Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 16:32

Dès son installation, le Grand Maître a formé à cette fin une commission pour proposer les modalités de ces réintégrations. Elle a rendu public aujourd’hui son travail par le communiqué suivant, lequel semble avalisé par le Grand Maître sous cette forme.

 

Voici le texte du Communiqué :

À LA GLOIRE DU GRAND ARCHITECTE DE L’UNIVERS

GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE

12, RUE CHRISTINE DE PISAN – 75017 PARIS – TÈL 33(01) 44 15 86 20 – Fax 33 (01) 44 15 86 36

Commission Nationale de Conciliation

et de Réintégration

 

La Commission Nationale de Conciliation et de Réintégration (CNCR) est créée par le Très Respectable Grand Maitre (TRGM) pour examiner les demandes de réintégration émanant des Grands Officiers de la GLNF qui ont été suspendus ou radiés, suite au rendu d’une décision disciplinaire dont ils s’estimeraient avoir été injustement frappés.

Les membres de la CNCR sont nommés par l’ordonnance 1570 du TRGM, datée du 12 décembre 2012 :

TRF Maurice Tré. (10343)

                                                      TRF Jean Yéz. (14385)

                                                     TRF Zav. Hou. (15834)

      RF Claude Del. (16170)     

TRF Pierre Jac. (38531)

1- Comme précédemment mentionné, la CNCR examinera la demande de         réintégration présentée individuellement par tout Grand Officier de la GLNF ayant été radié pour des raisons disciplinaires, entre le 30 novembre 2009 et le 1er décembre 2012.

2- Dans sa demande, le F. communiquera les informations suivantes :

     a. Nom et prénoms,

     b. Numéro de matricule,

     c. Numéro et date de l’ordonnance de suspension ou radiation,

     d. Nom de sa Loge de capitation principale (catégorie F),

     e. Tout élément pouvant appuyer sa demande de réintégration,

     f. Adresse exacte – adresse électronique – numéros de téléphone.

3- La CNCR a l’obligation d’étudier chaque cas individuellement. Si nécessaire, elle  consultera les registres du Secrétariat-Greffe du Conseil de Discipline National.

4- La CNCR a l’obligation de répondre par écrit à chaque demande présentée dans un délai de deux mois.

5- Avant toute décision, la CNCR peut inviter le F. concerné à lui fournir des éléments complémentaires pour étudier son dossier ou éventuellement l’inviter à un entretien. Si le F. habite en Province, l’entretien peut avoir lieu par téléphone ou à un endroit proche du domicile de ce F. Dans ce dernier cas, la CNCR désignera un de ses membres pour rencontrer le Frère requérant.

6- Les décisions de la CNCR sont communiquées :

    a. au Frère qui a présenté la demande de réintégration,

    b. au G. Secrétariat de la GLNF qui aura l’obligation de transmettre au G. Secrétariat Provincial et à la Loge qui accueillera le F réintégré. Si la Loge est mise en sommeil, il sera réintégré dans une Loge proposée par le Grand Maitre Provincial.

7- Dès qu’un avis favorable sera rendu par la CNCR, l’ordonnance de radiation sera considérée comme nulle et non avenue et le F. aura l’obligation de présenter une demande de réintégration auprès de la Loge dont il a été membre en catégorie F et, dans le cas où celle–ci aurait été mise en sommeil, auprès d’une Loge de sa Province proposée par le Grand Maître Provincial. Cette demande sera examinée par la Loge, laquelle devra constituer un dossier « normal » de réintégration. Ce n’est qu’après la dernière phase de ce dossier, matérialisée par le vote favorable de la Loge, que le Frère sera officiellement réintégré au sein de la GLNF.

Comme pour toute réception, la Loge devra en aviser les instances administratives par transmission de l’imprimé adéquat.

8- Ce n’est qu’une fois sa réintégration définitivement acquise auprès d’une Loge que le Frère réintégré pourra déposer une demande de réintégration auprès du Chapitre de l’Arche Royale dont il a été membre (la réintégration AR n’est pas une procédure systématique). Si le Chapitre a été mis en sommeil, le Frère fera la démarche auprès d’un Chapitre choisi en accord avec le Grand Surintendant, Premier Grand Principal Provincial.

9- Tout F. réintégré retrouvera ses droits et devoirs :

 a. Le F. radié a été Grand Officier actif en exercice au moment de sa radiation et il  a

rempli ses fonctions au moins pendant 3 ans. Après sa réintégration, il aura le titre

d’Ancien GO de la fonction qu’il a exercée (exemple : il a été Grand Expert à la date

de sa radiation, il deviendra Ancien G. Expert).

b. Le F. radié a été GO actif en exercice au moment de sa radiation et il a rempli ses

fonctions pendant une période inférieure à 3 ans. Après sa réintégration, il aura le titre de Passé Grand Officier dans la fonction qu’il a exercée (exemple : il a été Grand Expert à la date de sa radiation, il deviendra Passé Grand Expert).

c. Le F. radié a été Passé GO ou GO d’Honneur au moment de sa radiation. Après sa réintégration, il aura le même titre qu’avant la date de sa radiation (exemple : il a été Passé Grand Expert ou Grand Expert d’Honneur à la date de sa radiation, il

deviendra Passé Grand Expert ou Grand Expert d’Honneur).

d. Les Membres à vie du Souverain Grand Comité retrouveront leur qualité de membre à vie et les prérogatives y attachées, uniquement après leur réintégration.

10- Un F. radié réintégré par la CNCR n’aura aucune cotisation à payer, ni pour la période de sa radiation postérieure au 1er septembre suivant celle-ci, ni pour l’année au cours de laquelle il a été réintégré. Cependant, il restera redevable des éventuelles cotisations non payées pour la période antérieure à sa radiation. Aucun droit de réintégration ne sera perçu.

11- Cas possibles :

a. Si le F. a fait l’objet d’une ordonnance de suspension mais que le Conseil de

Discipline National n’a pas été saisi, l’ordonnance est considérée comme nulle et non

avenue. Cependant, le F devra procéder à une demande « normale » de réintégration auprès de sa Loge. Si sa loge a été mise en sommeil, il fera la démarche auprès d’une autre Loge proposée par le Grand Maitre Provincial.

b. Dans le cas où le Conseil de Discipline National a bien été saisi mais qu’il n’a pas eu la possibilité de statuer, la CNCR appréciera les motifs et la recevabilité de la saisine et pourra, le cas échéant, transmettre le dossier devant le Conseil de Discipline National, lequel devra reprendre la procédure en cours.

12- Dans tous les cas, les demandes de réintégration seront, comme dans le cadre de toute procédure normale, soumises à l’avis du Grand Maître Provincial et devront être présentées à l’adresse suivante :

GLNF

Commission Nationale de

Conciliation et Réintégration

12, rue Christine de Pisan

75017 Paris

                                                                                      Commission Nationale de

                                                                              Conciliation et Réintégration - GLNF

                                                                                      Le 8 janvier 2013

 

Il est donc maintenant possible de dire que le Grand Maître tiens ses engagements concernant la transparence des comptes et s’agissant de l’Esprit de son discours d’Installation. La confiance s’établit donc de plus en plus.

Il est aussi possible d’établir un premier bilan de son action au terme des 5 semaines qui suivent son Installation, alors même que deux ont été absorbées par les vacances consécutives aux fêtes de fin d’année :

-          Réduction du mandat du Grand Maître de 5 à 3 ans, appliquée immédiatement à lui-même.

-          Procédure de destitution du Grand Maître en cas de cas grave, appliquée à lui-même.

-          Suspension et traduction de l’ancien Grand Maître, Monsieur François Stifani, devant le Conseil de Discipline National, en raison des faits gravissimes qui lui sont reprochés.

-          Procédure donnant accès aux Livres de Comptes de la GLNF et de ses satellites.

-          Procédure permettant la réintégration des Frères ayant eu à subir les persécutions pour délit d’opinion.

-          Projet de réformes de nos Statuts en travail…

Objectivement, au vu de ce qui précède, il serait abusif de prétendre que les choses n’avancent pas vite…

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Marredelamanipulation 13/01/2013 02:03

Mes BBAAFF
que de manipulation de la part des certains Ex GLNF qui, sous couvert de bonnes pensées, voire de générosité, souhaitent une "amnistie Générale"
Revenons si vous le voulez bien aux fondamentaux :
-"Frappez et on vous ouvrira" . Base No 1 : le candidat doit (et c'est légal, ne l'oublions pas) faire une démarche volontaire pour rejoindre une obédience
- Tenez vos engagements : ceux qui ont foulé les principes de la GLNF, en ont publiquement critiqué même dans un univers profane (blogs) le fonctionnement, mais surtout ceux qui ont obligé leurs
anciens FF à régler leur capitations, ont une étape intermédiaire à passer : celle de régler ce qu'ils doivent. Il en est de même pour toute association, mais je notre que personne n'a jamais
proposé de régler les frais de découvert de ceux qui ont du payer a leur place; simplement pour que la Loge puisse vivre encore

Ce fil prouve que de nombreux FF ont trouvé leur bonheur ailleurs, et c'est bien : pourquoi la GLNF irait-elle donc les relancer ? Quitte a les déranger ?
Quand aux autres, ils ne peuvent oublier leur Parrain le Hospitalier, voir leur 2nd S ou leur VM pour ne pas "oser" les contacter ?

Manipulation, victimisation menée par ceux qui tentent de trouver un alibi pour ne pas revenir. POur tous ceux qui avaient souhaité quitte honorablement la GLNF ou qui en avaient été contraints
pour de mauvaises raison, ils seront évidemment reçus à bras ouverts
Les autres passez votre chemin.

J'ai Dit !

Jean-Marie Coulibeuf 11/01/2013 19:44

Mon Bien-Aimé Frère Emmanuel,
Il y a dans cette démarche quelque chose que je ne comprends pas !
Les causes profondes de l’hémorragie des Frères de l’obédience glnf ce n’est pas leur exclusion, c’est la déviance de sa gouvernance, les exclus sont minoritaires, la majorité des départs sont sur
la base d’une démission.
En ce qui me concerne, j’ai démissionné en juillet dernier avec véritablement beaucoup d’hésitation et de peine, considérant que la glnf était devenue une structure maçonnique de type « Canada dry
» elle en donne l’illusion par la pratique des rituels, les décors mais sa substance…….. Mon Dieu !, elle s’en est désormais débarrassé; l’ESPRIT en a été évacué, Cervelle l’a substitué. Jeu de mot
involontaire mais révélateur.
Je puis te dire que la province dans laquelle je suis actuellement, j’aurais honte d’être encore membre de la glnf au regard de certains de ces membres, arrogants, calculateurs, vaniteux et
dépourvus de toute fraternité qu’ils confondent avec la connivence et le copinage de comptoir.
C’est pourquoi, ce sera ma « commission », c’est à dire ma conscience propre qui déterminera si la glnf peut être un jour apte à être réintégrée dans mon cheminement et non l’inverse.
Je t’embrasse mon Bien-Frère Emmanuel, salue le travail que tu as fait et que tu fais encore mais il faudra que la glnf donne des gages de ‘rectification’ profonde et elle ne semble pas en prendre
la voie.
Frère de l’Union (ex glnf 19107)
glnf est volontairement mis en minuscule, n’en méritant pas davantage.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 12/01/2013 19:01



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
Jean-Marie,


Merci pour ce
commentaire.


Tout d’abord, même si je loue la démarche du
Grand Maître et des membres de cette commission qui veulent œuvrer à faciliter le retour des Frères qui le désirent, j’admets volontiers que cette procédure aurait pu  - et peut – être améliorée. Mais les conditions sont si complexes, les cas tellement différents, que je m’abstiens de juger son
travail…


Je comprends aussi ce que tu dis de certains
Frères dans ta Province d’origine, sans d’ailleurs chercher à savoir de laquelle il s’agit, pas plus de qui il s’agit, mais, a priori, je crains que tu ne sois confronté au même problème partout
où tu iras, car c’est bien le propre de toute société humaine, elles ont toutes leurs «brebis galeuses » !… 


C’est d’ailleurs certainement ce que l’un de
nos Rituels a du t’apprendre – comme à moi - non ?


Voila pourquoi, je crois que maintenant, il
appartient à chacun, du Grand Maître au dernire apprenti rentré en loge de changer d’état d’esprit, et précisément, d’en implanter un conforme à nos valeurs, notamment celles de la Règle en 12
Points…J’espère m’investir dans ce vaste chantier là, entouré de tous nos Frères…Et qui sait, avoir le plaisir de te voire nous rejoindre le plus vite possible…


Très
fraternellement.



Alfred de Talebonjour 11/01/2013 14:51

Mes Frères,
Ayant démissionné de la GLNF, je ne suis plutôt détaché à l'égard de ceux qui ont été suspendus ou radiés.
On ne peut cependant pas ne pas reconnaître que ce sont des victimes de la vindicte de Stif.
Il est quand même curieux que ce soit à ces frères d'être demandeurs de leur réintégration. Que veut-on ? Qu'ils courbent l'échine ?
Il eût été de la plus élémentaire fraternité, puisque Servel a plein la bouche de ce mot-là, de leur offrir la réintégration sans qu'ils aient à la demander.
Il n'y a pas à espérer voir un GM danser en tutu mais
pourquoi ne décide-t-il pas simplement que les radiations décidées par Stif sont annulées ? Est-ce à dire que toutes n'étaient pas illégitimes ? Parce qu'il était l'intermédiaire entre Dieu et les
Frères et que Servel lui succède comme tel ?
Décidément, le maintien de la structure théocratique entretient la prétention de droit divin de la GLNF.
Je suis dans l'opposition alors que je ne fais plus partie de la GLNF ? Certes, mais pourquoi ?
Alfred

TONTON BERETTA DE LA BUTTE 10/01/2013 18:29

Bonsoir Mon T.C.F Emmanuel ,

Effectivement , il me semble impossible pour la GLNF d'étudier le "cas par cas" pour l'ensemble de ce qui était "45000 adhérents".En ce qui me concerne ( je suis obligé d'en rire ) je n'imagine pas
à ce jour demander ma réintégration , pour revenir dans "ma" Province qui n'existe plus ( PGA ) pour y voir un GMP ( un certain Denis M... qui était bien proche de François Stif..) que je refuse
catégoriquement de saluer ne serait ce que du bout du nez. Bref.. je pense que la GLNF a le besoin urgent de trésorerie et que les demandes de réintégrations accompagnées d'un cheque seront les
bienvenues.
Je constate aussi , (je m'en suis ouvert à un proche de JP Servel ) qu'il n'y a pas dans cette gouvernance , de Frere qui se levait en décembre 2009 !? Ils sont pourtant les batisseurs , sans qui
rien ne serait arrivé! Pendant que les planqués , qui suivaient gentiment François , sont aujourd'hui "aux commandes" de l'Obédience.Tu imagines que ces Freres vont faire une demande de
réintégration ? C'est à Hurler de rire ! Ce ne sont pas des Mickeys.Ce serait plutot à la GLNF , de leur demander de bien vouloir revenir , et de leur proposer des responsabilités. Les planqués une
fois de plus , arrivent brassard au biceps ,ECOUTEZ LES : "vive la libération de la GLNF ! Le Roi est mort , vive le Roi!Regardez moi , j'y étais , donnez moi une médaille" :-)))
J'étais persuadé que le pire serait à venir...
Tribiz

NorthLight 10/01/2013 10:18

Absolument d'accord avec les propos de Pyramide !

J imagine bien en Corse les Loges mises en sommeil arbitrairement pas le GMP demander au meme GMP leur reintegration ..
Mascarade qui ne trompe personne

Christian 10/01/2013 08:44

bonjour mes FF

étant devenu une loge libre, nous cherchons en auvergne un temple pour nous accueillir; je pense que celuiou ceux de la GLNF cherche à rentabiliser leurs locaux désormais à demi vide de loges; Ceci
est un appel sachant que la GLFF profite des locaux de la GLNF, du moins dans la région
Merci
Bien fraternellement
Christian "ALMA"

Pyramide 10/01/2013 04:04

Mon Cher JMB,

Il apparaît impossible de fusionner deux obédiences fondées sur des critères aussi contradictoires que d'une part (GLNF) vouloir être un (soit disant) ordre d'où tout part de la tête en direction
des Loges non autonomes, et d'autre part (GLAMF) une obédience d'où tout part de la base composées de Loges indépendantes en direction de la tête dont les pouvoirs sont très contrôlés.

Deuxio, faudrait-il que les FF le veuillent. Là ce serait plus que problématique. Je peux témoigner qu'aujourd'hui si je proposais cela aux Loges de mon entourage (une vingtaine, quand même) je me
ferais plus que charrier ! Les FF croiraient, soit que c'est le premier avril, soit que mon âge mérite la mention "date d'utilisation dépassée. Produit périmé" !

Pyramide 10/01/2013 03:56

Encore une bonne idée complètement dévoyée. Comment imaginer que des FF qui ont été illégalement chassés par des autorités illégitimes vont venir demander leur réintégration ?

Il faut (je ne dit même pas "il fallait") réintégrer d'office, DE DROIT, Frères, Loges et ... Province ! C'est une question élémentaire de dignité. Vous avez idée de la souffrance qu'ils ont
ressentie ? Certainement pas en restant bien au chaud dans vos Loges sous des prétextes plus fallacieux les uns que les autres (dans le style : je reste pour protéger les apprentis - qui soit dit
en passant en savaient beaucoup plus que vous sur la crise !-)

C'est APRES qu'il faut parler de procédure :
- Etes-vous d'accord pour réintégrer une Loge GLNF ?
- Laquelle ?
- Traiter la question des capitations, à mon avis plus "gentiment" que ce qui est proposé, mais cela est de l'intendance dont j'admets volontiers qu'elle peut se discuter.
Etc, etc

Procéder de la manière dont cela a été fait marque soit une profonde ignorance de ce qui a été vécu, soit un profond mépris des FF concernés. Comme quoi, et nous le disons depuis de nombreux mois,
nous pensons que JPS ne fera que des réformes cosmétiques dans le seul but de mettre le couvercle sur la marmite (ce qui protègera encore plus JCF que FS).

Ceci est un point majeur. C'était le coche à ne pas rater, qui ne coûtait rien au surplus. Amnistie générale (tant pis pour les deux ou trois suspendus ou radiés qui l'ont été pour des raisons de
malhonnêteté étrangères à la crise), puis on discute des détails, mais après, dans un deuxième temps. Cela change absolument tout.

Je prends mon cas personnel : Loge mise autoritairement en sommeil par ce que nous n'aurions pas reçu le GMP et son collège, voûte d'acier et maillet battant pour l'installation du VM. Il y a juste
un bug, outre le fait que ce n'est pas un vrai motif. C'est que c'est un mensonge absolu qui a 40 témoins : le collège provincial n'a jamais frappé à la porte du Temple après que les travaux aient
été ouverts !!! Ceci a été exposé à Sidery, il n'a rien voulu savoir. A la mère Tapdur qui a répondu qu'elle transmettait à Sidery ! Voilà comment on démolit une Loge de 60 membres en quelques
secondes en utilisant deux des trois mamelles de la GLNF : la suffisance et le mensonge. Là il manque la troisième mamelle : le pognon, encore qu'on nous a piqué 12 000 € ...

Et il faudrait que je demande à être réintégré ? Non, mais tu rigoles !

l'atypique johannqiue 09/01/2013 18:15

BAFf Emmanuel, un F-Maçon est celui qui dit non pas la vérité car elle est toujours subjective, nous le lisons dans les questions et réponses; mais qui dit la réalité. Celle-ci n'est pas
subjective. C'est l'histoire qui s'écrit. L'obédience veut reprendre la main, soit, mais c'est elle qui à autorisée la réalité d'aujourd'hui; pas les FF. Dans notre cas nous avons du subir ce qui
fut décidé en R.L. ne pas payer. Après avoir versé des capitations qui furent non remises; poursuivis notre chemin de maçon, hors de toute directives nationales ou provinciales; totalement ignorés.
Ce faisant nous demeurons comme énormément de R.L. à 7 dans un atelier. D'autres moins; Ne parlons pas de R.L. miroir. Nous recevons des ordonnences indiquant les clémences de l'obédience. Elles me
rappellent l'esprit des gouveneurs généraux des départements d'autrefois. Qui conduisit à la réalité de l'histoire. La fin des empires. Mais si nous n'avions pas résistés contre ceux qui voulaient
nous conduire vers des paradis spirituels supérieurs afin d'acquérir une reconnaissance dont nous nous sastifaisons que spéculativement. Considérant que si nous voyageons vers d'autres Orients, ce
n'est pas pour se dévoiler. Et si nous sommes reconnus pour être, nous sommes immédiatement acceptés. Qu'en demeure-t-il en réalité. Des provinces de 4 à 5 départements ou sont encore vivantes 22
R.L. voir moins. Avec dedans 3 à 4 R.L. qui ont encore 20 FF ou plus. Les autres pleurent pour que l'on viennent les soutenir afin de pas mourir car agonisantes. Disons le! Alors plutot que de nous
apporter des mesures de clémence qui nous le voyons sont toujours basées sur les métaux. "rendez-nous le manque à gagner" perdu durant le temps de l'administratrice! ces propos sont ceux empruntés
de la place de résidence de l'obédience. Qui me fait penser lorsque je m'y rends à ces places des autorités d'associations diverses voulant montrer leur puissance au esprit simples. La réalité
c'est la force des R.L. sur l'obédience. Les FF recrutent,nous pouvons initier, c'est le pouvoir des R.L. Le numéro est pour devenir un de plus dans la matricule. Alors qui à le pouvoir. Une
obédience qui se veut aussi et encore plus lourde que lors de la scission d'avec la GLSTO.Aujourd'hui les GMP font des gymnastiques dignes des feuilletons passant aux actualités pour assembler un
collège. Résultat, je vais te le dire! Des ralliers immergés dans un refuge à tu m'a aidé je te rends la pareille. Où sommes nous! Toujours dans une obédience initiatique comme veut le dire le
dernier cahier de V. S de H.R?
La politique du baissez la tête montez à canassa en portant de nouveau vos louis et vous seres admnistiez! Ceci témoigne de la complète ignorance du terrain dans lequel les FF ont vécus 3 ans. De
la l'épaisseur de la couche qui est mise entre la base et le haut. On va vers un nouvel eldorado espéré. Nous ne demandons pas de négociations. Nous demandons de l'amour fraternel. Les FF qui sont
les V.M. ont aujourd'hui comme hier pour la plus part un vrai charisme de FF. les tièdes et les autres sont partis. Les affairites ont quittés le navire suite aux récents évènements profanes, que
tu connais dont la presse parle. Alors sachons que si un dossier va passer en commission de réintégration; il est accepté rapidement bravo. Si il est refusé, les FF vont laisser sur le chemein ce
FF bien connu des FF de la R.L. NON si ils sont de vrais maçons. Si ils rejettent leur F ce seront des sociétaires sans plus. Comme nous en avons toujours payant mais ne venant jamais en tenue.
Alors pour une fois que l'obédeince arrête de se prendre la tête, les ff souhaitent payer la capitation 2013, Ere du renouveau. Nous recommencçons déjà avec "RIEN" sans fausse honte. Nous devons
acheter nos décors, recomposer nos Temples. Les divorces apportent toujours la pauvreté chez l'un et l'autre. Ce ne fut pas du consentement mutuel. mais du forceps. L'obédience se doit de remercier
les FF demeurant encore à la GLNF. Ceux qui ne sont pas partis. Les lapins crétins, qui se sont terrés dans les temples pour travailler, souvent exclus de ceux là mêmes alors qu'ils avaient payé ou
contribué à payer. Nous ne sommes pas des FF demandant la charité ni une faveur de la part du G.M. C'est lui qui doit nous remercier d'avoir supporté toutes les offenses et mesures d'ignorances
dont nous fumes sujet. Alors pas de faux semblant que l'obédience comme Monsieur de Montaleau appure son passif sans passez par des artifices de justice selon elle. il est certain qu'elle en est
convaincue dans son magnifique parisianisme centralisateur et notre culture devenu juridiquo-finacière avant d'être initiatique. Le seul qui avait fait une tournée des "cayennes " entendant les
vraies doléances des FF de l'hexagone; est parti chez les anglicans; le petit caporal, là doit se retourner dans sa tombe des invalides.
Combien de V.M. durant cette période me disaien; lorsque j'initie un profane et que je me dois prononcer avec lui son obligation, j'ai honte de lui mentir et de le destiner au mensonge. Car en fait
pour l'obédience seul compte la cotisation. Le reste peut leur importe, on écrit et que la R.L assume. Alors continuons sur ces voies de repentances que les FF acceptent pas du tout, sauf
contraints et forcés. Et ton blog va reprendre force et vigueur pour te fournir la vérité de cette bases qui à pris la parole et dont il va être difficile de la faire taire. Car ce qu'a de
remaquable la GLNF, c'est que nous sommes devenus la plus démocratique des obédiences. Aucune autres à eu autant de FF qui ont pris la parole. Bien que cela les démangent suite auex aussi aux
décisions prise sans concetations de leur autorité. A tort ou à raison, mais enrichissant le débat des uns et des autres. Mais n'oublions pas que déjà il y a eux deux essaimages dus au fait de
l'intransigeance obédiencielle, là est l'histoire, donc la réalité. Et ce n'est pas en mettant des cataplasmes au tilleul sur une jambe purulante que l'on va arrêter l'infection. il nous faut de
bons médecins connaissant bien le remède pour guérir. Pas des médecins malgrès eux, Molière l'a déjà expliqué. Amour Fraternel Emmanuel

JMB 09/01/2013 16:29

MTCF Emmanuel,

Il est rare que je reprenne la parole mais je pense qu'il est utile que je le fasse considérant que tu sembles ne pas m'avoir compris. Mon texte- je l'accorde - était trop long.

Je fais parti des FF qui pensent que la GLNF et la GLAMF ne devraient pas s'opposer mais au contraire fusionner. Ce faisant, tout ce que est de nature à creuser un peu plus le fossé entre ces deux
obédiences m'attriste. Tu as raison sur la nécessité d'administration que doit avoir notre obédience. Par contre, il faut se méfier de la distinction du fond et de la forme. En soi, s'il n'y a rien
à dire sur le fond lié à la nécessité de mettre en oeuvre des mesures d'administration sur les réintégrations, il faut tout de même se méfier de la forme. Celle-ci est en mesure de générer bien des
incompréhensions.

Je suis tout autant convaincu qu'un des problèmes à terme de la GLNF sera la rupture générationnelle. Tu as de la chance d'avoir des trentenaires ou encore des quadra dans ton atelier. Cela étant,
ce n'est pas forcément la règle. Là encore, cela ne peut que m'attrister notamment eu égard à notre devoir de transmission.

Pour avoir écrit que la GLNF risque de devenir une obédience de second rang, je te remercie d'avoir répondu à mon sens de la provocation. C'était seulement jubilatoire. Il faut parfois se faire du
bien.

Très fraternellement à toi

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 10/01/2013 00:05



Bonsoir Mon Bien Aimé Frère
JMB,


Si tu veux me faire dire que ce n’est pas sous
cette forme que j’aurais organisé le retour des Frères frappés par des mesures arbitraires et iniques qui en font la demande, ce ne te sera pas difficile. Cependant, je loue cette démarche car je
sais la bienveillance recommandé à cette instance, et l’essentiel est que tout soit fait pour faciliter le retour des frères qui le désirent. Je crois que sur ce point, nous serons
d’accord ?


Très fraternellement à
toi.



JMB 09/01/2013 14:29

MTCF Emmanuel,

Que c'est difficile de pouvoir poser une appréciation sur les ordonnances de la GLNF tout en se voulant impartial... Pourtant, je vais essayer de le faire. Pourquoi? Parce que je suis lié à la GLNF
ou du moins à ses fondements.

A titre liminaire, j'ai toujours pensé qu'une fois la fièvre apaisée, nous pourrions tous nous retrouver autour d'une chaîne d'union. Après tout, c'est quand même le principal. Autrement dit, GLNF
ou GLAMF, nous sommes tous sorti de la même caverne, ce qui suppose qu'un peu de compréhension de part et d'autre devrait nous permettre de nous retrouver. Cela étant, j'admets que chacun dispose
de sa lecture personnel des événements. J'admets tout aussi volontiers que certains de nos FF - dont toi - ont vécu bien des avanies. Cela étant, le raisonnement supposerait la Concorde. Nous en
sommes hélas loin pour ne pas écrire aux antipodes.

Je m'aperçois - non sans un certain chagrin - qu'il existe de l'amertume dans nos colonnes. Demander à un FF de passer devant une commission locale, provinciale ou encore nationale ne me semble pas
une voie faite pour procéder à un esprit d'ouverture. Ce type de comportement ne peut que renforcer la différentiation entre la GLNF et la GLAMF. C'est bien dommage. Je pense que cette mesure ne
fait que marginaliser notre obédience puisque je suis convaincu que de nombreux FF de qualité n'entendront pas passer entre ces fourches caudines.

A terme que peut-il se passer. Alors qu'une fusion GLAMF-GLNF procède du bon sens, il semble que l'avenir ira plutôt vers une confédération. Que se passera-t'il alors. La GLNF sera une obédience de
second plan, une sorte d'ectoplasme historique face à deux grandes loges de plus de 50.000 FF, l'une laïc, l'autre faisant référence à GADLU. Il faut nous avouer collectivement que, du fait des
trois ans que nous avons vécu, la GLNF est en perte de vitesse. Elle aura même des difficultés à lutter contre les effets pernicieux de la pyramide des âges. Alors pourquoi ne pas faire preuve
d'ouverture dans un tel contexte? Autrement dit, si la GLNF pouvait avoir un comportement relativement élitiste du fait de la reconnaissance, il faut l'admettre, nous ne l'avons plu. J'en suis
navré mais il est peut-être temps de faire preuve d'un peu plus d'humilité.

En conclusion, je ne pense pas que nous sommes encore arrivés dans une optique d'apaisement. Nous en sommes loin puisque cette mesure ne fait que souffler sur des braises qui parfois ne demandent
que de se rallumer. La responsabilité appartient à celui qui édicte ce type de règlement. Je me trompe sûrement car je suis perfectible. Toutefois, tout ce qui est en mesure de diviser me laisser
perplexe.

BF

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 09/01/2013 15:26



Bonjour Mon Bien Aimé Frère JMB,


Je suis surpris de ta réflexion sur la commission de réintégration…Ne
penses-tu pas qu’une Obédience doive avoir une administration ? D’ailleurs, sinon, à quoi sert une obédience ?


Tu penses que par centaines les Frères partis, peuvent se repointer et
réintégrer des loges comme ca ? Tu m’étonne…


Cette commission comme cette procédure (qui probablement n’est pas
parfaite, comme toutes les procédures), a pour but de faciliter les choses aux Frères qui reviennent, et je sais que c’est le cas, car j’ai personnellement bénéficié non pas de cette procédure
puisque je suis revenu avant sa création, mais de la volonté qu’a exprimé le Grand Maître que soient accueillis les Frères de retour avec chaleur et fraternité. Mon Bien Aimé Frère JMB, il ne
faut pas voir le mal partout, même là où il n’est pas…


Concernant, la place que tu pense qui sera celle de la GLNF, je me permets
de te rappeler qu’elle n’a jamais été aussi rayonnante, ne s’est jamais portée aussi bien que lorsqu’elle était « une obédience de second rang » !


Pour l’heure, lentement mais surement, des frères reviennent, et je veux
croire que c’est un bon indicateur. Les Frères de ma loge sont des jeunes (trentenaires et quadras), et ne rentrent pas dans ton schéma…


Très fraternellement à toi.



le voyageur 09/01/2013 08:11

TC Emmanuel,
d'aucuns vont encore trouver la mariée trop belle!
La GLNF est une vieille dame qui a été bousculée. Elle réagit comme elle l'a toujours fait.
Elle a été éduquée a la manière anglaise...
L'essentiel est dans le message:
"si tu veux revenir, c'est possible" mais comment procéder?
en prononçant une amnistie générale...? Alors qu'il n'y a eu certainement aucune faute de la part de ces FF.
Comme pour consulter les registres, il existe une procédure.
D'une manière autre, on aurait parlé de négligence!
Qu'on ne m'en veuille pas de toujours penser que la plupart de ces critiques proviennent de ceux qui veulent voir la GLNF disparaitre pour leur profit.
Quant aux autres FF (de la GLNF) qu'ils se rappellent d'où on vient.
Le Mal à la GLNF était surtout dans son utilisation à des fins personnelles (cf la "convocation" pour notre ancien GM).
Une fois les livres consultés par des experts, on verra!
en attendant, que la gestion amène une réduction des cotisations!
Très fraternellement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 09/01/2013 09:27



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Voyageur,


Merci pour ce commentaire, fruit de
l’évidence.


Il est normal que toute institution ait une
opposition, (on ne peut mettre d’accord sur tout 26.000FF), mais là, en l’espèce, cette opposition vient la plupart du temps de Frères qui ne sont plus membres de la GLNF ! De plus, qu’ils
ne soient pas d’accord avec certaines choses, pourquoi pas, et sur le fond, ils pourraient même avoir raison, auquel cas, je serais même d’accord avec eux, mais là, ils s’opposent à des mesures
positives et réclamées par l’opposition historique lors de la crise de la GLNF…Donc, s’opposer pour le plaisir de s’opposer, n’a, à mon avis, aucun sens !


Pour ma part, je suis prêt a m’opposer, mais
uniquement pour de justes motifs. Je n’en vois pas pour le moment, et je m’en félicite.


Le vrai problème de fond, comme le rappelait
notre Bien Aimé Frère Mathius, c’est de savoir s’il se commet des malhonnêtetés sur notre dos ou pas. Si tel est le cas, il ne faut en aucun cas l’admettre, et faire le nécessaire, si tel n’est
pas le cas, il y a lieu de retrouver paix et sérénité, et travailler dans nos Loges…


Très
fraternellement.



Jean de la Fontaine 09/01/2013 00:21

Mon BAF Emmanuel,
La majorité des "petits Frères de base"ont été radié, pour défaut de cotisations,d'une maniere illegale,en violation de nos textes , sur LISTE fournie par leur loge,par lettre RAR du GMP.Je ne vois
pas ces "petits freres aller a Canossa soit auprès de leur loge,soit auprès du GMP.Encore un comité bidule! et comme disait un homme politique :si tu veux enterrer un projet,tu crées une
commission.Encore une fable !

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 09/01/2013 09:19



Mon Très Cher Frère Jean de la Fontaine (rien
que ca !),


Ce que tu décris, c’est exactement mon cas, à
la nuance près que ce n’est pas ma loge qui m’a dénoncée (elle est partie à la GLAMF mais en revient), mais le GMP illégitime Sebdul, qui m’a suspendu et convoqué en Conseil de Discipline. La
situation a été gelée par M° Legrand, qui, au mois de février dernier, à interdit toute radiation ou suspension. De plus, j’ai moi-même démissionné de la GLNF eu mois de juin
2012.


Il y a un mois, j’ai demandé ma réintégration
à la GLNF, et cela s’est fait dans les meilleures conditions possibles.


Voila la réalité, voila la situation. J’ajoute
qu’actuellement, il y a des centaines de Frères qui reviennent (je sais c’est peu par rapport au nombre parti), et cela se passe aussi bien que possible, à ma
connaissance.


Alors, où est la fable ? Je crois qu’il
ne faut pas voir le mal partout, et faire montre de bonne volonté…


Très
fraternellement.



Pierre de base 08/01/2013 19:51

Bon, voila une réponse qui me conforte dans ce que je subodorai... la GLNF n'a pas changé...
"Plus bleu et plus grand est le tablier, plus vous serez considéré"
... pour les autres et dans mon cas, mon Atelier n'existe plus, j'ai déménagé, le secretariat de la GLNF sonne aux abonnés absent...
... 30 ans de M:. derriere moi dont 10 au GO.
Finalement, la F:.M:. c'est un "Truc obsolete"
Profite en mon F:. pour me retirer de ta liste, pourtant nous avions dinné un soir cote a cote...

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 09/01/2013 09:10



Mon Frère,


Permets-moi de te dire que ce que tu dis est
absurde, voir mal intentionné ! Je m’explique : je suis moi aussi un « frère de base ». J’ai récemment demandé ma réintégration. Ma loge étant partie à l’alliance, j’ai
contacté le Grand Secrétariat, à Pisan. J’y ai reçu le meilleur accueil, et pour tout dire, le plus fraternel possible. Tout a été fait pour ne pas compliquer les choses, et au contraire, pour
les faciliter. Voici mon expérience, dont je peux témoigner. J’étais pourtant considéré, il y a peu à Pisan comme une bête noire, et mon nom était en tête de la  liste des vigiles chargés de barrer l’accès aux « révoltés »…


Maintenant, si tu penses que la nouvelle
gouvernance doit danser en tutu devant toi pour t’inciter à revenir, je crains en effet que tu rencontre un problème…Je précise au passage qu’il est impossible que le Grand Secrétariat ne réponde
pas, vu le nombre de secrétaires qui travaillent à Pisan.


Alors vois-tu, je n’ai pas 30 ans de
maçonnerie comme toi, juste, j’entame ma vingt-neuvième année de GLNF, et je ne trouve pas cela obsolète, juste je sais qu’il y a des procédures dans toute association humaine…Qu’elles soient
fastidieuses, soit, mais nécessaires.


Evidemment, je te laisse libre de tes
conclusions, je trouve seulement que dans ce cas, elles s’établissent sur de mauvaises bases, mais que si tu n’as plus envie de faire partie de la GLNF, c’est ton droit le plus absolu, juste
dis-le franchement, inutile de chercher des prétextes fallacieux.


Par ailleurs, je veux bien te retirer de la
liste, mais, sans savoir qui tu es, c’est assez difficile…


Enfin, sur les réintégrations, je vais publier
un article de « vécu » très prochainement, qui répondra probablement à tes « doutes »…


Très
fraternellement.



MATHIUS 08/01/2013 17:47

Mon bien aimé frère Emanuel,
Un Véritable initié est un homme ayant prit conscience, par des moyens symboliques d'un ailleurs qui lui permet grâce à des outils spirituels, de se remettre en question sans souffrir de ses
découvertes sur la vérité. Son idéal est de pouvoir vivre dans le monde profane en faisant rayonné la force fraternelle d'une humanité en devenir.
Par ailleurs, il serait peut être temps de se poser la question, si un paranoïaque a les qualités nécessaires pour devenir un maçon?
Et si un frère devenu paranoïaque peut avoir un poste à responsabilité?
Je sais pas pourquoi, j'ai l'impression d'avoir mis le doigt sur le seul problème de fond des obédiences et plus particulièrement la GLNF.
Bien fraternellement
MATHIUS

Pierre de Base. 08/01/2013 17:39

... et pour les "petits freres" de base, ceux qui n'ont jamais été Grands Officiers ... et qui ont été virés, il se passe quoi ?

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 08/01/2013 19:26






Ils doivent, à ma connaissance, demander leur
réadmission directement auprès de leur loge, et si celle-ci pour une raison ou une autre fait défaut, auprès du GMP… Si celui-ci pose problème, s’adresser, à mon avis, directement au Grand
Maître…


Fraternellement.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche