Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mai 2011 3 18 /05 /mai /2011 22:15

Comme nous l’annoncions le 8 mai dernier, pas moins de cinq Grandes Loges européennes ont aujourd’hui retirées leur reconnaissance à la GLNF. Si cette décision ne constitue pas une surprise, (puisque nous l’annoncions dès le 8 mai), les termes eux, sont moins prononcés que ce que l’on pouvait attendre.

En effet, trois de ces cinq obédiences par une lettre datée du 13 décembre 2009 et rendue publique aussitôt, avaient mises en cause directement la responsabilité de François Stifani dans les motifs de la crise que nous traversons et qui justifie cette rupture des relations.

En effet, dans cette lettre commune les Grands Maîtres de la Grande Loge Suisse Alpina, de la Grande Loge régulière de Belgique et de la Grande Loge du Luxdmbourg, écrivaient notamment : « Que la révélation toute récente dans la presse disponible également dans leurs pays, de documents émanant des autorités dirigeantes de la Grande Loge Nationale Française, engageant leur Obédience sur le plan politique, ferait apparaître une démarche contraire aux principes traditionnels de la Franc-maçonnerie Régulière ; Que malgré le retentissement international de ces évènements, elles ne disposent d’aucune information ni communication officielles de la Grande Loge Nationale Française. Dès lors, Appellent celle-ci ainsi que ses autorités dirigeantes à clarifier au plus tôt leur position par rapport à ces constats. Elles se réservent le droit de tirer chacune souverainement, les conclusions qu’elles estimeront utiles, conformément à leur Constitutions, Chartes ou Règlements généraux respectifs. »

Or aujourd’hui, dans le communiqué commun dans leurs langues respectives auquel se sont jointes deux autres Grandes Loges, la Grande Loge d’Autiche et les grandes Loges unies d’Allemagne, ces Grandes Loges semblent renvoyer tous les protagonistes dos-à-dos, ne faisant plus qu’une allusion de reproche concernant François Stifani : « Il est regrettable que, sous l'actuelle direction, ces querelles internes aient été portées devant la Cour de Justice civile de Paris. » Le reste du texte, est critique sur l’ensemble de la manière dont le conflit est géré, tant par le clan Stifani, que par l’opposition, dans sa manière de s’exprimer… : « Bien que la GLNF, et ses membres, aient toujours observé les règles et obligations de la régularité, elle est incroyablement secouée depuis octobre 2009, par la discorde et la division. Il est regrettable que, sous l'actuelle direction, ces querelles internes aient été portées devant la Cour de Justice civile de Paris. Ces actions civiles ont eu deux résultats : (1) la gestion courante de la GLNF est actuellement dans les mains d'une administratrice ad' hoc mandatée par la Cour, et (2) les problèmes internes de la GLNF ont été largement propagés dans la presse nationale et locale en France. En outre, les différents groupes à l'intérieur de la GLNF ont diffusé leurs différends en public, souvent d'une manière excessive, non-maçonnique et, parfois, dans un langage diffamatoire. Ces actions, tout comme le tumulte institutionnel qui en a résulté, ont porté le discrédit non seulement sur la GLNF mais également sur la franc-maçonnerie régulière elle-même. »

Ainsi, et malheureusement, ce communiqué, s’il rompt les relations entre ces Grandes Loges et la GLNF est à mettre sur le compte de l’échec patent de FS à gérer à la fois notre obédience, et d’autre part, la crise, ne constitue donc pas un encouragement vis-à-vis de l’opposition, ce qui constitue une déception de taille. Cependant les faits sont là : l’action de François Stifani, conduit clairement à un rejet systématique. Après la rupture d’avec les juridictions, avec la rupture d’avec son propre collège de Grands Officiers Nationaux, dont ses Assistants Grands Maîtres, après la rupture d’avec la majorité de ses Grands Maîtres Provinciaux, après la rupture d’avec des centaines de Grands Officiers Nationaux et Provinciaux, après surtout la rupture d’avec l’immense majorité des Frères de la GLNF, et particulièrement d’avec les Vénérables Maîtres qui ont refusés la confiance à F.S. lors de deux Assemblées Générales, ce sont maintenant les Obédiences européennes voisins qui rompent. Et qu’on ne se fasse pas d’illusion. Ces ruptures annoncent une très probable autre rupture. Et de taille, celle-ci : celle de la Grande Loge Unie d’Angleterre, qui a le chemin dorénavant tracé. Celle-ci pourrait intervenir trés rapidement, avant l’été maintenant…

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

marco73h 19/05/2011 14:27


mes BAF,

Ce qui devait arriver, est arrivé, nous attendons dans les plus brefs délais la même sanction des "Anglais", le tableau sera complet, François Stifani et sa bande ont réussi au delà de tout espoir
leur entreprise de démolition de la GLNF. Il faut noter cependant que les GL notent aussi les querelles intestines de la contestation. Nous ne sommes plus unis, nous allons subir ce que les frères
de la côte ont semé.
Il nous reste à sauver l'essentiel, notre maçonnerie traditionnelle, peut être un jour redeviendra-t-elle "régulière", mais aujourd'hui il y a le feu même chez les pompiers pyromanes.
Gémissions mes Frères, les 16 mois qui viennent de passer n'étaient que le prélude à ce que nous allons devoir subir maintenant.
Fraternellement.
Marc-Henri Girollet, miasme 68 989


Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog des Fidèles d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche