Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 juillet 2012 2 10 /07 /juillet /2012 21:42

Hier, notre Bien Aimé Frère Bereshit, dont je rappelle qu’il est un « Résistant » de la première heure, déposait un commentaire sur ce blog par lequel il se reproche notament de ne s’être posé aucune question  sur la gestion de la GLNF.

Bien évidement, notre Frère n’a aucun reproche à se faire, pas plus que d’autres. Car qui pouvait imaginer cette gabegie ? Qui pouvait s’imaginer que nous ne pouvions – et devions – pas faire confiance à nos Grands Maîtres ?

Notre culture de vieux maçons, n’est-t-elle pas basée sur la confiance spontanée ?

Cependant, je suis sûr qu’indépendamment de l’aspect financier, chacun de nous qui se considère comme Initié, se rendait bien compte que quelque chose ne tournait pas rond, et cela n’a certainement pas échappé à l’observation de Bereshit dont on connaît la rigueur morale et l’attachement à la Vérité.

Piqué par son commentaire, quelques souvenirs me sont revenus, je suis allé fouiller dans mes archives personnelles, et j’ai retrouvé le discours de ma troisième Installation, en novembre 1995.

Voici des extraits de ce que j’ai pu dire à mes Frères de la R.’.L.’. Menorah n°526, et à notre T.’.R.’.G.’.M.’.P.’. de l’époque, qui depuis, est devenu un commentateur épisodique de ce blog.

Avec le recul, on peut constater que le constat n’est pas nouveau, et que le diagnostique, pouvait déjà partiellement être fait il y a 17 ans :

« T.’.R.’.F.’.G.’.M.’.P.’. Installateur,

RR.’.FF.’.,TT.’.VV.’.FF.’., VV.’.FF.’.,

Et vous tous mes FF.’.en vos grades et qualités,

Je tiens à vous remercier très chaleureusement de votre présence à Menorah ce soir, et vous souhaite Barouh Haba, bienvenue, ainsi qu’une bonne année maçonnique.

Au terme d’une première année de Vénéralat à Menorah, je me souviens de la supplique que je vous ai adressée il y a un an, vous demandant « de continuer dans le monde profane ce qui est cherché en loges, et de répandre à l’entour la lumière entrevue dans nos opérations ».

En effet, notre vertu consiste à nous battre chacun à notre place dans le monde profane, contre les petites injustices, car si nous en étions incapables, comment serions-nous en mesure de lutter face aux grands problèmes ?

Je vous rappelai aussi que nous nous devions d’être des exemples vivants dans le monde profane, car rien ne remplace l’action. En effet, nous ne sommes pas ce que nous savons, mais bien ce que nous faisons.

Or, aujourd’hui, s’il est évidemment primordial de continuer cette diffusion dans le monde profane et d’affirmer le droit de l’esprit dans un monde qui trop souvent le nie, je me sens néanmoins obligé à retourner ce concept pour interpeller sur ce qui semble arriver au sein de la Maçonnerie que nous connaissons.

En effet, il apparait, au vu des observations que j’ai pu faire, mais aussi et surtout, à la lueur des nombreuses conversations que j’ai eu avec des FF.’. ici présents ou dans les nombreuses loges que j’ai visitées cette année, mais aussi avec plusieurs Grands Officiers Provinciaux et Nationaux, il apparaît donc que nous traversons un profond malaise, ou, selon d’autres, une sérieuse crise de croissance, qui aurait été  mal menée.

Force est de reconnaître que des comportements et des agissements peuvent, ici où là, preter au trouble, et que les carences ou les irresponsabilités d’un nombre très restreint mais très « voyant » de FF.’. font rejaillir une certaine réprobation sur l’ensemble de l’Ordre.

Pour autant, que penser, par exemple, de cette tendance qui consiste à fabriquer un Vénérable Maître en quatre ans, alors que ceux-ci n’ont jamais donné, ni parfois reçu de tenue d’instruction ?

Ne pensez-vous pas qu’il est important de choisir un V.’.M.’. en fonction de sa capacité à transmettre le Corpus Maçonnique, et aussi en fonction de ses qualités morales ? Or ces aspects-là sont si souvent négligés au bénéfice de fonctions sociales ou de l’audace des candidats.

-          Que penser de Grands Officiers qui visitent des loges pour expliquer que 6 initiations dans une année, ce n’est pas suffisant et qu’il en faudrait 10 ?!...

-          Que penser de Grands Officiers qui, en privé, il est vrai, peuvent sans rougir expliquer qu’il est impératif de faire de l’argent avec les Initiations ?

-          Que penser de ces LL.’. qui initient des hommes qui reconnaissent ne pas croire en D-ieu ? Si certains FF.’, sont arrivé à la GLNF par les hasards de leurs parrainages, pour ma part, j’appartiens à une catégorie de FF.’. qui ont délibérément choisis la GLNF pour sa spécificité !

-          Que penser de ces loges qui initient jusqu’à 12 personnes (il ne peut s’agir de Frères) simultanément ?

-          Que penser de publicités commerciales que nous recevons dans nos casiers ???

-          Enfin, sur un autre plan, peut-être plus sordide, que penser de VV.’.MM.’. et de loges qui ont pu délaisser un de leur Frères un officier de leur loge, pendant presque un an, passer des mois à l’hôpital, si souvent seul, pensant qu’un coup de téléphone les exempterait de toute assistance fraternelle, puis, alors que l’issue fatale ne faisait plus de doute, ont mis littéralement le siège à son chevet pour jouer une situation à l’inverse de la réalité ? Ceux qui savent ne peuvent ni oublier ni pardonner...

Si je me permet de pareilles interrogations devant vous, mes FF.’., il y a plusieurs raisons à cela :

La première raison, c’est qu’une telle situation nous fait perdre des Apprentis et des Compagnons, mais aussi des Maîtres initiés depuis trente ou quarante ans. De même, les candidats initiés sans préparation préalable nous quittent souvent rapidement. Par exemple, ma loge mère a perdu plus de 50% de ses effectifs en 10 ans d’existence. Je n’aime pas beaucoup les chiffres en maçonnerie, mais celui-ci interpelle quand-même !

La deuxième raison, c’est que je crains que la pérennité de l’obédience ne soit à terme menacée, et que cette idée est insupportable.

La troisième raison, c’est que lorsqu’on aime un organe et qu’on l’a prouvé, on peut se permettre une critique constructive et non polémique.

Enfin, la quatrième raison, et elle n’est pas moindre, c’est que plutôt que de laisser les critiques ou messes basses se développer dans les couloirs, dans une atmosphère pas toujours saine, je préfère que les choses soient objectivement exposées publiquement, comme nous en avons l’habitude à Menorah où il n’y a jamais de polémique, à ceux qui ont le pouvoir et la volonté d’infléchir les choses.

Je souhaite que n’arrive pas le moment où il sera impératif de rappeler que la Maison du Maçon, n’est pas une fin en soit, c’est-à-dire le projet Maçonnique, même de la décennie, car le contenant ne doit en aucun cas primer sur le contenu, et si nous en étions venu à privilégier le projet si noble soit-t-il, plutôt que l’homme, alors nous aurions faillis.

Souvenez-vous la phrase forte à propos du Pentateuque (Nombres Chap. 25, Verset 8) :

« Et ils me feront un sanctuaire, et je résiderai au milieu d’eux ». Au milieu d’eux, pas dedans !

Toutes nos déviations doivent être combattues partout où elles apparaissent, pendant qu’il est temps.

L’ensemble de nos FF.’. doit être une référence morale et humaniste, tant dans le monde profane que dans le sein de l’Ordre, de façon à ce que notre Tradition enfin respectée, nos VV.’.MM’. soient à nouveau des vecteurs de transmissions initiatiques, et non plus de simples fonctions parfois honorifiques ou administratives.

Ainsi nous éviterons toutes les incompréhensions liées aux espoirs que les FF.’. mettent dans la F.’.M.’. spiritualiste et humaniste....

Il est impossible de demeurer passif, car les neutres servent toujours le mal, simplement en laissant faire.

Après tout, lorsqu’on aime, on peut se permettre d’être sévère, surtout sur soi-même….

Nous avons en main un superbe joyau, et, selon notre force et notre façon de le tailler nous faisons qu’il reste ce qu’il est ou qu’il devienne une breloque… »

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

varian 17/07/2012 10:06

Bien sûr il y a eu des résistants sincères bien avant le 4 décembre 2009 et je suis fier d'en faire partie bien qu'à l'époque on nous conseilait de "fermer notre gueule" car il fallait respecter la
hiérarchie de l'ordre.
Alors qui sont les résistants de la première heure dont on nous rabat les oreilles...
Au passage je salue l'auteur de l'article et notre TRGM Provincial de l'époque JCG.
Bises à tous

l'atypique johannique 11/07/2012 17:57

Mes BB AA FF Ho combien très respectable de nous montrer une fois de plus que la Franc-maçonnerie ne s'apprend pas mais elle se transmet. Dixit un très vieux F. merci pour vos témoignages qui nous
indiquent la voie à suivre par la confiance que vous nous donnez dans la GLNF. Comme d'autres hommes en d'autres temps soyons fidèles à la parole donnée sur le VSL. Comme vous j'ai signé que je
crois en DIEU et nos dirigeants bafouent sa colère, soyons sereins , cela va pas durer. Ayons à l'esprit que face à l'éternité notre vie est si brève. Fraternelles Amitiés à vous nos Maîtres à qui
nous demandons de nous reconnaitre pour FF.

Antarès 99 11/07/2012 14:43

Mon Très cher Frère Bereshit.
Merci pour tes commentaire et ton rappel d'un passé qui aurait dû nous alerter depuis longtemps. Dans le même ordre d'idées, on peut également faire mention de la démission de notre assistant
Grand-Maître Alexandre de Yougoslavie le 14 octobre 1995. En juillet 1997 il déclarait dans un entretien au magazine Historia Spécial: "Au cours des dernières années, j'avais vu l'affairisme gagner
progressivement du terrain, au point de commencer à gagner la GLNF. Il y a un moment ou trop c'est trop...Ma démission fut à la fois un refus et un cri d'alerte: refus de cautionner des activités
inacceptables et cri d'alerte pour les signaler... C'est en refusant d'agir que j'aurais trahi une certaine éthique".
Ces paroles datent de quinze ans, mais il n'y a rien à y ajouter ou à y retrancher.

Bien fraternellement.

franck Bailly EX Mle GLNF 28670 (démissionnaire) 11/07/2012 11:22

Très Cher et bien aimés frères, T.°.C.°. Emmanuel,

Que sont devenus les frères, qui comme toi, comme moi, ont dès l première heure fait part de leur désarroi au constat que la GLNF au niveau nationnal, il y avait quelque chose qui ne tournait plus
rond.
A l'époque je me suis attiré les foudres du TRGMP de haute-savoie dès 1998, attaché à faire valoir à la Loge que l'on m'avait demandé de créer à Evian. Je me suis vite retrouvé bien seul à hurler
dans le désert. En Janvier 2002, n'y tenant plus, j'ai lâchement donner ma démission au motif que ma santé ne me permettait plus d'accomplir mon devoir dans de bonnes conditions. Il y a eu à
l'époque une hemmoragie de frères qui quittaient la GLNF, Qui s'en est préoccupé ?
Las, j'ai laissé tomber.
Aujourd'hui je ne suis plus prêt à me réinvestir en FM. J'ai trouvé une communauté fraternelle au sein de l'Eglise Anglicane dans ma paroisse, dont la fraternité, l'amour, l'intégrité, le
désinteressement font Loi. La ferveur des chants le dimanche soir réchauffe mon coeur. La GLNF aura-t-elle la capactité à revenir à ses vraies valeurs, une fois la gouvernance changée, tant le
profil des RRLL a changé, à mon avis de manière irrémédiable.

Fraternellement

Franck

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/07/2012 11:45






Bonjour Mon Très Cher Frère
Franck,


La F.’.M.’. n’a jamais prétendu être LA SEULE
voie d’accès à la Vérité, et j’ajouterai moins aujourd’hui qu’hier, à la lueur du spectacle déplorable que la GLNF donne depuis un moment.


Il y a, évidement d’autres chemins, et ils
sont tous aussi honorables les uns que les autres.


Je suis pour ma part ravi que tu trouves ton
épanouissement au sein de l’Eglise Anglicane.


Pour ma part, je ne vois pas d’incompatibilité
entre la pratique d’une religion, quelle qu’elle soit, et la F.’.M.’., que ce soit à la GLUA ou à la GLNF. J’en fais moi-même comme beaucoup, l’expérience.


Quoi qu’il en soit, je te souhaite le meilleur
là ou tu es, avec l’espoir de te revoir dans une loge de la Région…


Fraternellement.



NEMO 11/07/2012 10:14

Trés pertinentes réflexions, je peux témoigner que j'ai pu aussi observer dans mes ateliers, la même situation, les nouveaux initiés (en moyenne 2,3 par an) "comblaient" tout juste les départs.
J'en suis même venu à me demander comment l'obédience pouvait avoir une progression exponentielle de ses effectifs, alors que je constate souvent une certaine stagnation dans les loges
"rurales".

Quant au reste, mon Frère Emmanuel, il ne faut pas se cacher une certaine réalité "culturelle", la GLNF a toujours eu une réputation plutot "réactionnaire", ce qui participait à sa "niche"
commerciale, lui permettant de recruter des "occidentalistes" et "traditionnalistes" (guénomaniaque ou pas) de tout poils.

Les anciens connaissent tous des "histoires" concernant la collusion de notre maison avec des réseaux par forcément marquer par l'humanisme "républicain"....

J'ai par exemple toujours été frappé par le nombre important parmi les "vieux" d'anciens de l'algérie française...

Et je ne parle pas des travers "néo-templiers" plus ou moins occultisant, si tu vois ce que je veux dire......

Alors arretons de faire les étonnés et les faux naîfs, franchement si l'on voulait de la maçonnerie "soft", politiquement correct........il fallait rentrer à la GLDF ou au GO.

Biz

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/07/2012 10:44



Mon Bien Aimé Frère,


Je ne néglige pas que le phénomène que tu décris existe. Il est cependant
marginal en proportion de la réalité sociologique de la GLNF.


J’en veux pour preuve que, mon parrain, qui à l’époque était le Grand
Secrétaire de la GLNF (et lui-même issu d’une famille de colons en Algérie) m’a proposé pour la première fois d’être initié à la GLNF lorsque j’avais 20 ans. Il me savait sympathisant socialiste
(à l’époque !) et sans emploi !



marco73h 11/07/2012 08:53

Mon très cher Emmanuel,

Ton message était prémonitoire. Tous ceux qui comme moi sont venus plus tard, persuadés de n'être plus dans le monde profane, ont manqué de vigilance, ont voté sans lire.
Non mon TCF Berechit, ne t'accuses pas des maux que collectivement nous avons feint d'ignorer !
Maintenant, il est peut être encore temps de nous resaisir, pour redonner à notre maison commune l'esprit et la lettre qu'elle n'aurait jamais dû perdre si nous avions été des maçons vigilants.
Fraternellement.
Marc-Henri Girollet

Brune 11/07/2012 07:37

Bonjour MTCF Emmanuel, bonjour à vous tous . Ben dis donc ! Il devait y en avoir qui regardaient leurs chaussures !!! J'aime bien :" les neutres servent toujours le mal...." Je comprends bien mieux
maintenant ton attachement "viscéral" à la GLNF dont tu avais ressenti les maux il y a bien longtemps . A. F. Brune

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/07/2012 09:47






Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Brune,


Hélas, contrairement à ce que j’espérais
encore naïvement à l’époque, mon discours n’a eu aucun effet, je me demande même s’il a seulement fait réfléchir. J’ai du simplement être considéré comme un potentiel trublion par nombre de
Provinciaux ou Nationaux, par contre, au sein de notre loge, je sais que nous étions tous sur la même longueur d’onde…


J’apprécie beaucoup que tu aies relevé cette
phrase qui me semble cruciale. Elle marque ma mémoire d’enfant de rescapés…et Justifie pour partie mon présent combat !


Oui, c’est vrai, je suis attaché à notre GLNF,
car j’en ai vu les potentialités en tant que vecteur de Bien pour la société, et de Fraternité entre les Frères…C’est comme si elle avait pu avoir un rôle dans une vision messianique du
monde…Peut-être m’étais-je fourvoyé, aujourd’hui, j’avoue que je ne sais plus très bien, au vu de tout ce que nous venons de traverser et de voir…


Avec toi très fraternellement.



GLOMAUD 11/07/2012 00:38

MON CHER EMMANUEL,
JE ME SOUVIENS TRES BIEN DE TOI !!
LES TEMPS ONT BIEN CHANGE!!!
QUE DE BONS SOUVENIRS PARTAGES !!
TES PROPOS DE L'EPOQUE ETAIENT DEJA TRES LUCIDES.
NOUS NE POUVIONS IMAGINER QUE L'UN D'ENTRE NOUS NOUS TRAHISSE AINSI.
MAIS NOUS DEVONS RESTER A LA G.L.N.F EN ESPERANT LE RETOUR A LA NORMAL AVEC LE DEPART DE CET USURPATEUR QU'EST F.S !
TIBI TOTO CORDE FRAT.
J-CL

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/07/2012 09:39



Mon Très Respectable Grand Maître Provincial
de la Province de Paris de l’époque, oui, les temps ont changés, mais pour la GLNF, tout a continué de se dégrader…Te souviens-tu, lorsqu’un de tes Grands Officiers, de sa propre initiative, un
Grand Inspecteur pour le Rite Ecossais Ancien et Accepté du nom d’Henri Mo. (qui a été condamné à de la prison par la suite, d’après ce que l’on m’a raconté, et qui a été réintégré à la GLNF en
même temps que Pierre Ben. par Stifani), à prétendu, accompagné d’un cortège de GG.’.OO.’.PP.’. pénétrer dans notre Loge après qu’elle ait ouvert ses travaux, se saisir de tous les documents
(registres comptables, et autres), ressortir, et venir les commenter avec moi après la tenue. J’avais accepté le principe, mais à la seule condition que ce cortège assiste à l’ouverture et à la
fermeture des travaux, puisqu’ils venaient au nom d’une « inspection du Rite »…Le soir de la Tenue venue, j’avais rencontré un des Grands Officiers devant participer au cortège, et lui
avait indiqué que, conformément aux usages de la régularité, puisque nous ne connaissions pas ces Officiers inspecteurs, ils seraient tuilés en Apprentis, Compagnons et Maîtres par le Frère
Expert, et en VV.’.MM.’, par moi-même. La tête du bonhomme (aujourd’hui Grand Officier de Sebdul) ! Il me dit aussitôt : « tu ne peux pas faire ca ! ». Ma réponse fusa
aussi clair que déterminé : « bien-sûr que si, tu verras ! ». Résultat, nous ne vîmes poindre aucune délégation provinciale, ce soir-là…Ils avaient renoncés piteusement ayant
peur d’un tuilage élémentaire. Tout un symbole ! ce qui m’amena le lendemain à te transmettre le lendemain une plainte en bonne et due forme…Oui le bon temps, mais tellement révélateur de la
dérive dans laquelle nous nous enfoncions déjà…Par contre, nous étions encore entre maçons de la vieille génération, et nous savions pouvoir encore compter à la fois sur bon sens, dévouement et
humanisme…


Bien fraternellement à toi, Mon Très
Respectable Frère.



nekkam 10/07/2012 23:47

TCF Emmanuel ,

Ce commentaire n'a pas pris une ride !!!

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 11/07/2012 00:10



Bonsoir Mon Frère
Nekam,


Malheureusement, tu
as raison. Il a même prit de l’ampleur, car ce constat n’était que partiel…


Très fraternellement
à toi…



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog des Fidèles d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche