Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2011 3 20 /07 /juillet /2011 23:44

Le 19 juin 2011 restera une date noire dans l’histoire presque centenaire de la GLNF.

Cette date restera celle pour la première fois de son histoire, un ancien Grand Maître demeurant obstinément attaché à un fauteuil dont il a démissionné et ne disposant plus de la légitimité nécessaire en raison de fautes répétées portant atteinte à nos Landmarks, après avoir été désapprouvé par nombre de Grandes Loges européennes, par nombre de Juridictions ordinales, et par tant de frères de sa propre obédience, aura réussi à faire suspendre (ce qui annonce une prochaine rupture) les relations de la GLNF avec la Grande Loge mère de toutes les Grandes Loges, ainsi que par les Grandes Loges d’Ecosse et d’Irlande…

Par souci d’objectivité, il est impossible d’occulter que la rédaction du texte ci-dessous, comme le constat simple de nos propres erreurs à savoir celles de l’opposition dont je fais partie a aussi une part – marginale il est vrai au regard de la gravité des erreurs de la gouvernance – et que tous, nous devons nous remettre en cause. Tous. Sans exception aucune, à commencer par celui dont la fonction consiste entre autre à protéger l’obédience toute entière de la moindre dérive, et dont il aurait être l’exemple irréprochable.

Or chacun sait que cette crise est liée à lui, et que son simple retrait définitif suffirait à apaiser, voire à solutionner le fond du problème

 

A l’image de la déclaration ci-dessous, déjà publiée sur le site Internet de la Grande Loge d’Ecosse, il apparaît que la Grande Loge Unie d’Angleterre, les Grandes Loges d’Ecosse et d’Irlande ont conjointement décidées lors de leurs réunion de lundi 19 juillet 2011 de suspendre leurs relations avec la GLNF. Il convient de noter que la suspension des relations n’implique pas la rupture de la reconnaissance, pas plus qu’une déclaration de suspension de régularité, mais qu’elle est de manière évidente un pas très important dans cette direction. Le stade ultime, n’est donc plus loin…Il pourrait se décider dès septembre.

Le site de la Grande Loge Unie d’Angleterre, a déjà apposé dans la liste des Grandes Loges qu’elle reconnaît, la mention suivante concernant la GLNF : «Grande Loge Nationale Française : please note that with effect from 19 July 2011 relations have been suspended. Par ailleurs : Grande Loge Nationale Française - relations are currently suspended » (traduction : Grande Loge Nationale Française : prenez s’il-vous plaît note qu’à compter du 19 juillet 2011, les relations ont été suspendues. Plus loin : GLNF : relations actuellement suspendues). Nos frères anglais n’ont pas perdus une minute !...

 

Voici la Déclaration émise par la Grande Loge d’Ecosse et par son Grand Maître, suivi d’une (mauvaise) traduction en français (par moi-même !...) :

 

Statement Regarding the Grande Loge Nationale Française            

 

TO ALL PROVINCIAL AND DISTRICT GRAND LODGES, GRAND SUPERINTENDENTS, AND DAUGHTER LODGES

 

Dear Brethren,

 

I attach a statement (see below) from the Grand Master Mason regarding relations with the Grand Loge Nationale Francaise {GLNF} which should be read out in open Lodge along with this letter.

 

Brethren will note that with immediate effect the Grand Lodge of Scotland has suspended recognition of the Grand Loge Nationale Francaise (GLNF). The effect of this action is as follows:

 

• Brethren are not permitted to be received as visitors from the GLNF in any Lodge under the Scottish Constitution.

• Brethren of the Scottish Constitution are no longer permitted to visit any Lodge working under the GLNF.

• Brethren who are members of the GLNF are not permitted to be affiliated to a lodge under the Scottish Constitution.

 

Yours sincerely and fraternally,

Grand Secretary

20th July 2011

 

STATEMENT BY THE GRAND MASTER MASON REGARDING THE GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE

 

The Grand Lodge of Scotland has noted with increasing concern the continued disharmony within the Grand Loge Nationale Francaise which has seen internal disputes develop into legal actions, including the French Courts having now appointed an Administrative Receiver over the legal entity of the Grand Loge Nationale Francaise.

 

Whilst the Grand Lodge of Scotland has no wish to interfere in the internal affairs of another Grand Lodge the public schism within the Grand Loge Nationale Francaise and the manner in which it is being reported in the media is against the basic tenets of the Craft and is adversely contaminating the reputation of other Grand Lodges.

 

A meeting of the Grand Loge Nationale Francaise scheduled for 27th June 2011, at which it was hoped a resolution to the present situation could have began, was cancelled and there is no indication that harmony will be restored in the near future.

 

The continuing state of affairs in the Grand Loge Nationale Francaise is liable to damage the International status of Freemasonry and it is therefore necessary that the reputation of the Grand Lodge of Scotland be protected.

 

Accordingly, with the specific authority granted to me by the Grand Lodge of Scotland, with immediate effect I regretfully suspend recognition of the Grand Loge Nationale Francaise by the Grand Lodge of Scotland.

 

Charles lain Robert Wolrige Gordon of Esslemont

Grand Master Mason

20th July 2011

 

 Traduction :

A TOUTES LES GRANDES LOGES PROVINCIALES ET DE  DISTRICTS, GRANDS SUPERINTENDANTS ET LOGES FILLES.

 

Je vous joins une déclaration (voir ci-dessous) du Grand Maître Maçon concernant les relations avec la Grande Loge Nationale Français(GLNF) qui doit être lu avec cette lettre dans les loges ouvertes.

 

Les Frères noteront que la suspension de la reconnaissance de la Grande Loge Nationale Française (GLNF) par la Grande Loge d’Ecosse a un caractère immédiat. Les effets de cet acte sont les suivants :

. Les frères de la GLNF ne sont pas autorisés à être reçus en tant que visiteurs dans aucune loge dépendant de la Constitution Ecossaise.

. Les Frères dépendant de la Constitution Ecossaise, ne sont plus autorisés à visiter aucune loge travaillant sous les auspices de la GLNF.

. Les Frères membres de la GLNF ne sont plus autorisés à s’affilier à une Loge dépendant de la Constitution Ecossaise.

 

Sincèrement et Fraternellement vôtre,

Le Grand Secrétaire

20 juillet 2011

 

DECLARATION DU GRAND MAITRE MACON CONCERNANT LA GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE.

 

La Grande Loge d’Ecosse a observé avec une inquiétude grandissante (NDLR :sa préoccupation) face à la mésentente qui se poursuit au sein de la Grande Loge Nationale Française qui a vu des conflits internes se poursuivre en procès, y comprit la nomination par un Tribunal français d’un Administrateur judiciaire, sur la partie associative de la Grand Loge Nationale Française.

 

Bien que la Grande Loge d’Ecosse n’a pas l’intention d’interférer dans les affaires internes d’une autre Grande Loge, la division au sein de la Grande Loge Nationale Française et la manière par laquelle il en est rendu-compte dans les médias s’oppose aux principes fondamentaux de l’Ordre, et nuit défavorablement à la réputation des autres Grandes Loges.

 

Une réunion de la Grande Loge Nationale Française prévue le 27 juin 2011 (NDLR : il est fait ici allusion à la réunion du Souverain Grand Comité annulée sine die par François Stifani) par laquelle il y avait l’espoir de voir commencer la résolution de la situation présente, a été annulée, et rien n’indique que l’harmonie sera restaurée dans un futur prochain.

 

La poursuite de ces affaires dans la Grande Loge Nationale Française, risque d’endommager le prestige international de la Franc-maçonnerie et il est donc nécessaire de protéger la réputation de la Grande Loge d’Ecosse.

 

En conséquence,  par les pouvoirs spécifiques qui m’ont été conférées par la Grande Loge d’Ecosse, à mon grand regret, je suspends la reconnaissance de la Grande Loge Nationale Française par la Grande Loge d'Ecosse.

 

Charles lain Robert Wolrige Gordon of Esslemont

Grand Master Mason

20 juillet 2011

 

Ces trois grandes loges diffusent évidement ce document dans toutes les loges placées sous leur juridiction, mais aussi auprès de toutes les puissances maçonniques avec lesquelles elles sont en relation.

Pareil avis avec notification plus détaillée a certainement déjà été adressé à la GLNF, et à François Stifani en particulier.

 

Celui-ci, nous le savons, semble persuadé – ou se persuade – de la justesse de sa cause. Après tant d’autres, les Grandes Loges d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande viennent de manière historique et cinglante de lui donner tort. Compte-tenu de leur poids historique et symbolique et de ce qu’elles représentent pour les maçons réguliers (sic !) et de Tradition que nous sommes, faisons le vœu qu’il comprenne enfin et accepte maintenant l’inéluctable, à savoir son nécessaire retrait pour le bien de la GLNF…

En effet l’idée qu’il développe auprès de ses proches, consistant à vouloir faire partir la maximum de Frères, pour ne garder autour de lui qu’une obédience resserrée de quelques vingt mille frères, qu’il redéveloppera, n’a aucun sens. Sans la reconnaissance de ces Grandes Loges, il ne lui restera pas assez de Frères pour ouvrir dans une cabine téléphonique !

 

D’autres commentaires suivront dès que possible.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Sibelius 21/07/2011 10:18


Mon B.A.F. Fidèle d'Amour

1- Il était prévisible que les Grandes Loges britanniques
décident à leur tour de tourner le dos à la G.L.N.F.
Les échéances annoncées pour fin juin ayant été une
nouvelles fois reportées, l'espoir d'une sortie de crise
prochaine n'a plus de fondement.

2- Il est vrai que l'opposition au locataire de Pisan s'est
divisée, que des ambitions se sont révélées - sur ce
plan j'ai apprécié le ton mesuré et digne dont ce blog
a fait preuve dans les prises de positions - mais, il
est certain que le spectacle de ces déchirements a
"plombé" un peu plus l'image et le destin de la
G.L.N.F.

Pourtant, il me semble percevoir une évolution
positive et discerner ces derniers temps une
communication moins âpre dans les différents courants
de l'opposition. Je n'hésite pas à apercevoir ici,
les signes d'une aspiration à l'unité (j'assume
pleinement l'innocence de mon propos).

La perte de la reconnaissance est très regrettable mais
il faut le dire, méritée. Pourtant l'essentiel réside
dans la question de la survie même de la G.L.N.F.
L'absence de lisibilité dans la conduite de la mission
confiée à Mme Legrand, amplifie le risque de
découragement et d'évaporation des effectifs dans nos
Loges.

Un faible espoir est encore "blotti". Il réside dans
l'affirmation d'une UNITE retrouvée des composantes
de l'opposition et dans un PROJET apte à restaurer
la confiance des FF. ainsi que celle des Grandes Loges
étrangères.

A trop attendre,le risque est grand de tourner les
talons, un goût d'amertume dans la bouche...

Avec mon amitié fraternelle,
Sibelius N° 75145


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/07/2011 13:59



Mon Très Cher Frère
Sibelius,


Merci pour ton
appréciation favorable.


Comme tu l’as
certainement remarqué, toutes les mains tendus que j’ai adressé à FMR et à ses Myosotis, n’ont reçues comme échos que mépris, agressivité, ou au mieux le
silence…Malheureusement.


Pourtant,
effectivement, je demeure attaché à l’UNION de toutes les tendances légitimes de la « Résistance ».


A cet effet, plutôt
que de vouloir phagocyter ou imposer une hégémonie quelconque d’une tendance sur une autre ou sur les autres, je réitère ici  ma proposition de
création d’une instance regroupant des représentants de toutes les sensibilités « légitimes » afin de prendre en commun toutes les décisions, et de ne parler que d’une seule
voix…


Très fraternellement
avec cet espoir, le seul qui vaille aujourd’hui…



Antoine 21/07/2011 09:07


Peut être, mais sans détermination des Myosotis, ce qui semble être un abandon (programmé ?) de FMR va donner lieu à une multitudes de cabines téléphoniques plus proches des clubs de boules que de
la FM


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/07/2011 09:31



Bonjour Mon Frère
(que cette situation épouvantable ne nous fasse pas oublier la plus élémentaire courtoisie entre nous, non ?!...),


Ais-je caché, depuis
si longtemps déjà, mon scepticisme concernant la manière dont FMR et les Myosotis qui lui sont dévoués appréhendaient la crise ?


Je ne pense pas,
d’ailleurs, que dans cette crise, il y ait un camp qui soit pur et l’autre impur.


S’il s’avère évident
que la responsabilité de la gouvernance actuelle soit écrasante, et particulièrement celle de l’ancien Grand Maître F.S., il apparait tout aussi évident que l’opposition n’est pas exempte de
critiques. Et je ne me soustrais pas à ma responsabilité en la matière.


Que sera
demain ? Cela dépendra de la bonne foi et de la bonne volonté de chacun. Ce qui est sûr, c’est que ceux qui ont refusés au vu et au su de tous l’union entre nous tous autrement qu’en
imposant leur hégémonie, porteront une responsabilité historique, particulièrement s’ils persistent dans leur aveuglement.


Raison pour laquelle
une fois encore je propose la création d’un organe de direction de l’opposition constitué des représentants de toutes les tendances légitimes de la « Résistance », qui prendrait ses
décisions en commun et parlerait d’une seule voix.


Mais probablement, je
prêche une fois de plus dans le vide…


Fraternellement…



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche