Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 novembre 2011 5 18 /11 /novembre /2011 12:51

 Beaucoup se demandaient dans quelles conditions était opérée la vente de l’appartement de Wagram.

Vous trouverez reproduit ici un document qui soulève un peu le voile sur cette opération.

Vous constaterez que Maître Legrand a procédé à la vente de l’appartement de Wagram dans la plus grande opacité, sans en référer à l’association, et sans communiquer sur les conditions de cette transaction aux membres de l’association, laquelle n’a jamais voté sur la décision de vendre. Autrement dit, l’Assemblée Générale ne lui a jamais donné mandat pour cela, alors que les caisses de la GLNF, non seulement ne sont pas vides, mais sont mêmes confortablement remplies. Il est donc curieux qu’alors que la GLNF n’est nullement en cessation de payement, on précède à la vente de l’actif de l’obédience.

Vous remarquerez aussi que le mandat de vente à été donné au Grand Maître Provincial de Lutèce, effectivement connu comme étant un professionnel de l’immobilier.

Sans mettre nullement en cause la probité de ce frère, il apparaît cependant incroyable que Maître Legrand confie ce mandat à une personne qui est partie prenante du conflit, et qui dès lors, peut être confrontée à un conflit d’intérêt.

De même il semble bien curieux que les estimations n’aient pas été faite par un Expert Judiciaire nommé par le Tribunal.

Enfin, au prix avancé pour l’achat de ce fameux appartement (avenue de Wagram 75017 Paris), je pense que parmi les presque 44.000 Frères que revendiquait la GLNF, il se serait certainement trouvé nombre de Frères intéressés par cette acquisition.

Pourquoi n’ont-t-ils pas été sollicités prioritairement, pourquoi un appel d’offres n’a-t-il pas été officiellement soumis ?

Décidément, il y a des questions auxquelles Maître Legrand se doit de répondre…

 

(2568-SDM)                                                                                                 COPIE POUR

                                                                                                                    INFORMATION 

REQUETE AUX FINS D’AUTORISATION

DE VENTE D’UN BIEN IMMOBILIER

                                               A Madame le Président du Tribunal

                                                                            de Grande Instance de PARIS

 

LA REQUERANTE :

Maître Monique LEGRAND, administrateur judiciaire, dont l’Etude est à 75007 PARIS – 13, boulevard des Invalides, agissant en qualité de mandataire ad hoc de l’association GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE, dite GLNF.

Ayant pour avocat Maître Stéphane DUMAINE-MARTIN, avocat su Barreau de PARIS, dont le Cabinet est à 75116 PARIS – 37, rue Paul Valéry (tél : 01 53 85 86 00 – fax : 01 45 55 00 45) mail dumaine-martin@wanadoo.fr Toque D.062.

A L’HONNEUR DE VOUS EXPOSER QUE :

Suivant ordonnance dur requête rendue le 24 janvier 2011, Monsieur Patrick KURZ, Vice Président au Tribunal de Grande Instance de PARIS, a désigné Maître Monique LEGRAND, administrateur judiciaire, en qualité de mandataire ad hoc de l’association GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE, dite par abréviation GLNF, dont le siège social est à 75017 PARIS – 12 rue Christine de Pisan, pour une première durée de six mois (document n°1 : ordonnance sur requête du 24/01/2011).

Cette désignation est intervenue dans un contexte particulier qu’il s’avère inutile de rappeler, tout en précisant que de nombreux actes de gestion émanant de son Président (François STIFANI, aujourd’hui démissionnaire de cette fonction) ont été contestés par de nombreux adhérents, notamment sur l’acquisition, sous sa présidence, d’un appartement dépendant de l’immeuble du 72, avenue de Wagram à PARIS 17Ème, suivant acte reçu par Maître SAVALE, notaire, en date du 22 septembre 2008 pour un prix de 1.900.000 euros, ainsi que cela ressort de l’attestation notariée délivrée le même jour (document n°2), auquel il convient d’ajouter des frais de rénovation et de transformation pour un marché total de 531.000 euros.

Dans le courant de l’année 2010, il a donc été décidé la vente de cet actif immobilier et mandat a alors été donné en novembre 2010 à Monsieur Christian MA. (société MTI)  qui, par courriel daté du 10 mars 2011 (document n°3) relatait à la requérante ses différentes diligences ayant abouti à la réception d’une offre par l’Etude CASTERAN-CENAC, notaires, pour un montant de 2.700.000 euros (document n°4) pour les lots 8 (appartement) et 66 (cave), soit un prix net vendeur de 2.592.000 euros.

Avant de présenter cette offre au tribunal, Maître Legrand ès qualité a estimé nécessaire de la confronter à l’avis d’une société spécialisée en estimation immobilières.

Ainsi, suivant rapport en date du mois d’avril 2011 (document n°5), le cabinet DTZ a estimé la valeur vénale de cet appartement au prix cde 2.555.500 euros, confirmant la cohérence de la proposition des notaires :

Pour améliorer la rentabilité de l’opération, la société MTI avait préconisé de tenter de vendre de façon séparée la chambre et, selon avis de valeur sollicité par Maître LEGRAND, la société FAGIMO a, à la date du 9 mai 2011, estimé ce bien à 60.000 euros (document n°6 : avis estimatif de la chambre (lot n°66) en date du 9 mai 2011).

A la date du 20 mai 2011 (document n°7), Madame Sidonie HAIRE  a offert d’acquérir cette chambre de service au prix de 60.000 euros, sans condition suspensive ; cette proposition ayant été formulée au prix de l’estimation, Maître LEGRAND ès qualités s’est assurée que la société MTI ne solliciterait pas le versement d’une commission, ce qui lui a été  confirmé.

 

C’EST POURQUOI

 

 

Maître Monique LEGRAND ès qualités d’administrateur provisoire de l’association GRANDE LOGE NATIONALE FRANCAISE, dite par abréviation « GLNF », sollicite qu’il vous plaise, Madame le Président, bien vouloir l’autoriser à vendre les lots 8 et 66 de l’état descriptif de division de l’immeuble sis à PARIS 17Ème – 72, avenue de Wagram, moyennant le prix minimum net vendeur de deux millions cinq cent soixante cinq mille (2.565.000) euros, et le lot 41 moyennant le prix minimum net vendeur de soixante mille (60.000) euros.

Fait à PARIS, le 1er juin 2011  

                        

                          Signature 

     

PIECES JOINTES A L’APPUI DE LA PRESENTE REQUETE

1              ordonnance sur requête en date du 24 janvier 2011

2              attestation notariée du 22 septembre 2008

3              courriel du 10 mars 2011 de Christian MAHOUT à Maître LEGRAND

4               offre d’acquisition de l’office notarial CASTERAN-CENAC pour les lots 8 et 66

5               avis estimatif du Cabinet DTZ d’avril 2011

6               avis estimatif de la société FAGIMO du 9 mai 2011

7               offre d’acquisition de la chambre de service du 20 mai 2011

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Maroc Vente appartement 23/01/2013 12:13

Je vais le transmettre à mes proches et aux amis,car le sujet va intéresser plein de gens, courage pour nous proposer d'autres !!

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 25/01/2013 15:48



...



Charles 20/11/2011 16:37

WAGRAM – La FAUSSE bonne affaire.

Prix de vente net vendeur 2.592.000 euros, pour un montant prix d’achat + frais d’aménagement nous dit-on de 2.431.000 euros.

Or, cette présentation oublie de rajouter :
+ Les frais d’acquisition de 150.000 euros
+ Les intérêts inclus dans les mensualités remboursées (car Wagram avait été financé par emprunt)
+ Les frais (non négligeables) de remboursement anticipé d’emprunt
+ Les frais de levée d’hypothèque
+ La taxe foncière
+ La taxe d’habitation
+ Les charges de copropriété pendant ces deux ans (il y a eu un ravalement de façade durant cette période !!)

POURQUOI vendre en urgence et catimini ce bien, alors qu’aucune urgence ne le justifier ??

A qui Stif (car c’est lui !) a t’il acheté au nom de la GLNF, Wagram ? Un Nom circule avec insistance!!

Quid de cette information et jamais démentie, d’une contribution initiale de 750.000 euros pour l’achat de cette appartement en provenance de l’étranger!!

A qui la GLNF, à t’elle vendu Wagram ?

Nous devrions prochainement connaitre les intérêts et avantages des vendeurs, acheteurs et intermédiaires…

A suivre…

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 20/11/2011 16:54



Mon Très Cher
Frère,


Wagram n’est pas une fausse bonne affaire,
c’est carrément une mauvaise affaire. En effet, on ne connaît pas d’exemple, sur le marché de l’immobilier parisien en constante hausse, où l’on vende à perte !


Les réponses aux questions posées, seront
édifiantes, et pourraient donner lieu à bien des prolongements…


Fraternellement.



CPF 18/11/2011 14:10

Merci pour cette précieuse information, mais cette lettre ne nous dit pas à qui appartenait réellement ce local qui n'aurait pu être vendu, en théorie, sans l'approbation de l' AG de la la GLNF, à
moins que les règles aient été changées entre-temps.
Fraternellement
CPF

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 18/11/2011 15:03



Il s’agissait de biens appartenant à la
GLNF…



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche