Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 12:43

François Stifani, récemment commentant la suspension des relations entre la GLNF, et les principales obédiences européennes, affirmait que nonobstant, les obédiences africaines et américaines les maintenaient.

Outre que cette affirmation n’était pas exacte, puisque les Grandes Loges du Massachussetts et du Minnesota les avaient déjà suspendues, il se trouve que nous apprenons à l’instant par notre Frère Sun Tzu et par le site http://freemasonsfordummies.blogspot.com/2011/09/gl-of-iowa-suspends-glnf-recognition.html que la Grande Loge de l’Iowa ne reconnaît plus la GLNF !

On nous objectera sans doute que si elle a des relations avec la GLNF, la Micronésie ne les a pas (encore) suspendues...

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche