Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2013 5 19 /07 /juillet /2013 18:14

Il y a une semaine à peine, dans les colonnes du blog du journaliste de L’express François Koch, le Grand Maître de la GLNF Jean-Pierre Servel touchait du doigt le problème fondamental des quatre obédiences françaises fondatrice de la Confédération : celui de leur régularité maçonnique.

Le Grand Maître déclarait en effet : « Les 5 GL (NDLR : 5 Grandes Loges européennes) expriment leur sympathie pour la CMF… en omettant de reconnaître que toutes ses composantes ne sont pas régulières. A son convent, la GLDF n’a pas réglé la question des inter-visites avec le GODF ».

Comme en écho, quelques jours plus tard, jeudi 18 juillet 2013, dans le même blog, le Grand Maître du Grand Orient de France, José Gulino, lors d’une conférence de Presse où il se trouvait entouré d’Alain Geneste, Grand Secrétaire de la GLMF, de Guy Roman, Grand Maître de la GLMU, et de Philippe Foussier, Grand Orateur du GODF ( avec selon eux le soutien de la FFDH et de la GLFF)  tenait ces propos cinglants pour les différents membres de la Confédération : « Il faut que la GLDF et la GLTSO choisissent leur camp, entre la régularité anglaise et la franc-maçonnerie a dogmatique et libérale, le grand écart n’est plus tenable. ».

Simultanément, il annonçait avoir écrit une lettre à l’intention des Grands Maîtres des obédiences ayant fait scission de la GLNF pour leur indiquer que puisqu’elles avaient déclarées que pour ce qui les concernaient elles ne permettraient pas d’inter-visites avec le G.’.O.’. et les autres Obédiences appartenant au courant dit « libéral », elles étaient priées de quitter les Temples du G.’.O.’. qu’elles utilisent dès le 1er Septembre.

Ceci a pour conséquence de plonger les malheureux Frères de ces deux obédiences une fois encore dans le désarroi, puisqu’ils n’ont plus où se réunir pour leur Tenues, cela alors que les vacances sont déjà bien entamées.

La même menace existe aussi s’agissant de la Grande Loge de France et de la GLTSO qui sont liées toutes deux au G.’.O.’. depuis bien des décennies.

Le Grand Maître du G.’.O.’. tient parfaitement son rôle de militant de la Maçonnerie dite adogmatique, syndicalisante et politique, lorsqu’il s’élève devant cette curieuse innovation inventée par les obédiences de la confédération consistant à vouloir faire signer un engagement ponctuel aux visiteurs, pour la durée de la Tenue:  « C’est totalement incompatible avec nos serments d’initiation, comme par exemple l’obligation d’invoquer le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. ou d’ouvrir ses travaux avec la Bible »! Et d’ajouter, toujours selon François Koch : « S’ils partent dans la régularité de la GLUA, nous ne pourrons plus travailler ensemble. J’ai dit à Marc Henry [le GM de la GLDF] : « Quand tu feras ton choix stratégique, réfléchis à ce qui nous relie. » Et Gulino de souligner que 3 à 4000 frères de la GLDF sont hébergés dans des temples du GODF.

On aimerait rassurer Le Grand Maître Gulino : Tous ces éléments sont loin de favoriser une reconnaissance de la confédération par la Grande Loge Unie d’Angleterre, et donc, il peut toujours réserver ses Temples pour ces obédiences irrégulières, elles le demeureront certainement. Car elles ont oubliées plusieurs points fondamentaux :

Pour ce qui concerne la GLAMF, elle restera irrégulière puisque deux des trois loges qui l’ont consacrée sont parties en « délicatesse » de la GLNF.

Pour être régulier, il ne suffit pas de le proclamer : ainsi, le fait que la GLTSO et la GLDF entretiennent des accords d’inter-visites avec le GO, font d’elles des obédiences irrégulières, considérées comme telles au sein de la maçonnerie régulière.

Penser que pour être régulier, il suffit de signer un formulaire individuel et ponctuel dans le Temps, témoigne d’une désinvolture certaine à l’égard des Règles qui régissent ce domaine.

De ce fait, aussi bien la GLIF, que la GLAMF, la GLDF et la GLTSO ne sont reconnues nulle part, alors que la GLNF malgré ses déboires des dernières années est reconnue de plus de 120 Grandes Loges (124 selon mes calculs)  et récupère une à une ses reconnaissances (récemment la Slovénie et le Maroc ont rétablies leur relations).

Cette situation crée une vive tension entre ces obédiences irrégulière, comme en atteste l’article écrit aujourd’hui par Jean-Laurent Turbet habituellement considéré comme exprimant l’avis du Conseil Fédéral de la Grande Loge de France. Usant cette fois d’un ton virulent dont il n’est pas coutumier, il explique la « sortie » du Grand Maître du G.’.O.’. par un contexte de campagne électorale, ce qui est un peu léger, car un vrai problème de fond est posé, quelque soit le contexte.

Pourtant, force est de constater que, même si nous ne partageons en rien la vision de la Maçonnerie, et encore moins les options prises par le Grand Orient (notamment dans sa décision étonnante de « virer » d’autres obédiences irrégulières de ses Temples), le Grand Maître pose bien le problème aux obédiences qui sont ses locataires, exprimées ici de manière vulgaire : vous ne pouvez avoir le beurre, l’argent du beurre, et...je m’arrête ici pour l’énumération, mais elle pourrait continuer !

En d’autres termes : vous ne pouvez avoir des accords d’inter visite avec moi, et vous proclamer réguliers au sens de la GLUA !

Il se pourrait pourtant que cette dernière réaction du G.’.O.’. était prévue du Grand Maître de la GLDF Marc Henry, manœuvrier fort habile jusqu’à présent, qui peut-être ainsi, voulait imposer la Confédération aux membres de son obédience impliqués dans les inters visites et les relations avec la G.’.O.’. sans être celui qui les dénonce, tout en apparaissant comme étant celui qui joue le jeu de la régularité. Dans ce cas, il semble bien qu’il marque là encore un point.

Si tel n’est pas le cas, c’est Gulino qui le place au pied du mur, et il sera forcé de se déterminer…

Dans tous les cas de figure, la Confédération, comme les 5 Grandes Loges européennes sont une fois de plus caractérisée par la légèreté et la confusion…des genres !

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Michel 19/08/2013 20:32

Bien qu'ayant quitté la GLNF pour differentes raisons, je continue de lire avec un grand plaisir ton blog et j'en apprécie la tolérance clé des FM.
Cependant cette bataille de régulier et d'irréguliers fait sourire la France profonde et ne fait le bonheur des polémistes. Le FM des premiers degrés ne sont pas préocupés par ces luttes de
"pouvoir" car tout est là !.La Maçonnerie est universelle et mon souhait est de voir une grande "Chaîne D'Union".
Félicitations pour ta teenacité et ta persévérance : Très Fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 20/08/2013 13:52



Bonjour et merci pour tes propos concernant
l’esprit de ce blog Myosotis du Dauphiné-Savoie. En effet il s’est employé à rester fidèle au pourquoi de sa création : restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de
Tradition dans la GLNF…


Sur le fond de ton message. Il s’agit de
savoir qui l’on est, et où l’on est…Pour ce qui concerne les maçons de la GLNF, ils ont choisis de vivre et de transmettre la Tradition, la Régularité maçonnique, afin d’être un maillon de la
Fraternité Universelle. Tous les maçons désireux de partager cet idéal librement choisi, sont évidement les bienvenus, et les autres, sont respectés en tant que ce qu’ils sont. Par contre, il ne
faut pas se faire passer pour ce que l’on n’est pas, et il appartient à chacun d’assumer ses choix. Concrètement, cela veut dire que mes Frères – et Sœurs – d’autres obédiences sont bien mes
Frères  et Sœurs, mais pour autant, ils ne sont pas Réguliers, car leur démarche est autre, et ne correspond pas aux Règles qui définissent
celle-ci…


Je te souhaite une très bonne fin de vacances,
et une excellente rentrée.


Avec mes sentiments les plus
fraternels.



Patgandin 26/07/2013 13:12

Puisque si tu souhaites continuer cette discussion, nous pouvons examiner les conditions de création de la GLNF :

Edouard de Ribaucourt, avec son ami Camille Savoire, décident d'essayer de soustraire la maçonnerie française de leur relatif isolement international (ils ne doutaient de rien!), en refusant toute
implication politique, et en renouant plus activement avec la voie spiritualiste. Ils sont l'un et l'autre au GODF et ils sont 33ème au REAA du SC du Grand Collège des Rites. Ils seront reçus CBCS
(Chevalier bienfaisant de la cité sainte), au Grand Prieuré Indépendant d'Helvetie, rite écossais rectifié (RER), le 9 juin 1910.

De retour à Paris, ils créent une loge, au GODF le 15 mars 1911, avec d'autres amis, qui reprendra le nom de la dernière loge ayant pratiqué le rite écossais rectifié en France, le « Centre des
Amis ». La loge sera agrégée au GODF, le 15 mars 1991 moyennant une modification dans l'invocation au « Grand Architecte de l'Univers », qui sera placé dans un texte qui en montre l'aspect
uniquement symbolique adogmatique : "... l'admirable formule du Grand Architecte de l'Univers, à laquelle chaque opinion, fut-elle philosophique ou religieuse, pouvait donner l'interprétation qui
lui convenait. ...". Ceci est accepté par la loge et notamment Édouard de Ribaucourt.

Gaston Bouley, (ancien GM du GODF de 1910 à 1911) remplace Antoine Blatin, comme Grand Commandeur du Grand Collège des Rites et décide, en accord avec le Convent de septembre 1913 que l'invocation
au GADLU, même dans sa formulation purement symbolique, soit supprimée !

La rupture sera quasi immédiate ("Le Centre des Amis" quittera le GODF le 8 octobre 1913), votée par la majorité des membres. La Loge se sépara du GODF, mais Camille Savoire, notamment, ne suivra
pas ce mouvement.

Toujours Gaston Bouley, et à nouveau suivi largement par ce Convent de 1913, trouva le moyen de se brouiller définitivement avec la loge l'Anglaise 204 (la doyenne des loges en France) Nouvelle
rupture, « L'Anglaise 204 » adoptera dès lors le RER pour ses travaux.

Les deux Loges se trouvent isolées.

De Ribaucourt, qui est en relation avec les anglais, prend contact avec la GLUA par l'intermédiaire de Roehrich, et des contacts favorables sont établis. (l'étaient-ils déjà depuis un certain temps
?)

Le 4 novembre 1913, Lord Amphtill lui donne le feu vert pour la création d'une Grande Loge. Et le 5 novembre 1913, c'est chose faite: la Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière (la GLNIR)
est née.

Le 13 décembre 1913, l'officialisation de la GLNIR par la GLUA est accomplie. La loge "L'Anglaise 204" ne la rejoindra qu'une vingtaine de jours plus tard ... !

Les anglais ont enfin un pied en France.

Les règles acceptées sont strictes :
* Rupture complète avec les autres obédiences françaises.
* Gadlu, c'est le dieu révélé.
* Serment sur l'autel avec la bible, l'équerre et le compas
* Aucune discussion politique ou religieuse

Si on met en perceptive (date et évements) la création de la GLNIR (future GLNF) on voit bien que l’on ne se trouve pas dans l’une des règles des fondamentaux de la GLUA : à savoir que pour être de
création régulière une Grande Loge doit être fondée par au moins 3 loges régulièrement constituées...

Mais la franc-maçonnerie anglaise avait enfin sa tête de pont en France, et pour elle c’était sans doute beaucoup plus important que ce « petit » accroc à ses propres règles...

Certes on pourra toujours objecter que celles-ci n’ont été définitivement écrites qu’en 1929, mais si on connaît un peu les anglais, on sait que le droit coutumier est au moins aussi (voir plus)
important que le droit écrit !...

Ah politique, pouvoir et influence lorsque tu nous tiens !...

Bien Frat:.

Patrick.

Mes sources :
(Je tire la relation de ces événements du site http://sifodierisinvenies.overblog.com/ et de la lecture de l’ouvrage publié en 1964 sous l’égide de la GLNF concernant sa propre histoire. Mais on
trouver facilement tout ceci dans de nombreux autres ouvrages d’historiens, il suffit d'être curieux)

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/07/2013 16:42



Bonjour Mon Très Cher Frère,


Merci beaucoup pour cet apport une fois encore documenté. A
cet égard, peux-tu me donner tes sources bibliographiques ?


Pour ma part, en complément, je rajoute ci-après un extrait de
la note rédigée par notre Grand Archiviste, Francis De. telle qu’il l’a écrite pour le « Livre du Centenaire » sur la suite des évènements que tu relates :


La demande de reconnaissance officielle fut transmise le 8 novembre 1913 à
la Grande Loge Unie d’Angleterre qui, le 20 novembre, formula son accord par la plume de Lord AMPTHIL, détenteur de l’autorité en l’absence du Grand Maître, le Duc de CONNAUGHT retenu au Canada
par sa charge de Gouverneur Général.


« Nous nous empressons de vous
donner l’assurance que la Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière est de ce fait reconnue par la Grande Loge d’Angleterre comme une Grande Loge souveraine avec laquelle nous désirons
établir et entretenir des relations fraternelles ».


Le 3 décembre 1913, lors de la tenue trimestrielle  (Quarterly Communication) de la G.L.U.A., le Pro Grand Maître annonça officiellement la reconnaissance de la G.L.N.I.R. tandis que le Grand Secrétaire, Sir
Edward LECHWORTH, donna lecture d’un message du Grand Maître.


« Un corps de francs-maçons de
France, placé en face d’une interdiction formelle du Grand Orient de travailler au nom du Grand Architecte de l’Univers, ont résolu, fidèles à leurs engagements maçonniques de maintenir les vrais
principes et doctrines de l’Ordre, et ont uni plusieurs loges en une Grande Loge Nationale Indépendante et Régulière pour la France et les Colonies françaises.


Ce corps nouveau a fait auprès de
moi une démarche demandant qu’il fût reconnu par la Grande Loge d’Angleterre, et, ayant reçu entière assurance qu’il s’engage à adhérer aux principes de la Franc-Maçonnerie que nous tenons pour
fondamentaux et essentiels, j’ai donné avec joie mon assentiment à l’établissement de relations fraternelles et à l’échange de représentants ».


Je te demande pardon de te répondre avec un décalage de quelques jours en
même temps que je publie ton commentaire, mais je me suis octroyé un salutaire week-end prolongé sans Internet…


Très fraternellement.



le voyageur 25/07/2013 20:39

TC Emmanuel,
la suite concernant les Ecossais (pas d'Ecosse) c'est qu'ils sont venus à la GLNF pour constituer le SCPLF "régulier" et surtout reconnu.(1960?)
on a vu le résultat .
d'après des FF déjà membres GLNF à l'époque, la première préoccupation des "rouges" a été de prendre le pouvoir...d''où la position de Y. Trestournel.
to be continued...
Très fraternellement.

Oscar 25/07/2013 14:00

Belle synthèse,très exhaustive de la situation actuelle dans les principales Obédiences en France.
Et si nous réfléchissons bien, force est de se rendre copte qu'il n'y a plus qu'à la GLNF que l'on peu continuer à travailler dans la sérénité.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 25/07/2013 16:58



Mon Très Cher
Frère,


Je n’rais pas jusqu’à être aussi catégorique
que toi, mais ce qui est sûr, c’est que, compte-tenu de ce qui nous est arrivé ces dernières années, c’est à la GLNF que l’on travaille le plus sur soi, et que l’on se remet le plus en
question…Que cela contribue à permette de travailler sereinement ne fait aucun doute…



Patgandin 25/07/2013 11:11

MTCF,

Sans entrer dans une discussion polémique avec toi sur la régularité d’origine de la GLDF, permets-moi de verser au dossier cet échange de courriers entre le Grand Secrétaire de la G.L.U.A. et le G
:.M :. de la G.L.des Pays-Bas, toutes deux bien évidement obéduiences régulières au sens de la G.L.U.A.

Ces pièces sont consultables sur le site :
http://sifodierisinvenies.overblog.com/document-6-la-technique-du-noeud-coulant

Réponse du 8 janvier 1960 du F :. Davidson G :.M :. du G :. O :. des Pays-Bas au F :. Stubbs Grand Secrétaire de la Grande Loge Unie d’Angleterre qui interrogeait le 23 décembre 1959 le F :.
Davidson sur la régularité de la création de la GLDF.

« Je me suis renseigné sur l’origine de la G :. L :. de France. Il existe en France des Ateliers constitués par la Grande Loge d’Angleterre (en partie même avant l’Union de 1803), et des Loges
constituées par le G :.O :. de F :. Vers 1870, le G :.O :. de F :. Proposa, et plus tard décida, de ne plus travailler avec la Bible ni sous les auspices du G :.A :.de l’U :. Ceci amena une très
vive réaction du Suprême Conseil, et un bon nombre d’Atelier qui décidèrent de quitter le G :.O :. et de se placer sous la protection du Suprême Conseil. Parmi ces Loges figuraient : « Amitié et
Fraternité » de Dunkerque, fondée en 1741 par l’Angleterre, la Loge Anglaise (n° 204 de la Constitution anglaise) à Bordeaux « Les Trinitaires de Paris », constituée en 1821, Le « Mont Sinaï »,
1821, « Les Philanthropes réunis » 1833, etc.

Cette situation fut jugée indésirable, et ces Loges constituèrent en 1884 une grande Loge qui reste encore aujourd’hui sous la protection du Suprême Conseil, c’est-à-dire que le Suprême Conseil
donna son approbation à la constitution d’une nouvelle Grande Loge. La situation fut jugée peu satisfaisante, et en 1904 la Grande Loge se libéra de la tutelle du Suprême Conseil. Je ne vois
moi-même aucun conflit avec le paragraphe I des principes fondamentaux, puisque les Loges mères (fondatrices) de la Grande Loge de France furent régulièrement installées par l’Angleterre ou le G
:.O :. de France, quand ce dernier était encore régulier.

Fraternellement vôtre, DAVIDSON. »


Réponse 15 janvier 1960 du F :. Stubbs Grand Secrétaire de la Grande Loge Unie d’Angleterre au courrier du F :. Davidson G :.M :. Du G :.O :. de Hollande.

« Che(r) F :. Davidson,

Merci de votre lettre du 8 janvier en réponse à la mienne du 23. Après ce que vous m’écrivez, je risquerai volontiers l’opinion personnelle que la G :.L :. de France peut raisonnablement se
réclamer d’une origine régulière en accord avec la teneur de notre paragraphe I des principes fondamentaux. Je ne suis pas certain, naturellement, que notre Conseil acceptera cette opinion. Nos
opinion, quant au reste de cette affaire de la G :.L :. de France vous sont bien connues.

Meilleurs vœux pour 1960
Fraternellement vôtre, J.W. STUBBS »

Lorsqu’on connaît la prudence de la G.LU.A. l’avis de son Grand Secrétaire on imagine bien que la régularité d’origine de la GLDF ne pose pas de problème, le problème, comme il le note à la fin de
son courrier se situe sur l’interprétation du G :.A :.D :.L’U :. de la G.L.D.F. Pour preuve, ce courrier fut suivi d’un nouveau courrier adressé le 21 janvier 1960 au F :. Davidson intimant l’ordre
à la G :.L :. des Pays-Bas de rompre tout lien, visites avec la G :.L :.D :.F :. Non pas au motif de sa régularité d’origine, mais au fait que cette dernière définissait le G :.A :.D :.L’U :. Comme
un Principe créateur sans souligner son caractère divin.

(Je tiens à préciser que je suis franc-maçon, mais pas membre de la GLDF et je n’ai donc aucun esprit de chapelle à la défendre, mais j’aime simplement les faits et l’histoire)

Bien Fraternellement,

Patrick

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 25/07/2013 16:55



Mon Bien Aimé Frère
Patrick,


Merci beaucoup pour cette intervention très
interéssante et documentée.


Je me permets de te faire observer que le nœud
se trouve dans ce document que tu rapportes, et dont je mets l’extrait suivant en relief : « Cette situation fut jugée indésirable, et ces Loges constituèrent en 1884 une grande Loge
qui reste encore aujourd’hui sous la protection du Suprême Conseil, c’est-à-dire que le Suprême Conseil donna son approbation à la constitution d’une nouvelle Grande Loge. La situation fut jugée
peu satisfaisante, et en 1904 la Grande Loge se libéra de la tutelle du Suprême Conseil. » Il y a bien eu tutelle, et je pense pour ma part, qu’elle n’a pas disparue. D’ailleurs le même
phénomène existe à la Glamf, ou chacun sait que derrière la maison du Rite Ecossais Ancien et Accepté, la dominante, se trouve le SCPLF. Du reste, Alain Juillet a été rapidement bombardé
33ème juste avant de prendre la Grande Maîtrise de cette obédience…


Je serais ravi de continuer cet échange avec
toi.


Très fraternellement à
toi.



Patgandin 24/07/2013 10:15

Bonjour MTCF,

Pourrais-tu arrêter de confondre la notion de reconnaissance avec celle de régularité...
Il suffit de lire un ouvrage d'un de nos frère "L'Ordre et les obédiences" de Lepage, pour comprendre que ces 2 mots ne regroupent pas les mêmes concepts. Il serait donc profitable de cesser
d'employer irrégulière à la place de non reconnue ...
Si tu as un doute de sens sur l'un ou l'autre terme, je serai ravi de t'en expliquer les nuances.
Cherchons, comme le dit un rituel, l'idée sous les mots et les symboles...
Merci et bien fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/07/2013 16:41



Bonjour Mon Très Cher
Frère,


Au risque de te déplaire – ce que je
regretterai – je ne confonds pas.


Marius Lepage pouvait avoir son opinion, je ne
suis pas moins maçon que lui, et j’ai la mienne. Au terme de celle-ci, une obédience peut être née de manière régulière (c’est le cas du Grand Orient de France, au contraire de, par exemple, la
Grande Loge de France et de la GLAMF), et évoluer de manière non régulière. A contrario une obédience peut se vouloir – se proclamer – régulière (c’est le cas de la GLDF et de la GLAMF) et être
née de manière irrégulière, car soit née d’un Suprême Conseil, soit consacrée par des loges en « délicatesse » et donc irrégulières. Quoi qu’il en soit, on ne se proclame pas régulier,
comme tu le sais certainement, on est reconnu comme tel. A cet égard, seule la GLNF est reconnue pour tel en France.


Mais ne pas être régulier, n’est en aucun cas
infamant. Cela veut simplement dire qu’on ne suit pas les Landmarks de la Tradition telle qu’elle doit être transmise…


Très fraternellement à
toi.



MATHIUS 22/07/2013 22:33

Mon bien aimé frère Emanuel,
A analyser le site La Lumière de François KOCH, depuis son début, serai t'il pas en réalité un des instruments des hauts grades qui squattent les loges symboliques des trois premiers degrés pour
ensuite prendre le pouvoir administratif des obédiences dans le but d'asservir les loges bleus aux hauts grades?
Après la GLNF et Apres avoir former la GLAMF, ils s'attaquent aujourd'hui au GO par les même faux raisonnements, Pourquoi?
Par ailleurs croire un seul instant que la grandes Loges d'Angleterre va accepter cette tentative de prise de pouvoir des loges bleus par les Suprêmes Conseils,pour la France du Rite Ecossais
Ancien et Accepté , c'est de prendre franchement la maçonnerie pour se qu'elle n'est pas.
Je t'embrasse
Mathius

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/07/2013 16:32



Mon Bien Aimé Frère
Mathius,


Je te retrouve là, et adore ton penchant pour
la provocation…Non, je ne crois vraiment pas que François Koch soit instrumentalisé, par contre, oui, je sais ( et non je pense) que les hauts grades du REAA ont effectivement pour ambition –
actuellement réalisée grâce à la GLAMF – de gouverner une obédience du 1er au 33ème degré…


Quand à attaquer le G.’.O.’, que te
dire ? Observer que les caciques de cette obédience attaquent violement tout ce qui ne va pas dans leur intérêts ? C’est un fait, une évidence…


Je t’embrasse très
fraternellement..


 



VincentA 22/07/2013 19:35

Mon TCF,
Je te remercie pour ton invitation. Je ne suis malheureusement pas dans ton secteur mais on ne sait jamais... Je suis un ex-parisien et néo-varois. Je découvre les LL de ma nouvelle région avant
d'envisager une affiliation.
Très fraternellement.

VincentA 22/07/2013 12:23

Bonjour MTCF,
Accepter la diversité de la franc-maçonnerie française me semble être une démarche totalement oubliée dans le contexte actuel. Je respecte infiniment les FF des autres obédiences que la mienne et
je peux parfaitement comprendre que l'on me refuse l'accès à une tenue parce que je pourrais en troubler l'harmonie. Comme cela a été dit précédemment, la fraternité peut aller bien au delà des
obédiences et l'on peut rencontrer des FF d'une immense qualité partout. D'ailleurs, avant d'être initié, s'orienter vers une obédience plutôt qu'une autre est parfois le fait de rencontre(s) avec
des FF qui vont nous guider. Au début des années 90, j'ai travaillé aux Etats-Unis et un proche m'avait proposé d'envisager une initiation... j'aurais alors été membre d'une RL Régulière aux
Etats-Unis. A mon retour en France, je me serais naturellement orienté vers la GLNF... Au lieu de cela, ce n'est que quelques années plus tard que j'ai rencontré un F. du GODF qui m'a orienté vers
sa L., dans laquelle j'ai été initié. Je suis donc, aux yeux des membres de la GLNF un F. irrégulier.
Pour autant, suis-je un F qui fait de la politique en L ? N'ai-je pas le goût du travail bien fait? L'attachement au rituel et à son sens ? Au symoblisme?...
Le fait est qu'au GODF, il existe des LL souveraines et très différentes. Certaines travaillent à la Gloire du GADLU, certaines ne travaillent que sur des questions symboliques (s'interdisant les
débats sur les questions sociétales) et d'autres ont 80% de leurs travaux sur des questions sociétales. J'ai mon opinion personnelle sur ces différentes conceptions tout comme j'ai mon opinion sur
les prises de position de l'obédience sur des questions politiques. Tout cela pour dire que, sur la question des inter-visites, la seule question qui vaille est l'harmonie de la L. qui reçoit ou
invite. En cela, la position d'une obédience comme la GLNF est claire et tout à fait légitime à mes yeux. En refusant que des FF d'autres obédiences, et notamment des irréguliers, ne puissent
assister à leurs travaux, les LL de la GLNF préservent l'unité des LL, l'harmonie et le travail des FF. Le fait d'envisager faire signer un règlement intérieur comme l'envisage la GLDF, valable le
temps d'une tenue à des FF irréguliers est à mon sens une absurdité. C'est tout simplement ouvrir la porte aux FF visiteurs qui souhaitent venir assister à un spectacle car ce "pacte" ne s'applique
que le temps d'une tenue...! En résumé, il faut savoir ce que l'on veut. Le grand écart que fait la GLDF me semble particulièrement opportuniste et nuisible à la franc-maçonnerie française.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 22/07/2013 12:54



Bonjour et bienvenue sur ce blog, Mon Très
Cher Frère,


Je suis ravi de lire ton commentaire et de
constater ta compréhension vis-à-vis des Règles de la « Régularité », que la GLNF s’impose et respecte. Cela ne veut en aucun cas dire que nous contestons aux membres d’autres
obédiences leur qualité de Frères – et de sœurs ! – et, au contraire, nous sommes ravis de travailler avec eux sur un autre plan, notamment dans le cadre de conférences. Du reste, nous
savons bien que les Grands Maîtres et leurs Officiers ont des contacts réguliers entre eux.


Cela étant, je sais que la description que tu
fais concernant le fonctionnement des Loges au sein du Grand Orient est parfaitement exact, et que dans cette obédience travaillent des Loges au fonctionnement apparemment régulier. A cet égard,
nous n’oublions pas que la première loge de la GLNF venait du G.’.O.’. !


Le champs des possibles entre Frères et Sœurs,
est bien vaste, et ne se limite pas aux Travaux en Loge. Les blogs, d’ailleurs, si souvent nuisibles à la F.’.M.’., pourraient servir à cela.


Je ne sais pas où tu habites, mais si tu es ou
que tes pas te mènent vers Genève, je serais ravi de t’inviter à boire un verre ensemble, à défaut de pouvoir t’inviter à visiter ma Loge….


Je me permets aussi de m’associer à ta
conclusion. Signer un document tel que celui que la Conf. Envisage de présenter à ses visiteurs, est effectivement une absurdité, qui démontre aussi, au passage, dans quel respect elle tient la
Régularité et ses règles. Tu le sais, puis que je l’ai écris ici, mon opinion est que les obédiences de cette confédération ne sont en rien régulières, je leur suggère donc d’assumer cet état de
fait au même titre que l’assument parfaitement les Frères du Grand Orient de France. Une autre voie que celle de la Régularité et de la Tradition est tout-à-fait respectable, et n’exclue pas de
la fraternité entre tous les maçons quelles que soient les voies qu’ils empruntent…Mais bon sang, qu’elles assument, sans vouloir, comme c’est actuellement le cas, vouloir profiter des avantages,
sans les inconvénients…A force de faire le grand écart, on finit souvent par se déchirer les muscles !


Très fraternellement à toi, et n’oublies pas
mon invitation !



la Maçonne 21/07/2013 16:21

Bonjour MTC Frère, Pour la seconde partie de mon précédent message, cela va m'obliger à un petit travail d'éclaircissement. Ce que signifie les "visites", en quoi est-ce important pour une
obédience libérale, et comment celles ci sont perçues "culturellement" au sein des obédiences avec la spécificité féminine. Je vous le transmettrai via mon blog dès que terminé.
Fraternellement,

Reto Roger Herman 21/07/2013 16:08

Chers tous,
Il m'est apparu, qu'à l'exception du GM de la GLNF, la majorité des GG.MM. des obédiences régulières, irrégulières ou bidons ....., sont dans leurs diverses prises de position des parfaites
"Hypocrites"
A bon entendeur, Reto

la Maçonne 21/07/2013 12:12

Très cher frère, Je comprends très bien ce que vous dites lorsque vous considérez plus "fraternellement" certains membres de la maçonnerie dite libérale que certains membres de la GLAMF. A titre
purement personnel, je pense qu'il existe une "fraternité choisie" ou au-delà de considérations obédientielles. Il y a des gens fascinants partout.
Pour répondre à quelques autres commentaires : La GLDF a toujours été un peu "à part" dans ses choix et sa façon de "vivre" les inter-visites. Ce sont des "compliqués". Ils ont inventés un rituel
spécial rien que pour faire des tenues avec des soeurs! Ils ont du temps à perdre ...
La GLTSO est, en effet, surprenante à plus d'un titre. Il y a quelques années, elle réfléchissait à établir des tenues communes avec des obédiences mixtes et féminines. Elle a en a d'ailleurs
organisée quelques unes.
J'imagine très bien le tollé qu'ils auraient fait si à l'inverse la GLFF ou le DH leur avait imposé une déclaration. Toutes les suggestions sont bienvenues ...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/07/2013 14:42



Bonjour Ma Très Chère
Sœur,


C’est un grand plaisir que de lire ce
commentaire que vous voulez bien nous adresser, et de constater que nous sommes parfaitement en phase, dans son préambule…


N’hésitez pas, je vous prie, à nous donner
votre sentiment lorsque tel ou tel sujet de ce blog vous interpellera…


Très
fraternellement.



LaMaçonne 20/07/2013 17:52

Bonjour,
Votre article est intéressant. En fait, oui - il y a "confusion" des genres de la part de la GLDF (quoiqu'avec eux il faut s'attendre à tout), mais néanmoins le sentiment exprimé par les différents
protagonistes tendent à défendre des églises et leurs clochers. Or un des principes de la maçonnerie libérale est de les oublier.



http://lamaconne.over-blog.com/pourquoi-je-me-f%C3%A2che-r%C3%A9gularit%C3%A9

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 20/07/2013 22:54



Bonsoir Ma Très Chère
Sœur,


Merci pour votre appréciation qui touche donc
un article qui présente le point de vue d’un maçon régulier, attaché à la Franc-maçonnerie de Tradition.


Certes, chacun d’entre nous – y comprit vous –
défend sa vision. Ce qui fait par contre la différence entre nous tous et ceux de la GLAMF, vous n’aurez pas manqué de le remarquer, je crois, c’est la virulence et le manque de respect que
ceux-ci affichent – sans doute dans leur désespoir – à l’égard de tous ceux qui ne partagent pas leurs vues…


Concernant la GLDF, je ne sais pas ce à quoi
il faut s’attendre, comme vous le dite, mais ce que je trouve à titre personnel regrettable, c’est qu’ils veulent forcer des frères visiteurs à signer une déclaration qui va à l’encontre de leur
approche de la maçonnerie, démarche qui en rien ne les rapprochera de la régularité à laquelle ils prétendent… C’est donc aussi vain que ridicule.


Je voudrais aussi vous détromper, après avoir
lu votre article, dont la sincérité ne m’échappe pas : la GLNF n’admets en aucun cas des sœurs lors de ses Travaux Rituels, mais est animée des sentiments les plus « fraternels »
en ce qui les concerne, en dehors des Travaux…Dès lors, nos Temples leurs sont loués au même titre qu’aux Frères d’autres Obédiences.


A cet égard, j’ai déjà eu l’occasion d’écrire
ici que je me sentais bien plus de liens fraternels avec tel ou tel Frère du D.H. dont un qui écrit parfois des commentaires dans ce blog, que bien des Frères partis dans de nouvelles obédiences
– et donc nés à la GLNF – mais qui sont bien plus proches de la barbarie que des valeurs maçonniques, régulières ou non.


Je serais d’ailleurs, ravi de vous informer
sur bien d’autres points si vous le voulez bien, si vous me donnez vos coordonnées en cliquant sur la touche contact en haut et à droite de la page d’accueil de ce
blog.


Très
fraternellement.


    



Paul Gilbert 20/07/2013 09:07

M.T.C.F.
Tu écris que tu ne partages pas les options prises par le G.O.(notamment dans sa décision étonnante de "virer" d'autres obédiences irrégulières de ses temples)
sache pourtant que la GLNF fait la même chose, ma Loge Auvergnate Odilon de Mercoeur a été virée du temple de Brioude (43)Les serrures ayant été changées du jour au lendemain. Sans parler de
l'investissement des FF. lors de l'aménagement du site par l'intermédiaire d'une société qui a été cédée "gracieusement" à la société Volcania qui gère les temples auvergnats, comme quoi si ce que
tu dis est vrai au "haut niveau" et je ne met pas en doute ta parole, c'est loin d'être suivi d'effets dans les provinces.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 20/07/2013 23:18



Bonsoir Mon Très Cher
Frère,


Je ne connais pas la situation globale dans la
Province d’Auvergne, mais je ne mets en aucun cas ta parole en doute, et je sais par contre, qu’il y a d’autre cas dans cette Province.


Cependant, on ne peut comparer les deux
situations, celle du G.O avec les Obédiences de la Confédération, et celle de la GLAMF avec la GLNF ! En effet, entre ces deux dernières, les contentieux sont très nombreux, et de parts et
d’autres, les choses sont allées parfois bien trop loin. Je crois que c’est dans ce contexte qu’il faut appréhender le cas que tu rapportes ici.


Dans tous ces cas, je crois sincèrement que
seul un dialogue fraternel et constructif doit régler les situations, soit globalement, soit au cas par cas. J’espère que c’est encore possible.


Très fraternellement à
toi.



MATHIUS 19/07/2013 23:55

Mon bien aime frère Emanuel,
le GO est entrain de remettre violemment a l'ordre ceux qui prétendent (sans se donner les moyens d'être indépendants matériellement) de posséder la régularité maçonnique sans se soucier ceux qui
les "loges".
en réalité, le GO en a rien a faire de la régularité maçonnique de la grande loge d'Angleterre
Franchement il y a un côté bizarre chez les cinq qui sont entrains de mettre un désordre pour des raisons d'ego dépassant tout entendement.
L'automne va être chaud.
Quel sage disait : lorsque tu dois construire ta maison, commence par t'assoir et prend le temps de compter tes deniers.
Je t'embrasse
MATHIUS

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 20/07/2013 23:00



Mon Bien Aimé Frère
Mathius,


Effectivement, le G.’.O.’. a une logique qui
lui est propre au terme de laquelle la reconnaissance de la Grande Loge Unie d’Angleterre lui ets parfaitement égale. D’ailleurs, il a raison, car, il lui vaut mieux ne pas y
compter !


Par contre, pour cette confédération qui y
aspire, la méthode qu’ils adoptent concernant les inter-visites, ressemble bien plus à une manière de prendre les fRères réguliers y comprit anglais pour des
niais !....


Bien à toi, en toute
fraternité.



le voyageur 19/07/2013 21:51

TC Emmanuel,
mes propos risquent de choquer certains de nos FF ....
Cependant, le GM du GO (comme aussi l'article 164 de nos futurs statuts) découlent d'une vieille tradition maçonnique un peu délaissée ces temps-ci:
- pour sacraliser l'espace et le temps des tenues (même au GO)il faut respecter un minimum d'harmonie parmi les FF présents.
Il est donc nécessaire d'aller au-delà d'un simple engagement écrit sur un registre.
Les présents doivent être d'accord sur le bût de la cérémonie qui est forcément élevé..
Chacun des participants est co-célébrant.
point de spectateurs qui attendent un spectacle.
Or, il semble que cette furieuse envie de se "visiter" sans trop de précaution relève de cet état d'esprit (je vais au spectacle).
Qui d'entre eux a en mémoire "le VM peut demander à un F de rester dehors afin de ne pas troubler l'harmonie"...
c'est bien parce qu'il connait bien son monde qu'il peut être exigeant..
la visite doit rester une exception. Elle semble être devenue la principale préoccupation de certains d'entre nous.
moi, le voyageur, je me suis fais raconter les mésaventures des FF européens qui croyaient participer aux travaux des loges USA rien qu'en faisant le signe de maitre!
Finalement le GM du Go est dans la tradition!
Très fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 20/07/2013 22:56



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère Voyageur,


Je me permets d’ajouter à ton commentaire mon
étonnement sur un point supplémentaire :


La confédération a institué ce papier à signer
par les visiteurs qui n’en sont pas membres, et visant donc particulièrement les Frères du G.O, du D.H. etc…


Je voudrais que l’on m’explique de quel processus intellectuel – et
spirituel – découle cette exigence que des Frères membres d’obédiences mixtes signent ne pas accepter la mixité dans une tenue…


Décidément, à force de pratiquer le grand écart, on finit par avoir une
jambe dans le mensonge, et l’autre dans le ridicule…


Très fraternellement à toi.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche