Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 mai 2012 3 02 /05 /mai /2012 13:32

Jeudi dernier, François Stifani réunissait son clan, composé notamment de quelques Grands Maîtres Provinciaux (illégitimes) ou de leurs représentants, et de Grands officiers, ainsi que de ses « commiquants ». Une cinquantaine de personnes.

Il leur a délivré sa harangue habituelle, qui se résume en fait à : « battez-vous (pour moi !), battez-vous, et battez-vous encore »…toujours pour lui !

Les pauvres avaient beau objecter que c’était bien de qu’ils faisaient, leur patron n’en avait cure. Ce n’était pas suffisant…

Le moment crucial de cette réunion a été atteint lorsque le gourou du gourou, avocat de Grasse / Saint-Tropez transféré à Paris, (celui qui se distingue pour sa lettre aussi élégante que raffinée à Maître Legrand sur ses amitiés masculines), a expliqué à une assistance médusée qu’ « il y a plusieurs Stifani ! Il y a le Stifani 1, qui s’est présenté et a été désigné par le Souverain Grand Comité, il y a aussi le Stifani 2 qui se présentera devant l’Assemblée Générale. Et si Stifani 2 n’est pas ratifié, il y aura Stifani 3 qui sera candidat à nouveau devant le Souverain Grand Comité pour être à nouveau désigné. Il y aura donc Stifani 4 qui se représentera devant l’A.G., et ainsi de suite…jusqu’à ce qu’il soit ratifié ! »

Autrement dit, pour ce clan qui a prit possession de la GLNF comme d’une chasse gardée, il est exclu de tenir compte de la volonté des Frères et des Loges, quitte a détruire la GLNF !

Ce raisonnement, séduisant pour les affidés, est tout-à-fait interéssant…Et pourquoi pas dire à ces hommes bas et lourds : chiche !

En effet, je vous laisse imaginer la crédibilité d’un bonhomme qui prétendrait devenir Grand Maitre d’un obédience maçonnique après avoir été blackboulé un nombre incalculable de fois !...

Pour ma part, je trouve l’idée de ce bonhomme lumineuse ! Avec le contenu moral qui le caractérise…en effet, elle fleure bon l’homme d’honneur, non ?

Parallèlement, se met en place la politique de purge, contre les Frères qui a très juste titre n’ont pas payé…

Par ailleurs, prenons note du calendrier judiciaire de ces prochains jours :

10 mai 2012 : Audience concernant la plainte de M° Monique Legrand et son avocat Maître Dumaine-Martin, visant à annuler le scrutin du Souverain Grand Comité le 30 mars dernier.

Maître Legrand prétend en effet qu’il est vrai que notre Règlement dispose que le vote est à un tour, mais seulement dans le cas où il n’y a qu’un seul candidat. Dans le cas où il y en aurait plusieurs, ce qui s’est produit le 30 mars 2012, il serait légitime de procéder à deux tours comme prévu initialement.

Par avance, Monsieur Stifani,  prétend lui, que la procédure de l’Administrateur judiciaire de la GLNF est irrecevable !

29 mai 2012 : Audience concernant la plainte de Messieurs Stifani et Bal. contre Maître Legrand, qui viserait ce qu’ils appellent une « interprétation abusive » de nos règlement…

En bref, l’Ex fait ce qu’il sait faire de mieux : de la procédure et de la perturbation…C’est ce que tous les Frères sans distinction de sensibilité lui reconnaissent !

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Lyansec 03/05/2012 12:20

Confusion de la fin et des moyens

Mes Bafs,

Comme une immense majorité d'entre nous, notre RL avait décidé il y a 2 ans de ne plus payer.

Néanmoins il avait été très clair dans toutes les L, qu'il s'agissait d'une rétention pour faire pression et que tot ou tard nous aurions à regler les sommes.

Puis à force de batailles mal conduites ou perdues, ce qui ne devait être qu'un moyen de pression est devenu une fin.

Qui s'arqueboutant sur les principes, qui s'arqueboutant sur la morale, qui s'arqueboutant sur l'honneur et autres considérations.

Les batailles ont été mal conduites, parfois par maladresse, parfois à dessin (le projet ULRF en son temps l'emportant sur la sauvegarde de la GLNF).

Les erreurs sont légions, à commencer par les démissions des GMP drappés dans leur honneur et qui nous ont juste privés d'autant de voix au SGC.

Aujourd'hui ce qui est en question c'est l'application légale du défaut de paiement sur 2 ans dans une association.

Tous ceux qui considèrent que leur "honneur" ne vaut que 360€, ou qui veulent juste économiser cette somme, vont brader la GLNF et la condamner.

C'est bien d'avoir de l'amour fraternel plein la bouche, mais la maçonnerie doit aussi avoir une dimension de transcendance, qui dépasse nos simples personnes.

A mes yeux, la mémoire de ceux qui nous ont précédés depuis 100 ans vaut plus que 360€.

HA mais cette somme permettrait à quelques un de boire encore le vin infecte de la Cayenne pendant quelques mois me direz vous. Hé bien tant pis, grand bien leur fasse. On s'occupera de leur crises
de foie plus tard.

Il serait temps d'arrêter de se tromper de combat.

Le choix est simple :

- on paie, on vote, on le vire et ça coute 360€ (car nous serons les plus nombreux)

- on tergiverse, on dégage, et on détruit la mémoire de ceux qui ont laissé des bouts d'eux même depuis 100 ans. Ceux la même qui nous faisaient confiance pour transmettre pour 100 ans.

"Ha mais c'est la faute aux autres, aux méchants !". Allez le dire aux morts. Allez leur dire qu'ils ne valaient pas plus de 360€.

Ce combat de l'argent est absurde et déshonnore la cause que nous prétendons servir, comme la mémoire de nos pères.

Si le combat est véritablement celui de la maçonnerie, alors : on paie, on vote, on le vire !

Puis seulement, c'est en étant exemplaires, toujours plus nombreux à être exemplaires, que nous reconstruirons lédifice. Parce que la maçonnerie est un chemin initiatique individuel par lequel nous
mettons nos actions en conformité avec nos paroles.


Ne vous trompez plus de combat par pitié

J'ai dit

Emmanuell'ancien 13011 03/05/2012 10:46

Emmanuel, le Lion de l'Atlas est en sommeil par la cause du manque de Frères pour ouvrir. Je t'embrasse. Claude Galinier

MATHIUS 03/05/2012 02:39

Les nouvelles obédiences qui prétendent que la Grande Loge Nationale Française serait condamnée à terme par l'attitude scandaleuse d'un Grand Maître ubuesque est d'une stupidité digne des pires
manipulateurs professionnels de la politique. En ce début de siècle très agité cela devrait aider la réflexion de certains frères pas très claire se posant de légitimes questions.. Vous trouverez
donc ci dessous l'affaire des fiches par Joseph Savės, elle démontre que le plus scandaleux acte maçonniques n'a pas empêché le Grand Orient de France de survivre et prospérer malgré l'infamie de
la direction de cette obédience au début du siècle dernier.
MATHIUS

L'affaire des fiches
Le 4 novembre 1904, le général André, ministre de la Guerre dans le gouvernement d'Émile Combes, est giflé à la Chambre par le député nationaliste Syveton.

L'incident porte à son paroxysme le conflit entre l'Église et le gouvernement de la IIIe République, que d'aucuns qualifient de «république des francs-maçons» (on évalue à 30.000 le nombre de
francs-maçons dans les instances politiques parmi lesquels 250 députés, 200 sénateurs et un grand nombre d'instituteurs).

De la liberté d'association à l'intolérance
Le 1er juillet 1901, le président du Conseil Pierre Waldeck-Rousseau a fait voter une loi sur les associations encore bien connue de tous les créateurs d'associations sans but lucratif. Cette loi
établit la liberté d'association mais son article 13 fait une exception pour les congrégations religieuses en soumettant leur création à une autorisation préalable.

La loi Waldeck-Rousseau est motivée par le souci de restaurer la préséance de l'État après plusieurs décennies de complaisance à l'égard des institutions ecclésiastiques. Elle est dans un premier
temps appliquée de façon libérale. Mais en janvier 1902, le Conseil d'État établit que l'autorisation préalable s'imposerait désormais à toute école où enseignerait ne fût-ce qu'un
congrégationniste.

C'est la voie ouverte à tous les excès. Quand Émile Combes (67 ans) succède à Waldeck-Rousseau à la présidence du Conseil, il s'engouffre dans cette brèche...

Né dans une pauvre famille du Tarn, Émile Combes a pu accomplir de brillantes études grâce au soutien bienveillant de quelques ecclésiastiques. Mais le directeur du séminaire juge qu'il n'a pas la
vocation religieuse et le dissuade de devenir prêtre. Le jeune homme s'installe comme médecin, devient franc-maçon pour la forme et s'engage enfin dans la vie politique.

Il est élu au Sénat, qu'il lui arrive de comparer à un «couvent bien tenu». D'abord «opportuniste» (nom que l'on donne à la mouvance républicaine de Jules Ferry), il évolue peu à peu vers
l'extrême-gauche et entre au parti radical de Georges Clemenceau.

Son premier passage au gouvernement en 1895 comme ministre de l'Instruction publique et des Cultes lui permet de mettre en pratique ses convictions laïques mais ne le fait pas sortir de l'anonymat.
Ses convictions anticléricales, à l'unisson du parti radical, s'affichent ouvertement lors de son accession à la présidence du Conseil.

Dans une célèbre circulaire adressée aux préfets le 20 juin 1902, Émile Combes lance : «Votre devoir vous commande de réserver les faveurs dont vous disposez seulement à ceux de vos administrés qui
ont donné des preuves non équivoques de fidélité aux institutions républicaines. Je me suis mis d'accord avec mes collègues du cabinet pour qu'aucune nomination, qu'aucun avancement de
fonctionnaire appartenant à votre département ne se produise sans que vous ayez été au préalable consulté».

À mille lieues de la modération de son prédécesseur, il fait fermer en quelques jours plus de 2.500 écoles religieuses. Le 7 juillet 1904, il fait voter une nouvelle loi qui interdit d'enseignement
les prêtres des congrégations.

Chasse aux sorcières
L'armée et la marine n'échappent pas à la chasse aux sorcières.

Un premier scandale éclate le 29 mars 1904, avec formation d'une commission parlementaire, quand on découvre que le ministre de la Marine Camille Pelletan refuse de recevoir les amiraux, tous bons
catholiques.

Il encourage par ailleurs les mouvements de grève dans les chantiers navals, cela au moment où l'Allemagne et l'Angleterre accélèrent le renforcement de leur flotte !

Désireux de son côté de favoriser l'avancement des officiers républicains anticléricaux, le ministre de la Guerre, le général Louis André, n'attend pas l'arrivée d'Émile Combes à la présidence du
Conseil. Il lance une vaste enquête interne sur les opinions religieuses des gradés : vont-ils à la messe? Ont-ils envoyé leurs enfants dans des écoles catholiques?...

Près de vingt mille fiches sont établies par les francs-maçons de la loge du Grand Orient de France, fer de lance de la lutte contre l'Église et confiées au bureau des fiches pour vérification.

Dans les faits, même au plus fort des campagnes anticléricales, l'armée et la haute fonction publique ont continué de puiser une bonne partie de leurs cadres parmi les jeunes gens issus des
meilleures écoles catholiques : le collège Stanislas et l'école Sainte-Geneviève, faute d'avoir le choix.

La campagne des fiches a pour effet de bloquer l'avancement de certains officiers, compétents mais jugés trop proches de l'Église, comme Ferdinand Foch dont le frère est jésuite ! Elle favorise par
ailleurs la promotion d'officiers républicains athées et laïcs mais incompétents, tel Joseph Joffre, ce qui aura des conséquences désastreuses sur les premiers engagements de la Grande Guerre, dix
ans plus tard.

Beaucoup d'officiers indûment promus (dont près de la moitié des 425 généraux !) seront alors «limogés» en catastrophe, autrement dit affectés à des bases éloignées du front comme Limoges (d'où
l'origine du verbe «limoger», inventé pour l'occasion).

Vers l'apaisement
L'«affaire des fiches» ayant été dévoilée en octobre 1904 par la presse de droite, il s'ensuit un scandale à la Chambre des députés. À la suite de la gifle du député Syveton, le ministre André doit
démissionner et après lui le gouvernement Combes.

Le 24 janvier 1905, le président Émile Loubet appelle Maurice Rouvier à la présidence du Conseil. Sous son gouvernement est votée la loi sur la séparation des Églises et de l'État. Elle jette les
bases de la laïcité à la française et met fin aux polémiques anticléricales.

Joseph Savès.

Emmanuell'ancien 13011 02/05/2012 18:07

Emmanuel, si FS est élu, c'est la fin de la GNLF.Je ne l'espère pas et souhaite l'apparition d'un nouveau GM, par la sagesse d'une AG responsable. En ce qui concerne, la purge de M°Legrand
concernant les Frères qui n'ont pas payés, et dont je fais partie. Nous allons assister à une véritable débâcl des Frères vers l'Alliance, qui devient un concurrent redoutable, pour l'Obédience.
Pour preuve ma Loge le Lion de l'Atlas a explosée et s'est mise en sommeil, 50% des Frères l'ayant quittée pour rejoindre l'Alliance.Il faut donc avant fin Mai revoir les cotisations afin de les
moduler, c'est à dire, demander à nos Frères 385$ pour deux années. C'est la seule manière d'enrayer l'hémorragie.J'ai d'ailleurs écrit à M°Legrand en ces termes. Si elle veut bien prendre le temps
de lire ma lettre.Je me tourne vers le GA de l'U avec l'espoir de son aide. Attendons le 23 Juin. Je t'embrasse Claude Galinier

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/05/2012 19:15



Mon Bien Aimé Frère
Claude,


Je ne vois aucune raison de mettre Les Lions
de l’Atlas en sommeil, dès lors qu’elle demeure une loge juste et parfaite. Au contraire que les Frères qui demeurent la fasse vivre, et soient présents le 23 juin pour
voter !


Quand à Maître Legrand, sur quelle base lui
faire confiance ? Tu ferais mieux de te reposer, et de ne pas te soucier de ces bêtises…


Avec toute ma fraternelle affection, tous mes
vœux de prompt rétablissement.


 



marco73h 02/05/2012 18:03

Mon cher Emmanuel,

Dans nos loges, pendant les tenues et les séminaires, nos anciens et les Surveillants nous enseignent ce que doit être la franc-maçonnerie, la fraternité, la tolérance, le travail sur soi, le
partage avec ses frères, la solidarité, l'amour de l'autre, l'acceptation de la différence .
Avec celui qui croit être ce qu'il n'est pas, nous avons tous fait des progrès en "procédure". Faut dire que c'est dans sa nature, vu son métier. Mais pour nous qui étions profanes en cette
matière, je dois dire que nous avons beaucoup appris. Je ne suis pas sûr que cela nous servira beaucoup, à moins que nous aussi nous nous laissions aller à lui mettre des "procédures" chaque fois
qu'il fait un geste. A part la ruine, il n'est pas sûr que nous y trouvions notre compte.
Un frère dont j'ai oublié le nom, avait un jour expliqué de quelle spécialité psychiatrique relevait ce genre de personnage. Je pense que ce frère devrait nous le repréciser, car comme toujours, il
vaut mieux connaître les forces (et les faiblesses) de l'adversaire.
Fraternellement.
Marc-Henri Girollet 68 989

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/05/2012 19:11



Mon Bien Aimé Frère
Marc-Henri,


Nous avons le plaisir de vivre, dans notre
Province, dans un environnement maçonnique constitué d’authentiques maçons, sans aucune exception. Nous n’avons pas ici, de soldats d’opérette, aussi creux que leurs bijoux de pacotilles. Grâce à
nos VV.’.MM.’., leurs surveillants, mais aussi grâce à l’appui des GG.’.OO.’.PP.’., les Frères ici reçoivent ici la transmission qu’ils sont en droit de connaître. Aussi, nos Frères sont-t-ils
pétris des valeurs de la Franc-maçonnerie Universelle de Tradition, celles-là mêmes ignorées par le clan qui a capté la GLNF.


Tu évoques aussi le monde des avocats. Il se
trouve que j’ai grandi dans ce milieu, que toute ma famille est constituée de juristes, que tous, sans exception nous faisons a minima des études de droit quelque soit notre pays de résidence.
C’est vrai jusqu'à mon fils, on verra pour mon petit fils, mais je ne m’en fais pas…De plus, être Talmudiste, c’est être juriste. Mais vraiment, jamais, au grand jamais, je n’ai vu dans ces
milieux, pareils manquements et pareils mépris pour la justice que dans ce conflit !  C’est par ailleurs ce que m’ont confirmés les différents
avocats que j’ai consulté, qui sont tellement outrés qu’ils se proposent spontanément, en prenant connaissance des dossiers, de travailler bénévolement !


Dès lors, n’assimilons pas tout les avocats, à
quelques uns qui ne correspondent pas à l’idée que nous nous faisons de cette profession…


Enfin, tu fais allusion à un frère qui faisait
un diagnostique…merci de ne pas expliciter, cela pourrait constituer une diffamation. C’est pour ce motif que Monsieur Stifani, l’Ex, m’a poursuivi la première fois ! Autant ne pas
épiloguer…Très fraternellement à toi.



René 02/05/2012 17:27

Mon B.A.F Emmanuel,
Ta coquille commiquants (pour communiquants je présume) est "comique" et plutôt savoureuse quand on connait les "comiques" qui sont "en face" (bien qu'en ce qui me concerne ils sont plutôt mis "de
coté" depuis que j'ai rejoins la GL-AMF, en attendant de les retrouver "en face" car ils ne manqueront pas de venir tôt ou tard nous chercher des poux dans la tête).
Comme tu le vois je continue toutefois à suivre l'actualité de la GLNF au travers de ta plume que j'apprécie toujours autant et j'admire ta constance alors que tu es au fait des turpitudes et du
manque d'honneur de tes adversaires qui pourriront la situation autant que faire se peut.
Je t'embrasse
RENAIT

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/05/2012 18:57



Mon Bien Aimé Frère
Renaît,


Effectivement, j’aurais tendance à les
considérer comme des comiques, s’ils n’étaient dangereux et destructeurs, pour preuve la première scission d’empleur dont ils sont responsables, d’autres pouvant encore survenir, sachant que
parallèlement, par centaines des loges sont déjà parties (et continuent de partir) dans différentes obédiences. Ajouté aux différents retraits de reconnaissance cinglants qui devraient intervenir
au cas ou le perturbateur devait s’imposer, il apparaît incontestable qu’ils ont entrepris de détruire la GLNF de bas en haut…


Mais, MON Bien Aimé Frère, tu me fais de la
peine : En effet, la seule chose que j’envie chez nos Frères qui ont choisis de partir à la GLAMF, c’est d’avoir la chance de ne plus être confrontés aux répugnances qui nous sont imposés
depuis maintenant deux ans et demi…Alors, pourquoi ne pas en profiter ?


Ne t’occupe plus de la GLNF ! Sors-toi de
cela, profite de la quiétude que vous vous créez, lave-toi la tête, ne te laisse plus toucher par ces insultes constantes à la maçonnerie qui nous sont opposées…


Et si, comme je le soupçonne, tu demeure
viscéralement attaché à la GLNF, dans un mois et demi, si nous arrivons comme je l’espère à le virer en ne le ratifiant pas une fois de plus, tu pourras revenir parmi nous, et me donner le
plaisir de t’inviter dans ma loge…Quand à nous qui restons tour « Résister », nous ferons tout ce que nous pourrons, avec nos moyens maintenant amputés par votre départ, mais avec la
même détermination…


Avec toute mon affection fraternelle, et mes
meilleurs souhaits de bonheur pour toi à la GLAMF.



NEMO 02/05/2012 17:11

Cela redevient drôle, on se croirait dans ces comédies populaires des années 70, la 7eme compagnie ou les "farces" d'un Pierre Richard, j'entend même la musique entrainante et joyeuse de Vladimir
cosma.....
Comment peuvent ils écouter et surtout obéir sans éclater de rire ????

Lançons un concours pour donner un titre : "un GM cela trompe énormément ", "un grand maître avec une chaussure noire", " la grande bouffe à Pisan", peut-être un film à sketchs genre "les
monstres"......

Je comprend que les uns et les autres ont la passion des caméras, bientôt à Cannes, présentation de la "GLNF Vadrouille" dans la catégorie un "certain regard".....

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/05/2012 18:45



Effectivement, dans tous les cas de figure, ca
ne vole pas haut...C’est à l’image du règne des Frères de la Côte…



Léon 02/05/2012 16:38

Mes TT.CC.FF,
je voudrais simplement soumettre à votre lecture ce texte extrait de la rubrique "courrier des lecteurs " du Nouvel Obs en date du 2 février 2012, émanant d'une avocate. Il est un peu long mais
allez jusqu'au bout!
"Les procédures judiciaires sont souvent longues, mais il arrive que soit les parties finissent par trouver un accord au cours de la procédure, soit elles se soumettent à la décision de justice
rendue.TOUTEFOIS, certaines personnes semblent ne ja mais être satisfaites et multiplient inlassablement les renvois, incidents, appels, contestations diverses, dont l'effet est d'anéantir
moralement et financièrement la partie adverse. Toutes les personnes procédurières ne sont pas des manipulateurs pervers mais tous les manipulateurs pervers ont pour caractéristique commune d'avoir
un appétit insatiable pour les procédures judiciaires.
La procédure judiciaire ne conduit alors plus à une décision de justice exécutoire et respectée mais devient une machine à broyer la partie adverse, qui perçoit alors la procédure judiciaire comme
le summum de l'injustice!
ETONNANT, NON...?

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/05/2012 18:43



Absolument !


Je dirais même fascinent
d’exactitude…


Naturellement, toute ressemblance avec…serait
fortuite !


Merci de nous avoir transmis ce
document…


Très fraternellement à toi, Mon Bien Aimé
Frères.



le voyageur 02/05/2012 15:46

TCF Emmanuel
merci de nous informer.
m'est avis que le résultat de dimanche va secouer le cocotier et que les noix qui vont tomber vont faire mal à certains "investisseurs".
Encore une fois, ces évènements juridiques vont (peut-être) provoquer le reveil des consciences de certains membres du SGC.
L'élasticité de leur conscience a déjà permis tant de pertes d'espoir que même l'éternel optimiste va se faire du mauvais sang!
très fraternellement.

Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour 02/05/2012 18:41






Mon Bien Aimé Frère
Nemo,


Au terme de ton commentaire, permets-moi
d’avoir un doute sur l’éveil de la conscience des 186 benêts qui ont sciemment assassinés la GLNF pour satisfaire leur appétit d’honneurs. Ceux-là, minoritaires, aident un perturbateur à
s’imposer contre la volonté d’une obédience entière qui, à trois reprises à votée et l’a « dégagé » !...


Honte à ceux-là, et ne comptons pas sur eux en
terme de « conscience »…



Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche