Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 08:37

Le 23 juillet dernier, 5 Grands Maîtres d’obédiences continentales avaient cru utile de diffuser une (nouvelle) déclaration – dite de Berlin - constituant une intolérable ingérence à la fois dans les affaires de la Franc-maçonnerie française en général et dans celles de la GLNF en particulier, en sa qualité de seule représentante de la Franc-maçonnerie régulière en France.

Emanant d’obédiences dont les deux plus petites doivent leur statut de Grande Loge régulière aux interventions de la GLNF, ces ingérences à répétition avaient suscité d’abondantes réactions indignées, particulièrement émanant d’obédiences européennes.

La réaction des « Home Grand Lodges » sur ce sujet était donc très attendue.

Elle ne s’est pas fait attendre. Dès jeudi 21 août, était diffusée une déclaration commune de la Grande Loge Unie d’Angleterre et des Grandes Loges d’Irlande et d’Ecosse, clarifiant – si besoin était – la situation :

« Nous avons reçu une copie de la Déclaration de Berlin et nous nous félicitons du fait que les cinq Grands Maîtres qui l’ont signé proposent de suivre la Grande Loge Unie d'Angleterre et les Grandes Loges d'Irlande et d'Ecosse, et d'autres, en rétablissant la  reconnaissance de la Grande Loge Nationale Française.

La question de l'octroi de la reconnaissance à la nouvelle Confédération de la Maçonnerie Française est une question entièrement à part. C'est un principe de longue date des relations maçonniques internationales, que là où une Grande Loge existe, une seconde Grande Loge ne ​​peut pas être reconnu, peu importe la façon dont elle pourrait être régulière, sans l'accord de la Grande Loge existant de partager la juridiction territoriale avec elle.

Comme la Grande Loge Nationale Française n'a pas accepté de partager son territoire avec la Confédération, et ayant re-reconnu la Grande Loge Nationale Française, reconnaître ensuite unilatéralement la Confédération sans leur bénédiction constituerait une violation de ce principe de longue date, et même être perçu comme une ingérence dans la juridiction territoriale d’une Grande Loge.

Depuis que l'idée d'une confédération avait été lancée l'Angleterre, l'Irlande et l'Écosse ont constamment indiqué qu'une reconnaissance globale ne peut être donnée à un tel organisme et que nous demanderons des preuves solides que chacune des Grandes Loges faisant partie de la Confédération soit individuellement conforme aux principes généralement acceptés de reconnaissance d’une Grande Loge. Si l'une d'elle ne se conforme pas à ces principes généralement reconnus alors la reconnaissance ne peut être étendue à la Confédération.

À l'heure actuelle la Grande Loge Unie d'Angleterre et les Grandes Loges d'Irlande et d’Ecosse n'envisagent pas de reconnaître toute autre Grande Loge en France et ne le feront pas à l'avenir sans l'accord de la Grande Loge Nationale Française.

Il est précisé que la Confédération est un moyen de rassembler des Grandes Loges en France et qu'elle agira comme un «parapluie» pour représenter la franc-maçonnerie française régulière sur la scène internationale, comme les Grandes Loges Unies d'Allemagne  le font pour la franc-maçonnerie régulière allemande. Depuis cent ans, la Grande Loge Nationale Française a été internationalement reconnue comme le représentant de la franc-maçonnerie régulière française. Une Confédération prétendant représenter la franc-maçonnerie régulière française qui ne comprend pas la Grande Loge Nationale Française ou n’ayant en aucune façon avoir sa bénédiction, ne peut avoir aucune crédibilité sur la scène internationale.

Août 2014 »

Charles lain Robert                            Peter G. Lowndes                              Douglas T. Grey

WORIGE Gordon of Esslement

Grand Maître Maçon                         ProGrand Maître par intérim            Agissant en qualité 

de Grand Maître

ECOSSE                                            ANGLETERRE                                IRLANDE 

Son contenu, sans surprise, confirme point par point l’intervention du Grand Maître Jean-Pierre Servel le 29 juillet, et celle du Grand Chancelier Jean-Pierre Rol. Assistant Grand Maître publiée dans la partie privée du site de la GLNF, et réaffirme avec force les principes auxquels sont attachées les Grandes Loges de la famille régulière, auxquels les 5 Grands Maîtres européens ont dérogé.

On note que les transgressions des 5 Grands Maîtres continentaux sont suffisamment dangereuses pour l’unité de la Franc-maçonnerie régulière pour que les « Home Grand Lodges » fassent connaître leur opinion sur le sujet à toutes les Grandes Loges en amitié avec elles, c'est-à-dire au monde entier !

De fait, les Grands Maîtres britanniques, dans le langage réservé et diplomatique qui est leur mode privilégié de communication, rappellent à l’ordre les 5 Grands Maîtres signataires de la Déclaration de Berlin (version juillet 2014).

En effet, après avoir pris acte de l’engagement de ces 5 Grands Maîtres à suivre leur exemple en rétablissant la reconnaissance de la GLNF (NDLR : nous verrons bien si les 5 tiennent parole), les Grands Maîtres anglais écossais et irlandais rappellent ce principe continu de la maçonnerie régulière, précédemment martelé par le Grand Maître de la GLNF et son Assistant Grand Maître : « C'est un principe de longue date des relations maçonniques internationales, que là où une Grande Loge existe, une seconde Grande Loge ne ​​peut pas être reconnu, peu importe la façon dont elle pourrait être régulière, sans l'accord de la Grande Loge existant de partager la compétence territoriale avec elle ».

On peut au passage remarquer que ce principe n’a même pas eu à être mis à l’épreuve, puisque pas une seule des composantes de la CMF (GLIF, GLAMF GLDF) n’a sollicité en son nom la GLNF aux fins d’une reconnaissance mutuelle…Probablement parce que chacune d’elle sait parfaitement que toutes les composantes de leur confédération ne réunissent aucunement les conditions requises.

Mais les Grands Maîtres britanniques ne se contentent pas de faire de la pédagogie et lancent ce qui peut paraître comme un avertissement sans frais envers les 5 obédiences continentales : « Comme la Grande Loge Nationale Française n'a pas accepté de partager son territoire avec la Confédération, et ayant re-reconnu la Grande Loge Nationale Française pour ensuite reconnaître unilatéralement la Confédération sans leur bénédiction constituerait une violation de ce principe de longue date, et même être perçu comme une ingérence dans la compétence territoriale d’une Grande Loge. »

L’avertissement est clair : celui qui passerait outre verrait sa position ainsi définie…avec toutes les conséquences qui pourraient en découler. Nul doute que les 5 Grand Maîtres, cause de cette agitation et de ces tensions, ont bien compris le message.

De plus, les Grands Maîtres anglais irlandais et écossais, ont aussi évoqué le fond :

« Depuis que l'idée d'une confédération avait été lancée l'Angleterre, l'Irlande et l'Écosse ont constamment indiqué qu'une reconnaissance globale ne peut être donnée à un tel organisme et que nous demanderons des preuves solides que chacune des Grandes Loges qui font partie de la Confédération soit individuellement conforme aux principes généralement acceptés de reconnaissance d’une Grande Loge. Si l'une d'elle ne se conforme pas à ces principes généralement reconnus alors la reconnaissance ne peut être étendue à la Confédération. »

Cette phrase ne désignant aucune obédience en particulier, la plupart des « analystes » commentant cette déclaration jusqu’à présent, pensent qu’elle exprime en fait un sérieux doute sur la capacité de la Grande Loge de France à s’inscrire dans l’esprit de la régularité. Ils ont sans doute raison. Mais il y a un autre aspect qu’ils n’ont pas développé : il est fort probable que les trois Grandes Loges britanniques (comme la plupart des autres Grandes Loges, en particulier les Grandes Loges U.S.) n’ont pas apprécié, mais alors pas du tout, la signature par Alain Juillet actuellement à la fois Grand Maître de la GLAMF et Président de la C.M.F., d’un accord d’inter visites avec le Grand Orient de France. Et ce ne sont certainement pas ses dénégation et explications qui ont contribué à rassurer les Grandes Loges, bien au contraire. N’oublions pas que les britanniques sont particulièrement bien placé pour savoir que les dirigeants de la GLAMF ont créé leur obédience pour détruire la GLNF.

Parmi les trois composantes de la C.M.F., ce n’est donc pas une, mais bien deux obédiences qui posent problème : A ce stade, la GLAMF n’est donc pas plus régulière que la GLDF.

Recadrant les différents semeurs de division, les Grands Maîtres des Obédiences mères réaffirment que la GLNF est bien « au centre du jeu » en France, et que rien ne peut se faire contre elle ni sans elle, en matière de reconnaissance : « Depuis cent ans, la Grande Loge Nationale Française a été internationalement reconnue comme le représentant de la franc-maçonnerie régulière française. Une Confédération prétendant représenter la franc-maçonnerie régulière française qui ne comprend pas la Grande Loge Nationale Française ou en aucune façon avoir sa bénédiction, ne peut avoir aucune crédibilité sur la scène internationale. »

En conclusion de leur déclaration, et pour ne laisser aucune ambiguïté sur cela, ils ont aussi précisé qu’ils ne reconnaîtront jamais une autre Grande Loge en France, qui n’ait à cette fin la bénédiction de la GLNF : « À l'heure actuelle la Grande Loge Unie d'Angleterre et les Grandes Loges d'Irlande et d’Ecosse n'envisagent pas de reconnaître toute autre Grande Loge en France et ne le feront pas à l'avenir sans l'accord de la Grande Loge Nationale Française. »

Cette déclaration est donc claire et sans équivoque. Tout (y) est dit en peu de mots.

Elle est cependant sans surprise, et reste dans l’esprit même de la déclaration de retrait de reconnaissance, tel qu’il avait été – pertinemment – analysé sur ce blog (http://le-myosotis-dauphine-savoie.over-blog.com/article-la-declaration-de-retrait-de-la-grande-loge-unie-d-angleterre-110032550.html)

Sa subtilité démontre en outre que les britanniques sont parfaitement informé de ce qui se passe au sein de la Franc-maçonnerie française, et qu’ils y accordent une attention constante.

En clair, et quelque soient leurs canaux d’information – auxquels le Myosotis du Dauphiné-Savoie s’honore de contribuer – ils savent parfaitement qui est qui, et qui fait quoi.

Comprenant parfaitement la globalité de la situation, ils ont bien saisi que l’initiative des 5 Grands Maîtres (marginaux : 5 sur 45) d’obédiences continentales est extrêmement dangereuse, puisque susceptible de générer l’anarchie pour la première fois dans l’histoire au sein de tous les territoires maçonniques du monde, ce qu’ils ne peuvent en aucun cas accepter.

De plus, clairement, ils n’ont pas été dupes de l’écran de fumée répandu par les Grands Maîtres de la GLAMF et de la Grande Loge de France, visant à masquer que ni l’une ni l’autre ne répond aux critères indispensables de la régularité, cela toujours appuyé par les 5.

Si concernant la GLDF, les intervenants de ces deux obédiences cherchent à focaliser l’attention sur ses inters visites avec les loges du Grand Orient de France, c’est bien pour qu’on ne s’intéresse pas à d’autres aspects du problème. Car si les inters visites peuvent cesser par un vote suggéré, voir orienté, la GLDF ne peut d’un trait de plume faire de ses membres ne croyant pas en D-ieu, des croyants. Or parmi ses principes qu’elle expose sur son site Internet, il est bien précisé que pour elle : « Sur le Grand Architecte de l’Univers : un principe et un symbole » (…). La définition de ce principe et de ce symbole tels qu’expliqué – de manière fort respectable – n’a sans doute pas convaincu nos Frères anglais, pas plus que de constater l’engagement sociétal de cette obédience de ce fait irrégulière. En effet, la « dernière vidéo » mise en ligne porte sur une conférence publique ayant pour thème « La situation de la laïcité en France », enjeux et perspectives, donnée par Monsieur Jean-Louis Bianco, Président de l'Observatoire de la laïcité auprès du Premier Ministre…

On peut aussi raisonnablement penser que les manières de faire des dirigeants de la GLAMF, n’ont pas non plus suscité la confiance…

Gageons aussi que tenter de faire passer des Grandes Loges irrégulières pour régulières en s’abritant derrière d’autres réputées l’être, n’a pas non plus été du goût de nos Frères britanniques.

Aussi, lorsque les 5 Grands Maîtres de ces Obédiences continentales par leurs différentes déclarations intempestives ont tenté de leurs forcer la main, les britanniques, garant de la régularité dans le monde, se sont vu dans l’obligation de rétablir les choses, de rappeler les principes  qui gouvernent les rapports entre les Grandes Loges, et de les rappeler à l’ordre. C’est ce qu’ils viennent de faire.

Ainsi les anglais rappellent une fois de plus qu’il ne sert à rien de flouter les contours et les frontières, et qu’ils ne se laisseront pas entraîner dans une voie nébuleuse qui desservirait la Franc-maçonnerie régulière, au profit d’intérêts qui ne sont pas les siens…

Par leur déclaration commune (assez rare) les Grands Maîtres britanniques font en quelque sorte « le ménage » et veulent faire respecter des règles assez simples, compréhensibles de tous, comme l’intégrité de la souveraineté d’une Grande Loge sur son territoire (dont les 5 continentaux veulent bénéficier en ce qui les concerne)…

Un autre contexte ne doit pas être occulté, celui relatif aux intérêts du Suprême Conseil pour la France.

On se souvient qu’il y a deux ans, pour inciter les Frères de la GLNF d’abandonner celle-ci et de venir à la GLAMF, ses dirigeants promettaient une rapide reconnaissance anglaise qui leur était assurée…Certains se sont laissé abuser par ce miroir aux alouettes, d’autres non, dont j’étais. La plupart de ces dirigeants qui incitaient les Frères à quitter la reconnaissance, s’étaient d’ailleurs préalablement mis eux-mêmes « en sureté » en rejoignant, tel le Souverain Grand Commandeur du Suprême Conseil Pour la France et son Lieutenant Grand Commandeur la Grande Loge Unie d’Angleterre, ou Alain Juillet, à l’époque, la Grande Loge de Russie, avant de faire un autre choix. Il me semble que cela en dit long sur leur respect pour les uns et les autres…

Or, maintenant que la Grande Loge Unie d’Angleterre et les Grandes Loges d’Irlande et d’Ecosse, comme d’ailleurs la plupart des Grandes Loges US reconnaissent la GLNF, il est acquis que les membres du Suprême Conseil Pour La France (qui a la haute main sur la GLAMF), faisant partie de la GLAMF, appartiennent à une obédience non reconnue…Ils sont donc considérés comme irréguliers, et le SCPLF avec. Le SCPLF, risque donc de perdre lui-même sa reconnaissance à plus ou moins brève échéance.

D’où l’intervention des 5 afin que la CMF soit reconnue – donc au passage avec la GLAMF- pour sauver le soldat SCPLF !

Par ailleurs, n’oublions pas que la CMF est avant tout une aventure du R.’.E.’.A.’.A.’. qui en fournit quelques 90% de l’effectif…lequel se défie des Frères qui n’en font pas partie : Ainsi, le futur Grand Maître élu de la GLAMF, Claude Bea., issu du Rite Français, voulait accéder depuis longtemps à cette charge, et pensait être indépendant…

Las…Non seulement son député lui est imposé, Dominique Mor. qui semble inamovible (et issu du REAA), mais en réalité, Alain Jui. (33ème) le chapeautera en gardant la haute main sur les affaires importantes grâce à la fonction créée pour lui sur mesure de Président de la CMF.

Ainsi, le SCPLF s’assure de ne pas perdre le contrôle de la GLAMF

On comprend mieux l’ensemble de ce contexte lorsque l’on se souvient aussi que le 16 mai 2013, sur l’insistance du Souverain Grand Commandeur du SCPLF Jean-Luc Fau. s’était enfin créé une « Confédération Des Suprêmes Conseils Européens », certainement pour, dans son esprit, le protéger des déboires présents… Or, le Suprême Conseil anglais, pas dupe, s’était prudemment abtenu de participer à cette initiative, alors même que certains ténors du SCPLF prétendaient que le Souverain Grand Commandeur anglais, Alan Engelfield (précédent Grand Chancelier de la GLUA) soutenait pleinement la lutte contre la GLNF…

Que se passera-t-il maintenant ?

La marge de manœuvre des 5 Grands Maîtres continentaux reste donc étroite.

Un premier constat montre qu’ils ne disposent d’aucun mandat de leurs Grandes Loges pour s’ingérer dans les affaires française, et qu’ils agissent de leur propre chef, souvent par ambition personnelle. Ils se situent donc sous tous les angles, sur un terrain des plus mouvant.

Soit ils comprennent le message britannique et de beaucoup d’autres obédiences européennes, et en tiennent compte, quitte à rentrer dans le rang en cessant de semer troubles et confusion dans la maçonnerie européenne, soit, après elles-mêmes avoir subies une scission dans leur rangs, au risque d’apparaître aux yeux de tous dans l’histoirie comme des semeurs de division, elles continuent dans leur voie irresponsable, sous la pression conjuguée de deux anciens Grands Maîtres, Alexandre Cleven de la Grande Loge Régulière de Belgique, et Jean-Michel Mascherpa de la Grande Loge Suisse Alpina, lesquels mènent une inexplicable vendetta personnelle contre la GLNF.

Dans cette hypothèse, ne restera que ces deux dernières, et peut-être la Grande Loge du Duché du Luxembourg (250 membres)…

Ce qui aurait un effet des plus comique : les dirigeants de la GLAMF et de la GLDF auront promis la reconnaissance internationale à commencer par celle de la Grande Loge Unie d’Angleterre, pour arriver à ce résultat glorieux : la reconnaissance des toutes jeunes Grande Loge luxembourgeoise, belge et de la vieille suisse, ce qui n’est même pas sûr…Non, ce n’est pas une blague…On comprend bien que beaucoup des frères de ces obédiences se sentent particulièrement floués !

Reste une option, que permet la déclaration des Grands Maîtres britanniques : que les trois parties de la CMF s’unissent autour de la GLNF, en chef de file…

L’idée est en elle-même intéressante. Mais totalement irréaliste. Notamment pour les raisons énoncées supra. Deux au moins de ses composantes, ne correspondent pas – loin s’en faut – aux critères de la régularité. Par ailleurs, en ce qui concerne la GLAMF, son organe de communication le plus actif, caché sous la forme du blog d’un de ses membres abreuve d’injures et de calomnies le Grand Maître et les membres de la GLNF de façon constante, cela avec la bénédiction pour ne pas dire l’incitation de sa hiérarchie.

Dès lors, cela rend aussi cette possibilité totalement farfelue.

Notons au passage que cet organe de propagande, reflet des ambitieux qui en créant une nouvelle obédience ne cherchaient qu’a assouvir leur désir de pouvoir, a constamment menti sur les réalités. Depuis trois ans, ils travestissent les faits pour les présenter à leur avantage, alors que toutes les déclarations et décisions internationales les démentaient, puisqu’apportant un soutien constant à la GLNF.

Conscients de cet état de fait, et en ayant assez qu’on leur fasse prendre « des vessies pour des lanternes », bien des Frères de la GLAMF demandent leur retour à la GLNF, ou ils sont accueillis à bras ouverts.

Pour voir les documents originaux relatifs à la déclaration commune des Grands Maîtres britaniques: http://www.grandlodgescotland.com/images/stories/PDFs/JointStatementfromUGLEIrelandandScotland.pdf 

 

Voir aussi l’analyse de :

http://lamaconne.over-blog.com/2014/08/cmf-c-est-berlin-ou-pour-les-puristes-verdun.html

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

bernard deuxville 28/08/2014 14:45

bonjour mon TCF
tout ce que tu écris est fort juste et bien expliqué et je n'en conteste rien; mais je ne peux m'absoudre d'attirer ton attention sur le fait que sur la totalité des FF de la GLIF de la GLAMF de la
GLDF ... il y en a quand même un nombre considérable qui respectent les valeurs de la régularité que j'ai toujours suivies à la GLNF jusqu'à ce que, écœuré il y a un an, j'aie finalement tout
laissé tomber.
ne s'en tenir qu'aux passes d'armes des politicards de la FM, quelle qu'elle soit, ne saurait suffire
il y a tous ces hommes, ex-frères, abandonnés, perdus et qui méritaient bien mieux
c'est donc pour leur rendre hommage et rendre hommage aussi à tous ceux qui sont parfaitement réguliers, au sein de GL déclarées irrégulières, que j'ai souhaité écrire ces lignes, et je te remercie
de les publier
très fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 28/08/2014 15:17



Bonjour Mon Très Cher Frère,


Merci de vouloir attirer mon attention sur un sujet qui en
effet le mérite bien. Je voudrais juste signaler qu’en fait, les Frères dont tu parles ont toujours été dans mon esprit, à tel point qu’alors qu’à l’époque, je m’étais opposé à la création d’une
énième obédience « régulière » supplémentaire, j’avais salué dans ce blog, la naissance de la GLAMF, parfaitement conscient que la majorité des Frères qui la composent, sont allé s’y
abriter du climat épouvantable généré par l’ancienne gouvernance – honnie – de la GLNF…


Le malheur, c’est qu’à partir de la dérive de celle-ci, des
esprit que tu qualifierait de politicards, ont pensé qu’ils pouvaient récupérer le désespoir de bien des Frères de la GLNF à leur profit. Cela se traduit ainsi en France, et à l’extérieur par les
déclarations de Bâle ou de Berlin, notamment.


De la même façon sur ce blog, s’expriment librement des
Frères du Grand Orient, de la Grande Loge de France, du Droit Humain ou de la Grande Loge Féminine de France et même…des profanes !


Tout cela n’a pas d’importance, car toutes ces manœuvres ont
été déjouées. La déclaration des Grand Maîtres britanniques en atteste. Dorénavant, nous allons pouvoir nous recentrer sur le pourquoi de notre Initiation, notre travail en loge, et é répandre
alentour les lumières que nous y avons reçus…


Aussi, même si je ne considère comme maçon
réguliers, les seuls maçons reconnus en tant que tel, je voudrais m’associer à toi pour rendre un hommage sincère à tous les maçons sincères, qui professent les vraies valeurs maçonniques. Cela
touche toutes les sœurs et  frères maçons de toutes les
obédiences.


Avec ma fraternelle affection.



observateur 25/08/2014 15:37

TCF,
TC Emmanuel,
Tu écris : «Jean-Michel Mascherpa de la Grande Loge Suisse Alpina, lesquels mènent une inexplicable vendetta personnelle contre la GLNF.»
Oui, c’est tout à fait exact. Jean-Michel Mascherpa veut faire payer à la GLNF ce que cette honorable institution, vieille de plus de 100 ans, a fait en date du 13 juin 2000 à son frère Marc
Mascherpa, alors membre du Grand Prieuré des Gaules (GPDG), avec lequel la GLNF a rompu toutes relations.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 25/08/2014 15:59



Bonjour Mon Très Cher Frère,


Cette histoire est effectivement notoire et bien des Frères
suisses m’en ont parlé. De même que des Frères de ma Province. Mais je suis surpris qu’elle te soit aussi revenue si loin…


Très fraternellement à toi.



Vincent 24/08/2014 16:07

MTCF ,
Je reproduis ci-dessous un commentaire déjà publié ce jour sur un autre site d’information maçonnique.
La GLUA prend une position claire et confirme à ce qu’elle a toujours annoncé. Il n’existe en France qu’une seule GL reconnue : la GLNF. Si la CMF souhaite obtenir une reconnaissance, elle doit
trouver un accord avec la GLNF.
C’est simple, clair, limpide. Mais est-ce une surprise ? Bien sûr que non, c’était tout aussi clair avant, mais il ce communiqué aura été nécessaire pour le dire à nouveau.
Concernant le CMF, il ne faut pas y voir un échec mais un simple rappel. Les LL de la CMF travaillent de manière tout à fait respectable et si la reconnaissance n’est pas jugée indispensable, elles
peuvent parfaitement continuer à le faire. Il faut avant tout penser aux FF qui cherchent à travailler sereinement. En cela, la reconnaissance est-elle indispensable ? Bien sûr que non. La GLDF
incarne parfaitement l’esprit de la CMF. C’est aux ex-GLNF de tendre vers cette approche de la maçonnerie (et non l’inverse).
Toujours concernant la CMF, on peut regretter plusieurs choses :
La GLDF a pris le chemin d’une rupture avec le GODF (notamment) alors que des liens forts unissent de nombreuses LL, que les intervisites y sont fréquentes et appréciées. Cette rupture a été
envisagée dans une optique : la reconnaissance. Sans reconnaissance, quel intérêt pour les FF de la GLDF de rompre avec leur histoire, leur identité et leurs liens d’amitiés avec les FF libéraux ?
Aucun.
Un petit nombre de FF ex-GLNF de la CMF a poussé vers la rupture avec les « libéraux », mis tout en œuvre pour la reconnaissance et créé une situation conflictuelle non plus seulement au sein des
GLNF / ex-GLNF mais dans toute la maçonnerie française.
Ces ex-GLNF n’ont pas eu de mots assez durs pour la GLNF qu’ils considèrent maintenant comme une obédience sectaire dont les membres sont majoritairement d’extrême droite. Après avoir été reçus
maçons avec ces FF… ils semblent découvrir avoir été sur les colonnes pendant des années avec des fanatiques. Qu’ils soient des fanatiques, je ne le crois évidemment pas mais je m’amuse de lire que
ces ex-GLNF semblent découvrir avec effroi que 50% de leur ex-L était composée de FF totalement infréquentables. Ce qui est honteux aujourd’hui, était totalement acceptable avant…
Ces ex-GLNF ont mis en œuvre une démarche visant à obtenir la reconnaissance, incitant leurs FF de la GLDF à rejeter les FF libéraux du GO. Ils auront trouvé une minorité de FF de la GLDF pour
aller dans ce sens.
Maintenant que la reconnaissance n’est plus envisageable (sauf accord avec la GLNF), ces FF ex-GLNF affirment la grandeur de la CMF qui n’a besoin de personne pour incarner la « véritable »
franc-maçonnerie française. Avec d’un côté les libéraux qu’ils reconnaissent maçons du bout des lèvres tout en affirment que « le GO, c’est les symboles dans les WC », une maçonnerie qui n’en est
pas une à leurs yeux… et de l’autre côté, la GLNF qui est « une secte » . Heureusement, eux sont là ! les vrais, les seuls FM !
Les FF de la GLDF restent majoritairement attachés aux intervisites. Et, les tenues auxquelles les FF libéraux participeront seront nombreuses. La non-reconnaissance, les libéraux et la GLDF, la
vivent de manière assumée depuis longtemps. Certains ex-GLNF l’ont parfaitement compris et vivent une maçonnerie nouvelle au sein de la CMF, et tant mieux pour eux ! Ces ex-GLNF qui n’ont pas de
mots assez durs pour les FF GLNF et qui auront pendant plusieurs mois, semé le trouble au sein des relations entre les FF libéraux et la GLDF… devraient essayer de comprendre plusieurs choses.
Qu’ils se rassurent, il y a de véritables FM partout, chez les libéraux, à la GLDF et à la GLNF. En bien plus grand nombre qu’ils ne le pensent, et c’est heureux pour la FM française. Ils ont
intégré un ensemble, la CMF, qui ne peut prétendre à la reconnaissance. Contrairement à eux, les FF libéraux et la majorité des FF GLDF ont un véritable respect réciproque et respectent également
les FF de la GLNF. En cela, la volonté d’imposer au sein de la CMF de la haine et de la rancœur est une absurdité. Ce qui passe avant tout, c’est le travail en L. Quand ils seront sur les colonnes
avec des FF libéraux qui auront une plus grande culture maçonnique, un attachement sans faille au rituel, etc… ils découvriront combien ils étaient sots de les traiter comme des moins que rien.
Quand ils songeront à leur passé à la GLNF, ils se souviendront que leurs FF d’alors méritent le respect.
Le paysage maçonnique française n’est pas si modifié que cela. Les libéraux, la GLDF / CMF, la GLNF… de quoi viennent les tensions actuels ? De la volonté de quelques rares ex-GLNF de modifier
l’esprit GLDF/CMF. Mais c’est un phénomène marginal qui fait beaucoup de bruit pour rien. Il est simplement dommage que ce soit cette petite minorité qui s’exprime souvent sur les blogs. Elle ne
reflète pas ce qu’est la CMF. En s’exprimant de manière provocante, excessive, haineuse, elle ne représente pas la CMF.
La fraternité, le respect des autres et de soi-même avant tout !

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2014 16:24



Mon Très Cher Frère Vincent,


Tes commentaires - toujours plein de hauteur- sont toujours
bienvenus sur ce blog, cela d’autant que tu n’es ni membre de la GLNF, ni d’une obédience de la CMF, ce qui donne une vision dépassionnée et plus objective de la situation.


Comme toi, et comme de nombreux lecteurs, je reste dubitatif
sur ces hommes, reçus maçons au sein de la GLNF, certains depuis plusieurs décennies, qui en ont professé les valeurs autant de temps, et qui du jour au lendemain, entendent les brûler, les
trainer dans la fange pour des raisons bassement métalliques et de basse politique.


De même comment interpréter cette façon
brutale de mépriser tous ceux qui ne partagent pas leurs options, quelle que soient leurs obédiences, et de vouloir imposer  leur vision à tous, même ceux qui n’en veulent pas ?


En ce qui concerne leur relation à la GLNF, je sais que les
psy expliquent que certains se croient obligé de « tuer le père », mais, comme le souligne très justement Arsène Mutin auteur de la dernière Tribune Libre de ce blog, pour ce qui
concerne les autres obédiences, il est quand même curieux que « Le dernier arrivé à table ne se contente pas de demander gentiment une petite place mais annonce qu’il va refaire le menu et
la distribution des parts, que ça plaise ou non. »….


Personne n'est obligé d'accepter pareil
comportement!


Bien à toi en toute fraternité.



le voyageur 24/08/2014 14:38

TC Emmanuel,
j'ai compris ta remarque sur la GLNF tête de file de la CMF.
le langage maçonnique des FF anglais (et américains) semble proposer cette possibilité. En fait, il s'agit surtout de démontrer que nulle porte n'est fermée mais qu'elle ne peut s'ouvrir que si on
veut vraiment accepter l'autorité de la GLNF.
Et là, on est loin du bût.
ta belle analyse met le doigt sur le problème posé au SCPLF...
ça fait un moment que je dit qu'il n'y a pas que Stifani a être têtu et à ne pas prendre en compte l'intérêt des FF.
à croire que la présidence ne peut pas être transmise à un frère plus "reconnaissable" (j'en connais plusieurs chez les casquettes violettes).
très fraternellement

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2014 15:07



Bonjour Mon Très Cher Frère,


Effectivement, il semble que certains « cadors »
n’arrivent pas é passer la main. Je mentionnais dans mon édito le cas de Juillet qui, pour garder le contrôle de la GLAMF, tout en s’attribuant de nouveaux pouvoirs, s’était créé une fonction de
la CMF (carrément !...), mais on peut aussi mentionner Jean-Michel Mascherpa, qui bien que remplacé dans sa fonction de Grand Maître par un successeur, manœuvre pour garder la haute main sur
les affaires externes de la Grande Loge Suisse Alpina. Il en va de même à la Grande Loge Régulière de Belgique, ou le nouveau Grand Maître exécute les volontés d’un ancien, Alexandre Cleven. Même
la Grande Loge du Luxembourg, subirait d’après ce que l’on me dit, le même schéma…


Quand à ton allusion à Monsieur Stifani, tu as raison :
on dirait que les 5 européens, comme lui, s’entêtent et que dans leur aveuglement, ils entraînent leurs Grandes Loges avec eux…


Très fraternellement à toi, toujours.



lefreredereccoetsesfreres 24/08/2014 12:13

bonjour mon BAF,
voila tout est dit et surtout tout est fini.
ceux de nos FF qui ont été abusés et qui ont eu un comportement digne , pourront nous rejoindre !
j'ai lu dans ton edito , que la GLNF pourrait prendre la tete de la CMF , j'espere mon BAF que c'est une plaisanterie , laissons les loups la ou ils sont , ils ont assez hurlé sur nous .
merci pour tes articles qui ont retabli bien des vérites !!!

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 24/08/2014 13:38



Bonjour Mon Très Cher Frère,


Ce que j’ai dit, c’est que la déclaration des
Grands Maîtres des « Home Grand Lodges » laisse la porte ouverte à une telle éventualité, qui, évidemment, serait idéale, dans un autre contexte que celui actuel.


Je concluais en affirmant que cependant, cette éventualité
était totalement farfelue, notamment parce que les obédiences membres de la CMF ont eu trop d’orgueil pour en faire la demande à la GLNF, parce qu’elles sont irrégulières, et parce que l’une
d’elle s’est laissé aller à piloter un blog diffamant le Grand Maître et les Frères de la GLNF… Toutes ces raisons font que les loups ne sont pas prêt d’entrer dans la
bergerie.


Très fraternellement à toi.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche