Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 mars 2012 7 25 /03 /mars /2012 16:30

Pourquoi le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre Ser. ne doit – ne sera – pas désigné candidat à la Grande Maîtrise.

Il me parait paradoxal de prendre ainsi position contre la désignation à la candidature à la Grande Maîtrise, de celui qui aura été assurément le meilleur des « candidats ».

Sa communication, ses « professions de foi » de candidat, sont effet excellentes, et ne souffrent d’aucune réelle concurrence.

Clairs, remarquablement écrit, ses textes sont toujours d’une très grande hauteur. Il convient d’ailleurs de saluer ici son « communicateur », le F.’. Jean-François Va. qui se sera dépensé sans compter pour donner toutes les chances à « son » candidat, n’hésitant pas a écrire ici force de commentaires à chaque fois qu’il estimait Jean-Pierre Ser. attaqué sur le Myosotis du Dauphiné-Savoie.

De fait, Jean-Pierre Ser. est effectivement un candidat honorable, respectable comme on dit chez nous, et dans cette crise, il convient de rappeler qu’il n’as pas de « sang sur les mains », c’est-à-dire qu’il n’a jamais participé à la persécution de nos Frères (au contraire de certains membres de son équipe, ce qui contribue à écorner son aura).

De facto, à titre personnel, si je ne serrerai pas la main à une personne ayant contribué aux persécutions (suspensions, radiations, conseils de disciplines, insultes, voies de fait, menaces), je n’aurais aucun problème à rencontrer fraternellement Jean-Pierre Ser. le cas échéant.

Et tant pis pour ceux que cela indisposerait.

Je rappelle juste, pour la bonne forme, que lorsque, récemment, ma famille et moi avons fais l’objet de menaces physiques de la part du GMP de Corse, si Jean-Pierre Ser. a prit deux fois son téléphone pour m’apporter son soutien, aucun des membres dirigeants de FMR n’a jugé opportun de le faire.

Cependant, une telle rencontre n’est ni à l’ordre du jour, ni susceptible de me faire changer d’avis sur l’inopportunité de sa candidature.

En effet, pour la considérer, on est obligé de la mettre en perspective à la fois avec le contexte de la crise épouvantable que nous traversons depuis plus de deux années, mais aussi avec son contexte et ses racines. Un maçon ne se contente pas de travailler sur les conséquences, mais surtout sur les causes.

Or, ce contexte quel est-il ?

Si Jean Pierre Ser. démontre au cours de cette « campagne électorale » qu’il mène tambour battant aux côtés des candidats stifaniens et de Stifani lui-même en abreuvant les Frères de leurs publications, il n’en demeure pas moins entaché de ce que j’appelle le péché originel.

Etant comme François Stifani un « Baby-Foe…er », il demeure pétri de la culture de ce clan, comme en atteste les places prééminentes qu’occupent Jean-Pierre Ro…et et Didier Go..z, célèbre dans tout le midi avec son club écossais.

Ceci atteste donc qu’il n’a en rien rompu avec le passé.

Du reste, je tiens à saluer l’élégance de Jean-Pierre Ser. qui de manière très claire ne renie aucunement ses liens de profonde amitié avec l’ancien Grand Maître (qui n’a jamais été fait Grand Maître d’Honneur) Jean-Charles Foe..

Cet état de fait a encore été confirmé lors de la réunion de vendredi soir dernier à Paris aux Terrasses des Ternes ou Jean-Pierre Ser. réunissait une trentaine de membres du Souverain Grand Comité. A cette occasion, il lui a été demandé de préciser ses liens avec Foe., et les explications qu’il a données ont convaincu bien des présents que Jean-Charles Foe. est bien derrière ce candidat.

C’est dans ce contexte que pour sa part, selon une de mes sources, Jean Murat a refusé toute alliance stratégique avec lui, autre que pour faire barrage à François Stifani en cas de nécessité (désistement).

Cet état de fait apporte une réponse à tous ceux qui suspectaient LE candidat légitime de l’opposition historique de vouloir négocier des alliances contre nature.

Il n’en a jamais été question, et ces éléments le confirment. Ce qui n’empêchera certainement pas les âmes (ânes ?) mal intentionnées de continuer à propager de fausses rumeurs, nous le savons…

De son côté, Jean-Pierre Ser. s’est toujours arrangé pour ne pas répondre clairement à ces questions déterminantes pour bien des Frères, y comprit au sein du S.G.C. :

- Si jamais il était désigné candidat à la Grande Maîtrise et que d’aventure, l’Assemblée Générale du 23 juin 2012 ratifie ce choix et qu’il soit installé à la Grande Maîtrise, quel sont ses intentions vis-à-vis de chacun – je dis bien chacun – des personnages suivants :

Jean-Charles Foe. ? François Stifani ? Sebdul ? Pierre Benz.? chacun des Frères qui ont participés ou suscités des suspensions ou radiations ? La réponse à cette question est cruciale, tant ceux-ci (et d’autres) ont incarné par leur actions et écrits la déchéance de notre obédience…

- Compte-t-il réintégrer d’office et immédiatement, par sa première ordonnance prise le jour de son installation, tous les Frères et les Loges qui ont fait l’objet de ces persécutions, en annulant purement et simplement ces ordonnances iniques?

- Compte-t-il garantir l’autonomie financière des loges, et leur souveraineté dans les votes ?

Au-delà des réponses à ces questions, il demeure que l’absence de Jean-Pierre Ser. dans le combat de la « Résistance » restera dans les mémoires, y comprit lors du vote du 30 mars prochain.

A-t-il protesté alors que François Stifani et Jean-Charles Foe. entreprenaient des actions judiciaires contre des Frères administrateurs de Myosotis ?

A-t-il protesté au moment des radiations et suspensions de Frères et de Loges ?

UNI2R a-t-il prit, avec Jean-Pierre Ser. sa part dans le combat contre la gouvernance ?

A-t-il lancé des actions pour contrecarrer la gouvernance ? Il est pourtant avocat, lui aussi…

« A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire »…Ce n’est pas en diffusant des textes gentillets, fussent-t-ils remarquablement bien écrits qu’on a fait tomber la gouvernance.

A titre de comparaison, je n’ai rien de commun avec Claude Seiler et FMR particulièrement pas dans la méthode, mais je leur reconnais au moins d’avoir pris leur part dans le combat, et dans les risques…

Et puis, comment peut-t-il affirmer qu’il veut réformer la GLNF et mettre un terme aux dérives passées, alors que dans son équipe rapprochée figure un membre important de l’équipe Stifani, qui a lui-même participé aux Conseils de Discipline qui ont radiés et suspendus ???

Pire, comment peut-t-il, alors qu’il a été le Grand Orateur de Stifani et membre du Conseil d’Administration penser qu’il est qualifié pour cela ?

En réalité, la rupture, au-delà de l’homo stifanicus, doit être la rupture d’avec un système, d’avec un clan.

Or, le clan des Frères de la Côte a confisqué la GLNF depuis plus de 20 ans !

Faut-t-il donc désormais résider en PACA pour être Grand Maître de la GLNF ?

Pour ma part, je crois qu’il faut des actes symboliques de ruptures : nous n’avons pas lutté au quotidien pendant 27 mois contre des dérives notamment  à caractère affairistes, pour nous retrouver avec un Grand Maître avocat d’affaire à Toulon ???

Et je dis cela avec beaucoup de respect pour l’intégrité de ce Frère que je n’associe aucunement avec les derniers GG.MM.

Cependant, il est des symboles qui sont devenus inacceptables, et il serait aussi bon que judicieux, que la Grande Maîtrise échoit à une autre Province, celle de PACA nous ayant amené là ou nous sommes et à la déchéance que nous déplorons tous.

Il serait bon que le prochain Grand Maître ait une personnalité et une image en rupture avec les avocats et hommes d’affaire de PACA, (nous avons déjà donné!) et qu’il rompe avec le style des 4x4 rutilants et du symbole qu’ils incarnent…

De plus un Grand Maître a plein temps,  particulièrement résident à Paris, ne serait pas un luxe pour travailler à restaurer tous les chantiers détruits par la gouvernance sortante.

Décidément, l’ombre de Jean-Charles Foe. discrédite la candidature de Jean-Pierre Ser.

En effet, le soutien ostensible et écrit apporté par l’ancien Grand Maître à François Stifani, même s’il a fait l’objet d’une timide remontrance de la part du candidat envers le « T.R.F. Jean-Charles Foe. », est loin d’être convainquant. Et l’on se souvient que le parrain de Jean-Pierre Ser. avait lui-même radié des Frères a tour de bras, dans la plus grande discrétion (les blogs n’existaient pas encore)…Son filleul ne protestait pas pour autant.

Et que penser de celui qui, après avoir choisit au détriment de Jean-Pierre son autre poulain et par ailleurs homme d’affaires, François Stifani, avait choisit de parrainer la révolte orchestrée par Claude Seiler afin de destituer son successeur. Avant de se faire neutraliser par le G.M. en exercice, de retourner sa veste, et de soutenir à nouveau ce dernier…Quelle atmosphère !

Non décidément, nous ne voulons plus de ce monde-là, nous voulons du calme et de la sérénité, uniquement des comportements conformes aux valeurs maçonniques, et inspirés par elles...

Si Jean-Charles Foe. avait choisi en lieu et place de François Stifani, Jean-Pierre Ser. sans doute n’en serions-nous pas où nous en sommes, c’est-à-dire au bord du précipice.

Mais voilà, il ne l’a pas fait, et je pense que l’humilité devrait amener Jean-Pierre Ser. à comprendre de lui-même qu’il ne sert pas la GLNF en étant candidat cette fois-ci…

Je veux espérer qu’il a assez de hauteur pour le comprendre et montrer ainsi qu’il n’a effectivement en considération que le seul intérêt de la GLNF.

S’il se retire, il l’aura clairement démontré. Si tel n’est pas le cas, d’autres questions mériteront d’être posées.  

Car dans ces conditions, nul ne peut ignorer que l’Assemblée Générale ne saurait ratifier un tel choix…

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Pyramide 26/03/2012 09:11

Effectivement tu mets le doigt sur la difficulté concernant ce candidat qui a une "étoffe" que bien d'autres (en fait tous les autres) n'ont pas.

Il parle et écrit fort bien. Il a des idées et sait remarquablement bien les mettre en valeur. Malgré son look un peu bohème il a une classe qui nous paraît immense comparée à la vulgarité de
l'imposteur qui se maintient à la tête de la GLNF.

Bref, il pourrait faire un GM de qualité si ... si son programme n'était pas le copié-collé de ce qui existe aujourd'hui, et ses liens avec ses prédécesseurs avérés et même particulièrement
visibles.

C'est pourquoi ton article me fait sourire : voilà que tu t'attache au programme et aux influences auxquelles le candidat peut être sensible. Attention, mon TCF, tu me copies ! C'est ce dont j'ai
toujours parlé depuis plus de deux ans : le programme, car l'homme est une question secondaire. Et là le parallèle est total avec ton candidat : ce sont tous deux des hommes de valeur, tous deux
anciens apparatchiks d'un système pervers et dévoyé auquel ils ont largement participés pendant des décennies, tous deux dans une très faible optique de rupture avec le passé, tous deux
volontairement totalement imprécis sur les décisions immédiates à prendre et les hommes sur lesquels ils se fonderaient, car on ne gouverne pas seul, etc.

A part deux coups de griffe bien inutiles et hors de propos contre Claude Seiler et FMR, qui n'auraient pas eu la démagogie de te téléphoner (!), mais qui t'ont unanimement soutenus dans de très
nombreux articles extrêmement solidaires avec toi alors que tu avais depuis longtemps rompu les ponts avec eux (autre illustration du fait que ce sont les idées qui comptent et qu'il faut
promouvoir, et non les hommes), à part cela dis-je, je trouve ton article fort pertinent.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 26/03/2012 10:51



Bonjour, Mon Très Cher Frère
Pyramide,


Jamais personne, moi en particulier, n’a
négligé le – ou les – programme(s) à mettre en œuvre, sinon, pourquoi avoir tant combattu. Mais ce qui compte aussi, c’est celui qui sera désigné pour les incarner…Avoue que, pour extrapoler,
mettre en œuvre les projets humanistes et généreux de SOS racisme par Joseph Goebbels n’aurait pas de sens, il en va de même – toutes proportions gardées – pour ce qui nous concerne. C’est
d’ailleurs ce qui a constitué pour FMR l’obstacle majeur dès le départ : ils n’ont trouvé personne pour incarner leur projet…


Pour ce qui me concerne, mais je sais que nous
sommes nombreux, je considère Jean Murat, qui au contraire de ce que tu laisses entendre, a été le premier, après Gérard Ramond à ne pas accepter les dérives inacceptables de la gouvernance, et
cela dès 2007, et à s’opposer et Jean-Charles Foe. et à François Stifani, est parfaitement légitime et qualifié pour porter le projet de refondation de l’opposition. Je sais que ce n’est pas ton
cas, et je le déplore. Mais de grâce, ne fait pas de procès d’intention !


Par ailleurs, je note que si Claude Seiler
m’avait appelé c’eut été de la démagogie…la précision s’imposait !


Mon Très Cher Frère, aujourd’hui, la
« Résistance » ne dispose plus que d’un seul candidat, que cela fasse plaisir où non, et je crois que le devoir sacré de chacun consiste à favoriser sa désignation puis sa ratification,
si nous ne voulons pas laisser la GLNF à Stifani ou à ses clones…


J’espère que sur ce point aussi, nous serons
en accord…


Très fraternellement à
toi.


 



Yorkman 25/03/2012 19:41

Mon Frère,
Ce plaidoyer est respectable comme d'autres. J'y trouve des propos argumentés bien que ne connaissant pas l'intéressé qui saura répondre probablement. Je trouve dans ce texte deux "étroitesses":
"Un GM résident Paris" " des 4x4 rutilants". Qu'importe! Qu'il soit, comme l'on dit au York: "Homme libre, d'âge requi et bien recommandé". Qu'il habite proche d'un aéroport et d'une gare TGV,
qu'il dispose d'un véhicule confortable pour venir voir dans nos Loges comment nous travaillons et nous nous aimons, qu'il oublie les dorures, qu'il donne pour le Tronc de la Veuve et qu'il porte
des santés avec nous. Parisien ou Marseillais qu'importe qu'il soit honorable et que nous puissions l'embrasser sans avoir à rougir. Mes Frères du SGC votre responsabilité est grande (encore une
fois). Yorkman

Frère de l'Union 25/03/2012 19:40

Mes Bien-Aimés Frères,
Le rejet des candidats : Alain JUILLET, Christian DEGNY, Christophe DELAHOUSSE, Pascal PEREZ, et Joseph SANTINI est de toute évidence calculé. Cette simple décision met, de nouveau, en évidence la
déviance dans laquelle est entrée la GLNF depuis longtemps. Et ce qui est assez surprenant c’est que ce sont des profanes qui déterminent ce qui est maçonnique ou ce qui ne l’est pas, subtile
distinction quand chacun sait que notre premier serment est de respecter les lois de l’Etat.
Restent donc en lice : Jean-Michel BALOUP, Alain CANO, Christian HERVE, Bertrand HEYRAUD, Daniel JACQUET, Jean MURAT, Jean-Paul PERES, Jean-Pierre SERVEL, François STIFANI et Serge TOFFANOLI,
Objectivement mes Bien-Aimés Frères, qu’avons-nous à espérer ? Rien d’un organe soi-disant maçonnique qui décide d’enjeux associatifs. Cependant il ne faut faire fi d’aucun espoir, voire en tout
dernier ressort, de lucidité des membres en place.
C’est pourquoi mes Bien-Aimés Frères, membre du SGC, l’avenir de la GLNF est « entre vos mains » ou vous choisissez un membre de l’équipe de Stifani, celui par lequel tous les désastres sont
arrivés c’est à dire tous les candidats sauf Jean MURAT et Jean-Paul PERES.
Or chacun le sait aussi Jean MURAT cherche à tout prix à être Grand Maître ce depuis des années, et s’il a de bonnes connaissances maçonniques est-il vraiment l’homme énergique, ouvert et de
dialogue de la situation qui devra, non pas louvoyer, mais décider ? je ne le pense pas .
Quant à Jean-Paul PERES, c’est un homme d’une droiture irréprochable, il a été non seulement GMP de deux provinces dans lesquelles il a été particulièrement apprécié pour ces qualités de
conviction, de plus, de tous les candidats c’est le seul qui s’est levé en décembre 2009, il a été renié par Stifani, réintégré non à sa demande mais à celle de Frères éminents, reconnaissant ses
qualités. C’est un homme droit, convaincu du bien fondé de la Maçonnerie de Tradition et respectueux de la Règle, il est courageux et qualité suprême sait reconnaître ses torts si nécessaire, il
n’est pas tapageur mais toujours présent, Il saura remettre en route notre GLNF, et c’est, à mon avis, le seul candidat possible de ceux actuellement en lice. J’en parle de cette manière car je le
connais et ai pu, il y a quelques années, en opposition sur certains points avec lui apprécier sa sincérité sa franchise et son ouverture d’esprit.
Pensez y membres du SGC, Jean-Paul PERES est certainement le candidat opportun ayant les qualités nécessaires.
Soyez courageux et dignes, et non la honte de notre obédience. Il est encore temps !
Frère de l’Union 19107

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 25/03/2012 20:23



Mon Bien Aimé Frère de
l’Union,


Avoir une ambition, et les moyens de cette
ambition n’est pas répréhensible, bien au contraire, particulièrement dans notre contexte. J’attire ton attention sur le fait que tous les acteurs qui prétendaient que Murat allait se faire
bouffer, balayer, etc… ont disparus et que lui, a tenu le cap sans concessions à personne et porte aujourd’hui les espoirs de la « Résistance »…


Certes, je reconnais volontiers que Jean-Paul
Peres à certainement les qualités que tu lui prête. Cependant, il n’a aucune chance de faire un bon score au sein du Souverain, et il est regrettable qu’alors que Stifani risque de faire son
grand retour, que dans ce cas, Jean-Pierre Ser. se désisterait en sa faveur, que les voies de l’opposition se dispersent, dans un S.G.C. modelé aux besoins de l’ex Grand
Maître.


Dès lors, il convient de voter utile dès le
premier tour et de voter pour Jean Murat afin que nous puissions tourner la page et mettre un terme à cette crise qui dure depuis des années maintenant.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche