Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 septembre 2011 2 20 /09 /septembre /2011 21:48

Hier, lundi 19 septembre, Claude Sei, s’est fendu d’un communiqué reproduit ci-après, au sujet duquel il est très intéressant de noter que, pour une fois, Dominique Mo. n’a pas signé, et que même les Myosotis les plus attachés à FMR, se sont prudemment abstenus de le diffuser, ce dont, d’ailleurs je les félicite, dans la mesure, où, juste pour contrarier cet article, ils ne le reproduiront pas demain…

Je vous laisse découvrir cette proclamation d’une incroyable vulgarité :

 

« LA VÉRITÉ » à propos de la RL Yves TRESTOURNEL ou la comédie maçonnique

Vous êtes nombreux à vous interroger sur la consécration de cette nouvelle Loge.

Nous ne remettrons  pas en cause le dévouement de celui qui s’attacha au développement de la GLNF, même si l’on mesure aujourd’hui le prix que nous devons payer pour  cette expansion incontrôlée, mais dont il n’est pas le seul responsable.

Nous nous étonnerons par contre de cette soudaine reconnaissance de ceux qui ont « viré » Yves TRESTOURNEL sans égard, et qui subitement, utilisent sa disparition pour tenter de se donner l’illusion d’une moralité maçonnique.

Interrogerons-nous également sur les motivations de ceux qui osent encore s’associer à une manifestation sous l’égide de François Stifani alors même qu’il n’existe plus pour la majorité d’entre nous et qu’il est la risée de la FM nationale et internationale. Quant à la province qui va porter cette Loge on ne peut pas dire que « l’excellence » soit la première de ses qualités.

Nous invitons ceux qui ont un minimum de conscience et de culture maçonnique à se retirer de cette aventure qui pourrait bien leur valoir une image dont il auront beaucoup de difficulté à se défaire. Le moment n’est pas le mieux choisi.

Maintenant examinons les pétitionnaires :

          Un VM qui a été exclu de la GLNF pour ses excès et est allé fonder une obédience irrégulière.

          Les autres pétitionnaires :

          Certains ont déjà compris qu’ils s’étaient fourvoyés et ont retirés leur candidature,

          Il y a des revenants qui ont pourtant largement communiqué dans la presse leur opposition à François Stifani mais qui succombent encore à son charme perfide, et d’autres qui, sanctionnés à plusieurs reprises trouvent encore quelques ressources dans leur faiblesse pour accepter l’inacceptable.

          Il y a ceux qui vivent de la FM. Ils auraient pu s’abstenir ne serait ce que par décence.

          Il y a bien sûr les affidés.

Mais vous sourirez peut être en consultant le thème proposé pour l’année à venir : « LA VERITE ».

C’est un sujet qu’ils auront à méditer. Il est probable que quelques beaux esprits ne manqueront pas de les émouvoir, se donnant ainsi bonne conscience après avoir définitivement trahi, « LA VERITE ».

Alors mes Frères qui regardez ce spectacle tout aussi honteux que lamentable, laisserez vous se dérouler cette parodie de Maçonnerie sans réagir, alors que nous connaissons le prix de ce renoncement.

Nous ne pouvons plus dire, «je ne savais pas », et notre responsabilité est entière.

Claude SEI. »

 

Sur le fond, force est de reconnaître que tout ce qu’écrit Claude Sei. n’est pas totalement infondé.

Que la gouvernance veuille profiter de cette occasion pour faire de la « récup’ », que certains veuillent « faire leur pub », c’est possible, sans toutefois être certain. Mais même si c’est vrai : et après ? Le plus important, n’est-t-il pas que des frères puissent à certaines occasions - en l’occurrence celle qui consiste à rendre hommage à un estimable frère qui est passé à l’Orient Eternel -  se retrouver en mettant momentanément de côté leurs dissensions ?

Le respect de la mémoire d’Yves Trestournel, en effet, n’appartient à aucune des factions en présence. Aucune n’a préséance sur l’autre. Je dis cela avec d’autant plus de liberté et de conviction, que, précisément, c’est moi qui ait lancé un appel, au moment des funérailles de mon parrain Yves Trestournel, afin qu’une plaque commémorative soit apposée dans la Maison des Maçons, qui est son œuvre. Et que cette idée ait été reprise sans que jamais je ne sois consulté ou sollicité, m’est parfaitement indifférent. Je le dis simplement, cela n’a aucune importance, je n’ai quand à cela aucune amertume, l’essentiel, c’est que cela a été fait, peu importe pour qui. C’est important pour la famille d’Yves de voir qu’il y a un minimum de reconnaissance, même posthume, pour celui qui a consacré sa vie à la Grande Loge Nationale Française.

J’insiste sur ce point ainsi que sur la liberté qui est la mienne de critiquer les uns et les autres – ce dont je ne me priverai pas – car pour ce qui me concerne, si j’ai bien été contacté par le Vénérable Maître de cette loge afin que j’accepte d’en être l’Orateur, il se trouve que j’ai aussitôt évidement décliné. La raison en était simple: devenu (malgré moi) un des symboles de la « Résistance », il n’était pas question que ma présence puisse apporter une caution quelle qu’elle soit à des signatures qui ont été apposées sur des ordonnances de suspensions ou de radiations, ce qui pour moi est rédhibitoire. Et pour cela, je n’ai pas eu à consulter un Claude Sei. ou qui que ce soit d’autre, d’ailleurs.

Sur la forme, ce communiqué du Président de FMR est totalement inacceptable, voire odieux et choquant. Car, il s’agit avant toute chose d’un moment de mémoire. Un moment de recueillement. Il s’agit avant tout d’honorer la mémoire d’un Frère qui a œuvré de manière acharnée au rayonnement de la GLNF, qui s’est donné totalement pour elle. Un moment de mémoire en présence de sa famille qui a du partager Yves avec la GLNF . Il s’agit de se souvenir qu’Yves était un homme bon, fondamentalement bon. Un homme qui croyait en l’homme. Un Frère qui croyait en la fraternité. Et au-delà, un homme qui savait aimer, et ne jamais abandonner ceux à qui il accordait sa protection…

De quel droit Claude Sei., qui n’a jamais été ni proche d’Yves ni l’auteur d’une œuvre maçonnique qui restera impérissable, peut-il venir semer le trouble dans un tel moment et menacer ainsi : « …laisserez vous se dérouler cette parodie de Maçonnerie sans réagir… ? ».

Depuis quand les Francs-maçons se livrent-t-ils à de l’agitation syndicale en un tel moment ?

Depuis quand cherche-t-on à se faire de la pub, sur le dos d’un moment de mémoire ???

A l’âge qui est le sien, il devrait pourtant savoir qu’il y a un temps pour tout!?...

C’est une véritable honte d’agir ainsi! En qualité de filleul d’Yves et engagé aussi fermement que fortement dans la « Résistance », je demande à Claude de s’excuser, particulièrement auprès de la famille d’Yves (à laquelle il n’a jamais apporté le moindre soutien) ou, s’il n’en a pas le courage, de laisser ses rancœurs déplacées de côté et de permettre à ceux qui le souhaitent, d’accomplir, eux, leur devoir de mémoire.

 

Car si je ne dénie pas, à qui que ce soit le droit de critiquer cette loge qui, très curieusement, a deux officiers par plateau et initiera, passera et élèvera des Frères alors qu’elle ne se réunit que cinq fois par an, encore faut-t-il savoir qui critique qui !

Et pour ma part, j’estime que notre frère Claude Sei. n’est pas particulièrement qualifié pour dispenser des leçons de morale, méprisantes et hautaines !

Car si moi aussi, je combats au jour le jour beaucoup des Officiers qu’il désigne à la vindicte, il devrait, alors qu’il prétend avoir des responsabilités partout où il le peut, faire preuve de bien plus de hauteur et de discernement.

En effet, plutôt que de mettre arbitrairement tout le monde dans le même sac, il devrait savoir, - à défaut de le  reconnaître - que, y compris dans l’entourage direct de François Stifani, beaucoup aident la GLNF à se maintenir en tant qu’obédience, sans pour autant se compromettre dans l’ignominie.

Les quelques malheureux qui ont perdu leur qualité de Frères en signant des Ordonnances iniques de suspension ou de radiation, sont une petite poignée connue et limitée. Tant d’autres, œuvrent pour maintenir ce qui peut l’être, tout en sachant que personne ne leur en sera reconnaissant, même pas F.S. ! Ils le font eux, sans désir d’avenir cordonniste. Sans vouloir eux, demain être Grand Maître à la place du Grand Maître !

Car pour émettre les critiques de la nature de celle qu’il émet, encore faut-il être soi-même inattaquable au niveau de la morale et de l’éthique.

Or que voit-on ? Après avoir la semaine dernière fait donner ses Myosotis inféodés aux fin de tenter, une fois encore de nuire à Jean Murat par des procédés aussi calomnieux que grossiers – ce que ce blog a facilement démontré – voila que maintenant il s’en prend à un évènement et à certains Frères de manière une fois encore déplacée.

Observons que parmi les fondateurs de la Respectable Loge Yves Trestournel – dont, je le rappelle, je ne suis pas - il y a des Frères honnêtes qui n'ont pas été honorés par le tribunal correctionnel de Nanterre.

Et précisément, se souvient-on, qu’un certain Grand Maître Provincial de Rouvray alors qu’il était frappé d’une condamnation infamante ait respecté nos usages qui disposent qu’un Frère condamné à l’obligation d’en informer sa Province ou le Grand Expert, et le cas échéant démissionner. Cette procédure ne serait donc plus valable lorsqu’il s’agit d’un acteur important de l’opposition ? Pour ma part elle vaut autant pour les uns que les autres, sans préférence.

Par contre, puisque Claude évoque les notions de vérité, de décence, et j’en passe, il serait intéressant qu’il nous apporte des éclaircissements sur les conditions dans lesquelles il a obtenu la quasi-totalité des contrats d'assurance de la GLNF. Quels étaient les conditions des appels d’offre? Y en-a-t-il eu ? Maître Legrand pourrait peut être nous éclairer là dessus. Dès le 28 septembre, si possible.

Enfin, il évoque la reconnaissance pour ceux qui « qui ont « viré » Yves TRESTOURNEL sans égard, et qui subitement, utilisent sa disparition pour tenter de se donner l’illusion d’une moralité maçonnique. ». Je le regrette aussi. Sauf que le reproche est à mes yeux à double sens et ne concerne pas que ceux qui ont en leur temps cassé notre B.’.A.’.F.’. Yves.

Ceux-ci, en l’espèce ont un nom, Claude C. et Jean-Charles Fo. . Et ils ne figurent pas parmi les fondateurs de la Loge, pas plus qu’ils ne sont annoncés à la soirée qui suivra.

Par contre, celui qui est venu « liquider » Yves dans son bureau en lui donnant quelques minutes pour partir, lui, est bel et bien celui avec lequel Claude Sei.à préparé son puputche du 4 décembre 2009 ! Car c’est bien avec Jean-Charles, (il la confirmé dans une interview au Nouvel Obs le 23/01/2011) chez qui, au Luc il a préparé sa révolution de palais, qu’il prétendait mener une croisade au nom de l’éthique et la moralité !

Claude, il ne faut pas se moquer du monde, et prendre nos Frères à la fois pour des imbéciles et pour des moutons ! .Il suffit comme ca ! Pas cela, et pas toi !

Ce que tu fais, c’est démontrer, si cela était encore nécessaire que par ces façons de faire, si nous obtenons – ce à quoi nous œuvrons au quotidien ensemble – le départ de F.S., nous n’en aurons pas fini avec les soucis. Et que Claude et François, sont les deux faces d’un même miroir…

Et je dois à l’honnêteté intellectuelle comme à l’objectivité de rappeler, qu’au contraire de Claude Ch. et de Jean-Charles Fo. qui comme nous le savons ont virés Yves sans ménagement ni reconnaissance, un certain François Stifani, avocat à Antibes s’est démené il y a quelques années déjà, pour faire nommer un square à Vallauris au nom de Trestournel.

Ce qui d’ailleurs, ne l’empêche pas aujourd’hui de détruire méthodiquement en un temps record tout ce qu’Yves avait construit en plus de vingt ans. Songeons qu’à son époque, il consacrait clandestinement des loges dans des caves en Russie!

Et que Claude Sei. n’utilise pas ce qui précède pour tenter à nouveau d’instiller le soupçon que je puisse être comme il l’a déjà dit « un agent stifanien », cela ne mènera à rien. Je ne pense pas avoir à faire mes preuves dans la « Résistance ».

Mais je considère que la nature de notre combat, oblige à une certaine objectivité, une certaine éthique. La noblesse de notre combat nous y oblige, et il serait bien inspiré de ne pas le perdre de vue.

 

Par contre, et parce qu’il faut effectivement être objectif, je dois féliciter Claude pour son deuxième communiqué d’hier, celui-là repris par les Myosotis, concernant le refus désormais de refuser les abus de pouvoirs de la gouvernance et la création d’un collectif d’avocats pour protéger nos Frères. Je le dis avec d’autant plus d’objectivité, qu’en matière de « récup » ce n’est pas mal non plus, puisqu’il s’agit d’une idée que j’avais émis ici dès le 31 juillet 2011dans l’article « Que faire maintenant ? Proposition », qui demandait à FMR ainsi qu’à d’autres, de réaliser une union réelle de l’opposition : « En outre, nous sommes environ 44.000 frères. Il y a une importante activité juridique qui doit s’organiser dans plusieurs domaines.

Je reste convaincu que parmi nous il se trouve beaucoup d’avocats qui seraient disposés à donner bénévolement du temps et des compétences pour le règlement du conflit.

Outre les actions à mener sur le plan associatif, et vis-à-vis du mandataire ad’hoc, il y a une quinzaine d’Administrateurs de Myosotis actuellement poursuivis par François Stifani et Jean-Charles Foe. Ils ont besoin d’une aide efficace. Le tout gratuitement, si possible. Nous avons des serments, je crois. Aide et assistance fraternelle dans l’honneur…

On pourrait imaginer la création d’un pool d’avocats qui mettraient donc leurs compétences à disposition, pour contrebalancer les cabinets d’avocats de renom, payés avec nos cotisations, qui aident la gouvernance… »

Il va de soit que, si Claude Sei. n’a jamais répondu à la proposition d’union de l’opposition, par contre, il s’est approprié l’idée que je lançais !

Cela montre que mes idées sont bonnes, et encore une fois, tant mieux si d’autres les mettent en application, l’essentiel, c’est de venir en aide aux frères qui sont victimes de l’arbitraire de la gouvernance.

 

Tout cela, n’est guère brillant. Pour ma part, comment pourrais-je pardonner ces Frères qui par des comportements inappropriés m’obligent à perdre mon temps et mon énergie pour dénoncer des dérives qui ne sont plus acceptables pour personne ?

Ne croyez-vous pas que je préfèrerai détailler la nature sublime de certains de nos Frères, plutôt que la fange dans laquelle trop souvent nous nous débattons, et dans laquelle je dois aussi me salir les mains ? Mais jusqu’à quand ?

S’agissant du Président de FMR (association dont on ne se souvient pas quand elle a tenue son Assemblé Générale annuelle), je conclurais en espérant profondément qu’il peut nous montrer enfin un meilleur jour. Un jour surtout plus intelligent. Un jour plus beau, plus éthique, plus constructif. Il fallait que ces choses soient dites, en toute fraternité.

Allez, un effort, Claude !

Merci par avance.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

alain nessim ifrah 23/09/2011 15:32


merci d'avoir aussi bien exprimé ce que certains pensent profondément.
je reste convaincu que tant l'amalgame sera fait fait entre la procédure civile et la franc maçonnerie dans l'exercice de sa mission, et surtout, surtout, s'assurer que toutes loges peuvent
tenir leur obligation de conduire les tenues de manière régulière, il n'y aura pas de véritable solution pour un conflit qui ne regarde en rien la Fraternité.
Nos vivons dans un pays de droit et s'il y a faute, elle sera sanctionnée par un Tribunal.
La GLNF n'est pas la franc maçonnerie à elle seule - la preuve est dans les prises de positions de plusieurs grandes loges.
Rappelons nous que c'est depuis très peu de temps, à peine quelques années, que la glnf est portée par une structure juridique.
Pendant des dizaines d'années, la moralité et la foi ont été les seules garantes de la bonne conduite en fraternité.
Ce temps est passé, mais il est désolant que le temps de cette moralité au moins ait disparu.

Enfin, ce que nous demandons est simple : être accuEillis en tenues pour vivre pleinenMent notre fraternité. le reste doit rester DEHORS.
En toute Fraternité


Folklore Stupide 22/09/2011 14:29


L"affect t'aveugle...
Trestournel l'Africain est un de ceux qui ont conduit la GLNF là où elle est. Il a certainement rendu service à tel ou tel, il a peut-être été instrumentalisé, mais il est responsable au même titre
que d'autres.
Evitons de faire parler les morts.
Le moment est des plus mal venu pour créer cette loge où des truqueurs de conscience peuvent s'en donnetr à coeur joie.
Heureusement que certains veillent, ce qui a considérablement modifié la composition du collège et des membres fondateurs.

Enfin, ne te vante pas de mérite que tu n'as pas.
Tu étais menacé par une action judiciaire menée par stifani. Tu as reculé... Alors de là à imaginer que tu as sauvé une tête, il ne faut pas exagérer.
Enfin, tu apparais surtout comme un fauteur de trouble et de division... Cela fait simplement le jeu de stifani, mais c'est peut-être ce que tu cherches.
Ne t'étonne pas de t'être fait sortir des blogs myosotis.
C'est ce qu'il arrive quand on ne respecte pas ses engagements.
Les leçons, pour les donner, il faut être en mesure de les accepter et balayer devant sa porte...
Moi aussi, j'ai connu Trstournel.
Si tu pouvais arrêter ta ritournelle, du style, moi j'ai des infos, moi je suis dans le camp de l'amour fraternel, et surtout arrêter de geindre parce que tu es à l'écart, cela te ferais du bien...
A nous aussi.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 22/09/2011 19:26



Bonsoir
Vercingétorix,


Je te remercie pour tes douces paroles, elles
me vont droit au cœur, je commence à avoir l’habitude.


Je les prends pour autant d’encouragements à
poursuivre dans la voie et le travail que je poursuis. Je ne comprends pas pourquoi tu utilises un pseudo pour ton blog « Le Myosotis de Rouvray » et un autre pour déverser des
tombereaux de haine…Il est vrai que n’est pas Vercingétorix qui veut, et que ce pseudo de « Folklore stupide » n’aura jamais été mieux porté que par toi…


Outre le fait que tu estimes visiblement de
ton niveau de t’en prendre à la mémoire d’un Frère qui n’est plus là pour se défendre(Yves Trestournel) et devant lequel, de son vivant, tu n’as jamais eu le cran de t’opposer, plutôt que de nous
donner des opinions argumentées, tu préfères une fois encore te complaire dans le jet d’insultes. Dont acte.


Note cependant qu’une fois de plus, tu répands
des âneries. La moitié des Myosotis avaient refusés le mot d’ordre des plus inféodés à FMR, et n’ont jamais rompus leurs liens. Mieux, le Myosotis Ligérien, à qui je n’ai rien demandé, de
lui-même, est venu à résipiscence, et a rétabli unilatéralement son lien avec le Myosotis du Dauphiné-Savoie, ne t’en déplaise…Pour le reste, en quoi ais-je reculé ? Lequel de mes lecteurs
peut dire cela ? Parce que, au mois de janvier lorsque Claude Sei. et Dominique Mo. proclamaient en bombant le torse « Stifani c’est fini ! » et que j’ai répondu que non, il
était toujours là ? Huit mois après, qui avait raison ? Allons, mon pauvre Vercingétorix, il faudrait que tu apprennes à lire une carte judiciaire…Mais je ne t’en veux pas, je comprends
ta rancœur. Tout le monde sait, entre nos deux Myosotis où les Frères vont pour chercher l’information…Non, en vérité, plutôt que t’en vouloir, je te plains…


Et compte-tenu de l’intérêt plus haineux que
constructif de tes interventions, tu ne seras pas étonné que je ne les publie plus, tout en précisant que je ne diffuse celle-ci que dans le but que mes lecteurs puissent de visu comprendre
contre quoi je me bats, puisque, j’estime que même F.S. est largement moins vulgaire que tu l’es…


Bonne soirée tout de
même.



Pasacal Delandre 22/09/2011 12:23


Très cher Emmanuel,
Merci de nous rappeler que même dans le combat, notre éthique chevaleresque et le respect profond de nos valeurs maçonniques doivent l'emporter sur toutes autres pulsions.
Fors l'honneur, il ne nous resterait plus rien après le départ des illégitimes. Nous avons besoin de respecter pour que nous soyons respectables quand il s'agira de rebâtir.
Ne tombons pas dans les travers les plus vils de FS et ses amis. Nous n'avons pas les mêmes valeurs et c'est pour cela que les Frères de la masse se soulèvent.


Pascal DELANDRE 22/09/2011 02:43


Cher Emmanuel,
Peut-être me suis-je tromper d'article pour le commentaire que j'ai rédigé concernant "quand le médiocre....à la betise"
Je l'ai peut-être mis sur l'article précédent.
Je te laisse donc le soin, si tel est ton désir, de le remettre à la bonne place.

Je t'embrasse


le voyageur 21/09/2011 09:05


Mes FF
j'ai très peu connu Yves. Juste pour l'occasion où il a sauvé "maçonniquement" un des mes amis.Ils sont ensemble désormais.
Ils doivent gémir devant la pétaudière qu'est devenue la GLNF.
Entre ces deux FF et ceux qui s'agitent actuellement uniquement pour le pouvoir, il y la différence d'une voyelle.
Eux étaient des Seigneurs. Les autres des saigneurs.
FMR fait maintenant ce qui aurait du être entrepris dés le début: lutter de front dans la structure, avec un seul objectif: faire partir Stifani en le mettant en minorité dans l'association.
Il n'est jamais trop tard mais la lutte s'est déplacée: il s'agit maintenant (par exemple) de se "débarrasser" du REAA.
Ces gêneurs de toujours...(sic) le poil à gratter (re-sic).
Du coup, beaucoup de FF sont désemparés. Le champ de bataille s'est élargi à tout ce qui bouge un peu et bien malin celui qui sait où réside la vérité.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/09/2011 12:33



Bonjour Mon Frère,


Merci beaucoup pour ton témoignage, auquel j’adhère totalement, y comprit
s’agissant ton humour concernant le R.’.E.’.A.’.A.’..


Pour ma part, je déplore qu’il n’y ait pas un camp « pur » qui
lutte contre un camp « impur ». Les motivations des uns et des autres, ne sont gouvernés ni par l’esprit maçonnique, ni par l’éthique, et ni par la morale. C’est un constat. Déplorable,
mais réel.


Fraternellement.



le miasme du Causse 21/09/2011 08:52


Je regrette mon Frère que tu n'aies pas eu la même réaction lorsque les pontes de Pisan, dont Yves était à l'époque, ont refusé qu'une loge porte le nom de Roger Girard, maçon parfait s'il en est
et ardent défenseur du rite français.
Tu vois mon Frère qu'on peut toujours reprocher à un Frère une attitude, à condition de le faire sans violence comme tu le fais pour Claude.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/09/2011 12:29



Bonjour Mon Frère,


Je n’ai pas connu Roger Girard, et je ne sais pas qui il est (ou était).
Jusqu'à ce que cette sordide crise éclate, ce qui se passait en haut de la pyramide ne m’avait jamais particulièrement intéressé. Mais si l’on m’avait demandé d’intervenir je l’aurais fait,
j’avais l’écoute d’Yves. Je dis cela, parce que, partant du constat que si dans un contexte aussi épouvantable que nous connaissons, j’ai pu obtenir de François Stifani la réintégration de la
trentaine de Frères qui avaient été suspendus par le C.N.D., dot, parmi eux, les principaux responsables des Myosotis ou de FMR, peut-être aurais-je pu obtenir auprès de mon parrain l’attribution
d’un nom de loge ?


S’agissant de violence, je ne fais que répondre à Claude sur le terrain
qui est le sien, lui utilisant la menace en plus…


Fraternellement à toi…



varian 21/09/2011 08:49


Je ne peux pas être d'accord avec toi. Il faut être logique. F.S. est un imposteur il agit comme s'il était G.M. alors qu'il a démissionné le 21 janvier 2011. En tant que tel il n'a pas le droit de
consacrer une loge. Peut importe les mérites de yvers Trestournel et je comprends que tu veuilles honorer sa mémoire mais ce n'est pas le moment. Cette affaire est une v&éritable provocation.
D'ailleurs un certain nombre de FF qui avaient donné leur accord pour faire partie des pétionnaires, voire du collège des officiers se sont retités quand ils ont compris qu'on avait voulu les
piéger. Il ne reste plus que Dulac, Heyraud, et quelques autres affidés. On ne peut pas accepter cela.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/09/2011 12:22



Bonjour Mon Très Cher Frère,


Je comprends ton raisonnement. Il se tient. Mais je te propose d’inverser
ta logique.


Dis-toi bien que c’est le moment, au contraire. Que si ce n’est pas fait
aujourd’hui, cela ne sera jamais fait ! Qui sait ce que sera la GLNF demain, et si seulement subsistera une GLNF ? Pour ma part, je pense que c’est le minimum que nous devons à la
famille et aux proches d’Yves. Certes, moi aussi j’aurais bien-sûr préféré que F.S. n’apparaisse pas. Cela ne souffre pas de doute. Mais qu’importe ? Au moment où il consacrera cette loge,
il ne sera pas celui que je combats de toutes mes forces, il sera un Frère en train d’accomplir un acte de bien. Cela fait aussi partie de sa personnalité, constituée de facettes négatives (et
mêmes destructrices), et d’autre facette positive. Tout comme les nôtres, d’ailleurs.


Consacrer une loge dans ce contexte, n’est pas comme faire preuve
d’autorité en réclamant les registres d’une loge ou sa Charte, et en prétendant l’installer…


Encore une fois, la noblesse de notre combat, exige hauteur et
discernement, et savoir quand rester discret, quand savoir faire acte de mémoire, quand se recueillir, et quand il faut combattre.


Le combat à son terrain, qui n’est pas
celui-là !


Très fraternellement à toi.


P.S. :
Cela n’empêchera pas que François Stifani devra bientôt partir, son départ étant inéluctable.


 



René Hervet 14633 21/09/2011 06:20


Bonjour à tous
Cher Emmanuel,

Je suis actuellement en Auvergne, je n'ai pas la possibilité de répondre de façon précise et longue à ton article magistral, merci et bravo. Quant à Clause Seiller pour son piteux article avec
menace à peine déguisée, je lui répondrai aussi, il oubli dans sa litanie une catégorie de Frères dont je fais partie, celle ''des hommes libres''. Je me suis tenu éloigné pendant plus de deux mois
et demi des blogs et de certaines polémiques stériles, j'avoue que cette reprise de contact ne laisse pas préjuger de jours à venir sereins.
Dans tous les cas soit assuré Emmanuel de mon soutien sans faille.
Fraternellement à toi, et salutations Monsieur Seiller.


Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 21/09/2011 12:11



Bonjour Mon Bien Aimé et Très Respectable Frère,


Je te remercie de ce message. J’espère qu’il contribuera à replacer les
choses dans leurs justes proportions.


Encore une fois, il y a un temps pour tout, et le combat commun que nous
menons, doit aussi faire de dignité et de discernement. Sa crédibilité est à ce prix…


Très fraternellement à toi.



FRANCK BAILLY - Mle 28670 21/09/2011 00:12


Très chers et bien aimés Frères,

Je suis triste d'apprendre le départ pour le G.°.O.°.E.°. de mon frère Yves. Je ne parlerai pas des apports maçonnique d'Yves, ils sont légions. Je voulais juste d=vous dire, que sur les parvis,
lorsque nous nous préparions a entrer dans le Temple, Yves me faisait mourrir de rire par ses plaisanteries. Tu étais venu nous apporter ton soutien lors de la consécration des deux spirales", à
l'Orient d'Evian les Bains et je t'en suis infiniment reconnaissant. Yves tu est un homme d'exception et je te souhaite un repos bien mérité auprès du G.°.A.°.D.°.L'.°.U.°. Et je t'embrasse,

Très fraternellement
Franck


Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche