Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 juin 2014 1 02 /06 /juin /2014 21:50

Il n’est pas dans les habitudes du Myosotis du Dauphiné-Savoie de faire de la publicité pour quelque objet mercantile que ce soit, mais dans ce cas, chacun comprendra la raison pour laquelle ce blog diffuse cette Invitation.
En effet, si une association s’occupe d’ « Aider les blessés en opérations ou en service de l’armée de terre, leur famille et les familles des décédés en service », il est de notre devoir à tous de lui venir en aide, chacun comme il le peut, pour marquer notre reconnaissance à celles et ceux qui ont risqué leur vie – et pour les proches de ceux qui l’ont sacrifiée – pour les valeurs de la République Française, et les aider à faciliter leur vie.

concert Page 1concert_Page_2.jpg

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche