Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 18:07

Mes BAF et TCF,

Sans vouloir aucunement me valoriser, je me dois cependant revendiquer l'initiative du coup de théâtre d'aujourd'hui, à l’occasion de l'Assemblée Générale Ordinaire de l'Œuvre d’Assistance Fraternelle, dans le Grand Temple de Pisan.

Désolé de ne vous avoir informé de cette initiative, mais il fallait qu'elle demeurât secrète afin qu’elle réussisse pleinement.

Les premières interventions (incidents de séance) ont été quelque peu brouillonnes et confuses. Je conçois l'amertume des Frères, venus de loin, munis des procurations de leurs Hospitaliers, mais selon le principe "un homme, une voix", il n'est pas possible de détenir un droit de vote double ou triple. Même lorsque l'on est soi-même Vénérable Maître d'une Loge et Hospitalier d'une autre...

Le débat achoppait donc sur ces points, l'Huissier de Justice en charge de la régularité de l'AG et du scrutin étant débordé par les observations et les annotations des Frères concernés.

A mon sens, le débat s’enlisait et les questions fondamentales n’étaient pas encore évoquées.

L’heure tournant, le secrétaire général de l’OAF nous indiquait gentiment mais fermement, qu’en raison des impératifs horaires et ferroviaires de certains Frères provinciaux, toutes les demandes de parole (incidents de séance) ne pourraient être accordées. Ce qui souleva l’ire de certains Frères qui patientaient depuis un certain temps déjà pour pouvoir s’exprimer.

Excédés, certains Frères s’étonnaient de l’absence du Président de l’association OAF, M. Jean-Charles Foe. Le secrétaire général, qui dirigeait les débats, répondait que « Monsieur Foe. était empêché par un très grave problème à l’œil qui l’empêchait d’assister à la tenue de l’assemblée générale ». Inquiets, nos Frères étaient cependant rassurés par certains Frères qui avaient bien vu la veille au soir le ci-devant Jean-Charles Foe. parcourir les locaux de la GLNF bon pied bon œil, lavallière au cou soigneusement nouée, sans pleurésie, bandeau, canne blanche ou chien d’aveugle. Nous pouvions dès lors nous remettre d’une grande frayeur.

Puis, un de nos Frères  décidait d’entrer dans le vif du sujet : analysant les états financiers de l’OAF publiés par le Myosotis Neustrie, peu après le Myosotis Breton puis de nombreux blogs, il s’interrogeait sur le montant considérable des Valeurs mobilières de placement (VMP) et de la trésorerie et la faiblesse du nombre de Frères secourus.

A ces questions précises, les réponses surréalistes se succédaient : par exemple, il y a très peu de dossiers de Frères en grande difficulté (chômage ou accidents de la vie), ce qui fait que l’OAF détient une trésorerie pléthorique… Mes Frères, je ne vous ferais pas l’affront de lister les horreurs que nous avons pu entendre ce jour…

Recadrant les débats, le Frère Didier Lacaze interpellait les représentants de la gouvernance actuelle. Dans son propos, il n’était pas question d’attaquer les cadres bénévoles de l’OAF présents et responsables, mais de demander des comptes au Président de l’OAF ainsi qu’à son conseil d’administration.

Les déviances constatées sont grandes. Il n’entre pas dans l’objet d’une association loi de 1901 de détenir des participations dans des sociétés commerciales. Or, l’OAF détient 20% de la Société Scribe, tout comme la GLNF en détient 80%. Nous violons ainsi allègrement les lois de la République française, sciemment puisque les anciens Trésoriers avaient soulevés ces conflits d’intérêt. Et quid des dividendes de Scribe qui ne sont pas versés à l’OAF ?

Par ailleurs, peut-on expliquer les virements bancaires significatifs de l’OAF à destination des SCI de Pisan ?

Enfin, M. Jean-Charles Foe. supporte de lourdes responsabilités, puisque hors de ses sociétés, holdings et SCI personnelles, il préside les conseils d’administration de l’OAF, d’Hôpital Assistance International, de la Fondation de l’Homme, et peut-être d’autres SCI maçonniques ?

Il convenait donc de proposer de le décharger de ses trop lourdes responsabilités qui nuisent à son efficacité puisqu’il ne pouvait d’ailleurs être présent à l’assemblée générale de l’OAF et n’avait eu le temps de délivrer un message aux sociétaires.

Notre Frère Didier Lacaze s’est donc trouvé dans l’obligation de proposer une révocation du Président Jean-Charles Foe. et de l’ensemble du conseil d’administration qui n’avait pas vu les erreurs de gestion de l’association.

Un vote ad nutum, sous constat d’huissier de justice s’en ait suivi, approuvant la révocation à 96,35% des voix (264 suffrages), les votes contre totalisant 2,55% (7 voix) et les abstentions 1,09% (3 voix).

Dans la foulée, Didier Lacaze précisait bien que toutes les résolutions, propositions (comptes – budget prévisionnel – cotisations) et quitus étaient rejetés par cette motion de défiance.

Didier Lacaze appelait à l’élection à la présidence de l’OAF d’un Frère au-dessus de tout soupçon en la personne du Frère René Hervet. Le vote sur sa candidature devra cependant intervenir lors d’une prochaine AG afin de respecter le règlement intérieur de l’association OAF.

Notons que le Vice-président et le secrétaire général de l’OAF, révoqués, quittaient brutalement l’AG tandis que le Trésorier et l’expert Commissaire aux comptes choisissaient de rester.

Heureux et satisfaits, les Frères se congratulaient fraternellement à l’issue de cette réunion.

 

J’ai dit !

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Jak BOAZ 18/06/2011 23:38


Mes Frères, bravo pour ce résultat extrêment positif pour la suite des événements et particulièrement pour celui du 24 prochain. Toutefois, j'attire votre attention sur le ton employé dans les
blogs. Et surtout ce qui se dit sur les Frères "silencieux". Il est bon de rappeler à Tous mais surtout à ceux qui se parent des plus belles vertus sur ce point, qu'à l'AG de mars 2010, si nous
étions plus de 1800 votants, l'année précédente (et comme avant), il n'y avait pas 350 participants !!!!!! Donc, TOUT LE MONDE FERMAIT LES YEUX SUR LE SYSTEME que nous incriminons (à juste titre
mais ce n'est pas là, la question).
Alors que ceux qui viennent de se réveiller, conservent à minima, l'indulgence nécessaire à ceux qui ne le seraient (à leurs yeux) pas encore! C'est la moindre des choses que l'on doit lorsqu'on a,
soi-même, tant d'années d'acceptation béate de cette situation. Et de grâce, ce ne sont pas dix mois d'avance "d'éveil" qui feraient de vous des donneurs de leçons ou des parangonds de vertus. LE
MIROIR, vous dis-je, LE MIROIR !!!!! ça vous dit quelque chose???????????? Je vous assure que c'est dans un parcours maçonnique classique.
Jak BOAZ


ynus 18/06/2011 11:27


De nombreux frères, sur les blogs, se plaignent de l'absence de la participation active au mouvement de révolte contre Ephesse et sa clique : « Mais, j'ai honte pour ces Vénérables Maîtres, de
notre province, qui ont pratiqué la politique de l'autruche en ignorant, volontairement, l'AG qui se tenait à Paris. Que dire aussi des Hospitaliers, les premiers concernés, qui se sont
désintéressés superbement du problème? J'avoue que je ne sais pas. Ont-ils oublié que notre démarche est celles des mousquetaires, "Un pour Tous, Tous pour Un?" Commentaire n°9 posté par Michel
Vert aujourd'hui à 08h50
Ma foi, ne nous lamentons pas mes frères. En temps de paix, une loge est très vivante si 20 % de ses membres sont actifs.
Ce pourcentage obéit à la loi de Pareto: environ 80 % des effets sont le produit de 20 % des causes.
Ignorant les lois statistiques chez les hommes, les trois mauvais derniers dirigeants de notre association ont voulu qu'un seul, détenteur du pouvoir absolu, produise 100 % des effets. Ils ont pu
le faire, jusqu'à un passé récent, à partir d’une confusion de genre, assimilant les francs-maçons à des Ovis et en s'appuyant sur l'instinct grégaire et le panurgisme caractéristique de cette
espèce.
Ils pensaient que placer à la tête des provinces de dociles grands maîtres provinciaux, ayant prêté serment à leur personne, leur garantissait la discrétion voir le secret nécessaire pour réaliser
leurs louches intentions. («On remarquait surtout que ce troupeau était toujours accompagné d’une dizaine de boucs châtrés, «ets crapouns ». Ce sont ces boucs qui donnaient le mouvement au troupeau
; les brebis suivaient et ne les quittaient jamais. Tous les soirs, ils revenaient près de la cabane, au même endroit, dans un îlot formé par les deux bras du ruisseau de Sausse. »(EN MONTAGNE, LES
SYSTEMES DE SURVEILLANCE DU BETAIL AU XIX° SIECLE. Bruno Besche-Commenge Saint-Girons Ariège France Janvier 2007, pp6).
Aujourd'hui, le berger est remis en question par le troupeau, sous l'influence de meneurs dont les brebis ne connaissent pas toujours la nature mais qui réveille les peurs ancestrales : Est-ce un
chien ou un loup ? Sont-ce 15 boucs mal châtrés ? Est-ce un berger diplômé ou d'expérience ? Mais dans ce cas pourquoi n'a-t-il pas de troupeau ? se demande le mouton-cadet de Gascogne.
Beaucoup de brebis effrayées par le pire se rassurent dans la passivité instinctuelle, ce qui ne les empêche pas de bêler, le regard tourné vers les cieux menaçants, implorant la sagesse divine,
espérant qu’un nouveau berger providentiel saura les amener vers les verts pâturages d’antan, quand l’homme n’aimait pas les côtelettes d’agneau au barbecue.
Les brebis sont naïves de nature. Pour elles, qu'importe le berger pourvu qu'elles soient tranquilles et rassurées.
Agneau de Dieu, toi qui enlève le pêché du monde, prends pitié de nous.


Philippe PLOUZENNEC 17/06/2011 21:20


Quelle belle journée de printemps !!!
Bravo et merci mes TTCCFF...


marco73h 17/06/2011 21:07


mon Très Cher Emmanuel

ayant eu des problèmes informatiques, je n'ai plus les coordonnées de notre TRF René Hervet. Puis-je te demander de lui faire part de ma reconnaissance d'avoir accepté la présidence de l'OAF. Bien
sûr un vote unanime sanctionnera cette charge.
JCF, est mis aux oubliettes, enfin peut être pas tout à fait, attendons les audits !

fraternellement

Marc-Henri Girollet 68989


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 18/06/2011 23:02



Compte-tenu de l’heure avancée où je lis ton message, je ne peux plus
contacter notre Frère René.


Mais je ne doute pas qu’il le lira ici sur le blog dès demain matin, alors
que je serais en voyage.


Très fraternellement.


 



marco73h 17/06/2011 20:53


mon BAF,

Voilà la première bonne nouvelle.

Fraternellement.

Marc-Henri Girollet 68989


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 18/06/2011 22:59



Mon Bien Aimé Frère
Marc-Henri,


Cela démontre
l’absolue nécessité de ne perdre ni espoir ni optimisme !


Seigneur, garde-moi
de mes amis, je m’occupe de mes ennemis !


 



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche