Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 12:18

A la suite des différents courriers pitoyables envoyés par celui qui n’arrive pas à exister dasn la Province de Paris, et commentés dans ces colonnes, je ne résiste pas à vous envoyer cette lettre envoyée par un Trésorier à celui qui le menace en se présentant en qualité de GMP.

Cette lettre, signalée par le Myosotis des Batignolles, est magnifique. Un réel bonheur.

J’espère d’ailleurs que la mandataire judiciaire, Maître Monique Legrand en a reçu copie, comme de la lettre à laquelle elle répond.

Pour tout dire, je brûle de donner l’accolade et d’embrasser son auteur. La voici :

 

« Monsieur,

Je prends connaissance de votre courrier recommandé en date du 22 août 2011 aux termes duquel vous m’écrivez en qualité de Grand Maître Provincial de xxx de façon très comminatoire et non pas en toute Fraternité et cette façon de procéder est choquante.

Je vous rappelle que votre « fonction » de Grand Maître Provincial de xxx n'est pas une qualification valable au regard des associations dites de la loi 1901 et de ce fait ce titre ne vous confère aucun droit sur les membres de cette association.

Je m'interroge concernant votre légitimité à m’adresser cette missive dans la mesure où vous avez été nommé ce printemps par une personne qui a démissionné de ses fonctions associatives en janvier 2011.

Un simple passage au bureau des associations de la Préfecture obligeant les associations de loi 1901 peut permettre de savoir si à ce jour vous êtes membre d'un quelconque bureau associatif, car seul un bureau déclaré constitué de ses membres et de son Président, Secrétaire et Trésorier ont une existence juridique.

Il arrive parfois que des sectes ne respectent pas ces règles et certains membres s’autoproclament « grand gourou » en ne déclarant rien en Préfecture pratiquant ainsi la pression psychologique et la manipulation mentale afin d'avoir une emprise sur les adeptes.

Je ne pense pas que ce soit le cas de notre association loi 1901 dénommée Grande Loge Nationale Française.

Concernant l'aspect « maçonnique » je ne sais pas si vous avez réellement prêté serment quant à vos fonctions alléguées ? Je n'ai personnellement pas été avisé de votre nomination.

Dans ces conditions, je vous trouve particulièrement mal fondé à formuler accusations et menaces au regard de la situation financière du compte bancaire auquel vous faites allusion.

Afin de respecter le parallélisme des formes, je vous adresse la présente en lettre recommandée avec demande d’avis de réception, lettre simple et courrier électronique, bien que je trouve ce procédé vulgaire et peu fraternel mais auquel vous n'y avez contraint pour ma bonne défense.

Vous me faites savoir, en ma qualité de Trésorier de la Respectable Loge XXX l' Orient de XXX sous le numéro XXX, que le compte de notre atelier est débiteur à ce jour de XXX €.

Vous me l'apprenez car je ne reçois pas les relevés bancaires et qu'il n'y a jamais eu de chèques émis de ma part Je précise tout d’abord que la position débitrice de ce compte, est uniquement liée aux prélèvements de cotisations non approuvées par l’Assemblée Générale de l’association.

Les prélèvements sont réalisés d’autorité par la GLNF, à notre insu, sans consultation préalable et surtout sans avoir recueilli en amont mon accord. Je n'ai jamais non plus été informé de ces débits en leurs temps.

Ainsi, nous avons été mis devant le fait accompli de cette situation débitrice, alors même qu’au niveau de la Loge, nous ne pouvions percevoir de cotisation dans l’attente d’une nouvelle Assemblée Générale.

Puisque vous dite représenter une autorité vous êtes sensé pouvoir obtenir les noms des personnes qui ont débité le compte et non pas à m'accuser directement sans preuves.

En tout état de cause, vous n’êtes pas sans savoir que les comptes des loges ne sont que des sous-comptes d’un compte principal ouvert au nom de l’association GLNF dans les livres du Crédit du nord et que ni les Trésoriers des Loges, ni les Vénérables Maîtres, n’en connaissent les modalités de fonctionnement contractuellement définies avec la banque.

Aussi, chaque sous-compte donne-t-il l’impression que les loges disposent de leur propre compte bancaire, mais cela n’est finalement qu’une fiction puisque la Direction Financière de l’association GLNF (au niveau provincial ou national) peut agir à sa guise sur chacun des sous-comptes sans en informer les représentants des loges et sans avoir recueilli préalablement leur accord.

J'estime que vous êtes de mauvaise foi car vous le savez pertinemment puisque du fait de votre poste vous avez probablement déjà occupé toutes les fonctions au sein d'un loge. La fonction de trésorier au sein d'une loge n'a aucune existence légale et n'est qu'un titre sans obligations et déclaré nul part dans le monde profane (pas de déclaration en Préfecture). Votre lettre recommandée me confirme cette position puisque vous déclarez: « Je dénonce à l'instant votre délégation auprès de la banque ».

Je vous remercie de cette initiative.

Vous prétendez en outre qu’il y aurait une « volonté délibérée de ne pas encaisser les capitations ». Les seuls chèques que je viens de recevoir sont ceux de notre Frère XXX d'un montant de XXX euros émanant de la banque XXX(Chèque joint avec la présente lettre car n'ayant pas d'autorités sur le compte bancaire vous pouvez donc les encaisser).Je suis maintenant en droit de me plaindre de vos accusations.

Au préalable, je vous rappellerai que nous sommes membres d’une association constituée sous le régime de la loi 1901 portant le nom de Grande Loge Nationale Française. Le mode de fonctionnement de cette association vis-à-vis de ses membres, que l’on appelle aussi des sociétaires, est fixé d’une part par les Statuts, et d’autre part par le Règlement Intérieur.

Ainsi, aux termes des dispositions de l’article 7 des Statuts et de l’article 11.5 du Règlement Intérieur, le pouvoir de fixer le montant annuel des cotisations appartient à l’Assemblée Générale ordinaire annuelle.

Le 25 mars 2010, il s’est tenu une Assemblée Générale au cours de laquelle il a été débattu du budget et des cotisations pour l’exercice en cours (ie : du 1/9/2010 au 31/8/2011). Or, les sociétaires ont voté contre ce budget et, partant, contre le montant des cotisations qui leur était imposé, à une forte majorité.

Par la suite, le 16 octobre 2010 une nouvelle Assemblée Générale a été convoquée à l’initiative du Président de l’association, laquelle a finalement adopté le budget et le montant des cotisations précédemment rejeté.

Toutefois, par jugement en date du 7 décembre 2010, la Première Chambre du Tribunal de Grande Instance de Paris a déclaré nulle l’Assemblée Générale ordinaire du 16 octobre2010, tout en jugeant qu’il appartenait au Président de l’association de convoquer sans délai une nouvelle assemblée, afin qu’il soit de nouveau délibéré, notamment sur le montant des cotisations pour l’exercice du 1er septembre 2010 au 31 août 2011.

Hélas, à ce jour, près de neuf mois après le jugement du tribunal, pourtant assorti de

l’exécution provisoire, le Président de notre association n’a pas souhaité convoquer cette Assemblée Générale et déférer à l’injonction qui lui était faite par un tribunal de la République Française.

L’administrateur Judiciaire nommé au premier trimestre de cette année, dont vous citez le nom dans votre courrier précité, n’a pas non plus convoqué l’Assemblée Générale.

Il s’ensuit qu’aucune cotisation n’ayant été validée par l’Assemblée générale de notre association, aucune cotisation n’est exigible au titre de l’exercice courant du 1er septembre 2010 au 31 août 2011.

J’en suis profondément navré, car de ce fait le montant des cotisations est inconnu à ce jour.

D'ailleurs votre courrier du 25 août 2011 dans lequel vous vous exprimer fraternellement à nos frères « Bien évidemment, les frères de ces loges qui souhaiteraient s’acquitter de leurs obligations sont invités à remettre directement à la Province leur chèque de capitation ».

Vous ne donnez pas de montant pour la cotisation. Pourquoi ?

Pourquoi vous ne vous tournez pas vers les frères hospitaliers afin de connaître les noms des frères ayant des difficultés financières ? Cela pouvait être une vraie démarche maçonnique mais vous préférez soutenir en outre que nous avons eu la volonté de faire bénéficier une autre association déclarée, ou de fait, des cotisations de la GLNF. Merci encore de l'avoir écrit car comme vous le savez :

« Le silence est d'or, seuls les écrits restent ».

En tout état de cause, en l’absence de cotisations dûment exigibles au titre de l’exercice qui se terminera le 31 août prochain, il ne nous est pas possible d’en faire bénéficier une autre association. Si les cotisations avaient été votées, nous les aurions bien entendu recouvrées et tenues à la disposition de la GLNF.

D'ailleurs, je n'ai personnellement reçu aucune vignette pour cette année maçonnique pouvant attester du règlement d'une cotisation pour cette année.

En ce qui concerne votre assertion suivant laquelle j’aurais pu commettre un détournement de fonds, je ne comprends pas comment vous pouvez aboutir à une telle supposition en toute bonne foi et je vous invite à faire preuve de modération dans vos propos.

Pour ce qui est de votre menace d’une déclaration FICP, vous devez méconnaître les règles bancaires ou probablement vous êtes mal conseillé par votre entourage.

En conclusion, je ne peux que vous recommander d’user de modération dans vos propos et de jouer de votre influence en haut lieu et notamment auprès du mandataire judiciaire, pour que nous ayons enfin, dans les délais les plus brefs, une Assemblée Générale ordinaire annuelle qui nous permettra de mettre un terme à cette regrettable situation Quant à votre menace de radiation à mon encontre, je vous rappelle que la radiation ne peut intervenir qu'à la suite de deux non paiements de cotisations.

 

Il n'y a pas de salutation Fraternelle ...

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Albert RO. 13/09/2011 16:21


Bravo et merci à ce Frère trésorier qui n'a fait que moucher un morveux. Si chaque VM ou Trésorier faisait de même, ces gens-là (je n'emploie pas le mot de Frère) rabattraient leur caquet.


Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche