Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 octobre 2013 4 31 /10 /octobre /2013 12:51

Que du bonheur ! C’est ainsi que l’on peut résumer d’une formule courte, cet évènement formidable constitué par la Tenue de Grande Loge Provinciale du Dauphiné-Savoie, en présence cette année du T.’.R.’.G.’.M.’. Jean-Pierre Servel, accompagnée de plusieurs de ses Grands Officiers.

Dès vendredi soir, le T.’.R.’.G.’.M.’.P.’. Jean-Paul Moa. entouré de quelques Grands Officiers Provinciaux et de quelques VV.’.MM.’. ainsi que leurs épouses, accueillaient le Grand Maître ainsi que sa charmante compagne, ainsi que les délégation des autres Provinces, pour un dîner convivial et très chaleureux, où les Frères faisaient connaissance ou resserraient leurs liens. Il fallut se séparer avec regret, pour une courte nuit avant la Tenue de Grande Loge Provinciale, le samedi 26 octobre 2013, laquelle suivait les Assemblées Générales…

Débutant à l’heure exacte (précision certainement due à l’influence de la Suisse voisine), aussi bien l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle de la Grande Loge Provinciale « Dauphiné – Savoie » que l’Assemblée Générale Ordinaire Annuelle de l’Œuvre d’Assistance Fraternelle (OAF) « Dauphine – Savoie » ont vu l’ensemble des résolutions proposées adoptées.

La Tenue de Grande Loge Provinciale, a donc débutée sous les meilleurs auspices, en présence de nombreuses délégations, et du Grand Maître Jean-Pierre Servel.

DSC2189f  DSC2190f

 

DSC2192fAprès que les délégués des Loges se soient rangés sous leurs étendards respectifs, que les Frères apprentis, compagnons, maîtres, les grands officiers d’honneur, anciens et passés, les grands officiers actifs se soient placés, eut lieu la Réception des Très Respectables Grands Maîtres Provinciaux de notre Province, Gaston Soy. et Jean-Pierre Gil., puis celle du T.’.R.’.G.’.M.’.P.’. Jean-Paul Moa.’. accompagné des Grands Surveillants Provinciaux.

Les Travaux furent alors ouverts au Rite de Grande Loge, après l’Hymne d’ouverture.

Puis les différentes délégations ont été introduites dans le Temple. Dans l’ordre :

Le Grand Maître Provincial de Bourgogne-Franche Comté, le T.’.R.’.F.’. Marc Pes..

Le T.’.R.’.F.’. Second Surveillant de la GLNF, Jean-Louis Lag,. représentant le Grand Maître Provincial de la Province de Provence.

Le Grand Maître Provincial de la Vallée du Rhône, le T.’.R.’.F.’. Jacques Stu. accompagné d’une nombreuse délégation de ses Grands Officiers Provinciaux.

Le T.’.V.’.F.’. Emmanuel Ser., représentant le Grand Maître Provincial de la Province de Paris, le T.’.R.’.F.’. Yves Pen..

Le T.’.V.’.F.’. Rénato Lav. Président de la Province du Val d’Aoste-Lombardie du Grand Orient d’Italie.DSC2175f_DSC2176f.JPG 

Puis fut introduit le T.’.R.’.G.’.M.’. Jean-Pierre Servel, précédé de ses Grands Officiers, parmi lesquels on remarquait deux anciens Grands Maîtres Provinciaux de notre Province, les TT.’.RR.’.FF.’. Gaston Soy., et Za. Hou.. _DSC2179f.JPG

_DSC2180f.JPG

Il était particulièrement émouvant de retrouver ensemble trois Grands Maîtres Provinciaux qui ont tant fait et œuvrés pour la Province : Gaston Soy. qui l’a construite et mise sur les rails, Za. Hou qui l’a préservée forte, unie, exemplaire dans l’honneur  tout au long de son mandat face au destructeur maintenant radié de la GLNF, et qui a été le premier G.’.M.’.P.’. à demander à Monsieur Stifani de démissionner dès le début de la crise, parce qu’il n’avait plus la confiance des Loges, et enfin, Jean-Pierre Gil. qui a préservé l’honneur de la Province en acceptant la charge de G.’.M.’.P.’., sur la demande expresse des Frères délégués des Loges et du Collège, tout en refusant d’être installé par Monsieur Stifani et de lui prêter serment.

Tous furent accueillis aussi fraternellement que chaleureusement par le Grand Maître Provincial, Jean-Paul Moa.

Plus de 250 Frères ornaient les Colonnes.

Le Grand Maître Jean-Pierre Servel fut salué conformément à son rang par la manière accoutumée, en se réglant sur le T.’.R.’.G.’.M.’.P.’.._DSC2182f.JPG

Après la lecture de la convocation il fut procédé à l’appel des délégués des Loges. Toutes les Loges de la Province étaient représentées.

Alors fut observée une minute de silence à la mémoire des Frères appelés à l'Orient Éternel.

Puis le T.V.F. Jean-Pierre Pai., Grand Secrétaire Provincial, donna lecture du compte rendu de l’Assemblée Générale de la Tenue de Grande Loge Provinciale Dauphiné-Savoie du 19 janvier 2013 et on vota sur sa conformité. Celui-ci fut unanime en faveur de son adoption.

Le T.’.V.’.F.’. Jean-Pierre Pai. donna alors lecture du rapport d'activité de la Grande Loge Provinciale.

Il mentionna  dans celui-ci, que la Province n’a pas été épargnée par la tourmente et que 6 Loges ont dû être mises en sommeil. Après avoir énuméré les différentes catégories de Frères ayant quitté la GLNF – retenons parmi celles-ci le décès de 8 Frères – il a indiqué que la Province, est administrativement en ordre de marche, avec une situation saine et des Frères qui sont tous à jour.

De même, en citant le nombre des entrées, il a mentionné 12 réintégrations pour l’année écoulée.

Le Grand Secrétaire a aussi recommandé de me pas oublier les Frères passés à L’Orient Eternel souhaitant que nos pensées accompagnent leurs proches, plus particulièrement en cette période de Toussaint. Voici leurs noms : Gabriel Bru., Guy Adl., Henri-Jean Die., Philippe Col., Christian Mar., Alan Tud., Raymond Jol., Jean Cos..

Par ailleurs, il a rappelé qu’après la Tenue de Grande Loge du 19 Janvier 2013, le T.R.F. Jean Paul Moa. par un courrier adressé à tous les Frères avait souhaité consolider les bases administratives, financières, sociales et humaines des Loges.

Une réunion des Secrétaires,  venus nombreux,  a été organisée au temple de Chignin au cours de laquelle une réflexion a été menée afin  de mieux cerner les différents problèmes rencontrés et de favoriser une meilleure compréhension entre la Province et les Loges.

Un mémento du Secrétaire a été remis a chacune des Loges.

Dans le même temps, le Grand Hospitalier Provincial Claude Via. et l’Assistant Grand Hospitalier Jean Rémy Mig. ont tenu également à Chignin une réunion des Hospitaliers afin de discuter des problèmes de nos Frères en difficulté ou en perte d’emploi.

Le T.V.F. Armand Tin. Grand Trésorier Provincial et le T.V.F. Jean Jacques Gri. Assistant Grand Trésorier Provincial  ont également organisé une réunion d’information et de formation pour les Frères Trésoriers.

Différents anniversaires de Loges ont permis de réunir les Frères de notre Province dans un climat de vraie fraternité.

Le T.’.V.’.F.’. Grand Secrétaire conclut en indiquant que l’année maçonnique 2013/2014 s’annonce sous les meilleurs auspices.

En effet pour l’ensemble des Loges de nombreux candidats sont sous le maillet, le flux des réintégrations s’intensifie et il est raisonnable de penser que la perte en effectif 2012 /2013 sera rapidement compensée.

Le vote sur ce rapport a été lui aussi unanime.

Le T.’.V.’.F.’. Armand Tin., Grand Trésorier Provincial fit alors le rappel des droits et contributions votés lors de l’Assemblée Générale de la GLNF.

Ceux-ci furent approuvés aussi par un vote unanime.

Commença alors la Cérémonie d’échange de Charte entre la R.’.L.’. Dante Alighieri N°1369 à l’Orient de Turin (Italie) travaillant sous les auspices du Grand Orient d’Italie (n’en déplaise aux menteurs patentés – et néanmoins très tentés – qui prétendent que la GLNF n’est reconnue de personne, alors qu’elle l’est de quelques 128 Grandes Loges dans le monde, voici une preuve supplémentaire de leur malhonnêteté)  et la R.L. Les Trois Vallées N°189 à l’Orient de Chambéry. Une délégation italienne avait fait le déplacement, forte de 16 FF.’.. _DSC2201f.JPG

Les VV.’.MM.’. des deux Loges intervinrent chacun par une courte allocution pour expliquer dans quel contexte cet échange de Chartes (forme de jumelage) a lieu, à la suite de quoi, ils présentèrent les Chartes respectives aux Frères de leurs Loges._DSC2203f.JPG

Les Frères des deux Loges ainsi liées, offrirent de très beaux cadeaux aux membres de leurs loges respectives, tout comme au Grand Maître Provincial, au Président de la Province, ainsi qu’au T.’.R.’.G.’.M.’. de la GLNF.

Puis, le T.V.F. Christian Gia. Grand Orateur Provincial donna lecture d’une planche intitulée « Le Serment », qu’il a écrite en moins de 24h. Dans celle-ci, il constate qu’à « une époque caractérisée par son obscurité, à une époque où les mots perdent leur vigueur et parfois même leur sens, il n’est pas inutile de rappeler la définition du mot « Serment », ce qu’il fait dans tous les contextes, tant celui judiciaire, tant celui de la médecine, et surtout dans le contexte biblique. Il rappelle que  le Serment est profondément ancré dans la tradition, et constitue un engagement puissant tant vis-à-vis de soi et des autres que du Principe invoqué lors de sa prestation.

C’est sûrement l’engagement le plus le plus fort qu’un homme libre puisse souscrire.

Le Serment prononcé quelque soit le rite, se retrouve contenu au point 7 de la règle en 12 points :

« Les FM prennent leur obligation sur un volume de la Loi Sacrée afin de donner au serment prêté sur lui, le caractère solennel et sacré indispensable à sa pérennité ».

Le Serment engage celui qui le prête, sur terre, vis-à-vis de ceux qui l’ont vu et entendu prononcer, vis-à-vis de lui-même et dans les Cieux vis-à-vis de la Divinité invoquée.

Cet engagement lie le prestataire du Serment pour le présent ou pour l’avenir, et en cette matière, nul ne peut reprendre la parole qu’il a donnée et ce pour quelque cause que ce soit.

Il conclut en disant sa conviction que s’agissant du Serment maçonnique, son respect est sûrement le premier travail que l’apprenti maçon doit exercer sur lui-même, le travail qui doit être le mieux achevé et si des doutes viennent à naître sur l’institution qui l’a recueillie, il y a nécessité de s’interroger sur les qualités des hommes qui la dirige et non pas sur la légitimité et la grandeur de l’institution car agir autrement serait faire preuve de déloyauté, pire, de félonie par rapport au Serment prêté ».

Les propos qu’il nous tient seraient de nature  à nous effrayer, bien au contraire pour les FF présents, c’est un aliment symbolique à forte consonance spirituelle et qui est de nature à nous rassembler autour de nos valeurs.

Puis eut lieu la lecture des Ordonnances nommant les Grands Officiers Provinciaux d’Honneur et Passés, et la remise des Médailles d’Honneur de la Province Dauphiné-Savoie.

L’Ordre du Jour, immuable, se déroula sous la direction d’un Grand Maître Provincial détendu et serein, enjoué, convivial, et fraternel exerçant une lourde charge de reconstruction au sein d’une Grande Loge Provinciale apaisée, ressemblant en cela, au Grand Maître de la GLNF._DSC2183f.JPG

Jean-Paul Moa. ne voulant pas trop faire durer l’évènement, fit un court discours par lequel il fit le constat que les frères de la Provinces avancent sur la bonne voie, d’autant plus sereinement qu’ils n’avaient pas d’obligation de résultats, lesquels sont pourtant là. On initie, et des Frères reviennent.

Il conclue en indiquant  que pour la deuxième année de son mandat, il souhaite développer Fraternité, Confiance, et Rigueur.

C’est alors que la parole est donnée au T.’.R.’.G.’.M.’. qui remercie pour l’accueil qui lui a été réservé. Il fait part de sa joie d’être parmi nous,  nous dit qu’il est content et satisfait, notamment du contact sur le terrain qui  le motive à chaque fois. Il précise qu’avec la Grande Loge Provincial du Dauphiné-Savoie, il visite sa 22ème Province…DSC2251f

Il poursuit son propos en nous taquinant gentiment, et en nous gratifiant de « Grande Loge Provinciale rebelle », rappelant les circonstances qui avaient été à l’origine d’un conflit – supplémentaire – entre lui et l’ex GM à propos du vote unanime des délégués de notre Grande Loge Provinciale contre Monsieur Stifani, en octobre 2010.

Apportant un complément au travail de notre Frère Grand Orateur Provincial, il prend acte avec beaucoup de peine d’un phénomène d’anomie qui a frappé beaucoup de Frères durant la crise passée, jusqu’à des Grands Maîtres Provinciaux et des Grands Officiers Nationaux.

Jean-Pierre Servel pense qu’au soir de son élection, la Grande Loge était déjà en état de marche dans son état originel d’avant la crise, laquelle nous a fait passer par toutes les couleurs de l’arc en ciel, jusqu’à ce qu’une colombe vienne nous annoncer la bonne nouvelle d’une ère nouvelle et prometteuse.

Il n’a fait que l’état des lieux, un travail d’analyse, de compréhension, d’aide, d’accueil, pour construire, reconstruire dans la paix et l’harmonie, cela pour le seul bénéfice des FF.’. de la GLNF, et des Loges, creuset et forge de la Maçonnerie régulière, universelle et de tradition.

Il nous dit tenir ses promesses de réformes comme il s’y était engagé en Décembre 2012 à Paris lors de son investiture.

Il fait aussi un point de la situation internationale, rappelant que la GLNF peut être fière de la reconnaissance de quelques 128 Grandes Loges, tout en ayant conscience qu’il nous faudra encore être patient pour retrouver la reconnaissance de la Grande Loge Unie d’Angleterre, mère de toutes les Grandes Loges, qui nous l’avait octroyé il y a un siècle, et qui a affirmé à plusieurs reprises depuis le 12 septembre 2012 que seule la GLNF, en France, est garante de la régularité au sens des Landmarks.

En conclusion, il nous dit son espoir que d’ici un an, les problèmes actuels ne seront plus qu’un mauvais  souvenir.

Les Chefs des différentes délégations provinciales ou étrangères ont alors présenté leurs fraternelles salutations et vœux chaleureux. A noter l’intervention du représentant de la Province de Provence, le T.’.R.’.F.’. Jean-Louis Lag. qui en homme habitué au soleil, dit : « TRGMP, vous pourriez imaginer que, venant de la Province de Provence, je vous ai apporté le soleil; mais je ne fais qu’accompagner notre TRGM Jean-Pierre Servel, et il suffit d’observer son Tablier pour constater qu’intérieurement et extérieurement, le Soleil, c’est lui qui vous l’apporte »…

Le Grand Maître, couvre le Temple, suivi de ses Grands Officiers, et des distingués visiteurs.

Soulignons la rigueur et la compétence du Grand Directeur des Cérémonies Provincial Maurice Jea. et celles de son Assistant, Christian Jea. tout deux ayant fait des kilomètres ce jour-là, avec l’aide efficace de l’escorte qu’ils dirigeaient. _DSC2281f.JPG

La grande qualité du programme musical de cette Tenue de Grande Loge Provinciale, constitué uniquement, en l’honneur de nos Frères italiens, d’œuvres du compositeur Giuseppe Verdi, a été très remarquée, notamment une très belle interprétation du Cœur des esclaves hébreux -  Va pensiero - de Nabucco. Un grand hommage à notre R.’.F.’. Reto Her. avec de chaleureux remerciements.

Après la circulation du Tronc de Bienfaisance au profit de l’O.A.F., les travaux ont été clos dans la paix  et l’harmonie par le Très Respectable Grand Maître Provincial._DSC2283f.JPG 

Les FF se retrouvèrent pour un apéritif ensoleillé sur les terrasses, pendant lequel tous purent aborder en toute simplicité, le T.’.R.’.G.’.M.’. qui écouta avec grand intérêt les propos et sentiments des FF qui s’adressaient à lui.

Les convives restés pour l’agape furent nombreux, les Toasts aussi…

A défaut d’un Rossignol milanais, nous en eûmes trois, Turinois, qui poussèrent la chansonnette en italien…

En résumé, un rassemblement de Frères pour une très belle journée de fraternité, chaleureuse, à l’image du soleil rayonnant ce jour-là, une symphonie de visages radieux, une ambiance conviviale, joyeuse mais responsable ; il régnait comme un parfum de fraternité retrouvée et partagée.

Dans les conversations pendant et après la Tenue de Grande Loge Provinciale, les Frères remerciaient le TRGMP et son Collège d’Officiers pour le travail de reconstruction de la Province, avec l’aide de tous les FF qui ont su tirer un trait sur le passé et se remettre à l’ouvrage sur le chantier.

Du reste, là réside toute les qualités du maçon, posséder l’art du trait et l’assiduité au travail, premier devoir du Franc Maçon qui résulte de son engagement et de son serment.

C’est donc après 3 années d’obscurantisme au cours desquelles les FF sont entrés en résistance et non en rébellion pour ceux qui sont restés fidèles à leur serment et à leur Obédience ; résistance face à une gouvernance contestée, exerçant un pouvoir dictatorial rendant des sentences arbitraires sans aucune forme de procès et pourtant des procès il y en a eu a profusion, à hauteur finalement de l’hémorragie qu’ils ont engendré.

Le dirigeant de l’époque, sorte de Néron de la Franc-Maçonnerie aidé de certains de ses sbires en étant la cause.

Reprenons de la densité, de la gravité ; retournons au principe, concentrons-nous au centre de la Loge, sous le fil à plomb, descendons au plus profond de nous pour ressurgir plus fort.

Le temps est venu de rassembler ce qui est épars.

Il ne faut pas oublier que nous sommes entrés en F.’.M.’. pour pratiquer la vertu et fuir le vice.

Aussi, on peut raisonnablement penser, qu’une page est tournée, et que les mêmes effets ne reproduiront plus les mêmes causes.

Il s’agit de ne pas oublier les mots «Vigilance et Persévérance» inscrits dans le Cabinet de réflexion.

L'avenir est prometteur par le nombre de profanes de qualité qui ont frappé à notre porte et qui seront initiés cette année.

Un Grand Merci au Frère Jean-José Gar. qui m’a aidé pour la rédaction de ce compte-rendu, et au Frère Jean-Marie Bou. pour la réalisation des photos.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Jak BOAZ 03/11/2013 10:17

BAF,
EX Frère de la GLNF, du RER, je suis aujourd'hui souché FO. Il est parfois des exemples qui, dans les actes, permettent d’appeler au rapprochement des Frères.
A cet égard, on ne peut que se réjouir que notre BAF et pour vous, TRGM JP SERVEL ait été armé CBCS au sein du GPRF-DNLERF (juridictions éloignées par son malheureux prédécesseur et désormais
indiquée comme voie des FF de ce rite à la GLNF) .
Cela n’est pas seulement, on s’en doute, que la suite du parcours d’un Frère parmi d’autres, c’est aussi un symbole fort, mieux, l'illustration par les actes, de la reconnaissance des valeurs
guidant chacun d'entre nous dans sa démarche intime. Bref, celle que devrait pouvoir envisager chaque Franc-Maçon.
Il appartient à chaque Frère d’en faire autant, agissant à son niveau, dans sa sphère quelque soit ses grades et qualités. Ainsi, l’heur si souvent prôné par les Francs-Maçons, des vertus du Cœur,
du pardon, de la tolérance, ne serait plus discuté comme un mythe parmi tant d’autres appartenant à notre Art, mais comme les signes d’une sagesse (enfin) révélée. N’était-ce pas pour être
confronté à « des épreuves » que nous avions accepté ce chemin de cherchant, persévérant et souffrant ?

Oui, il me reste qu’à lire toutes ces rubriques, trop de ressentiments sont encore vivants, empêchant radicalement quelque élévation qui puisse être. Tout ceci fait d’abord barrage à chacun dans sa
progression. Les Frères en ont-ils conscience ?
Les Fils de la Lumière sauront-ils gagner cette verticalité que, pourtant, ils souhaitainet se promettre ? L’avenir nous le dira…
En attendant, personne ne peut dire mon propre sentiment, je me dois de le taire, il n’a aucun intérêt à l’endroit où la Maçonnerie doit réaffirmer l’universalité des Frères sur terre, sur
mer….quelque soit leur Orient. Non ?

Bien à vous,
Jak BOAZ
Un Frère parmi tant d’autres

Philippe Christian 01/11/2013 23:48

Mon BAF Emmanuel,

Un beau compte rendu assez sympa et qui démontre sans aucune ambiguité que la fraternité, la sérénité sont revenues au sein de la GLNF et que la porte reste ouverte à tous les Frères..

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/11/2013 19:40



Bonsoir Mon Frère Philippe,


Effectivement, et j’ajoute que quelles que soient les
Provinces avec lesquelles je suis en contact (beaucoup), ou que je visite (quelques unes), rejailli le même sentiment, le même élan : nos Frères veulent tourner la page, ne comprennent pas
que certains entretiennent artificiellement les conflits, et surtout, veulent travailler, veulent se respiritualiser…Par ailleurs, je te confirme ce mouvement de retour, qui, même s’il ne s’agit
pas d’une « lame de fond », n’en est pas moins réel et perceptible, venant de partout, y comprit de nouvelles obédiences…A cet égard, si on savait qui est revenu la semaine
dernière….


Très fraternellement à toi, dans l’impatience de te
rencontrer…



Reto Herman 01/11/2013 15:01

Cher Emmanuel,
Ce compte rendu est tellement parfait que je vais le transmettre à ma Loge et proposer au V.M. qu'il soit lu lors de notre prochaine tenue, merci de tout coeur.
Très fraternellement
Reto Herman,
Grand Organiste Provincial Dauphiné-Savoie

Lerins 31/10/2013 21:44

La compagne du GM : était-il nécessaire d'évoquer son charme.
Ce n'est plus de la courtoise mais une flatterie qui aurait pu être évitée.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/10/2013 22:03



Mon Très Cher
Frère,


Ce n’était nullement une flatterie (le
G.’.M.’. est bien placé pour savoir que ce n’est pas dans ma nature), et plus qu’une courtoisie, c’était une constatation objective, faite par bien des Frères
présents.


Mais tu touches du doigt – consciemment ou non
– un sujet qui me touche beaucoup.


En effet, permets-moi de te dire que tu me
donnes l’occasion d’attirer l’attention sur un travers malheureusement très répandu dans notre société franco-française, et qui touche aussi les milieux maçonniques : on est tellement
habitué à dire du mal les uns des autres, à faire des croche-pattes autant qu’on le peut, que désormais, dire du bien, tout simplement parce que c’est un ressenti ou tout simplement mérité, est
devenu pareil à dire une incongruité… Hé bien, je ne rentre pas dans ce schéma, et de la même manière que je me suis employé depuis bientôt 4 ans à dénoncer les dérives des uns et des autres –
hélas il me faut encore continuer – autant je m’emploie à rendre hommage et à féliciter ceux qui le méritent…


Mais je ne cache pas mon plaisir que ce soit
l’unique point que tu ais relevé. Sans doute n’y avait-il rien d’autre d’important…


Fraternellement.



jbw 31/10/2013 20:56

c'est toujours des moments importants , pour tous les FF.
partager ce que nous avons retrouver . la paix du coeur , la joie , et le plaisir de travailler a nouveau dans l'union et l'harmonie .
l'essentiel est la !!!FDA , tout est mis en oeuvre pour salir la GLNF , lui nuire ; c'est violent et haineux .
merci pour ce que tu fais pour elle !!!!

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 31/10/2013 21:54



Bonsoir Mon Très Cher Frère
jbw,


Effectivement – malheureusement – des hommes
remplis d’aigreurs et d’amertumes, continuent de vouloir nuire à tous prix, et par différents moyens, à la GLNF. Ils se compromettent dans des campagnes de dénigrement, encouragées par leur
hiérarchie. Sans pudeur et sans le moindre sens de l’honneur, ces malheureux s’allient aux ennemis honnis d’hier, alliés dans ce même but, détruire la GLNF. Inutile de dire que leurs tentatives,
si elles sont vaines, en disent long sur leur triste mentalité.


Enfermés dans leurs vociférations, les chiens
hurlent, et la caravane passe.


C’est ce que démontrent tous ces
comptes-rendus publiés sur ce blog, lesquels prouvent que nos frères ne font pas attention à eux, et ne désirent qu’une chose : tourner la page des dérives passées, et travailler
sereinement méticuleusement sur nos valeurs et sur notre corpus maçonnique.


C’est le mérite de notre Grand Maître et de
son équipe de l’avoir permis par son action, et cela en à peine dix mois. Aujourd’hui, la GLNF se porte bien dans toutes ses Provinces, et cela excite la rancœur de ceux qui ont déjà compris
qu’ils ont fait des choix mauvais, quoique conforme à leur nature…


Très fraternellement à
toi.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche