Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 août 2012 3 01 /08 /août /2012 08:34

Réunies le week-end dernier dans la capitale allemande, les cinq Grandes Loges ont publiées le 28 juillet un communiqué Déclaration 5 GL europ. 28 07 2012 qui semble aussi embarrassé que confus.

Ayant dan un premier temps voulu prendre l’initiative de réorganiser le paysage maçonnique français (cf. : Déclaration de Bâle), elles semblent constater que leur objectif est bien ambitieux devant leur faibles moyens et surtout devant les ambitions des uns et des autres.

De plus, ce texte montre à l’évidence que ces Grandes Loges sont très embarrassées par l’initiative de quelques Frères français appartenant à la GLNF qui par une ambition démesurée et une irresponsabilité constatée ont conduits la Grande Loge de Russie à ouvrir un District en France. Par conséquent, elles annoncent d’emblée qu’elles « n'hésiteront pas à prendre toutes les mesures nécessaires », sous entendu, un processus de retrait de reconnaissance. Où l’ont voit une fois de plus, où l’ego de certains peut conduire…

Elles martèlent pour que tous comprennent (probablement après consultation avec la GLUA) : la France « n'est pas un territoire (maçonnique) ouvert » et les Grandes Loges étrangères ne doivent pas avoir pour ambition de créer des districts français !
On remarque aussi que cette déclaration condamne le morcellement de la maçonnerie française et l'encouragement à entamer "un processus de réintégration".

Veulent-t-elles ainsi condamner discrètement et sans la nommer la GLAMF ? Cela me semble probable, même s’il faut considérer que dans leur objectif passé de recomposer la maçonnerie française, ces cinq Grandes Loges qui bien évidement sont en contact avec la nouvelle obédience issue de la GLNF auraient probablement voulues  la voir intégrer une structure englobant à la fois la Grande Loge de France, et les quelques autres Obédiences de dimension plus modeste.

Dès lors, cette nouvelle prise de position, qui une nouvelle fois ignore superbement la GLAMF, peut poser question pour celle-ci. Il n’en demeure pas moins vrai que ce texte prête à plusieurs interprétations possibles.

Pour ma part, j’y vois un possible  encouragement à la démarche de Jean Murat tentant de sauver la GLNF de l’intérieur « … les frères français puissent travailler à leur propre salut en vue de leur rôle futur en tant que part internationalement reconnue de la chaîne mondiale de la fraternité. ». Cette phrase allant d’ailleurs dans le même sens que ce que disent d’une autre manière nos Frères de la GLUA.

Par ailleurs, ces Grandes Loges, la GLUA et des Grandes Loges d’Ecosse et d’Irlande, sans compter les Grandes Loges des Etats-Unis ont constamment, depuis décembre 2010, désavouées la gouvernance « Leadership » de la GLNF. Elles n’ont d’ailleurs plus voulues avoir le moindre contact avec l’ex.

Les membres du Souverain Grand Comité seraient bien inspirés de prendre en compte, lors de leur vote du 6 septembre prochain, que de ce fait on peut facilement en conclure que jamais elles n’accepteront de cosmétique/ maquillage de façade, mis en œuvre par des hommes de Stifani, à l’apparence plus présentable pour l’extérieur.

Au contraire, il convient de leur rappeler les termes du courrier du Grand Secrétaire  de la Grande Loge Unie d’Angleterre du 17 juillet dernier qui précisait qu'en l'absence de changement spectaculaire de gouvernance ("dramatic change"), la GLNF perdra irrémédiablement la reconnaissance de l'UGLE.

Voici une mauvaise traduction du texte du communiqué des cinq Grandes Loges européennes que je viens de réaliser à l'intention de nos Frères qui ne parlent pas anglais:

 « A toutes les Grandes Loges en amitié.

Les cinq Grandes Loges représentés par leurs grands maîtres ce sont  rencontrées ce week-end à Berlin. Elles ont analysées la situation de la maçonnerie en France, les derniers événements, et les réactions reçues après leur "Déclaration de Bâle".

Elles réaffirment leur intention d'aider les frères français à trouver les moyens de sortir de la crise actuelle. La perte du statut privilégié de la GLNF  a provoqué un morcellement accru de la franc-maçonnerie régulière française. Mais dans le même temps cela devrait être considéré comme une chance historique pour une reconstruction sur une base plus large que jamais. Pour atteindre cet objectif, il est nécessaire d'arrêter la tendance au morcellement et de commencer à la place, un processus de réintégration.

Dans ce contexte, toute tentative de Grandes Loges étrangères de mettre en place des districts français de leur propre chef, serait particulièrement inefficace. Ce serait contre-productif car cela ne peut que signifier une plus grande fragmentation et ferait obstacle à une reconstruction future de la franc-maçonnerie régulière en France.

Basé sur le concept erroné que la France est désormais un "territoire ouvert", de tels mouvements seraient tout à fait inacceptable car elle impliquerait une violation des règles maçonniques internationalement acceptées.

Dans le cas où ces règles devraient en effet être violées par une Grande Loge étrangère, les soussignés cinq Grandes Loges n'hésiteraient pas à prendre toutes les mesures nécessaires.

Les cinq Grandes Loges après de nombreux entretiens d’évaluation vont maintenant entamer des négociations appropriées en vue que les frères français puissent travailler à leur propre salut en vue de leur rôle futur en tant que part internationalement reconnue de la chaîne mondiale de la fraternité. Avec cet objectif en vue, les Grands Maîtres ont discuté des méthodes, du calendrier et du cadre général de référence qu’elles voudraient suggérer en vue de la négociation déjà appelé par la "Déclaration de Bâle" ».

Berlin, 28 Juillet 20l2

Grande Loge d'Autriche A.F. & A.M., M. T.’.R.’.F.’. Nikolaus Schwärzler, GrandMaître

Grande Loge Régulière de Belgique, T.’.R.’.F.’.  Peeters Eli, Grans Maître

Grandes Loges Unies d'Allemagne, T.’.R.’.M.’. Rüdiger Templin, Grand Maître

Grande Loge de Luxembourg, T.’.R.’.F.’. Paul Geisen, Grand Maître

Grande Loge Suisse Alpina T.’.R.’.F.’. Jean-Michel Mascherpa, Grand Maître

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

1/43000 03/08/2012 12:21

Mes TT CC FF, mon TCF Emmanuel,
Ma lecture personnelle des démarches des 5 Grandes Loges européennes vaut ce qu’elle vaut, mais je vous la livre.
J’y vois une tentative orchestrée probablement par les Grandes Loges Unies d’Allemagne de prendre de vitesse les Home Grandes Lodges (Angleterre, Ecosse et Irlande), afin de bâtir une Maçonnerie
continentale.
De longue date, existe, en effet, chez nos Frères allemands un désir de rapprochement avec la G.L.D.F., du moins chez certains de leurs Grands Maîtres, et le schéma que semble proposer à la France
les Grandes Loges continentales est à l’image de celui qui existe outre-Rhin : une fédération de Grandes Loges assez hétéroclites bâtie après 1945 sur les décombres d’une Maçonnerie « libérale » et
d’une Maçonnerie « traditionnelle » dans un pays marqué par le fédéralisme.
A bien y regarder, c’est d’ailleurs un schéma assez comparable que les promoteurs de la G.L.A.M.F. ont retenu avec, probablement, l’espérance d’une reconnaissance allemande qui leur échappera :
celui d’une fédération de « Maisons » de rites.
Il est, en tout cas, assez éloigné du modèle unitaire qui prévaut naturellement dans les Iles britanniques, mais aussi sur le continent, notamment en France.
Ce projet est d’ailleurs assez paradoxal, ainsi que les derniers propos des 5 signataires, dans la mesure où, si je ne me trompe, les allemands ont bien donné leur accord à la création d’un
district du R.E.R. souché sur le FreiMaurer Orden et où nos Frères belges de la Grande Loge Régulière de Belgique ne me semblent pas près de se fédérer avec, par exemple, la Grande Loge de
Belgique.
L’atout de cette stratégie, c’est d’avoir devancé les réactions de la G.L.U.A., mais elle n’est tenable qu’à une triple condition : 1) que la Grande Loge Unie de France voit rapidement le jour, 2)
qu’elle respecte les principes mêmes de la Maçonnerie, 3) que les Grandes Loges Britanniques retirent définitivement leur reconnaissance à la G.L.N.F.
Sur le premier point, il est envisageable que la G.L.D.F., consciente des enjeux, mette tout en œuvre pour fédérer quelques Grandes Loges du style Opera (pour la G.L.A.M.F., c’est moins évident,
tant la méfiance est grande du côté de la rue de Puteaux).
Sur le deuxième point, il apparaît moins évident, notamment quant à la rupture des relations avec le G.O.D.F., mais aussi quant au poids non négligeable des tenants d’une approche « libérale », «
a-dogmatique » de la Maçonnerie au sein même de la G.L.D.F.
Il faut se souvenir ici de la tentative narrée de l’intérieur par M.Singer pour faire reconnaître la G.L.D.F. par des Grandes Loges nord-américaines, tentative avortée quand le représentant du
Grand Maître de l’époque a précisé qu’il était hors de question pour la G.L.D.F. de rompre ses relations avec le G.O.D.F.
En ce qui concerne le dernier point, eh bien, mes Frères, il ne tient qu’à nous, ou plutôt aux membres du Souverain Grand Comité de comprendre le message délivré par la G.L.U.A. sur le « dramatic
change » au sein de notre Obédience en se prononçant le plus largement possible en faveur de notre Frère Jean Murat.
Fraternellement
ex 28676

Alfred de Talebonjour 03/08/2012 11:04

mes Frères,
Je ne sais pas sonder l'avenir et je ne sais donc pas si vous sauverez la GLNF selon vos voeux.
Le sûr est que l'instigateur du district russe est un ancien grand patron du Grand Chapitre du Rite Français qui avait passé un accord avec Stifani, accord qui prévoyait que les chapitres du Rite
Français ne recruteraient que dans les loges bleues de la GLNF. Outre que cela interdisait à ces chapitres de recruter des maçons réguliers étrangers, cela conférait à Stifani un pouvoir de
contrôle sur le recrutement desdits chapitres.
Méfiance donc à l'égard de cette tentative.
Bien à tous,
Alfred

Le cistercien 02/08/2012 15:49

Mon BAF Fidèle

Je lis ton long commentaire... Je ne suis pas certain qu'il soit très objectif.
C'est ton interprétation ,certes, mais tu vas un peu vite en besogne dans tes suppositions. On n'a pas du lire la même déclaration.
C'est ce qui rend la vie agréable au fond. On n'est jamais exactement au même point d'observation quand on regarde un paysage. (Il est vrai que le paysage qui nous est offert est d'une tristesse
repoussante) Cependant ,certains observateurs ont parfois la vue brouillée. ( On peut avoir rêvé le paysage,ou au contraire en avoir une idée fausse dès le départ,préjugés ,réticences
irrationnelles ,peurs,voire haine...)C'est pourquoi ,prendre du recul et tenter d'être objectif est un combat personnel que je m'IMPOSE en permanence.
Lisant ton commentaire ,dont je peux comprendre eventuellement certains arguments,je retiens une espèce d'agressivité retenue teintée de dédain vis à vis de la GL-AMF que tu ne manques jamais
d'égratigner à la moindre occasion. (Sans argumenter pour le coup) . Je retiens aussi cette idée fixe que tu as de nous "placer" Jean Murat dans le moindre interstice!

Tu es vraiment un bon chef de campagne!

Et au milieu de notre malheur ,tu me fais sourire. C'est agréable.

Bref ,restons sérieux. La recomposition est en route . Tu le sais. Soyons donc positifs et réunificateurs. Que la glnf finisse de balayer son trottoir et que ses rescapés ( De ta classe) rejoignent
la table de reconstruction. Le combat interne n'a que trop duré. Chaque mot écrit et prononcé dans la haine n'est plus qu'objet des forces du mal. Et Blasphème.

PAIX !

(Les Cinq grandes loges peuvent bien dire ce qu'elles veulent . Nous sommes libres et c'est à nous de décider de notre avenir. )

Le cistercien Bises FRAT

Charles un frère qui observe de loin 01/08/2012 16:39

Attention mon cher Fidèle, un Charles peut en cacher un autre

Vieux Julien 01/08/2012 14:48

Cette déclaration me semble de bonne augure et emprunte de raison et de logique. La fédération de Grandes Loges régulières qu'elle semble annoncer est la solution la plus saine, mais aussi
fraternelle et maçonnique qui puisse se faire.
Une GLdF avec un seul rite (ou peu s'en faut) comme unique GL reconnue en France ne serait pas praticable. La GLAMF aurait sa place ici aussi, idem pour Opéra.
Cette déclaration n'est donc à mon sens pas du tout embarrassée ou confuse, au contraire elle est extrêmement claire, avec une ligne directrice: assez des divisions et morcellements, d'un paysage
maçonnique illisible, place à la réunion de ce qui est épars.

Pour ce qui est de la tentative de district russe, c'est grotesque! Qui donc aurait envie de se fourrer là-dedans?!

En revanche Emmanuel je ne partage pas ton optimisme sur la capacité des membres du SGC à intégrer la problématique de la Reconnaissance. Je pense qu'ils s'en fichent! La dignité maçonnique n'est
plus leur préoccupation...

charles Dupont 01/08/2012 13:17

Bjr,
Il me semble que cette déclaration est en fait la réaffirmation des négociations entamées avec la GLDF, en vue de faire de celle-ci, GLAMF incluse ??, le pôle maçonnique reconnu en France.
Les cinq Gdes Loges européennes veulent passer en force, et il est peu probable que ce soit en concertation avec Londres.
En tout cas, cette initiative semble très malheureuse à un moment où les FF français cherchent plus du soutien et du réconfort que de l'ingérence ds le règlement de leurs affaires.
La France serait-elle devenue l'enjeu d'une dispute au sommet pour le leadership maçonnique en Europe, voire sur le plan international?
Quoi qu'il en soit, nous ne pouvons que constater avec tristesse que ce nouveau développement passe un nouvelle fois la GLNF par perte et profit, et une fois le couperet anglais tombé, quels que
soient les efforts déployés par certains, ce sera la fin définitive.
Les dirigeants de la GLNF ET les FMR-ULRF-GLAMF auront eu raison de la GLNF. Bravo à tous!
Avec bcq d'amertume
Bien frat
Charles

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 01/08/2012 14:32



Bonjour Mon Très Cher Frère
Charles,


Cela faisait un moment que tu n’avais pas
déposé de commentaire sur ce blog !


Permets-moi de te dire que, malgré nos
sensibilités que je crois différentes, je partage avec toi cette amertume, et je crois que beaucoup de choses nous rapprochent. D’ailleurs, c’est l’un des messages que ce blog veut
véhiculer : au-delà de nos sensibilités et de nos choix, lorsque aucun de nous ne s’est laissé aller à l’irrémédiable (persécutions, suspensions, radiations, calomnies, injures) notre
Initiation nous unit !


Bien-sûr, j’ai la conviction que si nous en sommes là, c’est parce que
ceux qui avaient le devoir d’arrêter la folie destructrice mise en œuvre par un seul perturbateur ne l’ont pas fait, l’encourageant au contraire. Probablement, auras-tu une autre opinion.
Qu’importe, le résultat, la situation, nous la connaissons tous les deux et la partageons : il est catastrophique. J’espère juste que nous serons ensemble pour reconstruire notre
GLNF !


Très fraternellement à toi.



Alfred de Talebonjour 01/08/2012 12:49

Excusez-moi si j'ai raté un épisode mais je croyais que la tentative de district russe avait échoué.
Quelqu'un a-t-il une information sûre à ce propos ?
Merci d'avance,
Alfred

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 01/08/2012 14:22



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
Alfred,


Effectivement, je pense aussi. Selon les
informations dont je dispose, un petit groupe de Frères français appartenant au Rite français, ont voulu profiter des troubles, pour « forcer la main » à la Grande Loge de
Russie.


Celle-ci, il est vrai ne s’est pas faite
prier, mais s’est gardée de faire de la publicité pour cette action.


Par contre, l’ancien candidat malheureux à la
fonction de Suprême Commandeur du Rite Français, qui avait été battu il y a quelques mois car suspecté d’être trop proche de Stifani, lui, est revenu avec un magnifique papier à en-tête (le
Myosotis du Dauphiné-Savoie avait le premier à publier ce document), annonçant la nouvelle et sa nomination en qualité de Grand Maître de District. Dans l’intervalle, la Grande Loge de Russie,
qui n’est absolument pas crédible dans cette démarche, s’est attiré les foudres du monde maçonnique à travers la planète, et même d’ici. Depuis, elle semble faire marche arrière, mais sans
clarifier la situation. Il semble bien qu’elle se soit fourrée dans une très mauvais passe.)


Très fraternellement à
toi.



DrXu 01/08/2012 11:19

Mon TCF, je ne partage pas ton analyse du communiqué des cinq GL.
Il me semble qu'elles veulent dire que si la GLdF suit le même chemin que la GLNF (prétention au monopole de la reconnaissance, elle n'aura pas plus cette reconnaissance que la GLNF.
Si par contre, se crée une fédération d'obédiences régulières, ce que j'appelle de tous mes voeux, on aura bien avancé!
Je suis au regret de croire que la GLNF, même avec JEM à sa tête ne récupèrera pas cette reconnaissance, et certainement pas sous la forme actuelle.
Fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 01/08/2012 11:30



Bonjour Mon
Frère,


Bien que je ne voie vraiment pas ce qui, dans
ce texte, te permets de tirer cette conclusion, j’admets très volontiers que bien des interprétations sont possibles !


Très
fraternellement



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche