Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
23 mars 2014 7 23 /03 /mars /2014 21:10

Samedi 15 mars, a eu lieu la tenue de Grande Loge Provinciale de la Province Les Marches de l’Est. Comme à l’accoutumée, celle-ci s’est déroulée dans le grand temple « Rainer Wunen Burger » de la maison des Maçons de Fontainebleau.

A 10 heures, les Frères de la Province prenaient place dans le temple. Les Vénérables Maîtres des Loges firent leur entrée, accompagnés du porteur de la bannière de leur atelier. Le temple ainsi décoré, le Grand Maître Provincial, le T.’.R.’.F.’. Georges Duc. fit son entrée solennelle, accompagné de ses grands surveillants précédé par son grand porte glaive et suivi de son Grand Porte Etendard.

Il était réjouissant de voir les colonnes du temple bien remplies par des frères manifestement heureux d’être là, et de partager les bienfaits de la fraternité.

Après l’ouverture des travaux de grande loge par le grand Maître Provincial, les frères eurent le plaisir d’accueillir les délégations des Provinces venues honorer les Frères de la Province des Marches de l’Est de leur présence. Ainsi furent reçus sous des applaudissements nourris, mais discrets comme il se doit, les représentants des Provinces de Paris, Neuilly-Bineau, Picardie Plaine de France et Rouvray. Le G.’.M.’.P.’. leur souhaita la bienvenue et les pria de s’installer à l’Orient.

Après la lecture de l’ordre du jour, puis celle du compte rendu de notre précédente tenue de Grande Loge Provinciale, le Grand Maître Provincial, le T.’.R.’.F.’. Georges Duc., nous donna des nouvelles de notre Province et de ses Loges. Parmi ces nouvelles, il faut retenir la remise en route de la formation de tradition qui prendra effet à compter du mois de mai.

Le Grand Maître Provincial insista sur la nécessité pour les délégués des Loges, Vénérables Maîtres et Premiers Surveillants, à participer à la tenue de Grande Loge qui aura lieu le 12 avril à l’espace Paris Grande Arche. En effet, lors de cette tenue, en suspension de travaux, se dérouleront deux assemblées générales. L’une ordinaire qui verra la présentation des comptes et du budget de la Grande Loge Nationale Française, l’autre extraordinaire qui permettra aux délégués d’adopter le nouveau règlement de notre obédience. Cette adoption mettra un point final à la réorganisation de notre Grande Loge dont l’une des conséquences et non des moindres serait le retour en grâce de la GLNF auprès de la GLUA.

Après cette intervention, le Grand Orateur offrit un morceau d’architecture sur la fraternité maçonnique. Par la vie tous les hommes sont frères, car c’est par le mystère cosmique et cosmogonique de la vie que tout commence. Au commencement… c’est ainsi que la Bible nous relate les débuts de notre monde et de l’homme sur terre. Mais c’est également par là qu’elle nous démontre que l’homme qui tue, tue toujours son frère. Par un saut magistral dans l’histoire, le Grand Orateur nous transporte à l’aube de la Franc-Maçonnerie à la fin du XVII siècle et nous narre les débuts balbutiants de notre Ordre.

Grâce à la transformation de la Maçonnerie opérative en Maçonnerie spéculative, il nous explique que les pierres minérales sont remplacées par des pierres vivantes pour donner naissance à l’édifice ultime, la Jérusalem céleste.

La Franc-Maçonnerie est née de la haine du mal et de l’amour du bien, voilà une explication qu’il serait bon de faire connaître. Quête de progrès spirituel, notre Ordre n’existe que pour le bien de l’humanité. La fraternité n’est pas à l’origine de l’Ordre, c’est l’initiation qui en est la source et la fraternité en est la conséquence.

Le Grand Orateur termine son propos en citant Saint Augustin qui démontre que Dieu est amour et que la seule façon de l’appréhender est de regarder son frère avec les yeux de l’amour.

Après quelques instants de méditation sur ce travail magistral, le Grand Maître Provincial prit la parole pour son allocution. Il relata les progrès incontestables de notre obédience vers son retour en reconnaissance par la G.’.L.’.U.’.A.’., saluant au passage le travail constant et dévoué de notre Grand Maître, le T.’.R.’.F.’. Jean-Pierre SERVEL et des TT.’.RR.’.FF.’. Jean-Pierre ROL. et Jean-Claude TAR.. Une page importante de notre histoire s’est écrite lors des rencontres nord-américaines de Baltimore, preuve en est la communication récente de la G.’.L.’.U.’.A.’.. Insistant sur notre vocation, à savoir transmettre, mais sans pour autant faire du prosélytisme, le Grand Maître Provincial nous explique que nous sommes tous des symbolistes et qu’à ce titre nous devons éviter de tomber dans le travers de l’intellectualisme. Notre langage symbolique est accessible à tous, dès lors que celui-ci s’adresse au cœur, et à un cœur capable de voir pour comprendre. Apprenons à découvrir l’idée sous le symbole et nous ferons de grands pas vers la lumière, celle qui éclaire tout homme. Il faut revenir aux fondamentaux, transmettre un rite dans sa pureté originelle et sans déformation. Insistant sur ce point, notre Grand Maître Provincial nous rappela que l’initiation est le fruit d’une démarche personnelle et qu’à ce titre elle doit être vécue individuellement et non collectivement.

L’initiation n’est pas un jeu et encore moins un bizutage, il ne s’agit pas de faire subir des affres au néophyte, mais par une succession d’épreuves symboliques arriver à lui faire prendre conscience du chemin sur lequel il s’est engagé. Car il s’agit bien d’un engagement. Après avoir insisté sur le rôle de transmission qui est dévolu avant tout aux trois qui dirigent la loge, le Vénérable Maître et ses deux surveillants, le T.’.R.’.F.’. Georges Duc. termina ses propos en rappelant que ceux qui nous rejoignent, nous ont fait confiance et qu’en aucun cas nous ne pouvons les trahir.

Après la circulation des aumônières et la sortie des distingués visiteurs, les travaux furent fermés et les hymnes entonnés. Le Grand Directeur des Cérémonies conduit le cortège de sortie du Grand Maître Provincial.

Après un moment de convivialité autour du verre de la fraternité, les FF se retrouvèrent pour des agapes frugales mais très agréables pour lesquelles il fallut rajouter des tables car le nombre de FF souhaitant y participer avait augmenté comme par magie.

Partager cet article

Repost 0
Published by Emmanuel S.19864 - Fidèle d'Amour
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le Myosotis du Dauphiné Savoie - Le Blog de Fidèle d'Amour -
  • : Tribune créée dans un premier temps pour restaurer les valeurs éthiques et morales de la Franc-maçonnerie de Tradition dans la GLNF. Désormais, ayant contribué au succès de cet objectif, elle se consacre à la défense de ceux-ci, à la défense de la GLNF contre des attaques extérieures, et à promouvoir une vision de la Franc-maçonnerie régulière. Par ailleurs, seront présentés des articles reflétant mon étude, mes lectures, mes engagements, et mes sympathies.
  • Contact

Référence et remerciements:

 

Par arrêt en date du 20 mai 2015, la cour d’appel de Paris a confirmé le jugement rendu le 6 mai 2014 par la chambre de la presse du tribunal de grande instance qui m'a déclaré coupable de diffamation publique envers François Stifani et Sébastien Dulac, à raison de la diffusion d’un message diffusé le 22 septembre 2010 sur le blog le myosotis-dauphine.savoie.over-blog.com. Je considère cet évènement comme l'attribution d'une Légion d'Honneur.

Merci aux soeurs et frères très nombreux qui m'ont soutenu dans ce combat de cinq années dont je m'honore, et dont je ne regrette rien.

Recherche