Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 20:06

Monsieur Philippe Tardivel

12, rue Christine de Pisan

75017 Paris  

                                                                                                          Le 2 octobre 2011

 Monsieur,

J’ai bien reçu le courrier que vous m’avez adressé le 27 septembre dernier, ainsi qu’à tous les Frères membres de la GLNF qui lui ont confié leur adresse e-mails.

Vous aurez pu à cette occasion prendre la température du crédit qui vous est accordé par les Frères de la GLNF : personne n’a relevé votre message, pas plus les Myosotis que d’autres, pas un commentaire, rien, nulle part…

C’est à mon avis d’ailleurs parfaitement justifié.

Vos « exploits » parlent pour vous. Vous êtes, pour utiliser une image, un homme qui « a du sang sur les mains », c’est-à-dire dans le cas qui nous intéresse, vous avez sur la conscience moult suspensions et radiations de Frères et de Loges. J’ai en mémoire particulièrement les menaces mises à exécution que vous avez adressées à la R.’.L.’. Kanissa, vis-à-vis desquelles, Maître Legrand s’était un temps opposée.

Autant d’actes inqualifiables d’agression caractérisée, qui vous rendent aussi peu sympathique que qualifié pour faire la morale comme vous vous permettez de le faire.

Néanmoins, je décide de vous répondre, car il n’est pas dans mes habitudes de refuser une main qui semble vouloir se tendre.

Encore faut-t-il savoir dans quelles conditions.

Car après avoir raconté dans votre courrier vos pérégrinations auprès de différentes Grandes Loges étrangères, vous concluez qu’ « il est temps d’abandonner la culture du conflit » ainsi qu’une « expression publique désordonnée, mensongère et agressives qui donne une piètre image des buts véritablement poursuivis par les Frères ».

Soit. Mais cela donne à penser que vous n’avez jamais lu les écrits de votre collègue Sebdul de Paris, dans son inoubliable blog « L’acacia », dont je vous fournirai, si vous le désirez, quelques copies d’écran d’articles mémorables, qui ont fait sensation dans les Grandes Loges que vous avez visité. Ou alors, faut-t-il penser que vous figurez parmi les seuls qui n’ont pas été heurtés par ses propos, les trouvant parfaitement normaux et conformes à l’esprit maçonnique ?

Précisément, s’agissant de vos « échanges » avec des membres de puissances maçonniques étrangères : Vous faites allusion à la Grande Loge Unie d’Angleterre.

J’ai effectivement été tenu informé de vos démarches, ainsi que celles de Monsieur Bertrand Hey. Or, comment vous faire confiance dans vos phrases prises en citation, quand, délibérément, vous omettez soigneusement de préciser que l’on vous a clairement fait comprendre que la G.’.L.’.U.’.A.’. n’entend pas rétablir ses relations avec la GLNF, tant que François Stifani ne quitterait pas toutes ses responsabilités en son sein ?

Monsieur Tar. la confiance ne se décrète pas, elle se mérite.

Aussi, il me semble utile de vous rappeler que vous n’êtes strictement pas en mesure à « appeler » qui que ce soit, et encore moins à donner des leçons de morale, fut-elle maçonnique.

Vous l’écrivez vous-même, « La coupe est pleine » ! Particulièrement après qu’un de nos R.’.F.’. maçon, un Initié , (et selon la formule désormais consacrée « en règle de cotisations ») se soit fait molester à l’entrée de Pisan par un soudard aux ordres de la gouvernance.

Par contre, il est possible, si vous souhaitez que s’établisse un dialogue salutaire, de discuter de la meilleure façon pour l’équipe qui se maintient encore à la gouvernance de notre Obédience, et qui, comme vous le savez est à la fois rejetée et considérée comme illégitime par l’immense majorité des Frères de la GLNF, de quitter ces postes qu’elle capte contre la volonté des loges exprimée en Assemblée Générale.

De cela, nous pouvons discuter, ainsi que du meilleur délai pour ce départ.

Je pourrais pour cela vous ouvrir – si besoin était- la porte d’interlocuteurs crédibles et représentatifs.

Sans un tel ordre du jour, je suis au regret, Monsieur, de vous signifier que personne n’a rien à discuter avec vous…

Ou plutôt si. A titre personnel, je crois à la possibilité de chaque être humain de racheter ses fautes. C’est donc aussi le cas vous concernant : vous avez la possibilité de réparer le mal énorme que vous avez causé à nos Frères de la Réunion. Si vous rapportez toutes vos Ordonnances de suspension touchant tant les Frères, que les Loges que vous avez « sanctionnés », de rétablir les uns et les autres dans leurs grades et qualités, cela me permettra de vous appeler mon Frère. A défaut, je ne pourrai rester que sur l’image qui est la votre, à savoir celle d’un persécuteur de Francs-maçons, qui rappelle une période ou effectivement, les Francs-maçons étaient exclus de la société par les tenants d’une idéologie fort dangereuse…

Dans cette attente, je vous prie, Monsieur, d’agréer l’expression de mes sentiments distingués.

 

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Marc-Henri Girollet 03/10/2011 20:34


on très cher Emmanuel,

en voilà un habillé pour l'hiver, d'ailleurs, nous pourrions collectivement porter plainte auprès de la CNIL pour usage abusif des fichiers de la GLNF. Nous pourrions aussi faire de même pour les
partisans de l'actuelle gouvernance qui nous abreuve de communiqué de la part des nostalgiques du GCF.
fraternellement.
Marc-Henri Girollet


Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche