Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 11:21

Ma Sœur s’en est allée….Lorsque la mauvaise nouvelle m’a été annoncée, je n’ai pas pu la croire…

Bien-sûr, je savais. Bien-sûr que le mal dont elle souffrait était aussi cruel que dur. Pourtant, Régine était d’une telle force, force qu’elle savait transmettre, que je n’ai pas compris que la maladie était à un stade si avancé…Et, quand sa fille m’a indiqué la semaine dernière que sa maman luttait, et qu’on ne savait pas si cela serait encore pour 15 jours ou un mois, j’ai tout de suite pensé que cela serait pour un mois voire plus. J’ai gardé espoir. Cette fois à tort. Je regrette de n’avoir pas pu être plus présent auprès d’elle. La distance kilométrique a malheureusement fait son œuvre.

Régine, beaucoup de Frères de la GLNF ne le savent pas, nous lui devons beaucoup.

A elle et à ses filles. Car elle était l’épouse aimante d’Yves Trestournel, notre ancien Député Grand Maître d’Honneur. C’est auprès d’elle qu’il puisait sa force. Obtenait de bons conseils aussi. Ils formaient un couple d’exception, dégageant un amour et un respect que les nombreuses années passées ensemble n’avaient en rien altéré.

Combien dans les dernières années de sa vie,  il était émouvant d’entendre Yves parler de sa femme et de ce qu’elle représentait pour lui.

Yves, qui avait une vision pour la GLNF, et qui est l’auteur du projet qui en a fait une grande obédience, et grâce à qui elle est ce qu’elle est aujourd’hui.

Bien-sûr, il avait des détracteurs, car nul n’est parfait, et certainement, il a commis des erreurs. Mais comment bâtir un projet aussi ambitieux à l’époque sans faire des erreurs ça ou là. Qui peut dire qu’il en exempt ? Pas moi en tous cas ! Reste que nous profitons tous de sa vision et de son œuvre aujourd’hui à Christine de Pisan.

Tout cela, qui a exigé un engagement total jour et nuit, ne s’est pas fait sans casse.

Et nous pouvons être reconnaissants à Régine Trestournel et à ses filles d’avoir accepté ce sacrifice d’être trop souvent privées de leur époux et père afin qu’il puisse se consacrer autant à la construction de la GLNF moderne.

Lorsqu’on voyait Régine, tout de suite on voyait qu’on avait affaire à une « Grande Dame ».

Son intelligence vive et pétillante, malicieuse, impressionnait. Ses yeux pétillants (dont la flamme était égale à la profondeur de ses conversations), vous jaugeait avec précision. Elle savait qui était qui, et on ne la trompait pas facilement. Son discours, était toujours clair, et tant pis pour ceux qui ne comprenaient pas ses messages.

Elle avait en effet le courage de ses opinions, et la franchise en était la caractéristique.

J’ai eu de très longues conversations avec Régine avant qu’elle ne parte : Ses douleurs, ses amertumes, comme celles de ses filles, devraient nous interpeller, tout comme je le suis.

Car ce qu’elle racontait est une vrai honte pour nous tous, et je n’exclue personne.

Elle avait autant souffert que son mari de constater que celui-ci, destitué de ses fonctions par l’ancien Grand Maître Claude Charbonniaud par l’entremise de l’ancien Grand Maître Jean-Charles Foellner, avait du jour au lendemain perdu aussi tous ses « amis »…

A cette époque, je m’étonnais qu’Yves me reçoive aussitôt que je le lui demandais, lors de mes trop rares et trop brefs passages à Paris…Ainsi j’en ai eu l’explication !

C’était l’occasion de promenades avec son petit chien sur lequel il avait reporté l’attention qu’il portait autrefois aux frères.

Régine, quant à elle n’était pas dupe. Et n’a jamais oublié le mal fait à son mari.

Elle savait parfaitement que la gouvernance précédente voulait récupérer son aura et celle de son mari pour tenter de restaurer son image flétrie en apposant une plaque à Pisan à sa mémoire, tout en créant simultanément une Loge (d’ailleurs moribonde à peine trois ans après) portant son nom. Car dès le lendemain, plus rien, plus un appel !

Tout comme elle a souffert de l’énorme bourde commise à lors du centenaire de l’obédience qui a oublié de l’inviter à cette occasion. A ce sujet j’ai ma part de responsabilité, et je m’en suis voulu à cette époque de n’avoir pas pensé à vérifier qu’ elle l’était.

Mais il était trop tard. Il n’y avait plus moyen de réparer.

Yves est parti un beau jour de mai 2011. Depuis Régine souffrait. Elle s’est battue courageusement.

Elle m’avait dit, et l’une de ses filles me l’a confirmé en m’annonçant le décès de sa maman, que depuis le départ de son père, à l’exception de notre T.’.R.’.F.’. Marcel Laurent Grand Maître de la Grande Loge des Cultures et de la Spiritualités, pas un Frère, pas même ceux qui se prétendaient « amis » ne prenait de ses nouvelles. Pas un. Pour ma part, j’en suis meurtri. Cela devrait nous interroger sur le sens de nos Valeurs maçonniques.

Régine, qui elle-même vivait et connaissait la maçonnerie de l’intérieur aura donc beaucoup souffert à la fin de sa vie. La maladie a été très cruelle, et elle lui a fait face avec beaucoup de lucidité et de courage. La formule consacrée « elle ne souffre plus », lui va donc, avec ce que cela comporte d’horrible. Nous pouvons donc le lui souhaiter.

Une dernière chose : Par son Papa, Régine était la descendante d’une grande lignée de Rabbins. Elle ne l’a jamais oublié, et sa nostalgie du judaïsme, comme son désir de connaissances m’ont souvent ému lors de nos conversations, on comprendra aisément pourquoi. C’est pourquoi j’ai au moins ce soulagement de pouvoir dire d’ici, d’Israël où je me trouve, que son dernier désir qu’un « Kadish » soit dit, est respecté.

Cette volonté qui est la sienne, illustre particulièrement l’élévation de son âme. Car il ne s’agit pas là d’une prière religieuse, mais d’une sanctification à la puissance considérable, par laquelle on prie l’Eternel que les temps messianiques viennent, que le Messie se manifeste et qu’il soit reconnu de tous l’Univers, ce qui est un point fondamental du judaïsme, à savoir la foi dans le monde à venir (ici, sur terre), ce qui est une foi dans la singularité de l’homme parmi toutes les créatures, être doué non seulement de matière, mais également d’étincelle divine.

 http://www.youtube.com/watch?v=h3USptpfcZc

 

A ceux qui veulent assister à la Messe célébrée à la mémoire de Régine Trestournel, elle sera célébrée en début d’après-midi à Neuilly. Allez-y vite!

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Mathius 17/11/2014 15:50

Mon bien aimé frère Emmanuel,
( pour certains frères inélégant )
Il y a franchement des frères qui n'ont pas compris que le meilleur n'est forcément un exemple car il crée la jalousie.
Lorsque un jour, Yves Tristournel m'a raccompagné jusqu'au bas de l'ascenseur après ma visite avec le grand maître de l'époque, j'avais un frère en larme qui me demanda de ne jamais changer dans
mon attitude maçonnique, car la GLNF avait besoin de frères capables de combattre la vanité des ambitieux qui dénaturaient la fraternité.
Je peux dire aujourd'hui que le temps a prouvé son affirmation.
C'est la somme de la vérité de chaque frère qui fait la vérité de l'obédience,
Parfois elle est belle , parfois elle n'est pas belle, mais dans tous les cas la vérité n'est jamais complaisante.
Je t'embrasse ainsi que tous nos frères, mais surtout mon affection pour les enfants de Yves et de sa femme
MATHIUS

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 19/11/2014 09:16



Bonjour Mon Très Cher Frère Mathius,


Tout d’abord, pardon de ne mettre en ligne ton témoignage que
maintenant. Mes voyages m’ont empêché de le faire avant.


Cela fait maintenant quelques années que je te « pratique »,
et je comprends pourquoi Yves t’a dit cela. D’ailleurs, je le reconnais bien dans son appréciation, car, au-delà des apparences, il était aussi peu conventionnel que possible, et aimait les
caractères forts en même temps qu’une authenticité dans les sentiments. De plus, je suis certain qu’il a aussi apprécié le fait que tu viennes le voir sans être un solliciteur : Ils
n’étaient pas bien nombreux ceux comme toi qui ne demandaient rien…


C’est pour moi l’occasion de te féliciter et de te remercier pour la
vision de la maçonnerie qui est la tienne, que tu as affirmé ici avec constance et hauteur, te remercier aussi pour le soutien tout aussi constant que tu as apporté à la GLNF. Je forme ici le vœu
de te retrouver sur les colonnes et de pouvoir partager les joies d’une Tenue avec toi.


Avec ma fraternelle affection, mon Bien Aimé Frère
Mathius.


 



sedakov Bulgakov 16/11/2014 17:35

TCF Emmanuel
Y T etait un des membres fondateurs de notre Loge LES DEUX SPIRALES 1137 a l Orient d Evian
Sincères pensées pour ce Macon et son épouse

Pierre Bolotin 15/11/2014 23:40

Il est des liens qui unissent les êtres et les êtres, les êtres et les choses, dont la puissance est du domaine de l'indicible; ces mêmes liens m'ont et continuent à m'attacher à Yves TRESTOURNEL
ainsi qu'à Régine.J'ai été très malheureux de devoir constater comment Yves avait été malmené et évincé.
Je garderai gravé dans ma mémoire les nombreux échanges et moments privilégiés vécus auprès de Yves et la gentillesse de Régine.je voudrais néanmoins ajouter un commentaire rectificatif
concernant la plaque commémorative et la loge Yves TRESTOURNEL.

Tant la plaque que la Loge ont été instrumentalisées par P.B. aujourd'hui radié de la G.L.N.F. à des fins de paraître, il en a détourné l'esprit au profit de la forme.

Aujourd'hui la plaque est là,sans référence à d'autres personnalité que celle de Yves , et c'est bien ainsi que les frères qui ne connaissaient pas Yves sachent qui il était, et ce pour les
générations à venir, car nous devons avoir un devoir de mémoire et de reconnaissance, l'animer et l'exprimer.

Concernant la Loge Yves TRESTOURNEL, créée sous l'impulsion du même P.B., elle fut constituée dans la démesure, composés de nombreux fondateurs dont beaucoup n'étaient pas des amis de Yves,
nombreux parmi ceux là l'ont dénigré autant que faire se pouvait. Fondateurs, pour beaucoup de complaisance, qui ont déserté la loge en moins de temps qu'il faut pour le dire.
40 frères pétitionnaires exclus pour non paiement de cotisation.
Je suis le vénérable maître en chaire de la R.L. Yves TRESTOURNEL, et à ce titre, je dois apporter quelques précisions indispensables.
Bien que de mauvais compagnons aient tenté de mettre à mal cette Loge, ami de Yves entouré de Frères Maçons volontaires nous avons la ferme volonté de nous employer à faire mentir les bruits qui
sont propagés concernant notre Loge!
Non elle n'est pas moribonde; certes nous ne sommes plus très nombreux, cependant notre Loge travaille se développe et va tous les mois un peu mieux.
Je ne veux pas que des propos négatifs et malvenus, je suppose provoqués par une mauvaise information, puissent contrarier les efforts de frères valeureux qui travaillent à reconstruire ce qui a
faillit être détruit par l'inconséquence des comportements de certains et ce en souvenir de Yves TRESTOURNEL.

Bien au contraire j'invite les frères à venir nous visiter pour que nous puissions tous ensemble reconstruire et développer une Loge qui porte le nom de notre Frère et ami et que nous pouvons
honorer par notre fidélité et le travail accompli au service de l'ordre en général et de notre obédience en particulier.

pour ceux qui souhaiteraient venir nous visiter,nous nous réunissons tous les 3ème mardi de chaque mois 12 rue Christine de Pisan 75017 PARIS.

le V.M. de la R.L. Yves TRESTOURNEL

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 16/11/2014 12:52



Juste une précision : P.B. n’a pas été radié
de la GLNF, mais a démissionné avant de passer en Conseil de Discipline…



Patrick BOLOTIN 15/11/2014 20:12

je m'appelle Gaston, j'ai été adopté par Régine qui, coup sur coup, venait de perdre Yves et très vite après,Sissi leur petite chienne qui s'était laissé emportée comme pour suivre son Maître,
Yves, auquel elle était tant attachée.

Sissi la petite chienne de Yves, comme moi, était un cavalier King Charles. Quelques mois après ces douloureuses séparations, déprimant, Régine vint me chercher dans mon chenil.

Après m'avoir adopté, Régine se rendit très vite compte qu'elle n'arrivait ni à m'éduquer ni à me promener des heures durant comme le faisait Yves avec Sissi. J'étais malheureux de la voir
malheureuse.
Ne parvenant pas à bien faire les choses, elle me confia à mon maître actuel, un de vos frère, en ami de Yves qui lui avait offert la petite Sissi.
C'est ainsi que je me retrouvai à la G.L.N.F. rue Christine de Pisan, cette maison des maçons dont Yves fut un des promoteurs, certainement le plus actif.quelque part je me retrouvais chez
moi...bien que... J'ai revu Régine une seule fois avec mon maître au restaurant,une seule fois, car l'effet fut tel, qu'elle demanda à mon nouveau maître de ne plus venir la voir avec moi, car même
si elle savait que j'étais heureux, elle était peinée de ne plus m'avoir auprès d'elle.En fait elle ne voulait que mon bonheur, comme elle souhaitait le bonheur de tout le monde.

Je ne suis qu'un chien, pourtant je peux vous affirmer que je perçois des choses que vous humains vous ne pouvez pas percevoir.

Vous pouvez me croire, par les forces de la pensée, la mémoire est génératrice de formidables énergies génératrices de bonheur, de sérénité et d'amour.
Par cette pensée et cette mémoire, tant Yves que Régine et même la petite Sissi génèrent toujours et encore, des énergies qui vont vous accompagner tout au long de votre vie terrestre pour, j'en
suis persuadé, vous permettre de continuer à oeuvrer à construire un monde qu'ils espéraient et pour lequel ils ont oeuvré tout au long de leur vie.
Continuons à penser à eux. Gaston

Guibelum 15/11/2014 17:01

Les morts nous écoutent, qui peut affirmer qu’ils approuveraient… Diminuer les vivants n’améliore pas le repos de ceux qui nous ont quittés, et vice versa du reste.
Nos engagements maçonniques nous laissent parfois le goût désagréable d’une coupe d’amertume, en particulier lorsqu’un Frère a tant donné et qu’on a le sentiment coupable de ne pas le lui avoir
suffisamment rendu. Bien sur certains veulent véritablement faire tomber les statuts de commandeurs. D’autres tentent même hélas d’usurper un bout leur mémoire pour sortir de leur petitesse.
Parfois enfin nous seuls le vivons ainsi, peut-être pour alléger le poids de nos culpabilités, pas toujours bien placées au demeurant.
Nos symboles nous enseignent que rien n’est ni blanc ni noir.
Yves Trestournel fut un très grand Maçon. Il a beaucoup œuvré et sa pierre, qu’il a apportée comme nous tous, a contribué à faire de la GLNF ce qu’elle est. Le plus grand nombre en a bénéficié,
tandis que ses proches ont nécessairement du partager ce mari ou se père, vivant avec lui les joies que la maçonnerie lui a donné, mais partageant nécessairement aussi les peines ou ressentiments
qu’elle lui aura procuré.
Notre condition humaine est ainsi faite qu’on ne peut réécrire l’histoire. Yves eut sans doute été un grand Grand Maître. Il n’a pas été choisi. C’est ainsi.
Plus récemment un autre Frère éminent et dont les qualités ne peuvent être remises en cause n’a pas non plus été choisi. La coupe est amère pour lui et nombre de ses proches. Cela fait-il de notre
actuel Grand Maître ou de nous des mauvais ? Porterions-nous une tache indélébile à ce titre ? Non. D’autant qu’à la lumière de l’exercice de la Grande Maîtrise de Jean Pierre Servel, qui
prétendrait qu’il ne serait pas à sa place ou que nous nous serions trompés ? Cela atténue-t-il le ressentiment des autres ?
S’en prendre aux anciens GM CC et JCF, mais aussi à notre gouvernance actuelle pour un fâcheux oubli, en maintenant ainsi un ressentiment d’outre-tombe, qui ne profite hélas qu’aux usurpateurs de
mémoire est inutile et surtout injuste.
Si certains vivent comme une faute que CC comme JCF aient été désignés puis ratifiés GM au détriment d’YT, il faut aussi se souvenir de ce qu’ils ont fait pour lui, car aucun de nous ne peut vivre
que de nourritures spirituelles. Ce qu’ils ont fait de bien, ils ne l’ont pas claironné, cela au moins doit être porté à leur crédit. S’ils l’avaient dit d’ailleurs, peut être eussent ils étés
moins flétris.
YT fut des années durant Grand Secrétaire salarié de la GLNF. Fidèle à lui-même et bien que proche de la retraite, il démissionna de cet emploi au moment de devenir Député GM et dans l’espoir
d’être élu à terme. Mais alors qu’il ne fut pas élu GM, CC est revenu sur cette démission pour que ce Grand Frère ne connaisse pas la précarité. Puis sous l’impulsion de son Député JCF, CC lui fit
même augmenter mensualités et statut pour améliorer cette retraite, qu’ils lui permirent de prendre à 65 ans.
Le pavé est et reste mosaïque. Nous seuls choisissons de n’en voir qu’une couleur…
C’est par un « j’ai dit » rituel que je clos mon intervention. Ce « j’ai dit » qui signifie que je ne reprendrai pas la parole sur ce thème puisque le but n’est pas d’avoir raison mais d’avoir
tenté d’être complet sur le sujet pour être éclairant.
J’ai dit.
Bien fraternellement
Guibelum

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 15/11/2014 17:21



Bonsoir Mon Frère anonyme Guibelum,


Je crois que tu as mal comprit l’esprit de cet hommage à
Régine. Vraiment très mal. Il n’y a aucun désir polémique, loin de là. Y figurent des éléments factuels. Penses-tu vraiment qu’il y a une critique de la gouvernance actuelle alors que le Myosotis
du Dauphiné-Savoie est réputé être le seul blog à la défendre ? Penses-tu vraiment qu’il y a une critique du Grand Maître Jean-Pierre Servel, alors que je m’honore des liens fraternels qui
nous unissent, et que c’est parce que j’ai vu quel était l’esprit de l’action qu’il mène que je suis revenu à la GLNF ? N’as-tu pas lu que l’amertume dont je témoigne s’adresse à
moi-même ?


Quant aux anciens GG.’.MM.’., je ne fais que citer des
faits, précis factuels, et rien d’autre, donc sans désir de polémique. Il n’y a les concernant aucune phrase moralisatrice.


Cela étant, merci d’avoir donné ton sentiment, cela aura
effectivement permit d’être plus complet.


Nous pourrions évoquer ce sujet en privé. Très
fraternellement.



l'atypique johannique 15/11/2014 16:44

Mon Bien Aimé Frère,
quelle vérité dans tes écrits. combien de souvenirs nécessaires tu ravives, par de très proches parties à qui je n'ai pas donné l'attention nécessaire à ce qu'elles souhaitaient recevoir de moi.
Que les FF oublient facilement ce qui fut fait pour eux, n'ait que dans l'ordre des choses étant donné les EGO qui se découvrent par le biais bien veillant de nos règlements et recrutements. Mais
tu nous montres la mesure de notre conduite parjure à nos obligations prononcées. Cela fait mal de te lire mais là est la vraie Franc-Maçonnerie celle du terre à terre, là est montrée que malgré
toutes les démonstrations d'hommages reçus pour beaucoup, nous n'avons pas compris que la plus grande chose à faire pour être reconnu Franc-Maçon, c'est déjà de remplir les premiers devoirs que la
nature nous impose, premiers devoirs que tout homme ect . tu sais aussi bien que moi la suite. Un merveilleux F parti à l' O.E disait, "mais FF certains FF ont tellement d'or autour du coup que la
lumière qui s'y réfléchie les éblouit et leur cache la vérité. Alors quittons nos dorures, ressortons du temple pour tailler notre Pierre brute, et cessons de faire que des acte vrais et pas
d'ostentation". combien il avait raison. il a du vouloir partir pour ne pas subir trop de chagrin.
Mon BAF Emmanuel merci pour ce douloureux rappel.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 15/11/2014 17:03



Bonsoir Mon Très Cher Frère Atypique,


Oui, il nous arrive de faillir, et en voici un exemple. Mais c’est par
la prise de conscience et par la repentance individuelle que nous pouvons pour l’avenir changer nos comportements. Nous sommes là, après tout, pour tailler nos pierres. Il n’est jamais trop tard.
A bientôt sur le chantier, fraternellement.



Peace and Love 15/11/2014 16:42

Mon Baf Emmanuel,
Régine était une femme très douce et généreuse.
Je ne l'oublierai pas
BF
Peace and Love

TRESTOURNEL Béatrice 14/11/2014 21:51

Merci Emmanuel pour ce bel hommage. Vous nous avez accompagné cet après-midi dans la douleur que cette cruelle disparition nous provoque.
Maman repose en paix auprès de papa et d'autres maçons de valeur, dans le royaume du Grand Architecte, et nous sommes heureux pour elle.
Merci aux Frères Bien Aimés qui ont des pensées pour elle, pour eux.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 15/11/2014 16:55




Voilà le monde à l’envers. C’est vous qui me consolez, et cela sur
tout. Je sais combien ces mots vous coûtent, et je vous en remercie. Je suis heureux de savoir que comme vous l’écrivez, elle repose ne paix. Et je vous confirme qu’ici, en Terre Sainte, sa
volonté a été exaucée. A bientôt, avec Marie.


    



Pascal Mercier 14/11/2014 14:05

Sincères condoleances ,je m'associe pleinement à votre douleur ,quant à la fraternité....cela fait bien longtemps que je ne me fait plus d'illusion
Fraternellement

Bastien 14/11/2014 13:04

Puisse Régine reposer en Paix, et être accueillie auprès du GADLU.
Mes condoléances à sa famille.

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche