Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 11:31

La crise dans laquelle nous pataugeons toujours depuis deux ans a connue plusieurs phases.

La première, qui a suivie le puputsche manqué du 4 décembre 2009, voyait un François Stifani triomphant et arrogant traitant ses adversaires avec mépris et condescendance.

Jusqu’à la divine surprise de l’Assemblée Générale du 25 mars 2010, qui a vu la majorité des délégués des loges de la GLNF lui refuser la confiance, refuser de voter son budget, refuser son rapport moral, mais surtout aussi réclamer sa démission. De ce fait, il a dû « en rabattre », quoi que, conservant une attitude méprisante envers l’opposition. Puis vint l’Assemblée Générale pluri-éparpillée du 16 octobre 2010, dont les résultats, bien que démontrant l’illégitimité de F.S. furent annulés. Autre étape déterminante, les résultats des procédures engagées par FMR à l’encontre de la GLNF et de son Grand Maître d’alors qui furent de manière éclatante perdues par celui-ci.

Conscient de sa carence en matière de popularité et de légitimité, l’ex Grand Maître décida de miser sur la communication. Lui-même s’engagea, notamment en rétablissant dans leurs prérogatives des Grands Officiers qu’il avait préalablement destitués voire suspendus.

Ce fut par exemple le cas de Jean-Paul Pe., cofondateur et co-président de FMR, avec Claude Seiler. Bravo, ce fût effectivement une « prise » de choix.

Pour parfaire sa communication, ou plutôt pour investir dans celle-ci, F.S., conscient du fait qu’il n’avait rien à attendre d’intéressant de la part de sa commission de communication, il donna « carte blanche » dans tous les domaines à son homme à tout faire, l’inénarrable Sebdul. Il est vrai que celui-ci ne s’embarrassait pas de scrupules, pour servir celui auquel il doit tout.

Las, tout cela tourna à la Berezina, et l’opposition doit à l’administrateur de l’Acacia blog créé pour cette occasion pour magnifier le guide spirituel et traîner l’opposition dans la boue, d’avoir précipité par milliers les indécis dans les bras de la contestation, tellement la ligne rédactionnelle de ce média rappelait les périodes les plus abjectes de l’histoire.

Ce fiasco se terminait même par la mise en examen de l’administrateur (présumé innocent aux termes de la loi), après une perquisition chez ses parents chez lesquels il déclarait habiter…

Echec piteux donc pour François Stifani dans le domaine de la communication, au moment même, ou comble de malchance (pour lui) pointait la menace suspension des relations entre la Grande Loge Unie d’Angleterre et la GLNF.

L’ancien Grand Maître déploya alors un plan ingénieux destiné à reconquérir les opinions en interne et en externe.

Dans un premier temps il s’acharna à démontrer qu’il était, et la GLNF avec lui, victime d’un « complot », émanant de tous, c’est-à-dire de la part du Suprême Conseil Pour la France du R.’.E.’.A.’.A.’., puis, aussi de la part des autres Juridictions, puis aussi, d’un complot, venant des autres Obédiences régulières européennes, puis un complot de la part du Grand Chancelier de la G.’.L.’.U.’.A.’. himself, puis un complot…je ne sais plus, tellement il y en a… Mais enfin aussi un complot de la part de l’ULRF, laquelle voulait créer une nouvelle obédience, fait qu’il dénonçait depuis le début de la crise, il y a presque deux ans !

S’il peut démontrer ce fait, il gagne un point déterminant à ses yeux.

Dans un deuxième temps, il lança une série de procédures judiciaires, particulièrement contre des Administrateurs de Myosotis auxquels il réclame des dizaines de milliers d’Euros, dans le but non pas de les réduire au silence (il sait très bien qu’il a très peu de chances d’aboutir sur ce point), mais d’obtenir ne serais-ce qu’une condamnation symbolique, qui lui permettrait dorénavant de communiquer sur le thème « vous voyez bien que je suis victime d’une campagne de diffamation, même les décisions de la justice de la République Française le disent ! ».

Dans ce contexte, la diffusion depuis hier sur le site internet de la GLNF des rapports du cabinet Bellot & Müllenbach des Rapports d’audit de cinq Provinces de la GLNF qui ne relèvent pas d’irrégularité déterminante est une chance pour lui, qu’il exploitera surement, et on peut le comprendre. Cela deviendra probablement une pierre d’angle de son argumentation.

Parallèlement, François Stifani ne renonce pas à « récupérer » et à « convertir » ses adversaires. Ainsi, il a, directement ou par intermédiaires interposés, « fait du charme » à chacun des Grands Maîtres Provinciaux du « Groupe des 15 ». Notons à cet égard, qu’il ne s’en est trouvé qu’un, pour céder au chant des Sirènes, celui d’Aquitaine, croyant trouver une Fontaine de Jouvence…

C’est d’ailleurs l’occasion de rendre hommage aux autres, qui, bien que vilipendés, critiqués  de toutes parts, ont pour cette occasion gardé un comportement digne et droit. Ce qui ne rachète pas pour autant, ceux d’entre eux, coupables d’avoir suspendus des Frères pour délit d’opinion, ou d’avoir fait pression sur les votes…

Echec global encore, pour François Stifani.

Mais cela n’empêche pas de se préparer à faire une « grosse prise », en la personne du Suprême Commandeur du Rite Français, Philippe Tho. lequel doit être prochainement intronisé à la suite de la démission de son prédécesseur Paul Fa.

A la suite d’interventions répétées émanant particulièrement de Michel ZE. GMP illégitime de Paris-Grande Arche, et très impliqué dans le Rite Français, le nouveau Suprême Commandeur tient à apaiser les choses avec la GLNF, et serait sur le point de rejoindre le giron de François Stifani. S’il réussit cela, ce serait à n’en point douter un beau coup de ce point de vue, puisqu’il réussirait ainsi à briser le front des Juridictions contre lui, et a encore diviser les frères (art dont il raffole visiblement) puisque l’immense majorité des Frères du Rite Français ne suivraient pas leur chef dans une voie aussi suicidaire que déshonorante.Vous pouvez lire a cet égard, l'article édifiant du Myosotis PACA.

Mais le vaisseau amiral de cette stratégie, est ailleurs…

    Au cours de l’hiver dernier, François Stifani, alors encore Grand Maître, réintégrait à la GLNF le R.’.F.’. Pierre Benz., qui avait quitté notre obédience il y a une quinzaine d’année, pour fonder une obédience mixte, et ensuite se retrouver quelques temps au G.’.O.’..

Dans le passé, ce Frère avait occupé des fonctions à Villard de Honnecourt, et avait été le Député Grand Secrétaire du T.’.R.’.F.’. Yves Trestournel.

Son profil exubérant, chaleureux et entreprenant, mais trop facilement excessif, correspond parfaitement au besoin actuel de reconnaissance de celui qui refuse de voir* qu’il n’est plus Grand Maître.

Ainsi, François Stifani a nommé, sans que personne n’y prenne garde, Pierre Benz. Vénérable Maître de la Loge Nationale de Recherche Villard de Honnecourt, dont le prestige et l’aura étaient retombées ces dernières années, notamment au bénéfice d’une autre Loge de Recherche, la R.’.L.’. St Claudius dont les travaux en profondeur et passionnants forcent l’admiration.

Pierre Benz., sera chargé d’animer des travaux aux thèmes « racoleurs » avec des intervenants considérés comme prestigieux, avec ce qu’on appelle de « grandes signatures ».

Et de mon point de vue, il s’agit de « the right man on the right place », tant il est que ce Frère à déjà démontré (dans le passé) être capable de remplir des salles et de faire venir des personnalités. Il y a tout lieu de penser qu’il réussira la mission qui lui est confiée, au bénéfice de celui-ci, qui, à défaut d’être populaire dans sa propre obédience, veut acquérir une notoriété en dehors.

Le but est de démontrer que, au-delà des nombreuses procédures judiciaires de toutes sortes, au-delà des débats vociférants, particulièrement ceux des blogs, la GLNF de F. Stifani continue de travailler et d’avoir des travaux passionnants qui intéressent les personnages les plus réputés : ceux qui travaillent dans un contexte de dignitaires en dedans, les voyous  qui vocifèrent, dehors. Telle est l’équation que François Stifani veut imposer, avec la complicité de Pierre Benz..

 

Bien qu’il faille déplorer que cette « Opération de Relations Publiques » se fasse avant toute chose au bénéfice de l’ego des deux susnommés**, on peut penser que, au-delà du conflit, c’est la GLNF qui pourrait en bénéficier à long terme, au cas où celle-ci, en définitive serait sauvée.

Mais…allez savoir !

 

* Cette terminologie sous ma plume n’est pas l’expression de je ne sais quelle idéologie fanatique, mais le constat que dans toute société moderne évoluée, et particulièrement en Franc-maçonnerie qui est une Fraternité Initiatique, il n’est pas concevable de s’imposer en qualité de Grand Maître à une écrasante majorité de Frères qui ne veulent pas de vous…

 

** En tous cas, une chose est sûre les Obédiences étrangères ne sont pas dupes, qui ne veulent plus entendre parler de relations avec la GLNF tant que François Stifani se maintient à la Grande Maîtrise. Monsieur Tardivel peut en témoigner, c’est le discours qui lui a été tenu par la G.’.L.’.U.’.A.’..

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

benzaquen pierre 06/11/2011 01:01


Bien cher Emmanuel, j'hesite en te lisant entre la sympathie (que j'ai effectivement pour toi) et le regret de voir que, malgré des évidences démontrées chaque jour quant à la légitimité de notre
action, tu persistes dans ce genre de combat d'autant plus inutile que tu le mènes en très mauvaise compagnie.
Ma nomination à Villard est, comme tu le soulignes, une reconnaissance du "travail loyalement accompli" dans les années passées. Ce n'est pas parce que notre Obédience bouillonne que l'on doit
cesser de faire de la maçonnerie et si possible de qualité. Tu sais que malgré mon "exubérance" je reste perfectionniste et je t'accorde qu'effectivement, le renouveau de la GLNF passera
probablement par ce mode d'investissement qualitatif.
Pour celà, il faut souhaiter le départ des agitateurs forcenés et irréductibles(au demeurant maçonniquement peu performants)et le recentrage des "affidés fidèles" vers l'essentiel, pour le seul
bénéfice de la GLNF.
Emmannuel, je te le redis une nouvelle fois (bien que je regrette par avance la réponse que je subodore), ne permets pas que l'indignité envahisse nos sincérités. Je ne serai pas de ceux qui
pourraient te demander de te renier, alors ne le demande pas à ceux qui, comme moi, croient en leur combat pour que ce soit la raison qui prévale dans notre Maison.
Peut-être viendra le jour où la vérité et la réalité prendront le pas sur le dénigrement, j'espère que tu seras là, où que tu sois, mais en parallèle avec moi, pour les recevoir.
Je te salut très fraternellement. Pierre Benz.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 06/11/2011 11:35



Mon Très Cher Frère
Pierre,


Je te remercie de confirmer point par point
l’ensemble de cet édito, et de n’en réfuter aucun.


Je m’emploie effectivement à ne permettre aucune indignité, d’où qu’elle
vienne. Tu souhaites le départ des agitateurs, moi aussi, raison pour laquelle je lutte pour cela, sans haine mais avec une absolue détermination. Les prochaines échéances, confirmeront que les
Frères, comme ils l’ont exprimés à chaque fois que possible rejettent la gouvernance actuelle. Il suffit qu’elle quitte ses fonctions pour que le calme revienne…Tu ne trouveras sur ce blog aucune
calomnie, mais des critiques fondées et explicitées. Toi-même a choisi ce blog pour t’exprimer, pour cette raison, je suppose.


Avec mon plus fraternel shalom



René 04/11/2011 14:00


Comme à ton habitude un texte dense et argumenté.

Sans vouloir donner dans la psychologie du café du commerce, je crains que l'autre ne se repaisse de tous ces articles qui le citent.
C'est la raison pour laquelle j'ai pris la décision de ne plus le nommer autrement que par l'innommable !
Petit plaisir futile il est vrai mais pas anodin je pense.

René


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 04/11/2011 14:13



Bonjour Mon Bien Aimé Frère
René,


Petit plaisir, en effet. Mais qui ne fait pas
avancer les choses, constat que j’ai fais moi-même ou a une époque, je le gratifiais de différents surnoms peu gratifiants.


Il faut réaliser que notre combat est d’une
essence noble, et qu’il n’a pas besoin de cela pour imposer sa hauteur.


N’oublions pas que nous avons à faire avec un
homme, qui plus est membre de la même Fraternité que nous, et, pour ce qui me concerne, l’ancien soldat que je suis, sait qu’il ne faut jamais mésestimer son
adversaire.


Dès lors, il a un nom, et j’ai fais le choix
de ne jamais être plus inutilement insultant et de le nommer par son nom.


Et si d’aventure « il » trouvait satisfaction en lisant tel ou
tel article, tant mieux pour lui, ce n’est pas cela qui fera sa légitimité ou amoindrira ma détermination à le faire quitter sa charge au plus vite pour sauver ce qui peut l’être de la GLNF…De
concert avec des Frères tels que toi !


Très fraternellement.



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog des Fidèles d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche