse ainsi tous nos freres.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 10/02/2017 10:50

Mon Très Cher Frère Mathius,
Heureux de te retrouver sur ce blog, malgré les milliers de kilomètres qui nous séparent de la métropole.
Je te donne acte de ton observation, laquelle est frappée de bon sens!
Effectivement, si certains des plus proches du Grand Maître radié sont allé offrir leurs services à Juillet et à la GLAMF, d'autres, sont effectivement resté à la GLNF, laquelle, bonne fille, n'a pas orchestré de chasse aux sorcières.
Cependant, d'une part ils se "tiennent à carreaux" et d'autre part, souvent déçus dans leurs ambitions, nous quittent progressivement, preuve que la politique orchestrée est la bonne.
Très, très fraternellement à toi.

François 10/02/2017 08:46

Mon TCF JeReM,
Le 007 du paysage maçonnique français avait 1 seul et unique but : servir son ambition personnelle. Tous ceux qui l’ont connu à Paris peuvent témoigner de cela. Moi, je n’ai pas eu ce privilège mais je connais des FF qui le fréquentaient et qui étaient en loge avec lui. Il a toujours pris l’ascenseur, en l’espace de très peu de temps il est devenu VM, ensuite il est devenu RF. Grâce à Stifani, il est devenu membre du Conseil des sages et le comble du ridicule TRF. Le système a entretenu son ascension. Le système pensait qu’avec ce genre d’individu on allait faire de la FM autrement que tu temps de Van Hecke et on a vu le résultat ! Le 007, qui n’a jamais brillé pour ses connaissances du REAA est devenu 33ème d’un autre système ! Des illuminés comme Chap. Lust et Fauck ont vu en lui le moyen de casser la GLNF, et tout cela bien sûr en toute fraternité.
Ces gens-là font du business, de la politique et non pas de la FM comme toi et moi. Alors encore une fois de plus, je répète, la caravane passe et …
Je t’embrasse
François

Pérignan 09/02/2017 10:26

Mon T.·. C.·. F.·. Emmanuel,

Ton ami Jean-Rémy a une façon très personnelle de réécrire l'histoire...
Encore faut-il prendre le soin de vérifier ses sources...
Le T.·. Ill.·. F.·. Alain J.·. était déjà au 32ᵉ degré avant les débuts de l'affaire Stifani.
Et il a été nommé 33ᵉ avant la création de la GL-AMF.
Cela enlève beaucoup de crédibilité aux arguments développés !
Surtout l'histoire d'un "marché" passé avec François S.·.
J'attends avec impatience et délectation les preuves d'un tel marché...
Quant aux Statuts du S.·. C.·. P.·. L.·. F.·., écrire qu'ils "prévoient que seuls des maitres maçons d’une obédience reconnue régulière peuvent être membres de ses ateliers de perfection." montre que Jean-Rémy ne les a pas lus ; il les a pourtant reçus lors de sa réception au 4ᵉ degré dans cette Juridiction qu'il se plait maintenant à calomnier au mépris des serments qu'il avait alors prêtés.
Le texte exact est : "Le recrutement actuel des membres de la Juridiction du Suprême Conseil pour la France s’opère donc parmi les Maîtres Maçons membres actifs d’une loge juste et parfaite d’une Grande
Loge (ou Corps maçonnique), section masculine de la Franc-Maçonnerie symbolique, traditionnelle, et régulière."
Aucune trace de la notion de "reconnaissance" qui est totalement étrangère aux us et coutumes d'une Juridiction du R.·. E.·. A.·. A.·. traditionnelle.
Même les chiffres sur le nombre de Loges qui ont quitté la G.·. L.·. N.·. F.·. en Dauphiné-Savoie sont faux.
Il est malheureusement beaucoup plus facile de bâtir une argumentation sur du vent. que sur des faits irréfutables.
Dommage, Jean-Rémy, c'était bien essayé.

le voyageur 09/02/2017 14:31

TCF
25 ans de SCPLF jusqu'à ma démission après la création de la GLAMF et je n'ai jamais rencontré de FF autres que GLNF.
une précision: lors de ma dernière participation à la fête de l'Ordre, nous étions seulement deux 32è sur le banc des 32...Alain J et moi-même.... les autres étant porteurs de lumières (ce que j'avais fait les année précédentes).
j'ai le souvenir d'un F nerveux, aux sourcils très fournis regardant partout...
moi très fier (sic) d'être assis à côté du GM de la GLAMF...en espérant ne pas laisser de souvenir photographique...je tenais à rester fidèle à mes deux serments. L'un envers ma GL l'autre envers MON SC...Puis j'ai compris rapidement que rien ne serai comme avant au SCPLF..
Le SCNDF? ça va merci.
Très fraternellement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 09/02/2017 12:09

Mon Très Cher Frère Perignan,
Ravi de te revoir commenter dans ces colonnes.
Tu relèves quelques points de détail, concernant la Tribune de notre Frère JeReM, libre à toi, évidemment. Tu remarqueras que jamais notre contributeur n’a jamais écrit que le Frère AJ n’a pas les qualités requises pour être 32ème ou même 33ème. Personnellement, j’ai même tendance à croire, compte-tenu de tous ce que j’ai pu observer, qu’il est même très au-dessus de la moyenne.
Mais est-ce important de savoir s’il est devenu 33ème en juin ou en janvier ? Ce qui me semble évident, c’est qu’il a été couronné dans la perspective de sa désignation en qualité de Grand Maître de la GLAMF, obédience non reconnue…et alors qu’il était allé se réfugier dans une Grande Loge reconnue, la Grande Loge de Russie alors qu’il incitait les Frères à quitter la GLNF et donc à perdre leur reconnaissance, elle-même liée à la régularité. Dès lors, je ne crois vraiment pas que le détail que tu relèves, pour peu qu’il soit exact, enlève quelque crédibilité à l’opinion qu’émet JeReM.
Pour ce que qui concerne le « marché ». Je doute effectivement que les parties aient signées un contrat écrit. Mais que leurs intérêts respectifs aient été lié, cela ne fait pas l’ombre d’un doute : tu te souviens que j’ai alors écris à de multiples reprises que les dirigeants de FMR (et autres) et François Stifani le Grand Maître radié étaient les deux faces d’une même pièce. D’ailleurs, je relève au passage qu’à l’époque, tu ne trouvais rien à y redire.
Ensuite, tu écris que notre Frère calomnie le SCPLF…C’est une accusation grave et parfaitement infondée : à aucun moment, dans son texte JeReM ne cite cette Juridiction.
Du reste, je conteste aussi la démonstration que tu tentes de faire voulant attester que « Aucune trace de la notion de "reconnaissance" qui est totalement étrangère aux us et coutumes d'une Juridiction du R.·. E.·. A.·. A.·. traditionnelle. »
Pour infirmer ton affirmation, permets-moi de citer rien que moins que le Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil pour la France de cette époque, Jean-Luc Fauque qui à la Fête de l’Ordre de décembre 2011 disait et écrivait bien : « un Suprême Conseil reconnu régulier est tenu d'accueillir exclusivement des membres appartenant à une Grande Loge reconnue régulière. »
J’ose croire que le Souverain Grand Commandeur sait de quoi il parle, il est juste permis de déplorer qu’il n’ait pas mis ses actes en conformité avec ses paroles, ce qui me semble un usage très répandu au SCPLF !
Enfin, par curiosité, car je ne pense pas que ce soit fondamental, peux-tu nous préciser combien de loges selon toi ont quitté la Province du Dauphiné-Savoie ?
Par conséquent, je trouve que ta conclusion est bien mal fondée, il ne s’agit pas de vent, les faits ci-dessus en attestent. Et je crois de plus que tu le sais parfaitement, te connaissant fin analyste…quand tu n’es pas partisan.
Très fraternellement à toi.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche