Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 janvier 2012 1 30 /01 /janvier /2012 14:30

Le plus personnel des quelques 666 articles que j’ai écris ici…

Au moment ou la GLNF est désormais menacée de mort. Si l’initiative du Collectif « Ni Scission Ni Soumission » venait par malheur à échouer, on ne voit pas ce qui pourrait sauver l’obédience de ceux qui veulent la scission ou de ceux qui veulent sa disparition.

L’ancien Grand Maître, F.S. n’a-t-il pas dit à ses proches : « Si je disparais, la GLNF disparaît avec moi ! » ?…

Voila donc tout son programme, son objectif. Pour lui, seul son ego compte, et il se fiche de notre Fraternité comme de sa première chaussette…

Je ne peux, dès lors, m’empêcher de me remémorer de la GLNF que j’ai connu dans mon enfance et au moment où j’y suis rentré.

Cette époque, avec ses joies, ses tristesses, et ses déceptions, était pourtant une époque où il existait une entente fraternelle assez généralisée…Et où il y avait de vrais Grands Maîtres !

Puis vint le décès malheureux du Grand Maître André Roux, et l’avènement de Claude Ch.

Immédiatement l’ambiance de la maison changea. Les statuts aussi. La suite, vous la connaissez, elle est ressassée jour après jour sur la totalité des blogs.

C’est dire l’amertume qui est celle des Frères de la GLNF, particulièrement des Anciens, dont je suis maintenant…

Pourtant, lorsqu’à 51ans je me retourne sur 26 années de maçonnerie à la GLNF, je n’ai pas de regrets particulier quand à mes engagements en Franc-maçonnerie.

Je continue à croire en ses vertus, et en ce que je crois être sa vocation messianique.

Juste une chose m’interpelle. Une seule. C’est qu’en 25 mois de crise, alors que nous sommes – supposés – évoluer dans une Fraternité initiatique entre gens d’honneurs, je n’ai jamais vu autant de trahisons se succéder les une aux autres…Je peux même dire qu’avant cette crise, c’est un travers auquel je n’avais jamais été confronté !

Des trahisons, il y en a de multiples, de tous ordres et de toutes natures. Des petites et des grandes, des mesquines et des grandioses. Mais elles demeurent toutes des trahisons, c’est-à-dire des reniements et des forfaitures.

Issu d’une famille de survivants de la Shoa, jeune, j’avais entendu parler de cela, et de la nécessité de toujours être prudents, de se prémunir. Mais cela restait une notion totalement abstraite, qui n’avait pas un sens précis. Jusqu'à ce que, dans la GLNF, j’y sois confronté de plein fouet…En voici, parmi tant d’autres, cinq exemples explicites.

            1) La trahison absolue.

                Dans l’histoire pourtant si riche de la Franc-maçonnerie, jamais on n’avait vu,

                depuis le Duc d’Orléans devenu sous la révolution Philippe Egalité, de trahison de

                la part d’un Grand Maître. Il a fallu attendre le début du 21èmesiècle, l’année 2009

                pour voire un Grand Maître se commettre a trahir tous nos principes, jusqu’à

                souhaiter que son obédience ne lui survive pas.

                Bien que contraire à l’Esprit de nos Traditions, je suis sûr que la plupart d’entre

                nous lui auraient pardonné de vouloir utiliser a son profit personnel les immenses

                possibilités qu’offrent l’obédience, si elles sont exploitées à dessein.

                C’est ainsi que pour la première fois de l’histoire de la Franc-maçonnerie, on a vu

                un Grand Maître (si, si, il l’était, à l’époque), recevoir les caméras de télévisions   

                (TF1) dans son cabinet professionnel, et décrire complaisamment ses activités et 

                champs de compétences professionnelles.

                Avant cela, on l’avait pourtant déjà vu emmener une autre équipe de télévision

                (CANAL+) dans sa voiture pour apprendre aux journalistes à reconnaître des Frères                   maçons « à leur vêture » dans la rue, cela avant de les faire assister à une Tenue   

                rituelle !!!

                Si vous voulez voire de vos yeux un Grand Maître trahir je vous laisse une fois de

                plus voir ce document :

                http://le-myosotis-paca.over-blog.com/pages/video-glnf- paca-2624112.html

                Mais encore pire que cela, hé oui, c’est possible, voila un homme qui en deux ans à

                peine, a réussi à dresser tout ce qui était possible de dresser, l’un contre l’autre au

                sein de notre Fraternité. Les Rites, les Frères, les Grands Officiers, etc…

                On aurait pu penser, que c’était parce qu’il avait un dessein. Même pas !

                Parce qu’il avait une vision. Pas plus. Seulement un ego surdimensionné.

                Et plus que cela, une irrépressible vulgarité, dans laquelle il noie la GLNF.

                En voici encore une illustration:

    http://le-myosotis-paca.over-blog.com/pages/intervention-du-gm-lors-du-sgc-du-04-  12-09-2728584.html

                En réalité, qu’a-t-il fait de son mandat, à part démolir la GLNF ? Des plaidoiries ; il

                a transformé la GLNF en une annexe du palais de justice…Il a aboli la spiritualité,

                qui était la caractéristique de notre maison…

Je ne m’étendrai pas sur toutes les dérives que nous dénonçons sans cesse depuis 21 mois, tout le monde les connaît. Elles sont autant de trahisons. Autant de vraies souffrances pour moi. La plus grande, consistant à devoir faire ce que je n’aurais jamais cru un jour devoir faire, c’est-à-dire dépenser mon énergie dans un combat ou je n’affronte que des Frères, dont un qui est celui dont la fonction et la personne auraient dus m’inspirer au contraire fidélité, respect et amour fraternel. Pourrais-je pardonner de m’avoir fait faire, écrire, dire ce que je n’aurais jamais voulu ?

La dernière de ses trahisons me concerne. Alors qu’entre Noël et nouvel an, je tentais encore de le persuader qu’il ferait mieux de partir de lui-même par le haut, pour sauver la GLNF des dangers qui la guette, que c’était aussi son intérêt, que cela lui éviterait bien des déboires, j’ai reçu une dizaine de jours plus tard une lettre recommandée de son avocat – un frère – qui m’annonçait qu’il était chargé de me poursuivre, son client ayant considéré que je le menaçais – de mort- et qu’il en demeurait meurtri !  Rien que cela ! On nage dans le règne de l’absurde. Caligula et Néron réunis en un !

2) La Trahison magistrale.

Lorsque j’étais membre de la R.’ .L.’. Goethe n° 95, je n’avais jamais eu d’incident avec aucun de ses membres. Au contraire, nous passions nos vacances ensemble !

L’un des Frères de la loge étant dessinateur dans une agence de publicité, je lui demandais de réaliser le graphisme et la réalisation des cartes annonçant la naissance de mon deuxième enfant. Ce qu’il fit avec autant de plaisir que de  talent.

Il s’agissait d’un frère doux et calme, un personnage un peu falot, mais d’une grande discrétion. Que je perdis de vue, après ma démission de cet atelier. En résumé, jamais la moindre accroche entre nous, tout au contraire. Je n’entendis plus parler de lui pendant presque quinze ans, jusqu’à ce 10 novembre 2010 où je reçus sous sa signature un mail m’invitant à être présent avec tous les anciens Vénérables de la R.’ .L.’. Goethe n°95 pour la Saint-Jean d’hiver. Signé T.’.V.’.F.’. Bernard Dom. Hospitalier. Nous étions alors en pleine crise, et j’administrais avec  mordant ce Myosotis du Dauphiné-Savoie sous le pseudo de Fidèle d’Amour, pour garantir l’anonymat m’évitant d’être « viré » de la GLNF. François Stifani et surtout ses équipes, s’ingéniaient alors, sans succès, à essayer de prouver que Fidèle d’Amour = Emmanuel S.

Je répondis aussitôt au T.’.V.’.F.’. Bernard Dom. que malheureusement, n’étant pas à Paris à la date retenue, je ne pourrais me joindre aux Frères de Goethe n° 95, mais que c’était partie remise. Et je n’entendis plus parler de cet échange de mails que voici reproduit :

·                                 Goethe 95‏

10.11.2010

B.Dom Artigraphi

B.Dom Artigraphi

bernard.dom.@gl.com

À Emmanuel S

De :

B.Dom Artigraphi (bernard.dom.@gl.com)

Envoyé :

mercredi 10 novembre 2010 12:04:43

À :

Emmanuel S (e.@hotmail.com)

La RL Goethe 95 à l’occasion de la célébration de la St Jean d’Hiver souhaite rassembler quelques anciens afin de maintenir la longue tradition qui a toujours été la nôtre. Nous serions heureux de vous compter parmi nous le 6 décembre à 19h pour partager le pain et le vin en toute fraternité.

Merci de bien vouloir répondre par mail au frère hospitalier le TVF Bernard Dom qui vous communiquera les coordonnées.

Fraternellement

B. Dom (hospitalier)

·                                 RE: Goethe 95‏

10.11.2010

Emmanuel S

e@hotmail.com

À bernard.dom@gl.com

De :

Emmanuel S (e@hotmail.com)

Envoyé :

mercredi 10 novembre 2010 20:23:06

À :

bernard.dom@gl.com

Bonsoir T.'.C.'.F.'. Bernard,
Merci de cette délicate attention. Cela m'aurait fait plaisir. Malheureusement, je serais à Paris une semaine avant, et dès lors, il ne me sera plus possible de revenir à Paris dans un aussi bref délai, étant de retour dans mes pénates genevoises.
Mes meilleurs vœux aux Frères de Goethe, à cette occasion.
Toutefois, si les choses changeaient, je ne manquerai pas de t'en avertir.
Frat.'.
Emmanuel

Invitations des anciens de la RL Goethe 95‏

12.11.2010

B.Dom Artigraphi

B.Dom Artigraphi

bernard.dom@gl.com

À Emmanuel S

De :

B.Dom Artigraphi (bernard.dom.@gl.com)

Envoyé :

vendredi 12 novembre 2010 10:09:59

À :

Emmanuel S (e@hotmail.com)

Invitation des anciens : Robert Ak., Georges Be., Emmanuel S., Philippe Ro.
Cher Emmanuel,
Je te remercie de ta réponse et je reste à ta disposition pour t’accueillir à notre St Jean d’Hiver du 6 décembre à 19h pour partager le pain et le vin en fraternité si ton emploi du temps venait à évoluer.
Fraternellement
B. Dom (hospitalier)

Aussi, quelle ne fût pas surprise de recevoir exactement un mois plus tard, une assignation en correctionnelle de la part de F.S. fondée sur un constat d’huissiers effectué sur l’ordinateur de Bernard Dom. PV 004

    PV 001

    PV 002

    PV 003

 

Que François Stifani ait eu des raisons de me chercher des ennuis, c’est compréhensible, je ne l’ai jamais ménagé. Ce n’est pas fraternel ni même légal par rapport à nos Constitutions, mais cela reste compréhensible. Quoi que cela révèle une bien curieuse et triste mentalité…Celle qui prévaut sous cette gouvernance.

Mais, s’agissant de Bernard Do., il m’a délibérément tendu un traquenard. Sans la moindre raison personnelle, par pure haine gratuite. Ou alors, sans haine et sans raison, comme certaines personnes le faisaient il y a une soixantaine d’année…

A moins que ce soit pour obtenir un poste et un beau tablier en pensant offrir à son Maître la tête de l’un de ses opposants les plus écoutés ?

3) La Trahison haineuse.

 A la suite de cette mésaventure, j’avais rencontré, comme je l’avais annoncé dans ces mêmes colonnes le 28 décembre, François Stifani. Je précise que le même jour, Claude Sei. de son côté, se rendait « secrètement » dans le bureau de l’émissaire de François Stifani, le Grand Orateur de l’époque, Alain Ne. Sans rien obtenir de tangible de sa part. Aucun compte-rendu n’a jamais été donné à cet égard. En ce qui me concerne, lors de ma rencontre avec lui, j’obtenais de François Stifani alors encore Grand Maître, outre l’abandon des poursuites en correctionnelle à mon encontre, la réintégration complète de tous les Frères suspendus devant le Conseil de Discipline National, soit une bonne vingtaine Frères. Parmi ceux-ci, outre Dominique Moreau, deux administrateurs de Myosotis. Mis à part l’un deux, qui désire rester anonyme, aucun d’eux n’a jugé utile de dire ou d’écrire un merci. Cela n’a pas d’importance. L’essentiel, c’était que j’avais obtenu d’autres acquis pour l’opposition :

a) Réintégration complète de la Province du Val-de-Loire, Grand Maître Provincial Thierry Pe. en tête et es-qualité.

 b) Réintégration de tous les suspendus.

 c) Création de la fonction de Pro Grand Maître (sur le modèle de la GLUA) attribué à un chef de l’opposition. Celui-ci aurait donc été investi de tous les pouvoirs. En contrepartie de quoi, F.S. aurait été autorisé à achever son mandat, tout en étant discret jusqu’à son échéance (Tenue de Grande Loge). Cela lui permettait de sauver la face.

Bref, je ne m’étais pas déplacé pour rien, tout en réaffirmant à François Stifani mon opposition sereine à sa gouvernance, les yeux dans les yeux.

Pourtant, beaucoup de Myosotis m’étaient tombés dessus, avec leurs supporters,

critiquant de manière hautaine et méprisante le principe même de ma rencontre avec F.S. tout en occultant à la fois la précédente rencontre (orageuse) entre Claude Seiler et François Stifani et sa rencontre le même jour chez l’émissaire de celui qui était encore G.M.…La différence entre nos deux démarches, c’est que pour ma part, au lieu de penser simplement à mes propres intérêts, j’ai pensé, demandé, négocié et obtenu la réintégration de nos Frères. De plus, en ce qui me concerne j’ai fait un compte-rendu intégral de cette initiative, et pour ce qui était plus « confidentiel », les chefs de l’opposition ont été mis au courant. Un de mes Frères très proches, à qui j’avais fais part du résultat de ma négociation m’avais immédiatement dit: « Emmanuel, tu vas déclencher une crise de « jalousite » aigüe! » Il ne s’était pas trompé. On pardonne rarement le bien qu’on vous fait, et surtout, on ne vous pardonne pas de faire ou d’obtenir ce que vous-même n’avez pas fait…

Je me pensais embarqué par définition avec des gens de biens, dans une lutte telle que celle que nous menions. Hé bien non, erreur, j’ai été trahi par ceux la même qui auraient dus me soutenir. Cela ne s’oublie pas…Il est vrai que déjà, auparavant, j’avais été encouragé dans une initiative avec l’assurance d’être suivi, et au dernier moment : personne !...

4)  La Trahison morale.

Une autre trahison, qui s’apparente plus à une déception, mais qui compte-tenu du niveau de ses responsabilités – je devrais dire de sa responsabilité – est celle d’un chef de FMR, qui est connu en raison de son puputche du 4 décembre 2009. Celui-ci, avait été mené, on le disait alors avec force conviction, au nom de la morale et de l’éthique ! Las, au fur et à mesure, on a découvert peu a peu que celui qui voulait l’incarner, avait été gravement condamné devant les tribunaux – ce qui ne nous concerne que très accessoirement – mais que, plus grave, non seulement il n’en avait pas averti les instances compétentes de la GLNF , mais n’en avait pas non plus démissionné comme l’exigent nos constitutions et nos Traditions. De plus, il justifiait sa condamnation (grave) en disant « que ca arrive à tous les hommes d’affaires »…Personnellement j’en connais des milliers qui, comme moi, ne sont jamais passés devant les tribunaux, Grâce à D-ieu ! Ce comportement me semble véritablement une trahison morale à l’égard des opposants qui lui ont fait confiance. Mais ce n’est pas fini. Au moment ou cette condamnation a été révélée, il l’a donc justifiée comme dit plus haut par un communiqué. A l’époque, je ne voulais pas amplifier cette information, et je ne m’en suis pas fais l’écho, pas plus concernant le communiqué. Pour ne pas gêner l’intéressé. Donc, je l’ai appelé pour lui indiquer qu’elle était ma ligne en lui précisant que s’il le souhaitait, je la changerai et publierai son communiqué. Et que je le soutenais personnellement malgré nos différences. Il m’a approuvé dans mon approche. Puis, je lui ai dis que moi-même, j’étais poursuivi par Stifani en correctionnelle. Il m’a alors demandé pour quel motif, ce que je lui ai volontiers précisé : diffamation. Puis pas un mot de sa part, il est passé à autre chose. Pas un mot d’encouragement ou de soutien. Rien. Mais cette fois, je n’avais pas été surpris. Car six mois avant, j’avais eu des problèmes avec les avocats de F.S. qui déjà me menaçaient. En informant celui qui alors été perçu comme le seul chef de l’opposition, sa seule réponse avait été « Le Myosotis du Dauphiné-Savoie ne grandit pas la Franc-maçonnerie »…Mais le pompon, est arrivé pas longtemps plus tard. En janvier 2011, une interview du même dans le Nouvel Observateur. Là, avec candeur, il raconte qu’il a préparé son puputch avec Jean-Charles Fo. ! Chez celui-ci ! Si cela n’est pas une trahison morale et intellectuelle !!! Peut-on d’un côté prétendre vouloir mettre fin aux dérives d’une gouvernances incarnée par les trois derniers Grands Maîtres, mener une croisade pour le rétablissement de l’éthique et de la morale dans la GLNF , tout en étant l’instrument de l’un d’eux, qui, si le « coup » n’avait pas lamentablement échoué, serait redevenu le Grand Maître ?

5) La petite trahison minable :

Paris, le 23 août 2011

Mes Très Chers et Bien Aimés Frères,

…Je vous communique ci-dessous la liste des Grands Officiers Provinciaux de Paris,

nommés à ce jour et tous membres de Loge de notre Province :

- Député GM Pcial : TRF Etienne Lat. (mat 33524)

- Assistant GM Pcial : RF Yonnel Ghe. (mat 28367)

- Assistant GM Pcial : TRF Maurice Tré. (mat 10343)

- Assistant GM Pcial : TVF Igor Lev. (mat 13682)

- Grand Inspecteur Pcial : RF Patrick Dieu. (mat 28851)

- Grand Secrétaire Pcial : RF Olivier Leq. (mat 44705)

- Assistant – GS Pcial : TVF Jean-Michel Rot. (mat 53758)

- Grand Trésorier Pcial : RF Patrick Aub. (mat 47017)

- Grand Hospitalier Pcial : TVF Michel Le Rig. (mat 9280)

- Gd Porte Glaive Pcial : TVF Thierry Cog. (mat 44704)

- Grand Dir Cérém Pcial : TVF Philippe Zan. (mat 39981)

- Grand Expert Pcial : TVF Daniel Pas. (mat 49069)

- Grand Expert Pcial : TVF Emmanuel Kof. (mat 63155)

SebDul.

Grand Maître Provincial (Paris)

Dans ce chef d’œuvre maçonnique, et dans cette liste pitoyable, il y a un nom dont celui qui le porte disait en substance, à propos de son filleul devenu entre-temps le G.M.P. - illégitime puisque nommé par un ancien Grand Maître démissionnaire –  signataire de cette liste, que c’était une chance qu’il n’ait pas vécu pendant l’occupation, car il aurait fait un carnage avec sa mentalité de collabo…Depuis lors, il a accepté – en conscience – de figurer dans le collège de celui qu’il dénonçait il y a peu encore…Mais après tout, qui se ressemble, s’assemble…

Voici quelques exemples de blessures rencontrées ici pendant ce combat, qui malheureusement ne touche pas encore à sa fin…iL y en aurait d'autres encore à raconter...

Certaines parfois, dans un premier temps, m’ont fait m’interroger sur le pourquoi de mon engagement maçonnique. Et puis la raison reprenait le dessus. La raison, et aussi les belles choses que cette crise a aussi provoquées. Je n’évoquerai ici que les rencontres provoquées par ce combat, les heureuses surprises, les comportements généreux et chevaleresques qui se révèlent, dans cet océan de boue. Je n’arriverai pas à tous les nommer ces Frères qui m’ont écris, soit des commentaires, soit directement en privé. Ceux qui m’ont téléphonés parfois de très loin, et ceux que j’ai rencontré. Je ne les remercierais jamais assez d’être ce qu’ils sont. C’est eux, chacun à leur manière, qui me donne encore espoir en l’Homme, et au-delà en la Fraternité …

Quand je pense que l’un d’eux, a même traversé une bonne partie de la France pour être à mes côtés à l’occasion de la circoncision de mon petit-fils, rien que pour passer quelques heures avec moi et les miens, et puis, la cérémonie achevée, il est reparti tout aussi discrètement…Un acte pareil, aussi spontané que chaleureux, ca ne s’oublie pas…

Dans cette histoire aux relents sordides, il est clair que, pour reprendre ce qu’a un jour écrit une femme au talent d’excellent écrivain, Caroline Dulac-Jardin, « l’horreur suprême et les plus stupéfiants, les plus étonnants, les plus merveilleux des actes humains sont mêlés…L’un met en lumière spirituelle les seconds. L’un fait souffrir, mais l’autre comble d’émerveillement ». Toutes proportions gardées, il s’agit bien de cela…

Rien que pour cela, j’ai envie de dire, merci M° Stifani, grâce à vous les uns et les autres ont révélés leur vrai visage.

Vous ne l’avez pas fait exprès, mais c’est à vous qu’on le doit…  

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

NEMO 31/01/2012 15:15

Mon Bien Aimé Frère Emmanuel
Sans pathos, j’ai été très touché par ton très personnel 666 eme message, nos déceptions sont les inévitables épreuves qui décillent l’œil du cœur, en nous faisant mourir elles nous dévoilent la
vérité sous la vanité des apparences, et au fur et à mesure, nous devenons inatteignable.
Les initiés que nous tentons d’être sont voués à la « Belle Dame Sans Mercy », la « Gloire » du GADLU, elle nous attend sous « la tente des rendez vous », sub rosa, elle n’apparaît qu’à ceux qui
parviennent selon les règles de l ‘Art à s’évader de leur cercueil du chair et d’os……
N’oublie pas les « conseils » d’un fameux « guide du routard d’outre-tombe » , pour que le douanier astral valide ton passeport en te disant « Passe tu es pur !» , (et là pas de bakchich possible)
, seule comptera la légèreté de ton cœur sur la balance…..

Jack 31/01/2012 11:17

Mon cher Frère Emmanuel,
la lecture de ton article m'a fait penser à la réflexion de Spinoza suivante :
"ni rire, ni pleurer mais comprendre"
Je suis content de voir que loin de crier victoire à la moindre petite avancée des opposant et loin de déprimer sur la noirceur d'âme de certains frères tu cherches à comprendre. C'est pour cela
que ton blog est si intéressant.
Ceci étant dit il faut reconnaitre que si la GLNF est bien mal en point, la FM de Tradition, elle, est bien vivante mais éparse ici et là. C'est donc au travail de rassemblement de cette FM de
tradition qu'il faut travailler .....et qui peut dire aujourd'hui dans quelle "organisation" cette FM de Tradition se rassemblera ?
Faisons confiance à la Providence.
Je t'embrasse.
Jack.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/01/2012 11:59



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Jack,


Merci pour ton appréciation concernant ce
blog…Je suis vraiment heureux, sans fausse modestie, s’il donne à penser à nos Frères…


Tu as raison, c’est dans le
G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. qu’il faut placer nos espoirs, car je suis sûr que le perturbateur ne perturbera plus longtemps, déjà la justice lui a signifiée à deux reprises qu’il n’est plus qu’un membre
comme un autre, rien de plus…Nous nous retrouverons donc très vite. La Franc-maçonnerie de Tradition ne disparaitra pas du paysage maçonnique français, et je dois à la vérité de préciser qu’il
existe déjà des obédiences, d’ailleurs issues de la GLNF, qui travaillent dans la plus parfaite régularité…


Avec ma fraternelle
affection…



Dominique Moreau 31/01/2012 10:01

Cher Emmanuel
puisque tu cites mon nom, en semblant regretter de ne pas avoir été remercié pour les gestes fraternels que tu considères avoir eu envers certains d'entre nous, je veux juste te dire que si je ne
t'ai pas remercié, c'est que tu avais agis en l'espèce contre ma volonté, mes souhaits et mes convictions, ce qui était plutôt de nature à m'irriter qu'à me faire tomber à genoux dans la joie et
les laudations.
En effet, il était pour moi, et cela reste le cas, pas envisageable de me faire réintégrer par Stifani, au nom d'un quelconque compromis, et même sans contre partie. Je continue à considérer que le
personnage est d'une telle perversité, d'une telle duplicité, d'une telle rouerie que je n'attends rien de lui, sinon qu'il parte. Et depuis deux ans je fais ce que je peux pour cela. Donc, tu
avais, avec sans doute les meilleurs intentions, enfreint ma liberté de Frère en négociant pour moi quelque chose dont je ne voulais à aucun prix. Je peux te dire qu'il en était de même pour
Thierry Perrin, qui quelques semaines avant ta rencontre avec Stifani, avait été contacté par Jacquet pour ce type de compromis et lui avait ri au nez. Claude Seiler, que tu ne portes pas dans ton
coeur, avait rencontré la semaine précédente Nemarque, et avait rejeté les arrangements douteux de cette équipa, qui à l'époque cherchait à se refaire une image, en proposant des colifichets à
certains. Il serait bon que tu n'oblitères pas qu'au départ tu avais rencontré le guide, parce que, comme nombre d'entre nous, tu étais poursuivi en correctionnelle pour diffamation. Les poursuites
continuent pour les autres, M. G...t attend un premier jugement la semaine prochaine...Alors le terme trahison est, disons un peu curieux, en tous cas excessif. Je n'avais, et n'ai toujours rien à
négocier avec Stifani. Mon attitude vaut pour lui, mais n'est pas systématique, et, en dépit de nos divergences, je reste convaincu, comme je te l'ai dit lors de notre dernière rencontre à Paris
que l'Union est une nécessité. C'est ainsi que nous avons cessé de reprocher à J.E Murat d'avoir été le fauteur de division de l'opposition, en se déclarant candidat après la première victoire
judiciaire de FMR. Myosotis, qui le faisait participer à toutes ses réunions, où il ne faisait guère qu'écouter, et que Claude Seiler lui avait proposé d'être, le moment venu une sorte de porte
drapeau d'une opposition unie. Las, il en voulait plus, préférant selon ses dires être "indépendant", , et comme c'était prévisible, il s'est retrouvé surtout isolé... Alors, puisque tu aimes bien
parler jusqu'au bout des choses, tu reviens sur le fait que ce que tu appelles le puputch du 4 décembre avait été monté avec Foellner, personne ne l'a jamais caché, et s'en offusquer est étrange,
surtout lorsque tu le fais à sens unique. C'est la suite des événements qui est à regarder de près. J.E. Murat faisait lui aussi partie du puputch, et c'est même lui qui en avait prévenu T. Perrin!
Ensuite, le jour J, il y a ceux qui ont fait ce à quoi ils s'étaient engagés (Seiler, Perrin et 22 autre, et ceux, qui sont restés sur leur chaise: Foellner et...Murat! Celui-ci déclarant plus tard
à Nice Matin que ce fut par tactique...moi j'appelle cela de la trahison, mais chacun, et c'est la leçon de l'histoire, en dépit des meilleures intentions, chacun voit midi à sa fenêtre. Trahison,
mot qui n'a de sens que par rapport à des égos meurtris, mais qui ne peut s'affadir et s'oublier que dans une victoire commune.
fraternellement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/01/2012 11:54






Bonjour Mon Très Cher Frère
Dominique,


Merci de faire connaître ton point de
vue.


Je tiens à préciser que je ne pouvais agir
contre ta volonté, puisque tu n’étais pas au courant de ma démarche.


De plus, si je comprends parfaitement que tu
ne souhaites pas te faire réintégrer par Stifani, il n’en demeure pas moins vrai que d’autres ont été ravis… Tu n’étais pas seul il y en avait plus de vingt…Que Stifani parte, certes, c’est
aujourd’hui indispensable, mais il y a un an, dans les circonstances d’alors, on aurait pu s’accommoder de son existence, dès lors qu’il laissait l’opposition gérer complètement la GLNF, et qu’il
demeurait quasi invisible. Cela aurait eu le mérite d’éviter de mettre l’obédience à feu et à sang, et de la menacer dans son existence même…Mais cela ne s’est pas fait, n’y revenons
plus.


S’agissant de la démarche de Seiler, il était,
tu le sais demandeur, sinon, il ne se serait pas déplacé chez le Grand Orateur d’alors, Alain Ne. Et précisément, il l’a rencontré une semaine après que j’ai rencontré
Stifani…


A cet égard, je n’oblitère pas que c’est parce
que j’étais poursuivi que j’ai rencontré Stifani, c’est même écrit en toute lettre au début du paragraphe qui te fais présentement réagir. C’est
ainsi que, culturellement, avant de me battre, je tente la conciliation…Si c’est impossible, tant pis pour celui qui aura refusé. Et dans ce cas, précis, pour les raisons exposées, je m’en
félicite. Mais rassures-toi, j’ai moi aussi actuellement deux procédures à mon encontre…


Mon Frère Dominique, je comprends la rancœur
que tu manifeste à l’égard de Jean Murat. Il n’est pas celui que tu aurais voulu qu’il soit. Mais reconnais que c’est son droit de faire d’autres choix que ceux que FMR aurait voulu qu’il fit. Il
ne veut pas être « le porte drapeau » de FMR et de Claude Seiler, c’est son droit, et c’est même pour cela qu’il n’en est que plus sympathique à la majorité d’entre nous, si tu discute
de ce sujet dans les loges…


Pour ma part, si je demeure reconnaissant à
FMR et à ses avocats des procédures gagnées, il n’en demeure pas moins vrai que je rejette ses méthodes et l’esprit qui anime un certain nombre de ses dirigeants ainsi que ses objectifs, tu le
sais, nous nous en sommes entretenus à moult reprises.


Parmi ces griefs, je ne comprendrai jamais
cette « fixette » obsessionnelle que vous faite autour de Murat…


Est-ce parce qu’il est autant apprécié et
populaire auprès de l’immense majorité des Frères que FMR est rejeté et suscite la suspicion ? Dominique, tu sais que cela n’a pas de sens. La vérité, et tu le soulignes toi-même à juste
titre, c’est que nous avons besoin et voulons l’union.


Pour finir, et parce que je ne veux évacuer
aucun des sujets que tu abordes, venons-en à l’attitude de Jean lors du puputche du 4 décembre 2009. Bien entendu, pardonnes-moi, personne n’avait parlé du rôle de Jean-Charles F. (que tu
confirmes) dans cette manœuvre. Jean-Charles devrait reprendre la Grande Maîtrise, et Claude Seiler devenir son Député Grand Maître… Quelle belle révolution de palais…Cela valait bien tout cela
pour ce résultat !


Franchement, ce n’est pas sérieux…Je te
garantis que si les Frères avaient su cela dès le début, personne n’aurait approuvé ni même ne se serait intéressé à la chose…Et s’agissant de Jean, ce jour-là, je comprends parfaitement ta
déception, voire ton acrimonie. Pourtant, personnellement, je me félicite de son attitude. En effet, il se devait de réfléchir et d’agir en stratège, et il était important alors, qu’il ne se
fasse pas exclure, qu’il reste dans la maison pour pouvoir agir en conséquence…D’ailleurs, selon tes propres dires, FMR et Seiler ne lui ont pas tenu rigueur, puisqu’ils voulaient en faire leur
« porte drapeau », et même, ce n’est pas un scoop lui proposer d’être leur candidat. La encore je me félicite que Jean ait décliné…


Dominique, laisse les gens être libres, ce la
vaut mieux pour tout le monde. Et c’est parce que j’apprécie ta liberté, que je te respecte pour tout ce que tu en fais…


Avec ma fraternelle
considération…


 



Tsimsum 31/01/2012 04:52

Mon BAF Emmanuel...

(Je viens de me rendre compte que j'ai posté mon dernier commentaire sous le mauvais article... Alzheimer quand tu nous tiens !!!)

Je viens de lire avec grand intérêt les nouveaux commentaires dont celui de notre très cher Astrologue que je salue au passage !

Justement, je réagis à son post.

Je pense que nous ne pourrons jamais connaître le coeur des hommes, (en cela mon commentaire précédent illustrait mon propos).
Toujours nous connaîtrons des déceptions dues aux dissimulations, que celles-ci soient grandes ou petites.

mais cela n'a pas d'importance, pourvu que le F:. puisse rester parmi nous et prendre le temps qui lui sera nécessaire pour travailler sa pierre sans que celle-ci, par le truchement d'une
constitution incompétente, puisse modifier voire altérer dangereusemnt l'édifice tout entier.

Il est impensable de pouvoir éviter cet écueil de la dissimulation. En revanche ce qu'il nous faudra, c'est une constitution d'airain, bien ficelée, qui ne puisse en aucun cas nous emmener vers ces
rivages sombres que nous connaissons actuellement. Et surtout une constitution qui ne puisse être modifiable que via un processus long, constitutionnel, inaltérable et démocratique (i.e. par
réservé à la discrétion de quelques uns agissant dans la pénombre en dissimulation des yeux de tous), sinon le chao reviendra dans l'ordo.

Bref, il nous faut avoir l'airain solide (et là je suis très heureux de masquer ce calembour lamentable sous un pseudo !).

Plus sérieusement, je vois dans notre Maison GLNF, (et je parle là de la nouvelle version, pas de la stifano-foellnernienne !) une Maçonnerie qui a une ambition réelle de rassembler sur une large
échelle ce qui est épars.

En comparant la merveilleuse organisation des Loges anglaises qui jouissent toutes d'une certaine autonomie, non seulement financière, mais aussi dans les interprétations des rituels, je découvre
aussi paradoxalement l'intérêt bien français d'une centralisation, puisque nous partons avec quelques 400 années de retard sur le chemin maçonnique (je parle de la stricte GLNF). Stifi et son clan
ont utilisé cette centralisation comme moyen d'assoir leur pouvoir métallique.
L'idée de nos anciens, fondateurs au siècle dernier, aux antipodes de ce but profane de pouvoir, était plutôt celle d'un centralisme comme mutualisation des problèmes et entraide de tous.
C'est ce qu'il nous faut conserver.
Nous avons encore besoin de bâtir et de nous agrandir. 40 000 frangins, c'est beaucoup... mais sur un territoire de plus de 60 millions d'habitants, c'est dérisoire.
Je ne parle pas d'une course au chiffre, on a vu ce que cela donnait, mais plutôt d'un accès plus ouvert mais paradoxalement plus restreint aux seules personnes qui désirent en nous rejoignant
travailler leur pierre. Mais que dés le départ, elles puissent abandonner tout espoir de venir pour assouvir je ne sais quel manque de pouvoir oubesoin de reconnaissance pour combler une
frustration.

Après nous nous heurtons aux pbs qui sont le quotidien de toute asso... Trois qui bossent vraiment, 2 autres qui assistent, 2 autres encore qui aident ponctuellement et le reste qui fait de la
présence... (les chiffres sont symboliques !!!). c'est inévitable.

Il y aura toujours des FF dont la foi débordera le petit cadre de leur bien être et qui se dévoueront pour les autres et d'autres qui pour des raisons tout aussi louables n'auront pas plus que cela
de temps à consacrer en dehors d'une Tenue par mois. franchement il n'y a rien de choquant à cela. Il faut simplement aussi avoir l'honnêteté d'une reconnaissance envers ceux qui donnent de leur
temps au collectif. Faut-il les distinguer d'un Tablier d'une autre couleur ? Doivent-ils le porter en permanence ? Les lévites doivent-ils toujours avoir la préséance ? déjà quand on ramène ce PB
à une vision sacrée nous avons un bon début de réponse... !

Mais je pense à la différence du Peuple élu que tous pouvons et devons intégrer la Tribu des Lévites. On ne peut laisser indéfiniment les mêmes FF se dévouer sur des tâches ingrates et nous,
simplement nous prélasser dans le bonheur de venir simplement une fois par mois sur les colonnes entendre de belles choses, ou de rédiger des Travaux.
Venir à l'agape, c'est bien . Préparer le repas ou tout simplement se lever pour servir, aider et débarrasser c'est mieux... ramenons cela à l'échelle d'un Temple, d'une province ou d'une obédience
et l'on comprendra mon propos.
Il nous faut donc instaurer un roulement dans les tâches tant nationales que provinciales. c'est à tout le monde d'avoir un jour le Devoir de faire la vaisselle....... C'est à tout le monde de
tenir un jour le poste de Secrétaire... Il n'y a pas que VM ou Surveillant comme poste dans la Loge. Quand j'apprends qu'un F:. est ou a été VM sans avoir jamais occupé un poste admiistratif, cela
me fait bondir et hurler. Personne n'a envie de tenir ces postes... et pourtant, comment peut-on défendre ou jeter l'anathème sur un système si on ne l'a pas tester nous-même directement ne
serait-ce que sur un an ???

j'arrêterai là mon propos, je concluerai simplementqu'au delà de virer ceux qui nous ont trahis, il conviendra aussi de ne pas jeter le bébé avec l'eau très sale de ce bain, mais bien de redonner
un coup de fouet à l'élan général tant sur un plan FM qu'associatif. être un wagon c'est bien... mais tous devons apprendre à être des locomotives.
C'est aussi cela le Devoir de Transmission...

Sully 31/01/2012 00:36

Mon TCF Emmanuel,
Tu sais que je comprends ta souffrance et que je la partage, probablement moins intensément car mon parcours maçonnique est différent du tien. Il serait certes facile de citer Zarathoustra mais à
quoi bon. Je retiens surtout que ce combat nous a permis à tous de rencontrer des FF vraiment exceptionnels, et qu'il nous a permis de constater que notre idéal reste bien vivant et incarné. Et il
nous reste aussi, mais cela relève se l'intimité, la fierté de nous être levés très tôt pour défendre ce à quoi nous croyons. Emmanuel, c'était particulièrement bon de te sentir mes côtés dans
toutes ces longues journées de doute, et je sais que tu es inscrit dans mon futur car tu incarnes cette fraternité à laquelle j'aspire.
Je t'embrasse par trois fois.
Sully

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/01/2012 09:56



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Sully,


Certes, ce combat mené depuis maintenant plus
de deux ans autour de mêmes valeurs, à forgé entre nous et d’autres encore, un lien qui ne saurait se briser désormais. Ce lien est beau, car fondé sur du solide et du concret : la
reconnaissance !


Et je sais que pour tous ceux que ce lien
unit, nous sommes toujours là les uns pour les autres. C’est aussi ce que cette crise à permis de valider…Et tu as raison : c’est bon de se sentir Frères !


Avec toi, ma fraternelle
affection !



Helvetius 30/01/2012 22:13

Emmanuel...

... Pax vobis!

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 23:14



Shalom, Mon Frère…



L'ASTROLOGUE DE LA VALLEE DU RHONE 30/01/2012 21:07

Mon B.A.F. Emmanuel
Je comprends ta pertinence dans tes propos ainsi que ton humilité humiliée,saches qu'à ce jour la GLNF souffre de tous ses côtés profanes et malsains et pervers.

Rien ne sera comme avant et beaucoup de F.F de grande valeur maçonnique (la mémoire vive) sont souvereinement décus et se posent la question si ils partent ou si ils restent,je ne peux que
comprendre leur désarroi d'autant que dans cette tourmente qui je l'espére arrive à la fin combien de faux F où plus communémentdes "faux culs" vont revenir dans les sillages faisant fi de la
position abjecte qu'ils ont adoptés pendant deux ans.

En ce qui me concerne j'ai eu le plaisir déchanger avec toi,de te rencontrer dans un atelier qui nous est commun sur Nangy et je n'ai pû qu'apprécier tes qualités maçonniques et humaines,je suis
comme toi déçu,attristé de voir comment des soits disants F.F peuvent ils oublier leurs obligations par rapport à leurs engagements F.M

Comment ces gens là peuvent ils à ce jour se regarder dans la glace le matin en se rasant??

Enfin Manu saches que tu as beaucoup de F.F qui t'apprécie et qui ont pû grace à tes informations être informés en temps casi réel .

Je te remercie de ton engagement pour qu'enfin un jour ????la GLNF revive et naisse à nouveau de ses cendres avec des F.F mais des vrais F et non pas des faux F .

Ce sera à nous et à ceux qui veulent rebatir sur des ruines notre obédience a rester trés vigilants de manière a ne pas récupérer des fourbes,des affairistes et j'en passe et des meilleurs.

Manu je ne peux que m'incliner pour te dire Mon Cher F. chapeau et merçi pour tout ce que tu as faits pour notre obédience si mise à mal.

L'ASTROLOGUE DE LA VALLEE DU RHONE

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 23:13



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère l’Astrologue,


Ca me fait sacrément plaisir d’avoir de tes
nouvelles…


Permets-moi de te dire ma conviction que les Vrais fils de la lumière ne
doivent quitter la GLNF sous aucun prétexte, tant que c’est possible…Le combat ne peut et ne doit se mener que de l’intérieur, et sera impossible à poursuivre à partir d’une autre obédience,
quelle qu’elles soit !


Et si nous gagnons, ceux qui auront eu une attitude offensante envers
leurs Frères, sentiront bien qu’ils n’ont plus leur place parmi ceux-ci, a moins de faire amende honorable, cela en dehors de toute atmosphère de chasse aux sorcières. Mais nous n’en sommes pas
encore là, et notre persécuteur, bien que désavoué par la justice, s’accroche toujours et veut entrainer la GLNF avec lui à sa perte.


Dès lors, nous n’aurons de cesse de le renvoyer tant qu’il perturbera le
bon ordre de l’obédience…lui et ses quelques affidés fanatisés. Cela afin que nos travaux puissent reprendre force et vigueur dans un climat serein et apaisé…


Mon Bien Aimé Frère, il n’y a pas lieu de me rendre le moindre hommage que
ce soit, je n’aurais jamais fais que mon devoir. Chacun de nous le fait comme il le peut. Ni plus ni moins.


Nous pourrons rebâtir…Nous avons tous cet espoir…C’est pour
bientôt !


Très fraternellement.



L'IMPARFAIT 30/01/2012 21:07

Mes Frères,

J'avais été averti des mes débuts en FM que l'on pouvait etre décu par un Frère mais ce que nous vivons dépasse l'imaginable puisque ces trahison ont lieu au plus haut niveau.

Tu nous le confirmes mon Baf et s'est tres décevant.

Juridiquement,le constat téléphonique existe comme moyen de preuve, mais peut etre contesté car un huissier ne peut se dissimuler pour faire ses contatations à moins qu'il est été autorisé à le
faire par un Juge.

L'amour, le coeur,la fraternite sont ce que l'on donne à son frère, à son prochain sans rien espérer en retour.

Pour le reste si nous sommes Francs Macons le sens du devoir,le courage et la force ne doivent pas nous manquer.
L'espérance aussi.

Je rève à la victoire demain.
Elle est possible

Bien Fraternellement

Redon 30/01/2012 20:58

Bonsoir mon très cher Frère Emmanuel,
je consulte, depuis le début de la "crise", tes écrits pratiquement chaque jour. J'y trouve un grand intérêt non seulement parce que tu nous communiques chaque élément nouveau avec célérité mais,
surtout, parce que tes analyses sont d'une grande pertinence. Ton amour d'autrui
est visible et tes prises de positions toujours en défense de notre chère Franc maçonnerie.
Ton témoignage de ce soir est touchant de sincérité. J'espère que malgré toutes les épreuves que tu as subies tu voudras bien continuer la mission que tu t'es assignée car nous sommes nombreux à
avoir besoin de tes lumières !
Bon courage pour la suite...
Très fraternellement,
Max maçon de base et encore fier de l'être

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 22:49






Bonsoir et merci Mon Bien Aimé Frère
Redon,


Merci pour ta gentille appréciation du travail
de ce blog. Merci pour tes mots qui sont mon salaire. Ce que je fais, c’est bien le minimum que je pouvais faire. Et ce n’est que mon devoir. Sans fausse modestie. Chacun de nous fait ce qu’il
peut, d’où il peut, et comme il peut. En attendant, le combat continue, et celui dont les tribunaux ont dit à plusieurs reprises qu’il n’est qu’un membre parmi les autres, s’accroche toujours à
son hochet, occupe toujours le troisième étage de Pisan.


Tant qu’il en sera ainsi, nous ne faiblirons
pas, et mèneront dans la légalité le combat pour son départ définitif ! Pour cela, merci de tes encouragements !


Très fraternellement à
toi.



phoenix 30/01/2012 20:55

Cher Emmanuel,
Nul doute que dans cette action par laquelle tu nous apportes quotidiennement l'Espérance tu sois le Bien-nommé.
Ce que tu vis avec amertume ce jour nous l'avons tous vécu et le vivons encore chaque jour.

La GLNF est bonne , indiscutablement, mais elle ne pouvait pas rester impure de tous ces faux Frères qui ont infiltré son fonctionnement depuis des années. Stifani n'aurait rien fait si cela
n'était pas la volonté de Dieu, il est un mal nécessaire...
La GLNF connait sa grande Apocalypse, son dévoilement, ma seule inquiétude est: saurons-nous reconstruire quelque chose de pur, de beau, à la seule Gloire du Grand Architecte et non à la vanité des
hommes?
Je t'embrasse mon Frère.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 22:41



Mon Bien Aimé Frère
Phoenix,


A la réflexion, peut-être as-tu raison, et
qu’en définitive il est un mal nécessaire, envoyé pour nous obliger à nous régénérer et à purger par nous-mêmes les nombreuses dérives qui nous mettent en danger. J’avoue que je ne l’avais pas
envisagé de la sorte, mais, cela se tient…


Ton inquiétude, est fondée, mais je veux
croire en la sincérité de nombre des Frères qui se sont engagés, et surtout, c’est dans le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. que je place ma confiance, comme la plupart des nôtres, sans
doute…


Très fraternellement à
toi…



Olivier 30/01/2012 20:54

Mon cher Emmanuel, ton article m'a ému..ému car même si tes prises de positions n'étaient parfois pas les miennes( j'écrivais alors sous un pseudo et je ne me suis pas géné pour te le dire, sourire
), nous avons toujours échangé des mails et des correspondances respectueuses et polies. Je comprend fort bien ton amertume...Ayant tout comme toi, je pense , un sens particulièrement développé de
l'honneur, je ne peux qu'être très profondément touché par l'espèce de lassitude ou de tristesse qui se dégage de tes écrits.
Ce genre de personnes dont tu parles ne sont plus de puis bien longtemps des frères, que ce soit ;l'ex gm occupant illégal et sans titre de pisan que tous ses séides ou affidés....
Voila, je voulais simplement t'assurer de mon soutien et de ma tristesse quand je vois un maçon tel que toi abimé, et le mot est faible par la crise que notre glnf traverse depuis bien trop
longtemps:triste et malheureux ...pour ne pas dire lamentable et, le seul avantage de cette crise aura justement été de nous permettre de voir le vrai visage de certains que nous considérions comme
des frères.
J'espère, je sais que la lumière reparait et qu'elle va trés bientôt illuminer nos pensées, nos vies et nos ateliers bien aimés, que bientôt nous pourrons séparer le bon grain maçonnique de
l'ivraie des ors, du clinquant et des affaires .Je t'embrasse fraternellement mon frère Emmanuel et j'espère -une nouvelle fois- avoir le bonheur de te croiser sur les colonnes un de ces jours
prochains...
JMR/83680

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 22:36



Mon Très Cher Frère Olivier,


Je crois en effet me souvenir en effet de nos échanges, et j’observe avec
intérêt que tu as bien commencé ton commentaire parla mention « Cher Emmanuel »….


Il n’est pas important que nous ayons parfois des positions différentes.
Ce qui compte ce que nous puissions les exprimer respectueusement sans que cela change quoi que ce soit à notre sentiment de sympathie et de fraternité.


La réalité, c’est que c’est toi qui me touche par ton commentaire de ce
soir. Je ne pensais pas que tu puisses avoir tant d’attention pour ce que j’écris, et je ne te cache pas que cela m’émeut. Et me fait d’autant plus prendre conscience de la responsabilité qui est
la mienne. Cela étant, il ne faut pas se méprendre : non, je ne suis pas triste, et même si je suis fatigué, je ne suis pas las, encore moins abimé, et au contraire, je suis disposé à
continuer de combattre tant que nous n’aurons pas à la tête de la GLNF un Grand Maître digne de ce nom.


Mais merci, Mon Très Cher frère Olivier, parce que ton intervention et ton
tact me touchent, et me donnent le goût délicieux de ce qu’est notre fraternité, en temps normal !


Je partage ton désir de voir bientôt la Lumière se relever sur la
GLNF.


Et ce jour-là, j’espère pouvoir réunir ici en Dauphiné-Savoie tous les
Frères qui se sont réunis autour de ce blog pour échanger leurs opinions (quelles qu’elles soient), leurs sentiments et états-d’âmes.


Comme je le précisais dans l’article, la plupart d’entre vous m’ont
illuminés à la fois le cœur et l’âme…J’espère qu’alors, tu seras des nôtres….


Très fraternellement à toi.


 



marco73h 30/01/2012 19:31

Mon très cher Emmanuel,

Merci pour ce rappel des faits.

A l'écoute de ce blog depuis le début, je n'ai personnellement eu qu'à me louer de t'avoir rencontré, par le verbe, au téléphone et physiquement. Tu as su depuis le début nous ouvrir les yeux, et
dans ce combat "fratricide", garder la mesure, être franc et probe, disant toujours ce que tu faisais et tu nous a toujours donné les compte rendus de ton action.
C'est certainement une des raisons des quelques inimitiés qui sont advenues. Mais dans la bataille que nous menons, petitement nous les maçons de la base, ce blog et surtout celui qui l'incarne,
aura toujours su nous donner l'espoir et garder raison.
Pour tout cela, je te salue en maçon, mon frère.
Fraternellement.
Marc-Henri Girollet

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 20:13



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Marc-Henri,


J’ai toujours envie d’accoler le mot
« Fidèle » à ton prénom. Tu es soutiens en effet ce blog depuis ses débuts, il y a presque deux ans…Merci à Stifani de nous avoir permis de nous
rencontrer !


En définitive, ce blog rassemble tellement de
maçons, qu’à lui tout seul, il donne tant de raisons d’espérer !


Merci pour ton appréciation, tu le sais, mon
combat c’est aussi de m’en montrer digne…


Bien affectueusement et fraternellement à
toi.


 



franck Bailly Mle 28670 30/01/2012 18:53

Très Chers et Bien Aimés Frères,

Tout comme toi j'étais naïf quand je suis entré vierge à la GLNF. En toute honnêteté c'est à la GLNF où j'ai rencontré pour la première fois LE VICE. Et J'en ai vu de toutes les couleurs. J'ai
supporté un temps et puis, las, j'en suis parti. Je n'en ai pas conclue pour autant que la Franc-Maçonnerie était une escroquerie, j'avais entre-temps eu la chance de Connaître Les TTRRGGMM Jean
Mons, A ROUX et Yves Trestournel. Ils m'ont été des Frères exemplaires. Et puis j'ai connu bien des Maçons à l'extérieur des Temples et je les ais trouvé être de Bons et légitimes Maçons. Je
perçois une lumière qui indique le bout du tunnel dans lequel je suis depuis dix ans, et mon Coeur se réchauffe. 666 est un nombre REMARQUABLE.

Je vous embrasse tous très fraternellement

Franck

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 20:08



Bonsoir et merci, T.C.F. Franck pour ton
témoignage, touchant. Merci aussi d’avoir de la mémoire, de te souvenir du bien fait par ceux qui ne sont plus là pour se défendre…


Très fraternellement à
toi.



rené 30/01/2012 18:34

Mon B.A.F. Emmanuel,

Tes bleus au cœur viennent probablement du fait qu'il est trop gros et que tu l'exposes très souvent. Il est certainement pénible de toujours tendre la main et de se la voir refuser aussi souvent
mais je sais que tu sais que cela fait partie des choses de la vie. Aimer c'est prendre le risque d'être déçu voire trahi mais c'est la seule façon de vivre intensément. D'ailleurs on ne peut être
trahi que par ceux à qui on a fait confiance n'est-ce pas ? Donner, encore et toujours, de son temps de son savoir de son amour ou de son argent appartient à ceux qui sont riches de ces choses et
on le fait sans espoir de retour. Non pas, en ce qui me concerne, par philanthropie mais parce-que c'est le seul moyen que j'ai trouvé de ne pas être déçu des Hommes afin de pouvoir continuer à
donner. (Nobody's perfect isn't it).
Je t'embrasse.
Dieu est avec nous Emmanuel
Renait.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 19:31



Mon Bien Aimé Frère Renait,


Il n’y a pas vraiment de ma part de bleu au cœur. Juste un constat et une
mémoire, une déception, limitée à ceux qui n’ont pas sut être à la hauteur de la Franc-maçonnerie.


Tu as raison, donnons, de nous-mêmes, mais surtout, le meilleur de nous
même, sinon, aucun intérêt…Soyons une rosée délicate pour chacun de nos Frères…


Très fraternellement à
toi


 



l'ancien 13011 30/01/2012 16:21

MBA Frère Emmanuel, il ya les Frères qui restent et ne trahissent pas. La GNLF avait bien besoin de cette vidange. La boue filtre puis elle se dessèche pour disparaître totalement.Il ne restera
plus tard en l'espérant, que l'eau vive pure, de nos sentiments.Dieu fait le ménage, c'est ce qu'on appelle la Justice divine.Le bon grain de l'ivraie pour une vraie maçonnerie.C'est la vie avec
ses horreurs et ses résurrections divines par la Lumière.Il faut tenir bon même au péril de sa vie, c'est ce que nous ont appris nos anciens et nous en avons de bons souvenirs.Soyons généreux et
reconnaissants.Ne change pas Emmanuel dans ta vérité de maçon, qui est la bonne, par ton intelligence et travail dans le temps. Elle est la transmission d'un avenir maçonnique avec des lendemains
qui chantent. Je t'embrasse Claude Galinier.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/01/2012 18:33



Merci, Mon Bien Aimé Frère l’Ancien pour ton
témoignage fraternel.


Le travail n’est en effet pas encore terminé,
loin de là, et les jours qui suivent vont être déterminants.


Très fraternellement à
toi.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche