Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 18:55

S’agissant non pas d’une « tournée électorale » mais d’une visite ponctuelle à l’invitation de  la Province de la Vallée du Rhône et de son Grand Maître Provincial Jacques Stu., le but de cette soirée était de permettre à tous de pouvoir poser le plus de questions précises au candidat désigné à la Grande Maîtrise, et de permettre à celui-ci d’y répondre de manière claire.

Chaque Loge de cette province était invitée à envoyer deux délégués, visiblement il y en avait plus, certains venants de très loin (Valence et Pierrelatte).

Il est intéressant de relever que la grande salle des locaux de Rilleux-la-Pape était bondée.

L’ambiance était aussi chaleureuse que bon enfant, dans cette Province qui, forte de 72 loges avant le début de la crise, en a gardée 51, alors qu’une autre doit encore être réveillée le 20 octobre. De plus, cette réunion informelle, s’est poursuivie dans une atmosphère décontractée, et très fraternelle autour d’un repas.

Le Myosotis du Dauphiné-Savoie avait des oreilles dans la salle permettant le compte-rendu suivant, assez complet, mais basé uniquement sur les principales questions, d’autres étant regroupées au sein de celles-ci.

Par souci de discrétion, il ne mentionnera ni le nom, ni la loge des Frères ayant posé des questions.

D’emblée, sur un ton humoristique, Jean-Pierre Ser. un peu tendu au début de l’exercice, a fait comprendre qu’il ne s’accorderait aucun Joker. Force est de reconnaître qu’il n’a effectivement esquivé aucune question, même si toutes ses réponses n’ont pas données satisfaction.

-          La première question posée, mentionnant que les loges de cette Province subissaient les difficultés de la crise de plein fouet, interrogea le candidat sur ce qu’il pensait de la souveraineté des loges. La réponse fut aussi claire que la question : « La notion de maçon libre dans la loge libre, n’est pas mon objectif, et n’est pas dans la Tradition de la GLNF. » Jean-Pierre Ser. a encore indiqué que son approche de la souveraineté était largement en accord avec l’article écrit par Francis Del. Grand Archiviste de la GLNF sur ce sujet. Précisant sa pensée, il a indiqué que le souci de l’obédience est de s’assurer que les Loges travaillent dans la régularité (respectent les interdictions de visites de membres des obédiences irrégulières, respectent les Rituels en œuvre au sein de l’obédience, et ont une patente). Selon lui, rien d’autre ne peut être imposé.

-          Beaucoup de Frères posèrent des questions relatives à Monsieur Stifani, et chacun reçu une réponse claire.

-          Un Frère a demandé à Jean-Pierre Ser. quel était son objectif en devenant Grand Maître. Réponse : « Ce qui compte, c’est l’avenir de la GLNF, tirer un trait et repartir ».

-          Autre question : Comment comptes-tu retrouver la reconnaissance ? Jean-Pierre Ser. a développé sa réponse en indiquant qu’il fait le « vœux ardent de rétablir la reconnaissance avec les clefs données par la déclaration anglaise.» Il souhaite « donner l’image d’une Grande Loge régulière apaisée, ayant des idées saines, sans blog… ». « C’est à  nous de faire la preuve que nous méritons la reconnaissance». A partir de ce sujet, le candidat à la ratification a aussi abordé un autre aspect, celui du retour des Frères partis vers d’autres horizons, mentionnant (pour la première fois), mais ne faisant que mentionner, que parmi ces frères qui nous ont quittés, il y avait des Frères meurtris. Il a toutefois précisé qu’il y a façon et façon de quitter une obédience, et que pour ceux qui, par exemple, ont « volé » trésors, décors ou matériels, cela prendra du temps s’ils veulent revenir. Quand aux autres, ils seront les bienvenus, même s’il n’entend pas faire de « campagne » a cette fin, au contraire de tel ou tel Grand Maître d’une autre obédience qui se permet d’écrire une lettre aux Frères de la GLNF pour les inciter à rejoindre son obédience. Sur la manière de réintégrer ces Frères (des cas pour minoritaires qu’ils soient se présentent de plus en plus), il indique que les FF.’. auront à déposer leur dossier dans leurs loges, lesquelles décideront souverainement. Les loges entières désirant revenir déposeront quand à elles leur dossier auprès de leur Province. Jean-Pierre Ser. a encore précisé qu’il souhaite le retour des Frères si les loges sont d’accord, car cela lui tient à cœur.

-          Une autre question importante posée à Jean-Pierre Ser. : A-t-on un état précis des effectifs, et quel impact a celui-ci sur les cotisations ? La réponse, sur la base d’estimation reposant notamment sur les affirmations d’Henri Sid. directeur administratif et financier de la GLNF et se fondant sur la base des Installations réalisée en septembre 2012, donne une idée : il y aurait environ 26.000 FF.’. actuellement à la GLNF. Ce chiffre doit impérativement être affiné sur la base de la perception des cotisations. Poursuivant, Jean-Pierre Ser. a estimé que selon lui, la GLNF est viable avec un effectif de 20.000 Frères. Quoi qu’il en soit, il a affirmé que la situation ne permet vraisemblablement pas une réduction du montant des cotisations, et que le train de vie de l’obédience serait réduit, même s’il n’a aucune intention de loger, lors de ses déplacements à Paris, dans des hôtels borgnes… S’agissant du montant des cotisations, le Grand Maître Provincial de la Vallée du Rhône, Jacques Stu. a fait une parenthèse pour expliquer comment se ventilait les prélèvements et pour marteler que le montant prélevé par la Province demeurerait le même que depuis le début de la crise, sans la moindre augmentation, c’est-à-dire fixé à 60€, la cotisation nationale étant de 163€, les problèmes de gestion générés en raison du départ d’une vingtaine de loges, étant assumés par l’équipe provinciale.

-          Changeant de sujet, un Frère, tout en félicitant Jean-Pierre Ser. de sa désignation par le Souverain Grand Comité par quelque 60% des voix, a exprimé ses regrets « qu’il n’y ait pas eu d’unité dans l’adversité ». Jean-Pierre Ser., comprenant le reproche contenu dans ce constat, a fourni quelques explications, certains les estimant embarrassées, d’autres non : Selon lui, il y aurait eu des tentatives, mais ce serait mal passé, notamment lors d’une rencontre à Lyon entre lui, Jean Murat et Serge Tof. et leurs équipes respectives. Ils auraient alors constaté que leurs idées n’étaient pas convergentes. A partir de cela, il a fait le constat que si lui, « éprouve une estime profonde pour Jean Murat », (ils se recevaient à l’époque où ils étaient tous deux Grands Maîtres Provinciaux), il avait néanmoins été heurté par différents articles émanant de son entourage.  Ayant eut eu l’occasion d’avoir une explication avec tel ou tel auteur de ces article, il a décidé de tourner la page. Il n’est pourtant pas sûr – selon ses dires – que Jean Murat soit bien entouré, et fait observer que pour ce qui le concerne, il n’a jamais rien dit contre son ancien « challenger ». Pour conclure sur ce sujet, Jean-Pierre Ser. a encore précisé qu’il a écrit à Jean Murat après sa désignation par le S.G.C., et qu’il espérait encore recevoir une réponse.

-          Un Frère expérimenté intervient alors, et relève qu’il a bien noté que dans son programme, Jean-Pierre Ser. à l’intention de remanier le Souverain Grand Comité, mais demande pour quoi faire, car dans le passé, la procédure faisait de cette instance une simple chambre d’enregistrement. Dès lors, ce Frère demande de manière fort judicieuse, si dans l’avenir les Frères recevront le matériel permettant de travailler AVANT de se rendre à Paris pour les réunions du S.G.C., et non y aller pour se cantonner a devoir approuver ce qui leur est proposé au dernier moment ? Dans sa réponse, qui demeure peu précise, Jean-Pierre Ser. a fait plusieurs observations, indiquant que ce qui se passera dépendra du Grand Maître, et relevant que jusqu’à présent, effectivement, seuls les comptes étaient présentés avant, a l’exclusion de tout autre sujet. Il a aussi rappelé que l’ex Grand Maître ne réunissait plus le S.G.C. qu’une fois par an, alors que les statuts prévoient ces réunions à un rythme d’une fois par mois. Il a aussi fait part de sa conviction que si la procédure d’Impeachment avait existé, elle ne serait pas allé jusqu’au bout, dans le cadre de cette crise. En conclusion, il a indiqué qu’il va personnellement réécrire le Règlement Général (en se fondant sur son expérience de Maître de Conférences à la Faculté de Droit, et d’avocat), sur la base d’un Livre unique, dans lequel un seul Frère sera à la fois Grand Maître et Président de l’association, de façon à éviter le sillon voulu et creusé par l’ex sur ce sujet. De même il confirme que les nouveaux statuts incluront une procédure de destitution du Grand Maître, et que le mandat de celui-ci sera ramené à 3 ans renouvelables une fois, appliqué à lui-même. Il a d’ailleurs laissé entendre qu’il sera candidat à sa propre succession, ayant besoin de six ans pour mettre en application les réformes qu’il souhaite. Il a aussi indiqué, par ailleurs, que s’il n’est pas ratifié au mois de décembre prochain, il ne se représentera pas au prochain Souverain Grand Comité, mais que cette situation ne pourrait que plonger la GLNF dans le chaos (NDLR : ce que souhaite certainement un certain avocat…). Une précision a été apportée par un Frère, sur un tout autre sujet, concernant la situation actuelle d’un point de vue administratif : on a ainsi appris que pour une simple demande de remboursement, Madame Legrand demande de remplir quatre dossiers !!!

-          Une autre question importante posée par un Frère : Quel est l’avenir du R.’.E.’.A.’.A.’. au sein de la GLNF, et quel est le regard que porte Jean-Pierre Ser. sur le Suprême Conseil Pour la France ? La réponse a claquée du tac au tac : « Un avenir radieux, un regard attentif ». Explicitant sa pensée, il a d’emblée énoncé une nouvelle importante : il n’a pas l’intention de créer un nouveau Suprême Conseil ! Il forme au contraire le vœu que tout revienne dans l’ordre. De même, il n’a aucune intention d’exclure les Frères qui visitent le S.’.C.’.P.’.L.’.F.’. (NDLR : selon certaines informations, celui-ci, au contraire forcerait ses membres à quitter la GLNF avant la fin de l’année). Il se donne un délai de réflexion pour voire comment les choses vont évoluer, et se déclare ouvert à toutes discussions. Il va donc, proposer à chacun des responsables des Juridictions de les rencontrer, le moment venu. Il précise qu’il a déjà rencontré le Grand Prieur du Grand Prieuré Rectifié de France, et qu’il s’est déjà entretenu avec le Suprême Commandeur du Grand Chapitre Français Michel Descours. S’agissant de l’Arche Royale, et de son Grand Chapitre, Jean-Pierre Ser. a estimé que cela avait été une erreur que les Grands Maîtres Provinciaux aient été conduits à « chasser sur le terrain des Juridictions, puisque ce Rite est ouvert à tous les Maîtres Maçons de tous rites. Selon lui, cela a même été une erreur de confier aux GG.’.MM.’.PP.’. la direction de l’Arche Royale. Ne voulant pas, car n’en étant pas un spécialiste, trancher arbitrairement ce sujet, il a indiqué avoir confié à un membre de son entourage, Didier Gom. la responsabilité de mener une réflexion sur ce sujet. Au-delà de cette volonté, Jean-Pierre Ser. a précisé clairement qu’il ne s’intéresse qu’aux Loges bleues, car c’est cela « son boulot » !

-          Un Frère a alors demandé à Jean-Pierre Ser. : « Qu’as-tu appris du passé » ? Réponse : « Il faut essayer de ne pas nuire ! »…Et encore « Vous êtes obligés de faire confiance au Grand Maître » !... Affirmation qui est apparue bien surprenante, dans le contexte de la crise actuelle… Cependant, il a révélé être habité par une question qui l’inquiète : «  Voteront-t-ils pour moi par amour, ou par lassitude ? »…

-          Puis un Frère a interrogé Jean-Pierre Ser. sur sa stratégie pour communiquer avec le monde profane ? Sa réponse a été conforme à sa posture jusqu’à présent. En effet, il veut « retrouver une discrétion certaine ». Ce qui ne veut pas dire qu’il ne communiquera pas et qu’il ne défendra pas la F.’.M.’., mais il prétend plus réfléchir à la communication avec les FF.’., qu’avec le monde extérieur.

-          Survint alors la question que beaucoup attendaient : Que veux-tu faire avec les fondations ? Jean-Pierre Ser. a alors donné sa vision sur ce sujet – certains diraient ce problème – laquelle s’avère nuancée. En effet, le prochain Grand Maître pressenti, pense que sur le fond, les Fondations sont très intéressantes pour une obédience maçonnique, particulièrement pour recueillir les legs de Frères qui désirent faire de la GLNF leur héritier. Ainsi, il souhaite conserver la Fondation pour l’Homme, dans laquelle, rappelle-t-il il y a des représentants du Ministère de l’Intérieur. Concernant Hôpital Assistance International, il pense que l’idée était bonne, mais qu’elle ne plait pas aux Frères (NDLR : c’est le moins que l’on puisse dire !...), et que par conséquent, il va la détacher de la GLNF. Concernant Scribe, il indique que son gérant actuel, Paul Stu. ne souhaite pas continuer de la diriger, et que par conséquent, dans un premier temps, il engagera peut-être une femme en qualité de salariée (pour qu’on ne puisse la soupçonner d’être membre de la GLNF) pour s’en occuper, avant de procéder à sa vente. Intervint alors le G.’.M.’.P.’. de la Province de la Vallée du Rhône, pour plaider avec passion que dans les Fondations, « il n’y a pas que des pourris », qu’« il n’y a pas que les 54.000€ de frais d’hôtel d’un ex dirigeant de la GLNF révélés par le « Canard Enchaîné » et les blogs, et de rendre un hommage très appuyé aux Frères qui ont donné beaucoup de leur temps et de leur argent à l’O.A.F..

-          Un frère s’est ensuite inquiété de savoir s’il y a une grande divergence entre Jean Murat et Jean-Pierre Ser. et de savoir si elle ne risque pas de resurgir ? Le candidat à la ratification a répondu que l’on peut résumer les positions ainsi : Jean Murat est dans une opposition dure (NDLR : sic ! On se demande alors ce qu’était FMR !), et lui-même dans une opposition de réconciliation, mais qu’il n’exclue pas que Jean Murat puisse participer à la reconstruction commune.

-          La dernière question a été posée par un frère s’inquiétant de ne pas entendre Jean-Pierre Ser. parler des Frères qui, à quelque niveau que ce soit, se sont engagés pour contrer les dérives de l’ex gouvernance, et qui ont réalisés l’essentiel du travail qui permet aux uns et aux autres de se retrouver là…Jean-Pierre Ser. a balayé l’objection d’un revers en prétendant que ce Frère ne l’avait pas écouté, et qu’il s’était adressé aux « Frères meurtris ». Ce qui est inexact, car s’il les a effectivement mentionnés, il n’a pas eu de mots à leur endroit, ni remerciements, ni demande de pardon au nom de la GLNF pour ce qu’ils ont eu a subir. Il a fait comprendre que les nominations qu’il annoncera laisseront apparaître que ces Frères ne sont pas oubliés. Il faut mentionner, qu’il a été applaudi à ce moment.

La séance s’est arrêtée là, pour se poursuivre par un dîner qui s’est déroulé dans une atmosphère très chaleureuse. Au cours de celui-ci, un Frère est encore intervenu pour souhaiter à Jean-Pierre Ser. bonne chance pour la ratification, mais surtout pour la mise en place des nécessaires réformes institutionnelles. Dans sa réponse, Jean-Pierre a confirmé cette nécessité mais rappelé que ce ne sont pas ces réformes, si bonnes soient-t-elles qui pourront réellement changer le destin de la GLNF, mais que seul l’amour dont sont capables les Frères de l’Obédience les uns vis-à-vis des autres sera à même de faire évoluer les choses dans le fond…

Il n’est pas exagéré de dire que finalement, nombre de Frères sont repartis contents et satisfaits de ce qu’ils ont perçus ou entendus, même si quelques Frères sont demeurés inquiets…Reflétant les uns et les autres la situation vécue par l’ensemble de la GLNF.

Cependant, une chose ressort particulièrement de cette soirée, c’est la volonté de tous de reconstruire un futur commun à tous les Frères de la GLNF, tout en tournant définitivement la page de l’ère Stifani…D’ailleurs un symbole résume tout : dans les locaux de la Province de la Vallée du Rhône, à l’emplacement de la galerie des portraits des anciens Grands Maîtres, la photo de Monsieur Stifani ne figure plus.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

VF 17/10/2012 12:48

Bonjour mon F.
Merci pour ton blog "intelligent", je suis comme beaucoup de FF.,un peu paumé, ma RL est restée à la GLNF,mais dans ma Province(Rouvray)c'est l'hémoragie, presque toutes les Loges
surtout REAA,sont parties à la GLAMF,Evidemment j'attends beaucoup et souhaite la ratification du nouveau GM,sans être
candide, ont n'a pas le choix, JPS peut réussir, les FF. veulent repartir et y croire, sinon se sera fini de la GLNF
important aussi la "paix" avec les juridictions, je suis au SCPLF et j'y vois des signes encourageants.Certe il faudra faire un peu, pas mal!! de "ménage" a Pisan, on verra bien !!
J'ai hâte de retrouver du plaisir d'aller en Loge.
TF

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 17/10/2012 21:34



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
VF,


Je suis très touché par ton appréciation
concernant ce blog. Elle me va droit au cœur.


Je me permets de te confier que je suis très
attaché à la Province de Rouvray, car j’y suis né au sein de la R.’.L.’. Goethe n° 95, à une époque bénite où Michel Gor. en était l’admirable Grand Maître Provincial, succédant un immense maçon
le T.’.R.’.F.’. Jean Wunen-Burger, duquel j’étais proche par des débats, voire des joutes d’ordre spirituel et maçonnique…


Tu définis très bien les choses : pas de
chèque en blanc pour le prochain Grand Maître, mais soutien à sa ratification, pour tourner la page avec ce passé abominable. Après, il faudra être très attentif à l’élimination progressive de
toutes les circonstances qui ont mises en œuvre les innombrables dérives qui ont conduites au départ de la moitié des Frères de l’obédience…


Pour moi, le plaisir, ne m’a jamais quitté. Et
il faut le transmettre, particulièrement dans les circonstances présentes. Il faut amener aux loges, une partie de ce que l’on y cherche…Nous pouvons en parler si tu le
souhaites…


Très fraternellement à
toi…



Veritas 16/10/2012 17:42

Did. Gom.....l'alcoolo du CLub E...ais....
Ca laisse vraiment réveur!

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/10/2012 23:20



Que ca laisse rêveur, soit ! Mais
j’aimerais que ce soit sur la base d’arguments bien plus profonds et maçonniques que celui-ci, qui s’il était avéré, relève de la sphère privée !



le pelerin 15/10/2012 19:42

Revenant comme à l'habitude, heureux,vraiment trés heureux,d'un pelerinage sur "El Camino de Santiago" où se vis une véritable fraternité,spontanée,franche,aimante, partagée, avec des "riches" et
des "pauvres", des jeunes et des "vieux", des croyants et des mécréants, bref "humaine et mondialisée" une fraternité où par contraste le discours convenu de la Guelnef de ces derniers mois "mes
bien aimés F" parait tellement surréaliste et ignoble,je découvre le CR de réunion avec le pére de la théologie du "dernier lien entre Dieu et les Hommes". Que conclure de cette lecture sinon que
"Le précédent GM est mort, vive la GLNF de Fo., Sti. et consorts; primauté, primauté, primauté de l'Obédience et de ses dignitaires, obéissance, obéissance, obéissance de ses membres.", 5ieme
évangile selon notre brillant théologien se considérant déja comme Pape bien qu'encore non ratifié.
Vite je retourne, guidé par l'Espérance, sur le Camino, où la Force est necessaire, la Beauté omniprésente et où peut être une lueur de Sagesse nous sera donnée de surcroit.
Ultreia (cri de ralliement des pélerins)

Le Pelerin

Alfred de Talebonjour 14/10/2012 23:59

Mes chers Frères,
Servel qui prétend être fraternel, veut que tout « redevienne comme avant ».
C’était comment « avant » ? Avant, c’était tout ce à quoi la UGLE apportait son soutien passif. Aussi, mes Frères, pas de panique.
Le texte de la décision anglaise est très clair. Ce qui motive le retrait de reconnaissance de la GLNF par la UGLE, ce ne sont pas les sempiternels charcutages de rituels, actes parfaitement
irréguliers, mais lisez donc la Constitution de la UGLE.
Ces charcutages sont perpétrés par des ânes chamarrés qui imposent ensuite leurs âneries en guise de vérités aux loges qui n’en peuvent mais, au nom de la règle « Faisons n’importe quoi pourvu que
ce ne soit pas authentique et silence dans les rangs ».
Le retrait de reconnaissance par la UGLE n’est pas dû non plus au départ tonitruant en 1995, d’un assistant grand maître, grand officier à Londres et parent de la Reine d’Angleterre.
Ce qui gêne la UGLE, ce n’est pas que le jadis grand secrétaire Yves T., ait un jour brandi un document sous le nez de Peter Williams, alors Grand Maître de la Marque anglaise, en disant, très fier
de lui : « Moi, monsieur, je tiens mon grand maître ! ». Ce n’est pas le fait que le même Yves T. ait provoqué un scandale en déclarant ex cathedra et en Irlande, lors d’une réunion des grands
secrétaires des obédiences régulières, que les grandes loges devaient contrôler les hauts grades sur leur territoire. Ce n’est pas la vantardise de Yves T. qui disait à qui voulait l’entendre : «
J’ai dans mon tiroir de droite de quoi faire marcher au pas 80 % du Souverain Grand Comité », alors qu’il était notre employé.
La UGLE a retiré sa reconnaissance à la GLNF mais ce n’est pas en raison d’agissements qui font l’objet de plaintes dont il est permis de penser qu’elles pourraient déboucher. Si la UGLE a retiré
sa reconnaissance à la GLNF, ce n’est pas parce que diverses sociétés et associations ont été montées autour de la GLNF.
Ce qui rapporte : une SA immobilière, financée par l’actionnariat des frères, partie d’un capital de 800 000 Euros, en était à plus de 2 000 000 d’Euros d’actif net fin 2008. La UGLE n’a pas mal
pris le fait que les actionnaires se soient vus proposer de donner leurs actions à une fondation, dans le conseil d’administration de laquelle on retrouve un proche d’un grand maître.
Je suis bien renseigné me direz-vous. Pas plus que n’importe qui d’autre : je lis les journaux, je regarde la télé. Souvenez-vous : L’Express du 17 juillet 2010, Le Point du 6 janvier 2011, Le
Nouvel Observateur du 27 janvier 2011, L’Express du 1er février 2012.
Ce qui me met à portée d’affirmer que si la UGLE a retiré sa reconnaissance à la GLNF, ce n’est pas en raison des agissements des hiérarques de l’obédience française ni parce qu’ils sont rapportés
par la presse et la télévision. De tout cela les Anglais se foutent éperdument.
Non : si la UGLE a retiré sa reconnaissance à la GLNF, ce n’est pas à cause de toutes ces agissements qui lèvent le cœur des frères qui rêvent d’initiation. Si la UGLE a retiré sa reconnaissance à
la GLNF c’est, drame affreux, parce que la justice a nommé une femme comme administratrice judiciaire. Je parie que si l’administrateur avait été un homme, la UGLE aurait comme d’habitude fermé les
yeux et maintenu sa reconnaissance à la GLNF.
Donc, rassurez-vous : dans quelque temps, la dame sera renvoyée à sa chère étude et tout pourra reprendre comme avant. Dès le retour de la reconnaissance de la UGLE à la GLNF, on pourra recommencer
les charcutages de rituels par des ânes chamarrés, les constructions financières dans le dos des frères, les voyages en première classe en Afrique et autres lieux, etc., etc. La UGLE soutiendra
cette GLNF-là comme la précédente.
L’important c’est le pouvoir. La reconnaissance n’est qu’un levier de ce pouvoir. Rien de plus. Servel a déjà dit ce qu’il veut faire : il n’a pas l’intention de changer quoi que ce soit de réel à
l’institution.
Ce sera comme avant, une question de personnes et non d’institution. Et dès que le grand maître élu aura une araignée au plafond en plus de son illettrisme maçonnique, le cirque recommencera.
La GLNF sera « sauvée ».
Bien fraternellement,
Alfred

glandu1ier 14/10/2012 23:11

Merci Emmanuel pour ton article. Je crois aussi qu'il faut laisser à JPS le temps de mettre en place ce que sera sa grande maître, si, comme je l'espère, il est ratifié en décembre.
Il faut effectivement voir aux actes et se garder de jeter des anathèmes préalables.
Merci pour avoir relayé toutes ces informations qui peuvent aider à re-construire ce que nos devanciers avaient mis en place il y a bientôt cent ans.
Mon TCF, je suis d'un naturel simple. Je suis fidèle à mes serments et je crois en la perfectibilité de l'homme, de tout homme. Je crois que le GADLU nous est en aide pour peu que nous soyons
justes et dignes. Qui que nous soyons !
Si je le peux, je tendrais évidemment la main aux quelques FF qui ont quitté ma RL. Comme je l'ai écrit sur d'autres blogs, nous sommes nombreux à pleurer leur départ et ils nous manquent. Leur
fraternité nous manque et je me sens personnellement orphelin de certains FF d'autres RRLL qui me manquent tout autant.

Philippe Christian 14/10/2012 09:50

Bonjour à tous,

Je partage complètement l'acis de Symbulum sur le fait que seules les dérives de la GLNF ont amené la situation où elle se trouve actuellement.

Ce n'est pas un complot des "Frères ennemis" comme dirait l'autre....

En réalité, la crise de la GLNF a eu des conséquences au delà de nos frontières et la seule solution réaliste sera :
- que la GLNF se reconstruise et se réforme avec ceux qui
en sont toujours membres. Je souhaite à Jean Pierre
SERVEL tous mes voeux de réussite et l'invite d'ailleurs
à lire, à relire et à consulter nombre de Frères meurtris
avant de décider de ne pas faire suffisammment.
- que la GLAMF continue à se mettre au diapason des règles
internationales. Les 12 000 Frères qui la composent ne
sont ni des révolutionnaires, ni des secessionnistes,
mais des Frères sincères qui ont dit stop ou qui ont été
victimes d'actes anti fraternels.
- qu'un projet commun réaliste et fédéraliste regroupe les
obédiences concernées (GLDF-GLNF-GLTSO & GLAMF et autres)
qui sera plus représentatif de la Maçonnerie de notre
pays. Il est clair aujourd'hui, et si vous ne le voyez
pas suffisamment, des messages clairs seront envoyés
d'ici peu, que les GL Européennes comme hors continent
souhaitent ce projet. Rapprochez les déclarations des
unes et des autres, ne les opposez pas et faites le
rapprochement de la conclusion qui s'impose.

C'est la seule que cet ensemble pouvant former le nouveau
visage de la FM Française, régulière, fraternelle et donc reconnue puisse recevoir ces lettres de noblesse.

Il faut être réaliste pour comprendre que s'y s'est passé était écrit et se serait inévitablement produit à un moment.

Profitons tous de ce moment pour reconstruire ou restaurer tous ensemble dans nos chapelles respectives.

Bien fraternellement

Ancien membre GLNF
Membre GLAMF

Symbulum 13/10/2012 23:33

Pourquoi je m intéresse à la GLNF, alors que j'ai démissionné, et que j ai adhéré à la GL-AMF? Ben, parce que je suis né à la GLNF, et que j y ai grandi. Quitter ce que l'on a aimé est une
souffrance. Alors bien sûr, je m'inquiète pour cette obédience, sans intention morbide ou malveillante. Mais la GLNF que j'ai imaginé n existait déjà plus quand j y ai étais initié. Revenir est
impossible car des FF (faux frères), les plus lourds au sens métallique y sont restés par gravitation. JPS est issu du serail, s entoure du serail et ne propose pas de réel changement. JEM (pas fan
mais il a des qualités et est bien entourré)aurait fait le job. son éviction n est qu un mauvais signe de plus.Trop de mal a été fait, et je partage ton avis: pour pardonner,il faut que le bourreau
le demande. Sinon cela n a aucun sens. Je souhaite que la glamf ne dérive pas de manière identique (demander aux FF (là c est les ff) de se tutoyer est d une part démagogique, d autre part être une
atteinte à la souveraineté des loges, enfin l'oubli du respect de la fonction. Le vouvoiement évite les excès de toute sorte.
Je souhaite que la glnf réformée puisse avec la glamf, la glf la gltso et toute obédience régulière puissent se fédérer pour retrouver la reconnaissance de ses pairs (après tout l allemagne
fonctionne sur ce modèle)
Sur cette base, le scplf, aura moins de difficultés lorsque les 5 se seront prononcées à signer des traités d amitiés avec la glnf et la glamf. Cela sera plus compliqué avec la glf dont il est
issus.De toute façon, on est parti pour 3-5 ans. Je confirme que le scplf invite toujours à recevoir les ff de la glnf et ceux de la glamf. La glamf interdit quand à elle toute intervisite avec qui
que ce soit: seules sont autorisées les visites de nos FF dela GLNF pour l instant. L inverse n étant plus possible.
En tout état de cause, je respecte les ff de la glnf qui sont restés pour construire de l intérieur et leur souhaite bonne chance, comme je nous souhaite bonne chance à la glamf pour créer un
espace le plus pur possible accueillant ensemble la pluralité du PMF. Il parait que ce dernier trimestre verra les choses bouger .
Un dernieŕ mot sur les blogs: sans blogs, FS,GM pour cinq ans encore, sans blogs pas de révolutions arabes, sans blogs demain, tout recommencera.
D où l immense contribution de ton blog au nom de la justice et de la vérité, comme d autres (2-3). Il faudra imaginer demain des blogs indépendants des obédiences, force de proposition et non de
destruction. Surtout n arrêtez pas.
Frat

Jack 13/10/2012 23:28

Mon Très Cher Frère Emmanuel,

es tu vraiment sûr que notre Frère Jean Murat considère la ratification de JP Servel comme susceptible de sauver la GLNF ? Dans un de ces messages il est vrai qu'il dit que la ratification de JP
Servel est nécessaire, nécessaire oui certainement, mais dans le sens de nécessaire pour être GM.
Un peu choqué par ce post, ayant compris qu'il fallait ratifier JP Servel, j'avais alors écris :

"Bonjour mes Frères,

d'accord on prend acte du vote du SGC, okay on remercie les Frères qui ont voté pour JEM. Très bien. Bien sûr on souhaite que la GLNF revienne à ses fondamentaux. Bon bon, tout ça c'est très bien.
Mais ayant vu ce qu'on a vu, entendu ce qu'on a entendu et dit ce qu'il y avait forcément à dire selon la langue de bois......on fait quoi ? On ratifie JP Servel et on rentre tranquillement
maçonner dans nos Loges ?......ou on envisage sérieusement autre-chose ?
Fraternellement.
Jack."

Je suppose qu'il a du recevoir pas mal de messages de Frères choqués comme moi car plus tard il a fait un "addendum" au post dans lequel il parle justement de cette "nécessité". Adendum dans lequel
on peut lire :

"Pour être parfaitement clair, je ne prends bien entendu pas position en faveur de la nouvelle gouvernance et ne compte ni la soutenir, ni y participer."


En outre les propos qu'il a tenu dans le blog de F.Koch sont sans équivoque :

« Avec Servel, on prend les mêmes et on recommence. Jean-Charles Foellner a convaincu les électeurs de François Stifani que Servel était un moindre mal. »

Sous entendu, ou je n'y comprend rien, on recommence comme avant, comme au temps des trois mauvais compagnons.

On peut mettre ces propos sur le compte de la déception mais quand même.

Alors bien sûr je sais que tu es presque toujours parfaitement informé et que tu n'avances aucune information que tu n'ai vérifié plusieurs fois plutôt qu'une.

Mais moi sur ce coup là je vais attendre ce que dit notre Frère J.Murat, ce qui d'après ce qu'il a soutenu dans son dernier post ne saurait se faire attendre.....et j'espère
bien, au regard de ce qu'il a laissé entendre, qu'il dira de ne pas ratifier JP Servel et cela d'une manière ou d'une autre. Car je suis profondément convaincu que JP.Servel ne sauvera pas la GLNF,
celle que toi et moi appelons de tous nos voeux...seul J.Murat peut le faire.

Affectueusement.

Jack.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 23:58






Bonsoir Mon Bien Aimé Frère Jack,


Il faut effectivement que je précise, car un malentendu est possible. Jean
Murat à déclaré « La désignation de Jean Pierre Ser. nécessite sa ratification dans les mois qui viennent. ». Il n’a en rien déclaré que la ratification de
Jean-Pierre Ser. est susceptible de sauver la GLNF. Ceci, c’est mon espoir, et je serais désolé qu’en m’exprimant de manière incorrecte j’ai semé un doute dans l’esprit de qui que ce soit !
Et si tel est le cas, je m’en excuse, et je te remercie d’avoir attiré mon attention sur ce malentendu.


Concernant la situation présente, je ne peux
que déplorer que Jean ait été battu par un score sans appel.


A partir de ce constat, soit il faut tourner
définitivement la page GLNF, soit il demeure un espoir en la personne de Jean-Pierre Ser.


Si tel est le cas, je me place dans une
posture sans a priori, où, pour reprendre les termes de Jean Murat,  «…tout reste à faire, et j'observe avec la plus grande attention, les actes, bien
plus que les paroles ou les communiqués.»…


Bien fraternellement à
toi.



Gérard M 13/10/2012 15:25

Mon tcf,
pourquoi avoir fait relayer par "Boaz" hier, un article que tu as publié en mars et qui va à l'encontre de ce que ton commentaire sur Jean Pierre Ser... de jeudi laisse à penser?
Que tu aie changé d'opinion vis à vis de ce candidat peut se comprendre car les choses évoluent , mais je ne vois pas l'intérêt de prôner la non ratification alors que le dernier article laisse
supposer qu'on peut lui acccorder au moins le bénéfice du doute sinon du crédit.
fraternellement

GG

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 21:53



Mon Très Cher
Frère,


Il est aussi clair qu’évident que je n’ai rien
demandé à ce personnage à qui j’ai déjà interdit les colonnes du Myosotis du Dauphiné-Savoie, et avec lequel je ne veux plus avoir aucun contact, ainsi que je le lui ai signifié il y a déjà
plusieurs mois. Il s’agit donc à l’évidence de la tentative d’un homme aigri par les conséquences de ses propres actes, et qui pense ainsi pouvoir nuire, et semer le
trouble. Il
trouve ainsi le moyen de faire parler de lui, ce qui compte le plus pour lui, puisqu’après avoir agoni la GLAMF d’injures, il la rejoint et doit maintenant, crois-t-il apporter des
gages…


S’agissant de l’article en référence, il
correspond à la réalité du moment T, et par rapport à cela, je ne renie pas un mot. Depuis, la situation a notablement évoluée, et le candidat que j’ai soutenu n’a pas été choisi. Jean-Pierre
Ser. quand à lui, a clarifié plusieurs points importants (présentation du Grand Livre des Comptes, réformes, refus d’être installé par Jean-Charles Foe.) ce qui permet de l’appréhender autrement,
alors que cet article réaffirme que j’ai toujours considéré ce Frère comme éminemment respectable.


Dès lors, je rappelle ce que j’ai écris au
soir du 6 septembre, à la suite de sa désignation en qualité de candidat à la Grande Maîtrise, et que Jean Murat à confirmé aussi : il faut évidement ratifier Jean-Pierre Ser. pour sauver la
GLNF, et tourner la page de l’ère Stifani !


Très
fraternellement.



NorthLight 13/10/2012 14:58

Très cher Emmanuel, mon B.:A.:F.:

Je réagis ici à ton article sur la venue de JPS dans la vallée du Rhône.

Tout d'abord rappelons que JPS a été désigné a 60%, comme vous le savez tous, par le SGC. Celui là même qui a connu en pas loin de 3 années de "lutte" des remaniements assez impressionnants. Que
toute opposition y a été balayée et que pour remplir cet objectif il a suffit à FS de tenir bon deux années afin que soient engagé sans entrave les innombrables radiations pour cotisation non
payées.
Je me pose donc aujourd'hui la question suivante: si la désignation du candidat à la GM de la GLNF avait eu lieu juste après la "démission" de François Stifani, JPS y aurait-il eu la moindre
chance? Bien sûr je sais qu'avec des "si" ...

Mais il me semble que cela a tout de même son importance.

En effet il apparait clairement que les FF.: sont aujourd'hui prêts à tout accepter pourvu que cesse la crise. Cela n'annonce rien qui vaille.
Le problème était il FS ? Ou bien le " système " GLNF ?
Je crois pour ma part que FS n'a jamais été qu'un épouvantail, l'arbre cachant la forêt GLNF.
Combien de FF.: me disent : "tu vois, nous avons réussi a faire partir FS?!" Je ne peux m'empêcher de leur répondre "et alors?!!!"D'ailleurs rappelons nous que le " putsch " du SGC du 4/12/2009 a
été orchestré par un certain JCF... tant pis ?

Je crois ces FF.: intéressés, ni de près ni de loin, par le fond de la crise qui nous a frappée, mais plutôt désireux d'être à leur aise dans cette "maçonnerie de confort". Je crois pareillement
qu'ils en auront pour leur argent.C'est ce genre de FF.: qui me disent que la Reconnaissance ne sert a rien, ou plus prosaïquement qu'elle nous "emmerde" (je ne fais que transposer le terme
employé, tu m'en excuseras).Une question se pose ainsi à moi, à nous : devons nous nous contenter de ce que l'on nous donne comme si nous n'étions que de vulgaires matricules???
Les FF.: sont prêts a se contenter de peu, de très peu même! JPS le sait! Et il profite de ce sinistre constat pour glisser sur la vague hypocrite du "tout est rentré dans l'ordre"!

Où est donc passé le principe des loges souveraines, ne serait ce que financièrement? Allons nous nous asseoir dessus?! Pourquoi donc vendre Scribe??? Il me semble qu'il serait bien plus utile de
maintenir cette entité dans le patrimoine de la GLNF, car les FF.: et les Loges ont aujourd'hui besoin de décors, qu'ils en auront besoin demain, et qu'ils seront dans tous les cas de figure amenés
à engager des dépenses dans ce domaine. Pourquoi alors ne pas garder cette manne financière dans le giron de la GLNF? Cette rentrée d'argent pourrait permettre une augmentation de la somme dévolue
aux loges (parce que 19 euros sur 430 ... nous ne faisons quand même pas la manche!) C'aurait été un pas en avant! Mais non!! Bien sûr que non, puisqu'il n'en sera rien!!! Oublié tout cela et donc
tant pis!!! Sacrifié sur l'autel du sauvetage de la GLNF ...

Nous pourrions également parler de la "modique" part (100€!) dans la SCI que "l'innocent apprenti" se voit contraint de prendre pour en faire aussitôt don à une certaine et plutôt obscure
fondation… à moins que l'on place ça aussi sous l'éteignoir...?
Quand je pense que nombreux sont les FF.: qui viennent me trouver pour me convaincre, se convaincre (?), que la GLNF ne s'est pas fourvoyée dans des malversations car si tel avait été le cas nous
nous serions bien évidemment déjà retrouvés devant les tribunaux. Je ne crois pas les avocats chargés de faire ce montage naïf au point de sombrer dans l'illégalité! Mais où est donc la morale dans
cette affaire??? Je n'en vois pas la moindre trace!!! Tu sais nous sommes "libres" et de "bonnes mœurs", enfin tant pis …
Mon cher Emmanuel, j'ai de l'amertume à force d'entendre cette multitude de "tant pis" que les FF.: restant a la GLNF lâchent à longueurs de temps ...
Les mêmes FF.: qui sont d'ores et déjà prêts à aller se mettre à l'Ordre devant certains GMP ne méritant rien d'autre que le mépris le plus absolu, à l'occasion des tenues provinciales à venir et
ce comme si de rien était!!! Quelle honte!!!

Donc:
Une GLNF réformée? Tant pis!
La GLUA Tant pis!
JPS designé par un SGC représentatif d'une GLNF partielle et partiale??? Tant pis!!!
Les plus de 20 000 FF.: partis a cause des attitudes abjectes de la gouvernance, les résistants de la première heure ??? Tant pis!
Les Loges Souveraines (financièrement)? Tant pis!
Les satellites de la GLNF? Tant pis!
6 ans pour des "réformettes"? Tant pis!
J'en passe et des meilleures ...

Une utopie (je n'y crois même pas en rêve): JPS voudrait que ce soit comme avant?
Il veut la confiance des FF.: ? Très bien, une fois ratifié (il le sera et les FF.: s'en contenteront pourvu que l'on ne touche pas à leur sacrosaint confort), il se devra de reformer le SGC de
l'époque, annuler toutes les mises en sommeil, radiations, annuler les nominations scabreuses, dépourvues de morale et repasser une nouvelle fois sa candidature au SGC composé du collège
électoral d'alors (quand les opposants étaient encore présents).Alors il y aurait une véritable volonté de mise à plat et matière à engager une véritable reconstruction!!! Mais non, jamais de la
vie! Bien évidemment! Je rêve, je fantasme! Mais avoue que cela aurait eu un certain panache !
Rien ne me donne envie de retourner à la GLNF car qu'en reste-t-il?
Je ne dis jamais "tant pis"!
Quand le subtil s'est évaporé il ne reste que l'épais.

Je salue cependant tout le travail que tu as accompli, et je prie pour que toi aussi tu ne me dise pas " tant pis " ...

Avec tout mon respect et toute ma gratitude, je te prie d'accepter mes plus sincères et chaleureuses salutations fraternelles.

NorthLight, Master Mason in Good Standing. Et qui ne dit jamais "tant pis" ;-)

Triple Bises a tous.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 21:10



Bonjour Mon Très Cher Frère NorthLight,


Je te remercie pour ce commentaire long et très complet, qui d’ailleurs
est le premier que tu accordes à ce blog, je crois…


S’agissant du SGC actuel, force est de constater qu’il est le reflet de ce
que l’ex déchu voulait pour assurer sa pérennité. A partir de cela, un choix à faire. En ce qui me concerne, comme j’aurais évidement accepté qu’il désigne Jean Murat, je me dois d’accepter au
nom de ce même principe (même si je reconnais volontiers qu’il est faussé), qu’il ait désigné un autre. Et si tel n’est pas le cas, il faut quitter la GLNF.


Ensuite, je crois qu’il faut savoir sortir d’une crise. Que
voulions-nous en rentrant en oppositions ? Virer la gouvernance Stifani, changer les institutions, changer l’esprit en cours, revenir aux Valeurs de la Règle en 12 Points. L’ex, malgré
une ultime tentative qu’il est en train d’orchestrer visant à annuler toutes les décisions qui lui ont été contraires depuis juin dernier, ne compte plus pour personne, je crois. Les réformes, le
candidat désigné les a promises, à commencer par la mise à disposition du Grand Livre des Comptes. Changer l’esprit et revenir à nos Valeurs aussi. Il y aura, dans la prochaine gouvernance, des
Frères issus de l’opposition pour y veiller. De plus, en cas de défaut, j’espère que Jean-Pierre Ser. a bien conscience qu’il pourrait lui arriver la même chose qu’à l’ex, les blogs pourraient
réapparaître très vite.


Tu demande pourquoi vendre Scribe ? En effet…Bonne question. Mais je
me souviens que c’est exactement ce que demandait FMR avant de partir à la GLAMF…


Sur ce sujet, je pense que quelle que soit la décision, elle sera
critiquée.


En résumé, un regret : si les 12.000 FF.’. que revendique aujourd’hui
la GLAMF étaient restés, les choses seraient différentes, et il n’y aurait nul besoin de critiquer de l’intérieur, mais d’agir pour le mieux à l’intérieur…


Une chose m’interpelle, c’est l’intérêt que garde pour la GLNF ces
nombreux Frères qui, comme toi, je crois, l’ont quittée. Cela contribue à me permettre de garder bien des espoirs pour elle…


Très fraternellement à toi.


 



Alfred de Talebonjour 13/10/2012 13:39

Et bien mes Frères,
Je ne partage pas votre bel optimisme après ces déclarations de Servel. J’ai dit ça et là, qu’à l’instar de Murat, Servel voulait en tout et pour tout le pouvoir et ne changerait rien d’essentiel à
la structure de la GLNF. Ses déclarations confirment cette vision pessimiste.
« La notion de maçon libre dans la loge libre, n’est pas mon objectif, et n’est pas dans la Tradition de la GLNF. » dit-il.
Ceux qui rêvaient d’un peu de liberté après la dictature, devront se faire à l’idée qu’il faudra de nouveau marcher au pas.
« Ce qui compte, c’est l’avenir de la GLNF, tirer un trait et repartir ».
Ben voyons. En langue de bois dans le texte. Et en français, qu’est-ce que ça veut dire ?
Voilà :
« donner l’image d’une Grande Loge régulière apaisée, ayant des idées saines, sans blog… ».
Sans blog : silence dans les rangs.
Et il appelle ça des idées saines. Les idées aines ? Les siennes bien sûr. C’est Servel qui sait ce que sont les idées saines.
Exemple d'idée saine à la sauce Servel : « Le grand maître, ultime trait d’union entre les hommes et Ce qui les dépasse, ultime trait d’union entre les hommes et Dieu, Grand Architecte de l’Univers
». Voilà une idées saine selon Servel.
Il quitte ensuite la langue de bois pour annoncer qu’il reste 26000 frères à la GLNF (Ca on l’avait calculé sans lui) et qu’avec 20000 membres, elle reste viable.
C’est merveilleux qu’une association soit « viable » avec 20000 membres. Pourquoi ? Comment ? Parce qu’avec tous les montages financiers mis en place par ses prédécesseurs, alors qu’il était grand
officier national, (et pas n’importe lequel), il faut du monde pour faire du fric.
L’initiation est ici soumise aux exigences du libéralisme économique.
Un symptôme inquiétant : à propos de l’Arche Royale, Servel nous dit qu’il ne veut pas « trancher arbitrairement sur ce sujet » mais qu’il a confié ça à Didier Gom. Si ce n’est pas de l’arbitraire,
qu’est-ce qui en sera ?
Quant à Didier Gom., l’illettré qui charcutait le Rite Français derrière le dos de la Loge Philibert de L’Orme, il est en affaires avec Jean-C. Avec un entrepreneur comme ça, l’Arche Royale va être
« viable ».
« Vous êtes obligés de faire confiance au Grand Maître »
C'est pas de l'arbitraire ça ?
Tu parles ! SERVEL : La confiance est un sentiment, pas une obligation, encore moins un devoir. Ca s’inspire et ça s’éprouve. Si tu veux qu’on l’éprouve, débrouille-toi pour nous l’inspirer. Comme
Stifani, tu es en train de faire un devoir de l’attachement à ta personne. Les devoirs d’un maçon ne sont pas là. D’ailleurs, quel rapport entre l’initiation et ce fanatisme de commande ?
Du coup, il est facile de répondre à ta question : on votera pour toi par lassitude.
Les Fondations sont très intéressantes pour une obédience maçonnique, particulièrement pour recueillir les legs de Frères qui désirent faire de la GLNF leur héritier ?
Ben tiens. Demande donc à Jean-Charles, expert en la matière.
Bref, comme annoncé dans le « chapeau » de Fidèle d’Amour : « Je voudrais que tout redevienne comme avant ».
Et bien justement, il y a des Frères, pas tous rassure-toi, qui voudraient que rien ne redevienne comme avant. Cela dit, tu peux relancer les turpitudes de la GLNF : c’est à cela que la UGLE a
donné son soutien pendant plus de 17 ans.
Un prochain message vous donnera quelques détails là-dessus.
Bon courage à ceux qui ont donné dans le panneau de "l’atmosphère chaleureuse" du dîner avec Servel : comme souvent, vous avez pris des épanchements sentimentaux pour de la fraternité. Alors même
qu’il n’a pas eu un mot à l’égard des « frères meurtris ».
Alfred

Ah si : puisque je critique, sous mon vrai nom, j'ai déjà fait une proposition de réforme de structure à Servel. Bien sûr, il n'en tiendra aucun compte.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 21:39






Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Alfred,


Je te remercie beaucoup pour cette analyse
brillante, à ton habitude.


Je profite de cette occasion pour préciser
que, même si je ne partage pas toujours tes opinions (notamment sur Jean Murat), je reconnais non seulement que celles-ci sont parfaitement étayées et cohérentes, et que, en fait, tu es l’un des
rares « Résistant » avec du « fond ». Bien plus que je ne le suis, en tous cas. Et le fait que tu ne te contentes pas de critiquer, mais que tu fasses des propositions au
candidat en atteste encore plus.


Je ne suis pas l’avocat de Jean-Pierre Ser., et ne désire d’ailleurs pas
l’être. Je reste dans la posture que je me suis assigné au soir du 6 septembre dernier.


Cependant, il y a plusieurs éléments à prendre en compte, et surtout à ne
pas perdre de vue : Jean-Pierre Ser. était candidat d’UNI2R, pas de FMR, et ne s’est jamais fait le chantre du Livre Blanc ! Il n’y a donc aucune surprise a ses affirmations concernant
« le maçon libre, dans la loge libre, ou encore concernant la souveraineté des loges. Ceux qui ont été les promoteurs du « tout sauf Murat », doivent aujourd’hui assumer, et je ne
m’adresse pas à toi, Alfred, quand je dis cela. Ils se reconnaitront.


Sur les blogs : je l’ai dis, je ne suis moi-même pas attaché à
continuer cette démarche ad vitam, et si se créée un espace de liberté de parole absolu au sein de la GLNF, cela me convient parfaitement. Les blogs ne se sont créés, ne l’oublions pas,
uniquement parce qu’il était impossible de s’exprimer en interne.


Sur la viabilité de la GLNF ? Il faut être réaliste :
l’association a des engagements financiers conséquents, il faut bien y faire face, non ?


Didier Gom. ? Un éléphant dans un magasin de porcelaine, et c’est un
euphémisme ! Cela ne se discute pas, je crois que le personnage fait l’unanimité…Jean-Pierre Ser. ne se rend pas compte du risque qu’il prend avec lui…


La confiance ? Tu as raison, Alfred, je rajoute qu’elle s’inspire et
qu’elle se mérite…


Mais je me souviens que pour beaucoup, très longtemps, en tous cas à une
époque que j’ai connue, sous Jean Mons, elle allait de soit, particulièrement s’agissant du Grand Maître. Est-t-il permis de souhaiter que cela redevienne ainsi ? Je
l’espère…


A toi, très fraternellement.



Flanders province voice 13/10/2012 11:41

En résumé: on prend les mêmes et on recommence.
A 20.000 une obédience est vivable financierement donc tres bonne nouvelle.
Il y aura encore des mouvements d'argent avec les fondations diverses, que vive le système Foellner-Stifani
Rien ne changera, le fromage reste à être grignoté par les souris.

l'ancien 13011 13/10/2012 11:19

MBA Frère Emmanuel, bonjour. Pour avoir mon appui Servel doit s'engager à exclure définitivement Stéfani, Foellener et ceux comme tu dis, qui ont du sang sur les mains. Annonce du changement
concernant la composition du SGC, dont 60% des frères sont à exclure pour prévarication. Mettre à la disposition d'un audit le " Livre des Comptes ". Une cotisation annuelle maxi de 250$ pour
revenir dans les trois ans à 200$. Porte ouverte et réintégration totale des Frères qui en expriment le désir. Mais comme cela n'arrivera jamais et que la boue subsistera autant dire ADIEU à la
GNLF.Je t'embrasse et bon week end.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 21:19



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Claude,


Effectivement, je crains que ce programme ne
soit pas celui sur lequel Jean-Pierre Ser. a fait campagne.


Mais une partie de ce que tu proposes
peut-être prise en compte par lui, si il y a au sein de la GLNF suffisamment de Frères pour le revendiquer…


Très fraternellement à toi, et bonjour à qui
tu sais !...



Coligny 13/10/2012 10:37

Bonjour mon Frère,

Concernant l'avenir de certains sbires particuliérement zélés de Stifani au sein de la GLNF, je ne sais ce qu'ils deviendront avec JP Servel, mais ce qui est certain, c'est qu'au delà de la
question du pardon, il va m'être impossible de les saluer, de les qualifier de Vénérables ou Respectables ou de leur témoigner la moindre forme de respect car cela signifierait de s'incliner devant
le vice. Ce qui vous en conviendrez, n'est pas la motivation qui nous pousse, en tout cas pour la plupart, à etre franc-maçon.

Concernant le SCPLF, il ne m'a pas, à ce jour, été demandé de choisir entre Glamf et GLNF, mais, en revanche, il nous a été demandé de dire si nous étions dans l'une ou l'autre. La raison invoquée
étant de s'assurer que tous les membres du SCPLF étaient bien affilies a une obédience.
Du coup, si tu pouvais étayer cette info cela m'intéresse ainsi que plusieurs autres FF ds ce cas.

Merci d'avance

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 21:16



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère Coligny,


S’agissant de ceux que tu qualifie justement de sbires, je considère ta
réflexion très pertinent, et j’ajoute que la présence de ces individus dans le futur de la GLNF susceptible de générer des troubles, et le prochain Grand Maître serait bien inspiré d’y
réfléchir.


Pour ce qui concerne le SCPLF, je tiens de plusieurs sources, de Provinces
différentes, elles-mêmes actives au sein de cette Juridiction qu’il sera demandé aux membres de faire un choix, cela d’ici la fin de l’année. Je serais peut-être amené à faire un article plus
détaillé sur ce sujet dans le courant de cette semaine, sans pour autant le promettre.


Très fraternellement à toi.



tyr 13/10/2012 08:10

Voici 4 Citation du frère Thomas Jefferson (3eme Président des USA) pour illustrer cette interview de JP SERVEL. En résumer la GLNF est bien creuse et peu de valeur y reste. Je résumerais la crise
comme cela :
« Tout cela sous le regards de complaisance de la masse silencieuse qui avait peur. car tel est la vérité, cette crise a mis en avant la lâcheté et les chaînes que beaucoup portent avec plaisir,
regardant leur frère pourchassé par une autorité despotique sans dire MOT ! n’avoir aucune compassion pour ses frères »


Voici ce que dit un frère à l’époque où la question du sexe des anges était …. (régularité et reconnaissance) a lire est a méditer :

Thomas Jefferson :

« Se révolter contre la tyrannie c’est obéir à dieu »

« Si tu es prêt à sacrifier un peu de liberté pour te sentir en sécurité, tu ne mérite ni l’une ni l’autre »

« L'homme qui ne craint pas la vérité n'a rien à craindre du mensonge »

« Celui qui apprend quelque chose de moi enrichit son savoir sans réduire le mien, tout comme celui qui allume sa chandelle à la mienne se donne de la lumière sans me plonger dans l'obscurité »

lerins 12/10/2012 21:13

Gomez de la province de Massilia, dans le proche entourage de Servel!
Ce sera le changement dans la continuité.......

Décidémment rien ne changera à la GLNF

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 20:50



Il faut reconnaître que c’est là un bien mauvais signal qui est
donné !



harpocrate 12/10/2012 20:01

Mon Bien Aimé Frère Emmanuel,

Tout d'abord merci pour l'information très claire concernant les échanges révélateurs du probablement futur GM sur Rillieux.Etant retenu par d'autres obligations maçonniques ce soir-là, je n'avais
pas pu m'y rendre.

Je ne souscris pas tout à fait à la notion de pardon que tu as exprimée dans la réponse faite au commentaire de notre BAF Marc.
Je comprends tout à fait les réticences de certains FF exclus à venir s'asseoir dans le Temple aux cotés de FF les ayant humiliés et persécutés.

Je vais expliquer comment je conçois le pardon.

Le pardon s’inscrit toujours dans une relation : il se joue entre deux personnes. L'un est l'agresseur ou offenseur ; l'autre est la victime, l'offensé. Chacun peut dans des circonstances
particulières, être à la fois l'un et l'autre quand la violence engendre la violence.

Il y a donc le pardon donné et le pardon reçu.

L'offensé est invité à pardonner l’offenseur.

Son pardon est donc donné.
Cela ne veut pas dire qu’il sera reçu et efficace.

L’offenseur est invité à recevoir le pardon de l’offensé.

Il y a réception du pardon lorsque l’offenseur :
- reconnaît ses torts,
- les regrette,
- a le désir sincère de ne pas recommencer,
- procède aux réparations des torts commis,
- accepte l’éventuelle sanction de la société.

Ces cinq éléments sont le signe que le pardon donné a été reçu et qu'il y a repentir.

Le pardon a par contre vertu de thérapie :

- il empêche l’offensé de s’enfermer dans la haine et le désir de vengeance,
-il empêche l’offenseur de s’enfermer dans l’irresponsabilité, la bonne conscience et le sentiment d’impunité.

Le pardon doit régir les rapports entre les hommes
comme il régit déjà ceux qui lient Dieu et les hommes.Il ne peut pas y avoir de pardon sans amour .

Donc pour que le pardon s'inscrive réellement dans les faits, le repentir doit être clairement manifesté.

Enfin il faut considérer que le pardon n'est pas l'oubli, car on peut oublier sans avoir pardonné . Pardonner n'est pas oublier.

Bienveillance à tous mes FF d'ici ou d'ailleurs sur toute la surface de la Terre.

Harpocrate

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 13/10/2012 20:48



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Harpocrate,


Merci de nous donner ta vision du pardon, qui
n’est pas sans me rappeler quelque chose.


Cependant, a ton raisonnement, il manque
quelque chose, je crois, que je réaffirme, et qui ne peut qu’être le point de départ du processus : la demande de pardon…Sans elle, rien de possible, je crois…


Très fraternellement à
toi.



Sirius black 12/10/2012 16:43

Salut Emmanuel ... Salut et Fraternité.
3 Questions:
1°)Peut-on connaître les "réponses claires" qui ont été données concernant M. Stifani ... qui se prétend toujours GM (voir sa lettre du 1er octobre) et s'est lancé dans une action de guerre totale
contre M°Legrand, visant à obtenir l'ANNULATION de TOUTES ses décisions ..; ce qui le remettrait "en selle" ?
2°) D'où tiens-tu ces "infos" (ou "intox") concernant le SCPLF. Je suis pourtant bien placé et je n'ai vu passer QUE des instructions demandant à accueillir INDIFFEREMMENT dans nos Ateliers les FF
de la GLNF et de la GL-AMF ... au moins jusqu'à ce que la Reconnaissance internationale de la GLUA ne soit accordée définitivement à l'une ou l'autre des obédiences ??
3°) Peut-on connaître le liste des FF... qui font de la GLNF leur "légataire". Ceci établirait une bonne liste de candidats au ... Nobel de la Connerie !!!
Tribise à toi

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 17:26



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère Sirius
Black,


1)     
Il ne t’a sans doute pas échappé que ce point que tu soulèves est le seul du compte-rendu
sur lequel j’ai été aussi peu précis que possible. C’est volontaire. Saches-juste qu’à titre personnel, je suis satisfait des réponses entendues sur CE sujet. Nos Frères ne sont pas dupes des
gesticulations du petit clan perturbateur…


2)     
Je tiens ces informations de Frères de différentes Provinces qui en font état, tout en
étant membres de Villiers…enfin, Bineau, maintenant. Je serais ravi que tu puisses donc les démentir, es qualité, et dans ce cas, je le publierai ce communiqué avec plaisir. Tout ce qui facilite
la vie à nos Frère, tout ce qui va vers l’union, vers ce qui rassemble doit être promu dorénavant.


3)     
Sur ce point, tout en te laissant responsable de ton affirmation, j’avoue qu’elle m’a bien
fait sourire, et que certainement, il y a d’autres priorités !


Très fraternellement à
toi.


 



Reto Herman 12/10/2012 16:09

Cher Emmanuel,

Pour répondre : Faut-il accepter dans les Loges de la GLNF les FF radiés par François Stifani et ceux qui se sont éloignés, de même que ceux qui ont été obligés par les Obédiances inamicales (UGLE
et les 5 pour ne pas les nommer)de faire un choix,

Je recommande à tous les VV.MM. de les accepter sans aucun discernement, à condition que ses FF montrent Profil bas et restent Invisibles!

Dommage que je ne suis plus V.M. car, avec le Leitmotf qui est propre à moi, je fais ce que je veux, les conséquences peu m'importe, je laisse venir; je remplirai plein à craquer le temple de mon
atelier.
A bon entendeur
Reto Herman matr. 37603

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 17:18



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Reto,


Merci pour ce commentaire qui me chauffe
particulièrement le cœur, d’autant que je mesure le chemin parcouru par toi, depuis le début de la crise. Lire cela de ta plume m’épate autant que me donne l’envie de te donner l’accolade
fraternelle.


Sur le fond, effectivement, c’est le V.’.M.’.
qui reconnait la régularité de chaque Frère, pas l’obédience.


Avec toi, je souhaite voire nos Temples (je
veux dire ceux de la GLNF, puisque j’en ai démissionné), pleins de nos Frères qui nous ont quittés pour d’autres auspices…Et je remercie tous les Ateliers qui, dans notre Province comme dans
d’autres, m’envoient des invitations à participer à leurs travaux. J’espère les honorer dans la mesure du possible…


Très fraternellement à
toi.



Jack 12/10/2012 15:07

Mon Très Cher Frère Emmanuel,

je m'interroge sur la position de JP Servel par rapport aux blogs. Il semble souhaiter leur disparition et donner la parole aux Frères en interne.....ouais..... je ne sais pas pourquoi....mais
franchement cela ne me plait pas du tout. Cela ressemble trop à une mise au pas. Pour tout dire je préfèrerais que les blogs perdurent en toute indépendance si tu vois ce que je veux dire. Mais JP
Servel et son équipe leur permettront-ils ? Permettront-ils que des Frères soient dans la GLNF et administrent un blog "externe" ? J'avoue que j'ai une confiance très limitée en cette équipe et en
leur volonté de réformes. J'attends que notre Frère J Murat s'exprime comme il l'a promit sur son blog, je cite :
" À ce stade, un GM a été désigné de façon claire. Cependant, tout reste à faire, et j'observe avec la plus grande attention, les actes, bien plus que les paroles ou les communiqués.

Pour être parfaitement clair, je ne prends bien entendu pas position en faveur de la nouvelle gouvernance et ne compte ni la soutenir, ni y participer.

Je vous tiendrai au courant de ma décision définitive sur mon statut au sein de la GLNF dans les prochaines semaines, le temps de faire un point avec l'ensemble de nos amis et partenaires.

Très Fraternellement,

Jean Murat "

Je remarque que lui aussi semble avoir une confiance très limitée en cette équipe. Et je ne parle même pas ( façon assez savoureuse de dire qu'on va en parler ) de ses propos sur le blog de
l'express :

"Le moins que l’on puisse dire, c’est que Murat, sévèrement battu (17% des voix du SGC le 6 septembre au lieu de 27% le 30 mars), n’est pas louangeur pour le candidat élu : « Avec Servel, on prend
les mêmes et on recommence. Jean-Charles Foellner a convaincu les électeurs de François Stifani que Servel était un moindre mal. » Pour Murat, l’avenir de la GLNF n’est vraiment pas rose : « Je
pense que l’obédience va descendre sous la barre des 20 000 frères, ce qui aura de lourdes conséquences financières : hausse de cotisations et ventes ou locations d’immeubles. Les Africains
s’inquiètent... »"
Affecteusement.
Jack.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 17:11



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Jack,


Je comprends tes appréhensions, et moi-même
qui veut porter mes espoirs en l’avenir, je ne suis sûr de rien, raison pour laquelle, à ce jour, je me garde d’inciter les Frères a faire autrement que juger Jean-Pierre Ser. à ses actes et sans
a priori.


Sur les blogs, il se trouve que j’en ai une
petite expérience, comme tu le sais. Je pense que ceux-ci ont correspondu à une situation donnée, et à une époque donnée. Ils sont nés parce que, à cette époque 2010 ou Monsieur Stifani était à
son apogée, quiconque exprimait une opinion contraire à celle du Grand Maître de l’époque, se voyait « viré » de la GLNF. De plus, la gouvernance tenait absolument à tenir les Frères de
l’obédience dans l’ignorance des dérives qu’elle orchestrait.


Il était donc important, en tous cas en ce qui
me concernait, de faire circuler les informations fiables vers le plus grand nombre, tout comme de redonner la possibilité de s’exprimer à tous ceux qui en été
privés.


Je n’ai jamais été content d’en être réduis à
ce moyen, mais à l’époque, il n’y avait pas le choix.


D’ailleurs, François Stifani qui s’était
exprimé sur ce sujet, notamment par la lettre qu’il m’a adressée, en souhaitant que les blogs soient à accès sécurisés, s’est soigneusement abstenu de créer un tel espace au sein de la GLNF. En
ce qui me concerne, si Jean-Pierre Ser. créée les conditions nécessaires à l’arrêt du Myosotis du Dauphiné-Savoie, je ne suis pas opposé au fait de l’intégrer, et à mettre mon blog en
sommeil…Quitte à le relancer si nos espoirs étaient déçus par la suite !


Mais nous n’en sommes pas encore là, et je
suis loin d’être mis au pas…


Très fraternellement à
toi.



Marc Germain 12/10/2012 15:05

Cher F Emmanuel,

je viens juste donner une précision en relation avec mon voeu de voir J P Ser. demander aux VM de recevoir les FF radiés, en loge.

après une conversation aujourd'hui avec un très proche de J P S , il m'a dit qu'il était impossible aujourd'hui d'aller dans ce sens , car JP S n'était pas installé et donc qu'il n'avait pas le
pouvoir de demander au GMP quoi que ce soit !
C'est un fait avéré et un argument imparable !

au demeurant il était d'accord avec mon analyse de recommencer à recevoir les FF radiés si on voulait que ceux ci reviennent dans leur maison et demandent leur réintégration ;

Dans un temps futur je ferai passer le message que ce n'est pas à moi de demander ma réintégration, mais bien a eux de me le proposer , car celui qui a subit , c'est moi, celui qui a souffert c'est
moi et donc il sera juste que l'on s'inquiète un peu de moi , il est clair que lorsque j'écris "moi " ce n'est pas à Marc Germain que je pense mais à tous les FF qui sont dans mon cas.

Voila cette petite précision faite car je constate que nos demandes ne restent pas lettre morte et nous sommes entendus , même si la réponse n'est pas encore positive, En tout les cas il y a
réponses. Je saurai patienter, car qui a connu le plus , peut connaitre le moins!
Grosses bises de Bastia
Marc

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 15:19



Merci pour ce complément  aussi édifiant qu’encourageant. J’ajoute que tes observations tombent sous le coup du bon sens.


Je te garde à l’horizon de mes pensées, avec
ta fille…


Affectueuse
fraternité.



lilas 12/10/2012 14:47

Et JPS remit le couvercle sur la marmite et les Freres leur tête sur l'oreiller !

Alors tout ce passa bien .....
et le grand livre resta où il devait rester !

Pour moi ce futur n'est pas acceptable !

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 15:15



Bonjour Mon Très Cher Frère
Lilas,


Je te rappelle que Jean-Pierre Ser. a fait la
promesse écrite, à plusieurs reprises de présenter le Grand Livre des Comptes, lorsqu’il sera Grand Maître. Il ne l’est pas encore.


Pour ma part, rien ne me permet de mettre sa
parole en doute, et je me demande bien sur quelle base, toi tu peux le faire ?


Pour le reste, rien ne sera jamais plus comme
avant, et je suis certain que Jean-Pierre Ser. est bien conscient que, désormais, ce qui est arrivé à François Stifani pourra arriver à chacun de ses successeurs…


Très
fraternellement.



Ben AourH 12/10/2012 13:05

À lire ce très honnête compte rendu, il apparaît que JPS s'est exprimé en termes très onctueux sur JEM et FS, de très nombreux FF étaient donc venus entendre cette extrême onction. Ainsi soit-il
!

Sa candidature à la Grande Maîtrise sera vraisemblablement ratifiée par nombre de Frères las. Un oui las vaut mieux qu'un oui lâche, et autant qu'un oui-da !

Le pas suivant pourrait être plus compliqué : nous avons entendu trop de mots doucereux ou lénifiants sitôt contredits par des décisions tranchantes, ou segmentantes comme on dirait
aujourd'hui.
Derrière les mots cherchons la parole qui se fera jour dès que seront posés des actes, comme signes permettant de reconnaître un Frère Maçon.

Au lieu de gémir je préfère espérer, plutôt qu'être anesthésié je préfère rester éveillé, ou bien-veillant si tu préfères ...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:49



Bonjour Mon Très Cher Frère Ben
AourH,


Merci de nous faire part de ton approche,
partagée par beaucoup, y comprit en Vallée du Rhône, je crois.


Toutefois, une précision : jamais
Jean-Pierre Ser. n’a mit sur le même plan Jean Murat et François Stifani, et les termes concernant l’un, ne ressemblaient en rien ceux concernant l’autre.


Très fraternellement à
toi.



Philippe Christian 12/10/2012 13:02

A quand la réunion à Paris dans une salle neutre où un maximum de Frères (tant ceux qui sont restés que ceux qui sont partis ou virés) pourraient échanger avec Jean Pierre SERVEL ???

Je suis prêt à venir débattre...

Dans cette histoire, il ne faut pas oublier les 17 000
à 22 000 Frères qui ont quitté écoeurés, fatigués de tout
ce déballage.

L'international va regarder et surtout écouter avec des oreilles attentives ce qui dira le futur GM au moment de sa ratification par les Loges...

Le tout sera d'imaginer la FM Française dans un avenir proche, car plus rien ne pourra être comme avant...

Bien frat

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:45



Bonjour Mon Bien Aimé
Frère,


Débattre avec Jean-Pierre Ser. ne me semble
pas difficile, la preuve en a été donnée mercredi en Vallée du Rhône…Rien ne t’empêche – je crois – de l’inviter.


J’ai la conviction – à tort ou a raison encore
une fois – qu’il veut vraiment mettre un terme à tous les conflits, et extirper les dérives de la gouvernance déchue. Je suis moins sûr qu’il y parvienne, en gardant autour de lui des personnages
qui ont eu un rôle discutable, mais sait-on jamais, encore une fois, c’est à ses actes qu’il devra être jugé.


Pour ce qui me concerne, je suis touché de ce
que je crois lire entre tes lignes : les Frères qui ont quittés la GLNF demeurent soucieux de son destin, et pourraient y revenir s’ils sont touchés par les arguments de Jean-Pierre Ser. et
surtout convaincus…


Dans cette mesure, je serais ravi d’assister à
un éventuel débat entre vous.


Très fraternellement à
toi.



La Truelle 12/10/2012 11:49

Mon B.A.F.,
Bien que ne faisant plus partie de la maison je souhaite sincèrement à JPS de réussir mais le simple fait d'apprendre qu'il s'entoure d'individus tels que le célèbre Did. GOM. ne me laisse présager
rien de bon pour la suite.
Hélas trois fois Hélas.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:38



Bonjour Mon Très Cher
Frère,


Je me permets d’ajouter à ton commentaire le
fait que je sois exactement dans la même disposition d’esprit que toi…


Très fraternellement à
toi.



Pascal BLONDOT 12/10/2012 11:28

Mon TCF Emmanuel

Premièrement j’aimerais te dire quel plaisir j’ai eu à te rencontrer physiquement à cette soirée et à partager les agapes fraternelles avec toi.

Deuxièmement, ton compte rendu très précis et sans parti pris, reflète une fois de plus ta rigueur intellectuelle et ta probité. Ceci doit être rappelé à tes lecteurs : qu’ils sachent que tes
propos sont vrais et retranscrivent la réalité des échanges.

Troisièmement et tu le sais, cette rencontre avec JP. SERV. m’a laissé un goût d’inachevé. J’ai trouvé notre TRF bien peu précis et un peu trop dogmatique dans ses réponses, mais je veux bien lui
accorder le bénéfice de sa prudence face à sa ratification à venir…
Néanmoins, et c’est le message que j’ai tenté de lui faire passer, s’il ne prend pas la mesure des réformes à réaliser, s’il ne fait pas suffisamment preuve de miséricorde vis-à-vis des FF
injustement radiés et humiliés, ce n’est pas 26000 F qui resteront à la GLNF, mais bien 10000. C’est pour cela que je lui ai souhaité beaucoup de courage, d’abnégation, voire de pugnacité à
réaliser ce chantier, et il lui faudra beaucoup plus que de l’amour fraternel (comme il nous l’a dit), pour le mener à son terme. En d’autres termes, et en le quittant, je lui ai dit que je le
ratifierai (de toutes façons, on n’a pas d’autre choix), que je le soutiendrais, mais que je resterai lucide et vigilant sur ses actions de refondation de notre maison. Je lui souhaite de réussir
afin de retrouver le sens initial de notre engagement maçonnique, à savoir, comme il est dit au RF, vaincre nos passions, soumettre nos volontés, faire de nouveaux progrès et ainsi travailler au
grand œuvre de la Fraternité Universelle, soit plus simplement, nous améliorer nous-même pour améliorer les autres et un jour, l’humanité toute entière.
Bien Frat.

Pascal de Valence

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:35



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Pascal,


A toi aussi, merci beaucoup pour ton
appréciation concernant le travail accompli par le Myosotis du Dauphiné-Savoie. Je sais que beaucoup de Frères, malgré des campagnes de calomnies orchestrées, partagent ton appréciation, et cela
me touche profondément.


Je n’ai rien à ajouter à ton analyse de cette
soirée et de la situation générale, elle tombe sous le coup du bon sens. Je souhaite de tout cœur que ton message soit entendu par Jean-Pierre Ser. et qu’il prenne la mesure de la réalité du
« terrain » de la GLNF, et qu’il n’en soit pas isolé par son entourage qui n’est pas forcément désintéressé…


Je profite de cette occasion pour te demander
de transmettre à tous tes Frères de cette belle Province mes remerciements pour la chaleur et la fraternité de leur accueil, et pour tous les témoignages de sympathie qu’ils ont apporté au
Myosotis du Dauphiné-Savoie.


Très fraternellement à
toi.



marco 73h 12/10/2012 10:59

Mon cher Emmanuel,

si certains suite à la rencontre avec JPS "sont repartis satisfaits", personnellement il n'y a pas grand chose dans son intervention qui puisse me rassurer. A part l'annonce de "l'empêchement", si
j'ai bien lu, il faut garder la GLNF comme elle était avant. Or c'est bien là que le bât blesse, garder la GLNF comme avant, c'est garder en son sein, ceux qui ont créé les déviances, c'est
conserver le SGC ou son clône, c'est à dire que tout va pouvoir recommencer comme avant. Le pire c'est le statut quo sur la souveraineté des loges.
Donc JPS est dans la continuité des 3 précédents GM. Il a fait allusion à une "position" qu'il reprend à son compte du Grand Orateur sur la souveraineté des loges, quelqu'un a-t-il en magasin cette
position ?
Dans le cas où rien ne change vraiment, j'ai bien peur que beaucoup décident de partir !
Fraternellement.
marco73h

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:26



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Marco,


Je crois qu’il ne faut pas dissocier le
compte-rendu de cette soirée de la récente déclaration de Jean-Pierre Ser. concernant les premières mesures qu’il souhaite prendre s’il est ratifié.


Pour ma part, mes inquiétudes sont loin d’être
apaisées, notamment en raison des points que tu soulèves, mais, j’ai – à tort ou a raison – tendance à croire que le candidat à la Grande Maîtrise à véritablement l’intention de réformer, mais
surtout de rendre son esprit à la GLNF. C’est la raison pour laquelle je ne veux pas m’enfermer dans des a priori, et que je veux « juger sur pièce », selon ce qui fera ou pas, après
son Installation…Je ne pense pas que Jean-Pierre Ser. veuille rentrer dans l’histoire de la Franc-maçonnerie comme étant le liquidateur de la Franc-maçonnerie de Tradition, après tous les signaux
que lui ont envoyés les anglais.


Mais, je ne demande à personne de partager mes
espoirs…


Très fraternellement à
toi…



greenwarior 12/10/2012 09:40

Deux réflexions, il faudrait que tous les GMP invitent JP.S, et que celui ci accepte de se rendre dans toutes les provinces même les plus reculées, chez nous en AQR, c'est le silence radio absolu.
Pourquoi dans le commentaire nulle mention de Me Legrand.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:19



Bonjour Mon
Frère,


Pour répondre à tes deux
réflexions :


1)     
Il est précisé dans le compte-rendu qu’il s’agissait d’une visite ponctuelle, je ne crois
pas que Jean-Pierre Ser. veuille faire un tour des Provinces. Mais pourquoi ne pas l’inviter, qui sait ?


2)     
Pour ce qui concerne M° Legrand, elle est de moins en moins un sujet. D’une part, force
est de reconnaître que c’est elle, même si c’est très – trop – tardivement qui est en train de réduire Monsieur Stifani au silence, et d’autre part, il y a un constat : Si Jean-Pierre Ser.
est ratifié et installé le 1er décembre prochain, le 2 décembre, la mission de Maître Legrand sera
achevée…


Très
fraternellement.



NEMO 12/10/2012 09:34

La réconciliation que j'espère sera ardue, en gros il reste à la GLNF aujourd'hui 3 camps (les plus irrecductibles étant partis) :

-Une majorité de Serveliens (de coeur ou de raison), les "centristes", qui en ont marre de ce bor... et qui aspirent au retour au calme.
- Sur la "gauche" une minorité de muratistes désirant une réforme en profondeur.............et une épuration
- Sur la "droite" , les plus ou moins ex-stifaniens, les "carbonisés" de l'ancienne gouvernance, qui se sont mouillés soit par intérêts et/ou par conviction ultra conservatrice, ils sont concentrés
dans des "fiefs" qu'ils ont verrouillé notamment en plaçant leur vassaux à des postes clés dans les loges bleues ou dans la hierarchie de ce qu'il reste des "hauts grades".

Perso je suis partisan du grand "RESET" ! Pardonnons !

D'autant plus que j'ai pu le constater les mauvais comportements non pas été l'exclusivité d'un seul camp, la vérité comme toujours est entre le blanc et le noir.

Il en va de la survie de notre maison commune.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:14



 


Bonjour Mon Très Cher Frère
Nemo,


Ton commentaire est très intéressant, ton
analyse séduisante.


Cependant, on ne peut pardonner, faut-t-il le
répéter que si il y a demande de pardon, ce qui n’est pas le cas.


Puis-je pardonner à Monsieur Stifani qui me
poursuit en correctionnelle pour diffamation ?


Puis-je pardonner au GMP (illégitime) de
Corse, Paul Sca. qui m’a personnellement menacé physiquement ainsi que ma famille ? Est-ce que l’un et l’autre ont demandé pardon, se sont-t-ils excusés ? Voici des exemples parmi tant
d’autres…Et encore sont-t-ils personnels, mais je pourrais reprendre les propos du même Paul Sca. qui déclarait en mars dernier : «Il n’y pas d’autre alternative que celle de rassembler nos
troupes, de structurer notre discours, et de « tenir » nos délégués au Souverain Grand Comité Car ne l’oublions pas, nous les avons désignés sur nos choix et nos options, ils ne sont donc « pas
libres » de leurs votes comme pourrait l’être un Vénérable Maître, ne nous y trompons pas ! ». Les dirigeants du Soviet Suprême n’auraient pas démentis pareille posture ! C’est donc bien à
toute la GLNF qu’il doit demander pardon !


Cela étant, tu as raison de rappeler que «les
mauvais comportements non pas été l'exclusivité d'un seul camp, la vérité comme toujours est entre le blanc et le noir. ». Il m’est arrivé souvent de rappeler moi-même que dans cette crise,
il n’y a pas eu un camp pur et un camp impur, même si il était manifeste que l’un d’eux avait accumulé les dérives en étant aux postes de responsabilités.


Les clefs de la réconciliation sont entre les
mains de Jean-Pierre Ser. par le choix du message qu’il adressera aux uns et aux autres, et par celui des nomination qu’il fera. S’il choisit ou maintien en poste des Frères qui se seront
illustrés dans des dérives quelles qu’elles soient il adressera un message particulier aux uns et aux autres. Si au contraire, il ne s’entoure que de Frères irréprochables, ce message sera aussi
perçu comme tel, et sera favorablement interprété par tous…


Très fraternellement à toi.




le voyageur 12/10/2012 08:25

TC Emmanuel,
Fort heureusement tu nous informes.
La position De JP SERVEL sur les Juridictions est conforme à ce que l'on doit attendre d'un GM en devenir.
Chacun chez soi et D. pour tous!
Concernant les rumeurs provenant d'une volonté du SCPLF de rejeter ses membres qui seraient à la GLNF. Elles sont certainement fondées sur la volonté d'une partie de ses dirigeants mais peu
réalistes.
Ou alors la consigne vient d'une grande partie des autres SC "pro-américains" qui l'assurent de leur soutien.
Est-ce à dire qu'à travers eux, la guerre est farouche entre la GLUA et les cinq loges européennes?
En tout cas, à ce niveau, la confusion regne.
Très fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/10/2012 13:00



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Voyageur,


J’essaye d’informer, quand cela m’est
possible, en tous cas…Bien des informations doivent m’échapper…


Effectivement, je ne retrouve rien à redire
non plus sur l’approche que fait Jean-Pierre Ser. des Juridictions.


S’agissant du SCPLF, il semble qu’il soit bien
moins apaisé, ce qui est très surprenant, car, c’est bien avec Monsieur Stifani qu’il déclarait avoir un conflit. Or plus personne, au sein de la GLNF ne « calcule » (comme disent les
jeunes) l’ancien Grand Maître, et il ne compte donc plus. Il serait donc intéressant de savoir ce qui est reproché au nouveau Grand Maître pressenti…


Il y a effectivement, comme tu l’évoques une
lutte d’influence qui se développe entre 5 ou 6 Grande Loges continentales en Europe et la GLUA, visant à une sorte de rééquilibrage en faveur de celles-ci, et il me semble déplorable que des
dirigeants prennent en otage des Frères de bonne foi, qui ne demandent qu’à travailler sereinement au sein de leur loges, pour satisfaire des ambitions qui les
dépassent…


Très
fraternellement.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche