Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juillet 2011 7 17 /07 /juillet /2011 10:43

Puisque décidément le ridicule ne tue pas à la GLNF, François Stifani s’est lancé rageusement contre tous ceux qui ont à ses yeux commis le crime de lèse-majesté en se plaçant sous l’autorité administrative de Maître Legrand, mandataire ad’hoc nommée par le Tribunal de Grande Instance de Paris. Ces Grands Maîtres Provinciaux, pourtant, ne faisaient que rendre acte de la démission du Grand Maître François Stifani présentée en date du 21 juillet 2011. Bien-sûr, ils prenaient aussi en considération l’état de décrépitude et de désolation dans laquelle l’ancien Grand Maître à plongé notre obédience, la coupant à la fois de ses liens avec les juridictions ordinales, mais aussi avec les principales puissances maçonniques européennes, et maintenant, progressivement, américaines.

Ils prenaient acte du rejet quasiment unanime des loges de leurs provinces vis-à-vis du maintient de François Stifani dans sa charge de Grand Maître.

Or, on le sait, F.S. se considère toujours G.M., arguant qu’il y a une séparation entre la fonction de Grand Maître de la GLNF, et de Président de la GLNF.

Au nom de l’honnêteté intellectuelle, je me dois de reconnaître que la lettre de nos institutions, laisse planer la possibilité d’une telle interprétation, tout comme elle laisse la possibilité d’une interprétation contraire. Ce qui est sûr, c’est que l’esprit de ces institutions, lui, ne laisse aucun doute : les deux fonctions sont indissociablement liées !

Et à cet égard, les rédacteurs des institutions de demain, feraient bien d’y réfléchir !

 

Depuis, la prise de position de ces 15 Grands Maîtres, soit la moitié de ce corps et des Provinces de la GLNF qui ne reconnaissent plus l’autorité de François Stifani (et parmi ceux-ci d’anciens zélotes de son entourage), l’ancien Grand Maître leur voue une rage qui ne trouve son apaisement que dans la vindicte et dans leur limogeage.

 

Et pour les « virer », aucune bassesse n’est épargnée.

 

Ainsi, nous apprenons aujourd’hui, que le Grand Maître Provincial de la Province de Champagne-Ardenne Georges D. est remplacé…par son propre Député Grand Maître.

Sans m’étendre sur le sordide qu’il y a à accepter pareille charge dans ces circonstances et dans ce contexte, je voudrais ici, une fois n’est pas coutume, assurer Georges D. de ma sympathie et de mon soutien dans cette épreuve qu’il traverse, et que j’espère il surmontera victorieusement avec le soutien des Frères et des Loges de sa Province.

Certains s’étonneront – à juste titre – de ce qui précède, car, effectivement, le Myosotis du Dauphiné-Savoie n’a pas ménagé à une certaine époque ses critiques à l’égard de Georges D. tout en apportant un soutien franc et massif au Grand Maître Provincial d’alors, Lionel F., qui avait été remplacé par le précédent.

C’est que les temps ont changés : Dans un premier temps Georges D. avait fait partie des 24 à s’être levés le 4 décembre 2009 contre François Stifani au Souverain Grand Comité. Acte de courage s’il en est. Il est même fondateur – à son corps défendant – de FMR.

Proche des animateurs des Myosotis de l’Est, en particulier d’Anaxagore et de Scarron (l’ex Lacuson), celui-ci avait bénéficié sinon de leur soutien, en tout cas de leur neutralité bienveillante lorsqu’il avait, à la stupéfaction générale décidé de rejoindre François Stifani et de se voire réattribuer sa province.

C’est alors que le Myosotis du Dauphiné-Savoie avait apporté son soutien au G.’.M.’.P.’. évincé à son profit.

Puis Georges D. avait procédé à la suspension du T.’.R.’.F.’. Lionel F., sur la base de ce qu’il est convenu d’appeler un réel malentendu. Alerté par des Frères de cette Province, j’avais pu tenter une médiation avec succès, au terme de laquelle cette suspension était rapportée, et ou des relations normales étaient rétablies entre les deux protagonistes. Nous nous en étions fais alors l’écho dans ces colonnes. Car les deux Grands Maîtres Provinciaux, se retrouvaient en définitive, tous deux dans les rangs des opposants à François Stifani.

Dès lors, il me semble naturel et normal d’apporter tout le soutien possible à celui – ou ceux – qui incarnent l’opposition légitime à la gouvernance actuelle.

Le T.’.R.’.F.’. Georges Du. incarne aujourd’hui, de même que Lionel F. la résistance dans sa Province contre la gouvernance - dont il est une des innombrables victimes - il a donc le soutien du Myosotis Dauphiné-Savoie, et j’espère qu’il aura celui de tous les Myosotis de l’Est, étrangement bien muets sur le sujet…

Espérons qu’il ne se trouvera pas de Loge dans cette Province, pas plus de Frère pour reconnaître autre chose que l’illégitimité du nouveau promu…

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche