Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 septembre 2011 2 27 /09 /septembre /2011 16:26

Voici reproduite la lettre par laquelle François Stifani tente d’instrumentaliser la Mandataire Judiciaire, juste après son audition par la Brigade financière :

 

A LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS

 

GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE

12, RUE CHRISTINE DE PISAN -75017 PARIS  TEL : 33 (01) 44 15 86 20 FAX (01) 44 15 86 36

 

 

            Le Grand Maître

 

                                                                                  Maître Monique Legrand

                                                                                  13, Boulevard des Invalides

75007 PARIS

 

Copie par mail : hadlexmlegrand@hotmail.fr

 

Paris le 23 septembre 2011

 

Objet : réunion du 28 septembre 2011

 

Cher Maître,

 

Dans notre dernier courrier en date du 12 septembre, nous vous indiquions que les membres du Grand Conseil avaient délibéré, dans leur séance du 9 septembre, sur votre proposition de table ronde et en avaient approuvé le principe. Votre action, ainsi que le travail d’information continu que nous accomplissons inlassablement, permettent un retour au calme, encore relatif dans les Provinces parisiennes ou finalement se concentre une opposition qui sous une façade monolithique recouvre des intérêts concurrents, mais tout à fait significatifs dans tout à fait significatifs dans toutes les autres régions où la résistance est à mettre au crédit des représentants d’un Suprême Conseil pour la France du REAA, qui commence à être contesté par ses adhérents sur le plan local.

 

Dans ce même courrier, nous émettions toutefois des réserves sur les réelles intentions de conciliation des membres de l’opposition et sur leur représentativité, sachant que cette opposition est morcelée en une multitude de groupes et sous groupes animés uniquement  par des ambitions personnelles. Leur dissensions, devenues  trop importantes, apparaissent

maintenant à la vue de tous sur leurs blogs internet.

L’association FMR présidée par Monsieur Sei. est régulièrement remise en cause, les directives de déstabilisation de notre Obédience sont maintenant directement données par les responsables du Suprême Conseil de REAA pour la France. La semaine dernière, dans le Val de Loire, Monsieur Fauque a directement mobilisé ses Grands Inspecteurs, lesquels ont eux-mêmes demandé à leurs responsables d’atelier de tout mettre en œuvre pour obliger les Loges de la GLNF, par un simulacre de vote interne, à se détacher de la GLNF pour rejoindre « l’Union des Loges Régulières Française »(ULRF) qui est le projet visé par le Suprême Conseil depuis le début de la crise provoquée.

 

Les premières mises en œuvre de ce projet datent de janvier 2010 et traduisaient non pas une opposition à la Gouvernance mais un « projet » qui n’a jamais été abandonné – Fédération de Loges et Fédération de Rites – dans la mesure où, encore préconisé aujourd’hui, il constituait l’objet de la manifestation de FMR-MYOSOTIS du 5 Février 2011, à laquelle étaient présents à peu près tous ceux qui ont été invités à votre réunion du 28 septembre et qui ne sont plus membres, à ce jour, de l’Association que vous administrez, à savoir :

-          Monsieur Claude SEI.

-          Monsieur Christian DE.

-          Monsieur Jean-Luc VEN.

-          Monsieur Laurent TOU.

-          Monsieur Jean-Luc FAU.

-          Monsieur Paul FA.

-          Monsieur Jean-Claude TAR.

 

Les juridictions ne seront pas présentes, puisque ses dirigeants vous ont écrit qu’ils ne viendraient pas à votre convocation. Le Suprême Conseil ne viendra donc pas et pourtant il est le seul à pouvoir mobilier des ateliers et les engager dans un vote négatif, en raison de la présence de membres de sa Juridiction dans tous les ateliers pratiquant le rite Ecossais à la GLNF. Il en a fait la démonstration lors du dernier vote en octobre 2010, alors que nous n’avions pas de raison de craindre une telle manœuvre dont le résultat pouvait être funeste pour la GLNF.

 

Depuis l’annonce de cette réunion prévue pour le 28 septembre, nous assistons sur les blogs internet non pas à des réjouissances dont la conciliation serait la perspective, mais à un déferlement sans précédent d’invectives contre le Grand Maître et contre vous-même, ainsi qu’à des surenchères sur l’objet de cette réunion qui sont la marque de personnes au regard desquelles la politique que nous voudrions appliquer est confrontée à une stratégie d’évitement et de rupture. Cette réunion n’est pas présentée comme une réunion de conciliation, mais au contraire comme une « victoire » de l’opposition sur la gouvernance de la GLNF. Elle permet à ce courant d’opposants plus ou moins opportunistes d’exister et même de trouver une posture officielle dans cette future rencontre qui devrait avoir principalement pour objet les modalités d’organisation de la future assemblée d’approbation des comptes, aujourd’hui largement certifiés par les audits étendus que vous avez voulu diligenter, en plus des audits judiciaires et qui, tous, concluent à l’absence de critiques. Monsieur BELLOT a même fait l’éloge de nos procédures internes et de la parfaite tenue de nos comptes.

 

De même, le paiement des capitations et contributions exceptionnelles qui conditionne les installations des Vénérables constitue un point crucial en sachant que les opposants ont un discours convenu et articulé autour de thèmes communs : non paiement des cotisations ou contributions, refus d’installation par les Officiers Provinciaux, non reconnaissance du Grand Maître et pour les plus acharnés des attaques personnelles indignes contre le Grand Maître et les Grands Maîtres Provinciaux, injuriés et calomniés suivant une tactique qu’ils ont méticuleusement préparée et qui jette le discrédit sur la fonction et sur l’Obédience.

 

La dernière déclaration de Monsieur Claude Seiler publiée le 19 septembre, émaillée d’une violence toujours présente dans ses interventions, s’apparente à un véritable appel à l’émeute et à la sédition – C’est la marque de cette « opposition » qui se décline en invectives, injures, haine et parfois même menaces ( Claude Sei. s’est présenté hier soir dans les locaux de Pisan et il a failli s’ensuivre une altercation provoquée par ce dernier).

 

Cette réunion du 28 septembre dans son principe, aurait pu constituer une réelle opportunité de rencontre et d’échange, dans la mesure où les intervenants eussent été de bonne foi. Les positions prises par l’opposition, les évènements récents, l’instrumentalisation de cette réunion à des fins de déstabilisation accrue, me laisse à penser que je ne devrais pas, par ma présence cautionner des positions extrémistes, condamnables dans le monde profane et des écrits incompatibles avec les idéaux que nous poursuivons en Maçonnerie.

 

Dans ces conditions, je ne voudrais pas que les préoccupations exprimées par certains intervenants qui se positionnent en « opposants », ne soient une autre manière de valider les prétentions qu’ils essaient d’imposer par tous les moyens : s’ouvrir les perspectives d’une Grande Maîtrise à laquelle ils ne sont pas éligibles. C’est ce qui ressort des points qu’ils ont exigé de mettre à l’ordre du jour. Messieurs Sei. et Jui. Poursuivent très clairement le projet de détruire la GLNF. La seule préoccupation que nous avons est de permettre à la GLNF de survivre et pour cela, ses comptes doivent être approuvés.

 

Malgré tout, mon désir est de chercher en permanence les voies et moyens de rassembler ce qui est épars. Mais à l’impossible nul n’est tenu.

 

En l’absence des responsables des Juridictions qui seuls ont une capacité d’influencer le vote, compte tenu de leurs prises de position, notre réunion ne ferait que donner aux personnes et Frères présents une posture de « candidats » à la Grande Maîtrise et cela bien avant décembre 2012, date d’achèvement de mon mandat ; encore que 5 des participants de l’opposition soient en campagne depuis longtemps déjà.

 

C’est donc sous la réserve expresse que les points suivants soient exclus de l’ordre du jour que j’aurais plaisir de participer personnellement à cette réunion à laquelle veulent être présents les membres du Grand Conseil :

 

1)      Annulation de toutes les suspensions et sanctions individuelles et collectives prononcées depuis le 4 décembre 2009.

2)      Annulation de toutes les nominations depuis cette date.

3)      Départ de François Stifani

 

En effet, il est pour nous seulement question de traiter des sujets portant sur l’organisation et le fonctionnement de l’Association et certainement pas de sujets relevant du cadre de l’Obédience maçonnique.

 

Je réitère les craintes exprimées par la grande majorité des cadres de la GLNF, à savoir que les personnes qui se sont invitées à cette réunion, qui auraient pu être vraiment utiles pour les échéances futures (recouvrement des contributions – cotisations), ne trouvent que le prétexte et l’occasion d’une mise en scène. Certains d’entre eux ne visent qu’à s’ériger en candidats à la Grande Maîtrise et n’ont aucune préoccupation tenant à la gestion administrative et comptable de l’Obédience. Leur demande d’ordre du jour en fait foi. Les autres ne bénéficient d’aucune représentativité n’étant pas mandatés par les Juridictions auxquelles pourtant ils appartiennent.

 

Seul le Suprême Conseil ( c’est-à-dire ses dirigeants), véritables responsable du désordre organisé au sein de la GLNF parce qu’il nourrit un projet de création d’une Obédience qu’il entend dominer dans une vision très spécifique de la Maçonnerie, pouvait prendre un engagement de modération et de non ingérence en s’interdisant de mobiliser les Loges symboliques pour le prochain vote.

Dans les faits, il suit une direction diamétralement opposée en tentant de mobiliser chaque jour plus de Loges dans son projet de création de l’ULRF, qui malgré l’habileté avec laquelle il a été présenté, est un échec, les Frères restant très attachés à la GLNF, en dépit du tohu-bohu savamment orchestré.

 

Il faut que tout cela trouve son épilogue et on y arrivera en rappelant à tous leurs devoirs et obligations, les motifs pour lesquels on entre dans la Franc-maçonnerie de Tradition qui, dans l’esprit de tous les Frères, ne se réduit pas à la gestion d’une Association quelconque pour faire prévaloir des Règles de fonctionnement autres que celles auxquelles chacun d’entre nous a adhéré librement et auxquelles on est libre de ne plus se soumettre, quand elles ne conviennent plus à l’un ou à l’autre.

 

Il est impensable que chacun veuille à sa guise imposer aux autres les règles de circonstance qui serviraient ses pensées ou ses ambitions, au mépris des intérêts de l’Association toute entière.

 

Je vous prie d’agréer, Cher Maître, l’expression de mes très dévouées et très respectueuses salutations.

 

                                                                                  François STIFANI

 

 

Dans ce document, l’ancien Grand Maître, comme dans sa dernière lettre se montre très habile tentant de se présenter en homme de dialogue et de rassemblement, devant faire face à une meute hétéroclite divisée, extrémiste et vociférante.

 

Relevons au passage, qu’à au moins une reprise il appelle l’opposition « Résistance », ce qui montre une évolution de son inconscient. De même, il nomme Val-de-Loire, la Province qu’il a cru supprimer d’un trait de plume pour la renommer Cœur de France…Exactement comme les Romains débaptisant le Royaume de Juda et Jérusalem, pour les appeler respectivement Palestinae et Aelia Capitolina…

 

Réécrivant les choses, il se présente sur son meilleur jour, et accusant les acteurs de l’opposition d’être les responsables de la crise, bien entendu, il ne se remet aucunement en cause…Alors que jamais un Grand Maître digne de cette charge ne serait resté cramponné ne serais-ce qu’une minute devant le constat de l’état actuel de la GLNF, qu’il est inutile de rappeler ici.

Bien entendu, il tente d’exploiter les divisions de l’opposition, soulignant ainsi l’échec des chefs de celle-ci à créer les conditions d’une Union. Il aurait tort de se priver.

Une fois encore, il montre que sa seule préoccupation se limite à la perception des cotisations, «les personnes qui se sont invitées à cette réunion, qui auraient pu être vraiment utiles pour les échéances futures (recouvrement des contributions – cotisations) », et se contredit en affirmant en conclusion « … la Franc-maçonnerie de Tradition qui, dans l’esprit de tous les Frères, ne se réduit pas à la gestion d’une Association quelconque… ».

Dans une ultime tentative d’enfumage, il fait pression pour que Maître Legrand insiste sur la présence des chefs du Suprême Conseil du R.’.E.’.A.’.A.’., sachant parfaitement que leurs présence à pareille réunion serait une flagrante atteinte aux règles de la régularité. Bravo pour cette tentative de piéger les uns et l’autre…Bien entendu il fait toujours référence à la théorie du complot ourdi par ce Rite, occultant la présence en pointe des autres Rites...

Il y aurait bien d’autres points à relever…Mais une question se pose : François Stifani fait allusion aux «… comptes, aujourd’hui largement certifiés par les audits étendus…, en plus des audits judiciaires et qui, tous, concluent à l’absence de critiques. »

Si cette information se vérifiait, elle serait majeure. Mais dans ce cas, les invités à cette réunion seraient en possession de ces audits ? Et si oui, pourquoi n’en font-t-ils pas état ?

Madame Legrand de son côté s’était engagées à communique aujourd’hui les grands livres comptables…

Aura-t-elle tenue son engagement ?

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

ex GLNF. 27/09/2011 23:25


bonsoir mes FF

Le petit nerveux a quand même raison sur une chose c'est la divergeance de l'opposition son éclatement, par contre sur son discours on ne sent que l'odeur de l'argent, cotisations et dus, ....Mais
la maçonnerie dans tout cela où est'elle. Vous n'êtes pas encore sortis de cette M.... et pas près de vous en sortir
Excusez mon pessimiste mais cela dure déjà depuis 2ans et fin 2012 est dans la perspective du petit nerveux
Bonsoir mes FF
EXGLNF


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 28/09/2011 12:49



Mon Très Cher
Frère,


Nous ne découvrons
pas les dérives, c’est même à cause d’elles que nous nous battons, depuis trop longtemps déjà.


François Stifani, n’a
pas toujours tort dans ce qu’il dit, il faut faire preuve de lucidité et de discernement, cela va de soit, tu as raison de le relever. Il aurait d’ailleurs bien tort de ne pas exploiter les
divergences entre mouvements de l’opposition, exacerbées par Claude Sei. et ses Myosotis inféodés (selon la formule maintenant consacrée par eux-mêmes).


Il leur revient donc
maintenant de réparer les dégâts qu’ils ont causés par leurs tentatives hégémoniques et leur mépris souverain pour les autres sensibilités de la « Résistance » trop souvent affiché dans
les faits et sur leurs blogs.


Très
fraternellement.



Le pélerin 27/09/2011 20:06


Mon TCF Emmanuel,

Pardonne la candeur de ma question, mais ne serait-il pas possible de faire établir une pétition qui se limiterait à une simple affirmation : "Moi, XXXX, déclare ne plus reconnaitre F.S. comme
Grand Maître de la GLNF" (avec une variante pour "ne plus reconnaitre FS comme Franc-Maçon").

Ca serait quand même beaucoup plus simple de rassembler des FF sur cette affirmation que dans une association douteuse (ULRF) ou un programme complexe (Jean Murat)

Je crois savoir qu'une pétition n'a aucune valeur juridique, mais si cette dernière rassemblait - soyons fous - 1/3 des effectifs, cela aurait du poids, non ? On pourrait même ajouter à cette
pétition une demande d'AGE...

Est-ce irréalisable ? Stupide ?

On ne peut pas laisser F.S. écrire ce genre d'énormités. Il faut une preuve indéniable que la majorité des FF ne le reconnait plus. Mais comment faire ?


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 27/09/2011 21:07



Mon Très Cher Frère Pèlerin,


Loin d’être emprunte de candeur, ton idée est très bonne et très
percutante, à mon avis ! Elle rappelle un peu l’initiative « Ni scission, Ni soumission »…


Il est certain que, si par exemple 1.000 loges signifiaient qu’elles ne
reconnaissent plus F.S. en qualité de Grand Maître, cela serait un tremblement de terre. Et les anglais, seraient très intéressés par cela…


Si tu veux être contacté par les auteurs de « Ni scission Ni
soumission » ou par les « Indignés de Pisan », ou par d’autres encore, indiques-le moi directement.


Très fraternellement à toi.



André Albero 27/09/2011 19:36


Mon cher Fidèle,

Tu fais allusion au fait que les audits seraient en possession des différentes parties... Sont-ce bien des audits véritables d'ailleurs?

Me Legrand dans son dernier courrier semble confirmer quant à elle, que le rapport Bellot sur les comptes de la Glnf aurait été remis à tous, mais... que malheureusement il manquait les grands
livres!

Alors pourquoi ce silence radio sur les ondes?

Avec toutes ces erreurs, ces oublis, (volontaires?)etc... le temps passe, et les pièges tendus par Fs se multiplient en exploitant les dissensions qui désunissent l'opposition... jusqu'à
l'(auto)élimination progressive des uns et des autres. Il n'a qu'à lire les blogs pour cela, et décrypter les commentaires... ce qui semble d'après son courrier, un passe temps agréable pour
lui!

C'est sans doute la raison de ses exigences dans la suppression des 3 points qu'il indique à Me Legrand, qui si elle tient encore debout pour le moment, ne sait plus visiblement sur quel pied
danser!...

Bien fraternellement.
André


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 27/09/2011 20:44



Bonsoir, Mon Très Cher
Frère,


Une chose est sûre, c’est que nos Frères sont
aussi excédés qu’indignés, et qu’ils ne seront plus patients. Pisan est tellement irrégulier que maintenant, elle va devenir à partir de jeudi 29 la première obédience ou il faudra passer entre
un cordon de policiers et de vigiles pour accéder au Temples. S’agissant de l’aspect financier, Maître Legrand serait bien inspirée de mettre en œuvre le plus grand professionnalisme, faute de
quoi, les Frères feront systématiquement valoir leurs droits, ce qui a d’ailleurs déjà commencé pour certains d’eux. On sait déjà qu’elle prend fait et cause pour F.S., et qu’elle contribue à la
destruction de la GLNF, qu’elle m’avait pourtant promis de sauver. Les 43.000 FF.’. ne sont pas chevaux, et nous ne la laisseront pas réitérer la situation qu’elle à laissée à la Fédération
Française d’Equitation. En fin, j’espère ! Très fraternellement.



TONTON BERETTA DE LA BUTTE 27/09/2011 19:24


Mon T.C.F ,

Je ne pense pas que l'on puisse enfumer un administrateur avec un courrier aussi grossier ! Me Legrand n'est pas le petit chaperon rouge. Si elle devait effectivement rentrer dans le jeu de
François Stif , ce serait de sa propre volonté . Dans ce cas il y aurait lieu une nouvelle fois de s'interroger.. Je pense que la situation dans son ensemble est une énorme farce , que personne
n'est en mesure de savoir comment saisir le baton merdeux.. C'est un lent pourrissement auquel nous assistons , le jeu de la montre . Les hautes instances profanes sont parfaitement en mesure de
siffler la fin de la récréation , à moins que elles memes soient de connivence? Il nous faut un véritable et unique Chef de l'Opposition et un seul , qui réunisse l'ensemble des Freres . Le
dialogue en serait que plus véritable avec F. Stifa.. qui aujourd'hui s'amuse comme l'ours qui bouffe le miel et se moque des centaines d'abeilles qui s'agitent en pure perte. Sachons quoi qu'il en
soit que cet argent dont nous entendons parler depuis des lustres , je crois que nous ne le reverrons jamais . D'ailleurs en toute franchise , je te dirais que je m'en balance comme de ma première
paire de chaussons . Le plus important c'est que notre Obédience retrouve la sérénité et que François Stif parte , tete haute ou pas , je m'en balance également . Si il y avait un peu moins
d'abeilles pour l'exciter , nous pourions peut etre sortir de l'ornière . Il doit se marrer François , lorsqu'il dit que nous insultons ces GMP , il sait parfaitement qu'il a nommé des gros nuls
pour certains , c'est sa façon d'affoler les abeilles , pendant ce temps il dort calmement . Il m'aura quand meme bien fait rire avec ses Dula.. Zec de PGA et bien d'autre encore . Si Stif est ce
qu'il est aujourd'hui , nous devons avoir l'honneteté de dire que nous l'avons fabriqué ainsi . Nous avons peut etre enfanté une monstrueuse Machine infernale .

Tribiz


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 27/09/2011 20:36



Merci mon Bien Aimé Frère Tonton Beretta, pour cette belle
analyse à laquelle, d’ailleurs je m’identifie. Ton idée est superbe : Un seul chef de l’opposition,
qui pourrait, pourquoi pas, ne pas être issu des rangs des « partis », et en tous cas, ne pas être candidat à quoi que ce soit après l’éviction de F.S.. Une sorte de Secrétaire Général,
en somme… J’espère que ton idée fera son chemin ! Quand à l’argent, on peut remarquer que les cotisations à rentrer sont un leitmotiv pour la gouvernance…Y aurait-t-il donc un – ou des
– trou(s) à combler ? Bien fraternellement à toi !


 



yunus 27/09/2011 18:55


Mon BA et pauvre F.
Quel cauchemar, quelle honte...Les évènements confirment que l'initiation n'a jamais réussi à redresser ce qui est tordu à tout jamais. Elle n'a été pour beaucoup qu'une hymenoplastie camouflant
des mœurs licencieuses, qui trahissent des allégeances à Thanatos et le plus grand mépris pour Eros qui symbolise, pour ceux-là, la faiblesse et la bêtise de l'âme humaine...Comment le cynisme
profane a-t’ il pu contaminer les loges?
Embrassons-nous derrière l'hygiaphone.

Nous avions pourtant l'exemple de la F.F. d'équitation que Monique Legrand avait transformée en boucherie chevaline. Seuls le courage et l'union des associés de l'opposition qui avaient porté
plainte contre sa façon de diriger les travaux avaient pu sauver les centaures!


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 27/09/2011 20:26






Y aurait-t-il là matière à tirer des leçons et
à nous inspirer pour le futur ?


Tu as raison, oui, je suis un pauvre, et de
plus en plus pauvre maçon de la GLNF…


Fraternellement…



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche