Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
3 août 2011 3 03 /08 /août /2011 14:12

Le Suprême Conseil pour la France du R.’.E.’.A.’.A.’. vient de publier un communiqué que l’on peut estimer « intermédiaire » avant la prise d’une décision plus catégorique encore…

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Sun Tzu 04/08/2011 13:08


Cher Emmanuel,
Il va sans dire que je ne peux être suspecté d’amabilité à l’endroit de notre actuelle gouvernance mais il faut être juste dans les analyses historiques et se rapporter aux faits matériels.
Pour compléter un tant soit peu l’excellente analyse de notre historien, il convient également de rappeler que le document de base du REAA est la célèbre Circulaire aux deux hémisphères de décembre
1802 qui interdit à tout SC de réclamer sa plénitude de juridiction sur l’ensemble des grades du rite. Elle affirme que la juridiction ne doit s’occuper que du 4 au 33 et laisser le 1 au 3 à une
Grande Loge.
Je reprends ici l’analyse d’un Frère et son sentiment d’historien sur cette affaire : « Riandey voyait la fm, ou plutôt le SC de REAA, comme une des grandes forces morales de XX° siècle,
parallèlement à l'Eglise Catholique. Mais il fallait pour mieux l'affirmer supprimer toute référence à un métier manuel donc servile. Les premiers grades devaient, pensait-il être dépouillés de
leur allusions au métier et de tout ce qui sentait l'opératif. Il n'avait que mépris pour la maçonnerie à l'américaine comme pour Emulation.
Il l'a dit et écrit mais a-t-il tenté de le faire ?
L'a-t-il espéré au fond de lui-même lorsqu'il a mené son coup d'état et fondé, presque seul (Naudon fut son seul soutien au SCDF), le SCPLF ? En tout cas, il n'a pas été suivi dans cette voie.
La GLNF qu'il se croyait fort de dompter et d'amener à ses vues n'a pas suivi, Cerbu et les quelques 800 membres qui ont quitté la GLDF et sa juridiction non plus (suffit de voir le rituel dit
Cerbu qui est un décalque vaguement adapté à la GLNF du rituel GLDF).
Il était convaincu qu'il allait mettre Van Hecke, GM de la GLNF, et les autres "englishes" d'Emulation dans sa poche et enfin créer la grande association dont il rêvait, débarrassée des relents
opératifs et vouée aux vastes ambitions spirituelles.
Faut lire ses mémoires et les commentaires de Mattei.
Rien de tout cela ne se réalisa. Van Hecke resta ferme à la barre et Riandey se retrouva bien seul avec son mini-Suprême Conseil, financé dans un premier temps par les Américains.
En plus, il ne supportait pas Cerbu qui était le chef de file des quelques 800 maçons bleus de REAA qui avaient quitté la GLDF.
Il y devint de plus en plus autocrate avant de quitter son poste de SGC, officiellement pour raisons de santé. » (Fin de citation)

Assistons-nous alors et actuellement à une réitération de la tentative de Riandey ou, comme je veux me convaincre de croire, à une réelle volonté de protéger les FF par la création d’une véritable
oasis spirituelle dont le Rite sera le garant pour nous protéger d’une gouvernance de la GLNF honnie aux abois ?
Il n’en demeure pas moins que la collusion avérée entre CS et JLF ne plaide pas en la faveur du SCPLF et de sa volonté supposée. Non pas que le F. CS soit infréquentable mais trop marqué FMR et
Myosotis qui eurent pour certains et dès le début de cette affaire, une exposition éhontée, navrante parfois grotesque et ordurière à l’endroit de celui qui se croit encore et de ses sbires ou
supposés.
Je comprends l’exaspération de mes FF mais c’est justement parce que nous sommes des FFMM que nous ne devons pas nous battre avec des armes ramassées dans la fange et avec des arguments que
d’autres utilisent.
Notre qualité nous oblige beaucoup plus qu’elle ne doit nous servir !
Sommes-nous à l’aube de bouleversements importants dont le SCPLF serait l’ordonnateur ?
Il semble que l’automne nous apportera les réponses à nos questions ! il est plus que temps !


L'historien de Villiers 04/08/2011 11:44


Mon BAF Emmanuel

L'appel pathétique lancé par le SGC Fauque doit être, pour être mieux compris, placé dans le contexte général des relations entre la GLNF et le SCPLF.
Lorsqu'en janvier 1965, après l'échec de son ami Cerbu de s'emparer de la GLDF lors du Convent d'octobre 1964, le SGC Riandey fut seulement accompagné d'un seul membre actif, Naudon. Pour
constituer son nouveau SC, il dut procéder à des nominations hâtives et accepter le ralliement de 33e déjà présents boulevard Bineau (Lepage et Baylot).
Depuis le début des années 1970, aprè avoir difficilement obtenu sa reconnaissance des autres SC, le SCPLF a entretenu des relations aigres- douces avec la GLNF marquées notamment par :
- l'élimination, sous des prétextes fallacieux, d'esprits aussi indépendants qu'érudits que ceux de Naudon et Baylot ;
- ingérences répétèes sur le fonctionnement des trois premiers degrés au nom de l'intégrité du Rite ;
- émergence d'une "double hiérarchi" (interventions des membres des Hauts Grades dans la désignation des VM, GMP sollicitant l'aval de Villiers avant d'accepter leur charge ou choisissant les
membres de leurs équipes au sein de leurs Ateliers de Perfection au détriment des Frères des autres rites ou n'appartenant pas à leur système .....).
Depuis la fin des années 1990, le SCPLF a été l'objet de la part des dirigeants de la GLNF de mesures visant à réduire son hégémonie et considérées à juste titre comme vexatoires :
- création en 1999 du Grand Chapitre Français et forte incitation déployée auprès des Frères pour rejoindre l'Arche Royale qui ont fortement touché son vivier de recrutement puisque jusqu'alors les
Hauts Grades du REAA bénéficiaient d'un quasi monopole pour accueillir les Frères désireux de poursuivre leur perfectionnement ;
- obligation faite au SGC d'assister à la Tenue Annuelle de la GL revêtu de ses seuls décors de la GLNF ;
- élimination du SGC du Souverain Grand Comité (il ne reçoit plus désormais que le titre honorifique de Passé Grand Inspecteur) ;
- sujétion depuis 2007 des Juridictions à la GLNF dont le GM peut unilatéralement dénoncer l'accord.
Depuis son entée en fonction au printemps 2010, le SGC Fauque (au lieu de s'en tenir à un position d'arbitre impartial) a multiplié les attaques contre le GM François Stifani mais n'a jamais
exprimé la moindre critique à l'encontre du Président de FMR, membre de sa juridiction et que la lourde condamanation en correctionnelle en 2006 aurait du conduire au nom de la morale à
démissioner, et des auteurs de certains dont les Grandes Loges régulières ont pourtant dénoncé les excès.
Après avoir dans sa première Déclaration revendiqué la supériorité et l'antériorité du REAA au nom des Grandes Constitutions de 1762 et 1786, dont tous les historiens sérieux savent qu'il s'agit de
documents apocryphes (usage fréquent à l'époque chez les créateurs de Hauts Grades pour légitimer leur système), le SGC Fauque semble découvrir que la régularité du SCPLF repose sur l'appartenance
de ses membres à une obédience régulière d'où son appel pathétique à l'union des opposants alors que la GLNF est sur le point de perdre sa régularité.
L'ire de JL Fauque ne viendrait elle pas également de ne pas avoir été choisi comme GMP de sa sa Province natale de Neustrie dont il avait été durant de longues années un dévoué et zélé DGMP.
Je me devais de porter ces faits à votre connaissance.
L'historien de Villiers


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 04/08/2011 12:19



Mon Bien Aimé Frère
Historien,


Merci de nous faire, une nouvelle fois, profiter de tes
compétences et de tes connaissances sur ce sujet.


Il m’est en effet arrivé ici de regretter la manière dont
le Souverain Grand Commandeur du Rite Ecossais Ancien et Accepté ainsi que le Suprême Conseil sont intervenus dans cette crise.


En effet, je me permets de penser qu’il aurait été
largement plus profitable et efficace que leurs interventions surviennent bien plus tôt, pour mettre en garde l’intéressé (F.S) contre ses dérives manifestes, publiques et enregistrées, voire
filmées qui sont autant de violations graves contre la règle en 12 Points, plutôt que par des interventions qui avaient en effet toutes les apparences d’ingérences dans les affaires de la
GLNF.


En effet, il ne me semble pas que c’était au S.G.C. de
déclarer Stifani démissionnaire, d’autant que ce constat d’évidence, qui n’apportait rien de plus, était fait par d’autres plus qualifiés !


Au-delà de cela, nous savons, que depuis les premières
années de sa création, après la scission de la Grande Loge de France en 1965, les relations entre le S.C.P.L.F. et la GLNF ont connues des accès de tension. Jusqu’à présent toutes heureusement
surmontées, après les avertissements de G.M. de la GLNF…


Il est cependant clair que F.S. après tout ce qui est
arrivé, n’est pas crédible pour rappeler le Souverain Grand Commandeur à l’ordre, et qu’au contraire, aujourd’hui celui-ci reste plus qualifié pour signifier à F.S. quels sont ses devoirs, voire
où est son honneur de Franc-maçon.


Il n’en demeure pas moins vrai que, pour tout analyste ou
commentateur, le rôle du S.C.P.L.F. aura particulièrement manqué de clarté – c’est un euphémisme – et que la présence constante de J-L Fa. aux côtés de Claude Sei. Président de FMR- association
en dehors de la GLNF – y comprit lors de négociations « secrètes » aura été une erreur stratégique – pour le moins – pour les deux parties.


N’oublions pas que, indépendamment de la lutte pour les
principes bafoués, cette crise a commencé par un conflit entre des hommes : Jean Charles Foe. se servant de Claude Sei. pour éliminer François Stifani et reprendre les rênes de la GLNF, avec
l’appui de JL-Fa.


Etat de faits qu’il m’est arrivé de dénoncer ici à
plusieurs reprises.


Comme le fait qu’une semaine après avoir rencontrée M°
Monique Legrand, et être censés avoir vu les audits lui être communiqués les dirigeants de FMR n’ont toujours pas publiés de compte-rendu aux Frères, ce qui est du plus mauvais effet. Ils
seraient bien inspirés de réfléchir à ce dernier point aussi.



Sibelius N° 75145 04/08/2011 00:00


Mon B.A.F. Fidèle d' Amour

Pardon d'avoir négligé de citer ma source. Il s'agit de l'article "Appel à l'union" relayé par le Myosotis Ligérien du 25 juillet, émanant de FF. de Neustrie, de Paris Grande Arche, de Maine
Atlantique.

Très fraternellement,avec également le désir de te rencontrer bientôt.
Sibelius N) 75145


Sibelius N° 75145 03/08/2011 19:04


Mon B.A.F.Fidèle d'Amour

Cette communication du Suprême Conseil risque de marquer le point de départ d'un "détricotage" de la G.L.N.F.

En l'absence de rassemblement de l'opposition et s'il est possible, par une sorte de prise de distance à l'égard des querelles anciennes, pourquoi ne pas tenter une 3ème voie, celle proposée par
les FF. de Trois Provinces, dans leur appel à l'union ?

Peut-être un peu naïf, je trouve l'initiative pertinente et
de nature à dépasser les oppositions entre les grands courants qui se renvoient la responsabilité de la division.

Enfin, s'il est vrai que l'Assemblée Générale puisse se réunir bientôt - j'entends parler de fin octobre - il ne sera pas fait de distinction, ni d'évaluation des responsabilités pour le cas où la
division conduirait à l'échec. La survie de la G.L.N.F deviendrait improbable
( dans ma Province, déjà, plusieurs Loges décident de commencer la prochaine année maçonnique en mettant en sommeil leur appartenance à l'obédience en attendant la sortie de crise.) Si l'on admet -
c'est aussi mon point de vue - que ce sont les Loges qui font l'Obédience ; pas le contraire, force est d'admettre que cette solution peut "freiner" l'évaporation des Frères (déjà 3 dans ma
Loge).

Mon cher Frère, je sais la vigueur de ton engagement, je parcours fidèlement ce blog et je souhaite ardemment que cesse cette querelle stérile "c'est pas moi, c'est l'autre".

Ensemble, il est encore possible de sauver la G.L.N.F. !

Avec mon affection et mon amitié fraternelle

Sibelius N°75145


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 03/08/2011 19:24



Mon Bien Aimé Frère Sibelius,


Je ne te cache pas que je ne sais pas de quoi tu parles, s’agissant des
Frères de Trois Provinces, dans l’appel à l’Union…


En effet, il y a eu tellement d’appels, que personnellement, je ne cache
pas être « largué » ! Si tu peux m’envoyer la touche « contact » à droite de la fenêtre le lien avec cet appel, je te serais reconnaissant…


Par contre, je ne reculerais devant rien, pour tenter de sauver la GLNF,
tant que c’est possible, et pour la faire revenir dans le giron de la régularité et de la reconnaissance universelle.


J’espère que cette ambition reste réaliste. Mais dans mon environnement,
qui ne croit pas aux miracles, n’est pas réaliste !


Avec ma très fraternelle affection et le désir de te rencontrer dès que
possible…



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche