Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 14:59

Le 22 février dernier je publiais un article rendant compte de ce qui s’est passé à la conférence des Grands Maîtres américains, détails confirmés point par point par le communiqué diffusé par la GLNF quelques jours plus tard le 25 février en ces termes :

« Compte rendu de la Conférence des Grands Maîtres Américains de Kansas City

Le Grand Maître de la GLNF Jean-Pierre Servel et le Grand Maître Honoraire Jean-Claude Tardivat ont été reçus de la manière la plus fraternelle à la « Conference of Grand Masters of Masons in North America » qui s’est déroulée les 17, 18 et 19 février à Kansas City, avec la participation des représentants de nombreuses Grandes Loges dans le monde.

Des échanges fructueux ont pu avoir lieu au plus haut niveau avec les représentants des Grandes Loges régulières de tous horizons et particulièrement avec les Grands Maîtres des obédiences américaines, ainsi qu’avec le représentant de la Grande Loge Unie d'Angleterre en la personne de son Grand Chancelier.

Même si les mouvements de reconnaissance mutuelle s'inscrivent dans un temps nécessairement long, les conditions sont d'ores et déjà rétablies pour que puisse renaître la confiance entre ces Grandes Loges et la Grande Loge Nationale Française.

Dans le communiqué officiel de la manifestation, les Grandes Loges ont pris acte de l'amélioration de la situation de la GLNF, de l'élection d'un nouveau Grand Maître et du fait que la Grande Loge à repris le plein contrôle de ses affaires, avec la restitution du contrôle civil par les autorités judiciaires. Il n’est fait mention d’aucun autre corps maçonnique français dans le communiqué officiel de la manifestation, lequel ne mentionne pour la France que la GLNF.

Lors des prises de parole, le représentant de Grande Loge Unie d'Angleterre et les Grandes Loges présentes ont rappelé le caractère régulier de la GLNF en indiquant à nouveau que le territoire français était, de ce fait, maçonniquement fermé à l'implantation de  toute autre Grande Loge Régulière.

Conformément à sa ligne de conduite et aux aspirations profondes des Frères de la GLNF, notre Grand Maître a porté un message de fraternité et d’ouverture, favorable à l’atmosphère de travail dans nos Ateliers et, au delà, à l’apaisement de la situation maçonnique française. »

Certains, ignorant de ce qui s’est passé à cette conférence, mais plus intéressés à chicaner violement que par la vérité des faits, se sont sentis autorisés à polémiquer, en contestant le contenu de mon article, tout comme le communiqué de la GLNF.

Grand bien leur fasse, ils démontrent ainsi leur « qualité maçonnique »…

A ce stade, plutôt que d’alimenter leur démarche, je me suis contenté d’attendre le premier compte-rendu de la conférence – un autre, plus complet, devrait être publié au mois d’avril – afin d’établir qui se trompe, ou pire cherche à tromper les Frères, quelque soit leur obédience.

J’ai pu (enfin !) me procurer le compte-rendu officiel de cette conférence (Thank you Most Worshipful Brother) publié ci-après, et chacun pourra se faire une opinion à la fois sur ce que disent les Grands Maîtres américains réunis pour cette conférence, et sur la manière de relater les faits.

N.D.L.R. : N’est publiée ici que la partie touchant la reconnaissance, à l’exclusion de la partie financière qui ne nous concerne pas. Les parties en gras, et les commentaires en couleur dans la traduction en français que j’apporte sont de mon fait.

« REPORT OF THE COMMISSION ON INFORMATION FOR RECOGNITION

February 18, 2013

TO THE CONFERENCE OF GRAND MASTERS OF MASONS IN NORTH AMERICA:

MOST WORSHIPFUL BROTHER CHAIRMAN:

MOST WORSHIPFUL AND RIGHT WORSHIPFUL BRETHREN:

It is my honor as Chairman of this Commission to present the 60th annual report of the Commission on Information for Recognition.  I am pleased to present the other members of this Commission in the order of length of service:

W.       Pierre G. Nor., Past Master in Texas

M.W.  James D. Woo., Past Grand Master of Utah

M.W.  Clayton J. Bor., III, Past Grand Master of Louisiana

M.W.  John M. Col., Past Grand Master of New Jersey

M.W.  Donald C. Ros., Past Grand Master of Quebec

M.W.  William J. Bra., III, Past Grand Master of California

M.W.  Joe C. Har., Past Grand Master of Tennessee, Secretary-Treasurer

and I am M.W. Scott J. Kri., Past Grand Master of Nebraska,  and Chairman. 

Since the delegates to this Conference change each year, I would like to repeat the standards for recognition adopted for our guidance when this Commission was formed in 1952.  These are the guidelines used to evaluate the regularity of a Grand Lodge, and thereby determine whether it is worthy of consideration for recognition by our member Grand Lodges.  This Commission provides this data for use by our Grand Lodges, and does not attempt to influence or recommend what action should be taken.  The Commission serves you in an investigative and advisory capacity only.

The standards for recognition are summarized as follows:

1.  Legitimacy of origin.

2.  Exclusive territorial jurisdiction, except by mutual consent and/or treaty.

3. Adherence to the Ancient Landmarks - specifically, a Belief in God, the Volume of the Sacred Law as an indispensable part of the Furniture of the Lodge, and the prohibition of the discussion of politics and religion.

Applying these standards to the requests of several Grand Lodges during our deliberations, we now share the following information:

BAJA

There continues to be two groups that claim to be the legitimate Grand Lodge of Baja California.  After further review, we would like to see both sides reconciled, however the Grand Lodge of Baja California, under Grand Master Jose’ Guzman currently meets the standards for recognition.

BOLIVIA

Groups of Masons in two states in Bolivia have declared the existence of the Grand Lodges of Cochabamba and La Paz.  However, the Grand Lodge of Bolivia, a national Grand Lodge, has territorial jurisdiction over the country of Bolivia and is the only Grand Lodge that meets the standards for recognition in Bolivia.

BULGARIA

After a lengthy review of the information available on Masonry in Bulgaria, the Commission is of the opinion that a reasonable course of action to consider is to suspend fraternal relations with both the Grand Lodge A.F. & A.M. of Bulgaria and the United Grand Lodge of Bulgaria until such time that a resolution is perfected between these two Grand Lodges.

GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE

Progress is being made in the Grande Loge Nationale Francaise (GLNF).

New elections were held last fall resulting in the installation of Jean-Pierre Servel as Grand Master.  Civil authorities have relinquished control back to the Grand Lodge.

MEXICO

Due to a split that occurred in the early 1990’s, there are two Grand Lodges in the state of Coahuila Mexico using the name Gran Logia “Benito Juarez” del Estado de Coahuila.  We will continue to monitor this matter and report in the future.

PARAGUAY

Matters of recognition in Paraguay are still in question.  One Grand Lodge led by Grand Master Quinonez is reported to be closely connected with the Supreme Council of Paraguay.  The Interamerican Masonic Confederation and the United Grand Lodge of England recognize the Grand Lodge led by Grand Master Euclides.  The Commission will continue to study this mater and report in the future.

OTHER

The International Free & Accepted Modern Masons, Inc. of Detroit is a “Masonic” organization covering Craft Masonry, Order of Eastern Star, Scottish Rite and Shrine admitting both men and women.  They were self chartered in 1950 and have recently created a web page providing information about itself.  They meet none of the standards for recognition.

A reminder from last year, the deadline for reports filed with the Commission is December 1.  We will not accept any new material for consideration after this date.

I now call on M/W Joe C. Harrison for the financial report.  

Voici une (mauvaise) traduction de ce texte, assurée par mes soins :

À LA CONFÉRENCE DES GRANDS MAÎTRES MAÇONS D’AMÉRIQUE DU NORD:
TRES RESPECTABLE FRERE PRESIDENT :
TRES RESPECTABLES FRERES DE DROIT (ndlr: merci mon Bien Aimé Frère Pascal) RESPECTABLES FRÈRES
C'est pour moi un honneur en tant que Président de cette Commission de présenter le 60ème rapport annuel de la Commission d’Information pour la Reconnaissance. Je suis heureux de présenter les autres membres de cette Commission dans l'ordre de l'ancienneté:
Pierre G. W. Nor., Passé Maître dans le Texas
P.M. James D. Woo., ancien Grand Maître de l'Utah
MW Clayton J. Bor., III, ancien Grand Maître de la Louisiane
MW John M.Col., ancien Grand Maître du New Jersey
P.M. Donald C. Ros., ancien Grand Maître du Québec
MW William J. Bra., III, ancien Grand Maître de la Californie
MW Joe C. Har., ancien Grand Maître du Tennessee, Secrétaire-Trésorier
et je suis MW Scott J. Kri., ancien Grand Maître du Nebraska, et président.

Étant donné que les délégués de cette Conférence changent chaque année, je tiens à répéter (rappeler)  les normes (standards) de reconnaissance adoptée pour nous guider lorsque cette commission a été créée en 1952. Ce sont les lignes directrices servant à évaluer la régularité d'une Grande Loge, et ainsi à déterminer si elle est digne de considération pour la reconnaissance par nos Grandes Loges membres. Cette commission fournit ces données pour une utilisation par nos Grandes Loges, et ne tente pas d'influencer ou de recommander les mesures devant être prises. La Commission vous sert seulement pour sa capacité d'enquête et de consultation.

Les normes (standards) pour la reconnaissance sont récapitulées comme suit :

1. La légitimité d'origine.

2. Juridiction territoriale exclusive, sauf par consentement mutuel et - ou traité.

3. Le respect des anciens Landmaks - en particulier, la croyance en Dieu, le Volume de la Loi Sacrée comme un élément indispensable devant figurer en Loge, et l'interdiction de discussion politique et de religion. (Cet élément disqualifie d’emblée toute reconnaissance ultérieure de la GLAMF, car chacun se souvient qu’encore récemment, le porte-parole autoproclamé d’Alain Juillet affirmait* sur le blog du journaliste de l’Express François Koch que le théisme ne doit pas être accepté en Franc-maçonnerie, préparant le lit d’un possible glissement vers le G.O. et pourquoi pas vers le D.H.).

En appliquant ces normes (standards) aux demandes (requêtes) de plusieurs Grandes Loges pendant nos débats, nous partageons maintenant les informations suivantes :
BAJA

Il continue d'y avoir deux groupes qui prétendent (revendiquent) être la Grande Loge légitime de Baja Californie. Après un examen approfondi, nous aimerions voir les deux côtés réconciliés, cependant la Grande Loge de Baja Californie, sous la Grande Maîtrise de Jose' Guzman respecte actuellement les normes pour la reconnaissance.

(Il est important de noter dans ce cas, une situation quelque peu comparable à celle qui prévaut en France, ou deux Grandes Loges prétendent à la reconnaissance, mais dans ce cas, les deux sont évoquées, avec un désir exprimé de réconciliation entre elles).

BOLIVIE

Des groupes de francs-maçons dans deux Etats en Bolivie ont proclamé l'existence des Grandes Loges de Cochabamba et de La Paz. Cependant, la Grande Loge de Bolivie, une Grande Loge nationale, a compétence territoriale sur l’étendue de la Bolivie et est la seule Grande Loge répondant aux normes de reconnaissance en Bolivie.

(Là encore, les Grandes Loges en présence, sont citées).

BULGARIE

Après un long examen des informations disponibles sur la Maçonnerie en Bulgarie, la Commission est d'avis qu'une ligne de conduite raisonnable doit considérer suspendre les relations fraternelles tant avec la Grande Loge A.F. & A.M. de la Bulgarie qu’avec la Grande Loge Unie de Bulgarie jusqu'à ce qu'une solution soit mise au point entre ces deux Grandes Loges. (Encore une fois, les deux Grandes Loges en présence sont citées).

GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE

Des progrès ont été accomplis au sein de  la Grande Loge Nationale Française (GLNF).

De nouvelles élections ont eu lieu l'automne dernier aboutissant à l'installation de Jean-Pierre Servel en qualité de Grand Maître. Les autorités civiles ont rendu le contrôle (ndlr:de la GLNF) à la Grande Loge.

(Il est important de noter qu’aucune allusion n’est faite d’une autre obédience, pas plus la GLAMF que de la GLDF qui sont ignorées, la commission ne s’intéressant qu’à la GLNF. Cela comme si, pour la Commission de reconnaissance des Grands Maîtres américains, le problème n’est pas de choisir de reconnaître une nouvelle obédience, mais d’attendre que la GLNF ait réglé ses problèmes afin de rétablir les relations avec elle. D’ailleurs, il n’est pas fait mention d’un problème en France, mais au sein de la GLNF. C’est en effet parmi les cas cités, le seul qui le soit par le nom de son obédience, et non par le nom du pays.)

MEXIQUE

En raison d'une scission qui s'est produite au début des années 1990, il ya deux Grandes Loges dans l'État de Coahuila au Mexique en utilisant le nom de Gran Logia «Benito Juarez» del Estado de Coahuila. Nous continuerons à suivre cette affaire et de ferons un rapport dans le futur.

(La encore, les deux Grandes Loges en présence, sont évoquées…)

PARAGUAY

Les affaires de reconnaissance au Paraguay sont toujours en question. Une Grande Loge dirigée par le Grand Maître Quinonez est signalé être étroitement lié avec le Suprême Conseil du Paraguay. L'Interamérican Masonique Confederation et la Grande Loge Unie d'Angleterre reconnaissent la Grande Loge dirigée par le Grand Maître Euclides. La Commission continuera d'étudier cette affaire et rendra compte dans le futur.

(Une fois de plus les Grandes Loges en présence dans ce pays, sont évoquées…)

AUTRES

The International Free and Accepted Modern Masons, Inc (Les Francs-Maçons Francs et Acceptés Internationaux) de Detroit est une organisation "Maçonnique" couvrant la Maçonnerie de Métier, l'Ordre de l’Eastern Star, le Rite Ecossais et le Shrine admettant tant les hommes que les femmes. Ils se sont eux-mêmes attribués une Charte en 1950 et ont récemment créé une page Web fournissant des informations sur elle-même. Ils ne satisfont à aucune des normes  pour la reconnaissance.

(Il est intéressant de noter que la commission cite ici une « obédience », qui ne réunit aucun des paramètres caractérisant la régularité et qu’elle n’a aucune intention de reconnaître.

Pourtant, cette puissance plus ou moins maçonnique, figure bien dans ce rapport, au même titre que la GLNF, puissance maçonnique centenaire et reconnue comme étant régulière… L’argument consistant à dire qu’une obédience nouvelle pourtant totalement absente de ce rapport dans lequel elle ne figure aucunement, n’étant même pas évoquée implicitement, a été reçue, ne tient pas la route, cela de manière évidente. N’oublions pas que nos Frères américains sont courtois, ils parlent et répondent à tout le monde, y compris à une obédience mixte !...)

Un rappel de l'année dernière : le délai pour déposer des dossiers à la Commission est fixé au 1 décembre. Nous n'accepterons pas de nouveau matière (dossier) à prendre en considération après cette date.

J’appelle maintenant Joe C. Har. pour le rapport financier. ».

 

Voici donc intégralement ce que dis ce compte-rendu américain (intermédiaire, il convient de le rappeler).

 

Il s’avère donc que les Grandes Loges américaines dont la plupart non pas retirées leur reconnaissance à la GLNF, mais uniquement suspendues leurs relations avec elle à la suite du numéro que leur à joué l’ex Grand Maître déchu, ne manifestent aucune intention de se diriger vers une autre obédience, mais observent un statu quo, en attendant que notre obédience rétablisse une situation maçonniquement normale et acceptable à leurs yeux, ce que le Grand Maître Jean-Pierre Servel est en passe de réussir (« progress is being made »).

Pour les plaideurs de la GLAMF (le Grand Maître Alain Juillet et Bruno Ver.) cela est apparu tellement évident que selon la déclaration d’Alain Juillet à François Koch rapportée par celui-ci sur son blog, qu’ils ont choisis non pas de parler de leur nouvelle obédience et de ce qu’elle peut apporter au monde maçonnique « Je ne suis pas venu demander la reconnaissance des Américains, mais pour expliquer ce qui se passe en France » , mais de « savonner la planche de la GLNF », c’est-à-dire de se mettre au niveau des blogs émanant de cette obédience, qui, plutôt d’envisager sereinement leur nouvelle vie maçonnique et le bonheur de se retrouver entre frères ayant fait le même choix, préfère déverser sans aucun respect pour les valeurs maçonniques, leur fiel sur ceux qui ne partagent pas leur choix, et ont sauvés la GLNF en y rétablissant les valeurs de la Règle en 12 Points en même temps que les Landmarks : « J’ai expliqué que nous avons quitté la GLNF lorsque nous avons été certains que nous ne pourrions pas la réformer de l’intérieur. Nous ne remettons pas en cause la personne du nouveau Grand Maître, mais il a trois problèmes à résoudre. 1. Son entourage dont nous nous méfions. 2. Les SCI des temples détenues par des sociétés de la GLNF ou des frères ou des profanes. 3. Hôpital Assistance International et la Fondation GLNF dont les comptes mériteraient une enquête sérieuse. »

La réponse aux objections que formule – à quel titre ? – le Grand Maître de la GLAMF est pourtant simple :  

1) Il n’a pas quitté la GLNF parce qu’il ne pensait « plus » la GLNF réformable de l’intérieur - c’est même tout le contraire - et il s’en souvient certainement aussi bien que moi. C’est tellement vrai qu’il a présenté sa candidature à la Grande Maîtrise de la GLNF à peine deux mois avant de devenir le Grand Maître de la GLAMF. Et après avoir prévenu dans un chantage que je ne qualifie pas que s’il n’était pas élu Grand Maître de la GLNF, il partirait à la GLAMF. En cela, nous pouvons donc vérifier qu’il tient sa parole : « Dans le cas où ma candidature n’aboutirait pas et où la GLNF resterait divisée, il doit être clair pour tous que cela aurait pour conséquence immédiate notre départ vers la nouvelle Grande Loge dont l’assemblée constituante a été programmée au 31 mars. ». Son départ n’a rien changé à la GLNF, la constitution de la GLAMF n’a rien apporté non plus, et la GLNF n’est plus divisée, elle est au contraire unie derrière son Grand Maître, qui précisément la réforme activement, dans le sens voulu par l’opposition. En quoi la position d’Alain Juillet se justifie-t-elle ? Ou a-t-on vu qu’une obédience vienne à l’étranger critiquer une autre obédience dont elle est issue ?  

2) L’entourage du Grand Maître Servel ne concerne pas Alain Juillet, mais les Frères de la GLNF. Si problème il y a - et cela peut être parfois le cas - c’est à eux de le régler, en interne, et non pas de l’extérieur. Est-ce que les maçons de la GLNF se permettent de critiquer l’entourage de Grands Maîtres d’autres obédiences ? Est-ce que le Grand Maître de la GLNF critique l’entourage d’Alain Juillet – il y aurait pourtant de la matière – devant des instances étrangères ? Si le cas Juillet faisait jurisprudence, cela deviendrait un vrai jeu de quilles ! Et les dirigeants des Obédiences françaises et étrangères impliquées dans la Confédération maçonnique française seraient bien inspirés de méditer sur ce sujet, tout en lisant les blogs émanant de la GLAMF pour se faire une idée des personnages – et des mœurs - dont ils font directement ou indirectement la promotion… Je leur souhaite bien du plaisir avec eux dans quelque structure que ce soit !  

3) Le cas des Fondations «dont les comptes mériteraient une enquête sérieuse »…Il ne peut ignorer que c’est justement le cas, à l’initiative précisément du Grand Maître de la GLNF. Du reste, si Alain Juillet, dans le passé Grand Inspecteur de François Stifani détient des informations sérieuses et importantes sur ce sujet, surtout, qu’il en fasse part, je m’engage à ne pas les occulter. Il peut aussi les transmettre au président de la Commission de Transparence, le T.’.R.’.F.’. Assistant Grand Maitre Za. Hou., il a son numéro de téléphone.  

Dans ce contexte, il est clair que devant le peu de résultat obtenu lors de son voyage en Amérique, le Grand Maître de la GLAMF cherche à montrer ses muscles, à faire bonne figure en faisant croire qu’il est le moteur d’une confédération en gestation, dans laquelle, magnanime, il offrirait à terme à la GLNF de se joindre, reconnaissance oblige.

Or la réalité – qu’il cherche à faire oublier – est toute autre :

Le Grand Maître de la GLAMF sait bien qu’il a mené les milliers de Frères qui l’ont suivi dans une impasse. Beaucoup parmi eux ont rejoints la GLAMF contre la promesse d’une reconnaissance internationale. Rappelez-vous les promoteurs de la GLAMF qui promettaient une reconnaissance anglaise dès 800 loges dans leur obédience ! Rappelez-vous les reconnaissances européennes et américaines qui devaient pleuvoir.

Total : il est rappelé qu’il y a en France UNE obédience régulière et que c’est la GLNF, et que la France est fermé à la création de toute nouvelle obédience.

Dès lors, il apparait évident que la GLAMF est placée devant une terrible équation : soit se fondre à la GLDF, y comprit – et surtout – en ce qui concerne le SCPLF, soit, revenir à la maison GLNF, ou la plupart des Frères – qui auront gardé une attitude honorable et fraternelle – seront reçu à bras ouverts.

Je faisais état, la semaine dernière, de la confidence d’un proche d’Alain Juillet qui confiait que celui-ci ne croyait plus aux chances de finaliser le projet de Confédération maçonnique française, dont je rappelle que la Loge Nationale Française s’est retirée, les cinq n’étant plus que quatre…Le sentiment du Grand Maître de la GLAMF est corroboré maintenant par celui des chefs du Suprême Conseil – qui ne tiennent pas à être phagocyté par le Suprême Conseil de la Grande Loge de France dont ils ne sont qu’une scission -  qui parieraient maintenant sur le fait que les anglais reconnaitront la GLNF ET la GLAMF!

Face à toutes ces péroraisons hautement initiatiques, saluons le journaliste François Koch pour son article qui met particulièrement en relief l’humilité et la simplicité de la délégation de la GLNF à Kansas-City…

 

* Quelques exemples de la prose de Brutus parlant pour la GLAMF (il y est Chef de l’Ordre), propos jamais désavoués, et attestant qu’il était parjure lorsqu’il était à la GLNF :

brutus - 18 janvier 2013 8 h 28 min

@celtis

Il faut vraiment n’avoir absolument rien compris à la FM, à son esprit et son histoire et être formaté GLNF pour oser affirmer comme le fait Celtis : « Tant est si bien que celui qui ne croit pas en un dieu révélé, n’est pas considéré comme frère »

De quel droit Celtis exclu t-il les 3/4 des francs-maçons du Monde ?

La GLUA ne parle pas de Dieu révélé (= les religions du livre) mais d’un « Être Suprême » (= chacun croit en ce qu’il veut dans ou hors du cadre d’un dogme)

Il n’y a qu’à la GLNF qu’on excommunie ses frères lorsqu’ils ne sont pas chrétiens ou juifs.

C’est pour cette raison que cette obédience réactionnaire est spirituellement morte car elle n’attire vers elle que des bigots ou des affairistes et pas le moindre intellectuel.

La FM de Newton évoque les « Lumières » du XVIIIème siécle et non le Temple des Rois maudits.

Il est bon que l’univers ait radié la GLNF pour jamais, parce qu’elle est devenue une secte (dont le gourou s’intitule « le lien ultime entre Dieu et les hommes ») et n’est plus une obédience.

Nul ne peut la prendre au sérieux !

brutus - 18 janvier 2013 15 h 45 min

1 Le thëisme est une invention de pilorge (dans les années 95)

Il se voyait rotir en enfer par excommunication vaticane

Depuis lors son elucubration a ete reprise par les integristes soutenue par les magouilleurs.

2 La glua est anglaise c’est à dire pragmatique.

La confederation si elle est soutenue par l’europe continentale sera reconnue par elle.

Mais si la Glnf est reconnue par les usa la glua la reconnaitra.

Les Usa ne reconnaitront pas la glf pour des raisons politiques tenant a la france afrique

brutus - 18 janvier 2013 20 h 50 min

Sur la règularité et la reconnaissance :

- personne ne peut se qualifier de maçon régulier s’il n’est reconnu pour tel par ses frères;

Exactement de même:

- nulle obédience ne peut s’autoproclamer régulière si elle n’est reconnue pour telle par la communauté maçonnique.

Aujourd’hui nulle obédience n’est régulière en France même si certaines travaillent réguliérement.

Gageons que la Confédération des 55000 frères sera bientôt reconnue tout au moins sur le continent. Pour la GLNF oubliez !

brutus - 24 janvier 2013 6 h 28 min

Il est souhaitable d’offrir un choix clair :

- le groupe des 6 : essentiellement animé par le Grand Orient et le Droit Humain

- le groupe des 5 : essentiellement animé par la Grande Loge de France et l’Alliance

Le groupe des 6 s’inscrit dans une tradition française non régulière, non désireuse d’être reconnue et qui se livre à un travail collectif dans la Cité pour s’efforcer de l’améliorer.

Le groupe des 5 s’inscrit dans une tradition universelle régulière, désireuse d’être reconnue et qui recherche l’amélioration de chacun de ses membres par son travail individuel.

Les deux groupes sont respectables, antagonistes mais non ennemis.

Le groupe des 6 se veut à gauche.

Le groupe des 5 s’interdit à la politique et acceuille en son sein toutes les sensibilités sauf extrêmes.

Dans ce panorama subsiste comme un anachronisme l’obédience croupion : la GLNF, qui elle est compatible avec l’extrême s’il est à droite (retour de la peine de mort / stigmatisation de l’altérité qu’elle quelle soit. / ostracisme absolu à l’égard de ceux qui ne croient pas au Dieu de la Bible)

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Expat 05/03/2013 09:28

Je suis presque entièrement d'accord avec toi : un binôme est souhaitable et souhaité par la majorité des FF. Par contre, là ou je diverge par rapport à toi MTCF, c'est que je pense que les
"attaques" doivent en effet cesser mais DE PART ET D'AUTRE. Car, dans cette affaire, personne ne peut se prétendre une blanche colombe, j'ai vu des paroles et des actes "déplacés" - nous allons
rester sobres - DES 2 COTES.

Expat 04/03/2013 17:30

Une reconnaissance internationale de la GLNF ET de la GL-AMF qui se reconnaîtraient l'une l'autre ? Possible selon les règles internationales, souhaitable pour tous les FF, voila même qui pourrait
peut-être me faire revenir en France. Mais les 2 protagonistes l'accepteront-ils ? JPS accepterait-il de ne pas être le seul et unique GM de la seule et unique GL reconnue en France ? AJ
accepterait-il ce compromis avec la GLNF ? Affaire à suivre...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 04/03/2013 18:56



Mon Très Cher
Frère,


Je ne sais pas si les choses se feront en ces
termes…


Ce qui est sûr, ce que le Grand Maître de la
GLNF Jean-Pierre Servel, et le Grand Maître de la GLAMF Alain Juillet se sont parlé à Kansas-City, et que celui-ci est certainement plus proche de son collègue que de bien des membres de son
obédience…


Un accord entre les deux Grands Maîtres n’est
donc pas à exclure, d’autant moins que Jean-Pierre Servel est ouvert à trouver une solution satisfaisante pour les uns et les autres, dans le cadre de ce qui est
acceptable.


Pour cela, naturellement, les campagnes de
calomnies orchestrées chez certains activistes de la nouvelle obédience doivent cesser.


Cette hypothèse, la plus raisonnable, est idéale, et appelée des vœux de
l’immense majorité des Frères des deux obédiences, mais tous nés dans la première.



arno 02/03/2013 12:03

Mon BAF,

peut-être serait-il bon de rappeler que quelque part, sur le territoire de la république française, se trouve une obédience régulière qui a été favorablement recommandée par cette même commission
l'an dernier. Il s'agit de la Grande Loge Régulière de Tahiti et des Archipels.
Depuis, plusieurs grandes loges américaines et non des moindres lui ont accordé leur reconnaissance.

Frat:.

Arno

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/03/2013 19:42



Bonsoir Mon Très Cher Frère
Arno,


Certes, et tu as ici loisir à le rappeler.
Mais en réalité, qu’apporte cette Grande Loge ?


Se mettre à l’abri, à l’époque, se justifiait,
de là à faire sécession, je ne vois pas l’intérêt…Mais peut-être as-tu des explications que j’ignore ?


Fraternellement à
toi.



MATHIUS 02/03/2013 02:39

Mon bien aimé frère Emanuel,
il y aurait un rapport intéressant a faire a la GLNF sur le vas et viens de francs maçon douteux, qui vont d'une obédience a l'autre et qui accusent ceux qui les ont fraternellement accueilli
d'être les fautifs de leur frustration "maçonnique".
Pour moi leur symbole est devenu sieur Stifani (né au DH) et ce dernier restera matérialisé dans le souvenir de la maçonnerie "reguliere" par le nombre incroyable de nouvelles obédiences qu'il a
engendré par ses frasques.
Combien sommes nous a avoir démissionné de la GLNF a cause de ces transfuges venu du GO, GLDF,DH etc pour imposer leur loi?
J'espère Que cette navrante vérité servira de leçon a notre société initiatique pour le retour de la GLNF avec la "reconnaissance" ...
Personne n'est parfait , essayons simplement à être humble devant notre impuissance.
Bien affectivement.
MATHIUS

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/03/2013 19:37



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Mathius,


J’avoue que je n’avais jamais envisagé les
choses sous cet angle, mais, à la réflexion, ce que tu amène s’avère effectivement justifié. Et Monsieur Stifani, en effet, n’a pas été le premier à faire ces
dégâts.


Mais, parlant de transfuges, le pire n’est-il
pas de voire certains aujourd’hui, vouer aux gémonies ce qu’ils ont hier adoré, et même, et trahir ainsi leurs serments qui ne concernaient même pas
l’obédience ?


Bien fraternellement à
toi.



Pierredulot 01/03/2013 22:11

Je suis heureux de voir que les GL Américaines mettent les points sur les i concernant les conditions de reconnaissance, en particulier le point n°1, la Croyance en Dieu. Je ne désire pas reprendre
le vieux débat théisme/déisme qui a fleuri au XVIIIeme siècle parmi les obédiences francaises qui voulaient se prétendre régulières, en revendiquant les différentes acceptions des Constitutions
d'Anderson 1723 ou 1738... Ce ne sont qu'arguties pour justifier l'abandon progressif d'une conception de Dieu en usage dans bien des religions, vers une conception plus philosophique, et en France
plus dégagée de la religion catholique, surtout au GODF et son abandon progressif du GADLU au cours du XIXeme sicle( convent de 1848, de justesse, puis abandon en 1877).
Les maçons anglo saxons ne font pas de théologie maçonnique, eux qui comportent dans leurs rangs toutes les sortes de croyants des religions du Livre, et Dieu sait si les protestants ont laissé
proliférer de nombreuses variantes de sectes bibliques.... Mais il faut s'inscrire en faux contre les assertions prétendant que les Maçonneries régulières n'initient que des croyants des religions
du livre... Le premier musulman initié l'a été en 1752, et la Grande Loge de Turquie ne compte pas que des chrétiens ! La Grande Loge d'Inde ou du Japon comporte des sikhs, des hindouistes, des
bouddhistes (eh oui, la plupart pratiquent aussi l'hindouisme) des shintoistes...... La Maçonnerie régulière est ouverte à tous les croyants qui peuvent prêter leur serment sur un livre sacré(la
révélation d'en haut qu'ils révèrent...)et qui estiment avoir un lien personnel entre le Principe et eux mêmes... Prétendre, comme certains, que la Maçonnerie adogmatique (qu'est ce que ça veut
dire ???) regroupe 90% des Maçons du monde est un mensonge éhonté, c'est le contraire, bien évidemment...
La Maçonnerie régulière est une Maçonnerie spirituelle, préoccupée de replacer le Maçon dans le plan du GADLU, et de s'y inscrire, et c'est la raison pour laquelle,bien que tous les croyants de
tous types pourraient être initiés dans les obédiences dites libérales, il n'y travailleraient pas plus à la gloire du GADLU que s'ils militaient au sein d'un parti, d'un syndicat ou d'un
quelconque think-thank économique.
Pour travailler dans un espace sacré, il faut qu'il y ait transcendance.

La Grande Loge Unie d'Angleterre, que tout le monde courtise en ce moment, exige des membres de la Maçonnerie régulière la Croyance en UN ETRE SUPREME (Supreme Being, textuellement...) Elle ne dit
pas PRINCIPE SUPREME, ou IDEE SUPREME. Si des frères, assez malhonnêtes pour prétendre courtiser la GLUA en ergotant qu'un Etre Supreme n'est pas Dieu, essaient de tromper leurs plus jeunes frères
ou plus mal informés,c'est que la qualification qu'ils s'attribuent est mensongère, et qu'ils ne seront jamais que des profanes en tablier.

le voyageur 01/03/2013 19:03

TC Emmanuel,
dommage que ne soit plus évoqué le fait que les FF partis à la GLAMF (pour la plupart) sont partis avec une ardoise de deux ans de cotisations afin de "ruiner" la GLNF (sur consigne).
les Américains devaient être informés par un F....
très fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/03/2013 19:30



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Voyageur,


Certes, ce que tu rapportes est vrai.
Cependant, il faut rappeler que beaucoup de Frères se sont abstenus de payer en raison du comportement de la gouvernance déchue ! Le fait que l’ex grand maître foule au pied nos valeurs mais
aussi le résultat des votes qui l’excluaient de la Grande Maîtrise explique ce comportement. De plus, souvenons-nous aussi que l’appel de Maître Teitgen, l’avocat de FMR allant dans ce sens,
avait convaincu nombre de Frères de la pertinence de cette action. J’avoue avoir été de ceux-là, et avoir relayer cet appel, à l’époque.


Très fraternellement à
toi.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche