Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2014 6 10 /05 /mai /2014 21:46

Marc Henry, Grand Maître de la Grande Loge de France et son Conseil Fédéral, ont jugé nécessaire de diffuser un document à tous les Vénérables et Députés de leur obédience, afin de préciser le contexte de l’éventuelle poursuite de la démarche de la GLDF au sein de la Confédération Maçonnique Française, mais aussi de l’établissement « sans délai des démarches nécessaires à l’établissement de liens avec les cinq obédiences européennes (NDLR : puisque Marc Henry ne les cite pas explicitement, il s’agit de la Grande Loge Suisse Alpina, de la Grande Loge Régulière de Belgique, des Grandes Loges Unies d’Allemagne, de la Grande Loge d’Autriche et de la Grande Loge du Luxembourg) signataires de la Déclaration de Bâle », deux sujets sur lesquels les délégués des loges de la GLDF auront à se prononcer par vote lors de leur convent les 14 et 15 juin2014.

Ce document, (que l’on peut consulter sur le blog de « La maçonne » http://lamaconne.over-blog.com dans le cadre d’une excellente analyse dans le ton humoristique et rafraîchissant qui est le sien), manifeste le talent certain du Grand Maître de la GLDF pour l’équilibrisme et l’ambiguïté qui semble être – avec une remarquable intelligence – la marque de Marc Henry.

Je précise qu’il ne s’agit ici aucunement d’un jugement de valeur, mais du constat qu’impose la lecture de ce document, confirmant d’ailleurs une ligne constamment suivie depuis l’appel de Bâle, consistant à vouloir recueillir tous les bénéfices et perspectives que laissent espérer ladite Déclaration des cinq, sans pour autant renoncer au moindre élément qui constitue la spécificité de la Très Respectable Grande Loge de France, cela en prenant soin de naviguer entre deux eaux…

Ce document, appelle plusieurs remarques :

1) Tout d’abord, il prend acte que la CMF est essentiellement un regroupement de Frères pratiquant le R.’.E.’.A.’.A.’., les autres Rites étant ultra minoritaires au sein de la GLAMF( dont cependant le prochain Grand Maître Claude Bea.est issu du Rite Français) et la GLIF ne comptant que très peu de Frères…

2) Regrettant le retrait de la GLTSO de la CMF, en n’en faisant pas de même s’agissant de la Loge Nationale Française, dont l’un des dirigeants est l’historien Roger Dachez, il s’agit d’un nouveau et inutile coup de griffe à celui-ci témoignant de la rancœur de Marc Henry, qui s’était aussi manifestée en retirant la GLDF de l’Institut maçonnique de France que préside Roger Dachez.

3) Il déclare de manière très péremptoire que « la Confédération constitue un nouveau pôle maçonnique dans notre pays, en dehors d’autres Obédiences dont les préoccupations principales sont d’ordre « sociétal », parfois antireligieuses et très souvent politiques ». Il rajoute que « sans vouloir porter un jugement de valeur sur ces pratiques maçonniques, force est de constater que ce ne sont pas les nôtres (..) ».

Outre que cet état de fait est en réalité la marque de la seule  GLNF, rappelons-le unique obédience régulière reconnue en France, il suffit de consulter le site de la Grande Loge de France pour constater ses multiples interventions – je ne dis pas empiétements - dans le domaine sociétal et religieux… Doit-on donc penser que lorsque la GLDF s’aventure dans ces domaines symboles de l’irrégularité, c’est seulement au nom de la spiritualité, et lorsque ce sont les autres obédiences du courant « libéral » de la maçonnerie française, cela nécessite de prendre des distances ?

4) Quoi qu’il en soit, cela ne changera rien au problème des Inter visites entre la Grande Loge de France et ces obédiences dites « libérales » : elles resteront maintenues : «  Il sera toujours possible pour leurs Frères le souhaitant, de participer à nos travaux sous la réserve évidente qu’ils acceptent eux-mêmes le caractère initiatique et les critères fondamentaux du Rite que nous pratiquons ».

L’inverse demeurera vrai : Les Frères de la GLDF continueront à pouvoir visiter les Obédiences libérales, étant précisé qu’« il s’agira toujours d’un choix individuel, à faire en conscience (…) ».

5) La GLDF gardera ses liens avec les obédiences issues d’elle telle que le Droit Humain et la Grande Loge Féminine de France.

6) Il « précise sans ambigüité : le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. reste pour nous un symbole(…) ». Ceci est clairement en contradiction avec les Basic Principles…

7) Il mentionne qu’il s’agit pour la GLDF de « l’influence (qu’elle peut) construire avec les Obédiences Européennes qui souhaitent rétablir avec nous les relations historiques que nous avons mutuellement partagées ». Outre que cette dernière phrase contient une révélation qui n’en est pas une (des relations entre la GLDF et des Obédiences européennes régulières et reconnues), elle plongera ces obédiences dans un réel embarras…

En effet, depuis qu’elles ont fait connaître la Déclaration de Bâle dans des circonstances et des intentions longuement décrites dans le Myosotis du Dauphiné-Savoie, la situation et le contexte de la Franc-maçonnerie française à radicalement changé.

En effet, à l’époque, tous les protagonistes français et étrangers de la Confédération Maçonnique Française tablaient sur une disparition – programmée – de la GLNF, et par ailleurs, sur une subite « conversion » de la Grande Loge de France aux Landmarks de la régularité…

Or ce document qui implique le Grand Maître Marc Henry et son Conseil Fédéral est aussi clair que sans ambigüité : La GLDF – qui rappelons-le est irrégulière de naissance puisqu’issue d’un Suprême Conseil – ne renonce  pas à ses inter visites avec les obédiences irrégulières, et ne considère pas que le G.’.A.’.D.’.L.’.U.’. soit D-ieu. De ce fait, elle n’a aucunement évoluée depuis la Déclaration de Bâle, mais en réclame cependant les bénéfices…Pourquoi pas, après tout ? Si cela réussit, il s’agira de la part de Marc Henry, d’un coup de…Maître!

Toutefois, en raison même des conditions exposées plus haut, les cinq Obédiences européennes ne sont plus forcément sur la même longueur d’onde…

Des évènements importants sont intervenus depuis leur dernière déclaration du 29 janvier dernier. Celle-ci, qui ne comprenait visiblement pas le message déterminant constitué par la Tenue de Grande Loge du Centenaire de la GLNF pourtant bien perçu par la plupart des Grandes Loges dans le monde, avait déclenchée des réactions très négatives au sein même des Grands Maîtres européens dont certains s’étaient élevé énergiquement contre ces ingérences répétées au sein de la maçonnerie française.

Puis ce fut la Conférence de Baltimore, qui prenant acte de la situation créée par l’Installation de nouveau Grand Maître Jean-Pierre Servel et de son action aussi énergique qu’efficace en à peine un peu plus d’un an ainsi que des changements institutionnels introduits avec les nouveaux Statuts, indiquait que les Grandes Loges Nord américaines pouvaient reprendre leurs relations avec la GLNF. De ce fait, après plusieurs reconnaissances retrouvées, il y a actuellement 42 Grandes Loges des U.S.A. qui reconnaissent la GLNF alors qu’aucune ne reconnait quelque membre de la Confédération que ce soit…

Enfin, lors de la Quaterly Communication du 12 mars 2014, la Grande Loge Unie d’Angleterre, déclarait : « Le Conseil a continué à suivre la situation et je crois qu'il serait utile pour la Grande Loge de recevoir une mise à jour sur le sujet. Le Conseil a été encouragé par les progrès accomplis dans le rétablissement de la paix et l'harmonie au sein de la GLNF. Une réunion spéciale (NDLR : l’A.G. du 12 avril 2014)  aura lieu en Avril au cours de laquelle les membres de la GLNF seront invités à approuver des modifications importantes à leur Constitution et Règlements, qui rendra le pouvoir à la Grande Loge et à ses membres. Si ces changements passent, le Conseil estime qu'il serait possible d'envisager le rétablissement de reconnaissance à la GLNF dans un proche avenir. Les Grandes Loges d'Irlande et d'Ecosse sont du même avis ». 

Or, non seulement ces changements « sont passé » mais ils ont été de plus quasiment unanimement voté…

Dès lors, quelle est la marge de manœuvre de ces cinq obédiences européennes à qui la GLDF ne facilite pas la tâche, loin de là ?

Soit, elles sortent du guêpier français (dont elles sont à l’origine), et abandonnent la CMF à son sort alors incertain, soit elle la reconnaisse, ce qui est peu probable, la mise au point de Marc Henry les en empêchant formellement. N’oublions pas que celle-ci intervient au lendemain de la diffusion d’un accord « administratif » entre le Grand Maître de la GLAMF Alain Juillet et le Grand Maître du Grand Orient Daniel Keller permettant les Inter visites (même si Alain Juillet a précisé par la suite que les règles de son obédience ne le permettent pas), mais surtout permettant aux Frères de l’une ou l’autre de ces obédiences à s’affilier dans les loges de recherche respectives…

On peut douter que les cinq Grandes Loges européennes veuillent jouer avec leur propres reconnaissances…D’autant qu’elles ont déjà reçu quelques avertissements très clairs à cet égard.

Dès lors, les Frères de la GLDF qui auront à voter en juin prochain risquent bien de voter pour rien. Quel que soit le résultat de leur vote, il est peu probable que la GLDF ou la CMF soient désormais reconnus…Dans ce contexte, pourquoi altérer les excellentes relations tissées depuis des lustres avec des Frères (et sœurs !) d’autres obédiences, sous prétexte de CMF ?

Est-ce la raison pour laquelle tant Marc Henry qu’Alain Juillet semblent ménager la chèvre et le chou, préparant une éventuelle base de replis tournée vers le contexte franco-français ?

N’oublions pas aussi qu’avant les vacances, plusieurs des cinq Grandes Loges européennes auront vu leur Grand Maître changer, tout comme plusieurs des Grandes Loges de la CMF…

Ce dernier point permettra certainement de bâtir une nouvelle étape des relations inter obédiences en Europe.

Quoi qu’il en soit, nul besoin d’être prophète pour prédire que la configuration des choses aura nettement changée d’ici la fin de l’année 2014…

 

Voir la circulaire n° 35 du Grand Maître de la Grande Loge de France (disponible sur le blog « Sous la voute étoilée » de notre Frère Gérard Contremoulin :     

http://data.over-blog-kiwi.com/0/93/14/92/20140511/ob_475caf_gldf-circ35confederation-2.pdf

 Voir aussi sur ce sujet:  

 1) L’analyse de notre Sœur du Blog La Maçonne : http://lamaconne.over-blog.com/2014/05/gldf-une-circulaire-annoncant-un-convent-laborieux.html  

2) Celle de notre Frère Gérard Contremoulin ancien membre du Conseil Fédéral du Grand Orient : http://www.souslavouteetoilee.org/2014/05/convent-a-hauts-risques.html 

3) Et enfin, celle de notre Frère Geplu sur http://www.hiram.be : http://www.hiram.be/La-circulaire-35-du-Grand-Maitre-de-la-Grande-Loge-de-France_a8671.html  

P.S. : 12 mai 2014 : nouvel édito de notre Frère Gérard Contremoulin sur le sujet:   http://www.souslavouteetoilee.org/2014/05/gldf-les-10-questions-du-grand-maitre.html  

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Dan 29/05/2014 16:14

comment vous envoyer un .pdf ?
MERCI


FRAT. DAN

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 30/05/2014 00:41



Bonsoir,


 Il suffit de cliquer sur la fiche contact, en haut à droite de la page d’accueil de ce blog,


Fraternellement.



Pierredulot 12/05/2014 17:23

Sur le commentaire de Voyageur :

Les 5 GL européennes avaient fait le pari de la disparition de la GLNF, et de l'alignement de la GLDF sur les basic Principles de la GLUA... Quelle méconnaissance de la GLDF !!!
Ces 5 GL n'ont pas l'intention de devenir irrégulières, elles connaissent ces Principes de Reconnaissance, et n'ont pas envie d'y déroger. 42 GL Américaines reconnaissent à ce jour,la GLNF, aucune
la GLAMF et la GLDF. Elles aussi respectent, sous une autre appellation, les mêmes principes de reconnaisance que la GLUA, et pour cause. Comment imaginer que les SC américains, dont les frères
travaillent au York dans les loges bleues, qui sont réguliers au sens UGLE, accepteraient de reconnaitre un ou des SC qui prennent leurs membres dans des GL françaises non reconnues (GLAMF) ou
irrégulières au sens UGLE ( GLDF) ???? C'est impensable.

C'est pourquoi le SC de France (GLDF) ne sera pas reconnu régulier par Charleston, puisque sa grande loge symbolique ne l'est pas, et le SCPLF non plus, car il y a fort à parier, mais je ne suis
pas devin, que sitôt retrouvée la totalité de ses reconnaissances, la GLNF interdira à ses membres de travailler dans un SC qui prends les 2/3 de ses membres dans une obédience non
reconnue...(GLAMF)

Le SCPLF, initiateur de tout ce beau gachis, sera donc l'arroseur arrosé, à moins qu'il ne vienne à rescipiscence et n'opère un mouvement de retour au bercail. Ce qui est intéressant de remarquer,
c'est que la puissance qui a poussé la GLDF dans une sorte de recherche de la régularité est le suprême conseil de la GLDF, qui semble coupé dans cette recherche des frères de base des Loges, qui
ne veulent pas cesser leurs intervisites tous azimuts, ni accepter que le GADLU est l'Etre Suprême.

D'ici à ce que le coup d'Etat de 1964 soit refait, il n'y a qu'un pas : le Convent de Juin de la GLDF va être .... du tonnerre !!!

cartouche 12/05/2014 16:58

En tant que membre d'une des GL "de Bâle", je reçois quelques échos de l'effervescence générée par le protocole signé par le GM de l'alliance avec le GO. En simple lecture ce protocole n'offre pas
le moindre doute sur la volonté de mettre en place des visites avec le GO ainsi que des loges de recherche communes. Bien sûr, nous avons reçu l'"explication" embarassée du GM, mais absolument pas
crédible. Plus inquiétant est le fait que ce soit divulgué par la presse et ignoré des FF de l'Alliance.
Nous recevons des tentatives d'explication absolument pas convaincantes, en particulier sur les loges de recherche.
Quant'à GLDF, c'est leur choix de continuer les intervisites, tout à fait respectable mais incompatible avec l'exigence de conformité aux Basic Principles.
D'autre part, il me parait totalement irresponsable de laisser croire aux FF de CMF que les loges européennes seraient prêtes à s'opposer à UGLE et risquer de perdre leur reconnaissance pour
reconnaître GLAMF ou GLDF dans ces conditions.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/05/2014 18:57



La GLEFU fait partie
des 5?



le voyageur 12/05/2014 14:16

TC Emmanuel,
question "sociétal" il me semble que la GLdeF vient de rendre un rapport sur la Procréation médicale assistée...
Mais je voulais surtout me lancer dans la "FM fiction":
- imaginons que les deux SC (Ecossais) GLdeF et GLAMF soient à la manoeuvre.
Le projet serait de maintenir après ce qui semble bientôt arriver (la reconnaissance de la GLNF par la GLUA)un lien vers la reconnaissance à terme des GL USA (à travers leur propre SC) par le biais
des 5 GL européennes.
Mais en conservant un lien avec les autres GL françaises "sociétales" afin ce conserver une bonne partie des FF qui ne manqueraient pas d'être déçus par une rupture brutale.
Bon! je vais arrêter la télé, les feuilletons ruinent mon esprit!
Très fraternellement

Vincent 12/05/2014 12:23

Je ne suis qu’observateur des décisions prises par les FF de la GLDF car je n’en suis pas membre. Mais, en consultant cette circulaire, sensée clarifier la situation et faire taire les critiques ou
« analyses biaisées » des nombreux commentateurs, je ne peux m’empêcher de donner humblement mon avis...
Concernant la rupture avec la GODF, la ligne du GM de la GLDF semble être « on ne peut rompre ce qui n’existe pas » et il n’y pas d’accord administratif ou de traité d’amitié… Admettons qu’il n’y
ait pas d’accord écrit. Il n’empêche que de nombreux FF de la GLDF sont des habitués des tenues des LL du GODF (et d’autres obédiences libérales). Et, pour ces nombreux FF, nul besoin de traité ou
d’un quelconque document administratif pour vivre pleinement et sincèrement des tenues en toute fraternité. Ces tenues sont-elles considérées par ces FF comme des réunions profanes ou de véritables
tenues initiatiques ? Des tenues, bien évidemment. Affirmer que l’on ne peut pas rompre ce qui n’existe pas, c’est nier les liens fraternels qui unissent de nombreux FF de la GLDF à des FF du GODF,
non pas sur les parvis mais en tenue…
Le GM de la GLDF semble vouloir se donner du crédit en attaquant des obédiences qui font du sociétal et de la politique… oubliant que lorsqu’ils le font il n’est pas rare que des FF de la GDLF
soient sur les colonnes.
D’autres points de cette circulaire me semblent tout à fait discutables. Mais je préfère limiter mon intervention à ce que je sais et vis. Je n’ai, à titre personnel, rien contre le projet de CMF.
Que certains FF et certaines obédiences veuillent se réunir les regardent et je n’y vois rien à redire. Ce qui me semble discutable, c’est le manque de clarté dans les positions du GM de la GLDF.
J’ai le sentiment qu’il tente depuis plusieurs mois un grand écart permanent avec des paroles tout à fait méprisantes envers d’autres obédiences et surtout les SS et FF qui les composent. Mais
qu’il dissimule une réalité concrète au sujet des intervisites et apporte une réponse inadéquate en évoquant l’absence de traité d’amitié ou autre document administratif. Je passe sur
l’appréciation sur son appréciation sur les travaux des obédiences libérales et lorsqu’il ajoute « sans vouloir porter un jugement de valeur sur ces pratiques maçonniques, force est de constater
que ce ne sont pas les nôtres (..) ». Si la participation des FF de la GLDF à ces travaux qui sont tellement contraires à leurs principes, n’était que marginale… nous pourrions fermer les yeux.
Mais ce n’est pas le cas !
La GLNF, pour ce que j’en sais, ne semble pas bien perturbée par cela et redevient l’obédience régulière de référence. Le GODF et les autres obédiences libérales « assumées » ne le sont pas non
plus (perturbées). Pourquoi ? Parce que les principes y sont clairs et assumés.
Concernant la GLDF, je ne distingue pas de ligne claire… et encore moins après la lecture de cette circulaire sensée clarifier la situation.

MATHIUS 11/05/2014 09:08

Mon bien aimé frère Emanuel,
Il devient urgent de dire publiquement que les états d'âmes de la maçonnerie française reste un épi phénomène dans la fraternité maçonnique mondiale.
Je ne vois rien de spirituel dans les manipulations intellectuelles de certains responsables maçonniques français en mal de reconnaissance.
Laissons les porter les reliques d'un idéal qu'ils figes dans l'écueil des ténèbres.
En vérité ils ne vont nul part avec leurs ambitions démesurées.
Que de souffrance pour rien.
Je t'embrasse ainsi a tous nos frères.
MATHIUS

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche