Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 novembre 2012 4 22 /11 /novembre /2012 18:28

Comme beaucoup d’autres, et particulièrement Jean Murat, mais maintenant Jean-Pierre Ser. aussi, il m’arrive régulièrement d’être victime de campagnes de calomnies et de diffamation, orchestrée par les quelques Myosotis de la GLAMF, d’un blog affidé revendiqué, ainsi que de la part de quelques individus visiblement frustrés.

J’ai rarement répondu. Non pas que je veuille adopter un comportement cher aux chrétiens : je ne tends pas l’autre joue, bien au contraire. Cependant leur argumentation, pour peu qu’ils en aient une (ce qui est loin d’être avéré), est complètement ridicule lorsqu’elle n’est pas bâtie de toute pièces sur le mensonge et la manipulation, et par voie de conséquence je ne me sens généralement pas l’obligation de m’abaisser à répondre.

Pourtant, la démultiplication de ces attaques tout azimuts, révèle bien un grave travers, si ce n’est l’aliénation de certains « Frères » à l’équilibre fragile, et aussi, pourquoi le cacher, au fond, incompatible avec les valeurs maçonniques.

Il est si facile de manier l’insulte : pas besoin d’être cultivé. Il suffit d’être vulgaire, comme ces blogs où la bêtise, si elle est suffisamment fanatisée, n’a jamais constitué un obstacle sur le chemin de la démagogie.

Pourtant, ce n’est pas leur bêtise qui me gêne, mais la passivité de ceux qui les laissent faire. De ceux qui ne les chassent pas de la place publique en disant : Pensez-vous vraiment qu’une personne honnête, Franc-maçon de surcroit, croirait en vos mensonges insensés ?

Le silence dans ma tradition, signifie approbation.

Comme partout, il y a en F.’.M.’. des bons et des méchants, des sages et des imbéciles.

Malheureusement, chacun sait que ce sont les tonneaux vides qui font le plus de bruit.

Ces hommes se sont-t-ils interrogés sur les mobiles de leur haine à mon égard, mais aussi de TT.’.RR.’.FF.’. tels que Jean Murat ou maintenant Jean-Pierre Ser.?

L’un de ces trois noms s’est-t-il rendu coupable de meurtre, de vol,d’escroquerie, de faux, d’usage de faux ?  L’un de ces noms est-t-il lié à des malversations, a-t-il floué, a-t-il participé à la destruction de la GLNF plus que d’autres ? La réponse est heureusement claire.

Alors comment comprendre la rage et la haine déversée sur les blogs par ces quelques hommes, agissant toujours de manière anonymes, par pseudos interposés ?

Comment une communauté humaine comme la nôtre peut-elle manifester pareille insensibilité à l’égard des nôtres ?

Une explication : l’ambition, la jalousie.

La jalousie est dangereuse et nocive. Pas seulement pour celui qui en est la cible, mais aussi, et surtout, pour celui qui l’engendre et la nourrit.

La jalousie, lit-on, est capable « d’exclure l’homme de ce monde ». Soyons charitables, et disons que dans ce cas, elle ne fait que les aveugler au point qu’ils ne voient plus le monde des autres. Je les plains.

La vérité est malheureusement autre. En psychologie, cela porte un nom : le transfert.

Pour ce qui me concerne, ils m’attribuent la haine qui les anime. Pour ce qui concerne d’autres, bien plus importants que moi, ils leurs reprochent d’être ce qu’ils ne sont pas. Et ne seront jamais.

Et cela me désole. Non seulement pour le mal qu’ils pensent me faire, mais aussi pour le mal qu’ils se font à eux-mêmes : la haine est mauvaise pour la santé, elle dévore ceux qui la porte.

Sans doute, au-delà de la rhétorique de dénégation qui est la leur, ont-t-ils conscience de s’être laissé entraînés dans une impasse, et de ce fait regardent-t-il constamment en arrière, et ont-t-ils de la rancœur vis-à-vis de tous ceux qui ont sut résister à un mouvement qu’eux regrettent en réalité.

Il faut savoir avaler et encaisser en souriant. Et surtout ne pas montrer son dépit. La vie est ainsi faite, on ne peut pas toujours être victorieux. Chacun de nous a connu des hauts et des bas…

Pourtant, il faut savoir perdre, je veux dire perdre avec grâce. Ils ont perdus la GLNF, sciemment, consciemment. Ils ont fait le choix de l’abandonner, pour un projet autre. Aujourd’hui, cette obédience à une chance – une chance seulement – de pouvoir se rétablir, ce qui constitue certainement une preuve d’échec pour cette poignée d’hommes qui proclamaient à qui voulait bien les lire « Il faut brûler la GLNF ! ».

Ces « Frères » auraient-ils oublié que les bonnes manières, cela compte, cela fait partie de nos Règles ?

La jalousie, ne doit pas faire perdre la tête, je crois…

Malheureusement, je crains que nous baignons en plein dans ce penchant, qu’il se propage à une vitesses vertigineuse, transcendant toutes les sensibilités en présence et déchirant aussi chaque les camps.

La Haine. Ce sentiment, ce mot clé, mot réceptacle mot véhicule. Il décrit les passions souvent contradictoires et toujours maléfiques qui ont déchiré à la fois le XXème siècle, mais aussi, aujourd’hui la GLNF dans la crise qu’elle n’est pas encore parvenu à surmonter.

Pire, elle menace toute la Franc-maçonnerie européenne, tant on voit que la contagion touche déjà d’autres obédiences, qui d’ailleurs s’impliquent dans son devenir comme dans celui de la maçonnerie française. Ne voit-on pas, certes à fleurés mouchetés, une rivalité entre la Grande Loge Unie d’Angleterre, et les cinq obédiences européennes qui s’ingèrent dans les affaires de la maçonnerie française ?

La Haine. En vérité, ce mot contient et illustre toute la mémoire de la cruauté et de la souffrance humaine. Caïn détesta son frère et le tua : ainsi la première mort de l’Histoire fut-elle un meurtre. Depuis la haine et la mort ne cessent de sévir.

Haine raciale, tribale, religieuse, ancestrale, nationale, sociale, ethnique, politique, économique, idéologique, et, malheureusement, comme chez nous, parfois gratuite : a elle seule, elle représente l’échec inexorable de l’homme comme du Frère, son échec absolu. S’il existe un domaine où la société mais aussi la maçonnerie française issue de la GLNF ne peuvent se vanter d’avoir fait le moindre progrès, c’est bien celui-là. Il suffit de peu de choses pour que des êtres humains, à titre collectif ou individuel, du jour au lendemain, se dressent tels des fauves les uns contre les autres, instincts mis à nus, dans un état d’exaltation délétère, chargés d’hostilité et avides de férocité.

Pourquoi tant de violence et de haine ? Pourquoi la haine ? Comment est-elle conçue, transmise, fécondée, fabriquées, nourrie ?

Face à la montée inquiétante, implacable, de l’intolérance et du fanatisme, il nous incombe, nous maçons de démasquer ce péril. En le nommant. En l’affrontant. Y comprit celui qui est issu de nous-mêmes.

Pour ma part, à mon niveau, et avec mes faibles moyens, je le combat, notamment depuis l’ouverture de ce blog, et d’où qu’il soit venu : de la gouvernance déchue avec ses expressions « L’acacia », ou affidéliciennes, tout comme venant de ceux qui se sont affirmés les premiers « Résistants », ainsi que venant de blogs qui ne sont plus que des vecteurs de haines et de rancœurs. Chacun aura pu observer que depuis leur création, tout ce qui n’est pas avec eux, est systématiquement trainé dans la boue, avec haine et mépris. Il n’y a jusqu’à présent aucune exception à cette règle tacite qu’ils se sont fixés. Eux qui mentent effrontément quasi systématiquement, se sont inspirés et placés sous l’autorité d’un homme qui nous a trompés, objet de condamnations infamantes, ont jugés opportun de traîner dans la boue – et continuent à le faire – des Frères qui n’ont d’autre défauts que de ne pas – heureusement – penser comme eux. Ils sont tellement aveuglés, qu’ils ne voient pas qu’ils font pire que ce qu’ils reprochaient à l’ex gouvernance.

Je demeure toujours dubitatif devant ce constat que je ne comprends pas : comment expliquer la séduction que ce fanatisme et cette haine exerce encore sur trop de nos Frères, pourtant supposés être capables de « vaincre leurs passions » ?

Et comment faire pour les immuniser contre une telle force d’attraction ?

Nous pouvons tous constater que dès que notre maçonnerie est traversée par des courants absolutistes, d’où qu’ils viennent, elle devient, en tous cas actuellement, terriblement agressive, bafouant tout libre-arbitre de nos Frères. Il suffit pour s’en convaincre de consulter les différents blogs issus de la GLNF, dans leurs éditions des semaines écoulées…

Dans tous les cas, on remarque, la foi fanatique en la puissance morale que lui fournit la supériorité matérielle. Les uns vont revendiquer un nombre important de membres et leur « sérénité », les autres une puissance aujourd’hui amoindrie, mais à tout le moins, une « légitimité » supposée. Même si elle n’est que le prétexte pour défendre des avantages acquis, charges et Tabliers.

Or, le fanatisme est dangereux même pour celui qui le combat…il risque d’y être entraîné, à son corps défendant…

Sous tous les cieux, et sous tous les auspices, nous observons que le fanatique respire et inspire la peur : elle est l’unique lien qui l’attache à autrui et même au G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. !

A cet égard, je me souviendrais toujours de cet administrateur de Myosotis dont les dents rayaient le plancher, qui m’a dit en substance, alors que le « collectif » voulait m’ostraciser en raison de mon soutien à Jean Murat, « je sais que tu as raison, je crois aussi en lui, mais vois-tu, je ne peux me permettre de déplaire à FMR »…Il avait raison dans sa posture, puisqu’il est aujourd’hui Grand Officier de la nouvelle obédience.

Cela se vérifie aussi dans les commentaires que laisse tel ou tel autre Grand Officier de la GLAMF sur ce blog, toujours offensif voir agressif, alors que lorsque nous nous parlons au téléphone, aucune divergence de fond comme de forme n’apparaît…

Observez les blogs qui aujourd’hui comme hier, ne veulent que détruire ce qui ne va pas dans leur sens : Craignant le doute, ils le mettent hors la loi ! Ils prétendent être détenteurs d’une vérité unique et éternelle. Discutez-là, ils en prennent ombrage. Les questions, ils les acceptent que si eux seuls ont droit d’y répondre…

C’est très simple : ces fanatiques aiment les réponses, tandis que leurs adversaires, tolérants, privilégie les questions.

Pourtant, depuis trois ans, un courant contagieux de liberté, un souffle de liberté traverse la maçonnerie, la GLNF en particulier. Nous en sommes tous la preuve vivante.

Et je forme le vœu qu’il traversera aussi l’ensemble des obédiences françaises.

Bien-sûr, peuvent survenir des désenchantements. La joie, ne peut durer qu’un été, dit-on.

Et elle peut être aussi victime du fanatisme ambiant.

Il nous faut donc nous poser à nouveau la question : qu’est-ce que le fanatisme ?

Comment le cerner ? A quel point précis une conviction devient-elle intégriste ou fondamentaliste ?

Une idée dégénère en postulat fanatique au moment où elle exclut ceux qui la contestent. En niant l’indépendance épanouissante des idées ou des opinions, le fanatique maçon les prive de leur pouvoir d’agir, ainsi que leur droit de vivre. On se heurte à son poing fermé, aussi bien dans l’ex gouvernance, que dans la mouvance des ultras de la nouvelle obédience, qui se manifestent si souvent de manière explicite. L’un vaut bien l’autre, et on ne voit pas ce qui les différencie. Quiconque déclare qu’il connaît mieux que d’autres Le Chemin, ou Le Jardin, je m’en détourne. S’il essaie de m’y conduire, je lui résiste.

Est-ce à dire que j’évite le débat avec lui ? Toute l’histoire de ce blog prouve que non.

C’est lui qui se dérobe au vrai débat, au dialogue humain. Il est persuadé qu’il n’a pas besoin de se battre pour gagner, qu’il a vaincu avant d’entendre la première parole. Pour lui, adepte du monologue, tout échange est une aberration. Son discours est monolithique, fermé au doute et à l’hésitation, hostile aux influences extérieures. Il s’écoute lui-même pour ne pas vous entendre. A la limite, il évolue dans un univers réducteur privé de diversité ; il y vit seul avec lui-même ; il devient l’objet de sa propre passion.

Car le fanatique est un exalté. C’est de lui que parle Nietzsche  en disant que ce n’est pas le doute mais la certitude qui rend fou. Aveuglé par la passion, il fait de la beauté divine une laideur humaine. Pour lui, et par lui, son désir de puissance, de satisfaire un égo surdéveloppé, dégénère en un désir irrésistible de haïr. Il se prend pour D-ieu. Comme lui, il œuvre pour que tout Frère soit fait à son image, mais en miniature. Il veut que tout le monde lui ressemble, mais en restant plus petit, humble au pied de son trône. Convaincu d’être l’unique possesseur du sens de l’existence, il bâillonne ou tue l’autre pour ne pas être interpellé dans sa quête.

Dans notre crise, j’ai eu souvent l’occasion d’écrire qu’il n’y a pas un camp pur et un autre impur.

Le fanatique haineux de tendance FMR recyclé GLAMF* qui s’exprime dans un Myosotis n’est pas moins méchant que celui qui s’exprimait dans l’Acacia ou dans le blog affidé. L’un comme l’autre tendent à voir en autrui non un sujet de fierté, mais un objet de mépris…

Ils ont aussi en commun d’être infatigables parce que jamais satisfaits. Ils cherchent à conquérir toujours plus de pouvoir et y consacrent leur action sans relâche : on ne hait pas dans l’abstrait ; un fanatique peut nourrir sa haine théoriquement, mais il en tirera vite les applications pratiques. S’il n’a pas de motif, qu’à cela ne tienne, il en créera. Effrayé par la liberté de l’autre, le fanatique ne se sent libre et vivant que lorsque l’autre ne l’est pas.

Ainsi, il fera l’impossible pour empêcher l’autre de s’assumer en rêvant, en idéalisant, en aimant, en réfléchissant. Paralyser l’imaginaire de l’autre, son exigence éthique et morale. Son but ? Emprisonner la pensée de l’autre.

Quel doit donc être le notre ? Combattre le fanatisme qui est la principale composante de la haine, et réciproquement. Plus précisément : tous les fanatiques ne sont pas haineux ; mais tous les haineux sont fanatiques. Leur démarche mène inexorablement à la destruction de l’Être dans l’être.

Rien de bon, rien de grand, rien de vivant ne peut naître de la haine. Elle nie toute possibilité de métamorphose ou de dépassement. La haine n’engendre que la haine. Il est urgent et impératif de la vaincre avant d’apercevoir les pas pesants de son ombre néfaste. Comment y parvient-on ? Encore une fois, en s’attaquant à son masque invisible, celui du fanatisme.

Combattre le fanatisme, c’est dénoncer l’humiliation de l’autre. C’est célébrer la liberté de l’autre, la liberté de tous les autres. Alors, à quand le respect des opinions entre nous ?

N’oublions pas que notre rôle est entre autres d’être des témoins pour la vérité et la justice, et de messagers pour l’humanité dont le message est non de haine et de vengeance, mais de fraternité et de pardon.

 

* Bien entendu, je tiens à préciser sans ambiguïté que ce propos vise exclusivement une poignée de personnes qui expriment des propos haineux et méprisants, et non pas les milliers de Frères de cette obédience, pour lesquels j’ai le plus profond respect, et la plus grande compréhension.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Arjuna 23/11/2012 10:32

@fidèle
Tu sais comme moi que la lettre "haine" est toujours très proche de la lettre "Aime".

Arjuna

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 11:38



Arjuna, je sais tes qualités, je sais tes espoirs, en eux nous nous
retrouvons. Mais tu es aussi poète… Bien à toi, mon Frère.



marco73h 23/11/2012 10:02

Mon très cher Emmanuel,

ce que tu dénonces avec coeur, ce soir, n'est que l'expression de la déliquessence de la société en général. Il n'y a plus d'opposition d'idées possibles, nous sommes dans le domaine de l'ego. Si
tu n'es pas d'accord avec moi, tu es mon ennemi. Quel gâchis ! On pouvait espérer en venant en maçonnerie que tous ceux qui ont choisi ce chemin auraient au moins cette volonté de "vaincre leur
passions". Et bien non, c'est ici comme ailleurs semble-t-il. Mais peut-être n'est ce qu'une minorité qui n'a rien compris ? J'ose encore l'espérer (quel affreux optimiste je suis !)
Tu as mon soutien fraternel.
Marc-Henri Girollet

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 11:26



Bonjour et merci encore une fois, Mon Bien
Aimé Frère Marc-Henri, pour ton constant soutien. Mais aussi pour ta façon saine (j’allais dire « montagnarde ») d’aborder les choses. C’est ce qui fait que nous nous retrouvons à
travers toute la GLNF, autour de ces valeurs profondes.


ET oui, il est certain que les dérives ne
proviennent que d’une minorité, mais très bruyante et très agissante…


Bien fraternellement à
toi.


 



Christophe Foucault 23/11/2012 08:41

Emmanuel, tu sais Mon Bien Aimé Frère la reconnaissance que nous sommes nombreux à avoir pour toi. Je sais combien le silence peut parfois faire mauvaise oeuvre. Tendre l'autre joue pour les
chrétiens, comme les actions non-violentes d'un Gandhi, est éminemment signifiant et symboliquement efficace pour enrayer le procesus de la violence. La loi du Talion est aussi dèjà une limitaion
de ce procesus en ordonnant une réponse proportionnée au tord subi. Mais tu as fondamentalement raison dans ta logique, il y a un profond besoin de justice face à la haine de l'autre homme. Nous
sommes nombreux aussi à reconnaitre la qualité et la justesse de ton travail et de tes textes, la ligne courtoise et ferme de ce blog et de ses intervenants réguliers que je salue eux aussi au
passage, la fidélité et l'amour sont pour moi les maîtes mots de cet endroit. Comme toi j'ai soutenu JM sans être membre de son comité de soutien, en électron libre avec mes frères, obeissant à
l'idéal maçonnique et au bon sens. je m'exprime parfois, ici -surtout- ou ailleurs -rarement- sous un pseudo que tu connais. Parfois je ne suis pas tendre mais quand j'ai de l'estime pour un homme
cela se sait, et tu fais parti de ceux-là. Merci de continuer ton travail de nous tenir informer avec ta sensibilité personnelle. Je t'embrasse bien fraternellement. Christophe Foucault

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 11:17






Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Christophe,


Merci de tes paroles de Frère. Merci de ces
paroles de maçon, mais aussi de chrétien profond, dans toute la beauté et l’intelligence que peut susciter une Foi bien vécue. Cela fait du bien au cœur et à l’âme de celui qui le lit, et rassure
tant sur l’humanité. Ce qui compte aussi, au-delà du plaisir (que je ne dissimule pas sous une fausse modestie) de se sentir comprit et soutenu, c’est que nous arrivions à susciter la réflexion
des Frères qui sont visés, et à peut-être provoquer un sursaut fraternel ? Est-ce trop demander, est-ce utopique ? Nous le lirons vite…Et merci aussi de saluer les Frères intervenants
réguliers de ce blog, qui, comme toi, défendent les Valeurs maçonniques avec cœur, intelligence et modération…C’est vous qui forgez le succès et la crédibilité de ce
blog !


Très fraternellement à
toi



JMB 23/11/2012 08:20

MTCF Emmanuel,

Nous avons bien des opinions divergentes mais je pense que nous nous respectons.

Je commence à trouver cela très très moyen ce genre de campagne contre ton blog. Même si nous sommes en désaccord nous pouvant a minima nous écouter et répondre de manière sereine.

Aujourd'hui, nous allons connaître une décision de justice. Contrairement à ce que l'on croit, il n'y aura ni gagnant ni perdant. Le passé nous pousserait peut-être à regarder derrière nous. Je
pense que nous aurions tous intérêt à aller de l'avant. Tôt ou tard, nous devrons travailler tous ensemble. Alors, ce n'est pas en s'injuriant que nous allons progresser.

Courage. BF

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 11:00



Bonjour et merci, Mon Bien Aimé Frère JMB, de
ton intervention de son contenu, et donc du soutien comme de la sympathie que tu manifeste à ma démarche. Merci aussi de donner l’exemple, et de faire bouger les
lignes.


Tu as raison aussi lorsque tu dis que dans
cette (épouvantable) histoire il n’y aura ni gagnant ni perdant. Ou plutôt, il conviendrait de reconnaître qu’il n’y aura que des perdants ! Nous tous, la
GLNF !


Alors, plutôt que de perdre notre temps en
injures et calomnies de toutes sortes, plutôt que de perdre notre temps et nos fonds en procédures de toutes sortes, ne conviendrait-t-il pas de nous retrouver dans une assemblée fraternelle, en
essayant de trouver un consensus entre nous ?


Très fraternellement à
toi.



Philippe Christian 23/11/2012 08:10

Le fanatisme est le pendant négatif de la passion.

Arjuna 22/11/2012 23:50

La GLAMF va bien ! Merci de l'attention.
Bises

Arjuna,

Frère de base et non pas un de ces ignobles dirigeants anonymes qui hantent tes nuits et ce blog ...

A ce sujet, je n'ai jamais été anonyme pour les administrateurs des blogs. Je ne souhaite simplement pas me retrouver googleifié sous mon vrai patronyme. A ceux qui se sont dévoilés : Tapez votre
nom sur google et lun des premiers liens sera celui de ce blog... Sympa

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 02:01






Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Arjuna,


Oui, c’est vrai je passe parfois quelques
nuits à m’occuper de ce blog, à répondre à mes nombreux Frères commentateurs de toutes opinions. C’est parce que mon travail passe d’abord, et lorsqu’il ne me laisse pas de répit durant la
journée, je fais face à mes obligations d’administrateur de ce Myosotis la nuit…Est-ce grave, Docteur ?


Mais de cet édito, n’as-tu retenu que ce que
tu mets en relief dans ton bref commentaire ?


Bien fraternellement à
toi…


P.S. : Je n’oublie pourtant pas que
toi-même, dans le passé, t’es élevé sur certains blogs contre ces campagnes de haine…



MATHIUS 22/11/2012 21:55

Mon bien aime frère,Emanuel,
Ne te laisse pas avoir par tes détracteurs, ils ne sont que des moins que rien qui passent leur vie à faire de l'écume morbide pour quelques échecs de plus.
L'odeur de la mort est leur parfum, il se décomposent chaque jour d'avantage par l'acidité de leurs âme altérée .
Toi, Tu ne seras jamais seul, eux seront éternellement seuls et jaloux. Ne t'en occupe pas.
Je t'embrasse
MATHIUS.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 01:56



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Mathius,


Ils ne sont pas près de m’avoir, rassures-toi.
Mais ils sont l’expression d’un fléaux bien plus général, qui traverse non seulement la GLNF, mais la société en général. Ils agissent donc en révélateurs, et je serais ravi qu’une prise de
conscience chez nous puisse servir à soigner ce mal…


Merci de ton soutien
constant…


Bien fraternellement à
toi.


 



Marc Germain 22/11/2012 21:42

Cher F Emmanuel,

Ton propos est très bien dit et très beau , malheureusement il ne s'adresse qu'aux lecteurs ayant une conscience et de l'amour au fond du coeur , tu ne recevras que des commentaires élogieux car tu
les mérites, mais nous n'aurons jamais une véritable confrontation intellectuelle avec tes contradicteurs , car d'intellect , ils n'en ont pas!

J'aime être en désaccord avec toi aujourd'hui sur la ratification mais ce désaccord est basé sur du respect , sur de la fraternité et de l'amour !
Alors cher F Emmanuel , il y a plus de FF qui sont à tes cotés que tu ne le croit , les autres , que veux tu , ils ne sont pas maçons, juste initiés , c'est bien pour cela qu'il faut que la GLNF
soit neuve ou qu'elle ne soit plus, car avec rien , on ne peut construire du neuf , et malheureusement la nouvelle équipe qui se dessine , c'est du grand rien !
Je t'envoie de grosses bises de Bastia
Marc

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 01:50



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Marc,


Mon propos, évidement, n’est pas de recevoir
des propos élogieux, mais bien de tenter d’essayer de provoquer une prise de conscience auprès de ceux qui sont concernés directement par cet article. Après tout, en ont-ils peut-être
une ?!...Je serais tellement de le voir prouver.


La ratification, voila un autre sujet, bien
plus compliqué, mais qui, effectivement me semble aller de soit, contrairement à ton opinion. Nous ne sommes donc pas d’accord sur ce point. Est-ce que ca change quelque chose à notre relation de
d’estime, de confiance et de respect ? Strictement rien. Je comprends parfaitement ton raisonnement et ta motivation, et la respecte totalement. Comme je suis persuadé, et tu viens de le
réaffirmer, que tu respecte ma vision.


Je peux tout résumer en disant que l’essentiel
est de sauver la GLNF de la destruction, pour que nous puissions avoir une chance de nous y retrouver en fraternité…


Avec mon affectueuse
fraternité….



Franck Bailly 22/11/2012 21:19

Très Chers et Bien aimé Frère Emmanuel,

Comment explique-tu qu'il y ait autant de haine et de jalousie au sein de notre Respectable institution ?

J'ai le sentiment que l'immense majorité des FF s'en mettent à l'abri en fonction de la stratégie qu'ils estiment la meilleure:
1°) Certains partent ailleurs, GLDF, GLAMF, Mise en sommeil...
2°) D'autres restent, par conviction, par désintérêt "des choses de l'obédience dont ils n'ont rien à faire,
3°) d'autres ne se sentent nullement concernés par les problèmes d'une hierarchie obédientielle qui a fait la preuve de son obsolescence.

Moi, je suis parti très tôt car j'étais seul à endurer ma peine, incompris et considéré comme le vilain petit canard, quand les malfaisances se voyaient comme le nez au milieu de la figure, Dix ans
déjà .........

Fraternellement

Franck Bailly
ex Dauphiné-Savoie

Virgile 22/11/2012 20:05

Mon Frère Emmanuel,

Je ne peux faire que silence à ce propos ! bon courage et fraternellement à toi et à tous les Frères de bonne volonté.

Virgile

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 23/11/2012 01:32



Bonsoir Mon Bien Aimé
Frère Virgile,


En fraternité
ensemble, avec la joie de la partager.



René Hervet 14633 22/11/2012 19:45

Cher Emmanuel
Tu connais mon aversion contre le catalogage, les propos haineux, racistes, xénophobes et diffamatoires.
Je suis toujours près de toi dans ce combat.
Ce mal qui ronge pernicieusement la GLNF est apparu janvier 2010, et n'a cessé de gonfler.
Ma philosophie paysanne m'incite à continuer à regarder droit devant et si je suis sali, je ne suis sali que par la boue.
Bien à toi
René

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche