Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juin 2012 2 19 /06 /juin /2012 10:21

Chacun de nous a pu constater que la propagande du clan destructeur de la GLNF fait feu de tous bois pour conserver son illusoire pouvoir, mais surtout pour que personne ne puisse avoir accès au Grand Livre des Comptes, que jusqu’à présent, et malgré de multiples demandes, personne n’a pu consulter.

Pour cela, elle n’a pas hésité à diffuser un long film vidéo (dont l’auteur, Guy Per. fait l’objet d’une mise en demeure (copie non autorisée et corrigée, plagiat) par le reporter-photographe Jean-Luc Add.

Sans m’étendre sur les propagandistes de bas étages sur les blogs inféodés, dont la vulgarité rends insignifiante l’action, voici maintenant qu’Alain Can. Député Grand Maître illégitime joint ce matin sa plume a ces désordres.

Son intervention, pour rapidement oubliée qu’elle sera, n’en demeure pas moins emblématique du dévoiement généralisé auquel nous assistons, car au contraire des autres champs d’actions pris en comptes par ce qui demeure des larbins subalternes, la sienne, se situe tout de même sur un autre plan, plus intéressant, car intellectuel.

En effet, Alain Can. par comparaison aux précédents, « ne court pas dans la même catégorie » !

Certes, que ce soit sur le plan intellectuel, ou sur le plan spirituel, le clan destructeur, de notoriété publique, pêche généralement, et est devenu la risée des Frères ayant un minimum de dimension à cet égard.

N’est-t-il pas caractéristique, que devant l’état pitoyable de délabrement qu’est devenue cette gouvernance, sur ce plan, les responsables des Cahiers de Villard de Honnecourt, en aient été réduis à publier des communiqués par lesquels, pour assurer la survie de ceux-ci, ils rappelaient qu’ils n’avaient rien à voire avec la loge du même nom et avec son vénérable, mais aussi avec la gouvernance de la GLNF !

C’est dans ce contexte qu’Alain Can. diffuse ce matin un texte appelé « Ratifier, surmonter ce qui nous sépare ».

Qu’il me soit permis d’affirmer d’emblée ici mon opinion selon laquelle il s’agit d’une escroquerie intellectuelle, commise sciemment ou inconsciemment par son auteur…

En effet, vouloir faire croire que ratifier (Monsieur Stifani) revient à surmonter ce qui nous sépare, revient à professer le contraire de la réalité, puisque chacun convient que c’est bien ce personnage qui est à l’origine de  nos divisions, des scissions et de la décadence de notre obédience, ce qui lui a valut d’être rejeté même par son propre clan, selon le vote des Frères lors de l’Assemblée Générale du 4 février dernier.

Certes, je le reconnais, Alain Can. atténue la portée de son propos par une phrase assassine envers son Maître qu’il prétend défendre, en préambule de son texte : « Pour n’avoir pas su ou pas voulu, depuis trente trop longs mois, surmonter ce qui nous sépare ni reconnaître que la diversité n’est pas hostilité, des murs ont été érigés et des mains tendues n’ont pas été saisies, les passions l’emportant sur la raison ! Pourtant, qu’il s’agisse de l’admission d’un profane, de l’élection d’un Vénérable Maître ou de la désignation du Grand Maître, le processus est de même nature : l’adhésion, la cohésion et l’harmonie, en un mot, un acte d’union. »

Autant dire qu’avec de pareils amis, Monsieur Stifani est habillé pour l’hiver, et n’a guère besoin d’ennemis !

Au demeurant, cela n‘empêche pas de rappeler à Alain Can. son comportement à cet égard dans la Province dont il fut le Grand Maître Provincial, et que personne n’entend oublier…

Bien-sûr, on comprend donc bien que lorsqu’Alain Can. plaide pour la ratification de Monsieur Stifani utilisant des arguments fallacieux, car détournés de leur substance, c’est en fait pour lui-même qu’il prêche en sa qualité usurpée de député G.M., pensant ainsi rapidement succéder à celui qui a été rejeté par tous les votes en Assemblée Générale depuis le 25 mars 2010, jusqu’au 4 février 2012 ! Or, il oublie que malgré son titre, il ne fait pas partie du clan, et que c’est sans doute Daniel Jac. qui est appelé à reprendre les rênes…

Ce qui rend son intervention encore plus dérisoire…

Mais là où celle-ci et intolérable et justifie mon opinion de base, c’est lorsqu’il écrit : « Notre Constitution prévoit une désignation du candidat à la Grande Maîtrise par le Souverain Grand Comité. Le candidat ainsi désigné, qui s’inscrit dans la nécessaire continuité du gouvernement de l’Obédience, est ensuite ratifié par tous les membres de la Grande Loge.

Ratifier, mes Frères, c’est authentifier ce qui a été préalablement accepté. »

De deux choses l’une, soit Alain Can. n’a rien comprit jusqu’à présent, et on peut en conclure ce qu’on veut, soit, il essaye ici délibérément de tromper nos Frères en donnant une interprétation biaisée et détournée de nos Constitutions et Règlements Généraux, comme du sens de la crise que nous traversons.

En effet, il est clair que le schéma qu’il cherche à accréditer est précisément celui dont les Frères ne veulent pas, ou plus.

N’oublions jamais que les seuls chefs de l’Ordre, identifiées comme tels, sont les Vénérables Maîtres, et exclusivement eux ! Personnes n’a le droit de se substituer à eux.

Or à trois reprises, ceux-ci, avec les délégués de leurs loges, ont votés clairement pour désavouer Monsieur Stifani et pour affirmer qu’ils ne veulent pas de lui à la tête de la GLNF !

Voici ce qui a été légitimement accepté par les chefs de l’Ordre, et qu’il s’agit de ratifier, car, « ratifier, c’est authentifier ce qui a été préalablement accepté » !

Et un Souverain Grand Comité, constitué de bric et de broc aux besoins d’un patron illégitime et désavoué, n’y peut rien.

Aussi les tentatives s’essayant à travestir la réalité et à faire croire qu’en ratifiant le profane qu’on cherche à nous imposer, on pourra régulariser les choses, sont exactement l’inverse de la vérité : si le 23 juin Monsieur Stifani était par malheur ratifié, aussitôt, se sont des milliers de Frères qui quitteront la GLNF, plongeant celle-ci rapidement en état de cessation de payement (qu’elle ne pourrait éviter qu’en démultipliant le montant des cotisations des quelques Frères qui resteront), et perdra les reconnaissances des obédiences qui ne l’ont pas encore retirées. La GLNF ainsi, sera définitivement une petite obédience non reconnue, ni des obédiences de la maçonnerie universelle de Tradition, ni des obédiences dites libérales…A moins qu’elle me meurt rapidement et disparaisse à jamais.

Mes Frères, vous avez donc les clefs et la solution à nos problèmes et vous savez ce que vous avez à faire.

Quand à vous, Alain Can. qui prétendez avoir une envergure intellectuelle, je livre à votre réflexion cette phrase de Bossuet : « D-ieu rit des gens qui déplorent les effets dont ils chérissent les causes. »

 

SOYEZ DONC SAMEDI 23JUIN 2012 A 13H30

AUX DOCKS DE PARIS

A LA PLAINE ST DENIS (93)

50, AVENUE DU PRESIDENT WILSON

 

IL EST PRIMORDIAL QUE CHAQUE DELEGUE DE CHAQUE LOGE OPPOSANTS A LA GOUVERNANCE ET A FRANCOIS STIFANI SE RENDE A PARIS POUR VOTER.

DANS LE CAS OU ON LES EMPECHERAIT D’ACCEDER AU VOTE, IL EST TOUT AUSSI IMPORTANT QU’ILS SE SIGNALENT AUX HUISSIERS DE JUSTICE QUI SERONT PRESENTS POUR ENREGISTRER LEURS DOLEANCES.

 

NON A LA RATIFICATION DE MONSIEUR STIFANI

NON AU QUITUS FINANCIER

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

brutus 19/06/2012 20:53

Il faut 5 évènements pour sauver la GLNF :
-un collège électoral représentant au moins 1000 loges = OK;
-une décision du Tribunal autorisant la ratification en AG le 23 = OK;
-un arrêt de la Cour (attendu le 21) autorisant la réunion d'un nouveau SGC avec un scrutin à deux tours = pas du tout évident!
-l'élection d'un nouveau candidat lors du SGC du 23 (si la Cour l'autorise) = l'invraisemblable désunion de "l'opposition interne" rend cet évènement improbable;
-la ratification du nouveau candidat = qui est probable si les deux évènements ci-dessus adviennent.
Pour l'instant nous en sommes à 2 succès sur 5.
Mais il faut un taux de réussite de 5/5.
Prions et espèrons ! Mais pour l'instant nous gémissons.
Bien à vous tous.

Georges Clounet 19/06/2012 17:32

le fait qu'une escroquerie intellectuelle soit involontaire de la part d'Alain Cano est aussi probable que le mariage du Pape!

Frère Terrible 19/06/2012 16:44

Mais avec plaisir mon BAF, fais toi plaisir, l'article est public :)

Internet est dangereux, il a plus de mémoire que les hommes :)

Frat
Frère Terrible

Frère Terrible 19/06/2012 15:31

BAFs

Je ne résiste pas au plaisir de vous donner ce lien :

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/les-maitres-des-affaires_484842.html

C'est un article de l'express de 2005. A l'époque Pierre Benz.: était tellement heureux que Koch lui offre une tribune dans l'Express.

C'est tellement amusant de voir combien il lui vomit dessus en ce moment sur Affidelis :)

C'est tellement drôle de lire ce même Pierre Benz.: dénoncer en 2005 les lettres de cachet du GM et les dérives de la GLNF.

Haaaa c'est tellement bon de rire parfois :)

Frat
Frère Terrible

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 19/06/2012 16:16



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Terrible,


Merci de nous rafraîchir la mémoire, et de
nous transmettre ce lien ô combien édifiant, en effet.


A tel point que, si tu n’y vois pas
d’inconvenant, j’en ferais la matière d’un article de mise au point.


Il est parfois bon que, preuve(s) à l’appui,
chacun puisse se rendre compte par lui-même de qui est qui !


Très fraternellement à
toi.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche