Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 février 2012 4 16 /02 /février /2012 11:35

Il faut que le dernier carré d’extrémistes soit bien peu sûr de lui, pour avoir besoin de s’assurer d’une bonne conscience, par le biais de Monsieur Bal., qui, en raison de quelques péripéties, a du quitter les prétoires de la région PACA  pour Paris…

Celui qui donnait à Maître Legrand son congé dès le lendemain de l’Assemblée Générale du 4 février 2012, tout en affirmant que le résultat constituait évidement une victoire pour François Stifani pourtant désavoué une nouvelle fois, et qui, après une réaction cinglante de M° Legrand en était amené à démissionner, puis à reprendre aussitôt sa démission, veut aujourd’hui donner une substance juridique, à ses errements…

On remarquera au passage que démissionner, puis reprendre sa démission, affirmer quelque chose puis dire son contraire, avant de revenir à sa première version, est chose courante pour ces personnages dénués de tout principes…

C’est ainsi que ce monsieur, fait circuler en interne cette note de propagande Note du Gd Orateur 15.02.12 à

l’usage des derniers soutiens de monsieur Stifani.

Cette note, aux arguments à géométrie variable surréalistes, qu’il veut adapter aux besoins de sa cause, est d’une parfaite mauvaise foi, ce dont je me félicite, car j’apprécie par avance quelle sera la réaction de M° Legrand à qui je l’envoie aussi…Monsieur Bal. a oublié une seule chose: il n'est pas magistrat, et seul le juge, dit le droit!

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

varian 17/02/2012 09:23

Je suis désolé mais plus faux-cul que cela tu meurs !
Ce n'est pas cela que l'on attend celui qui prétend faire un lien entre les diverses composantes de l'opposition et se poser en rassembleur pour diriger une gouvernement provisoire dans le but de
piloter des réformes de fond nécessaires pour que GLNF revive, pour qu'elle se régénère et parte sur de nouvelles bases.

NEMO 16/02/2012 17:22

Tout ceci est des plus malsain, le cercle vicieux "Actions-Réactions" (qui rélève parfois de la cour de récréation) enferme et intoxique les esprits.
Deux choses l'une, soit on "se casse", soit il faudra bien mettre de "l'eau dans son vin" en faisant preuve "openitude".
Il faut bien comprendre que FS bénéficie d'un dernier carré que parceque ses "fidèles" ont peur des représailles au cas où la rebellion s'emparerait du pouvoir.
Il faut donc lancer des messages "positifs" , bienvaillants, pas de "tribunaux", pas "têtes rasées" et là , les irreductibles hisseront le drapeau blanc.
"

Sirius Black 16/02/2012 16:49

Bravo, mon Frère ... je m'étais aussi procuré ce document destiné à "apporter de la matière" et des arguments aux derniers défenseurs d'Ephesse. C'est un Tissu d'Hypocrisie et de contre-vérités...
et c'est vraiment n'avoir aucune dignité que d'accepter de se voir "prédigérer" ainsi les opinions qu'on devra professer ... je ne l'ai pas publié aujourd'hui parce que j'avais un article sur notre
blog avec pour sujet: "Les Faux-Culs" ... mais finalement, j'aurais pu. C'est bien d'avoir pensé le faire suivre à M°Legrand. @+

Sun Tzu 16/02/2012 14:33

Cher Emmanuel,
Ce Grand Balourd est décidément un incorrigible garnement qui n'évoque que les arguments favorables à son Maitre.
Pas un mot sur la position de la CAppel dans ses motivations ou précisions sur la confusion des rôles de GM-Pdt de l'association, pas un mot sur l'article 2.4 du RI de la GLNF auquel on ne prête
pas assez attention.
Le Sieur Balourd n'avait déja pas été bien brillant en décembre, son étoile pâlit de plus en plus.
Plus largement, la nouvelle position de Me Legrand et de son conseil inquiète les ridicules pantins, marionnettes écervelées qui se sont définitivement déshonorés en signant ou associant leurs noms
et qualités à la dernière Brève parvenue. Si Me Legrand persévère à tenter d'élargir le collège électoral de la future AG afin de permettre l'élection (Art.2.4 qui parle bien d'élection)du Pdt-GM
et y arrive, ces pauvres âmes perdues regagneront les ténèbres qu'elles n'ont jamais quittées.
Nous assistons donc à la mise en ordre de bataille des troupes, les marionnettes endimanchées, et l'étalage des arguments juridiques que l'imposteur entend faire valoir pour tenter de parvenir à
décembre 2012.
Et quoi de mieux que mandater le Grand Balourd également avocat du diable, pour tenter de convaincre de la pertinence des arguments avancés.
Une plaidoirie ne fait pas le procès quand bien même serait-elle exceptionnelle. La feuille qui est portée à notre connaissance ne servirait qu'à emballer les fanes des légumes tant elle est
ridicule dans ses arguments.
JVSPTLNQVSC

le voyageur 16/02/2012 14:24

TCF Emmanuel (le Gardien!)
En ce moment j'entends beaucoup la chanson :"...je te tiens, tu me tiens par la barbichette..."
ce qui explique (pour moi!) les aller retour nombreux dont nous sommes les témoins!
Très fraternellement

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche