Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 janvier 2013 2 08 /01 /janvier /2013 00:50

Ce 7 janvier 2013, jour de la rentrée au siège de la GLNF, on a appris que l’ex Grand Maître, Monsieur François Stifani, suspendu le 4 décembre par une Ordonnance qui est rentrée dans l’histoire, est convoqué dans le bureau du Grand-Porte Glaive de la GLNF, Jean-Pierre Guy. Avocat au Barreau de Paris. Il aura à s’expliquer sur les reproches qui lui sont formulées dans l’Ordonnance de suspension.

C’est dans ce contexte délicat pour l’ex, que le journaliste de l’Express François Koch, toujours excellemment informé de ce qui se passe au sein de la GLNF, comme dans le monde maçonnique français en général, révèle dans son blog « La Lumière » une lettre datée du 24 janvier 2008 et signée de Monsieur Stifani alors qu’il était récemment Installé dans sa charge de Grand Maître, et par laquelle il souhaite apporter au président de la République de l’époque, Nicolas Sarkozy, « …le soutien de notre Obédience »…

Selon toutes vraisemblances, l’ancien Président français, n’a pas considéré cette « offre de services » autrement que comme celle d’un quémandeur de plus…

On se relèvera pourtant d’une phrase écrite par Monsieur Stifani, allant dans le sens de la fameuse lettre dont il démentait l’authenticité, et qui, s’il s’avère qu’elle est bien de lui, suffit elle aussi à prononcer sa radiation immédiate de toute Obédience maçonnique régulière de Tradition : « Installé Grand Maître le 1"' décembre dernier, j'entends conduire cette indispensable ouverture pour renforcer hors de nos Temples l'influence morale et spirituelle qui est la nôtre et devenir, dans la société française, une force de proposition et d'action.

Dans cet esprit, je suis à votre disposition pour vous apporter, si vous le souhaitez,

le soutien de notre Obédience.

Vous remerciant de l'accueil que vous réserverez à ma démarche,

je vous prie de croire, Monsieur le Président, en l'expression de ma très profonde considération ».

François Koch, se livre dans son article à une analyse aussi documentée que pertinente, raison pour laquelle je n’ai rien à rajouter à son récit.

Cependant, je relève encore un point qui apparait très symptomatique dans la lettre de Monsieur Stifani, si toutefois son authenticité est confirmée. Cette phrase, qui résonne comme un appel du pied : « Nous avons la fierté d'être la première Grande Loge régulière d'Europe continentale - seule reconnue par les 247 Grandes Loges régulières du monde- et d'être la Loge-mère de toutes les Grandes Loges d 'Afrique francophone »…

Comme si Monsieur Stifani éprouvait le besoin, pour mieux vendre ses services au Président Sarkozy, de lui rappeler ses « potentialités » africaines…Comme s’il disait au Président : «  A bon entendeur salut ! »…

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche